Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 15:25

 

Source : http://www.mediapart.fr

 

Rencontre avec Yanis Varoufakis : « Il est temps d’ouvrir les boîtes noires »

|  Par christian salmon

 

 

Il y a une semaine, l'ex-ministre grec des finances Yanis Varoufakis était en France à l’invitation d’Arnaud Montebourg. J’ai eu la chance de le rencontrer, une occasion de dépasser le personnage-écran, narcissique et provocateur, que les médias ont construit et véhiculé dans le but de le décrédibiliser. C'est un homme chaleureux, ouvert à la discussion et préoccupé non seulement par l'avenir de son pays mais par celui de l'Europe.

 

Avec son crâne rasé, sa veste en cuir et ses chemises bleu électrique, il a fait irruption sur les écrans du monde entier comme un personnage d’une série TV, larger than life, une sorte de “House of Cards” à l’européenne au cours de laquelle les formes et les exigences de la délibération démocratique ont été sacrifiées par les médias à la dramaturgie des événements et aux exigences purement narratives de l’intrigue. Dans cette nouvelle saison de la crise grecque, “It’s the romance not the finance” (c’est la romance pas la finance) qui a fait les beaux jours et les audiences de la médiasphère (lire Grèce contre Europe: la guerre des récits). Mais au-delà du personnage-écran, narcissique et provocateur, que les médias ont construit et véhiculé, qui est Yanis Varoufakis ?

 

Les médias l’ont d’abord adoré. Comparé à Bruce Willis par la chaîne publique de TV allemande ZDF, félicité pour sa « virilité classique » par Stern, qualifié de « sex icon » par le journal Die Welt proche des milieux conservateurs d’Angela Merkel, Varoufakis a fait l’unanimité des médias qui ont reconnu en lui un « intéressant personnage », une story. La palme revint au magazine Stylebook qui fit ce commentaire : « Son style cool est quelque chose que vous ne pouvez pas manquer », sous le titre :  « Pauvre mais sexy ! ». Mais les négociations se durcissant, les commentaires ont changé, son look n’était plus si cool, on lui trouva soudain des airs de « videur de boîte de nuit ». « Les tenues décontractées qu’affiche M. Varoufakis, affirmait The Financial Times, vont bien au-delà d’une question de style. Elles symbolisent le message selon lequel Syriza, le parti de la gauche radicale au pouvoir à Athènes, est un mouvement anti-establishment dont l’intention est de défier l’orthodoxie dont l’Allemagne est le chef de file. » La responsable de la rubrique “Fashion” du Guardian observait que le style de Varoufakis a marqué les esprits à Londres. « Une veste en cuir et une chemise jazzy, ce n’est pas une tenue habituelle pour une réunion internationale des finances »

Les semaines passant, les éditorialistes ne tardèrent pas à percevoir le danger de la « Varoufmania » naissante. Le nouveau ministre des finances grecs était en train de devenir un héros populaire. Le duel Varoufakis/Schäuble (le ministre allemand de l'économie) menaçait de tourner à l’avantage du premier. Car tout opposait les deux ministres des finances : la génération, le style, la « culture » politique. L’héritier d’Helmut Kohl était le survivant d’une génération politique disparue pendant que son collègue grec incarnait l’avenir et s’affichait avec Barack Obama. L’inflexible Dr Schäuble défendait les intérêts nationaux de l’Allemagne quand Varoufakis parlait au nom de l’Europe. L’un, rugueux et minéral, appartenait à la galaxie Gutenberg, coulé dans le marbre de l’expérience vécue. L’autre à la planète Internet, mobile, flexible, adaptable…

 

Wolfgang Schäuble et Yanis VaroufakisWolfgang Schäuble et Yanis Varoufakis © Reuters
 

On pourrait multiplier à l’infini le jeu des oppositions, un contraste saisissant entre deux univers narratifs, une caractérisation idéale pour un scénariste. Plus les nécessités de l’intrigue s’imposaient, plus s’éloignait la perspective d’un compromis. L’arbitrage entre des intérêts contradictoires s’effaçait au profit d’un affrontement fictif qui échappait aux lois de la négociation pour obéir aux lois d’une intrigue dont la résolution ne pouvait être que le triomphe du vainqueur et l‘humiliation du vaincu.

Le ton changea brusquement. Ce qui était surprenant devint déplacé. Le radical chic céda la place au « choc Varoufakis », le « cool » devint une faute de goût sur la scène très « policée » des « institutions ». On alla jusqu’à diffuser sur une grande chaîne allemande une vidéo où il faisait un doigt d’honneur à l’intention des Allemands. Varoufakis au pays du fake ! « Pas les mêmes codes, pas les mêmes référents, pas les mêmes manières de se comporter… », trancha la correspondante du Monde à Bruxelles : « Le look très rock de M. Varoufakis, son côté Bruce Willis – crâne rasé, carrure athlétique, chemise ouverte et col de veston relevé –, avec l’air de monter sur le ring à chaque fois qu’il arrive aux réunions de l’Eurogroupe, le dessert. »

Comment cet homme qui a fait irruption sur la scène médiatique il y a moins d’un an a-t-il attiré tant de haines de la part des dirigeants européens et des médias dominants ? Quel genre d’homo politicus est-il ? Est-ce un brillant économiste égaré dans la politique ? Un piètre négociateur qui a échoué à convaincre ses partenaires européens ? Un donneur de leçons ? Un provocateur comme l’ont décrit à longueur d’articles les médias dominants ? Comment distinguer l’homme réel de l’homme fictif ? Varoufakis de son fake ? Est-il un excellent économiste mais un mauvais politicien selon les mots d’Alexis Tsipras dont l’histoire dira s’il fut un meilleur politicien ? Un marxiste hétérodoxe comme il s’est défini lui-même dans un essai autobiographique écrit bien avant sa nomination et publié par The Guardian en février dernier ? Pourquoi cet homme qui a fait irruption sur la scène médiatique voilà moins d’un an a-t-il attiré tant de haines de la part des dirigeants européens et des médias dominants ? Qui a peur de Yanis Varoufakis ?

Je voudrais dans cet article tenter de répondre à ces questions. Pour cela, il faut bien sûr chasser les fantômes, débrancher les écrans et faire un sort aux images médiatiques et aux fausses rumeurs qui ont pollué son action pendant les cinq longs mois de la guérilla médiatique qui l’a opposé aux représentants actuels de l’Union européenne. Mais pourquoi s’y attarder ? Les lecteurs de Mediapart sont bien informés et savent ce que valent ces figures imposées… Pour comprendre quel genre d’homme politique est Yanis Varoufakis, il ne suffit pas de tourner le dos au personnage public construit par les médias. Il faut tenter de comprendre son rapport à la politique au-delà de la fonction ministérielle qu’il a exercée pendant cinq mois.

 

Lanceur d’alerte

« Je suis ici, me dit-il, parce que ce qui nous est arrivé est en train de vous arriver. La Grèce est un champ de bataille sur lequel une guerre contre la démocratie européenne, contre la démocratie française, a été tentée et testée... Je suis ici parce que notre Printemps d'Athènes a été écrasé, comme le fut celui de Prague. Bien sûr pas par des tanks, mais par des banques. Comme Bertolt Brecht l'a dit une fois "Pourquoi envoyer des assassins quand nous pouvons recourir à des huissiers ?" Pourquoi faire un coup d'État quand vous pouvez envoyer le président de l'Eurogroupe dire, au nouveau ministre des finances d'un gouvernement fraîchement élu, trois jours après son entrée en fonction, qu'il a le choix entre le programme d'austérité antérieur qui a plongé son pays dans une énorme dépression, ou la fermeture de ses banques nationales ? Pourquoi envoyer des troupes quand des visites mensuelles de la Troïka peuvent contrôler chaque branche du gouvernement et écrire chaque loi du pays ? »

Pour Varoufakis, la Grèce est le laboratoire de cette stratégie du choc dont parlait Naomi Klein et qui sera appliquée, si elle n’est pas combattue, à toute l’Europe. « À ceux qui disent "plus d'Europe" et parlent en faveur d'une "union politique", je dis : méfiez-vous ! L'Union soviétique était aussi une union politique. La question est : Quel genre d'union politique ? Un royaume démocratique de prospérité partagée ? Ou une cage de fer pour les peuples d'Europe ? »

On peut bien sûr discuter de sa stratégie de négociation sauf à considérer comme il l’a démontré à maintes reprises qu’il n’y a pas eu de négociation et qu’il a fait la seule chose qu’il pouvait faire : en appeler à l’opinion publique en l’éclairant, en l’informant, en brisant le secret des délibérations en s’efforçant de créer une opinion publique européenne. « Notre longue négociation de cinq mois fut un conflit entre le droit des créanciers de gouverner un pays débiteur et le droit démocratique des citoyens de cette nation d'être autogouvernés. Il n'y a jamais eu une négociation entre l'UE et la Grèce en tant qu'État membre de l'UE » (lire Un insider raconte comment l'Europe a étranglé la Grèce).

 

Yanis Varoufakis
Yanis Varoufakis © Reuters
 

Par ses déclarations et ses écrits, Varoufakis a jeté une lumière crue sur le fonctionnement de la maison Europe. S’il n’a pas réussi à faire plier la « Troïka », il a démonté les rouages de son pouvoir comme personne avant lui. Il a éclairé la scène de la « dette », une scène confuse où se mêlent les visages impuissants des gouvernants et le pouvoir sans visage de la Troïka, les créanciers voraces, les fonctionnaires de Bruxelles, des instances anonymes, « les marchés » qu’on invoque comme des divinités. Il a mis au jour les contradictions entre le FMI et l’Union européenne sous influence allemande : un conflit entre le néolibéralisme anglo-saxon (dérégulation, intervention de l’État, financiarisation) et l’ordolibéralisme allemand (empire de la « norme », de la faute de l’endettement, la rigueur budgétaire réparatrice...). Il a démystifié la croyance collective des élites bureaucratiques en la performativité des normes juridiques contenues dans les traités européens. L’empire du « chiffre » et de la « norme » qui substitue aux leçons de l’histoire économique des rituels d’obéissance et de sacrifices. Une grammaire du blâme et de la punition qui structure le langage des élites bureaucratiques et médiatiques. « Une des grandes ironies de cette négociation, c’est qu'il n'y a pas eu de discussion macro-économique au sein de l'Eurogroupe. Tout est basé sur des règles, comme si les règles étaient un don de Dieu et comme si les règles pouvaient s’imposer aux règles de la macroéconomie. J’ai insisté pour parler macroéconomie ! »

Si Yanis Varoufakis met au supplice les professionnels de la politique, c’est qu’il est le premier leader politique qui a compris que la politique européenne ne peut survivre à l’opacité de ses délibérations, et en a tiré toutes les conséquences. Le modèle des partis nationaux représentés à Bruxelles est devenu obsolète. L’Eurogroupe est une institution sans existence légale, un groupe informel qui pilote l’Eurozone sans contrôle démocratique. L’institution chargée de faire appliquer les sacro-saintes règles ordolibérales fonctionne sans règles.

Au cours d’une réunion de l’Eurogroupe, raconte Varoufakis, le Dr Schäuble a déclaré : « Les élections ne peuvent pas changer quoi que ce soit. Si à chaque fois qu'il y a une élection les règles changeaient, l'Eurozone ne pourrait pas fonctionner. » Reprenant la parole, Varoufakis lui répond : « S'il est vrai que les élections ne peuvent rien changer, nous devrions être honnêtes et le dire à nos citoyens. Peut-être devrions-nous amender les traités européens et y insérer une clause suspendant le processus démocratique dans les pays obligés d'emprunter auprès de la Troïka. Mais, a-t-il demandé à ses collègues ministres, est-ce que l'Europe est d'accord avec ça ? Est-ce que nos peuples ont voté pour ça ? » Une réplique digne de l’arpenteur de Kafka ! Varoufakis serait-il l’arpenteur d’un empire envoûté, gouverné par les sortilèges et la pensée magique, chargé non plus de mesurer les distances réelles dans un monde réel mais de spéculer dans un monde envoûté où la raison et la mesure n’ont plus de prises. « Vous mettez en avant un argument que vous avez vraiment travaillé – pour vous assurer qu'il est logique et cohérent – et vous êtes juste face à des regards vides. » Une mécanique particulièrement troublante « pour quelqu'un qui a l'habitude des débats académiques », avoue l’économiste.

Plus le temps passera, plus on se rendra compte que Yanis Varoufakis n’a pas été seulement l’éphémère ministre des finances du premier gouvernement Tsipras, mais un fantastique éclaireur de la scène politique européenne. C’est un héritier de la tradition des Lumières convaincu des vertus de la délibération démocratique et du débat rationnel. Il bouleverse les codes de la politique européenne par une manière inédite de négocier en associant l’opinion publique, en mettant l’accent sur la rationalité dans la discussion. Économiste par accident, marxiste hétérodoxe. politicien malgré lui, Varoufakis appartient à cette nouvelle génération politique des lanceurs d’alerte qui a remplacé les militants ambiguës de l'action humanitaire et du droit d'ingérence. Les Julien Assange ou les Edward Snowden, accusés comme lui de haute trahison, car ils sont prêts à transgresser les règles du secret au nom d’un intérêt plus haut, celui de la démocratie.

 

Varoufakis en “parrêsiaste”

Pour Varoufakis, le temps est venu de réinventer une nouvelle « agora » européenne, un réseau dont l'objectif  explicite soit la démocratisation de l'Europe. « Je n'ai pas d'autre passion que de contribuer à réinventer la démocratie en Europe. » Non pas un nouveau parti politique, mais une coalition paneuropéenne de citoyens, de Helsinki à Lisbonne et de Dublin à Athènes, s'engageant à passer d’une Europe signifiant « Nous, les gouvernements » à l'Europe du « Nous, le peuple ». « Voilà pourquoi il est si important que nous évitions de commencer des phrases par "Les Allemands ceci" ou "Les Français qui" ou "Les Grecs". Voilà pourquoi il est impératif que nous comprenions que "les" Allemands, "les" Grecs ou "les" Français n'existent pas. Que nous sommes tous des Européens face à une crise éminemment européenne.
 »

Mais comment faire pour créer une nouvelle agora démocratique en Europe ?

Cela pose de redoutables problèmes même si ces problèmes ne sont pas nouveaux. Michel Foucault en a reconstitué la généalogie au tournant du Ve et du IVe siècle à Athènes, justement. Il a décrit la crise de la démocratie athénienne à la fois comme un problème discursif, le paradoxe du « parler-vrai » en démocratie (la parrêsia), et comme un déplacement de la « scène » du politique : de l’« agora » à l’« eklésia » – c’est-à-dire de la « cité » des citoyens à la « cour » des souverains. (Nous dirions aujourd’hui : de la place publique aux tours vitrées de Bruxelles.)

Réinventer une agora démocratique pose donc un double problème : un problème scénographique – le changement de la scène démocratique – et un problème discursif – à quelle condition la parole publique peut s’exercer démocratiquement.

1. Le problème de la scène démocratique. Depuis l’agora des Grecs jusqu’aux réseaux sociaux d’aujourd’hui, en passant par les chambres parlementaires et leur règlement, la démocratie dépend de dispositifs concrets d’énonciation, de transmission, de réception, de la parole. Dans quel ordre vont s’exprimer les orateurs ? Comment leur parole est-elle retransmise : grâce à l’acoustique du lieu, ou par des moyens de retransmission comme la radio, la télévision, ou Internet ? Quelle est la forme du droit de réponse utilisée par les citoyens ? S’effectue-t-il en direct, sous la forme de questions écrites, par l’intermédiaire des journalistes, ou par la voie d’une interpellation directe à la tribune ou comme c’est le cas aujourd’hui au cours des débats à la télévision par Twitter interposé ? C’est toute la question de l’acoustique démocratique. Reste la question du temps. Qui décide de l’ordre du jour ? Qui dicte l’agenda des enjeux démocratiques ? Qui du gouvernement et des médias conditionnent l’agenda de l’autre ? Le timing des médias se substitue au temps long de la délibération. L’agenda politique cède le pas à l’agenda médiatique. Tel est le rôle que joue la nouvelle « agora » des internautes qui peut imposer un autre agenda politique et parfois même renverser le régime et sa mauvaise « parrêsia », en s’assemblant sur les places publiques et en exprimant sa colère…

2. Les conditions d’un « parler-vrai ». Varoufakis est un adepte du “parler vrai” dans le sens que lui a donné Michel Foucault dans son séminaire du Collège de France sur la “Parrêsia”:  une pragmatique et une éthique du discours de vérité (Le Gouvernement de soi et des autres – cours au Collège de France 1982-1983, Paris, Gallimard/Le Seuil, 2008, p. 194). La “parrêsia” selon Foucault suppose des conditions juridiques, formelles – le droit pour tous les citoyens de parler, d’opiner –, mais aussi des compétences particulières de la part de ceux qui s’expriment et prennent l’ascendant sur les autres. « Condition formelle : la démocratie. Condition de fait : l’ascendant et la supériorité de certains. » Foucault retient deux autres conditions. « Une condition de vérité : la nécessité d’un logos raisonnable. Il faut que le discours soit un "discours de vérité" ou à tout le moins inspiré par la quête de la vérité et non simplement par le désir de plaire ou de flatter l’auditoire. C’est pourquoi un discours de vérité n’est possible dans une démocratie que sous la forme de la joute, de la rivalité, de l’affrontement, ce qui exige, dernière condition, du courage de la part des individus qui prennent la parole, le courage dans la lutte. »

 

« Il est temps d’ouvrir les boîtes noires » 

Le meilleur moyen de comprendre le rapport de Varoufakis à la politique et sa conception de l’engagement public est de lire un texte peu connu qui date d’avril 2012, trois ans avant qu’il soit nommé ministre de l’économie du gouvernement d’Alexis Tsipras. Ce texte qui s’intitule « Il est temps d’ouvrir les boîtes noires » a été écrit à l’occasion d’une exposition de son épouse, l’artiste Danae Stratou (lire notre Boîte noire). C’est une métaphore de la nécessaire ré-invention de la démocratie. C’est un texte politique non pas dans un sens étroit, celui d’un programme électoral ou d’une analyse politique ; son titre le dit assez, c’est un “geste” politique qui dessine une autre manière de faire de la politique.

 

Photo de l'exposition de Danae Stratou Photo de l'exposition de Danae Stratou © DR
 

« Nous vivons entourés de boîtes noires, m’explique Varoufakis. Nos téléphones portables sont des boîtes noires et nous n’avons nul besoin d’en connaître le fonctionnement précis pour les utiliser. Les personnes qui nous entourent sont aussi des boîtes noires, même celles que nous connaissons le mieux, nous ignorons tout des métabolismes qui sont à l’œuvre dans leur corps, de l’activité de leurs neurones quand elles nous parlent ou nous écoutent. Et cela ne nous empêche pas de les comprendre et de les aimer. » Mais il y a d’autre boîtes noires : « Les entreprises, les marchés, les États, les banques, les institutions supranationales sont des super-boîtes noires. Des réseaux interconnectés de pouvoirs qui fonctionnent dans l'opacité mais qui contrôlent nos vies. Personne ne comprend comment elles fonctionnent, pas même les personnes à leur tête. Elles détiennent le pouvoir d’écrire l'ordre du jour, de déterminer la conversation, d'implanter des désirs dans nos âmes, de canaliser le flux d'informations pour nous attirer dans le réseau. L’ouverture de ces super-boîtes noires est devenue une condition préalable indispensable à la survie des populations et de la planète. Car ces boîtes noires depuis 2008 ne fonctionnent plus. Nous n’avons plus d’excuses. Il est temps d’ouvrir ces boîtes noires. »

 

 

Boîte noire : L’œuvre de Danae Stratou est un projet participatif. L’artiste a proposé à un éventail de personnes contactées par les réseaux sociaux d’exprimer par un mot leur inquiétude, leur peur de l’avenir ou leur besoin de protection. Parmi un millier de réponses, elle a choisi une centaine de mots qu’elle a déposés dans 100 “boîtes noires” en aluminium, alignées au sol à égale distance les unes des autres, de manière à former une grille rectangulaire. L’installation constitue donc une sorte d’échiquier des frayeurs contemporaines. En entrant dans l'espace d'exposition, le spectateur est confronté à un mélange de sons, des bips, des battements cardiaques, des explosions et des lignes plates. Chaque boîte contient un écran sur lequel s’affichent les mots sélectionnés par l’artiste et un compte à rebours qui dramatise l’écoulement des secondes comme dans une bombe à retardement. Lorsque le compte à rebours est écoulé, chaque boîte émet le son d’une explosion, de manière à intensifier la sensation de tension, de crise et d'alarme…

 

 

 

 

Source : http://www.mediapart.fr

 

 

 

Partager cet article

Published by democratie-reelle-nimes - dans Grèce Ils réagissent
commenter cet article
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 16:22

 

Source : https://www.youtube.com/watch?t=33&v=ZAZHGwS0BZk

 

 

Eric Toussaint président du comité d'annulation de la dette donne une conférence à Lasalle ( Gard) sur la situation en Grèce . Il explique à partir de son expérience personnelle auprès du gouvernement Tsipras pourquoi celui-ci a capitulé devant le diktat de la troïka.

Partager cet article

Published by democratie-reelle-nimes - dans Grèce
commenter cet article
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 15:45

 

Info reçue par mail

 

Bonjour ! pour info : je suis convoqué ce MERCREDI 2 SEPTEMBRE à 9 H à LA JURIDICTION DE PROXIMITE,

BOULEVARD DES ARENES/NIMES......AUDIENCE PUBLIQUE >>>
SI VOUS ETES DISPO, PRESENCE SOUHAITEE !
 
                                         RAPPEL DES FAITS !
 
A l'occasion la venue de la chanteuse/rapeuse Keny ARKANA la veille de sa venue une rencontre s'est tenue autour de son oeuvre et des thémes qu'elle développe. Soirée fort sympathique ! suite à cela, une banderole de bienvenue a été confectionnée avec le texte " SALUT MA SOEUR, SALUT MON FRERE" clin d'oeil à la chanteuse qui ponctue ainsi ces concerts !      Le lendemain, 22 mars , j'ai installé avec l'aide de personnes présentes la BANDEROLE
sur le pont, dans L'ESPACE PUBLIC, loin de PALOMA. Sont arrivés illico, deux jeunes hommes envoyé par PALOMA pour constater le contenu du texte. Au vue du texte ils m,ont qu'il n'y avait pas de soucis que c'était meme sympa pour l'acceuil ! et il sont retournés dans le complexe/salles de concert. 
Un moment aprés ,du meme lieu et sorti un individu gesticulant, vociférant, trés énervé ! arrivé à ma hauteur , il voulait  arracher la banderole. Je lui ai dit qu'il n'y avait rien d'illégal dans cette accroche, que si cela avait été le cas c'est à la  Police de le signifier et que d'autre part j'avais eu l'assentiment de l'établissement !
C'est alors qu'il s'est campé sur ses jambes, a porté sa tete en arriére et de toute ses forces (sans que je puisse me protéger et me défendre ) et m'a asséné un coup de tete frontal trés violent dans le but évident de faire trés mal...et il m'as fait trés mal ! Hématome, traumatisme cervical ,sifflement dans les oreilles pendant plus d'un mois ( d'aprés constats médicaux ) et séquelles persistantes et ceci sous un flot de menaces, mort et insanités diverses.HEUREUSEMENT pour moi il y avaient quatre témoins formels choqués par la violence de l'agression.Ils ont déposés leur témoignage. L'un d'entre eux, venu pour le concert , habitant Millau ( aveyron ) a déposé plainte ayant lui meme été menacé. Keny Arkana en répétition dans l'établissement est venue me réconforter, écoeuréee elle voulait annuler le concert ce dont je l'ai dissuadé  afin de ne pas créer de confusion.
Votre soutien m'est important que vous soyez là, témoin de ce qui sera dit au tribunal, car l'agresseur a affirmé que je l'avais agressé, soutenu par le Directeur de l'établissement qui a déclaré dans la presse que j'avais agressé son employé.
ce meme Directeur, pour se couvrir a quelques jours aprés, porté plainte contre moi pour menaces alors que je ne l'ai jamais menacé ! IL A RETIRE  sa plainte le 4 juillet 2014.
 
Je suis a votre écoute pour tout complément d'informations d'échanges et suggestions !
FRATERNELLEMENT ! ( Liberté/Egalité/fraternité ) André CLAVEL  0617615174
         
" SALUT MA SOEUR, SALUT MON FRERE"  !
( la banderole est restée à sa place jusqu'a la fin du concert, personne n'a envisagé de l'oter,le nombreux public, pour le concert, s'est réjoui d'avoir pensé à  accueillir ainsi Keny à Nimes !)

 

 

 

Partager cet article

Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 19:49

 

Source : http://www.lemonde.fr

 

 

Crise des migrants : les drames se succèdent, sans réponse politique commune

Le Monde.fr avec AFP | • Mis à jour le

 

 

 

 

 

 

Soixante et onze personnes retrouvées asphyxiées dans un camion en Autriche, dont une enfant de 1 an ; 52 personnes retrouvées noyées dans une cale de bateau, au moins 76 autres noyées, également, et des centaines portées disparues dans le naufrage de plusieurs bateaux de fortune au large de la Libye…

Depuis le milieu de semaine, les drames liés à l’afflux massif de migrants à travers la Méditerranée ou par l’est de l’Europe se sont multipliés. Les détails donnent la nausée, les chiffres le tournis.

Selon un dernier décompte du Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), ils ont été plus de 300 000 à atteindre l’Europe par la mer, un record absolu. Plus de 2 500 y ont trouvé la mort, un bilan bien en deçà de la réalité, tant les opérations de secours sont compliquées.

L’agence Frontex, chargée des frontières extérieures de l’espace Schengen, donne d’autres chiffres : 340 000 personnes, venant d’Afrique subsaharienne, du Pakistan, de Syrie, du Maroc et du Bangladesh, ont tenté de rallier l’Europe sur les sept premiers mois de l’année, contre 123 500 en 2014. Selon les chiffres recueillis par le projet d’open data The Migrant Files, 30 816 personnes sont mortes ou disparues aux portes de l’Europe depuis 2000.

 

 

Appel à la solidarité et mesures unilatérales

La réponse politique de l’Europe est, pour le moins, dispersée. La France et l’Angleterre ont promis une coopération pour résoudre les problèmes à Calais, où plusieurs milliers de personnes vivent dans des conditions sordides et tentent quotidiennement de rallier les terres britanniques.

L’Allemagne a décidé de suspendre le renvoi des demandeurs d’asile syriens vers le pays par lequel ils sont entrés dans l’UE, et ce même si elle n’y est pas obligée. La chancelière Angela Merkel en a appelé à la « solidarité » des pays, alors que se multiplient les incidents aux alentours des centres de réfugiés dans son pays.

Selon la régulation européenne, seul le pays par lequel des migrants entrent illégalement dans l’UE est tenu d’examiner leur demande d’asile. Face à l’afflux dans les pays littoraux, comme la Grèce ou l’Italie, Berlin avait décidé de déroger à une règle qui ne fonctionnait plus, les administrations italienne et grecque ne pouvant plus recenser tous les arrivants. Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), plus de 200 000 migrants sont arrivés en Grèce et 100 000 autres en Italie.

« A moins d’avoir une réponse européenne… »

 

Les dirigeants des pays de l’ouest des Balkans, Serbie, Hongrie et Macédoine en tête, ont participé jeudi en Autriche à un sommet censé aboutir à une réponse commune. La plupart des pays présents, qui doivent faire face à des situations parfois critiques à leurs frontières, ont renvoyé la balle à l’Union européenne.

« Je crois que l’UE doit proposer un plan d’action et puis nous demander de nous y joindre. Je vais être très direct, nous sommes en train de supporter le poids du problème », avait dit le ministre des affaires étrangères serbe, Ivica Dacic. « A moins d’avoir une réponse européenne à cette crise (…), personne ne doit nourrir l’illusion que cela peut être réglé », avait renchéri son homologue macédonien, Nikola Poposki.

Jusque-là, les Vingt-Huit étaient parvenus à des accords minimaux sur la prise en charge des demandeurs d’asile et sur le nombre de places accordées dans chaque pays. Pour Angela Merkel, une réunion des chefs d’Etat de l’UE n’est pas exclue, mais elle n’aura pas lieu tant qu’une stratégie commune ne sera pas prête à être mise sur la table.

 

 

En attendant, sur la « route des Balkans de l’Ouest », empruntée par des réfugiés syriens ou irakiens fuyant la guerre mais aussi par des Albanais, des Kosovars ou des Serbes, la solution pour l’heure est bien souvent militaire. La Macédoine a déclaré l’état d’urgence à sa frontière, où trois mille nouvelles personnes arriveraient chaque jour, selon le ministère de l’intérieur.

La Hongrie, qui achève la construction d’une clôture grillagée le long de sa frontière de 175 kilomètres avec la Serbie, a prévenu qu’elle n’hésiterait pas à y envoyer son armée. Même si elle est pour l’heure épargnée par la crise, la Roumanie a annoncé qu’elle allait renforcer « préventivement » la sécurité à sa frontière avec la Serbie, craignant que les migrants ne cherchent un passage par son territoire pour contourner la frontière serbo-hongroise fermée.

 

 

 

Source : http://www.lemonde.fr

Partager cet article

Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 18:21

 

 

Source : http://rue89.nouvelobs.com

 

 

à lire sur TheGuardian.com (en anglais) 28/08/2015 à 11h42

Le gouvernement égyptien ouvre un blog contre la « vérité partielle » des médias

 

 

 

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Hassan Shoukry ouvre un blog, et pas pour poster ses photos de vacances. Le gouvernement égyptien veut « proposer un récit plus objectif des événements en Egypte, pour ceux qui cherchent autre chose qu’une vérité seulement partielle ».

Cette « vérité partielle », selon les autorités égyptiennes, c’est celle que relaient les médias internationaux.

A propos de la création du Egypt MFA Blog, voici ce qu’explique le gouvernement :

« Dans un monde d’évolutions et de changements rapides, ce blog vise à assurer une meilleure interaction avec le grand public et une connexion plus efficace avec le monde extérieur. Pour ce faire, le blog cherchera aussi à représenter de manière fidèle les développements économiques, politiques et sociaux de l’Egypte, de manière ponctuelle et interactive. C’est un outil pour compléter les chaînes d’information officielles et pour éviter les choix éditoriaux labyrinthiques des médias traditionnels à l’international. »

Contre les « campagnes de diffamation »

Autrement dit, le gouvernement égyptien cherche à donner sa version des faits. Le porte-parole du ministre des Affaires étrangères, Ahmed Abou Zeid, dénonce des « campagnes de diffamation dans les médias, menées par certains organes de presse étrangers à propos des questions politiques, économiques, et de sécurité en Egypte ».

Le ministère des Affaires étrangères pourrait faire référence (entre autres) à la couverture par la chaîne américaine CNN de l’enlèvement en Egypte d’un otage croate, Tomislav Salopek, par l’Etat islamique autoproclamé. Le ministre des Affaires étrangères avait déploré une couverture médiatique biaisée de l’événement par CNN :

« Le reportage a parlé d’une propagation du chaos et du terrorisme, et de l’absence de pouvoir de l’Etat égyptien, d’une manière extrêmement sarcastique et bien loin de l’objectivité, du professionnalisme et de l’honnêteté. »

Le reportage de la chaîne américaine décrit la péninsule du Sinaï comme une zone incontrôlable, qui ne cesse de s’étendre, ce à quoi Sameh Shoukry répondait, piqué au vif, que la zone concernée par les activités terroristes dans la péninsule du Sinaï n’excédait pas 5% du territoire, et qu’il était bien mal avisé d’en déduire une forme d’impuissance du gouvernement égyptien.

Faisant référence aux attentats au siège de Charlie Hebdo et lors du marathon de Boston, il disait :

« Il est surprenant de voir que cet incident est utilisé pour prouver l’impuissance de l’Etat égyptien, alors même qu’on ne tire pas les mêmes conclusions quand des incidents similaires se produisent dans les sociétés occidentales. »

Un blog exclusivement en anglais

Cité par le Guardian, Jannis Grimm, chercheur spécialiste du Moyen-Orient et du nord de l’Afrique, explique avoir des doutes sur le véritable impact du blog du gouvernement sur l’opinion égyptienne, étant donné qu’il est écrit uniquement en anglais et pas en arabe. La traduction des textes en arabe pourrait permettre aux internautes non-anglophones de réagir aux affirmations du gouvernement. Mais Jannis Grimm ajoute :

« Je pense qu’il est très improbable que ça arrive, étant donné que dans les journaux bilingues en Egypte, on trouve des récits et des formulations différentes pour les deux types de lecteurs (étrangers et locaux). »

Contacté par le Guardian, le ministre a refusé d’indiquer si les non-Egyptiens seraient autorisés à contribuer à ce blog lancé par le gouvernement, pourtant officiellement destiné à assurer une « connexion plus efficace avec le monde extérieur ».

 

Lire sur TheGuardian.com (en anglais)

 

 

Source : http://rue89.nouvelobs.com

 

 

Partager cet article

Published by democratie-reelle-nimes - dans Egypte
commenter cet article
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 18:08

 

Source : https://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com

 

Bouilles Hebdo du 24 au 30 août

Un rendez-vous à noter sur vos agendas : Albi, le 08 septembre 15 copains et copines passent en procès (suite de l’expulsion de la ZAD, le 6/03/14) et encore 2 le 10. Rassemblement de soutien prévu à 14h au tribunal !

A ne pas oublier :  28-30 août à St Victor et Melvieu, la fête du vent ! Le programme est super !

 

Fête-aigle-royalA3-1024x724

 

A noter aussi : un WE de soutien contre la répression à Rochefort (ZAD Oléron et Echillais ) le 18-19 septembre ! Et l’article de Médiapart sur l’affaire du cadenas (terrorisme champêtre à Millevache)…édifiant ! Là encore, le procès approche (le 3/09 prochain)…

 

FERME BOUILLONS

 

 

                                                         *********************************

 

 

Bouilles Hebdo du 10 au 23 août

22-23 août :

  • Manif. de soutien à la Ferme des Bouillons tout le week-end, si vous êtes dans le coin, cf. le site de la ferme.

19 août :

16 août :

  • en ce moment :  ENDE GELANDE en Allemagne. Sur certaines photos du live, on se croirait au Testet : robocops à gogo, paysage lunaire, copains/copines motivé-e-s -un bon millier en action !-, etc…
  • A ne pas oublier :  28-30 août à St Victor et Melvieu, la fête du vent !
  • Fête-aigle-royalA3-1024x724
  • et à noter : camp contre le TTIP (TAFTA). Manifestations, actions et blocage sont prévues au cours de ces 5 jours de lutte.  L’appel à faire tourner est ici en plusieurs langues : http://campnottip.noblogs.org/

14 août :

  • Un tract qui a été distribué sur Vaour (recto et verso), à l’initiative du collectif de Vaour des opposants au barrage de Sivens…qui revient notamment sur le Printemps 2 Sivens (initialement prévu sur cette commune, sur un terrain privé) et les répresailles qui continuent (malgrè le déplacement de l’évènement à un autre endroit…)
  •  Plus Bure sera leur chute :  fil d’info… et  si vous voulez rester au courant des prochaines aventures, vous pouvez vous inscrire sur la liste de diffusion campvmc@lists.riseup.net et bien sûr continuer de venir sur http://vmc.camp !
  • La Légion en force sur le Larzac : les infos.

 

 

                                                           ******************************

 

Bouilles hebdo du 3 au 9 août 2015

Désolé, y’a du relâchement, des gens en vacances, alors c’est moins réactif par ici. Au contraire, à Bure en ce moment, y’a des choses qui se passent : au camp VMC.

PUB ! le bouquin paru au printemps de Sivens « L’époque est-elle fasciste ? » est disponible dans le Tarn. Voici son résumé.

PUB ! Le film « La résistance respire » (Bande Annonce) sera diffusé

  • vendredi 7 aout à la cantine pirate à Najac
  • vendredi 14 aout à la zad d’agen
  • jeudi 12 novembre au cinéma utopia de Toulouse

PUB ! Le programme de la fête du vent est enfin prêt. Vous pouvez le découvrir, le télécharger et le diffuser autour de vous en cliquant sur le lien ci-dessous : http://douze.noblogs.org

jeudi 6 août

  • Thierry Carcenac fait l’objet d’une nouvelle plainte suite à la destruction de la Métairie Neuve (Bernard Viguié). L’infraction est punie de dix ans d’emprisonnement et 150 000 euros si elle a été suivie d’effet.

http://www.apecita.com/e6.aspx?id=2449035

La FDSEA du Tarn recrute un animateur syndical. Une bonne connaissance de la stratégie militaire (gestion de milices d’agriculteurs) et une grande diplomatie (relations avec la préfecture, le conseil général etc.) sont de mise. On vous invite à postuler – de manière anonyme, humoristique ou à charge – et à nous envoyer votre candidature en copie. Les meilleures contributions seront mises en ligne sur le site des Bouilles.

Pour candidater, envoyer lettre de motivation et CV à:
Philippe BARDY
FDSEA du Tarn
96 rue des agriculteurs
81011 ALBI CEDEX 9
tél : 0563488360
mail : philippe.bardy@fdsea81.com

P.S: une offre similaire datant de 2013 est disponible ici
http://www.fnsea.fr/media/741933/offre%20emploi%20animateur%2004%202013.pdf

 

 

                                                             ******************************

 

Bouilles hebdo du 27 juillet au 2 août 2015

  • Appel à rassemblement pour soutenir la personne inculpée suite au cadenassage de la gendarmerie d’Eymoutiers (87) lors d’une manif après l’assassinat de Rémi. Le rendez vous est le 3 septembre à 8h30 devant le Tribunal de grande Instance de Guéret (23). Rappel de l’affaire et contacts ici.

Alors que dans le Limousin des gens se mobilisent contre les projets d’ouverture de mines d’or à ciel ouvert. Des campagnes de forage seraient iminentes. Le site des ami-e-s ici.

 

  • Le film « La résistance respire » sur la résistance à Sivens est sorti. Il sera projeté le 7 août à la cantine pirate à Najac.

7 aout

affiche_bure

 

 

 

                                                              *****************************

 

 

Bouilles Hebdo du 20 au 27 juillet

Août approche avec son agenda chargé… Dernières nouvelles pour l’organisation à Bure : voici le programme (du 1er au 10 août) et  le plan du site

affiche_bureDu côté de NDDL, voici en audio la conf’ de presse de CéDpa / ACIPA / Naturalistes en LUTTE après le rendu du tribunal administratif de Nantes… Pour info, du côté du Testet, on attend les rendus de justice du tribunal administratif sur différents recours « environnementaux » d’ici la fin de l’année ( « loi sur l’eau », « espèces protégées » , etc…comme à  Roybon et NDDL).

Depuis Grenoble et environ, des copains nous parlent sur la radio RdWA :
-du centre social autogéré de Romans (audiance le 22 juillet à 9h au tribunal de Valence); – de la marche NO TAV;
– de la zad des chambarans (même si Pierre semble partis en grande vacances, toutes les informations en cas d’expulsion sont bien à retenir et la zad elle ne prend pas de vacances)
+ une analyse sur les zad paru sur indymedia ( AU-DELÀ DES FORÊTS. Après avoir détruit les projets, démolissons le futur ! )

Lundi 20 :

  •  La nouvelle affiche de nos ami-e-s d’AveyronAffiche420x594-Non-au-Transfo-724x1024
  • Voici les deux premières brochures d’une série sur la ZAD de NDDL et le Val de Suse par le collectif Mauvaise Troupe…un texte de présentation est disponible sur paris-luttes.info, entre autres.

Mercredi 22 :

 

 

                                                            ******************************

 

 

 

Bouilles hebdo du 13 au 19 juillet 2015

Vendredi 18

Mercredi 15

Lundi 13

 

 

                                                            ***************************

 

En Juillet, venez pousser pierre en grandes vacances

ajout du 16/07 : Le tribunal administratif de Grenoble a annulé, jeudi 16 juillet 2015, un arrêté préfectoral autorisant la destruction de zones humides dans la forêt de Chambaran. Une victoire pour les opposants au projet de Center Parcs…mais la lutte n’est pas fini et le chambar continue (cf ci-dessous)…ZAD partout !

ajout du 15/07 : Chambar sur les Chambarans à partir de ce soir
et  une interview toute fraiche d’un copain opposant au Center Parcs sur radio zinzine :  (info du mardi à partir de 22:43) avant le verdict du tribunal demain jeudi !

 

En Juillet, venez pousser pierre en grandes vacances

11 juillet 2015

Le défrichement pour le Center parc est bloqué depuis décembre dans la forêt des Chambarans. L’occupation vivante et les recours sur le plan légal ont freinés Pierre et vacance, une occasion pour lui de se réconcilier avec l’état de droit capitaliste qu’il avait un peu brusqué.


L’examination des derniers recours aura lieu le 2 juillet. Malgré les forts arguments des associations PCSCP (Pour Chambaran Sans Center Parc), FRAPNA et pêcheurs Drômois, ce projet destructeur pourrait revêtir son armure de la légalité. Si la pilule de compensation  écologique fait son effet, le parquet de Grenoble ignorera – entre autre – la destruction des zones humides.
Alors politiciens et Préfet lancent déjà leurs manigances. Des médias asservis préparent la population à accepter l’expulsion de la zone. Devant ce mépris, rassemblons-nous. Motivé par nos élans de révolte, par le fameux mouvement « zad partiste! » ou par la destruction des infrastructures au pouvoir ! Faisons face !
Les 200 hectares de forets, leurs nombreuses cabanes et barricades, leurs animaux et leurs lutin.es rêvent de nouveaux groupes organisés et expérimentés, de cagoules solitaires, de nez rouges écarlates ou de toutes entités créatives.
Oui, l’état est encore fort, mais on ne vit pas que pour gagner. Notre vulnérabilité, notre désarroi et notre souffrance méritent aussi le devant de la scène. Venons pour vivre face à leur connerie, pour assaillir de notre existence leur obéissance stérile. Crier, tenir, soutenir, chanter,
lancer, flamber, rire, vomir, toute résistance vivante les ralentira. Cette zone vit, elle inspire certain.es passant.es et accueil toujours les critiques constructives. Éprouver ensemble ces instants intenses, là aussi s’enrichit la lutte. Et parfois l’espoir, le culot ou l’expérience renversent la balance.
Nous invitons bien sûr les motivations médicales, auto-média et créativités tactiques à dévoiler leurs savoir-faires.
Chaque infrastructure construite devient une arme pour légitimer leur fléau, agissons !
Bienvenu.e.s dès demain ou pendant l’été en appel d’urgence.


Dans l’affaire du projet de Center Jurassik parkouille de Roybon (Isère), ça va chauffer dans les prochains jours ! Attendu que l’administration judiciaire de cette démocratie-mon-cul risque de « s’auto-valider » le projet le 16 juillet. Le préfet de l’Isère s’appelle Bonnetain, il vient d’être nommé pour mettre en route les basses oeuvres, malgré le risque d’annulation des arrêtés. Ça nous rappelle la nomination du préfet Thierry Gentilhomme dans le Tarn en août 2014 pour mener les opérations de destruction de la zone humide du Testet… Jusqu’à tuer un manifestant. En toute illégalité (encore faut-il que justice triomphe…) !  À consulter pour comprendre la situation tendue :

 

 

                                                             *****************************

 

Bouilles Hebdo du 6 au 12 juillet 2015

 

Mercredi 8 juillet

Lundi 6 juillet

 

 

 

Source : https://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com

 

 

 

 

    

Partager cet article

Published by democratie-reelle-nimes - dans ZAD du Testet - Barrage de Sivens
commenter cet article
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 18:01

 

Source : http://zad.nadir.org

 

 

Infos du 25 au 31 août

 

mardi 25 août 2015, par zadist

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01. Avant de faire tourner une info, merci de la recouper en regardant sur ce site web ou en appelant le numéro d’urgence si elle n’est pas encore publiée sur le site.


Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Evitons de faire tourner des rumeurs.

Merci d’avance !


Pour verifier les clef de cryptage de notre site SSL https://zad.nadir.org et adresse mail zad(arrobase)riseup(point)net retrouver les information sur l’article ici : Vérifie nos certificats SSL && clef email GPG


Pour certain-e-s c’est les vacances, pour d’autres il y a plein de projets en cours. Mais nous sommes toujours présent-e-s ! Le flash info sera mis à jour à une fréquence moins intense jusqu’à la fin de l’été, mais n’hésitez pas à continuer de nous informer avec les infos de vos luttes, événements ou vos textes !!


Vendredi 28 août

- ce soir, à 20h à la Vacherit ; réunion d’organisation pour la mobilisation autour de la Cop 21

Plusieurs personnes du mouvement de lutte de NDDL voient du sens à ce qu’ait lieu une marche et/ou une tracto-vélo en direction de Paris durant cette période. Afin de préparer ensemble les messages et les actions que nous voulons porter, nous vous invitons à la 1ère réunion d’organisation le VENDREDI 28 AOUT à 20h à la Vacherit. Nous espérons y réunir toute personne de toutes les composantes souhaitant organiser cet évènement convivial et déterminé.

- du côté de la ferme des Bouillons, la lutte continue et les activités se poursuivent, à lire ici un récit des suites de l’expulsion de la ferme occupée depuis 2 ans et demi contre Auchan.

Mardi 25 août

Un article du Courrier de l’ouest sur le projet d’aéroport. Une petite coquille s’est glissée dans le titre... qui parle de "futur aéroport"... Notre-Dame-des-Landes : Le futur aéroport entaché d’illégalité ?

 

                                                             **********************************

 

Lettre ouverte à alain mustière et assimilé.e.s

dimanche 23 août 2015, par zadist

 

Lettre ouverte à M. Mustière et assimilé.e.s

Suite à votre communiqué(1) en réaction à l’arrivée chez Mustière concession de 80 cyclistes venu-e-s vous ramener vos ballons, nous aimerions éclaircir quelques points.(2)

Premièrement vous utilisez le mot « maculer » qui signifie couvrir de taches. Nous aurions donc selon vous couvert de taches de feuilles mortes et de ballons la concession. Alors oui nous comprenons bien l’envie de mettre des mots forts pour appuyer votre propagande quand vous n’avez rien à vous mettre sous la dent. Mais au moins ouvrez le dictionnaire et renseignez vous sur le sens des mots avant de les utiliser.

Ensuite « le climat très tendu » est un point de vue plus que subjectif surtout venant d’une personne absente lors de la scène (vous en l’occurrence). Sachez que nous ne sommes restés que 5 minutes dans une ambiance bonne enfant, vous confondez apparemment les mots tension et festif. Ayant vu les réactions des différentes personnes dans le magasin nous sommes bien obligés de vous avouer qu’une seule vendeuse était réellement excédée les autres semblaient plutôt amusées.

Troisièmement dans votre communiqué, vous ne parlez pas de la répression et des violences disproportionnées que nous avons subi par la suite (gaz lacrymogène, insultes, coups…) car à priori nous n’en avons commis aucune, nous, dans votre concession. Même pas une égratignure sur une de vos bagnoles, ou sur une de vos vitrines, de vos comptoirs sinon c’est sûr que vous ne vous seriez pas gêné pour le clamer haut et fort. Vous devriez pourtant être fier que le bruit des bottes vous obéissent au doigt et à l’œil. A moins que ce soit justement parce qu’il ne s’est rien passé chez Mustière concession qui ai pu justifier un tel défouloir des différents services de police. Mais vous devez être rassurés, ils savent tellement bien défendre les intérêts des dominants tel que vous, ceux qui ont le pouvoir et l’argent.

Car M. Mustière, vous êtes le discours dominant. Celui qui monopolise la place dans les médias et sur tout le territoire (publicité, temple de la consommation…) en ville comme en campagne. Celui qui vend des grosses bagnoles dont personne n’ a besoin au nom de la croissance. Celui qui veut un aéroport pour satisfaire son égo et pouvoir rentrer dans le cercle des puissants ; ceux-là même qui n’hésitent pas à utiliser la force pour protéger leurs intérêts privés et dilapider l’argent public. Enfin ceux qui modèlent une soi-disant opinion publique à coup de déclarations sur les futurs emplois quand on sait que la plupart seront occupés par une population exploitée par l’impérialisme occidental et payée au lance pierre.

Vous faites partie de ces gens qui n’ont qu’une vision de la vie à court terme, partisan de l’obsolescence programmée, du tout fric tout flic et pour qui les êtres humains ne sont que de la ressource à exploiter. Quant à votre fameux état de droit que vous invoquez à tout moment comme argument suprême pour demander d’évacuer la zad, il est façonné par une oligarchie ultra libérale qui est capable d’affamer un peuple comme en Grèce, d’expulser des personnes pour y imposer des projets morbides comme a nddl ou a Bure, ou encore d’envoyer sa force militaire à l’autre bout du monde pour défendre les intérêts économiques de la grande France (pétrole, uranium, gaz...) Ah ! comme cela doit vous plaire vous qui chantez si bien la marseillaise !

A cette légalité déguisée nous opposons la légitimité d’être où nous sommes, de décider de nos vies et d’organiser des espaces non marchands.

Sachez une dernière chose vous qui êtes si mal informés. Les 80 cyclistes qui sont venu.e.s chez Ford ce 1er août venaient des 4 coins de l’Europe, de la zad il n’y en avait qu’une poignée. Tous et toutes nous militons pour le droit d’exister à vélo face à l’hégémonie des voitures (c’était la seconde raison de notre visite) comme celui de lutter par notre présence face à l’aménagement toujours plus dévastateur du territoire.

Pour finir, sachez que vous représentez en quelque sorte ce que nous exécrons le plus dans ce monde. Le mâle blanc dominant qui n’hésite pas à écraser, exploiter, piller pour son propre intérêt. Celui qui perpétue ce qu’il y a de pire en l’humanité sous couvert de bon droit et qui prétend avec cynisme, et à grand renfort de matraques et de gaz lacrymogènes, que c’est l’ordre naturel et inévitable des choses.

Des roues libres

(1) lire le communiqué d’Alain Mustière sur le site des ailes pour l’ouest qui a au moins l’intérêt de publier le tract distribué ce jour là : http://www.desailespourlouest.fr/category/actualites/

(2) le 1er août 80 cyclistes ont débarqué chez Ford à Orvault, concession dirigée par Alain Mustière président des ailes pour l’ouest l’association pro-aéroport. Illes étaient juste venu-e-s lui ramener ses ballons. En effet M. Mustière et ses ami.e.s avaient lâchés le 17 juillet, jour du rejet des recours loi sur l’eau, 3000 ballons censés représenter les 3000 emplois qui seraient créés par le futur aéroport.

PDF - 36.8 ko

Documents joints

 

 

                                                                     *************************************

 

infos du 17 août au 24 août

 

 

 

Pour certain-e-s c’est les vacances, pour d’autres il y a plein de projets en cours. Mais nous sommes toujours présent-e-s ! Le flash info sera mis à jour à une fréquence moins intense jusqu’à la fin de l’été, mais n’hésitez pas à continuer de nous informer avec les infos de vos luttes, événements ou vos textes !!


- Juste pour vous dire qu’après un petit temps d’absence la black plouc kitchen revient ! Elle a fait peau neuve et reprend du service, alors viendez manger avec nous. Pour voir les dates rendez vous sur https://blackplouckitchen.wordpress.com/category/les-rendez-vous/


Samedi 22 août

- Nous appelons à former des convois, marches, tracto-vélos...et à nous rendre aux manifestations contre la COP 21, sommet intergouvernemental sur le réchauffement climatique début décembre à Paris. Nous cheminerons depuis des territoires en lutte jusqu’à la capitale, avec toute l’énergie composite de nos mouvements, en créant en route des espaces de rencontres et de mobilisation. Lire l’appel complet ici.

Jeudi 20 août

- Réponse aux enképifiés qui ont décidé de mettre en garde à vue la personne expulsée ce matin et son fils parce qu’ils les soupçonnent "d’avoir prévenu les zadistes" : Quand bien même ce serait vrai (et ça ne l’est pas !), on sait que c’est dur à comprendre pour vous mais nous n’avons pas de goût particulier pour les fonctionnements hiérarchiques. De ce fait, personne ne commande "un ’sabotage de zadiste’ (comme vous dites) à l’occasion d’une expulsion (ou autre)" ou autre fantasme de ce genre, sorti tout droit de vos cerveaux policiers. Nous n’avons pas non plus besoin "d’encouragements" pour prendre à plaisir à faire cramer une voiture de keufs et saboter votre sale besogne.

- Ce matin, les gendarmes ont expulsé une personne (âgée d’une cinquantaine d’année) de son domicile au lieu-dit l’épine. Leur dispositif n’était pas très discret, certain-e-s ont donc décidé d’aller accueillir comme il se doit les grincheux en uniforme. Bilan : une voiture de gendarme a demi-brûlée et un vomi de plus de jacques auxiette dans la presse.

Mercredi 19 août

URGENT ! La ferme des bouillons vient d’être évacuée, appel à rassemblement à la ferme. (vous pouvez vous tenir au courant ici ou avec le tor browser ici : http://2olbcnye2ontyklf.onion/ ) Lire une autre texte publier depuis la ferme des bouillons ici

Mardi 18 août

- Mardi 18 à 20h30 à la Jasse – Maison du Larzac (D809 entre Millau et La Cavalerie). Réunion des opposants à l’arrivée de la légion sur le Larzac. Les infos ici http://douze.noblogs.org/la-legion-sur-le-larzac/
Samedi 22 à 14h00 à l’Amassada : dernière assemblée d’organisation avant la fête du vent, venez nombreux il reste beaucoup à faire ! En fin d’après midi passage de la paume dans le village et la commune de St Victor.

Lundi 17 août

- Urgence menace d’expulsion ZAD de la ferme des bouillons

- Israël écrase la Palestine, la complicité de la mairie de Paris est intolérable
- Lettre ouverte à Anne Hidalgo, , par les jeunes rennais engagés dans le projet vidéo avec l’association Laylac, de Dheisheh

 

 

                                                         ************************************

 

Infos du 11 au 16 août

 

Vendredi 14 août

Un camp international anticapitaliste aura lieu en Grèce (Chalkidiki,) du 18 au 25 août. http://beyondeurope.net/

Mercredi 12 août

Infos d’ailleurs :

Bonjour à tous,

À LA UNE - la nouvelle "affaire Larzac"

“Le Larzac a besoin de vous , on nous annonce l’arrivée de la légion pour 2016-2017, cette décision a été prise par quelques élus locaux sans aucune concertation avec la population locale ; 1200 légionnaires pour nous chauffer les pieds en hiver, sauf que nos têtes chauffent déjà et que nous avons décidé suite à une réunion ce mardi 4 août de rapidement envoyer notre point de vue à François Hollande dans une lettre ouverte”

La lettre ouverte de ce collectif du Larzac ainsi que de nombreux documents complémentaires sont disponibles sur la page :

http://douze.noblogs.org/la-legion-sur-le-larzac/

Vous pouvez joindre le collectif à l’origine de cette initiative et signer la lettre ouverte en envoyant un mail contenant votre nom, lieu d’habitation et éventuellement profession, statut à : stm.larzac@laposte.net

 

 

                                                         **********************************

 

Infos du 3 au 10 août

 

Vendredi 7 août

- un écho du passage à la Grée de l’Alternatour, collectifs de groupes de musique en tournée militante

- des nouvelles étranges d’ailleurs  :
- l’annonce d’une expansion des effectifs militaires sur le Camp du Larzac, (voir une lettre ouverte à hollande ici)
- la mise en vente par Auchan de la ferme des bouillons à Rouen : la lutte n’est pas finie !
- Une plainte a été déposée contre Thierry Carcenac, président du CG du Tarn, par des membres du Comité Sivens, dans l’affaire de la destruction de la Métairie Neuve. Carcenac risque 10 ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende.
- le conseil constitutionnel invalide CIGEO, mais à Bure, le camp continue !

Mardi 4 août

Les copin-es du collectif Mauvaise Troupe vont proposer toute une série d’entretiens qu’ils ont réalisé dans le cadre de la préparation d’un livre offrant une analyse croisée des luttes de la Zad de NDDL et du Val de Suse. Les deux premières brochures sont d’ors et déja accessibles ici.

Lundi 3 août

- après une semaine de bricolages en tout genre, c’est la fin du cyclocamp... la semaine prochaine, c’est un chantier au Liminbout qui commencera !

- Jean-Marie Pelt dément l’utilisation de ses propos par les pro-aéroports

- nouvelles d’ailleurs :

- le camp international de rencontres et d’actions de Bure commence

- du côté de la ZAD d’Oléron : Le Tribunal administratif de Poitiers a suspendu le développement des filières conchylicoles d’huitres génétiquement manipulées dites "Triploïdes" ! Ça, c’est FAIT !!
Des zadistes sont toujours poursuivis par la justice Thill et Hugo étaient au tribunal le 9 juillet.

Une prochaine audience se tiendra le 11 septembre à 9h30 au Tribunal Correctionnel de la Rochelle : Neuf Zadistes sont accusés de recel d’électricité et dégradations Il serait intéressant de s’y rendre en masse et de façon joyeuse et colorée afin de démontrer le ridicule d’une telle situation après la suspension du projet de filières. Vous êtes toutes et tous invitées à venir mettre un joyeux bordel ! plus d’infos sur http://zadoleron.com/

 

 

                                                    ***********************************

 

 

Des cyclistes gazé-e-s dans la capitale du vélo

dimanche 2 août 2015, par zadist

Des cyclistes gazé-e-s dans la capitale du vélo

Du 25 juillet au 2 août 2015, le 5e Cyclocamp européen a été accueilli par la ZAD de Notre Dame des Landes, le rendez-vous de mécanos et voyageur-se-s vélos venu-e-s de toute l’Europe pour échanger sur des pratiques cyclistes, inventer, créer, bricoler des machines plus incroyables les unes que les autres.

Dans l’idée de défiler, de parader fièrement avec les constructions de la semaine, une masse critique, mouvement spontané de cyclistes qui s’immiscent dans le trafic urbain, a été organisée le samedi 1er août pour se rendre au centre de Nantes. En soutien à la lutte contre l’aéroport, les personnes présentes au Cyclocamp ont décidé de rendre visite à M. Mustière, président des Ailes pour l’Ouest. Cette association pro-aéroport et son cher président avait lâché 3000 ballons au-dessus de l’ex-futur site de l’aéroport censés symboliser 3000 emplois futurs. Ne croyant pas à cet énième mensonge, une initiative collective a été prise de leur ramener leurs ballons qu’ils avaient égaré (voir tract ci-dessous). Vers 17h, c’est ainsi que les portes de la concession Ford Mustière ont vu passé des dizaines d’étranges bicyclettes, distribuant ballons et quelques feuilles mortes en guise de confettis. La cérémonie n’a duré pas plus de 5 minutes dans une ambiance bonne enfant et sans aucune dégradation.

Reprenant ensuite la route vers Nantes, Route de Vannes, les cyclistes ont été soudainement encerclé-e-s par six camions, 4 voitures de police et d’autres voitures banalisées surgissant de toute part. A peine sorti-e-s de leur véhicule, sans essayer d’instaurer le dialogue, et n’hésitant pas à dégainer matraques et bombes lacrymogènes, les policier-e-s se sont rué-e-s sur les cyclistes. Certain-e-s ont été mis-es à terre, insulté-e-s, mis-e-s en danger, menacé-e-s de tir de flashball, gazé-e-s à bout portant, par des agent-e-s. Aucun-e blessé-e n’a été à déplorer, à part des dizaines d’yeux brûlés par les gaz et une policière qui a trébuché sur un vélo.

Dans la confusion, les policier-e-s ont tenté d’identifier une personne à qui faire porter le blame de la chute de la policière. Après plusieurs tentatives d’interpellation, la police a arrêté un camarade sans raison apparente.

Un mois après le célèbre congrès international Vélocity, faisant de Nantes la capitale mondiale du vélo, il est impératif de s’interroger sur l’accueil réservé aux cyclistes venu-e-s pédaler dans les avenues nantaises qui se retrouvent confronté-e-s à une violence policière aussi inadmissible qu’injuste.

Cyclistement vôtre.

Les Cyclocampeur-euses

Tract de la visite chez Ford, dont le PDG est Alain Mustière, président de l’association des ailes pour l’ouest

"Bonjour Messieurs les aérosupporters et leur grand chef M. Mustier, Nous tenions à vous remercier pour votre attention de nous avoir offert 3000 ballons, mais finalement nous préférons vous les rendre. On est déjà bien occupé-e-s sur la Zad, on n’a pas une minute à nous. Du coup pour 3000 emplois on va pas avoir le temps, on s’excuse. En plus, vraiment un aéroport on ne saurait pas quoi en faire, nous on a déjà des vélos pour se déplacer : c’est bien plus efficace et puis on peut les réparer nous-mêmes. Les avions c’est un peu trop encombrant à côté, on ne verrait pas où les mettre. Merci quand même pour votre dévouement, et si vous aimez jouer au ballon, nous aussi on est joueurs on n’hésitera pas à vous renvoyer la balle."

 

 

Source : http://zad.nadir.org

 

 

Partager cet article

Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 02:53

 

 
 

 

Windows 10, un système de surveillance globale?

© REUTERS/ Thomas Mukoya

International

URL courte
84119405
 
 
 

Windows 10 récolte des informations sur les sites visités, aussi bien que sur les achats effectués par les utilisateurs. De nombreux pays, dont la Russie, l'Allemagne et la Suisse, le soupçonnent d'espionner ses clients, et ont lancé une enquête pour savoir si ce système d'exploitation américain n'est pas un moyen de surveillance.

 

Malgré le fait que les paramètres du système sont bien transparents, il existe des détails qui ont attiré l'œil vigilant des services de protection des informations. Ainsi, l'Allemagne est en train de remettre en question la neutralité du système d'exploitation auprès de Microsoft Corporation, rapporte le journal Süddeutsche Zeitung. La date où Microsoft devra présenter ses explications à ce sujet est déjà fixée, selon le chef du service de protection de l'information allemand Thomas Kranig.

Windows 10 est disponible aux utilisateurs partout dans le monde depuis quatre semaines. Le nouveau système est déjà installé dans un ordinateur sur deux, selon les dernières estimations.

Pourtant, Windows 10 fournit non seulement des améliorations et modifications, mais collecte aussi des informations sur ses utilisateurs telles que le nom, le sexe, l'âge, les achats effectués en ligne et les sites visités. On ignore pour quelles raisons ces informations sont collectées et s'il est possible de l'éviter.

 

Quant à ceux qui ne voudraient pas conférer à Microsoft des droits étendus, on leur conseille de ne pas installer Windows 10, en acceptant tous les paramètres préétablis. On peut également renoncer à un compte Microsoft qui enregistre toute modification et tout document, mais dans ce cas, il faudrait aussi renoncer à certaines mises à jour.

Actuellement, la Suisse et la Russie, suivant l'exemple de l'Allemagne, essaient d'examiner l'activité de Microsoft. Leur objectif principal est de savoir quels types de données collecte Microsoft et dans quel but celles-ci seront utilisées, et si l'entreprise le fera avec l'accord de ces clients. Il est néanmoins possible que cette enquête ait des racines politiques et vise à protéger l'état de l'éventuel espionnage, observe Süddeutsche Zeitung.

 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Published by democratie-reelle-nimes - dans Alertes- Ce que vous devriez savoir
commenter cet article
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 23:14

 

Source : http://www.la-croix.com

 

 

Première victoire judiciaire pour les « électrosensibles »

 

Le tribunal des contentieux de l’incapacité de Toulouse a accordé une allocation adule handicapé (AHH) à une femme souffrant du « syndrome d’hypersensibilité aux ondes électroniques ».

 

26/8/15 - 18 H 18

 

 

 

12 juillet 2001 une antenne de transmission et de relai de téléphone mobile et portable fixée sur...

/AFP PHOTO JACK GUEZ

 

12 juillet 2001 une antenne de transmission et de relai de téléphone mobile et portable fixée sur le toit d'un immeuble à Paris.
 

Les associations espèrent que cette décision permettra la reconnaissance de ces troubles qui ne sont toujours pas considérés comme une maladie en France

 

C’est de chez elle, via un téléphone fixe, que Marine Richard raconte son histoire. « Pour installer ma ligne, il a fallu creuser dans la montagne », confie cette femme de 40 qui, depuis trois ans, vit en Ariège dans une bergerie totalement isolée.

« Sans électricité et coupée de la route », précise cet écrivain, ancienne réalisatrice de documentaires, qui pourrait bien devenir la figure de proue des « électrosensibles », ces personnes souffrent de problèmes de santé liés selon elles aux ondes électromagnétiques, émises notamment par le wi-fi et à la téléphonie sans fil.

 

Reconnaissance d’un handicap

En juillet, Marine Richard a obtenu la reconnaissance de son handicap par le tribunal du contentieux de l’incapacité de Toulouse. Cette instance a estimé que son « syndrome d’hypersensibilité aux ondes électroniques » lui donnait le droit à une allocation d’adulte handicapé (AHH) de 800 € par mois.

Une « première importante » pour Étienne Cendrier, porte-parole de l’association Robin des Toits, qui a rendu publique la décision du tribunal ce mardi. « On espère bien que cela permettra d’aboutir à la reconnaissance en France du syndrome d’electro-hypersensibilité », souligne-t-il.

 

« Des céphalées, des troubles cardiaques, digestifs et neurologiques »

Les problèmes de santé de Marine Richard ont débuté en 2010. « Lorsque j’ai installé le wi-fi chez moi à Marseille. Rapidement, j’ai été touchée par de gros problèmes de concentration qui ont cessé quand j’ai retiré le wi-fi, raconte-elle. Mais ensuite, j’ai développé des troubles liés au wi-fi de mes voisins ou à des antennes-relais proches de mon domicile. J’ai donc été obligée d’aller vivre ailleurs, dans des endroits sans ondes. Pendant plusieurs mois, j’ai vécu dans ma voiture, dans une roulotte ou dans des bois ».

Aujourd’hui, Marine Richard voit revenir ses symptômes dès qu’elle passe plusieurs heures « exposée à des champs électromagnétiques » en dehors de chez elle. « Je développe alors des céphalées souvent très intenses, des troubles cardiaques, digestifs et surtout neurologiques, avec des pertes de mémoire », détaille-t-elle.

 

Un premier échec en Ariège

En 2013, Marine Richard s’est adressée à la maison départementale du handicap (MDPH) de l’Ariège pour obtenir une allocation adulte handicapé. « Ces dernières années, plusieurs MDPH en France ont accordé cette allocation à des personnes électrosensibles », explique Manuel Hervouet, fondateur du Collectif des électrosensibles. L’an passé, la MDPH de l’Essonne a aussi octroyé une aide financière à un homme de 22 ans pour qu’il puisse protéger des ondes son logement.

En Ariège, Marine Richard s’est heurtée à un refus de la MDPH, ce qui l’a conduit à saisir le tribunal de Toulouse. Celui-ci a nommé un expert médical, qui a constaté l’existence d’un « syndrome d’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques ». « La description des signes cliniques est irréfutable. La symptomatologie disparaît dès que les causes sont éliminées. Mais cette élimination impose un mode de vie qui ne permet pas la moindre suspicion de simulation. En milieu protégé, le handicap est en nul, en milieu hostile, il peut atteindre 100 % », souligne l’expert, cité dans le jugement.

 

Une première qui engendre de l’espoir

Les associations espèrent que cette décision incitera la médecine à reconnaître ces troubles. Pour l’instant, l’Organisation mondiale de la santé reste prudente. L’hypersensibilité électromagnétique (HSEM) « est caractérisée par divers symptômes non spécifiques qui diffèrent d’un individu à l’autre », estime-t-elle.

« Ces symptômes ont une réalité certaine et peuvent être de gravité très variable. Il n’existe ni critères diagnostiques clairs pour ce problème sanitaire, ni base scientifique permettant de relier les symptômes de la HSEM à une exposition » aux champs électromagnétiques, souligne l’instance internationale dans un avis de 2005. « En outre, la HSEM ne constitue pas un diagnostic médical », ajoute l’OMS.

En France, l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement (Asnes) estimait en 2009 qu’« aucune preuve scientifique d’une relation de causalité entre l’exposition aux radiofréquences et l’hypersensibilité électromagnétique n’a [vait] pu être apportée jusqu’à présent ». Cette agence, où aucun expert ne pouvait être joint hier, doit rendre un nouveau rapport sur le sujet début 2016.

 

 

 

26/8/15 - 18 H 18

 

 

Avec cet article

 

 

Source : http://www.la-croix.com

 

 

 

 

Partager cet article

Published by democratie-reelle-nimes - dans Ils réagissent
commenter cet article
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 23:02

 

Source : http://www.lemonde.fr

 

 

Les « engagements volontaires » de la grande distribution contre le gaspillage alimentaire

Le Monde.fr avec AFP | • Mis à jour le | Par

 

 

Les distributeurs ont signé jeudi 27 août une convention interdisant la destruction d’invendus consommables.

 

A la contrainte d’une loi qu’elle redoutait, la grande distribution a donc préféré le volontariat. Convoquées, jeudi 27 août, par la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, les principales enseignes ont accepté de signer une « convention d’engagement volontaire en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire ».

 

Depuis que le Conseil constitutionnel avait, le 13 août, censuré pour des raisons de procédure les dispositions « antigaspi » inscrites dans la loi de transition énergétique, Mme Royal avait décidé de « mettre la pression » sur la filière, pour la pousser à s’impliquer davantage. La convention n’a pas encore été signée, mais toutes les enseignes présentes (Système U, Auchan, Intermarché, Lidl, Picard, Carrefour, Simply Market, Monoprix, Casino, Cora, Leclerc et ALDI), soit la quasi-totalité du secteur de la grande distribution, ont annoncé leur intention de la ratifier. Ces derniers jours, les responsables de plusieurs marques, notamment Leclerc et Système U, s’étaient pourtant irrités d’être montrés du doigt par la ministre. Ils ont finalement choisi d’enterrer la hache de guerre.

L’accord reprend les principales dispositions qui avaient été censurées par le Conseil constitutionnel. Priorité sera donnée à la prévention du gaspillage. Toutes les surfaces de vente de plus de 400 m2 devront signer des conventions de don de denrées alimentaires avec des associations caritatives habilitées. En outre, la destruction d’invendus encore consommables, notamment par javellisation, sera interdite.

 

Lire la synthèse : La France fait la chasse au gaspillage alimentaire

La date limite d’utilisation optimale supprimée sur certains produits

En contrepartie de cet engagement des professionnels, la ministre a mis de côté les sanctions initialement prévues par la loi, soit une amende de 3 750 euros en cas de destruction délibérée de stocks alimentaires encore consommables. Toutefois, a-t-elle prévenu, « il faudra vérifier que les engagements sont tenus ». Un « point d’étape » sera fait dans trois mois et, si le dispositif retenu n’est pas appliqué, la ministre aura recours à « une disposition législative ».

« Cet engagement est pour nous doublement positif, s’est félicité, au sortir de la réunion, Jacques Creyssel, délégué général de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD). D’une part, la ministre a reconnu le caractère exemplaire de la grande distribution, qui donne chaque année l’équivalent de 120 millions de repas et qui ne contribue que pour 5 à 10 % au gaspillage alimentaire. D’autre part, nous avons décidé de travailler dans un cadre contractuel, qui permet de ne pas passer par la loi. »

Mme Royal a par ailleurs promis « l’application immédiate » de deux mesures de la loi de transition énergétique qui ont échappé à la censure du Conseil constitutionnel. D’une part, la mise en place, avant le 1er septembre 2016, d’une « démarche de lutte contre le gaspillage » au sein des services de restauration collective gérés par l’Etat et les établissements publics (écoles, collèges, lycées, hôpitaux, maisons de retraite…), qui représentent « des millions de repas » quotidiens.

D’autre part, la suppression de la date limite d’utilisation optimale (DLUO) sur certains produits non périssables, comme le sucre ou le vinaigre. Cette date, explique la ministre, « est souvent source de confusion pour le consommateur qui l’apparente à une date limite de consommation (DLC) ».

Mme Royal, qui a indiqué que cinquante-huit « territoires zéro déchet, zéro gaspillage » sont déjà en place — un nouvel appel à projets aura lieu en octobre —, a aussi annoncé le lancement d’une « campagne nationale de mobilisation de tous les acteurs contre le gaspillage alimentaire ».

 

Regarder notre grand format : Les glaneurs des villes

 

 

 Pierre Le Hir
Journaliste au Monde


 

 

 

Source : http://www.lemonde.fr

 

 

Partager cet article

Présentation

  • : Démocratie réelle et maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie réelle et maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22