Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 15:47

Les échéances électorales arrivent à grands pas, les marcheurs aussi.

 
Nous ne sommes pas dupes face à la mascarade électorale que nous vendent les médias de masse, et la classe politique.

 
Face à la crise globale que nous traversons, il est grand temps de réinventer ensemble des nouveaux modèles de vie et d’organisation.

Nous nous mettons en marche pour rejoindre Paris à pied.

Différentes Marches s’organisent partout en France en direction de la capitale depuis Bayonne,  Lille, Marseille, Nantes, Strasbourg, Toulouse...

 
Elles arriveront unies à Paris le 21 avril 2012, la veille du premier tour des électionsprésidentielles.

Cette initiative, nomade ou sédentaire, s’inscrit dans la continuité de nombreux mouvements sociaux dépourvus de logique corporatiste, qui ont vu le jour ces dernièresannées et ces derniers mois partout dans le monde.

 
Indépendantes et construites par ceux qui y participent, ces marches ont pour enjeux de créer des plates-formes de rencontre et de réflexions tinérantes, où chacun peut apporter son analyse et des solutions concrètes en place publique.

Lors de nos passages dans les villes, nous nous rapproprierons l’espace public afin de rompre avec la logique du Chacun Pour Soi et de réinventer le « Vivre Ensemble ».


Ces Marches sont ouvertes à tous: individus, réseaux, organisations.


Chaque personne soucieuse de faire entendre sa voix autrement que par les seules échéances électorales est invitée à nous rejoindre  pour partager son expérience, ses initiatives et afin de créer une grande convergence populaire.


Nous voulons placer ce printemps sous le signe de la dignité, de la solidarité et de l’espérance. Nous croyons en la résistance et en la désobéissance civile pour y parvenir.

Nous sommes un,
Nous sommes un peuple,
Nous sommes un peuple en marche !

Site internet: http://www.marche-paris-2012.com/
Courriel de contact: marcheparis2012@gmail.com


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Marche Paris 2012
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 15:43

 

Note perso : Sur quel planète vit-il à votre avis ?

 

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=qli0wLwmfh4

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Alertes- Ce que vous devriez savoir
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 15:34

 

Avatar of Les Indigné-e-s

 

occupygeneva.ch - by Les Indigné-e-s

 

PV du mardi 21 février 2012

22/02/2012 in Procès Verbaux  

PV DU 21 FEVRIER 2012

 

Modérateur: Ismael                      Rédaction PV : Nicole                    Durée AG : 20.00-21.30

 

Ordre du jour :

  1. Situation sur la  salle à la Maison des Associations
  2. Manifestations contre la loi anti-manifestations
  3. Compte bancaire
  4. Formation du groupe modération
  5. OccupyLondon

 

Annonces :

  • Déménagement : le démontage de la tente AG doit être fini pour dimanche, car lundi le propriétaire vient au camp pour la récupérer. On fixe le rendez-vous pour dimanche à 14 heures afin de faire ce travail : le plus grand nombre de monde possible doit être présent afin de finir rapidement ce travail.

Les gens qu’ont encore leurs affaires sur le camp sont invités d’aller les chercher.

  • Le 29 février, à l’EPFL à Lausanne, Ismaël va donner une conférence avec Fabrizio Sabelli sur le sujet de mouvements sociaux. Tout le monde est invité à y participer (éventuellement Ismaël va se renseigner sur la possibilité de mettre cette conférence online en streaming).
  • Occupy The Caquelon : il faut trouver des bois, des caquelons et tous ce qui est nécessaire pour une fondue. Cet évènement sera jeudi 23 février à 20 heures sous la tente AG.  Pour une alternative vegan, ou pour ceux qui n’aiment pas le fromage, il faut prendre contact avec Clémentine.

1. Salle à la Maison des Associations : plusieurs possibilités nous sont offertes. On pourra avoir ou une salle à nous à 350 francs par mois, ou on pourra avoir la possibilité de partager des salles plus grandes avec d’autres groupes ou encore on pourra avoir la possibilité d’obtenir une salle de conférence plus grand au sous-sol pour les AG (car la salle à 350 francs par moi n’a pas assez de place pour beaucoup de monde).

La décision sur quoi faire est renvoyée car pour le moment nous n’avons encore rien de précis et défini : Stéphane affirme que, étant donné que depuis lundi on n’aura plus la tente AG, jusqu’à quand on n’aura pas une autre solution, nous pouvons nous réunir au 10bis (à l’exception du jeudi). 

2. Manifestation contre la loi contre les manifestations.

Deux manifestions contre cette loi sont prévues cette semaine :

-          Jeudi 23 février à 18 heures, à la rue de Mont- Blanc, devant la Poste

-          Samedi 25 février à 13. 30 heures, au rond Pont de Rive

Pendant la manifestation de jeudi, les Indignés auront la possibilité d’avoir une tribune de 2 minutes afin de se présenter et expliquer pourquoi on est contraire à cette loi : l’AG vote au consensus qui sera Clémentine à prendre la parole. 

3. Compte bancaire : pour le moment est encore Martin qui a en charge le compte. Il propose de créer un groupe ad hoc qui prend en charge toute la question financière et ensuite il faut changer les procurations (même si avoir plusieurs signatures s’avèrera être comme difficile).

Ramona est intéressée à faire partie de ce groupe finance : si quelqu’un d’autre est intéressé doit la rejoindre.

Xavier soulève la question des remboursements, car ça fait depuis quelques mois qui doit avoir un remboursement de 100 francs. Sarah affirme que pour le futur, il faut faire une liste des biens communs et que les gens qui font un achat pour la collectivité doivent être mis sur cette liste afin d’obtenir un remboursement.

En ce qui concerne l’argent pour les papiers de Florin, Fred affirme que la somme lui a été déjà donnée. 

4. Formation du groupe modération : le groupe structure a décidé qu’il faut réactiver le plus rapidement possible ce groupe. Sarah affirme que le but de ce groupe est de préparer l’ordre du jour à l’avance (histoire de le poster dans le même temps que le PV, afin que tout le monde soit au clair sur quoi on va parler), préparer les gens qui doivent faire la modération et aussi décider le trio d’animation pour la modération de l’AG suivante. Ismaël affirme que pour apprendre à modérer, il faut le faire une fois et après accepter et raisonner sur les critiques qui seront faites.  Nicole affirme que l’ordre du jour doit être décidé à l’avance, mais que d’autre part il faut qu’il reste un peu flou, car nous ne savons pas si d’autres choses vont se passer entre une AG et l’autre. Stéphane affirme que l’intérêt de poster le PV à l’avance est aussi celui de motiver les gens à venir.

Sarah affirme que quand tout le mouvement sera restructuré, l’AG sera utile seulement pour prendre des décisions, elle ne sera plus une place de discussion, car les travaux seront fait dans les groupes de travail. Stéphane  dit que le groupe structure a besoin de l’avis de tout le monde afin de restructurer le mouvement d’une manière optimale. Stéphane, Sarah et Léo ont créé un plan de structure du mouvement, qui sera présenté la semaine prochaine en AG, diffusé sur le net, afin qu’elle puisse être encore discutée et ensuite validée, la version corrigée, dans l’AG suivante. 

5. OccupyLondon : Stéphane a été contacté par des indignés anglaises qui sont entrain de faire un projet de dénonciation sur des sociétés étrangères, lesquelles viennent en Suisse afin de ne pas payer les taxes dans leur pays. Ils nous ont demandé d’obtenir des informations sur ces sociétés : Stéphane a déjà pris contact avec un journaliste du Courrier pour considérer une collaboration (les indignés anglaises collaborent avec la BBC).  Afin de mieux mener ce travail, il faudra prendre contact aussi avec les Indignés d’OccupyZurich et OccupyBern.  Maya a déjà cherché de prendre contact avec ces groupes sur facebook, mais elle n’a pas eu des réponses, il faut chercher des contacts précises. Maya propose aussi d’utiliser cette argumentation pour faire des actions ponctuelles, se concentrer sur cette chose pour avancer dans le travail politique. Cette chose est seulement un exemple, mais elle peut représenter une ouverture. Maya suggère à tout le monde de lire le livre Swiss trading SA, afin de comprendre ce qui se passe réellement en Suisse. D’ailleurs, Stéphane propose aussi de prendre contact avec les écrivains pour les mettre en contact avec les indignés anglaises.

Ismaël affirmer qui va travailler sur la question dans le groupe Inégalités sociales pour avancer des propositions.

Finalement, Stéphane se demande si la Suisse ne pourrait pas avoir un rôle différent : les indignés sont aussi nés car ils demandaient plus de moralité dans la finance et celui-ci pourrait-il être un premier pas.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 15:30

http://www.zinfos974.com/Appel-des-indignes-contre-l-abolition-de-la-societe-injuste-inegalitaire-et-neocoloniale-de-La-Reunion_a38038.html

 

Mouvement des Indignés de La Réunion

Mercredi 22 Février 2012 - 09:43

 

Appel des indignés contre l’abolition de la société injuste, inégalitaire et néocoloniale de La Réunion
Suite au mouvement de protestation contre le prix de l’essence, de la vie chère, détonateur et révélateur de l’état inégalitaire et injuste de la société réunionnaise, le mouvement des indignés réunionnais appelle solennellement  la population à se rebeller pour un véritable changement mené par le Peuple Réunionnais.

Nous appelons toutes les forces vives, les syndicats, les partis politiques, les jeunes, tous les citoyens au black out total de l’île avec comme objectif une prise de conscience populaire réunionnaise pour changer radicalement la société réunionnaise minée par des monopoles économiques coloniaux dans la distribution du carburant, du gaz, la grande distribution, les commerces, les services. Contre les positions dominantes de la SRPP, du Groupe HAYOT, Caillé, des banques françaises installées à La Réunion, des opérateurs téléphoniques français… et pleins d’autres qui se font des profits de type coloniaux et d’économie de comptoir sur le dos des Réunionnais.

Il est temps de faire un large front populaire avec comme revendication première l’abolition de tous les monopoles, favoriser les opérateurs privés et le capital réunionnais, favoriser l’accès des Jeunes Réunionnais à l’emploi dans la fonction publique et dans le secteur privé. La valorisation de la culture réunionnaise, de son identité, de sa langue par l’instauration de l’obligation de connaitre et de parler le créole pour tous les fonctionnaires et haut fonctionnaires de l’Etat dans l’île. L’accès aux responsabilités des Réunionnais dans tous les appareils d’Etat. (Direction centrale, justice, police, education nationale, par dérogation en raison de la situation exceptionnelle et dramatique que connait La Réunion (plus de 60% des jeunes au chômage).

Enfin, nous demandons la constitution des Etats généraux démocratique de Réunion chargés de mettre en place une nouvelle gouvernance institutionnelle plus efficace pour le développement harmonieux et respectueux de l’Identité Réunionnaise.  

Des propositions existent émanant de plusieurs partis politiques de l’île, de personnalités qualifiées, des syndicats. Mais elles ont du mal à percer car le pouvoir central parisien ne les écoute pas. C’est la rue qui doit les faire entendre, la rue des Réunionnais indignés et laissés pour compte.

Mouvement des Indignés de La Réunion

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 15:23

http://moinscplus.blogspot.com/2012/02/le-trouble-que-suscitent-les-indignes.html

 

mardi 21 février 2012

Source : NPA 82

"Nous allons lentement parce que nous allons loin !"

Extraits

  • Mais à la réflexion, ce caractère indéterminé, imprévisible, immature de toute assemblée générale des Indignés français est sans doute la marque d'un profond renouvellement des modes d'agir politiquement. Car même si ce mot de « politique » semble condamné par une majorité des Indignés – tant le terme même de parti politique est rejeté ou accueilli avec la plus grande méfiance – , c'est bien de politique qu'il s'agit.
  • On notera cependant qu'il n'est pas nécessaire qu'un discours organisé et cohérent soit donné pour qu'il y ait une idée : il suffit qu'il y ait suffisamment de morceaux ou de bribes de discours vrais pour que commence le travail de vérité, c'est-à-dire l'effectivité de l'idée
  • Le mouvement des indignés ce n’est pas un mouvement d’idéologie mais de méthodologie. Le premier travail à faire c’est l’autogestion,
  • Faisons que les choses ne soient pas des ALTERNATIVES mais que ce soit la NORMALITÉ.
  • les trois concepts par lesquels Gandhi définissait la démocratie : « swaraj, ou le droit à l'autonomie de chacun ; sarvodaya, ou le droit de chacun à s'organiser en coopérative ; et ahimsa, ou le principe de non-violence ».
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 15:18
Quelqu'un d'Indigné  
 

Quelqu'un d'Indigné
 

Les indignés et les anonymous sont deux mouvements qui ont des revendications très proches! Voici une petite information concernant les indignés!


Tout d'abord, qu'est ce que "Les indignés"?

  Le mouvement des indignés est un mouvement international se déclarant être les "99%" (le peuple). Ce mouvement est né très récemment en Espagne sous le nom "Los Indignados", il est devenu très célèbre après la grande action "Occupy Wall Street" qui visait à "camper" à Wall Street, pour montrer leur indignation face au monde de la finance et des spéculations.

 

Il n'y a aucun porte-parole officiel des indignés car ce mouvement se veut égalitaire, solidaire et unis! Ce mouvement conteste toute autorité dans ces rangs, chacun est en quelque sorte un porte parole, c'est une  façon de penser partagée par bon nombre d'entre eux (peut-être la majorité), d'ailleurs c'est peut-être le point le plus problématique de ce mouvement pour se faire entendre.

 

Les indignés ont pour unique objectif de montrer ce qui (selon eux) ne va pas dans le monde, ils ne veulent en aucun cas être récupéré par un quelconque parti politique!

 

Les actions qui sont menées par les indignés:

 

 

Les indignés ont "occupés" des places symboliques dans beaucoup de grandes villes du monde, (par exemple New-York, Madrid, Londres...). Ils ont organisé de nombreuses manifestations partout autour du monde pour de nombreuses causes.

   Ils ont très largement participé à organiser la première manifestation mondiale de toute l'histoire de l'humanité le 15 octobre 2011, sur tous les continents et dans plus de 1000 villes! Ils participent à l'information sur la désinformation menée par les médias "traditionnels" et permettent une alternative à ces derniers.

 

 

Pourquoi doit-on s'indigner?

  

 

  Beaucoup de gens ne savent pas concrètement ce que recherche ce mouvement et quel est leur objectif, quelles sont les choses contre lesquelles "les indignés s'indignent". Comme je vous l'expliquais plus haut, il n'y a pas de porte-parole à ce mouvement, tous les sympathisants peuvent ainsi se déclarer être porte-parole. Ainsi je vais profiter de  ce système pour vous faire part des choses contre lesquelles on DOIT s'indigner (selon moi et j'espère de nombreux sympathisants du mouvement):

 

- On doit s'indigner du fait qu'actuellement on produit assez de nourriture pour 9 milliards de personnes, et que nous sommes 7 milliards dont 1 milliard qui souffre de la faim!

 

- On peut s'indigner lorsque les médias nous mentent, nous manipulent, pratiquent la désinformation, se rapprochent de certains partis politique en ne donnant pas un avis subjectif ou en ne respectant pas les temps de parole (dans le cas d'élections par exemple)!

 

- On doit s'indigner du fait qu'en France on laisse des gens mourir de froid. (Le mouvement des indignés contribue à mettre en relation via les réseaux sociaux des personnes dans le besoin avec des personnes volontaires pour les aider)

 

- On peut s'indigner du fait qu'il y ait des spéculations financières sur les produits alimentaire.

- On doit s'indigner qu'il soit ILLÉGAL de donner à des gens dans le besoin des produits non-consommé dans les restaurants,  les cantines...

 

- On peut s'indigner de la loi Hadopi (et de son futur durcissement via les accords ACTA), qui vise à interdire tout échange de produits sous copyright via internet. Beaucoup ne seront pas d'accord sur ce point mais selon moi, les musiciens et les réalisateurs célèbre gagnent énormément d'argent. Dans le monde actuel la plupart des investissements fais dans le milieu de la musique et du cinéma sont rentabilisés malgré le téléchargement illégal! Si les gens qui n'ont pas assez de moyens pour se nourrir correctement et se chauffer l'hiver n'ont plus accès au téléchargement illégal, seront-ils obligés de ne pas voir de films ni d'écouter de musique? Seulement ce qui passe à la TV et Radio?

    Personnellement je pense, que l'on doit laisser le téléchargement illégal rester illégal mais offrir des "bons de consommation culturelle" aux personnes en dessous du seuil de pauvreté. Ces bons de consommations culturelle pourrait être un montant  constant à déterminer, ou un montant progressif selon les revenus! (Ceci n'est que mon avis personnel, comme le reste, mais j'attends de votre part, vous lecteurs, votre avis)

 

- On doit s'indigner que l'homme a créé "l'enfer" sur terre pour certains animaux en pratiquant, la méthode ignoble de l'élevage hors-sol.

 

 

- On peut s'indigner du fait que l'on nous demande de regarder dans la direction de l'énergie nucléaire malgré les risques  connus de tous (mais oubliés moins d'un an après la catastrophe de Fukushima!), que l'on devrais plutôt nous inciter à économiser l'électricité. On doit produire de l'énergie électrique via d'autres moyens, quitte à ce qu'elle deviennent en moyenne plus cher,  mais soit moins cher pour les personnes en dessous du seuil de pauvreté (encore une fois).

 

- On peux s'indigner du fais que l'on ne peut pas taxer plus les riches en France car sinon ils partent. "En temps de guerre on fusille les déserteur, en temps de crise pourquoi il n'en est pas de même pour les riches qui partent" Un indigné. Une infime partie de la population peu tout se permettre tandis qu'une grande partie ne parvient pas à se nourrir correctement. Nous humains, qui aimons tant parler avec des chiffres, savez-vous que l'homme le plus riche au monde possède 76milliards de dollars et pourrait ainsi exiger que tous les Français (70millions) travaillent pour lui au smic pendant un mois!

 

- On peut s'indigner du fait que les OGM soient légales alors que ces derniers pourraient détériorer la biodiversité de manière irréversible! Selon moi, avant d'autoriser la culture des OGM on devrais imposer de faire de plus longues recherches sur la dangerosité de ceux-ci et informer la population en toute transparence.

 

- On doit s'indigner de la construction de l'immense barrage qui va inonder une grande partie de la forêt amazonienne. ce barrage va être construit par le groupe "Belo Monte" malgré les centaines de milliers de signatures de pétitions et les larmes du chef indigène Raoni.

 

- On doit s'indigner du fait qu'en France le budget de l'éducation et de la santé est de plus en plus réduit. Que dans le pays de la devise "Liberté Égalité Fraternité", l'éducation/santé gratuite ET de qualité doit être obligatoire et est même la base de l'EGALITE des hommes!

 

Et vous quelle sont vos raisons de vous indigner?

 

http://www.newsring.fr/medias-tech/181-les-anonymous-sont-ils-des-revolutionnaires/5842-les-anonymous-sont-en-collaboration-avec-les-indignes


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 15:11

 

Remi Ochlick 
Remi Ochlick© Genevieve Delalot / Bureau 233


Rémi Ochlik de l’agence photo  IP3 et Marie Colvin du Sunday Times, deux journalistes sont morts dans la nuit du mercredi 22 février à Baba Amro, quartier de Homs, dans l’exercice de leur métier.  Il y a de nombreux autres morts et blessés dans cette attaque du centre de presse dont William Daniels (Panos) et Edith Bouvier (Figaro).

 

Lybie 
Lybie© Remi Ochlik / IP3

Rémi Ochlik n’avait pas trente ans, il était né en 1983 à Thionville dans cette Lorraine qui elle aussi n’en finit pas de souffrir.
J’ai connu Rémi à la suite du meurtre par la police tunisienne de cet autre jeune photographe qu’était Lucas Dolega. C’était au Père-Lachaise, il y avait une bande de jeunes photojournalistes que je découvrais. 

A l’époque je m’intéressais  particulièrement aux photojournalistes,  « héros de l’âge d’or » des agences Gamma, Sygma, Sipa. Tout à coup, j’ai réalisé qu’il y avait une vraie relève que j’ai baptisée dans un article de La lettre de la photographie : la génération Dolega.
Rémi Ochlik m’est apparu comme un des plus prometteurs et je l’ai invité chez moi pour une longue interview. J’ai tout de suite été séduit par son regard clair, sa modestie et naturellement son talent. 

 

 
© Remi Ochlik / IP3

Nous avions un ami en commun : Mark Grosset, ancien directeur de l’agence Rapho, qui fut, en tant que directeur de l’école de photo Icart, son professeur de photojournalisme. Mark avait beaucoup encouragé Rémi dont il avait tout de suite perçu le potentiel.  Il l’a envoyé à l’agence Wostok où il a « couvert » d’abord des évènements parisiens, avant de s’envoler pour Haïti.

 

 
© Remi Ochlik / IP3

Jean-François Leroy, comme Mark Grosset, avait repéré ce jeune garçon et il a projeté tout de suite ses photos à Visa pour l’image. « C’est l’euphorie. Je crois que tous les magazines vont m’appeler pour me passer des commandes… » m’avait alors confié Rémi avant d’éclater de rire, car ensuite il avait eu un grand trou… Plus de publication. Alors il était reparti au Congo.

 

 
© Remi Ochlik / IP3

En 2006, avec quelques amis, il crée l’agence IP3 et couvre la campagne présidentielle de 2007 quand arrive la crise de 2008. Dur, dur pour le photojournalisme. Ce n’est qu’avec le tremblement de terre d’Haïti que Rémi Ochlik retrouvera des publications dignes de son talent.
L’an dernier, de la Tunisie à l’Egypte en passant par la guerre de Libye, il avait - si j’ose dire - explosé. Sa couverture des combats libyens lui a valu de superbes doubles pages dans Paris Match et un prix au World Press Photo. Egalement un reportage vendu à l’hebdomadaire par Tony Rubichon du Bureau 233. Dès lors, Rémi avait eu ses entrées à Paris Match, pour lequel il était parti. Rappelé par le journal qui jugeait la situation trop dangereuse, il était néanmoins reparti pour son agence.

 

Remise du prix au Scoop Grand Lille dec. 2011 
Remise du prix au Scoop Grand Lille dec. 2011© Genevieve Delalot / Bureau 233

En décembre dernier, au « Scoop Grand Lille », le jury avait été unanime : les trois reportages présentés par Rémi Ochlick : « La chute de Tripoli », « Egypte Tahir Square » et « La révolution du Jasmin » lui avaient fait obtenir le grand prix Jean-Louis Calderon, cet autre journaliste tué en « couvrant » la révolution roumaine en 1989.

Dire que Rémi va nous manquer c’est ne rien dire. La vérité c’est que c’est une immense douleur pour sa compagne, pour ses parents, pour sa famille et une énorme perte pour le photojournalisme français.

Michel Puech

Pour en savoir plus

Portrait de Remi Ochlik par Michel Puech in La lettre de la photographie

Site web de Remi Ochlik

Agence IP3

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Informations diverses
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 15:03
Mercredi 22 Février 2012 à 10:16

 

Marianne2

 

Le Traité instituant le Mécanisme européen de stabilité, sorte de « FMI à l'européenne », a finalement été adopté ce mardi soir par l'Assemblée nationale à l'issue d'une procédure accélérée voulue par la droite. Les élus du Front de gauche et écologistes s'y sont tous opposés. Les députés socialistes, quant à eux, dans leur grande majorité (20 d'entre eux ont tout de même voté contre), ont choisi de s'abstenir alors même que le MES est étroitement lié au Traité Merkozy que François Hollande prétend renégocier s'il parvient à l'Elysée. Voici, dans le détail, le vote des députés.

 

 

Scrutin public sur 
l'ensemble du projet de loi autorisant la ratification du traité instituant le mécanisme européen de stabilité.

Nombre de votants : 438
Nombre de suffrages exprimés : 305
Majorité absolue : 153
Pour l'adoption : 261
Contre : 44
L'Assemblée nationale a adopté.

  • Groupe Union pour un Mouvement Populaire (305)

Pour : 250
MM. Yves Albarello, Alfred Almont, Jean-Paul Anciaux, Mme Edwige Antier, M. Jean Auclair, Mme Martine Aurillac, MM. Pierre-Christophe Baguet, Patrick Balkany, Jean Bardet, Mmes Brigitte Barèges, Sylvia Bassot, MM. Patrick Beaudouin, Jacques Alain Bénisti, Éric Berdoati, Jean-Louis Bernard, Jean-Yves Besselat, Jérôme Bignon, Jean-Marie Binetruy, Claude Birraux, Etienne Blanc, Émile Blessig, Roland Blum, Claude Bodin, Joseph Bossé, Jean-Claude Bouchet, Gilles Bourdouleix, Bruno Bourg-Broc, Mme Chantal Bourragué, M. Michel Bouvard, Mmes Valérie Boyer, Françoise Branget, M. Xavier Breton, Mme Françoise Briand, MM. Philippe Briand, Yves Bur, Dominique Bussereau, Dominique Caillaud, Patrice Calméjane, Bernard Carayon, Olivier Carré, Gilles Carrez, Mme Joëlle Ceccaldi-Raynaud, MM. Yves Censi, Gérard Cherpion, Jean-Louis Christ, Dino Cinieri, Éric Ciotti, Pascal Clément, Philippe Cochet, Georges Colombier, Mme Geneviève Colot, MM. Jean-François Copé, Alain Cousin, Jean-Yves Cousin, Jean-Michel Couve, Mme Marie-Christine Dalloz, MM. Olivier Dassault, Bernard Debré, Jean-Pierre Decool, Bernard Deflesselles, Rémi Delatte, Richard Dell'Agnola, Mme Sophie Delong, MM. Yves Deniaud, Bernard Depierre, Vincent Descoeur, Patrick Devedjian, Nicolas Dhuicq, Éric Diard, Michel Diefenbacher, Jacques Domergue, Mme Cécile Dumoulin, MM. Jean-Pierre Dupont, Paul Durieu, Christian Estrosi, Gilles d' Ettore, Daniel Fasquelle, Yannick Favennec, Jean-Michel Ferrand, Alain Ferry, Daniel Fidelin, André Flajolet, Jean-Claude Flory, Nicolas Forissier, Mme Marie-Louise Fort, MM. Jean-Michel Fourgous, Marc Francina, Yves Fromion, Sauveur Gandolfi-Scheit, Jean-Paul Garraud, Gérard Gaudron, Jean-Jacques Gaultier, Hervé Gaymard, Guy Geoffroy, Bernard Gérard, Alain Gest, Franck Gilard, Georges Ginesta, Jean-Pierre Giran, Didier Gonzales, Jean-Pierre Gorges, François Goulard, Michel Grall, Jean Grenet, Mme Anne Grommerch, M. Jacques Grosperrin, Mme Arlette Grosskost, M. Serge Grouard, Mme Pascale Gruny, M. Louis Guédon, Mme Françoise Guégot, MM. Jean-Claude Guibal, Jean-Jacques Guillet, Christophe Guilloteau, Gérard Hamel, Michel Havard, Michel Heinrich, Michel Herbillon, Antoine Herth, Mme Françoise Hostalier, MM. Philippe Houillon, Guénhaël Huet, Sébastien Huyghe, Mme Jacqueline Irles, MM. Christian Jacob, Denis Jacquat, Yves Jego, Mme Maryse Joissains-Masini, MM. Marc Joulaud, Alain Joyandet, Didier Julia, Christian Kert, Jacques Kossowski, Patrick Labaune, Mme Fabienne Labrette-Ménager, M. Jacques Lamblin, Mme Marguerite Lamour, MM. Jean-François Lamour, Raymond Lancelin, Pierre Lang, Mme Laure de La Raudière, MM. Pierre Lasbordes, Charles de La Verpillière, Thierry Lazaro, Robert Lecou, Jean-Marc Lefranc, Marc Le Fur, Jacques Le Guen, Dominique Le Mèner, Jacques Le Nay, Jean-Louis Léonard, Pierre Lequiller, Céleste Lett, Mme Geneviève Levy, M. Gérard Lorgeoux, Mme Gabrielle Louis-Carabin, MM. Daniel Mach, Guy Malherbe, Richard Mallié, Jean-François Mancel, Mme Christine Marin, MM. Hervé Mariton, Alain Marleix, Mme Henriette Martinez, MM. Patrice Martin-Lalande, Alain Marty, Jean-Philippe Maurer, Pierre Méhaignerie, Christian Ménard, Gérard Menuel, Damien Meslot, Philippe Meunier, Jean-Claude Mignon, Pierre Morange, Pierre Morel-A-L'Huissier, Philippe Morenvillier, Jean-Marie Morisset, Georges Mothron, Etienne Mourrut, Alain Moyne-Bressand, Renaud Muselier, Jean-Marc Nesme, Jean-Pierre Nicolas, Yves Nicolin, Hervé Novelli, Mme Françoise de Panafieu, MM. Bertrand Pancher, Yanick Paternotte, Mme Béatrice Pavy, MM. Jacques Pélissard, Dominique Perben, Bernard Perrut, Michel Piron, Henri Plagnol, Serge Poignant, Axel Poniatowski, Mme Josette Pons, MM. Jean Proriol, Didier Quentin, Michel Raison, Frédéric Reiss, Jean-Luc Reitzer, Jacques Remiller, Bernard Reynès, Franck Riester, Arnaud Robinet, Camille de Rocca Serra, Marie-Josée Roig, Jean-Marie Rolland, Michel Rossi, Mme Valérie Rosso-Debord, MM. Jean-Marc Roubaud, Max Roustan, Martial Saddier, Francis Saint-Léger, Paul Salen, Bruno Sandras, François Scellier, André Schneider, Jean-Pierre Schosteck, Jean-Marie Sermier, Fernand Siré, Jean-Pierre Soisson, Michel Sordi, Daniel Spagnou, Eric Straumann, Alain Suguenot, Mme Michèle Tabarot, MM. Jean-Charles Taugourdeau, Guy Teissier, Michel Terrot, Jean-Claude Thomas, Dominique Tian, Jean Tiberi, Alfred Trassy-Paillogues, Georges Tron, Jean Ueberschlag, Yves Vandewalle, François Vannson, Mmes Isabelle Vasseur, Catherine Vautrin, MM. Patrice Verchère, Jean-Sébastien Vialatte, René-Paul Victoria, Philippe Vitel, Gérard Voisin, Michel Voisin, Eric Woerth, Gaël Yanno et Michel Zumkeller.

Abstention : 2
MM. Jacques Myard et Lionel Tardy.

Non-votants : 2
MM. Bernard Accoyer (Président de l'Assemblée nationale) et Louis Giscard d'Estaing (Président de séance).

  • Groupe Socialiste, Radical, Citoyen et divers Gauche (197)

Contre : 20
Mme Gisèle Biémouret, MM. Christophe Bouillon, Julien Dray, Olivier Dussopt, Henri Emmanuelli, Mme Martine Faure, MM. Hervé Feron, Pierre Forgues, Mmes Pascale Got, Sandrine Hurel, MM. Régis Juanico, Gilbert Le Bris, Kléber Mesquida, Mmes Catherine Quéré, Marie-Line Reynaud, Chantal Robin-Rodrigo, Odile Saugues, MM. Pascal Terrasse, Philippe Tourtelier et Jacques Valax.

Abstention : 130
MM. Jean-Marc Ayrault, Gérard Bapt, Claude Bartolone, Jacques Bascou, Mmes Delphine Batho, Marie-Noelle Battistel, Chantal Berthelot, MM. Jean-Louis Bianco, Serge Blisko, Patrick Bloche, Daniel Boisserie, Jean-Michel Boucheron, Marie-Odile Bouillé, Mme Monique Boulestin, M. Pierre Bourguignon, Mme Danielle Bousquet, MM. François Brottes, Alain Cacheux, Jérôme Cahuzac, Jean-Christophe Cambadélis, Thierry Carcenac, Christophe Caresche, Mme Martine Carrillon-Couvreur, MM. Jean-Paul Chanteguet, Gérard Charasse, Alain Claeys, Mme Marie-Françoise Clergeau, MM. Pierre Cohen, Catherine Coutelle, Mme Pascale Crozon, M. Frédéric Cuvillier, Mme Claude Darciaux, M. Pascal Deguilhem, Mme Michèle Delaunay, MM. Guy Delcourt, Bernard Derosier, Michel Destot, René Dosière, Tony Dreyfus, Jean-Pierre Dufau, William Dumas, Mme Laurence Dumont, MM. Jean-Paul Dupré, Yves Durand, Philippe Duron, Christian Eckert, Mme Corinne Erhel, MM. Laurent Fabius, Albert Facon, Mmes Aurélie Filippetti, Geneviève Fioraso, M. Jean-Louis Gagnaire, Mme Geneviève Gaillard, MM. Jean Gaubert, Paul Giacobbi, Jean-Patrick Gille, Jean Glavany, Daniel Goldberg, Marc Goua, Jean Grellier, Mmes Elisabeth Guigou, Danièle Hoffman-Rispal, M. François Hollande, Mmes Monique Iborra, Françoise Imbert, MM. Michel Issindou, Serge Janquin, Henri Jibrayel, Armand Jung, Mme Marietta Karamanli, MM. Jean-Pierre Kucheida, Jérôme Lambert, Mme Colette Langlade, MM. Jean Launay, Jean-Yves Le Bouillonnec, Mme Marylise Lebranchu, MM. Patrick Lebreton, Jean-Yves Le Déaut, Michel Lefait, Jean-Marie Le Guen, Mme Annick Le Loch, M. Patrick Lemasle, Mmes Catherine Lemorton, Annick Lepetit, MM. Bruno Le Roux, Bernard Lesterlin, Serge Letchimy, Michel Liebgott, Apeleto Albert Likuvalu, François Loncle, Victorin Lurel, Jean Mallot, Louis-Joseph Manscour, Mmes Jacqueline Maquet, Marie-Lou Marcel, Marie-Claude Marchand, MM. Jean-René Marsac, Philippe Martin, Mme Frédérique Massat, M. Gilbert Mathon, Mme Sandrine Mazetier, MM. Michel Ménard, Arnaud Montebourg, Pierre Moscovici, Henri Nayrou, Mmes Marie-Renée Oget, Dominique Orliac, MM. Michel Pajon, Christian Paul, Germinal Peiro, Jean-Luc Perat, Mmes Marie-Françoise Pérol-Dumont, Sylvia Pinel, Martine Pinville, MM. Philippe Plisson, Dominique Raimbourg, Simon Renucci, Marcel Rogemont, Bernard Roman, Gwendal Rouillard, René Rouquet, Michel Sapin, Mme Marisol Touraine, MM. Jean Jacques Urvoas, Daniel Vaillant, Manuel Valls, Michel Vauzelle, André Vézinhet, Alain Vidalies et Philippe Vuilque.

  • Groupe Nouveau Centre (24)

Pour : 11
MM. Jean-Pierre Abelin, Thierry Benoit, Christian Blanc, Charles de Courson, Jean Dionis du Séjour, Francis Hillmeyer, Olivier Jardé, Yvan Lachaud, Jean-Luc Préel, André Santini et Francis Vercamer.

  • Groupe Gauche Démocrate et Républicaine (20)

Contre : 18
Mme Marie-Hélène Amiable, M. François Asensi, Mme Martine Billard, MM. Alain Bocquet, Patrick Braouezec, Jean-Pierre Brard, Mme Marie-George Buffet, MM. Jean-Jacques Candelier, André Chassaigne, Marc Dolez, Mme Jacqueline Fraysse, MM. André Gerin, Pierre Gosnat, Jean-Paul Lecoq, Roland Muzeau, Daniel Paul, Jean-Claude Sandrier et Michel Vaxès.

  • Non inscrits (13)

Contre : 6
Mme Véronique Besse, MM. Nicolas Dupont-Aignan, Noël Mamère, Anny Poursinoff, François de Rugy et Dominique Souchet.

Abstention : 1
M. Daniel Garrigue.



Mises au point au sujet du présent scrutin (n° 861) (Sous réserve des dispositions de l'article 68, alinéa 4, du Règlement de l'Assemblée nationale)
Mme Gisèle Biémouret, M. Hervé Feron, Mme Odile Saugues, M. Philippe Tourtelier qui étaient présents au moment du scrutin ou qui avaient délégué leur droit de vote ont fait savoir qu'ils avaient voulu « s'abstenir volontairement ».
 

Les résultats du vote sont issus du site de l’Assemblée nationale.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Alertes- Ce que vous devriez savoir
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 14:57

20minutes.fr/

Mis à jour le 22.02.12 à 15h20

Des centaines de retraités chinois, qui ont participé à la construction du barrage des Trois-Gorges, sur le fleuve Yangtzé, ont bloqué des rues à Yichang (centre) pour protester contre le montant de leur pension, rapporte ce mercredi l'agence Chine nouvelle.

Les manifestations sont entrées mercredi dans leur troisième jour et des protestataires ont bloqué les rues de Yichang, où est basé le siège de leur ancien employeur, Gezhouba. D'après l'agence de presse officielle, 20.000 retraités ont travaillé pour le compte de la société.

Le barrage, achevé en 2005, a coûté 254 milliards de yuans (37,5 milliards de dollars) et a entraîné le déplacement de 1,3 million de riverains.

Reuters
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Chine
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 14:52

Lefigaro.fr

AFP Publié le 22/02/2012 à 10:27  
Les syndicats du privé et du public doivent de nouveau manifester aujourd'hui après-midi à Athènes et Salonique (nord) contre les nouvelles coupes dans les retraites prévues dans le plan de sauvetage record octroyé à la Grèce par la zone euro.


Sous le mot d'ordre "Tous ensemble nous pouvons balayer les nouvelles coupes sur les retraites", la Confédération générale des travailleurs, GSEE (privé) et la Fédération des fonctionnaires, Adedy (public), ont appelé à des rassemblements sur la place Syntagma à 14H00 GMT, dans le centre-ville de la capitale grecque. De son côté, le Front de lutte des travailleurs (Pame), syndicat pro-communiste, a appelé à un rassemblement à 16H00 GMT sur la place voisine d'Omonia puis à une marche vers Syntagma, où se trouve le parlement.

Retraites diminuées de 12%

Ces manifestations succèdent à celles de dimanche à Athènes et Salonique ainsi qu'aux violents incidents, qui avaient eu lieu le 12 février en marge d'une manifestation de 80.000 personnes près de la place Syntagma, lors du vote au parlement du nouveau programme d'austérité qui était l'une des conditions au déblocage du plan européen de sauvetage du pays.

Après plusieurs vagues de réduction des salaires et des retraites depuis le début de la crise grecque en 2010, le nouveau paquet de rigueur prévoit des coupes de 12% dans les retraites principales supérieures à 1.300 euros par mois ainsi que des coupes dans les retraites complémentaires. Un projet de loi dans ce sens doit être voté au parlement dans les prochains jours en procédure d'urgence, selon le gouvernement.

Après une réunion marathon de 13 heures, la zone euro a donné le feu vert dans la nuit de lundi à mardi à la mise en oeuvre d'un plan de sauvetage inédit de 130 milliards d'euros combiné à l'effacement de 100 milliards d'euros de la dette détenue par les créanciers privés (banques, assurances, fonds d'investissement). Cette aide vise à éviter un défaut de paiement de la Grèce en vue de l'échéance du 20 mars, date à laquelle le pays doit rembourser une obligation de 14,5 milliards d'euros.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Grèce
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22