Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 12:11

LEMONDE | 07.11.11 | 12h09

 
 

 

La chancelière allemande Angela Merkel entourée de membres du Bundestag, le 26 octobre 2011.

La chancelière allemande Angela Merkel entourée de membres du Bundestag, le 26 octobre 2011. REUTERS/FABRIZIO BENSCH

Berlin, correspondant - Alors qu'en France, Nicolas Sarkozy cherche à réaliser 7 milliards d'euros d'économies sans brider la croissance ni accroître son impopularité, en Allemagne, la chancelière Angela Merkel tente de diminuer les impôts d'environ autant.

L'exercice est à peine plus simple. Dimanche 6 novembre, il a fallu près de huit heures aux dirigeants de la coalition au pouvoir à Berlin pour se mettre d'accord sur une baisse d'impôt de 2 milliards d'euros en 2013 et de 4 milliards en 2014.

Le seuil du revenu imposable sera relevé, ce qui favorisera les faibles revenus. Manque à gagner pour l'Etat : environ 4 milliards d'euros. Par ailleurs, le barème de l'impôt sera révisé pour mieux prendre en compte l'inflation. Gain pour les contribuables : 2,2 milliards d'euros.

Enfin, diverses mesures ont été annoncées : le ministre des transports reçoit un milliard de plus pour la modernisation des routes et, à partir de 2013, les familles qui gardent à domicile leurs enfants de 2 et 3 ans recevront 100 euros par mois (150 euros en 2014).

Cette générosité de l'Etat s'explique par des raisons économiques et politiques. Grâce à une croissance forte en 2010 et très correcte en 2011 (respectivement 3,6 % et sans doute 2,9 %), les rentrées fiscales atteignent un niveau dépassant les prévisions. En 2011, ces recettes devraient atteindre 571,2 milliards d'euros, soit 40 milliards de plus qu'en 2010.

Que faire de cette "cagnotte" ? Depuis des semaines, les trois partis au pouvoir (la CDU, la CSU bavaroise et le parti libéral) s'opposent sur le sujet.

LEÇON DE RIGUEUR

De plus, la baisse de certains impôts nécessite l'accord du Bundesrat (la seconde chambre du Parlement), dominé par l'opposition. Or, non seulement celle-ci n'entend pas baisser les impôts, mais le Parti social-démocrate (SPD) menace de saisir la Cour constitutionnelle de Karlsruhe.

Motif ? "Le frein à la dette inscrit dans notre Constitution prévoit que toute augmentation conjoncturelle des impôts doit servir à réduire les déficits. Si la CDU/CSU et le FDP devaient transgresser cette règle, le SPD porterait plainte devant la Cour constitutionnelle", explique Sigmar Gabriel, président du SPD, dans l'hebdomadaire Bild am Sonntag, pas fâché de donner une leçon de rigueur à la droite.

Malgré les recettes record, la dette publique devrait s'accroître de 25 milliards cette année. Moins que les 48 milliards prévus, mais la dette devrait représenter environ 80 % du produit intérieur brut. A l'heure où les dettes publiques sont le principal problème de l'Europe, nombre d'Allemands privilégient le désendettement de l'Etat à la baisse des impôts. Mais, en donnant un coup de pouce aux plus modestes, Angela Merkel complique la tâche de l'opposition.

Frédéric Lemaître

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 12:04


Nous vous invitons à nous rejoindre ce mercredi 9 novembre à 15 heures devant la Préfecture des Bouches du Rhône (Boulevard Paul Peytral, Marseille) pour une manifestation de soutien à nos ami-e-s indigné-e-s violemment réprimé-e-s par les forces de l'ordre.
Motif : vouloir camper sur le parvis de la Défense pour dénoncer un système bancaire immoral.
L’État bafoue la loi sur la liberté de réunion des citoyens du 30 juin 1881.
Ce type de comportement ne doit pas se reproduire, réagissons !!

Au programme, création de dessins géants à la craie devant la Préfecture, rencontres et sensibilisation des passants et des curieux. 

 

Nous vous invitons également à diffuser ce message à vos contacts et réseaux.

Un tract au format PDF est disponible sur Google Docs en téléchargement ici, imprimez-le, affichez, diffusez...

 

Lien vers l’évènement Facebook : http://www.facebook.com/event.php?eid=278949095478780

 

En vous espérant nombreux à ce rassemblement pacifique.


Les Indignés - Marseille

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les Actions
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 11:53

Infos sur la marche vers Athènes

 

Tout est en ordre, on a eu de l'aide de la Pecos a nice, ils ont proposé un endroit ou les marches ont pu s'abriter et travailler (rue vernier a nice)
et le même jour on a trouvé la Fabrik ou on a aussi pu utiliser internet et travailler sur place. pour l'instant tout va bien et on travaille sur les marches, itinéraire, briefing sur la marche en se basant sur l'expérience vers Bruxelles, montage du système de communication pour la marche vers Athènes et la marche auto-suffisante.

plus d'info :

marchtoathens.tk
sustainablemarch.tk

on sera a la fabrik lundi et mardi de 15h a 19h pour les meeting de communication.

départ vers athènes possiblement retardé (pour supporter les compagnons qui sont toujours en prison pour s'être déplaçer dans Nice avec du matériel d'escalade

 

MAILNG LIST OFFICIELLE DE LA MARCHE

 

Website : http://www.marchtoathens.tk

Scoop.it : http://www.scoop.it/t/march-to-athens/

Twitter : http://twitter.com/#!/marchtoathens

Facebook Page : http://www.facebook.com/marchtoathens

Skype : marchtoathens

 

Website : http://www.marchtoathens.tk

Scoop.ithttp://www.scoop.it/t/march-to-athens/

Twitter : http://twitter.com/#!/marchtoathens

Facebook Page : http://www.facebook.com/marchtoathens

Skype : marchtoathens

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Marche des indignés vers Athènes
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 11:46

Suite à l’annonce du Commissariat à l’énergie atomique sur les dangers des nanoparticules pour le cerveau, vous trouverez ci-dessous le communiqué de Pièces et Main d’oeuvre.

 

« Des chercheurs du CEA et de l’Université Joseph-Fourier ont mis en évidence que des nanoparticules de dioxyde de titane (nano-TiO2) altèrent une barrière physiologique essentielle pour la protection du cerveau : la barrière hémato-encéphalique. (…) Ces résultats suggèrent que la présence de nano-TiO2 pourrait être à l’origine d’une inflammation cérébro-vasculaire. Ils suggèrent également qu’une exposition chronique, in vivo, à ces nanoparticules pourrait entrainer leur accumulation dans le cerveau avec un risque de perturbation de certaines fonctions cérébrales. »

Dans ce communiqué du 26 octobre 2011, le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) confirme, huit ans après, les informations de Pièces et main d’¦uvre : les nanoparticules fournissent à l’industrie du cancer et des maladies neurodégénératives sa prochaine épidémie.

Depuis 2003 et le premier numéro du bulletin Aujourd’hui le nanomonde,[1] nous dénonçons les promoteurs grenoblois des nanotechnologies – Destot, Fioraso, Vallini, Therme et tout le techno-gratin – qui investissent dans les progrès de l’empoisonnement et dans le cercle mortifère de la croissance économique : plus de toxiques innovants égale plus de malades résolument modernes, donc plus de recherche de pointe pour découvrir les traitements du futur.

Ce 26 octobre 2011, le Commissariat à l’énergie atomique, qui pilote la recherche française en nanotechnologies, admet que nous avions raison. Michel Destot, maire PS-CEA de Grenoble, ne commentera pas le communiqué de son ancienne maison. Lui, l’ingénieur atomiste qui n’a toujours pas réagi à la catastrophe nucléaire de Fukushima, n’avouera pas ses mensonges de 2006, lorsqu’il proclamait en tribune, pour l’inauguration de Minatec : « Car enfin ! de quoi parlons-nous ? D'une révolution technologique majeure porteuse de nombreuses promesses pour notre santé, notre qualité de vie, l'avenir environnemental de la planète, etc. »

Au CEA, il faut distinguer les équipes qui produisent les cancers – après le nucléaire, les nanoparticules – et celles qui prétendent les guérir.
C’est pourquoi on n’entendra pas non plus les responsables de Clinatec, la clinique expérimentale du CEA-Minatec destinée à nous mettre « des nanos dans le cerveau »[2] , à propos du communiqué alarmant de leurs collègues. Comprenez bien : le dioxyde de titane nanométrique, dont on produit deux millions de tonnes par an dans le monde, pour en truffer les crèmes solaires, le dentifrice, les peintures murales, le béton et les vitrages autonettoyants, fait en ce moment son chemin dans des millions de cerveaux, promettant aux bidouilleurs de Clinatec des débouchés inespérés. Un fabuleux marché pour leurs implants électroniques cérébraux destinés à corriger les symptômes de la maladie de Parkinson, d’Alzheimer, et des désordres psychologiques provoqués par les agressions chimiques. Après les pesticides et les métaux lourds, place aux nanoparticules (au fait, l’étude du CEA porte sur le dioxyde de titane, mais nous vous en annonçons autant pour les nanotubes de carbone, encore plus répandus dans notre environnement).

Ayant contaminé l’environnement au point de déclencher des pandémies de cancers et de maladies neurodégénératives, les docteurs Mabuse du CEA vous proposent leurs dernières innovations neurotechnologiques pour piloter votre cerveau et vous soumettre à la contrainte électronique, au prétexte de vous soigner. Voilà pourquoi, depuis plus de dix ans, nous dénonçons les nécrotechnologies et le chantage à la santé des technarques qu’il faudra bien, un jour, juger pour leurs malfaisances.


Pièces et main d’¦uvre
Grenoble, le 27 octobre 2011


[1] Cf Aujourd’hui le nanomonde. Nanotechnologies, un projet de société totalitaire. Pièces et main d’¦uvre (Editions L’Echappée, 2008)

[2] Pour en savoir plus sur Clinatec et les neurotechnologies, lire L’industrie de la contrainte, Pièces et main d’¦uvre & Frédéric Gaillard (Editions L’Echappée, oct. 2011)


www.piecesetmaindoeuvre.com

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Alertes- Ce que vous devriez savoir
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 11:37

LEMONDE.FR avec Reuters | 07.11.11 | 07h46   •  Mis à jour le 07.11.11 | 12h00

 
 

 

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad répète que son programme nucléaire reste à but strictement énergétique. L'Agence internationale de l'énergie atomique devrait publier mercredi 9 novembre son rapport.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad répète que son programme nucléaire reste à but strictement énergétique. L'Agence internationale de l'énergie atomique devrait publier mercredi 9 novembre son rapport.AFP/-

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, affirme que les Etats-Unis craignent les capacités militaires de l'Iran, qui peut selon lui tenir tête aux Occidentaux et à Israël. Ce dernier envisage de plus en plus sérieusement une attaque contre les installations nucléaires de l'Iran, à l'orée de la publication d'un rapport susceptible de renforcer les soupçons occidentaux quant au développement d'un programme nucléaire militaire par la République islamique.

Mahmoud Ahmadinejad défie les Etats-Unis et Israël dans un entretien, publié lundi 7 novembre, dans le journal égyptien Al-Akhbar. "Nous avons des capacités militaires différentes de tous les autres pays de la région. L'Iran […] est capable de tenir tête à Israël et à l'Occident, et particulièrement aux Etats-Unis, déclare le président iranien. Les Etats-Unis craignent le potentiel iranien. L'Iran ne permettra aucune action [militaire] à son encontre."

Le président iranien répète qu'il ne cherche pas à se procurer l'arme atomique et que son programme nucléaire est à but strictement énergétique : "C'est Israël qui possède quelque 300 têtes nucléaires. L'Iran ne cherche des capacités nucléaires que dans un but pacifique." "Mais les sionistes sont voués à disparaître", poursuit Ahmadinejad. L'Iran dément le droit à l'existence d'Israël, qui considère que la République islamique menace sa survie.

 RECHERCHE SUR UN DÉTONATEUR DE BOMBE ATOMIQUE

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) devrait publier mercredi son rapport le plus détaillé à ce jour sur les recherches de l'Iran, un document susceptible de renforcer les soupçons occidentaux quant au développement d'un arsenal nucléaire par la République islamique. Selon des sources ayant connaissance du contenu de ce rapport, celui-ci devrait prouver que l'Iran mène dans le domaine nucléaire diverses expériences ne pouvant se justifier que dans le cadre d'un programme militaire.

Le rapport de l'AIEA se fonde sur des éléments fournis par les services de renseignement occidentaux et sur les propres enquêtes de l'agence. Il devrait notamment faire état de recherches sur la mise au point d'un détonateur de bombe atomique et sur la modélisation informatique d'une arme nucléaire. Il devrait également comprendre des éléments à la fois antérieurs et postérieurs à 2003, date à laquelle, selon une note controversée des services secrets américains en 2007, l'Iran aurait cessé ses efforts manifestes d'"armement".

Selon le Washington Post, les renseignements fournis à l'AIEA indiqueraient au contraire que l'Iran est parvenu à la maîtrise des étapes nécessaires à la fabrication d'une arme nucléaire, grâce à l'aide de scientifiques étrangers. Les documents fournis à l'AIEA citent notamment le rôle joué par un expert russe qui aurait participé à l'élaboration de détonateurs nécessaires au déclenchement de la réaction en chaîne provoquant une explosion nucléaire. L'Iran aurait aussi reçu l'aide du Pakistan et de la Corée du Nord.

"FAUX DOCUMENTS"

Un important religieux conservateur iranien, l'ayatollah Ahmad Khatami, a appelé lundi le directeur général de l'AIEA, le Japonais Yukiya Amano, à ne pas agir comme "un instrument sans volonté aux mains des Etats-Unis" contre l'Iran, a rapporté l'agence officielle IRNA. "Si M. Amano devait agir comme un instrument sans volonté aux mains des Etats-Unis et agir contre le peuple iranien en publiant des mensonges et en les présentant comme des documents, l'AIEA perdra le peu de réputation qu'il lui reste", a déclaré M. Khatami lors d'un discours à l'occasion de la prière collective pour l'Aïd (la fête du Sacrifice).

Samedi, le ministre des affaires étrangères iranien, Ali Akbar Salehi, a réfuté par avance le rapport de l'AIEA en affirmant qu'il était basé sur de "faux documents". "La propagande (occidentale) commence à dire que le prochain rapport de l'AIEA va présenter des documents sur une activité de l'Iran en matière de missiles, mais l'agence l'a déjà dit auparavant en présentant de tels documents et nous y avons répondu", a déclaré M. Salehi. "Nous estimons que ces documents sont des faux et nous avons répété qu'ils étaient sans fondement", a-t-il ajouté.

Attaquer l'Iran serait une "erreur aux conséquences imprévisibles" pour la Russie

Attaquer l'Iran "serait une très grave erreur, aux conséquences imprévisibles", déclare, lundi, le ministre des affaires étrangères russe Sergueï Lavrov, au lendemain de déclarations du président israélien, Shimon Pérès, sur cette possibilité. "Il ne peut y avoir aucune solution militaire au problème du nucléaire iranien, pas plus que pour tout autre problème du monde contemporain", ajoute M. Lavrov, qui s'exprimait à l'issue d'entretiens avec son homologue irlandais, Eamon Gilmore. "Une intervention militaire ne fait que multiplier le nombre de victimes et les souffrances humaines, a-t-il souligné. Tout conflit doit être résolu exclusivement par les moyens approuvés par la communauté internationale dans la charte des Nations unies."

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Nucléaire
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 11:30

Le Monde -06 novembre 2011

Le groupe de hackers internationaux avait annoncé son intention de répliquer à l'arraisonnement sans violences de deux navires qui tentaient de briser le blocus maritime israélien autour de Gaza.

 

Extrait d'une vidéo mise en ligne par Anonymous

Les services Internet de l'armée israélienne et du Mossad, victimes d'une panne informatique dimanche 6 novembre, ont-ils été la cible d'Anonymous? Il y a deux jours, le groupe de hackers internationaux avait annoncé son intention de répliquer à l'arraisonnement sans violences de deux navires qui tentaient de briser le blocus maritime israélien autour de Gaza.

Le 1er novembre, au lendemain du vote positif pour la Palestine à l'Unesco, ce sont les Palestiniens qui avaient été victimes d'une attaque comparable.

 

 

 

Une prise de position pro-palestinienne d'Anomymous, exprimée dans un jargon post-gauchiste certifié, avait déjà donné le ton en mai, accompagnée d'OPPalestine comme il y eu au début de l'année des OPTunisie et et POEgypte .

 

 

 Les problèmes informatiques de l'armée israélienne et du Mossad n'avaient pas fait l'objet de revendications, dimanche en fin d'après-midi. Quoi qu'il en soit, on doit constater que l'idéologie véhiculée par un groupe libertaire comme Anonymous ne peut avoir aucun écho dans les structures politiques palestiniennes (où les forces de gauche ou d'extrême gauche sont en perte de vitesse depuis deux décennies), qu'il s'agisse de l'islamisme militant et conservateur du Hamas, du nationalisme "attrape-tout" du Fatah, ou du technocratisme incarné par le premier ministre Salam Fayyad.  

 

APRES COUP

Selon la presse israélienne du lundi 7 novembre, notamment le Yédioth Aharonot, la panne informatique signalée dimanche ne serait pas imputable à une cyber-attaque.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ils réagissent
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 20:03
Actualutte -

Photo Corinne Chaillet

Vendredi 4 novembre, et alors que débutait l’occupation de la Défense à Paris, une cinquantaine d’indignés Grenoblois se sont rendu dans la banque Le Crédit Lyonnais qu’ils ont occupé pendant une quarantaine de minutes. Les CRS sont ensuite intervenus pour les déloger, il n’y a pas eu de violence. Les manifestants entendaient dénoncer le système financier qui donne tout le pouvoir à la finance et laisse les Hommes au second plan.

 

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 19:52

La Ville de Québec lance un ultimatum aux indignés, qui occupent la place de l'Université du Québec, dans le quartier Saint-Roch depuis le 22 octobre. Ils ont jusqu'à lundi pour démanteler leur campement.

Un lieu public n'est pas un endroit pour camper, fait remarquer l'administration du maire Régis Labeaume. Un porte-parole de la Ville, Jacques Perron, indique que les bâches et les toiles inflammables qui se trouvent sur place doivent être retirées.

Il précise également que cette demande a été formulée aux occupants dès samedi après-midi à la suite d'une inspection des lieux.

S'appuyant sur un rapport du Service de protection contre l'incendie, Jacques Perron rappelle qu'un incendie survenu mardi dernier dans le campement aurait pu avoir des « conséquences désastreuses » s'il n'avait pas été rapidement maîtrisé.

M. Perron a indiqué que la municipalité n'est pas contre l'idée que des manifestants occupent quotidiennement la place de l'Université du Québec, mais qu'il ne s'agit pas d'un endroit pour camper.

Selon le porte-parole de la Ville, les relations entre les représentants de la municipalité et les indignés sont bonnes, même si quelques occupants se « traînent les pieds » lorsque des demandes sont formulées.

Jacques Perron reconnaît que depuis le début, les manifestants ont « collaboré avec les autorités ».

Pour la Ligue des droits et libertés, un éventuel démantèlement des camps érigés à Québec et Montréal constituerait une atteinte injustifiée à la liberté d'expression.

La Ligue soutient que les raisons de sécurité invoquées notamment par le maire Labeaume sont bien « dérisoires » en regard des enjeux de société fondamentaux soulevés par les manifestants.

L'avocat Denis Barrette rappelle que la liberté d'expression est reconnue dans la Constitution, dans la Charte canadienne des droits et libertés et dans la Charte québécoise des droits et libertés de la personne.

Radio-Canada.ca avec PC

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 19:49

french.cri.cn - 2011-11-06 15:30:28  xinhua

 

Des milliers d'Américains se sont engagés à fermer samedi leur compte bancaire et à transférer leur argent vers des coopératives de crédit comme les "Credit unions", des organisations populaires à but non-lucratif, dans le cadre de la "Journée du changement de banque", en guise de protestation contre le système bancaire américain.

Plus de 84 000 personnes ont adhéré à l'évènement sur Facebook, et des participants se sont rassemblés partout à travers les Etats-Unis pour célébrer en masse leur adieu aux grandes corporations bancaires.

Beaucoup d'Américains ont récemment exprimé leur frustration vis-à-vis des pratiques des grandes banques du pays, qui, après avoir reçu de substantielles sommes de la part des contribuables américains pour échapper à la faillite, continuent pourtant à imposer des frais de transaction que certains clients jugent trop élevés.

"J'en avais assez : assez de l'augmentation des frais, assez de ne pas pouvoir accéder à mon argent quand j'en avais besoin, assez de les voir utiliser le peu d'argent que j'ai pour opprimer mes frères et sœurs", a déclaré Kristen Christian, la jeune femme à l'origine de cette initiative.

Comme beaucoup d'Américains, Kristen a vu rouge quand sa banque a tenté de lui imposer de nouveaux frais mensuel de 5 dollars sur l'utilisation de sa carte de crédit ; ces nouveaux frais ont de fait suscité tant de protestations que le projet a fini par être retiré. Mais le mal était fait : on estime que depuis le mois de septembre, 650 000 personnes aux Etats-Unis ont déjà choisi de se tourner vers les banques coopératives, une solution alternative aux grands groupes bancaires traditionnels.

A la différence des manifestations "Occupons Wall Street", qui demandent parfois un engagement substantiel en termes de temps et d'activisme politique, la "Journée du changement de banque" est à la portée de tous les Américains qui souhaitent faire entendre leurs doléances.

"C'est quelque chose que vous pouvez faire dans votre quartier... il n'y a pas besoin de brandir une pancarte ni de défiler dans la rue", a indiqué Sam Abrahamson, un des organisateurs de l'événement "Occupons Chicago".

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ils réagissent
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 18:03

LePost -06/11/2011 à 18h20

 

Certains disent que le mouvement des indignes en France ne prend pas. Comme dirais mon ami Patrick Viveret, le vrai problème est caché : on ne parle pas suffisamment du mal logement dans la police !

 

 

 

Encore vendredi sur l'esplanade de la défense c'était frappant. Des qu'une tente faisait son apparition, une horde de CRS faisait son apparition et s'emparait de la dites tente sans ménagement.

Les médias devraient s'inquiéter de ce soucis de logement qui empêche l'expression d'indignation qui devrait éclairer en France aussi les difficultés d'insertion d'une grande partie de notre jeunesse dans le monde du travail oublié par la Sarkozie et l'attachement de celle ci a proposer d'autres solutions que la dérive psycho-maniaco-dépressives des marches financiers dont les symptomes sont connus de tous :  de la panique à l’euphorie.

 Pour aider les CRS, les indignés devraient organiser des points multiples de distributions de tentes sur Paris afin de permettre à un plus grand nombre de CRS de bénéficier de cet appui au logement.

J'invite d'ailleurs Décathlon à sponsoriser cette opération qui offrirait un retour sur image fort intéressant. Imaginez : Décathlon solutionne le mal logement de la police grâce aux distributions gracieuses des indignés et reçois à ce titre la légion d'honneur de l'entreprise des mains mêmes du Président en présence du ministre de l'intérieur ravi.

Je suis impatient de voir fleurir une solution qui permette enfin l'expression forte et nécessaire des indignés dans notre pays ou le mouvement est né grâce aà un petit livre bien connu de Stéphane Hessel.

Pour le moment austérité rime avec CRS mobilisés. J’attends qu'indignés rime avec espoir retrouvé dans notre société.

 Vous me direz : un problème après l'autre.

Donc d'abord le logement policier et ensuite viendra l'expression démocratique et rajeunissante des indignés. Vivement l’étape 2 !

Emmanuel Poilane directeur de la fondation France Libertés
www.france-libertes.fr

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22