Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 12:24

 

 

Conférence de presse : Appel gardois de la campagne unitaire "Nos droits contre leurs privilèges" : Mardi 4 avril

 

Bonjour,

Pour information, le collectif gardois de la campagne unitaire nationale  "Nos droits contre leurs privilèges" organisera ce mardi 4 avril de 12h à 14h une conférence de presse, place de l'Horloge à Nîmes.

Cette campagne est soutenue par différentes organisations :  CNT 30, Solidaires 30, APTI, Nuit Debout Nîmes, DAL 30, SUD Santé 30, ATTAC 30, USP 30 et Eau bien commun. 

Cette campagne "Nos droits contre leurs privilèges" a pour vocation de faire entendre la voix des mouvements sociaux en cette période électorale, où bien souvent notre voix est reléguée au second plan. 

En PJ le texte d'appel de la campagne.

Vous pouvez aussi consulter la page web de la campagne

www.nosdroits.org

A demain donc pour répondre à vos questions et préciser nos intentions et les actions que nous envisageons pour les semaines à venir. 

Jérémie B

​. (Solidaires 30)
 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 12:28

 

 

Source : https://gard.demosphere.eu/rv/3945

 

 

 

ce soir 30 mars 18h SOUTIEN AUX DEMANDEURS D'ASILE !
 
 
Manifestation de soutien aux demandeurs d’asile
ce soir jeudi 30 mars - 18 heures -

Départ Maison carrée et arrivée Préfecture, avenue Feuchères.

Après le démantèlement de la « Jungle de Calais », de nombreuses personnes, pour la plupart originaires du Soudan, ont été accueillies dans les deux CAO (Centre d’Accueil et d’Orientation) mis en place à Nîmes.

Ces personnes sont convoquées par la Préfecture dans les semaines qui viennent pour être renvoyées dans le premier pays par lequel elles sont entrées en Europe, et notamment en Italie.

Cette procédure dite de « Dublin », permettant à un pays de renvoyer les migrants vers le premier pays d’Europe par lequel ils sont entrés en Europe et où ils ont été enregistrés, n’est pas obligatoire. Il est du ressort du préfet de ne pas l’appliquer et de permettre ainsi que les demandes d’asile soient faites en France, particulièrement quand on suspecte des mauvais traitements dans l’État de l’Union européenne dans lequel on veut renvoyer les personnes concernées. 

De nombreux préfets, notamment celui de l’Hérault, ont pris cette décision qui est conforme à la promesse faite par Bernard CAZENEUVE, alors ministre de l’Intérieur, lors du démantèlement de la « Jungle de Calais » (« Je ne souhaite pas qu'à partir des CAO on procède à des opérations de 'dublinage' » cité dans un article de Ouest-France du 28 octobre 2016).

La situation en Italie, un des pays où le nombre des migrants qui arrivent en Europe est le plus important, est actuellement très difficile. De nombreuses associations sur place (dont Amnesty International) dénoncent les conditions de vie et d’accueil. Des expulsions illégitimes sans étude de la demande d’asile sont réalisées, même vers des pays comme le Soudan dont nous connaissons la dramatique situation de guerre. Renvoyer les personnes en demande d’asile vers l’Italie c’est prendre le risque de les renvoyer directement vers le Soudan qu’elles ont dû fuir.


Exigeons que la procédure Dublin ne soit pas appliquée !

 

 

Manifestation de soutien aux demandeurs d’asile

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 21:41

 

 

Grenoble : un cabinet dentaire pour les sans-abris et les sans-papiers

 

Par Véronique Pueyo, France Bleu Isère et France Bleu mercredi 29 mars 2017 à 19:23

 

 

 

 

Alexandre Sage, dentiste et créateur de "Solident".

Alexandre Sage, dentiste et créateur de "Solident". - Solident

Solident, c'est un cabinet dentaire pour les plus démunis, ceux qui n'ont aucune couverture sociale et pas d'argent pour payer des soins bucco-dentaires, même pas la CMU. Il a ouvert en novembre dernier en plein centre ville, à Grenoble. Le Docteur Sage recherche des dentistes bénévoles.

C'est le docteur Alexandre Sage, dentiste "altruiste" à Meylan, qui a eu l'idée voici un an d'ouvrir un cabinet solidaire, baptisé Solident. Il a obtenu une aide financière de l'Agence régionale de santé (ARS), des dons de deux associations, une subvention de la député socialiste Geneviève Fioraso, financée grâce à sa réserve parlementaire. Il est soutenu par le conseil de l'Ordre des dentistes. Il a récupéré du matériel chez des confrères partant à la retraite. Deux salariés ont été embauchés, une assistante dentaire et un médiateur sanitaire.

 

Solident lance un appel aux dentistes pour qu'ils donnent un peu de leur temps

Le médiateur dentaire, c'est Boris Roche. C'est lui qui reçoit les patients avant qu'ils ne passent sur le fauteuil du dentiste. Ce sont des demandeurs d'asile, des SDF, des clandestins. Boris dédramatise ce moment, explique comment ça va se passer, que tout est fait pour qu'ils n'aient pas mal. "Beaucoup de ces personnes ont eu de mauvaises expériences. Souvent, dans leur pays d'origine, ils n'ont connu que des "arracheurs de dents" ! Il faut qu'ils aient confiance, pour qu'ils reviennent et qu'on les soigne complètement."

Sandrine et Boris, l'assistante et le médiateur dentaires de Solident-Grenoble. - Radio France

Sandrine et Boris, l'assistante et le médiateur dentaires de Solident-Grenoble. © Radio France - Véronique Pueyo

Il y a déjà trois semaines d'attente pour les rendez-vous. Les patients sont envoyés chez Solident par des prescripteurs, c'est-à-dire des associations qui s'en occupent et qui sont garantes que ces personnes n'ont aucun revenu.

"Pour faire de l'humanitaire, pas de besoin d'aller à l'autre bout du monde. c'est au coin de la rue, ici, à Grenoble."

— Alexandre Sage, dentiste.

Le problème aujourd'hui pour Solident, victime de son succès, c'est de trouver des dentistes bénévoles, prêts à donner un peu de leur temps. Pour l'instant, ils ne sont que deux, le docteur Sage et un confrère, jeune retraité, à tourner sur le planning. Mais d'autres se sont dits prêts à rejoindre l'équipe. Car si certains sont intéressés par l'humanitaire : " Pas besoin de partir à l’étranger" explique le Docteur Sage. "La grande précarité est au coin de la rue. On voit des bouches dans des états déplorables mais on peut soigner les gens. On ne va pas leur poser des prothèses mais déjà faire les soins de base, dans des conditions optimales, comme dans un vrai cabinet. On n'offre pas de soins au rabais !"

"Le sourire d'un patient à la fin de ses soins, c'est notre plus beau cadeau!"

— Sandrine Pourcelot, assistante-dentaire

Sandrine Pourcelot est l'assistante dentaire. "C'est très enrichissant, très humain. Mon travail prend tout son sens auprès de ces patients, laissés pour compte. Je me souviens de cette femme, frappée par son mari, qui avait les dents cassées... Quand on ne comprend pas la langue, on trouve des traducteurs. Quand le patient repart avec le sourire et nous montre son cœur pour nous dire merci, c'est le plus beau cadeau qu'il peut nous faire !"

Le cabinet est ouvert les lundis, mercredis et jeudis matin.

 

 
 

Dans le cabinet de Solident, à Grenoble

 

Grenoble, France

Repost 0
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 15:03

 

 

Info reçue par mail

 

 

"Bonsoir à toutes et à tous,
une petite information sur l'actualité sociale Nîmoise, le 19 mars 2017 aura lieu une initiative locale de la Marche pour la dignité et contre les violences policières organisé par le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires.
La volonté des organist-eurs-rices est celle d'un rassemblement sans étiquette, merci de respecter leur souhait.

RASSEMBLEMENT PLACE DEBUSSY à PISSEVIN LE 19 MARS à 14H.
*hogra =injustice en arabe 
 
Saad pour le FUIQP 30
 

marche pissevin

Repost 0
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 14:53

 

 

Source : http://www.ensemble-gard.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=1343:lancement-de-la-collecte-par-le-comite-d-alerte-de-l-espiguette&catid=19:luttes-ecologistes&Itemid=244

 

 

LANCEMENT DE LA COLLECTE PAR LE COMITÉ D'ALERTE DE L'ESPIGUETTE

 

Le Comité d'alerte pour l'Espiguette (CAPE) lance une collecte de dons pour combattre au Tribnal Administratif, l'arrêté préfectoral de dispense de PPI pour le stockage d'hydrocarbures.

POUR FAIRE UN DON : C'EST ICI

Opposition à l'autorisation d'exploiter le site de stockage d'hydrocarbures de l'Espiguette (30)

Risques majeurs d’explosion et de pollution sur la zone naturelle protégée et la plage de l’Espiguette

 

En septembre 2015, nous avons été informés de l’avis d’enquête publique publié par la commune du Grau du Roi (Gard) portant sur l’autorisation d’exploiter un site de stockage d’hydrocarbures attenant à la plage de l’Espiguette. Nous fréquentons cette plage et la présence d’un tel équipement dans une zone classée à plusieurs titres (Natura 2000, Ramsar, ZPS, ZNIEFF…) nous a surpris !

 

Découverte de ce site insoupçonné

Effectivement, six cuves semi-enterrées permettant le stockage de 66 000 m3 de kérosène sont situées à moins de 500 m de la plage.
Ce site dangereux hérité de la guerre froide, classé SEVESO seuil haut a été installé au sein du massif dunaire, pour les besoins de l'OTAN à l'aube des années soixante.
Un oléoduc secondaire le relie à l’axe principal Noves (13) / Fos-sur-Mer / Feyzin / Langres (52).
Depuis 1982 et la fin de son approvisionnement par la mer, plus rien ne justifie une telle installation dans un site naturel aussi sensible.

 

Le stockage d’hydrocarbures est très dangereux

Des accidents graves ont eu lieu à Feyzin (Rhône), et à Berre (Bouches-du-Rhône), où les cuves étaient pourtant aux normes (double paroi), ce qui n’est pas le cas à l’Espiguette.
En été, cette plage accueille 10 000 estivants par jour, la route qui y mène est une impasse.Nous sommes inquiets. Dans l’immédiat nous demandons une mise aux normes du site et la mise en place d’un Plan Particulier d’Intervention (PPI). Dans les meilleurs délais, ces cuves doivent être vidées, et ce site de stockage abandonné sous le contrôle d’une Commission de suivi du site.

Le PPI est un plan d’organisation entrant dans le champ du plan ORSEC départemental. Il englobe des mesures de prévention et de sécurité minimales pour les personnes et l’environnement face au danger potentiel d’un tel équipement en cas d’incident ou d’accident.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/gard/gard-une-association-s-eleve-contre-le-depot-d-hydrocarbures-de-l-espiguette-923723.html

Lien ci-dessus pour visualiser le reportage du journal de Soir3 du 05/02/2016, mais ensuite, revenez sur cette page!

Attention, des "erreurs" s'y sont glissées :
- ce ne sont pas 35 000 litres de kérosène stockés mais 66 000 m3 ;
- ces cuves ne sont pas doublées, comme le prévoit l'arrêté du 18 avril 2008 relatif aux réservoirs enterrés de liquides inflammables ;
- contrairement à ce qu'annonçait M. Crauste, Maire du Grau du Roi, il n'y aura pas de PPI (plan particulier d'intervention) puisque l'arrêté préfectoral du 19 mai 2016 en dispense le dépôt pétrolier de l'Espiguette.

 

A quoi servira l'argent collecté ?

Un arrêté préfectoral de dispense de PPI a été publié le 19 mai 2016. Nous avons engagé une avocate pour introduire un recours contre cet arrêté auprès du tribunal administratif.
Nous collectons des dons pour pouvoir financer les frais de procédure et d'expertise que nous avons engagés et poursuivre notre action.

 

Notre groupe

Nous sommes des résidents de la Petite Camargue ou nous la fréquentons régulièrement. Nous sommes sensibles à cet environnement exceptionnel et attachés à sa conservation.
Ce dépôt d'hydrocarbures est obsolète, possiblement générateur de pollution irréversible et d’importants dégâts humains que nous tenons à prévenir.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 21:42

 

Source : https://gard.demosphere.eu/rv/3861

 

mercredi 8 mars 2017 à 17h30

 

Actions et grève pour le droit des femmes

 

* Premier rendez-vous militant le 8 mars à 15H15 devant la Gare *

 

L'objectif est de diffuser des tracts pour appeler à la manifestation de 17H30, avec une apparition forte pour créer un happening, et appeler la presse. Celles et ceux qui le souhaitent pourront se munir d'une petite pancarte avec les revendications et pendant la diffusion à 15H40 précise, les militantes présentes se figeront quelques minutes sur place.

Le premier lieu de diff est devant la gare, mais on reproduira l'opération en d'autres lieux même si l'instant figé des militantes ne sera plus à 15H40 de fait (esplanade, puis centre-ville…).

 

* Manifestation du 8 mars : Départ à 17H30 depuis la Maison Carré *

Parcours : Général Perrier, place Belle-croix et rues piétonnes du centre ville pour plus de visibilité, puis esplanade, avenue Feuchères et préfecture avec demande d'audience pour la remise des revendications.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 14:21

 

 

Le Comité de Soutien aux Travailleur Fictifs

appelle à une manifestation de solidarité avec la famille Fillon.

 

Le droit d’utiliser sans contrôle l’argent public est un privilège qui découle de la partition naturelle de l’humanité en deux classes : l’Elite et la Foule. En conséquence il est clair que dans une République bien ordonnée et digne de ce nom la Justice ne saurait s’appliquer de même à ces deux classes.

 

Nous protestons vigoureusement contre la précipitation insensée avec laquelle le Parquet National Financier bouleverse sans ménagements une Tradition à laquelle nous sommes indéfectiblement attachés : prompte et inflexible avec les masses ignorantes et grossières la Justice se doit de ménager la sensibilité délicate de la classe éduquée et civilisée.

 

La famille Fillon a acquis par son travail fictif acharné le droit imprescriptible de jouir à jamais de ses Biens et de sa Propriété. Nulle foule aigrie et envieuse ne saurait lui retirer une telle Grâce.

 

François Fillon est appelé à diriger la Nation Eternelle. Indéfectiblement au service de l’Elite Française depuis plus de 20 ans, lui seul en est digne. Intouchable, il n’a de compte à rendre à personne, les lois ordinaires ne sauraient concerner cet être d’exception, il les rédigera pour nous comme il l’a toujours fait. Lui seul peut décider à qui elles doivent ou non s’appliquer. Nous exigeons que tous, comme nous l’avons toujours fait, se soumettent à cet ordre immuable.

 

Une démocratie ne peut être que fictive, nous exigeons un candidat qui fera des promesses qu’il ne tiendra pas car pour diriger un peuple immature il faut savoir bien lui mentir. Sans notre soutien, François Fillon risque de se retirer au profit d’une personne certes respectable, Mme Le Pen, mais dont nous n’avons pas encore éprouvé concrètement au gouvernement la capacité nécessaire à dire tout et son contraire, à ne pas faire ce qu’elle dit, à ne pas dire ce qu’elle fait. Pérorer est facile, faire concrètement nécessite de réelles capacités.

 

Ne nous lançons pas à l’aveuglette, François Fillon a prouvé ses talents, il mérite ainsi que sa famille toute notre reconnaissance et bien plus que ce qu'il s'est déjà accordé à juste titre. Ne laissons pas des petits juges qui ne savent pas rester à leur place salir un homme sans tâches et entraver la marche du Progrès.

 

Pour la rémunération réelle du travail fictif, pour le droit de l'Elite à en jouir sans entraves!

Pour une Justice fictive !

Pour une Démocratie fictive !

 

Que le peuple de Nîmes se lève à l'appel d'un seul homme,

 

Tous au Parnasse le 02 Mars à 18 h

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 15:18

 

 

Source : https://france.attac.org

 

 

Lettre à Ségolène Royal : il est temps de geler l’extraction des énergies fossiles en mer

 

jeudi 23 février 2017, par Attac France, Collectif
 
 

 

Avec plusieurs autres associations et ONG, Attac France interpelle Ségolène Royal par une lettre ouverte – que chacun·e peut signer – pour exiger qu’elle gèle définitivement l’exploitation des énergies fossiles dans les eaux territoriales françaises, et de s’assurer que cet engagement perdure au-delà des élections présidentielle et législatives du printemps prochain. Pour qui prétend faire de la France la nation de « l’excellence environnementale » et se présente comme la garante de l’Accord de Paris sur le climat, ce serait bien le minimum.

 

Geler l’extraction fossile en mer, c’est maintenant !}

Il y a un peu moins d’un an, nous lancions un appel à bloquer le Sommet de Pau sur l’exploitation d’hydrocarbures en haute-mer. Un mois plus tard, nous étions près d’un millier à perturber la bonne tenue de cette « contre COP 21 » en multipliant les actions non-violentes autour du centre de congrès. Quelques jours après, Ségolène Royal donnait suite à notre appel et annonçait un moratoire sur les forages en mer Méditerranée, puis annonçait sa volonté de l’étendre à l’ensemble des eaux territoriales françaises.

Il est aujourd’hui nécessaire de passer à l’étape suivante, autrement dit de geler définitivement l’exploitation des fossiles dans les eaux territoriales françaises, et de s’assurer que cet engagement perdure au-delà des élections présidentielle et législatives du printemps prochain. C’est le sens d’une lettre ouverte à la Madame la Ministre de l’environnement, de la mer et de l’énergie, que nous vous invitons à signer et à faire signer.

 

Signez la pétition en ligne

 

Madame la Ministre,

En avril dernier, vous avez décidé d’un « moratoire immédiat sur la recherche d’hydrocarbures en Méditerranée française ».

Cette annonce précurseuse représente une étape décisive de la transcription concrète de l’Accord de Paris dans les politiques françaises. Geler le développement des projets d’extraction de combustibles fossiles est en effet indispensable pour respecter les objectifs adoptés à l’issue de la COP 21.

Les gisements de gaz et de pétrole actuellement exploités sont suffisamment grands pour nous faire sortir de la trajectoire des 1,5 °C de réchauffement climatique - et si nous exploitons de surcroît tout le charbon des mines actuellement en production, nous dépasserons les 2 °C.

Il est désormais indispensable de passer à l’étape suivante et de geler définitivement l’accord de nouveaux permis d’exploration comme d’exploitation dans l’ensemble des eaux françaises. Pour débuter ce processus il faut élargir le moratoire sur les permis d’hydrocarbures en Méditerranée à la côte Atlantique et abroger Parentis Maritime, Parentis Maritime Sud et Marges du Finistère.

L’élection de Donald Trump s’annonce catastrophique sur le plan de la lutte contre le réchauffement climatique, à un moment où nous ne pouvons pourtant plus nous permettre d’attendre. Comme il l’avait annoncé, ses toutes premières décisions constituent un retour en arrière brutal - qu’il s’agisse d’autoriser le développement d’oléoducs ou de remettre en cause les engagements de la COP 21.

Le rôle des dirigeants du monde entier les plus attachés à la lutte contre le réchauffement climatique est donc désormais de « compenser politiquement » l’absence de volontarisme des dirigeants les plus rétrogrades.

La France n’est malheureusement pas à l’abri de la victoire de dirigeants politiques aussi rétrogrades que Trump, y compris en matière climatique. Il est donc indispensable de mettre à profit les mois qui restent pour s’assurer que, quel que soit le résultat des élections présidentielle puis législatives, la France reste un pays moteur de la lutte contre le réchauffement climatique.

(les trois permis mentionnés sont détenus respectivement par HUNT OVERSEAS ; RED RIO PETROLEUM et SATURN PETROLEUM ; G.T.O. LIMITED)

Veuillez agréer, Madame la Ministre, l’expression de nos sentiments les plus distingués,

– Jacques Beall, Surfrider Foundation Europe ; Maxime Combes, Attac ; Florent Compain, les Amis de la Terre ; Olivier Dubuquoy, Nation Océan ; Fanny Delahalle, Alternatiba ; Nicolas Haeringer, 350.org ; Txetx Etcheverry, Bizi ! ; Jean-François Julliard, Greenpeace France ; Cécile Marchand, ANV-COP 21 ; Laura Morosini, Chrétiens Unis pour la Terre ; Pierre Perbos, Réseau Action Climat.

 

Signez la pétition en ligne

 

 

 

 

 

Source : https://france.attac.org

 

 

Repost 0
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 22:06

 

Pour Théo et les autres victimes

Rassemblement lundi 20 février
à 18h, devant le Carré d'Art à Nîmes
 

Les faits qui se sont produits à Aulnay-sous-Bois sont inadmissibles.

Le déni par les autorités policières, les déclarations racistes qui en ont suivi sont inacceptables. Inacceptables pour les premiers visés, qui supportent quotidiennement des contrôles dont chacun sait qu’ils n’ont qu’un très lointain rapport avec la réalité de la délinquance. Inacceptables pour toutes celles et ceux qui souhaitent bénéficier d’une police respectueuse des personnes et de leurs droits, garantes des libertés et de la sécurité publique.

Les faits qui se sont déroulés à Aulnay sont d’une exceptionnelle gravité. Mais ils sont loin d’être isolés.

Il est de notre devoir de citoyen de nous mobiliser, afin d'y porter un coup d’arrêt, temps de réaliser qu’au-delà des faits incriminés, c’est l’ordre public lui-même qui est mis en cause, et avec lui, la sécurité de toutes et tous. Pour qu'enfin, justice soit obtenue pour Zyed, Bouna, Theo, Adama, Rémi et les autres victimes de la violence policière. Rassemblons-nous lundi 20 février, à 18h, devant le carré d'Art de Nîmes.

  

 

                                                                          ********************

 

COMMUNIQUE 
 
 
Le FN demande au préfet du Gard de faire interdire le rassemblement citoyen prévu pour Lundi 2 février à Nîmes pour réclamer Justice pour Théo et les autres . Nous appelons tous les démocrates, les associations et partis démocratiques à venir nombreux lundi pour démontrer au FN qu'il ne fait pas la loi dans notre république, et qu'un parti fondé par d'anciens OAS et Waffen SS est mal placé pour donner des leçons de démocratie. 
LUNDI 20 février dans le calme et avec détermination nous appelons toutes celles et ceux qui ont à cœur les valeurs d’humanité, toutes celles et ceux qui veulent opposer l’égalité et la fraternité au racisme et au mépris social, toutes celles et ceux qui jugent urgent de rétablir la confiance entre les citoyens et les forces de police à être présents .
Pietro Truddaiu membre de l'éxecutif du PCF GARD 
Clément Luy responsable départemental des Jeunes Communistes Gard
 
 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 22:47

 

 

Source : http://www.lemonde.fr/planete

 

Veillée d’armes contre le stockage radioactif de Bure

 

Les opposants au centre d’enfouissement des déchets nucléaires dans la Meuse appellent à un rassemblement national samedi 18 février.

 

LE MONDE | • Mis à jour le | Par

 

Une manifestation d’opposants au centre d’enfouissement des déchets nucléaires, en 2014, à Bure, dans la Meuse.

Les rigueurs hivernales n’ont pas tempéré l’ardeur des opposants au projet de Centre industriel de stockage géologique (Cigéo), destiné à enfouir, près du village de Bure (Meuse), les déchets ultimes de l’industrie nucléaire française. Le bois Lejuc, une forêt de 220 hectares sous laquelle doit être creusé, à 500 mètres sous terre, ce cimetière atomique, est devenu le « bois à défendre », en écho à la zone à défendre de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique).

 

Depuis plusieurs mois, quelques dizaines de militants y ont élu domicile. Ils y ont construit des cabanes au milieu de la futaie et à la cime des arbres, où ils attendent de pied ferme les gendarmes qui, un jour ou l’autre, viendront les déloger. Samedi 18 février, ils comptent sur le renfort de plusieurs centaines de personnes, lors d’une manifestation nationale au mot d’ordre sans équivoque : « Qu’ils nous expulsent ou pas, on sera dans le bois ! »

 

Lire aussi :   Site d’enfouissement de Bure : « On ne nous atomisera jamais »

 

La mobilisation ne se cantonne plus au noyau dur des « anti-Cigéo » et aux associations régionales historiquement hostiles au projet. Le réseau Sortir du nucléaire appelle à rallier le rassemblement pour « refuser le passage en force » de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), chargée du stockage souterrain. De son côté, Europe Ecologie-Les Verts invite à y participer pour « mettre fin à ce projet démesuré » et le remplacer par « des solutions alternatives ».

 

Face-à-face tendus

De multiples collectifs, comme la Coordination des opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ont eux aussi battu le rappel. Il s’agira, annonce un habitant de la « maison de la résistance » de Bure, d’une « journée festive », mais aussi, promet-il, d’une « démonstration de force ».

Les dernières semaines ont déjà été émaillées de face-à-face tendus entre les occupants du bois Lejuc et des agents de l’Andra, venus, avec des engins de chantier, enlever les chicanes et les barrières installées à l’orée de la forêt. Une jeune femme a été légèrement blessée au visage par des vigiles et, le 30 janvier, un employé de l’agence a été filmé alors qu’il vidait une bouteille d’essence au milieu d’opposants agrippés à une barricade.

 

Bataille judiciaire

Depuis, l’Andra a choisi d’éviter la confrontation directe, tout en déplorant des dégradations commises, le 14 février, devant son laboratoire de Saudron, tout près de Bure. Ses incursions dans la forêt avaient pour objet, explique-t-elle, de « reprendre les opérations de nettoyage et de remise en état du bois » dont elle est, souligne-t-elle, « propriétaire ». Mais la bataille se mène aussi sur le terrain judiciaire, avec plusieurs échéances importantes.

Le 22 février, d’abord, le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc doit se prononcer sur l’expulsion d’un occupant « clandestin » du bois Lejuc, qui a volontairement donné son identité afin que puisse se tenir une procédure contradictoire. Une décision favorable à l’Andra pourrait préfigurer une évacuation générale par les forces de l’ordre.

Le 27 février, c’est la cour d’appel de Nancy qui rendra sa décision sur la contestation, par l’Andra, d’un jugement d’août 2016 qui établissait le caractère « illicite » de ses travaux de défrichement, faute d’autorisation préalable. Un arrêté préfectoral autorisant les travaux est en préparation, mais il n’a toujours pas été délivré.

Le 28 février pourrait marquer un tournant dans le conflit. Le tribunal de grande instance de Nancy doit trancher sur la légalité, contestée par des habitants, de la cession du bois Lejuc à l’Andra par la commune de Mandres-en-Barrois, en échange d’une autre parcelle forestière. La rapporteuse publique a conclu en faveur de l’annulation de cette cession, décidée au cours d’un vote précipité du conseil municipal à bulletins secrets.

 

Le calendrier en question

Si le tribunal suit ses conclusions, il faudra alors un nouvel accord entre la commune de Mandres-en-Barrois et l’Andra pour que celle-ci devienne effectivement propriétaire du terrain. Ce qui, en attendant une éventuelle régularisation, remettrait en question les procédures d’expulsion et, au-delà, la poursuite des travaux préparatoires au projet Cigéo.

 

Lire aussi :   Déchets radioactifs : à Bure, « on défait le mur ! »

 

Enfin, le 23 mars, la cour d’appel de Versailles doit rendre son délibéré sur le dossier du potentiel géothermique du sous-sol de Bure. Le réseau Sortir du nucléaire et cinq associations accusent l’Andra d’avoir sous-estimé l’importance de cette ressource qui, selon eux, interdit la création d’un site de stockage dans cette zone.

Cette double guérilla, au milieu des arbres et dans les prétoires, pourrait bien faire déraper le calendrier du projet d’enfouissement des déchets radioactifs. C’est la carte que jouent les opposants, décidés à inscrire leur mouvement dans la durée et à s’enraciner dans la région de Bure. Pour l’instant, l’Andra n’en maintient pas moins les échéances qu’elle s’est fixées, à savoir une demande d’autorisation de création du centre de stockage « au cours du deuxième semestre de 2018 », pour une mise en service en 2025.

 
 

 

 

 

 

Source : http://www.lemonde.fr/planete

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Nucléaire Appels et pétitions
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22