Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 14:52

Le Monde.fr | 15.03.12 | 11h24

 
 

 

Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon, le 15 juillet à Avignon lors du "Forum Libération".

Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon, le 15 juillet à Avignon lors du "Forum Libération".AFP/ANNE-CHRISTINE POUJOULAT


Voilà des semaines que Jean-Luc Mélenchon multiplie dans ses discours les références à ce qu'il appelle la "planification écologique", sa façon à lui de verdir son discours : référendum sur le nucléaire, interdiction des OGM ou encore création d'un pôle public de l'énergie…

Avec une nouvelle proposition, lancée mercredi 14 mars à Clermont-Ferrand : une "règle verte", "celle qui propose d'éteindre la dette écologique", à inscrire dans la Constitution à la place de la règle d'or.

Cette conversion tardive a d'abord fait sourire, avant de faire grincer des dents, surtout chez les écologistes. Car le candidat du Front de gauche le sait : il y a des voix à glaner sur ce terrain, y compris parmi ceux qui auraient dû logiquement voter Eva Joly.

Le 28 janvier, au congrès de France Nature Environnement, face à une salle loin de lui être acquise, il s'est lancé : "Aucune politique d'intérêt général n'est possible qui ne soit une rupture avec le productivisme et le capitalisme qui le portent aujourd'hui." Il a été écouté en silence, puis longuement applaudi.

Certes, au Front de gauche, tout le monde ne campe pas sur la même ligne. Le PCF reste partisan du nucléaire, tandis que le Parti de gauche est contre. Mais la proposition d'organisation d'un référendum sur le sujet, précédé d'un grand débat national, a mis tout le monde d'accord.

Jean-Pierre, électeur écologiste, a été convaincu : "Entre la position des Verts qui ont accepté de laisser tomber la sortie du nucléaire contre des postes, et celle du Front de gauche, je me dis que le référendum est le plus proche de ce que je défends depuis plus de trente ans."


MALAISE

Il n'est pas le seul à se laisser tenter, même si ce basculement est bien difficile à chiffrer. En cause : la signature de l'accord entre socialistes et écologistes. Xavier, militant proche de José Bové, a mal vécu cette négociation, qu'il considère comme un "renoncement complet, tout ça pour des postes et de l'argent !".

La campagne de Mme Joly, la candidate d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), jugée insuffisamment centrée sur l'environnement, fait aussi l'objet de vives critiques. "Logiquement, elle devait être ma championne, souligne Alexis, électeur EELV. Alors, j'ai cherché : quand allait-elle donc se mettre à parler de tarif progressif de l'énergie, de fiscalité verte, de protectionnisme écologique et social ? Jamais !"

Surtout, M. Mélenchon profite de l'effondrement de la candidate EELV, qui plafonne à 3 % et est tombée, mercredi, à 1 % dans une enquête CSA.

Signe de cette "tentation mélenchoniste", le malaise a gagné jusqu'aux cadres. Certains ont déjà annoncé leur départ comme Thomas Giry, membre du conseil fédéral et proche de la députée Martine Billard, qui elle-même a rejoint Mélenchon en 2009. Ou Simon Imbert, également membre du conseil fédéral, qui a fait part de son soutien au candidat du Front de gauche.

Safia Lebdi, cofondatrice de Ni putes ni soumises et conseillère régionale EELV en Ile-de-France, a elle aussi franchi le pas, en indiquant qu'elle serait présente ce dimanche à la Bastille.

 

>> Lire aussi : Les difficultés d'Eva Joly fragilisent l’accord entre le PS et EELV et Mélenchon veut défier Hollande sur sa gauche

Anne-Sophie Mercier et Raphaëlle Besse Desmoulières


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Informations diverses
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 14:46

Le Monde.fr avec AFP | 15.03.12 | 07h36   •  Mis à jour le 15.03.12 | 15h42

 
 

 

Salariés d'ArcelorMittal et gendarmes mobiles face à face aux abords du QG de campagne de Nicolas Sarkozy, jeudi.

Salariés d'ArcelorMittal et gendarmes mobiles face à face aux abords du QG de campagne de Nicolas Sarkozy, jeudi.AFP/KENZO TRIBOUILLARD

"Les syndicats devraient défendre les intérêts des salariés", a déclaré jeudi 15 mars Nicolas Sarkozy, accusant la CGT de faire de la "petite politique", lors d'un déplacement dans la Marne, rapporte sur Twitter le journaliste du Monde qui suit l'Elysée.

Le président candidat réagissait aux brèves échauffourées, qui ont opposé jeudi à la mi-journée quelque 200 métallurgistes de l'aciérie ArcelorMittal de Florange (Moselle) aux forces de l'ordre, devant son QG de campagne.

Les métallos ont été aspergés de gaz lacrymogène par la gendarmerie mobile et refoulés vers le pont Mirabeau. Venus pour défendre l'avenir de leur usine, les salariés de Florange, où deux hauts-fourneaux sont à l'arrêt depuis plusieurs mois, étaient arrivés à 12 heures dans le 15e arrondissement, à proximité du QG de campagne, où un important dispositif policier avait été déployé. M. Sarkozy, en déplacement dans la Marne, n'était pas présent à son QG.

Voir la vidéo :

 

Les syndicats CFDT et CGT ont annoncé qu'ils refusaient de rencontrer Nicolas Sarkozy lundi à l'Elysée. "On n'a jamais dérapé, on est reçu avec des gaz lacrymogènes. On n'ira pas à l'Elysée lundi", a expliqué, à proximité du QG de campagne de Nicolas Sarkozy, Edouard Martin, responsable CFDT ; la CGT et FO confirmant quant à elles une décision similaire.

Voir cette autre vidéo :


Nicolas Sarkozy avait confirmé jeudi matin sur i-Télé qu'il recevrait lundi prochain des représentants de l'aciérie d'ArcelorMittal de Florange (Moselle) assurant qu'il ne "les oubliait pas". "Je les recevrai lundi", a déclaré le président Sarkozy à quelques journalistes. "On ne les oublie pas. Il y a 17 millions [d'euros] d'investissements qui viennent d'être décidés et qui ont commencé à être réalisés", a-t-il ajouté. "Ce ne sont pas seulement les salarié d'ArcelorMittal qui comptent. Ce sont les salariés de toute la sidérurgie", a poursuivi Nicolas Sarkozy.

>> Lire notre décryptage : Florange, Gandrange : Sarkozy enjolive son action pour l'industrie

Les métallos ont ensuite quitté la rue de la Convention à Paris, où se situe le QG de campagne de Nicolas Sarkozy, pour se rendre à pied à la tour Eiffel, où ils envisageaient de déployer une banderole. Aux cris de "merci Sarko", "travailler plus pour gazer plus", les salariés de Florange, où deux hauts-fourneaux sont à l'arrêt depuis plusieurs mois, avaient l'intention de déployer une banderole proclamant "l'acier lorrain vivra". Ils ont indiqué aussi vouloir se rendre à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) au siège d'ArcelorMittal France.

 

>> Lire aussi : Les soutiens d'artistes se multiplient en faveur des "Mittal" de Florange

 


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 14:40

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 15.03.12 | 06h36   •  Mis à jour le 15.03.12 | 15h18

 
 

 

Bachar Al-Assad et Asma Al-Assad, le 26 février 2012.

Bachar Al-Assad et Asma Al-Assad, le 26 février 2012.REUTERS/SANA


Bachar Al-Assad a suivi les conseils de l'Iran en réprimant la contestation, et s'amuse de ses propres promesses de réformes pendant que sa femme continue ses achats frénétiques de bijoux et autres produits de luxe, selon des e-mails piratés sur leurs comptes privés auxquels le Guardian a eu accès.

L'un des quelque 3 000 e-mails transmis au journal britannique par un opposant syrien anonyme montre qu'une fille de l'émir du Qatar, un des dirigeants arabes les plus critiques envers le régime de Damas, a incité Bachar Al-Assad et sa famille à quitter la Syrie le 30 janvier, en lui offrant notamment l'exil à Doha. "Je pense honnêtement que c'est un bon moment pour partir et recommencer une vie normale. Je suis sûre que vous avez beaucoup d'endroits où aller, notamment Doha", est-il écrit dans ce message censé être adressé à Asma Al-Assad, la femme du président syrien.

PIRATÉS ENTRE JUIN 2011 ET DÉBUT FÉVRIER

Le Guardian, qui a présenté dans son édition de mercredi un condensé de ces e-mails dressant le portrait d'un dirigeant totalement coupé des réalités, se dit convaincu de leur authenticité.

Les messages électroniques ont été piratés entre juin 2011 et début février, période où la répression du mouvement contestataire a dégénéré en une quasi-guerre civile qui a déjà fait plus de 8 000 morts, selon l'ONU.

Pendant ce temps, Asma, d'origine britannique, passait commande d'une lampe Armani au magasin Harrods de Londres, de bijoux et de colliers à Paris et de meubles à Damas. "Si nous sommes forts ensemble, nous triompherons de cela ensemble", écrit-elle à son mari en référence au soulèvement en Syrie dans un e-mail daté de décembre conclu par un tendre "Je t'aime.".

Les courriels montrent que Bachar Al-Assad a apparemment reçu à plusieurs reprises des conseils de l'Iran. Peu avant un discours qu'il a prononcé en décembre, son conseiller en communication lui dresse ainsi une liste de thèmes à aborder à partir, écrit-il, de "consultations avec un certain nombre de personnes, en plus du conseiller politique et médiatique de l'ambassadeur iranien". "Je pense que le discours doit être fort et violent, parce que les gens veulent voir un président puissant qui défend le pays" et parce qu'il faut montrer aux "Etats amis" qu'on les a écoutés, dit le conseiller.

Le texte suggère également de "laisser filtrer davantage d'informations sur nos capacités militaires" pour convaincre l'opinion publique que le régime est prêt à tenir tête à une opération militaire.

"LA MEILLEURE RÉFORME DONT POURRAIT RÊVER UN PAYS"

Bachar Al-Assad semble tourner en dérision ses promesses d'ouverture politique. En juillet dernier, répondant à sa femme qui lui disait qu'elle serait libre à 17 heures, il ironise ainsi : "C'est la meilleure réforme dont pourrait rêver un pays. On va l'adopter au lieu de ces lois de pacotille sur les partis, les élections, la presse…"

Un autre message, censé émaner de Khaled Al-Ahmed, présenté comme le conseiller de Bachar Al-Assad pour les opérations dans les villes rebelles de Homs et Idlib, incite le président à "renforcer sa politique sécuritaire pour restaurer le contrôle et l'autorité de l'Etat". Le conseiller avertirait aussi le président syrien que des journalistes européens "sont entrés dans la zone en traversant la frontière libanaise illégalement".

Le Guardian dit avoir fait le maximum pour s'assurer de l'authenticité des e-mails, notamment en contactant une dizaine de personnes dont la correspondance apparaissait dans le document. "Ces vérifications nous laissent penser que ces messages sont authentiques, mais il n'a pas été possible de vérifier chacun d'entre eux", précise le journal britannique.

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Syrie
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 14:33

Compte rendu | Le Monde.fr | 14.03.12 | 18h34   •  Mis à jour le 15.03.12 | 11h55

 
 

 

Les salariés les moins bien lotis sont essentiellement des femmes.

Les salariés les moins bien lotis sont essentiellement des femmes. © Christian Charisius / Reuters


Berlin, correspondant - Alors que l'Allemagne débat de l'introduction d'un smic, une étude, publiée mercredi 14 mars par l'Institut de recherche sur le travail de l'université de Duisbourg-Essen, indique qu'en 2010, 23,1 % des salariés, soit 7,84 millions de personnes, touchaient un salaire qualifié de "bas", c'est-à-dire inférieur à 9,15 euros bruts de l'heure, soit les deux tiers du salaire médian dans le pays.

Ce pourcentage était légèrement plus élevé avant la crise (24,2 % en 2007), ce qui a permis au ministère du travail d'en relativiser l'importance. Alors que les syndicats revendiquent l'introduction d'un smic à 8,50 euros de l'heure, l'étude montre que 19,9 % des salariés sont actuellement sous ce seuil et que 11,4 % gagnent même moins de 6 euros/heure.

L'étude ne dit pas dans quels secteurs professionnels travaillent ces salariés pauvres, mais la plupart d'entre eux se concentrent dans le commerce et les services à la personne. L'enquête montre que si les salaires restent un peu plus élevés, en moyenne, dans l'ouest du pays que dans l'est, c'est à l'ouest qu'augmente également la part de "salariés pauvres".

Depuis 1995, le nombre de ces salariés pauvres à l'est se situe entre 2 millions et 2,2 millions de personnes. A l'ouest, la barre des 5 millions a été franchie en 2002 et l'on en compte aujourd'hui 5,8 millions.

 

"MINI-JOBS"

L'étude montre surtout que seuls 18,4 % de ces salariés pauvres n'ont aucune qualification. Au contraire, 71 % ont une qualification professionnelle et 10 % un diplôme universitaire.

63,7 % de ces salariés sont des femmes. 47,6 % ont un emploi à plein temps, 24 % un travail à temps partiel et 28,4 % un "mini-job", c'est-à-dire souvent un travail à temps très partiel non soumis aux cotisations sociales et qui vient en complément des aides sociales.

Conçus pour favoriser théoriquement un retour à l'emploi, ces mini-jobs sont aussi perçus comme un moyen pour certains employeurs de disposer d'une main d'œuvre précaire et bon marché. La chancelière Angela Merkel s'est prononcée, à la fin de l'année 2011, pour un salaire minimum fixé par les partenaires sociaux. Vingt-deux ans après la réunification, celui-ci devrait varier selon les Etats-régions et être plus faible dans les anciens Länder de l'est.

Ces chiffres sont publiés alors que les entreprises ayant réalisé d'importants profits en 2011 dévoilent les primes attribuées à leurs salariés. Pour le moment, la plus généreuse semble être Audi (8 251 euros en moyenne) devant Porsche (7 600 euros), Volkswagen (7 500 euros) et Bayer (6 200 euros).

Les augmentations de salaire sont désormais une préoccupation majeure des syndicats qui avaient fait preuve de modération durant la crise. C'est en 2011 que le coût du travail horaire a connu sa plus forte augmentation depuis 15 ans (+ 3,2 %).

 

Frédéric Lemaître

 


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 13:26

 

Voilà, on est bien obligé de faire le boulot à leur place…

Ces banquiers sont des gribouilles, ils oublient l’essentiel.

Plus gros détenteurs Français de la dette Grecque ils en oublient d’informer sur ce qu’il se passe dans la vraie vie et pas dans les rêves du Disneyland financier

qu’ils veulent nous faire gober.

 

Nous sommes donc allés coller cet avis sur les agences du centre ville,

avec le tract et l’affiche

informant de la réunion avec le poète grec Yannis Youlountas,

Samedi 17 Mars à 15h

A Pablo Neruda   

 

Tract-banque-14-03-12.jpg

 

 

Si avec ça on n’a pas des remerciements…

 

Les Indignés de Nîmes

 

I-want-you-to-pay-my-debts.jpg

 

 

 

DSC00619

  DSC00624DSC00636DSC00625DSC00621DSC00638

DSC00631DSC00630

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Nos actions menées et à venir
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 22:53

 

 

 

LE 24 MARS NOUS OCCUPERONS LES SUPERMARCHES !

 La Marche Baiona lance cet appel à tous les citoyens et assemblées à soutenir et relayer cette initiative dans la non-violence et la désobéissance civile pour : 

  • Imposer des Marges Maximale à la Grande Distribution

  • Imposer une juste rétribution des producteurs

  • Interdire les produits toxiques dans l’alimentation

 

De nombreux type d’actions sont envisageables :

  • Blocage des caisses, information des clients

  • Etiquetages des produits néfastes pour la santé et ou l’environnement

  • Distribution de tracts et information des clients

  • Marchés sauvages de producteurs locaux

  • Incitation au Boycott


A tous les Citoyens et à tous les Agriculteurs,

En ce mois de Mars, nous nous sommes mis en Marche depuis différents points de France (Bayonne, Marseille, Toulouse, etc…) pour rejoindre Paris le 21 Avril 2012 et remettre la voix du Peuple au cœur du débat politique.

Nous ne pouvions rester inactif devant la pathétique mascarade électorale que nous vendent les médias de masse.

Nos responsables politiques, noyés dans leurs privilèges et prisonniers de la corruption ont abandonné leur responsabilités et il est temps que le Peuple s’unisse et redonne un sens au mot Démocratie.

 

NOTRE CONSTAT

La situation actuelle du monde agricole est alarmante. Elle est pire qu’en 1789 !

Chaque jour durant cette traversée de la France, nous redécouvrons la beauté de nos campagnes.

Chaque jour sur la route, nous rencontrons des Agriculteurs qui nous accueillent chaleureusement, nous nourrissent parfois et la plupart du temps nous décrivent une même et triste réalité.

 

Nos paysans sont en souffrance. Ils sont les premières victimes des dérives d’un capitalisme outrancier où le profit annihile tout respect du vivant, des hommes et de l’environnement confondus.

Ils travaillent comme des forcenés sans compter leurs heures et croulent sous les dettes.

Leur quotidien c’est l’isolement, le divorce, la peur de l’avenir et la non-reconnaissance de leur travail.

Cela engendre de terribles conséquences :

C’est la profession la plus touchée par la dépression et ses dérives médicamenteuses (le suicide touche 2 agriculteurs par jour dans notre pays, soit 8x plus que les cadres).

 

Enfin, les Agriculteurs et leur familles sont les premières victimes innocentes des pesticides et autres dérivés chimiques toxiques qui provoquent leucémie, cancer et autres morts lentes.

 

LES RESPONSABLES

La Crise financière et la crise alimentaire ont la même origine, les mêmes exploiteurs, les mêmes exploités !

Les premiers responsables de cette situation sont les pouvoirs politiques qui refusent de prendre leur responsabilités.

Ils jouent le jeu des lobbies de l’industrie agro-alimentaire à travers des politiques agricoles inhumaines.

Ils rendent les producteurs dépendant des aides européennes, privatisent les semences, forcent l’usage de produits toxiques pour la santé et l’environnement et refusent d’interdire les OGM.

La grande distribution impose ses prix aux producteurs en faisant jouer la concurrence, et les banques finissent le travail en réduisant nos paysans à l’esclavage par peur de se voir exproprier.

Pourtant ils savent qu’interdire ou taxer les semences de ferme, c’est taxer le blé, la farine et notre pain!

Et Il savent aussi que le futur de notre alimentation ne pourra être assuré que par des paysans libres et indépendants et que les décisions d’aujourd’hui préparent la crise de demain :

 

Il est temps de Réagir !

 

 

LES SOLUTIONS EXISTENT

Nous croyons en une agriculture moderne, qui puisse nourrir tous les hommes avec des produits de qualité, tout en préservant notre santé et l’environnement mais aussi en assurant une vie digne et l’épanouissement légitime de nos paysans.

Nous savons qu’un agriculteur qui part à la retraite sans pouvoir transmettre son savoir est une perte irréversible pour la France.

Plus qu’une simple remise en cause de notre modèle de production agricole,  c’est une  remise en question des modèles de vie et de société  que nous souhaitons.  Nous pensons que cela passe par  des processus de réflexion et de discussion dans lesquels toutes les alternatives trouvent une place et où chacun peut porter son analyse et des solutions concrètes en place publique.

 

Nous ne pouvons plus supporter que nos paysans se pendent dans la solitude au fond de leur grange après le départ de leur dernière vache.

 

Comme Coluche disait : « Si l’on est pas content il suffit de ne pas acheter. »  et nous sommes conscients qu’une partie du changement est de notre responsabilité à tous, et que nous pouvons peser dans la balance en étant plus attentif sur nos modes de consommation et en privilégiant les circuits de distribution court et locaux.

 

 

Nous croyons à un réveil du Peuple Francais et au pouvoir d’un soulèvement populaire de masse.

 

 

 

Détails des contacts

Contacts Généraux : Coordination: marcheparis2012@gmail.com Contact Presse: 06 74 95 95 96

La Marche Baiona sera à Saintes Tél: 07 61 62 17 44 / 06 43 34 90 03 mail: marchebaiona2012@gmail.com

La Marche Marseille sera à Lyon

Tél: 07 51 24 65 31 mail: marche2012marseille@gmail.com

La Marche Lille sera sur le Départ Tél: 06 75 14 40 24 mail: marchesversparis@gmail.com

La Marche Toulouse sera à Brive Téléphone: 06 38 36 21 87 Mail: marchetoulouseparis2012@gmail.com

Marche Angers sera en préparation Tél: 02 41 88 51 60 mail: indignesangevins@mailoo.org

 


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Marche Paris 2012
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 22:48

 

7 participants

 

Ordre du Jour

 

1. Les rendez-vous à ne pas manquer cette semaine...

2. Debrief de la Chaine Humaine contre le Nucléaire

3. Actions à venir

4. Infos en vrac & idées pour de nouvelles actions...

1. A vos agendas ...

 

La semaine s'annonce riche en rencontres, projections, débats...

 

Mardi 13 mars, 20h00 : Rencontre exceptionnelle avec Lino Pizzolon,

(Argentine) "L'expérience victorieuse d'une résistance contre l'exploitation minière en Argentine".

 

Venez nombreux pour nourrir nos futures actions de lutte locale (gaz de schistes, nucléaire, etc.)

Rv à l'Auditorium du Conseil Général, 20 rue des Chassaintes.

En avant-première du Forum Alternatif Mondial de l'Eau...

 

Mercredi 14, 19h00 : Projection du documentaire "Acampada Sol", à la

Passerelle. (Campement des Indignados de Madrid)

 

Vendredi 16, 14h30, Atria : débat intitulé "50 propositions pour une France plus fraternelle" avec les représentants des candidats à l'élection présidentielle (dont Noël Mamère)

 

Vendredi 16, 20h00 : "Sous la main de l'autre", à l'Agora, Impasse Jean Macé (Histoire du parcours d'un homme détruit sur le chemin de la

reconstruction...)

Soirée de lancement de Mars Attac, 5ème édition du Festival du Cinéma

Altermondialiste (21 au 27 mars, Sémaphore)

 

Samedi 17, Place de l'Horloge, de 11h00 à midi, "Femmes en Noir pour la Palestine"

 

Samedi 17, 15h00, Pablo Neruda : Venue du poête Grec Yanis Youlountas

Du 13 au 24 mars : Le Carnaval des Différences, beau programme en

perspective qui commence déjà ce soir

 

Du 14 au 17 mars à Marseille : le Forum Alternatif Mondial de l’Eau

(FAME).

 

 

 

2. Debrief de la Chaîne Humaine anti-nucléaire du 11

mars

 

En interne :

Le changement de lieu (Montdragon au lieu de Orange Sud) décidé sans

concertation la veille n'a pas été bien vécu par tous et a un peu perturbé), et aussi le fait que l'on n'est pas pu partir ensemble, unis, depuis les 7 Collines...

C'est en faisant que l'on apprend (!) une faille a été détectée : on n'a pas tous nos numéros de tel... Faille colmatée ! Liste "contacts" des Indigné*e*s de Nîmes avec prénoms & tels en cours de réalisation et bientôt sur dans boites mails.

 

Dans la presse :

Belle mobilisation - 30 000 (selon la police), 65 000 selon les organisateurs -

chiffres repris dans les dépèches AFP, Reuters- qui contraste avec un "gros silence Radio" des média nationaux, seulement 2 mn sur France Inter à 19h00, bref article dans Libé, seuls la presse locale a assuré (Midi-Libre en particulier). De plus, les médias présentaient la chaine comme une action des Verts et de Eva Joly et non du peuple citoyen ! 

Vague Jaune qui déferle sur la France et Carton rouge pour les médias...

Prochaine vague jaune : le 11 décembre 2012…

 

3. Actions internes à venir

Mercredi matin , r-v à 10h30, devant la Maison Carrée pour co-voiturage,

direction Chez MARLEEN pour un tri et nettoyage de printemps en vue de rassembler de la "camelotte" pour la brocante de dimanche

(Se sont désignés volontaires et disponibles : Willie, Thierry, Jean-Paul,

Patricia, Orion, et d'autres ???)

 

La réunion / pic-nique du mercredi est maintenue à 18h00 comme d'hab', ensuite vers 20h00 : petit parcours sportif organisé par Vincent, pour annoncer la venue de Yanis Youlountas, par voie d'affichage sur nos banques préférées, 

les + impliquées dans la crise grecque (les 3 banques de la honte : BNP, SG, CA) - Vincent donnera toutes les consignes sur place, dans l'éventualité d'être un peu contrés voir bousculés par des bleus...

 

Dimanche 18 : lever aux aurores pour la Brocante au stade Kaufman qui démarre à 7h00 donc on s'y retrouve tous vers 6h45 pour avoir la meilleure place (adresse : 432 chemin du Pont des Iles, à côté de Jardiland,tout près du stade de Rugby + aire de jeux)

Contact : Robert 06 77 31 58 15 Brocante ouverte à tous les particuliers,

associations incluses, Prévoir d'apporter avec le thermos de café la banderoles des Indignés...

 

Suggestion d'achat urgent : un mégaphone !!! pour réveiller les nîmois...

 

Action à prévoir le 7 avril : Inauguration de l'Esplanade

 

Idées de venir avec des parapluies ou ombrelles pour se protéger du soleil ou de se déguiser en arbres et en buissons !!!

Voir avec l'Association A.R.B.R.E.S ce qu'ils comptent faire...

Cf Article dans la Gazette signée par une touriste de Londres"Esplanade triste et stérile"

 

4. Infos en Vrac

Un coucou de Philippe d'Inde de Amristar, "ville sacrée des Guerriers au

Grand Coeur", il s'est offert une épée et a envie de vite nous retrouver...

Une pétition nous a été apportée lors de l'AG pour soutenir Jef, agent EDF "menacé de licenciement pour geste humanitaire"…

 

Parôle Libre :

"En 2012, Faut pas qu'Sarkommence

Mais faut pas croire non plus Hollandemains qui chantent

Pas le Pen de se faire mal, mais surtout ne Mélanchons pas tous,

sinon, c'est la Bayroute assurée...

Ah... Eva être Joly la campagne 2012 ! "

 


Repost 0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 22:14
http://www.chainehumaine.org

Chères amies, chers amis,

Que dire... les mots nous manquent ! Alors commençons par ces deux-là : BRAVO et MERCI !

Bravo et merci d’avoir fait connaître largement la chaîne humaine autour de vous ;

Bravo et merci d’avoir participé à la chaîne, bravant le mistral qui soufflait en rafales ;

Bravo et merci d’avoir mobilisé et entraîné avec vous des amis, des parents, des voisins ;

Grâce à vous, nous étions 60 000 à nous donner la main de Lyon à Avignon, pour affirmer tou-te-s ensemble que nous voulons la sortie du nucléaire !

Cette mobilisation historique est une véritable démonstration de force du mouvement antinucléaire français. Nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin ; nous vous donnons rendez-vous pour agir avec nous du 26 au 29 avril, alors que la catastrophe de Tchernobyl entrera dans sa 26e année. (bientôt plus d’info)

D’ici là, regardez et faites circuler les nombreux reportages diffusés par les principaux médias, mais aussi les photos, les témoignages, les articles, etc.

Nous sommes en bonne voie de couvrir l’intégralité des frais d’organisation de la chaîne. Avec un dernier coup de pouce de votre part, nous atteindrons 100 % ; merci d’avance pour votre soutien.

À très bientôt sur le terrain pour agir toujours plus nombreux !

Toute l’équipe du Réseau "Sortir du nucléaire"

http://www.chainehumaine.org
Repost 0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 16:33

Agoravox

par enréfléchissant - mercredi 14 mars 2012

 

 

 

Plusieurs processus doivent être développés en parallèle pour permettre l’émergence d’une vraie démocratie.


Tout d’abord il faut qu’assez de gens s’indignent et constatent les injustices du système.


Il faut une prise de conscience générale sur la nature du système : nous vivons en oligarchie et non en démocratie. Les liens entre nos systèmes politiques et les problèmes économiques et sociaux doivent-être expliqués (les injustices ont pu arriver car la minorité au pouvoir les provoque).


Cette première partie est en quelque sorte le constat, ensuite vient la seconde étape qui permettra peut-être aux citoyens de régler le problème. 


La révolution nécessite donc une mobilisation générale de tous les Indignés, mais pas seulement « contre » le système actuel, mais surtout « pour » une alternative concrète. 


Ainsi le mouvement du 15M en Espagne avec son slogan « Democracia Real Ya » (Démocratie Réelle Maintenant) a tracé la ligne conductrice que tous les mouvements contestataires populaires allaient suivre ensuite. 


La démocratie réelle (système où le peuple a vraiment le pouvoir) est mise en avant partout dans ces mouvements. Cependant il n’y a pas beaucoup de réflexions sur l’élaboration d’une démocratie réelle applicable à l’échelle de nations. 


Tous les militants de la démocratie doivent se concentrer à la fois dans la lutte pratique, mais aussi dans la construction théorique (la vraie démocratie). Sans alternative crédible et globale le mouvement ne restera qu’une sorte de lobby citoyen s’opposant aux injustices mais ne deviendra jamais une force révolutionnaire qui pourra faire émerger la démocratie.


La répartition des pouvoirs dans une société s’organise avec une constitution. Actuellement les constitutions ont été écrites par les hommes politiques et les élites qui se sont accordé des privilèges et ont permis le triomphe des intérêts privés sur les intérêts généraux.

 
Il est primordial d’écrire une (ou plusieurs) constitutions démocratiques impossibles à corrompre afin de proposer le plus tôt possible une solution et une alternative à tous les citoyens.


Pour cela il faut former des groupes de travail interconnectés chargés de réfléchir et d’écrire des constitutions qui seront soumises aux assemblées populaires et qui s’amélioreront par la critique et par la confrontation avec les autres productions. Le processus sera mûr quand une ou plusieurs constitutions démocratiques feront consensus dans les mouvements populaires. 


L’étape ultime — le renversement des institutions actuelles et la mise en place du nouveau système — pourra alors être envisagée.


Vous pouvez l’observer, les révolutions où le projet de société porté n’a pas clairement été défini par une constitution (une organisation des pouvoirs prédéfinis) ont toutes été récupérées (les soviets en URSS, les révolutions du « Printemps Arabe », la Révolution Française...).

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 14:40

QUINZAINE ANTIRACISTE ET ANTICOLONIALE organisée conjointement par la Collectif national

« D’Ailleurs nous sommes d’Ici » et le réseau « Sortir du colonialisme »

  

  

LE VENDREDI 16 MARS 2012 à 20H00, à L’AGORA,
2, impasse Jean MACE à Nîmes (enface du parc des expositions) :

  

Une projection-débat du film "SOUS LA MAIN DE L’AUTRE" , le débat sera animé par x,y.. De l’Association suisse APPARTENANCES, spécialisée dans l’accueil des demandeurs d’asile, dont le film évoque l’action (Soirée organisée en partenariat avec La Ligue de l’Enseignement, et avec ATTAC dans le cadre de « MARS ATTAC »)

 

* Le collectif gardois DNSI réunit des citoyen-ne-s; Amnesty International Nîmes; APTI ; ATTAC ;Cimade Nîmes; Comité nîmois de l’AFPS; Fédération LDH du Gard;Forum Gardois des Migrants;OIP Nîmes; RESF30; FSU; Solidaires 30; Sud Education Gard; Syndicat de la Magistrature; UL CGT;Union Syndicale de la Psychiatrie; Les Alternatifs; Europe Ecologie-Les Verts;Nouveau Parti Anticapitaliste; Parti Communiste ; Parti de Gauche


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Réunions - conférences et débats
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22