Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 12:47

LEMONDE.FR avec AFP | 05.03.12 | 18h43

 
 

Quatre militants de l'organisation écologiste Greenpeace occupaient, lundi 5 mars, le bureau du premier ministre du Québec, Jean Charest, pour réclamer la fermeture de la centrale nucléaire de Gentilly-2.

Ils ont déployé devant le bâtiment gouvernemental à Québec une immense banderole déclarant "Fukushima, on s'en souvient. Fermer Gentilly", selon des images transmises par les télévisions et les médias locaux. Les militants, deux femmes et deux hommes, dont on ignore comment ils ont pu pénétrer jusqu'au bureau de M. Charest, absent de Québec, se sont enchaînés les uns aux autres et se sont assis par terre. Deux heures après leur arrivée, les agents de sécurité cherchaient toujours à les déplacer sans recourir à la force.

RISQUE "INSENSÉ"

"Le vrai problème de sécurité c'est la centrale nucléaire de Gentilly" et non celui du bureau du premier ministre, a dit un analyste de Greenpeace, Shawn-Patrick Senlis, interviewé devant le bâtiment. "Dans le cas d'un accident à Gentilly il y aurait des impacts énormes sur toute la société québécoise", a-t-il ajouté, qualifiant le risque d'"insensé".

L'action de l'organisation écologiste s'inscrit dans le cadre de manifestations organisées dans plusieurs pays à l'occasion de l'anniversaire du tremblement de terre et du tsunami ayant touché le 11 mars 2011 la centrale de Fukushima au Japon.

Le gouvernement québécois doit prendre prochainement une décision sur la rénovation de son unique centrale en service, qui coûterait 2,5 milliards de dollars, ou sa fermeture. La majeure partie de l'électricité du Québec provient des immenses barrages hydro-électriques du nord de la province, Gentilly-2 ne contribuant que pour environ 2 % à la production totale.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Nucléaire
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 12:43

LEMONDE.FR avec AFP | 06.03.12 | 11h25   •  Mis à jour le 06.03.12 | 12h24

 
 

 

"Plusieurs dizaines de familles sont entrées ces dernières 48 heures (au Liban) à travers la Békaa et se trouvent à el-Qaa et Aarsal avec des proches ou des connaissances", a confirmé le porte-parole du comité pour les réfugiés syriens au Liban.

"Plusieurs dizaines de familles sont entrées ces dernières 48 heures (au Liban) à travers la Békaa et se trouvent à el-Qaa et Aarsal avec des proches ou des connaissances", a confirmé le porte-parole du comité pour les réfugiés syriens au Liban. REUTERS/MOHAMED AZAKIR


Les forces syriennes ont lancé un assaut majeur sur la ville d'Hirak, dans la province de Deraa, berceau de la contestation dans le sud du pays, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), mardi 6 mars. Au même moment, une localité de la province d'Hama dans le centre était également assiégée.

Après la prise de Baba Amro, quartier rebelle de la ville d'Homs, le 1er mars,  les forces du régime mettent la pression sur d'autres bastions de l'Armée syrienne libre (ASL), notamment à Rastane, à 20 km d'Homs, déclarée ville "libre" depuis le 5 février et bombardée régulièrement depuis. "Le régime va tenter d'accentuer la pression sur Rastane, il y a des préparatifs pour tenter un assaut, car il est clair que la ville n'est pas sous son contrôle", avait affirmé, lundi, Rami Abdel Rahmane, chef de l'OSDH. "Ce qui se passe à Rastane est identique à ce qui s'est passé à Baba Amro : blocus, tirs d'artillerie et au lance-roquettes", a affirmé de son côté Hadi Abdallah, militant à Homs de la Commission générale de la révolution syrienne. "Les combattants de l'ASL sont encore à Rastane, ils ne céderont pas facilement, car personne ne veut d'un deuxième Baba Amro", a-t-il ajouté.

Rastane est située sur l'autoroute qui relie la capitale, Damas, au nord du pays. Une autre ville de la province d'Homs, Qousseir, contrôlée en majorité par les reblles, est également visée par des bombardements, selon Anas Abou Ali, un responsable de l'ASL. "Nous résisterons (...) c'est une question de vie ou de mort, nous allons résister de toutes nos forces. Le monde entier nous a lâchés, mais nous ne lâcherons pas la révolution", a-t-il déclaré.

 1 500 RÉFUGIÉS AU LIBAN EN 48 HEURES

Dans la matinée de mardi, l'armée syrienne aurait également bombardé un pont emprunté par les réfugiés pour fuir au Liban. Une responsable de l'ONU et un militant syrien ont affirmé que plus de quinze cents Syriens, en majorité des femmes et des enfants, se sont réfugiés dans le pays voisin ces dernières quarante-huit heures pour fuir les violences.

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a confirmé, mardi, qu'environ deux mille Syriens sont arrivés depuis le week-end au Liban. "Nous étions à la frontière hier avec nos partenaires, et on leur a distribué de la nourriture et de l'aide", a indiqué une porte-parole de l'agence onusienne, qui devrait faire un point plus complet de la situation au cours de la journée. Selon elle, les réfugiés ont été hébergés par des familles sur place.

Selon le HCR, 7 058 réfugiés syriens sont enregistrés au Liban depuis l'éclatement, il y a un an, de la révolte matée dans le sang par le régime en Syrie.

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Syrie
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 12:39

LEMONDE.FR avec AFP | 06.03.12 | 09h24   •  Mis à jour le 06.03.12 | 09h41

 
 

 

Abdolfattah Soltani, avocat des droits de l'homme iranien, avec la Prix Nobel de la paix Shirin Ebadi.

Abdolfattah Soltani, avocat des droits de l'homme iranien, avec la Prix Nobel de la paix Shirin Ebadi, en juillet 2004.AFP/BEHROUZ MEHRI


L'avocat et défenseur des droits de l'homme iranien Abdolfattah Soltani a été condamné récemment à dix-huit ans de prison et à vingt ans d'interdiction d'exercer par le tribunal révolutionnaire de Téhéran, ont indiqué plusieurs sites d'opposition, citant sa famille, mardi 6 mars. Amnesty International, confirmant l'information, a demandé dans un communiqué la libération de ce prisonnier d'opinion qu'elle soutient depuis son arrestation, en septembre 2011.
 

"Un des avocats de mon mari a été informé qu'il avait été condamné à dix-huit ans d'emprisonnement à Borazjan [NDLR : petite ville du sud de l'Iran] et à vingt ans d'interdiction d'exercer son métier", a indiqué Masoumeh Dehqan, l'épouse de Me Soltani, au site d'opposition réformateur Rahesabz. Elle n'a pas pu préciser la date de cette condamnation.

 "PROPAGANDE CONTRE LE RÉGIME"

Me Abdolfdattah Soltani est l'un des cofondateurs du Cercle des défenseurs des droits de l'homme, avec la Prix Nobel de la paix Shirin Ebadi. Il a assuré notamment la défense de responsables de la communauté religieuse des bahaïs, poursuivis par les autorités, qui ne la reconnaissent pas. Il a été accusé par le tribunal révolutionnaire de Téhéran d'"organisation d'un groupe d'opposition illégal", de participation a des "rassemblements en vue de porter atteinte à la sécurité nationale" et de "propagande contre le régime", selon Amnesty International. Il lui a également été reproché d'avoir "accepté un prix illégal et des revenus illégaux," pour avoir reçu en 2009 le prix international des droits de l'homme de Nuremberg, en Allemagne, ajoute l'organisation.
 

"Mon mari rejette ces accusations et va faire appel", a indiqué Mme Dehqan. Une dizaine d'avocats défenseurs des droits de l'homme ou de l'opposition sont actuellement emprisonnés en Iran, selon Amnesty International qui les a pour la plupart adoptés comme prisonniers d'opinion.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ailleurs dans le monde
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 12:34

 

LEMONDE.FR avec Reuters | 06.03.12 | 06h47   •  Mis à jour le 06.03.12 | 09h47

 
 

Un Tibétain de 18 ans s'est immolé par le feu lundi 5 mars dans le Sichuan, ce qui porte à trois le nombre de suicides commis par ce moyen dans le centre de la Chine ces trois derniers jours, rapporte le mouvement Free Tibet.

Vingt-cinq tentatives, qui se sont soldées par quinze décès, ont été enregistrées au cours des douze derniers mois, selon les mouvements tibétains en exil. Il s'agit pour beaucoup de moines ou de nonnes bouddhistes, mais les trois derniers étaient des laïques, soulignent-ils, estimant que cela témoigne d'une hostilité croissante à l'égard de la souveraineté chinoise.

Le jeune homme mort lundi dans le comté d'Aba a mis le feu à ses vêtements avant de marcher en flammes jusqu'à un bâtiment administratif devant lequel il s'est effondré, rapporte Free Tibet, citant un témoin.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Chine
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 12:28

 

 

Lettre d’ATTAC Nîmes 

 

Sommaire :

 

1/ Séminaire « sortir de l’industrialisme et du productivisme » du 9 au 11 mars à St Jean du Gard

2/ Dimanche 11 mars : chaîne humaine pour sortir du nucléaire de Lyon à Avignon.

3/ Mardi 13 mars 2012 (avant-première du FAME): rencontre exceptionnelle avec Lino Pizzolon (Argentine) "L'expérience victorieuse d'une résistance contre l'exploitation minière en Argentine. Quels apports pour nos luttes locales (gaz de schistes,...) ? »

4/ Du mercredi 14 au samedi 17 mars à Marseille : le Forum Alternatif MONDIAL de l’Eau (FAME).

5/ MARS ATTAC – 5e édition du festival de ciné-débats: du 21 au 27 mars (soirée aussi le 16 mars) !

6/ Le Carnaval des Différences : du 13 au 24 mars.

7/ La dette publique et le nécessaire audit citoyen

8/ Journée « Leur dette, notre démocratie » par ATTAC avec Mediapart : les dernières vidéos en ligne !

9/ ATTAC TV : envie de participer à ce beau projet ?

10/ Et toujours : infos ATTAC France et notre ATTAC pour les Nuls

 

 

 

 

1/ Du vendredi 9 au dimanche 11 mars - Séminaire « sortir de l’industrialisme et du productivisme » à St Jean du Gard (par le mouvement des Objecteurs de Croissance) :

Avec certains intervenants d’ATTAC.

Pour le programme et s’inscrire : http://www.les-oc.info/2012/02/sjdg-2012-odj/

 

 

2/ Dimanche 11 mars 2012 : chaîne humaine pour sortir du nucléaire de Lyon à Avignon.

Le 11 mars 2012 (1 an après Fukushima), réagissons ensemble pour sortir du nucléaire !

ATTAC France soutient cette initiative : http://www.france.attac.org/evenement/le-11-mars-2012-reagissons-ensemble-pour-sortir-du-nucleaire

De nombreux bus, covoiturages ou départs en vélos sont organisés d’un peu partout en France (et même au-delà !).

Toutes les infos nécessaires : http://www.chainehumaine.org/

Pour Nîmes, covoiturage ou bus possible :

  • Covoiturage : rendez vous à 12h au parking des 7 Collines (ancien Casino).

Contact : halteaunucleaire30@laposte.net  ou 06 15 33 61 73

  • Bus qui part du Vigan en passant par Pont d'Hérault, Ganges, St Hippo, Quissac, Nîmes (Castanet). Tarif : 12 € - contact : 04 67 87 19 20 ou murielgosselin@orange.fr / http://javatomik.org/

 

 

3/ Mardi 13 mars 2012 à 20h à l’auditorium du Conseil Général – Nîmes : rencontre exceptionnelle avec Lino Pizzolon (Argentine) !

"L'expérience victorieuse d'une résistance contre l'exploitation minière en Argentine.

Quels apports pour nos luttes locales (gaz de schistes,...) ? »

 

Soirée organisée par ATTAC Nîmes

en avant-première du Forum Alternatif Mondial de l'Eau (voir point 10)



Rencontre-débat avec Lino Pizzolon, de l’Observatoire de l’Eau – Université Nationale de la Patagonie SJB, et de l’Assemblée de Voisins Autoconvoqués Non à la Mine d’Esquel (l’équivalent argentin de nos collectifs citoyens).

Lino Pizzolon viendra partager son expérience de lutte contre des projets miniers, notamment  l’expérience victorieuse de l’Assemblée d’Esquel où les habitants d’une petite ville de Patagonie (Chubut) arrivent à stopper un projet minier en organisant un référendum d’initiative populaire, une expérience qui peut nous donner des idées ! Il pourra partager aussi les réflexions des membres de l’assemblée sur la fabrication et la circulation de l’information, la construction des réseaux, les outils à disposition des communautés pour prouver les impacts et les pollutions… Il parlera aussi d’une très forte criminalisation des mouvements « socio-environnementaux » en Argentine aujourd’hui, qui va de pair avec la montée en puissance de ces mouvements, qui se dressent contre ce qu’il appelle la « dictature minière ».

Il vient par ailleurs d’une « grande » région (la Patagonie) où se développent aujourd’hui de nombreux projets d’exploitation des gaz de schiste, où ils sont dans une phase bien plus avancée que chez nous, ce qui devrait aussi permettre de rendre cet échange intéressant.   

Contact : nimes@attac.org

 

 

4/ Du mercredi 14 au samedi 17 mars à Marseille : le Forum Alternatif MONDIAL de l’Eau (FAME).

Le FAME commence la semaine prochaine à Marseille...demandez le programme

Parce que, face au forum des marchands d’eau qui prétendent régler la crise mondiale de l’eau avec leurs méthodes libérales qui sont à l’origine même de cette crise, qui considèrent l’eau comme un bien marchand et non comme le bien commun du vivant, qui se moquent du droit d’accès à l’eau pour tous, il fallait un FORUM ALTERNATIF MONDIAL DE L’EAU, qui comprendra:

 

Un évènement central : à Marseille, au Dock des Suds, du 14 au 17 mars 2012, le Forum Populaire à l’initiative des coordinations régionale, nationale et internationale de nombreuses associations, syndicats et ONG :

  • mercredi 14 après midi : ouverture du FAME avec des acteurs de la défense de ”l’eau bien commun”, venus de tous les continents

  • jeudi 15 et vendredi 16 : ateliers, conférences, projections, expositions, assemblées plénières, plus de 50 activités réparties sur 10 thèmes

    • Eau et femmes

    • Eau et Agriculture

    • Droit à l’eau

    • Changement climatique et financiarisation de la nature

    • Gestion et partenariats de l’eau publique et communautaire

    • Résistance contre les réformes néolibérales

    • L’accès à l’eau et à l’assainissement

    • Eau et santé

    • Recherche

    • Eau et extractivisme

samedi 17 : assemblée plénière de clôture, résolutions, manifestation dans les rues de Marseille et grand concert gratuit.

 

Des évènements périphériques :

  • A Marseille,  dans les locaux du Conseil Régional, les 9 et 10 mars 2012, rencontre internationale «Eau, planète et peuples, pour une citoyenneté mondiale », à l'initiative de la fondation France Libertés

  • A Martigues, le 10 mars 2012, échanges  sur la gestion publique de l'eau et de l'assainissement à l’initiative du MNLE

  • A Aubagne le jeudi 15 mars 2012, un forum des autorités politiques locales du monde sur les enjeux politiques de l'eau bien commun

  • Et tout au long de la semaine des expositions, des spectacles des concerts…et la fête !

 

TOUTE LES ACTIVITÉS SONT GRATUITES ET TOUS LES RENSEIGNEMENTS PRATIQUES SONT SUR LE SITE http://www.fame2012.org/fr/

Programme : http://www.fame2012.org/fr/programme/programme-du-fame/

http://www.fame2012.org/fr/2012/02/07/liste-des-ateliers-du-fame/

 

 

 

5/ Le 16 mars et du mercredi 21 au mardi 27 mars, Mars ATTAC – 5e édition du festival altermondialiste de projections-débats au cinéma le Sémaphore à Nîmes

 

Réservez vos soirées !

Une très belle programmation pour cette nouvelle édition :

http://local.attac.org/attac30/spip.php?article889

N’hésitez pas à diffuser l’information !

Pensez également à réserver vos places (1 semaine avant chaque projection).

 

En avant-goût de Mars ATTAC (attention, lieu différent !)

Vendredi 16 mars à 20h : SOUS LA MAIN DE L’AUTRE (projection gratuite à l’Agora – 2, impasse Jean Macé à Nîmes).

Soirée avec le Collectif « d’ailleurs nous sommes d’ici » (contre le racisme, la politique d’immigration du gouvernement et pour la régularisation des sans-papiers)

Documentaire (Suisse) 2011 – 1h29 – réal : Vincent Detours, Dominique Henry

Document bouleversant sur la prise en charge psychologique par l’association suisse Appartenances de migrants victimes de tortures. « Sous la main de l’autre » est pour­tant un film fon­da­men­ta­le­ment opti­miste sur les capa­ci­tés des êtres humains à se recons­truire.

Débat avec des représentants de l’association Appartenances

 

MARS ATTAC (au ciné Sémaphore) :

Mercredi 21 mars à 20h : INDIGNADOS

Documentaire (France) 2010 - 1h30 – réal : Tony Gatlif

Indignados est le témoignage de ce qui se passe aujourd’hui, et nous plonge dans la réalité dense et palpable d’une Europe révoltée. Au cœur de l’actualité, au sein même des mouvements des Indignés, nous découvrons, à travers le regard et le voyage de Betty, jeune clandestine africaine, des hommes et femmes qui se dressent face à un système, pour juste pouvoir vivre.

Débat avec Tony Gatlif, le réalisateur

 

Et à l’issue du débat, à la cafétéria du Sémaphore : vernissage de l’expo photo (*) et verre de l’amitié.

Jeudi 22 mars à 20h : NOSOTROS DEL BAUEN

Documentaire (France) 2010 – 1h35 – réal : Didier Zyserman, Jérémie Reichenbach

Buenos Aires, depuis mars 2003, les employés de l’hôtel Bauen travaillent en autogestion, se partageant les tâches et les salaires, votant lors des assemblées générales toutes les décisions les concernant. Ils luttent aujourd’hui contre leurs anciens patrons, désireux de récupérer l’immeuble à leur profit. Droit au travail contre droit à la propriété, quelle légitimité l’emportera ?

Débat avec Nils Solari, auteur d’une enquête sur les entreprises récupérées par les travailleurs en Argentine et un réprésentant de l’Union Régionale de SCOP Languedoc-Roussillon (Sociétés coopératives et participatives)

Vendredi 23 mars à 20h : NOS ANCETRES LES GAULOISES

Soirée avec le Carnaval des Différences (contre le racisme et les discriminations)

Documentaire (France) 2011 – 1h30 – réal : Christian Zerbib

« Un docu chaleureux sur l’immigration en France : l’aventure enjouée d’une dizaine de mères de familles dijonnaises, d’origine étrangères auxquelles on a proposé de participer à un spectacle théâtral narrant leur rapport à la France, les tribulations liées à leur parcours compliqué » (les inrocks) « Drôle, émouvant et d’une grande dignité » (téléciné obs)

Débat avec des représentants de l’APTI (Association pour la Promotion des Travailleurs Immigrants) et du Collectif d’associations "Femmes immigrées

 

Lundi 26 mars à 20h : LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE

Soirée avec le journal MEDIAPART

Documentaire (France) 2010 – 1h44 - réal : Gilles Balbastre, Yannick Kergoat – Avec Arlette Chabot, Laurence Ferrari, David Pujadas… mais aussi Frédéric Lordon et Jean Gadrey.

La grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Le film dénonce cette presse qui, se revendiquant indépendante, objective et pluraliste, se prétend contre-pouvoir démocratique.

Débat avec Laurent Mauduit, écrivain, journaliste et co-fondateur de MEDIAPART

 

Mardi 27 mars à 20h : DE MEMOIRES D’OUVRIERS

Documentaire (France) 2012 – 1h19 – réal : Gilles Perret

Après Walter, retour en résistance, Gilles Perret revient avec ce film qui commence par une histoire locale et finit par raconter la grande histoire sociale française. C’est l’histoire ouvrière en général que racontent les hommes rencontrés. Dignes et lucides, ils se souviennent de ce qu’ils furent et témoignent de ce qu’ils sont devenus dans la mondialisation.

Débat avec Gilles Perret, le réalisateur

 

Et pendant la semaine, vous pourrez aussi voir : TAHRIR, PLACE DE LA LIBERATION

Documentaire (Italie, France) 2012 – 1h31 – réal : Stefano Savona

Le Caire, février 2011. Sur la Place Tahrir occupée nuit et jour, on parle, on crie, on chante ce qui n’a pu être dit à haute voix jusque là, on résiste, on apprend à discuter, à inventer des slogans et à soigner les blessés, à défier l’armée et à préserver le territoire conquis : un espace de liberté où l’on s’enivre de mots. C’est une chronique au jour le jour de la révolution, aux côtés de ses protagonistes.

 

 (*) A partir du 21 mars, expo photo dans la Cafétéria du Sémaphore :

Hors-champs de Sandy Korzekwa est une série de photographies de lieux oubliés. Entre ville et campagne, une déambulation dans un entre-deux mondes.

 

 

6/ Le Carnaval des Différences – 13e édition du 13 au 24 mars à Nîmes :

Carnaval festif et militant (contre le racisme et toute forme de discrimination) avec plusieurs initiatives qui auront lieu à partir du 13 mars et en point d’orgue de cet évènement le samedi 24 mars, Place St Charles, avec le village associatif et le départ de la fameuse parade qui déambulera en couleurs et musique dans le centre-ville de Nîmes avant le jugement de M. Carnaval, Place de la Maison Carrée et une soirée de concerts.

Programme complet très prochainement disponible…

 

A noter : la soirée du vendredi 23 mars de MARS ATTAC (Nos ancêtres les gauloises) est co-organisée avec le Carnaval des Différences !

 

 

7/ La dette publique et le nécessaire audit citoyen !

Le collectif 30 pour un audit citoyen de la dette publique est ouvert à tous.

Pour les prochaines réunions et autres infos locales, voir le blog : http://cac30-collectif-audit-citoyen-de-la-dette-publique.over-blog.org/

Voir aussi le site national avec plein d’infos, les nombreux collectifs créés, et aussi de courtes vidéos à diffuser autour de vous, etc… http://www.audit-citoyen.org/



8/ Journée « Leur dette, notre démocratie » par ATTAC avec Mediapart : les dernières vidéos en ligne !

Dimanche 15 janvier, malgré un soleil radieux, environ 1300 personnes ont assisté à la « journée des alternatives », organisée par Attac en partenariat avec Mediapart, sur le thème « Leur dette, notre démocratie ». 

 

Les vidéos des interventions sont maintenant disponibles ici :

 http://www.france.attac.org/dossiers/leur-dette-notre-democratie

 

Parmi les vidéos les plus récentes, les interventions de conclusion :

 -          Edwy Plénel : « On est responsable de sa liberté »

-          Susan George : « Le marché et la démocratie sont inconciliables »

-          Stéphane Hessel : « Il faut agir, avec la solidarité de tous ceux décidés à ne pas se laisser enrégimenter par les forces du marché »

-          Jean-Marie Harribey : « La démocratie n’est plus un objectif : elle s’inscrit dans nos luttes quotidiennes »

 

La synthèse de la journée est aussi disponible. Vous pouvez aussi visionner la pièce de théâtre le Tribunal des Banques dont une représentation a été donnée le 15 janvier.

 

 

9/ ATTAC TV : envie de participer à ce beau projet ?

ATTAC Espagne a lancé ATTAC TV pendant le mouvement des Indignados : de courtes vidéos pédagogiques ont été réalisées. Certaines d’entre elles ont été visionnées plus de 8 millions de fois sur internet ! C’est véritablement un des outils de communication et de sensibilisation à ne pas négliger.

 

Dans la continuité du travail du point précédent (point 8 : vidéo réalisées par ATTAC TV France), un appel aux bonnes volontés, vidéastes, journalistes, traducteurs, est lancé pour monter un pôle vidéo autour d’un projet d’une équipe Attac TV en France.

 

Cette équipe dispose d’ores et déjà d’un site : http://www.attac.tv/fr/ gracieusement mis à disposition par l’équipe espagnole qui a lancé le projet Attac TV, avec l’ambition d’en faire un projet européen.

 

Si vous souhaitez participer, envoyez un message à attactvfrance@gmail.com.

 

 

10/ Et toujours :

> Pour recevoir les infos d’ATTAC France :

Il existe 2 listes auxquelles vous pouvez vous inscrire :

 > La liste « Informons » :

Liste de diffusion générale d'Attac France. Vous recevrez directement les communiqués, déclarations et autres informations de l’association. (en moyenne 3 à 4 messages par semaine ).

Pour s’abonner : http://list.attac.org/wws/subscribe/informons

 

> La lettre du Conseil Scientifique :

Lettre d’information mensuelle sur les travaux du Conseil Scientifique d’Attac France et de ses membres.

Pour s’abonner : http://list.attac.org/wws/subscribe/lettre.cs

 

 > Visitez le site d’ATTAC France (refait à neuf il y a quelques mois) !

Régulièrement des nouveautés en ligne, de nouvelles courtes vidéos, interviews, communiqués…sur http://www.france.attac.org/

 

> « ATTAC pour les Nuls » par notre groupe local.

En ligne ici : http://local.attac.org/attac30/spip.php?article893

N’hésitez pas à le faire connaître !

 

 


 

%
site ATTAC France : http://france.attac.org site ATTAC Gard : http://local.attac.org/attac30
%
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Réunions - conférences et débats
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 23:37

 

lundi 5 mars 2012


Suite et arrivée à Aix




                                                          Arrivée à Aix-en-Provence




                                                                       





Départ



                                                                   A suivre

vendredi 2 mars 2012

Marche Marseille

videos
nos objectifs
 
Rien arrête un peuple en Marche !

marche marseille affichePlus de 900 km à pied pour manifester notre espérance!

Les échéances électorales arrivent à grands pas, les marcheurs aussi !!!
Crises économiques, crises sociales, crises alimentaires, crises démocratiques, crises environnementales, ... la CRISE DE RIRE est notre réponse !
Nous ne sommes pas dupes face à la mascarade électorale que nous jouent les « médias de masse », et la classe politique. Conscients que les oligarques financiers gouvernent alors que personne ne les a élues, il est grand temps de réinventer ensemble des nouveaux modèles de vie et d’organisation.

Nous nous mettrons en Marche le 3 mars 2012 au départ du Vieux Port de Marseille (RdV a 9h) pour rejoindre Paris à pied. Des 6 coins de l’hexagone, nous convergerons en direction de la capitale depuis Bayonne,  Lille, Marseille, Nantes, Strasbourg, Toulouse... pour arriver unis à Paris le 21 avril 2012, la veille du premier tour des élections présidentielles.
Ces initiatives s’inscrivent dans la continuité de nombreux mouvements sociaux dépourvus de logique corporatiste, qui ont vu le jour ces dernières années et derniers mois, partout dans le monde. Indépendantes et construites par ceux qui y participent, elles ont pour enjeux de créer une agora nomade, plate-forme des réflexions et des possibles, où chacun peut porter son analyse et des solutions concrètes en place publique.
Lors de nos passages dans les villes, nous nous réappropriation l’espace public afin de rompre avec la logique du chacun pour soi et créer ainsi des espaces d’expérimentations, pour réinventer le « Vivre Ensemble ».

La Marche de Marseille se propose de véhiculer des alternatives concernant nos manières de vivre, de s’organiser et de consommer, en réponse aux logiques de pensée que voudraient nous imposer la classe politique ainsi que les lobby attachés à défendre les intérêts particuliers des grandes entreprises. Nous marcherons donc pour porter ces alternatives sur les places et dans le débat public. La Marche Marseille se concentrera sur les questions des énergies alternatives au nucléaire et au pétrole, les systèmes d’organisations locales, l’échange de semences libres, la culture de la terre, la gestion de l’eau, les médecines naturelles, enjeux centraux de notre action.
marche marseille affiche 2Ces Marches sont ouvertes à tous à titre individuel, milieux associatifs ou militants, a tous ceux soucieux de faire entendre leurs voix autrement que par les seules échéances électorales. C’est pour cela que nous invitons tout un chacun à venir nous rejoindre, lors de nos événement/étapes dans les villes ou bien pour quelques kilomètres. Cette Marche est une plate-forme ouverte et exploitable par tous ceux désireux de porter une initiative, partager leurs savoirs et enrichir les propositions d’alternatives au travers d’animation, d’exposition de prototypes et de discussion ouverte (Agora).

Nous placerons ce nouveau printemps sous le signe de la dignité, de la solidarité et de l’espérance.Nous croyons de manière globale à la coopération et non à la compétition. De nombreux réseaux travaillent de manière efficace sur diverses thématiques. L’heure est venue de collectiviser ces travaux afin de créer une grande convergence populaire. Notre Marche se veut être une vitrine non commerciale des alternatives.

Nous lançons donc un appel à construire cette convergence ensemble.

Nous sommes un,
Nous sommes un peuple,
Nous sommes un peuple en marche !

Diffusez l’info largement et faites connaître avec nous ces initiatives marchanTes et non marchanDes !!!

 

fyer2
notre itinéraire
Afficher l'itinéraire sur une carte plus grande

itinéraire provisoire:

- Marseille le 3 mars au matin départ du Vieux Port
- Aix le 3 mars au soir
- Avignon le 9 mars (ou le 10)
Le 11 mars il y a la chaine humaine contre le nucléaire entre Avignon et Lyon, on sera entre Avignon et Lyon, l'idée c'est que ce jour là on participe pleinement à l'événements qu'on ne marche pas est qu'on installe notre caravane pour l'exposer.
- Orange le 11 ou 12 mars
- Montélimar autours du 15 mars
- Valence autours du 17 mars
- Saint-Etienne autours du 20 mars
- et Lyon qui sera la première grande étape vers Paris le week-end du 24 mars
- Chalon sur Saone le week end du 31 mars
- Dijon le week end du 7 avril
- Auxerre le week end du 14 avril
- Paris arrivée prévu vendredi 20 avril
(planning provisoire non definitif pour se faire une certaine idée des villes par où nous allons passer)

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Marche Paris 2012
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 23:31

http://www.eitb.com/fr/infos/societe/detail/841950/marche-baiona--vers-insurrection-pacifique-partant-bayonne/

02/03/2012

 

Plusieurs marches partiront ce lundi 5 mars en direction de Paris. Une d'entre elles partira depuis Bayonne à 10h de la Place des Basques.

 

 

Une marche des Indignés traversant le Pays Basque nord.

Une marche populaire quittera Bayonne ce lundi 5 mars à 10h00 de la Place des Basques en direction de Paris, où plusieurs marches en provenance des quatres coins de l'Hexagone devraient converger le samedi 21 avril.

 

"Cette initiative citoyenne s'inscrit dans la continuité des nombreux mouvements populaires qui ont vu le jour ces derniers mois (Printemps Arabes, 15M, Occupy, indignés, etc.) et s'inscrit dans l'envie de lancer un nouveau Printemps des Peuples", indique le collectif des Indignés de Bayonne.

"Face aux graves crises sociales, économiques et environnementales que traverse le monde, il est grand temps de s'unir pour réinventer de nouveaux modèles de vie et d'organisation", estime le collectif dans un communiqué.

Révoltés par la situation actuelle, les Indignés dénoncent la "mascarade électorale" que vendent certains médias de masse. "Enfermés dans leurs privilèges et bien souvent corrompus", les politiciens sont bien loin des préoccupations des simples citoyens, estiment-ils. Et de conclure: "Ils ne nous représentent plus!"

Pendant la marche, chaque jour, ils iront à la rencontre des citoyens, des collectifs, des associations, des syndicats pour continuer de "construire une convergence des luttes réelle". "Nous irons à la rencontre de tous celles et ceux et qui cherchent les alternatives locales et globales aux différents maux de la société," ajoutent-ils.

Après s'être rassemblés lundi matin Place des Basques à 10h, les participants à la marche déambuleront dans le Grand Bayonne, le Petit Bayonne et le quartier Saint Esprit, avant de se rendre jusqu'à la communauté Emmaüs Tarnos, fin de la première étape, où un repas partagé sera prévu suivi d'un ciné-débat à 15h sur la problématique des prisons en présence de Gabi Mouesca.

Le samedi 21 avril, ils devraient arriver sous la Tour Eiffel et occuper le Champs de Mars. "Ceci marquera le début de la campagne pour lancer dès le 1er mai, puis le 12 mai, une véritable insurrection pacifique"

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Marche Paris 2012
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 23:25


Ce message nous a été envoyé par un visiteur, nous avons décidé de vous le transmettre car nous y adhérons et nous joindrons à cette manifestation. 

 

Bonjour

Je vous transmets l'information suivante, vous pourrez la diffuser :
le samedi 19 mai 2012 à 14h30 aura lieu dans toutes les villes et tous les villages de France une occupation des places par les grands-parents. Cette manifestation n'est rattachée à aucun parti, aucun syndicat, aucune organisation. Ci-dessus le texte du tract que j'ai reçu :

"Parce que nous n'avons pas travaillé pour laisser un monde aussi triste à nos enfants et petits-enfants, parce que leur avenir est bien plus sombre que ne l'était le nôtre, parce que la solidarité inter-générationnelle va dans les deux sens, parce que nous avons plus de temps et que la vie pèse moins lourd sur nos épaules, assemblons-nous sur les places et manifestons notre soutien aux jeunes générations ! Refusons de disparaître dans un monde sans espoir !"

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 16:01
Agoravox - par Jonathan Moadab (son site) lundi 5 mars 2012 -   


 

 

 

 

Action de la campagne "Occupons les banques" des Indignés voire Révoltés à Paris le 3 mars, 2012 en soutien au peuple grec et contre la volonté des banquiers et des financiers d'entraîner l'ensemble de l'Europe vers le même sort que lui.

 

http://www.dailymotion.com/video/xp7vb4_occupons-les-banques-l-action_news?start=32#from=embediframe

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les Actions
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 15:59
ladepeche.fr
Publié le 05/03/2012 09:13 | A. H.

cinéma

 

Tony Gatlif, toujours révolté par l'injustice./Photo DDM, Léa Donnat

Tony Gatlif, toujours révolté par l'injustice./Photo DDM, Léa Donnat
Tony Gatlif, toujours révolté par l'injustice./Photo DDM, Léa Donnat

 


Dans son dernier film, « Indignados », qu'il est venu présenter à l'Utopia de Toulouse, Tony Gatlif a placé sa caméra au sein même des mouvements des indignés pour témoigner d'une Europe révoltée et montrer, sans dialogues mais avec des images qui parlent d'elles - mêmes, l'insurrection pacifique d'hommes et de femmes qui se dressent face à un système pour juste pouvoir vivre.

C'est à travers le voyage de Betty, une jeune clandestine africaine, « rejetée de partout », que la caméra témoigne de l'actualité, sans dialogues et sans pathos. Gatlif promène son objectif de la Grèce à l'Espagne en passant par Paris et la Tunisie, « le temps d'un hommage à Mohamed Bouazizi » par lequel tout a commencé. Au passage, l'œil de la caméra balaie la ribambelle de matelas alignés le long d'une voie ferrée désaffectée à Patras, « adresse » ordinaire de sans-papiers venus de tous les pays. Elle montre (c'est la part fictionnelle d'une œuvre, calquée sur la réalité), le sort que les pays réservent à ces damnés de la terre. « Plus que révolté, horrifié » par ce qu'il voit et entend, Gatlif dit : « Le livre de Stéphane Hessel m'a donné un bol d'air. On ne peut pas laisser faire ces gens qui saccagent des pays. Cependant, si les mouvements n'avaient pas été pacifiques, je n'aurais pas filmé. Je ne voulais pas filmer la répression ». La musique comme toujours chez ce cinéaste est présente. « C'est un conducteur d'énergie, elle rythme les marches, elle véhicule l'émotion ». Le but de ce film « c'est que tout le monde se lève pour réagir. Mon film n'est pas un film qui marche dans la combine ».

Sortie le 7 mars.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22