Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 17:07

Editorial | LEMONDE | 18.02.12 | 13h14   •  Mis à jour le 18.02.12 | 13h14

 
 

De même que l'on ne pouvait s'attendre à ce que la Roumanie de Ceausescu se transforme en paradis helvétique sur la mer Noire du jour au lendemain, il ne fallait pas non plus espérer que la Libye se métamorphose aussitôt en modèle de démocratie et de respect des droits de l'homme. Les dégâts infligés par les dictatures aux pays et aux esprits durent bien plus longtemps que l'euphorie de la libération. On aurait donc tort de condamner prématurément la révolution libyenne à l'échec, un an après le début du soulèvement populaire qui, parti de Benghazi le 17 février 2011, aboutit le 20 octobre à la capture et à la mort sinistre du colonel Kadhafi, au terme d'une guerre meurtrière.

Au-delà du nécessaire réalisme, plusieurs motifs d'inquiétude, pourtant, assombrissent cet anniversaire. Ce sont, d'abord, les témoignages sur les nombreux cas de torture et de mauvais traitements réservés par les nouveaux maîtres de la Libye aux partisans de l'ancien régime. Ces témoignages, qui reflètent l'absence d'un début de construction d'un Etat de droit, ont été réunis par plusieurs ONG indépendantes et fiables - Human Rights Watch, Amnesty International, Médecins sans frontières. Le Comité international de la Croix-Rouge n'a, quant à lui, pas pu avoir accès à tous les centres de détention, ce qui est, généralement, mauvais signe.

Autre facteur de préoccupation, le Conseil national de transition (CNT), organe issu de la rébellion qui fait office de gouvernement en attendant les élections, n'arrive pas à établir son autorité sur le pays. Les milices, formées par les combattants qui ont mené la guerre victorieuse, entendent aussi garder leur part du pouvoir et morcellent la Libye, empêchant l'émergence d'un véritable sentiment national. Les vainqueurs de Zentan et de Misrata, notamment, deux places fortes de la rébellion anti-Kadhafi, refusent de rendre leurs armes et d'intégrer l'armée nationale ; leur base est le pouvoir local, au détriment de l'intérêt général. Les membres du CNT à Tripoli sont de plus en plus contestés, en particulier à Benghazi, dont les habitants se sentent dépossédés de "leur" révolution.

La région du Sahel, enfin, et surtout le Mali, où les armes et les ex-soldats de Kadhafi alimentent la rébellion, reste très déstabilisée par les dégâts collatéraux de la guerre libyenne.

Face à cette situation, la France et les pays alliés, dont le soutien militaire a permis la chute du dictateur, observent majoritairement un silence gêné. Comme les Américains en Irak, ils n'ont pas anticipé la phase de l'après-guerre. Mais, soucieux de ne pas reproduire, précisément, les erreurs de l'équipe Bush en Irak, ils ont voulu éviter les pièges du nation-building et laisser les Libyens prendre leur destin en main. Cette position est compréhensible. Elle ne doit pas exclure, cependant, des rappels, en privé et en public, des principes et des idées pour lesquels les forces occidentales se sont engagées en Libye, et sans lesquelles les rebelles ne seraient aujourd'hui au pouvoir ni à Tripoli ni à Misrata.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ailleurs dans le monde
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 17:03

LEMONDE | 18.02.12 | 14h41   •  Mis à jour le 18.02.12 | 16h21

 
 

 

Le président syrien Bachar Al-Assad, en mars 2009.

Le président syrien Bachar Al-Assad, en mars 2009.REUTERS/KHALED AL-HARIRI


C'est par effraction que je suis entré dans la tête du président syrien. C'est une forteresse inaccessible. Avant d'arriver à s'en approcher, il faut passer pas moins de sept barrages. Haute sécurité. Peur et méfiance. Comme son père, Hafez, il se tient à distance. On raconte qu'un jour Hafez Al-Assad a fait fusiller les sept soldats qui devaient filtrer le passage des personnes qui avaient rendez-vous avec lui. Hafez aimait jouer aux échecs avec un ami d'enfance. Chaque après-midi, l'ami se présentait et se faisait fouiller sept fois avant d'arriver à la salle de jeu. Un jour, à force de le voir, les soldats le laissèrent passer sans faire leur travail.

Lorsque Hafez le sut, ordre fut donné d'exécuter les malheureux gardes qui avaient manqué à leur devoir. Le petit Bachar connaît cet épisode, un parmi tant d'autres, aussi sanglants les uns que les autres. Lui aussi est injoignable. Il y a de quoi. Quand on tue, on risque d'être tué. Alors on prend les précautions nécessaires et même plus.

Sa tête n'est pas très grande. Elle est occupée par du foin, des épingles et des lames de rasoir. Je ne sais pas pourquoi. Son cerveau est calme. Pas de stress, pas de nervosité. Je ne sais pas d'où il tient cette tranquillité. Question d'hérédité, ou bien a-t-il suivi des cours du soir pour apprendre à tuer sans que cela le dérange, sans qu'il soit le moins du monde inquiété par le malheur qu'il sème. Je me suis fait tout petit et j'ai tendu l'oreille. Car le petit pense et n'hésite pas à avoir des idées audacieuses :

J'ai tout appris de feu mon père, un grand homme d'Etat, un homme sensible, cultivé et grand stratège. Je me souviens qu'Henry Kissinger l'appréciait beaucoup. Il m'avait dit que lui aussi aimait bien le secrétaire d'Etat américain dont il admirait l'intelligence et le réalisme politique. Ils s'entendaient bien tous les deux. Mon père me rappelait comment cet homme a fait éliminer physiquement Salvador Allende et l'a remplacé par Pinochet.

Ces derniers temps, j'entre en communication avec mon père. Il est génial. C'est lui qui me dicte ce que je dois faire. Il m'encourage et m'indique des pistes à suivre. Il m'a dit dernièrement, au cas où les choses viendraient à empirer, de retourner au Liban, car ni lui ni moi n'avions admis la manière dont notre armée a été expulsée de ce pays en 2005. Même la mort d'Hariri et de quelques autres ingrats n'a pu effacer la honte que ces Libanais nous ont infligée.

Pour le moment, ça va. Je tiens. Pas de panique. D'abord, je ne suis ni Saddam ni Kadhafi. Vous ne me verrez pas ridiculisé par des agents américains en train de chercher des poux dans ma tête ou bien égorgé par des fanatiques. Ces deux-là se sont fait avoir parce que leur niveau d'intelligence n'était pas des meilleurs. Je suis de la famille Al-Assad, une famille et un clan unis et solidaires. Une grande famille, forte et puissante, qui a des traditions. Je ne fais pas n'importe quoi. Je résiste contre un complot international. J'ai des preuves. Aucune envie de voir mon pays devenir une république islamique dirigée par des analphabètes ou bien un bastion de cette gauche stupide juste bonne à parader dans les salons européens.

Mon père m'a appris que, en politique, il faut avoir un coeur de bronze. Le mien, je l'ai habitué à ce qu'il ne se brise jamais. Pas de sentiments, pas de faiblesse. Car je joue ma tête et la vie de toute ma famille. Les voyous qui mettent la Syrie à feu et à sang n'ont que ce qu'ils méritent. On parle de "printemps arabe" ! C'est quoi cette histoire ? Où voit-on un printemps ? Ce n'est pas parce que des agitateurs inconscients occupent des places publiques que les saisons ont changé de rythme et de sens. Chez moi, ce qu'ils appellent "le printemps" ne passera pas.

J'ai donné l'ordre de suspendre cette saison jusqu'à la victoire. Pourquoi le printemps serait synonyme de ma disparition ? Non seulement je ne vais pas mourir, mais je tuerai tout le monde avant. Il est dit dans l'islam que s'il faut sacrifier les deux tiers d'un peuple pour n'en garder qu'un tiers bon, il ne faut pas hésiter. J'applique cette loi vieille comme les Arabes. Je rappelle que la Syrie est un pays laïque, comme la France qui, tout à coup me trahit et me fait la morale. Et le pauvre Obama qui me condamne et parle d'atrocités ! De quoi se mêle-t-il ? Il n'a pas vu ce que son armée a fait en Irak et en Afghanistan ?

Que me reproche-t-on ? De donner l'ordre à l'armée de tirer sur les manifestants ? Si je ne fais pas ça, je perds ma place, je ne me ferai plus respecter. Regardez comment mon ami Moubarak s'est retrouvé du jour au lendemain éjecté de son palais. Il a manqué de détermination et de volonté. L'armée l'a trahi. Le pauvre, quelle déchéance, malade, déprimé, on le traîne sur une civière pour être jugé ! Les peuples sont ingrats. Ils oublient vite ce que les présidents font pour eux. Mon armée est composée en majorité d'hommes fidèles. Ceux qui ont déserté l'ont payé très cher. Je n'ai pas d'états d'âme. Je me défends, je dirai même, c'est de la légitime défense.

J'ai pris la précaution de mettre à l'abri Asma, ma femme, et mes trois enfants, Hafez, Zeyn et Karim. C'est normal, je réagis en bon mari et en bon père de famille. Je vois comment des pères irresponsables poussent leurs enfants à manifester tout en sachant pertinemment qu'ils peuvent tomber sous des balles perdues. On m'a dit que des enfants sont morts. Je n'arrive pas à le croire, et je rends leurs parents responsables de ce malheur, car il n'y a pas pire malheur que de perdre un de ses enfants ; je me souviens de la douleur de mon père le jour où mon frère aîné, Bassel, est mort dans un accident de voiture. Il a pleuré. Oui, j'ai vu mon père pleurer face à l'injustice du destin qui lui a ravi son fils bien-aimé.

Mon père, cet homme exceptionnel qui a fait de la Syrie un grand pays et qui a rendu la vie dure au voisin israélien, ce président a pleuré parce qu'il ne pouvait même pas se venger. Bassel mort, tué par la route. Il n'allait tout de même pas bombarder la route qui fut fatale au fils qu'il préparait pour lui succéder. Il n'a pas supporté d'être contrarié. Moi non plus. Je ne supporterai jamais d'être critiqué ou combattu.

Les Nations unies ont essayé de me salir et me demandent de me retirer. C'est de l'ingérence dans les affaires strictement internes de la Syrie. Que cette assemblée de fantoches me laisse en paix. Partir ? Pour aller où ? Elles me prennent pour un Ben Ali ? Je ne vais tout de même pas monter dans un avion et mendier l'asile politique dans le monde !

Heureusement que la Russie de mon ami Poutine et la Chine ont opposé leur veto. Mon ami Ahmadinejad aussi est avec moi ; il m'appelle souvent et me dit de ne pas céder. Il y a quand même une justice. Les insurgés sont des terroristes, des agents payés par l'Europe et même par certains pays arabes qui ont des comptes à régler avec moi. Vous n'avez qu'à suivre les émissions d'Al-Jazira pour comprendre que le complot existe.

On me parle de tortures ! C'est tout à fait normal de torturer pour éviter des massacres, pour que des innocents ne tombent pas sous les balles des mauvais Syriens.

Je tiens le pays ; je tiens tête à ceux qui veulent instaurer un autre régime ; on devrait me remercier et m'aider à protéger la Syrie du danger islamiste. Je sais ce que les islamistes feront avec ma tribu des alaouites ainsi qu'avec les minorités chrétienne et arménienne. Le Vatican devrait venir à mon secours au lieu de me condamner. Heureusement ce ne sont que des mots. Autre chose que ce que font actuellement les Européens en gelant mes avoirs chez eux et en essayant d'asphyxier le peuple en empêchant les échanges commerciaux. C'est mesquin et malhonnête. On m'en veut parce que la Syrie a toujours tenu tête à l'ennemi sioniste. Elle ne s'est jamais courbée face à Israël.

Mon père m'a dit au lendemain du massacre d'Hama, j'avais 17 ans : tu vois, mon fils, si je n'avais pas réagi avec cette fermeté, ce soir, nous ne serions plus là. Il a eu raison. Moi aussi, si je ne bombarde pas Homs, je sais où je dormirai ce soir : à la morgue ! Alors, il faut arrêter de dire n'importe quoi. 20 000 morts à Hama (à l'époque, personne n'avait réagi) ; à peine 8 000 entre Draa, Homs, Damas et Hama. Et tout ce tintamarre !

Vous savez pourquoi Asma, ma chère femme, m'a épousé ? Pour les valeurs que j'incarne. Elle l'a déclaré dans Paris Match du 10 décembre 2010. Ces valeurs se lisent sur mon visage. J'en suis fier.

Vous savez pourquoi j'ai fait ophtalmologie ? Parce que je suis allergique à la vue du sang.

En quittant cette tête, je me suis pris les pieds dans des fils électriques. Bachar est branché sur la centrale de la torture. C'est lui qui, pour passer le temps, appuie sur la pédale qui envoie des décharges dans les parties génitales des suppliciés. Il paraît que ça l'amuse et renforce sa détermination à débarrasser la Syrie des deux tiers jugés mauvais.


 

Ecrivain et poète francophone né à Fès (Maroc) en 1944, a enseigné la philosophie et étudié la psychiatrie sociale avant de devenir romancier. Il est membre de l'académie Goncourt depuis 2008. Il a reçu le prix Goncourt pour "La Nuit sacrée" (Points Seuil, 1987). Auteur de nombreux ouvrages, ses derniers livres parus sont : "L'Etincelle : révoltes dans les pays arabes", "Par le feu", "Que la blessure se ferme" (Gallimard)

Tahar Ben Jelloun


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Syrie
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 16:57

LEMONDE.FR avec AFP | 18.02.12 | 17h51   •  Mis à jour le 18.02.12 | 17h51

 
 

 

Nathalie Arthaud, candidate à la présidentielle pour le parti Lutte ouvrière, s'est jointe à la manifestation des ouvriers de l'usine PSA d'Aulnay-sous-bois le 18 février.

Nathalie Arthaud, candidate à la présidentielle pour le parti Lutte ouvrière, s'est jointe à la manifestation des ouvriers de l'usine PSA d'Aulnay-sous-bois le 18 février. AFP/BERTRAND GUAY


Des centaines de personnes — plus de 2 000 selon les syndicats, 1 300 selon la préfecture — ont manifesté samedi 18 février à Aulnay-sous-bois, en Seine-Saint-Denis, pour défendre le maintien de l'activité de production de l'usine PSA d'Aulnay, dont les salariés craignent l'arrêt.

Depuis la révélation en juin dernier de documents de travail internes du constructeur émettant l'hypothèse d'une fermeture du site d'Aulnay, qui fabrique la Citroën C3, les syndicats craignent que le déclin de la production se poursuive et aboutisse à terme à un arrêt de l'activité.

Le cortège, où figuraient Marie-George Buffet (PCF), Nathalie Arthaud (LO), ainsi que de nombreux élus locaux, s'est ébranlé vers 14h15 de la gare RER d'Aulnay en direction de la mairie, derrière une banderole proclamant "Non à la fermeture de PSA Aulnay". "On est convaincus que PSA veut fermer l'usine, mais on se battra jusqu'au bout, pour notre boulot, parce qu'on n'a que ça pour vivre", a dit Jean-Pierre Mercier, délégué CGT.

 

 UN VOLUME DE PRODUCTION DIVISÉ PAR DEUX

Plus de 3 300 personnes travaillent à l'usine PSA d'Aulnay, dont plus de 3 000 en CDI et CDD et 300 en intérim. Ils étaient 5 000 en 2004, rappelle la CGT. Depuis 2004, le volume de production à Aulnay a été divisé par deux.

"On nous demandait d'être aveugles et sourds, de ne pas faire attention à la baisse de production, à la baisse du nombre de salariés sur le site, on a décidé de ne plus se taire", a dit Claude Bartolone, président socialiste du conseil général de Seine-Saint-Denis, venu "représenter François Hollande". "PSA concerne 9 000 emplois directs et indirects dans le département. Non seulement c'est un des plus gros employeurs, mais c'est important de maintenir l'emploi industriel dans le département", a-t-il souligné.

L'arrêt de la production à Aulnay "serait une catastrophe humaine. Et pour la ville, ce serait une catastrophe financière, plusieurs millions d'euros payés par PSA au titre de la taxe professionnelle manqueraient au budget municipal", a renchéri le maire PS, Gérard Ségura.

Cette semaine, le président du directoire de PSA, Philippe Varin, a une nouvelle fois souligné des problèmes de surcapacité en Europe dans les petites voitures, dont fait partie la C3 produite à Aulnay. "Cette réduction des capacités est absolument inévitable" en Europe, a-t-il insisté.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ils réagissent
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 16:51

LEMONDE.FR avec AFP | 18.02.12 | 09h28   •  Mis à jour le 18.02.12 | 10h06

 
 

 

Manifestation de partisans du Front de gauche devant l'ambassade de Grèce, le 13 février 2012.

Manifestation de partisans du Front de gauche devant l'ambassade de Grèce, le 13 février 2012.AFP/JOEL SAGET


Près d'un Français sur deux (49 %) estime que la France pourrait connaître la même situation que la Grèce, au bord du défaut de paiement, dans les prochains mois ou les prochaines années, selon un sondage Ifop que publiera, demain, Sud Ouest Dimanche.

Selon ce sondage, 17 % des personnes interrogées estiment "certainement" que la France pourrait connaître une situation similaire, tandis que 32 % répondent "oui probablement". Parmi les 51 % de sondés qui répondent par la négative à la question, 37 % disent "non probablement pas" et 14 % "non certainement pas".

Ce résultat est en recul par rapport à ceux mesurés en novembre dernier (57 %), d'autant plus que la proportion des Français convaincus qu'un scénario à la grecque ne pourrait "certainement pas" advenir en France a bondi de 12 points en l'espace de trois mois (de 2 % en novembre 2011 à 14 % aujourd'hui), commente le quotidien de Bordeaux.

"Cette tendance tient sans doute à une accélération de la dégradation de la situation en Grèce telle que les Français s'identifient de moins en moins aux Grecs", poursuit Sud Ouest Dimanche qui estime cependant que "le fait que près d'un de nos concitoyens sur deux estime aujourd'hui que la France pourrait connaître d'aussi lourdes difficultés qu'une Grèce au bord du chaos en dit long sur le pessimisme régnant actuellement dans notre pays".

Selon le sondage, 70 % des sympathisants de l'UMP pensent que la France ne connaîtra pas de situation semblable à celle de la Grèce dans les prochaines années. A l'inverse, les sympathisants de gauche (54 %) et ceux du Front National (82 %) pensent le contraire. Parmi ces derniers, 46% sont même convaincus que la France va "certainement" connaître le même sort que la Grèce.

Le quotidient relève que les ouvriers sont les plus nombreux (62 %) à craindre cette éventualité au point que près d'un quart d'entre eux (24%) estime "qu'elle va certainement se réaliser".

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 16:37

 

 

affiche soutien au peuple Grec

 

 

Nous sommes tous des Grecs 

 Quand un peuple est attaqué ce sont tous les peuples qui sont attaqués 

 

Le 10 février, le gouvernement non élu de la Grèce a adopté un nouveau plan d’austérité monstrueux

et destructif, qui a été approuvé par le parlement grec (199 députés contre 101) le 12 février.


Avec ce nouveau plan d’austérité, le salaire minimum est diminué de 22% et gelé pour trois ans,

les conventions collectives sont tout simplement supprimées,

il y aura 15 000 licenciements dans la fonction publique

et 150 000 postes seront détruits par non renouvellement…


Le peuple grec est en train de se soulever courageusement contre cette politique de terreur sociale.

Dans le silence assourdissant des médias, les manifestations se multiplient ainsi que

les grèves générales malgré la violente répression.


Les Grecs ont besoin de la solidarité internationale et y font appel [1]

http://realdemocracygr.wordpress.com/2012/02/10/so-its-final-now/)

Répondons à cet appel. Nous sommes tous des Grecs !


Leur mobilisation se heurte au mur d’une dictature européenne et internationale,

celle des marchés financiers et de la troika : UE, BCE, FMI, qui ont imposé aux grecs

ces plans d’austérité et un gouvernement non élu.


Les gouvernements dans l’UE sont parties prenantes de cette dictature

et appliquent dans les autres pays, des politiques qui vont dans le même sens.

La Grèce n’est pour eux qu’un laboratoire avant généralisation.

La situation va s’aggraver encore avec le projet de nouveau traité européen

obligeant à introduire la “règle d’or” dans nos constitutions.


Nous aussi, comme les Grecs,


refusons de sacrifier le peuple sur l’autel de l’argent.

 

Reprenons nos vies en main. 


Laissez votre PC, rejoignez la mobilisation !


Montrons partout que les peuples se mobilisent en solidarité 

 

A Nîmes,  ce Samedi 18 février à partir de 14h,  

place de la Maison Carrée 

 

 

Venez nombreux !

 

 

 

Banderoles et pancartes bienvenues !!!

 


 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Nos actions menées et à venir
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 16:32


Voilà un recensement ci-dessous des manifestations de solidarités avec la Grèce, le 18 février et à d'autres dates. Le 18 février il y a un appel international d'action de solidarité http://realdemocracygr.wordpress.com/2012/02/15/saturday-18-international-solidarity/#more-7353 . Le même jour les Grecs se réuniront place Syntagma.

N'hésitez pas à organiser quelque chose dans votre ville ou village s'il n'y a pas quelque chose de déjà prévu. Pour cela, vous pouvez créer un événement facebook et donner le lien sur www.facebook.com/events/227967737297954/ pour qu'il puisse être référencé. Vous pouvez contacter le réseau associatif local pour vous faire aider (Attac, Ldh etc.). Concernant la déclaration, il y a des explications sur comment faire ici : http://paris.reelledemocratie.net/node/687 (les précautions prises à Paris se justifient par un contexte très particulier, et ne sont pas forcément pertinentes ailleurs, et sans doute dans bcp d'endroits les rassemblements non déclarés sont tolérés)

Des choses très simples peuvent permettre de communiquer un message de solidarité : une banderole faite de tissu, des cartons, ds feuilles de papier avec des messages, utiliser nos corps pour dessiner un mot (Grèce ?) ou un coeur... N'oubliez pas de prendre des photos :-) Quelqu'un a fait un blog pour recueillir messages de solidarité et photos : http://weareallgreeks.tumblr.com/. Même là où on n'est pas nombreux, ce sera important qu'il y ait des mobilisations dans le plus d'endroit possibles, et de faire passer le message aux gens de sa ville, de son quartier... globalement nous serons nombreux :-)

A+
Sophie

https://n-1.cc/pg/pages/view/1171719

SITES ET PAGES RESSOURCES 

Réelle Democratie Grèce : http://realdemocracygr.wordpress.com/2012/02/15/saturday-18-international-solidarity/#more-7353
Democracia Real Ya http://international.democraciarealya.es/2012/02/14/saturday-18th-of-february-international-mobilization-day-we-are-all-greeks/
Take the Square http://takethesquare.net/2012/02/14/saturday-18th-of-february-international-mobilization-day-we-are-all-greeks/
http://paris.reelledemocratie.net/node/1075
France Uncut http://fruncut.org/blog/le-18-02-nous-sommes-tous-des-grecs
http://hamomilaki.blogspot.com/2012/02/we-are-all-greeks-saturday-18th-of.html

http://weareallgreeks.tumblr.com/


 

Sur Facebook :

26 villes mobilisées recensées au 16 février minuit

 
Les Grecs le 18 février se rassembleront aussi place Syntagma http://www.facebook.com/events/352555338110643/


MANIFESTATIONS EN FRANCE ET A L’INTERNATIONAL

 

ALLEMAGNE

http://www.facebook.com/events/186555451450224/
Cologne (18/02) http://www.facebook.com/events/383553521670953/ 

Köhln (18/02) : http://www.facebook.com/events/383553521670953/  

Hamburg (16/02) https://www.facebook.com/events/369317316411961/

Düsseldorf (15/02) https://www.facebook.com/events/140580679395753/ http://external.ak.fbcdn.net/safe_image.php?d=AQBbTm0IIdYaXw4J&url=http%3A%2F%2Fi3.ytimg.com%2Fvi%2F68na0ca6Ygo%2Fhqdefault.jpg

Francfort (15/02) https://www.facebook.com/OccupyFfM
Francfort, ALLEMAGNE (14/02) http://www.facebook.com/photo.php?fbid=209131629185190&set=a.139344796163874.26571.137920816306272&type=1&theater

Francfort (13/02) https://www.facebook.com/events/358285454191092/

Berlin (13/02) http://www.youtube.com/watch?v=sJkjqWxCTdw http://www.youtube.com/watch?v=npuqJwbuZ6s http://www.facebook.com/events/322852801093574/

 

AUTRICHE

(15/02) https://www.facebook.com/events/129035723885771/
https://www.facebook.com/events/241257859291261/

 

BELGIQUE

Bruxelles (18/02) https://www.facebook.com/events/172822152831098/

Bruxelles (15/02) http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ISXu0oEpYng

 

DANEMARK

Copenhague (18/02) : https://www.facebook.com/events/288567254543756/
 

ESPAGNE

Plusieurs villes (13/02) http://www.madrid2noticias.com/n-7275-3-15M_sale_calle_solidaridad_griegos 

http://acampadabcninternacional.wordpress.com/2012/02/13/grecia-contentracion-manana-a-las-20-horas-en-el-consulado-o-embajada-griega-mas-cercana-15m-occupy-syntagma-greece/ 

 
 

ETATS-UNIS

New-York (18/02) Zuccotti Park

 
FINLANDE
Helsinki (18/02) https://www.facebook.com/events/250535518360698/

FRANCE
Havre (20/02)
Clermont Ferrand (18/02) : https://www.facebook.com/events/344991582201075/
Grenoble (18/02) : https://www.facebook.com/events/232270103531655/
Lyon (18/02) : https://www.facebook.com/events/326949874007934/
Marseille (18/02) https://www.facebook.com/events/229518840476165/
Montpellier (18/02) https://www.facebook.com/events/130981520357485/
Nantes (18/02) : https://www.facebook.com/events/285960971467697/
Nimes (18/02) : https://www.facebook.com/events/333570396686672/
Paris (18/02) : https://www.facebook.com/events/300935383297289/
Quimper (18/02) : http://www.fruncut.org/actions/245
Saint Brieuc (18/02) : https://www.facebook.com/events/257614284314070/
Toulon (18/02) : http://www.facebook.com/events/110479822410015/

Toulouse (18/02) : https://www.facebook.com/events/298868093508493/
Vannes (18/02) : https://www.facebook.com/events/191538730948207/ 
Communauté française d’Athènes, devant l’ambassade d’Athènes (18/02, 14h) http://img.mp23.ch/clients/mailpro9986/MOTION_AMBASSADE_version_FINALE.pdf Grenoble (17/02) : https://www.facebook.com/events/192964747470856/
Nice (15/02) : http://nice.demosphere.eu/node/151 http://www.flickr.com/photos/62305636@N04/sets/72157629335386981/
Paris (12/02) http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=kEmG6N44wsQ

IRLANDE

Dublin(18/02) : https://www.facebook.com/events/253637944712060/

 

ITALIE

Rome (actuellement) : https://n-1.cc/pg/pages/view/1171829

http://www.libera.tv/videos/2086/no-debito---occupazione-sede-unione-europea-grecia-libera.html  (occupation de la commission Européenne)

Rome, ITALIE (14/02) http://www.facebook.com/media/set/?set=a.292307737498275.67535.161736480555402&type=3
Rome (13/02) http://www.facebook.com/events/345191878846240/ 

PAYS-BAS

Amsterdam (18/02) : https://www.facebook.com/events/334050029973081/

Groningen (15/02) https://www.facebook.com/events/228369353921533

 

PORTUGAL

Lisbonne (20/02) https://www.facebook.com/events/151000555019135/

Coimbra (18/02) http://www.facebook.com/events/299370426791022/ 

Lisbonne (15/02) http://www.facebook.com/events/164643516984700/

ROYAUME UNI

Edinburgh (18/02) : http://www.facebook.com/events/362985473720916/

Londres (18/02) : https://www.facebook.com/events/254245677985938/

 

SUEDE

Stockolm (18/02) : http://motkraft.net/kalender/2012/02/18/stockholm-solidaritetsdemonstration-med-grekiska-arbetarklassen/

 


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les Actions
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 16:29

jeudi 16 février 2012

manifestations de soutien samedi 18 février a 15h place de la comedie

bonjour a tous
nous avons reçu de différents horizons l'invitation a manifester SAMEDI 18/2 a 15h sur la place de la comédie: nous vous invitons a venir nous réjoindre!!!!
réapproprions nous notre droit et devoir de solidarité et notre pouvoir de citoyens concernés!
a samedi!!

LE PEUPLE MAROCAIN
Le soulèvement du peuple marocain se poursuit depuis le 20 février 2011  dans le silence des grands medias français. On compte déjà plusieurs morts suite aux violences policières, des milliers de blessés et des centaines d’arrestations.
A l’occasion de ce premier anniversaire, le comité de soutien au mouvement marocain du 20 février – section Montpellier appel à un rassemblement
le samedi 18 février à 15h place de la comédie.
Une prise de parole des organisations est prévue. Merci pour de votre participation.

LE PEUPLE GREC
Samedi 18 février, journée de mobilisation internationale: Nous sommes tous des Grecs

Quand un peuple est attaqué ce sont tous les peuples qui sont attaqués.
Le 10 février, le gouvernement non élu de la Grèce a adopté un nouveau plan d'austérité monstrueux et destructif, qui a été approuvé par le parlement grec (199 députés contre 101) le 12 février.

Avec ce nouveau plan d’austérité, le salaire minimum est diminué de 22% et gelé pour trois ans, les conventions collectives sont tout simplement supprimées, il y aura 15 000 licenciements dans la fonction publique et 150 000 postes seront détruits par non renouvellement...
Le peuple grec est en train de se soulever courageusement contre cette politique de terreur sociale. Dans le silence assourdissant des médias, les manifestations se multiplient ainsi que les grèves générales malgré la violente répression.

Les Grecs ont besoin de la solidarité internationale et y font appel [1]
Répondons à cet appel. Nous sommes tous des Grecs !
Leur mobilisation se heurte au mur d'une dictature européenne et internationale, celle des marchés financiers et de la troika : UE, BCE, FMI, qui ont imposé aux grecs ces plans d'austérité et un gouvernement non élu.

Les gouvernements dans l'UE sont parties prenantes de cette dictature et appliquent dans les autres pays des politiques qui vont dans le même sens. La Grèce n'est pour eux qu'un laboratoire avant généralisation. La situation va s'aggraver encore avec le projet de nouveau traité européen obligeant à introduire la "règle d'or" dans nos constitutions.

Nous aussi, comme les Grecs, refusons de sacrifier le peuple sur l’autel de l’argent.
Reprenons nos vies en main.

Laissez votre PC, rejoignez la mobilisation !  Manifestation en solidarité avec la mobilisation des Grecs le Samedi 18 février.

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les Actions
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 16:21

jeudi 16 février 2012

Mobilisation internationale de soutien

 

SOUTENONS
LE PEUPLE GREC




Samedi 18 Février
15h33 Centre Commercial Les Champs

Depuis deux années, le Peuple Grec est soumis à une tyrannie financière, qui conduit aujourd’hui les familles à abandonner leurs enfants aux bons soins des écoles publiques, faute de pouvoir les nourrir elles-mêmes. Des milliers de sans-abri errent dans les rues, des gens qui à l’été dernier encore avaient emploi, logement, famille.

Dimanche 12 Février, le parlement grec a voté un plan terrifiant d’austérité, en préalable à une aide de la part de l’UE. Mardi 14 Février, jour de la St-Valentin, fête de l’Amour, l’UE refuse de reconnaître ce plan comme suffisant, et réclame plus encore.

Le Peuple Grec est sacrifié sur l’autel de la Banque !

Son gouvernement est dirigé par un technocrate non élu !

Ses sacrifices, de l’aveu même de ceux qui les réclament, ne seront pas en mesure de le sauver de la banqueroute !

Des menaces identiques pèsent sur le Portugal, l’Irlande, l’Espagne, l’Italie, la France, à travers la signature du traité MES.

Journée mondiale de soutien, relayée par l’Assemblée Populaire de Saint-Brieuc

Contre la dictature des marchés
Solidarité avec le peuple grec




INDIGNAGO.org répondeur : 09 72 29 56 38

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les Actions
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 16:15

 

 

radio-canada.ca

Mise à jour le jeudi 16 février 2012 à 16 h 25 HNE
Des manifestants dans la forêt Les indignés du Parc de la Gatineau craignent les impacts du prolongement de l'autoroute 5 sur l'environnement

Les opposants au projet du prolongement de l'autoroute 5 à Wakefield n'ont pas l'intention de baisser les bras. Cette semaine, le ministère des Transports du Québec a envoyé une mise en demeure aux indignés du Parc de la Gatineau afin de signifier son intention de démanteler leur camp.

Les manifestants ont retiré leur campement, mais refuse de lancer la serviette.

Au risque de se faire expulser, le groupe tiendra un important rassemblement samedi sur le site des futurs travaux. Environ 75 acres de forêt, y compris des arbres tricentenaires, seront abattus dans le cadre des travaux.

Selon la quinzaine de manifestants, l'impact écologique des travaux sera dévastateur. Ils estiment que la région qui a un très faible bassin de population n'a pas besoin d'une telle autoroute.

Une décision irrévocable

Il y a un mois, la députée de Gatineau à l'Assemblée nationale, Stéphanie Vallée, a affirmé qu'il « n'était pas question de faire marche arrière ». Elle estime que le prolongement de l'autoroute 5 améliorera la sécurité des automobilistes et aidera au développement économique de ce secteur.

Les travaux de déboisement devraient débuter la semaine prochaine.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 16:12
ladepeche.fr
Publié le 17/02/2012 07:51 - Modifié le 17/02/2012 à 14:52 | Guillaume Courveille
Les Indignés donnent rendez-vous aux Albigeois demain au Vigan./Photo DDM Jean-Marie Lamboley
Les Indignés donnent rendez-vous aux Albigeois demain au Vigan./Photo DDM Jean-Marie Lamboley
Les Indignés donnent rendez-vous aux Albigeois demain au Vigan./Photo DDM Jean-Marie Lambole

Samedi, à partir de 14 heures, les Indignés tarnais investiront le Vigan pour une collecte de couvertures et vêtements chauds en faveur des SDF. Vingt bénévoles seront mobilisés.

Le climat polaire des dernières semaines n'a pas refroidi les ardeurs des Indignés du Tarn. Réuni le 11 février, place du Vigan, pour manifester contre ACTA, le groupe se retrouve une semaine plus tard à proximité de la fontaine et du carrousel. Samedi après-midi, à partir de 14heures, les Indignés reviennent pour combattre un nouvel ennemi : la vague de froid. Leur objectif : venir en aide aux SDF qui subissent au quotidien les températures négatives. « Le but est de collecter un maximum de couvertures et vêtements chauds », explique Katia, à l'initiative de cette action solidaire. « Les chaussettes, bonnets, couvertures, gants et sacs de couchage sont les objets, dont les sans-abri ont le plus besoin » ajoute-t-elle. Les Indignés misent donc sur la générosité des Albigeois et Tarnais pour faire des dons jusqu'en début de soirée. Après 18h, le collectif et les associations caritatives (Croix-Rouge entre autres) prendront le relais pour distribuer les vêtements via le 115 et les lieux d'hébergements (Albi et Castres selon le stock disponible). « Si nous réussissons à récolter au moins 75 sacs de couchage, ce sera super », espère l'Indigné Cédric.

Une vingtaine de bénévoles devrait assurer la collecte, où une soupe populaire sera offerte. « Nous envisageons aussi de la faire partager directement auprès des personnes sans logement » remarque Katia. L'opération de communication, faite via facebook et par distributions de tracts, a vite propagé un élan de solidarité. « Mercredi, on nous a gentiment offert des légumes au marché de Réalmont. Un boulanger nous a fourni du pain pour accompagner la soupe. Tous ces gestes font chaud au cœur » se réjouit l'administratrice du site internet des Indignés. Un pull, un bonnet, une couverture et même un poème ou dessin viendront réchauffer à coup sûr le cœur de ceux qui vivent aujourd'hui dans la rue.


Le chiffre : 3,6

Millions > Mal-logés ou sans-abri. En France, selon le 17e rapport de la fondation Abbé Pierre.


Un stand d'informations sur le problème du mal-logement

« Nous souhaitons aussi sensibiliser les gens sur la crise du logement en France ». Katia, Cédric et les autres Indignés tarnais tiendront en parallèle de la collecte de couvertures et vêtements chauds, un stand d'informations sur les problèmes de logements qui touchent actuellement plus de 8 millions de personnes dans l'Hexagone.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22