Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 15:36

 

Le Monde.fr avec AFP | 04.02.2013 à 13h33 • Mis à jour le 04.02.2013 à 15h47


 

 

La Chambre des Communes britannique, en juillet 2011.

Les députés britanniques votent, mardi 5 février, sur le projet de loi autorisant le mariage homosexuel, projet qui suscite de profondes dissensions au sein du parti conservateur, mais qui a de grandes chances d'être adopté grâce au soutien des libéraux-démocrates et des travaillistes.

Quelques jours après l'adoption du premier article du projet de loi sur le mariage homosexuel, le plus important, par les députés français, sur fond de vives polémiques, leurs homologues britanniques se prononceront sur le texte qui leur a été présenté en première lecture le 24 janvier.

Le projet de loi sera ensuite présenté à la Chambre des Lords (chambre haute du Parlement). Il prévoit de permettre à des couples de même sexe de se marier civilement et laissera aux diverses confessions le choix de célébrer ou non des unions homosexuelles religieuses, à l'exception de l'Eglise anglicane, majoritaire dans le pays, au sein de laquelle ces célébrations resteront illégales.

 

SOUTIEN POPULAIRE

Cette réforme, qui était une promesse de campagne des libéraux-démocrates, partenaires des conservateurs dans le gouvernement de coalition, permettra également aux personnes voulant changer de sexe de pouvoir le faire en restant mariées, ce qui était jusqu'à présent illégal. Mais du point de vue des droits parentaux, le mariage homosexuel est essentiellement symbolique puisque les couples de même sexe, qui bénéficient d'un partenariat civil depuis 2005, ont déjà le droit d'adopter des enfants. La pratique des mères porteuses est légale au Royaume-Uni, à condition qu'elle ne soit pas rémunérée.

La réforme est largement soutenue par l'opposition travailliste et par l'opinion publique, et le débat n'a pas suscité de manifestations populaires, à la différence de ce qui s'est passé en France. Un sondage YouGov publié dimanche et effectué jeudi et vendredi auprès de 2 030 Britanniques montrait que 55 % d'entre eux étaient favorables au mariage homosexuel, 36 % se disant contre.

Ces résultats confirment ceux de la consultation lancée par le gouvernement entre mars et juin 2012 et qui avait recueilli 228 000 réponses, parmi lesquelles 53 % étaient favorables au mariage de personnes de même sexe, contre 46 % qui y étaient opposées. C'est en s'appuyant sur ces résultats que le gouvernement conservateur avait décidé, en décembre, de soumettre au Parlement ce projet de loi.

 

PAS DE CONSIGNE DE VOTE

Le premier ministre, David Cameron, s'est personnellement déclaré en faveur de cette réforme, qui suscite en revanche l'opposition d'une frange importante de son parti. Entre 130 et 200 députés conservateurs, sur 303, devraient ainsi s'opposer ou s'abstenir lors du vote de mardi, selon la presse. Pour le Sunday Telegraph (proche des Conservateurs), David Cameron fait courir un "risque de divorce" à son propre parti en portant un projet contesté qui ne figurait pas dans ses promesses de campagne et dans le même temps, en ne respectant pas son engagement à mettre en place un abattement fiscal pour les couples mariés.

Le quotidien dominical publie également une lettre ouverte au premier ministre signée par vingt-cinq responsables locaux conservateurs dans laquelle ils lui demandent de reporter le vote, craignant qu'il "cause d'importants dégâts au parti conservateur à l'approche des élection de 2015".

Selon des estimations du gouvernement, le mariage homosexuel pourrait rapporter jusqu'à 14,4 millions de livres (16,8 millions d'euros) à l'économie britannique, sous forme de festivités, de ventes de gâteaux et de nuits d'hôtels. En revanche les autorités devraient débourser 2 millions de livres (2,3 millions d'euros) pour actualiser les systèmes informatiques afin d'enregistrer correctement ces mariages entre personnes du même sexe.

Mardi, les députés conservateurs pourront voter selon leur conscience, le gouvernement ayant précisé qu'il n'y aurait pas de consigne contraignante de la part du parti.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ailleurs dans le monde
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 15:28

 

 

LES INDIGNE/E/S - AG samedi  à 13h Maison Carrée + mercredi 18h à la « Brasserie » 21 Bd Gambetta

Chaque mardi Repas à l’Assoc Côté Jardins Solidaires 0466845199

Permanence Assoc Rencontre Citoyenne Vendredis soirs de 19 à 22h au Carrefour des Résistances.

272 Rue de la Grande Terre. 30121 MUS

Agenda Démosphère Gard-Cévennes http://gard.demosphere.eu



Dates

Evènement

Lieu

heure

Lundi 4/2

Journée formation FASTI/APTI sur circulaire Valls :  droits des immigrés   / Mas de Mingue

Mairie/la Pleïade

 0434322905

10 à 16h

Mardi 5/2

Collectif Anti gaz de schiste

Brass O TENKO

18h30

Mardi 5/2

Réunion Carnaval des Différences

ZYGOM Rue St Gilles

 

Mercredi 6/2

Rassemblement pour sauver la section d’OCCITAN du Collège Révolution

Collège Révolution

11h30

26/1 au 19/2

Expo photo « Un quartier, des artistes »

Bienvenue à bord Nemausus

 

Mercredi 6/2

RESF Nîmes

APTI

18H

Mercredi 6/2

CA ATTAC Nîmes

Solidaires

19h

Jeudi 7/2

Lectures ATP de »l’Analphabète » d’Agota Kristof par P.Béranger

Librairie Diderot

18h30

Jeudi 7/2

Réunion FSL

St Génies

18h30

Vendredi 8/2

Réu bilan et perspectives année Coopératives

Table de Cana

18h30

Vendredi 8/2

Film«du sel et des nèfles»et Volem ouvrir notre gueule al Pais avec Rencontres Citoyennes

Carrefour des Résistances MUS

19 à 22h

Samedi 9/2

Campagne  BDS Nîmes

Carré d’Art

9h45

Samedi 9/2

Chaine humaine anti nucléaire

Maison Carrée

13h +++

Samedi 9/2

Concert Gospel Choristes/ Secours Populaire

Grand Temple

20h

Mardi 12/2

Réunion NDDL Nîmes

 

18h30

Jeudi 14/2

Conf/débat  avec J.Salingue « le moment Sud africain des Palestiniens est arrivé »

Auditorium Pablo Neruda

19h30

Vendredi 15/2

Interpellation élus CG : construction Réacteur ASTRID à Marcoule ?

Conseil Général

9h

Vendredi 15/2

Repas Assoc AZUR

CSCS Valdegour

12h ++

Vendredi 15 et samedi 16/2

Concerts Danielle Moralès

St Gilles et Médiat Marc Bernard

19h

17h

Samedi 16/2

Femmes en Noir pour la Palestine

Place horloge

11 à 12h

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Réunions - conférences et débats
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 22:55

 

 

NON  A  ASTRID

REACTEUR SURGENERATEUR

DANS LE GARD

 

Ce projet du CEA à MARCOULE relance la filière plutonium , filière coûteuse et particulièrement dangereuse.

Après TCHERNOBYL et FUKUSHIMA

Nous refusons le risque d’une catastrophe nucléaire

 

Rassemblement au

CONSEIL GENERAL DU GARD

VENDREDI 15 FEVRIER à 9H

Pour une interpellation Publique

à l’appel de structures associatives, syndicales et politiques.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Nucléaire
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 22:40

 

 

Par Okeanos

2 février 2013 - 13:38
(dernière modification le 2/02/2013 - 13:43)

 

Le conseil de l'Europe a publié hier l'article suivant sur les violences racistes en Grèce et le danger que celles-ci font porter à la démocratie.

 

Conseil de l'Europe

 

Athènes, 01/02/2013 -  « Les crimes racistes qui se multiplient en Grèce ne doivent plus rester impunis. Il est nécessaire que policiers, juges et procureurs connaissent bien, et appliquent, la législation en vigueur contre le racisme, notamment la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale, par laquelle la Grèce est liée », a déclaré Nils Muižnieks, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, à l’issue d’une visite de cinq jours en Grèce.

Entre octobre 2011 et décembre 2012, plus de 200 agressions racistes ont été recensées par le réseau d'observation de la violence raciste, dirigé par le HCR et la Commission nationale des droits de l'homme. « Ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. La mort d’un jeune travailleur pakistanais, tué à coups de couteau il y une quinzaine de jours à Athènes par deux individus (dont l’un a des liens avec le parti néonazi « Aube dorée »), a alarmé avec raison les autorités et a renforcé leur volonté de combattre et d’éradiquer le fléau des crimes racistes et des autres infractions motivées par la haine contre un groupe. »

« De nombreux responsables politiques grecs se rendent maintenant compte de la nécessité de condamner fermement, et de mettre hors d’état de nuire, toute personne ou organisation qui tient un discours de haine ou commet des infractions inspirées par la haine. Je salue la création, au sein de la police, de 70 unités de lutte contre le racisme, ainsi que la désignation, à Athènes, d’un procureur spécialisé dans les poursuites contre les auteurs d’actes racistes. Il reste toutefois à doter ces structures du personnel dont elles ont besoin et de prévoir une formation systématique aux droits de l'homme. En outre, j’exhorte le ministère de l’Ordre public à tout mettre en œuvre pour établir un mécanisme indépendant et efficace de plaintes contre la police, qui permettrait de renforcer la confiance de la population dans les forces de police. Un tel mécanisme est également nécessaire pour les gardes-côtes. »

« Les mesures gouvernementales de lutte contre le racisme doivent s’accompagner d’initiatives (par exemple, le conseil pour l’intégration des migrants créé par la ville d’Athènes) qui favorisent la participation politique et l’intégration de tous les migrants en situation régulière, et notamment de leurs enfants qui sont nés et vont à l’école en Grèce et considèrent la Grèce comme leur pays. La naturalisation devrait rester possible pour ces enfants », a ajouté le Commissaire.

Enfin, le Commissaire Muižnieks a insisté sur le rôle essentiel joué par les structures nationales des droits de l'homme, telles que l’Ombudsman et la Commission nationale des droits de l'homme, dans le contexte de la grave crise économique et sociale que traverse actuellement le pays. « La Grèce a besoin, maintenant plus que jamais, de structures de promotion et de protection des droits de l'homme solides et efficaces, qui soient en mesure d’aider l’Etat à combler les lacunes dans des domaines comme la formation systématique aux droits de l'homme des forces de l'ordre, des juges et des procureurs, ou la lutte contre les crimes motivés par la haine, qui passe aussi par l’étude du phénomène et le recensement des infractions correspondantes. »

Le Commissaire publiera prochainement un rapport sur sa visite.

Dans le cas ou vous souhaitez partager cet article, vous devez a minima copier également le texte ci-dessous (en conservant le lien) :
source : OkeaNews

Merci de votre compréhension.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Grèce
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 18:49

 

http://zad.nadir.org

 

dimanche 3 février 2013, par zadist

 


Aujourd’hui 3eme février l’occupation militaire dure depuis 71 jours (pour une opération débutée il y a 110 jours). Nos camarades sont emprisonnés depuis 67 jours pour l’un et 46 jours pour l’autre.

Nous tenons à vous rappeler que DEUX camarades de la lutte contre l’aéroport sont en ce moment en prison (et un troisième a été condamné à 6 mois avec mise à l’épreuve, c’est-à-dire qu’il risque d’être enfermé à un moment ou un autre).

Tout acte de solidarité est le bienvenu. Participer à la lutte contre l’aéroport et son monde en est un. Puis rester en contact avec les personnes incarcérées pour leur montrer notre soutien en est un autre, bien nécessaire pour rendre leur temps d’incarcération plus vivable et pour qu’ils n’oublient pas qu’ils ne sont pas tous seuls face à ce monde répressif. N’hésitez donc pas à leur écrire des LETTRES ou des cartes postales.

- En attendant une réponse de notre camarade en prison J. (depuis le 19 décembre) concernant la diffusion de son identité, nous vous proposons d’envoyer vos lettres de soutien et témoignages de solidarité a l’adresse indiquée ci dessous ; nous les lui ferons parvenir : Comité de soutien aux inculpé-e-s « Le Gué » 44220 Couëron

- Pour écrire à Cyril, enfermé depuis le 28 novembre, vous pouvez lui adresser vos courriers directement : Centre Pénitentiaire Quartier Maison d’Arrêt Cyril n° d’écrou 57360 rue de la Mainguais 44300 nantes

(d’autres infos sur comment soutenir les personnes incarcérées et autres inculpé-e-s ici)


Infos utiles pour venir ici

Point d’info permanent sur le campement "Hors Contrôle" établi le long de la D81 entre le lieu dit Les Domaines (la Vache-Rit) et la Rolandière. Si vous nous rejoignez sur la zone, voyez ici. attention : La permanence tenue au local de l’Acipa à Notre-Dame-des-Landes, est suspendue durant les jours à venir.

- équipe legale : 06 75 30 95 45 : à contacter uniquement si vous êtes témoins d’arrestation, si vous êtes arrêté-e-s, et après votre libération IMPORTANT : s’il vous plait lisez le texte "en cas d’interpellation" Et surtout, refusez les comparutions immédiates !
- Equipe médicale : contactable par mail : equipemediczad at riseup.net pour toute communication non-urgente. La street médic est joignable par téléphone uniquement lors de journées d’interventions militaires/policières sur la zone ou autres "moments chauds" au 07 60 26 42 14.
- Accueil "hors contrôle" : 06 32 98 78 36
- liste du matos à ramener (mise à jour le 02/01) : disponible ici
- Contact Presse de la Zad : 06 38 17 36 19

Si jamais le Site ne fonctionne pas, on continuera la-bas : http://lazad.noblogs.org/


Pour suivre les infos de la marche de Nice à NDDL : pour les rejoindre, illes partent tous les jours à 8h de la mairie de la ville où illes ont dormi, voir leur blog

enfin des infos précises sur l’arrivée de la marche de Nice

Soyons nombreusEs à les accueillir, à Nantes le 9 février et le 10 février pour la dernière étape

Bonne marche à tou-te-s, on vous attend pour tout savoir de vos aventures, rencontres, ...


l’action du jour

Et si on disait à Ouest France ce qu’on pense de leur article pourri d’hier ? http://www.ouest-france.fr/contact.php


Infos du jour

- 17h12 : on apprends que le journal de 13h de France 2 a fait un sujet sur la ferme de Bellevue avec réintroduction des animaux.

- les lectures du dimanche :
un article reprenant les arguments contre la construction de se satané aéroport sur agoravox
une thèse de plus de 200 pages sur "L’impact de l’aéroport Notre-Dame-Des-Landes sur le devenir des relations entre Nantes et Rennes : étude prospective à l’aide de la théorie des jeux" est lisible ici
la lettre d’un élu doutant de la pertinence d’être élu ... : L’élu EELV régional local Thierry Pradier livre les raison de sa démission de la vice-présidence de la commission finances
le communiqué des avocats de l’ACIPA concernant la demande d’annulation de l’arrêté de cessibilité

la sortie de "Détachez votre ceinture" livre collectif édité par Les éditions du Kyste pour le festival d’Angoulême http://www.detachezvosceintures.net/

- Notre Dame des Landes est toujours sur le qui-vive, un article du magazine Regards

- on rappelle à tous les constructeurs et constructrices motivé-e-s qu’à 10h demain matin, il y a un chantier pour finir la construction du sleeping à la Sécherie.
C’est un rdv festif pour hermaphrodites, on mange des crêpes avant de se mettre au boulot

Du mardi 12 février au mercredi 20 février 2013, 4 rencontres "Nantes Aujourd’hui, Demain, parlons en" sont organisées en présence de Patrick Rimbert, maire de Nantes. Ces rencontres, ouvertes à tous, ont lieu pour dresser le bilan des actions engagées par la municipalité et tracer les perspectives pour Nantes demain. Bonne idée pour poser plein de questions non ? les thèmes, dates et lieux ici

- Un poids-lourd nous amène du matos depuis la Dordogne
Il prendra la route aux alentours du 15 février, si vous êtes par-là ou sur la route et avait un super plan palette ou autre matériel à donner qui pourrait nous servir vous pouvez écrire un mail à cette adresse : bartabu at hotmail.fr ou appelle 06 60 15 02 75 ou 06 75 43 51 82
pour rappel : la liste de ce qui nous est utile est ici

- 13h10 : la ferme de Bellevue a été repeinte, meublée, des moutons et des poules sont venues l’occuper, il y a plein de monde et une bonne ambiance et les vaches devraient pas tarder à les rejoindre.
Pendant ce temps-là, les playmobiles plantés au carrefour de la Saulce sont toujours aussi fier de "leur dispositif" qui semble là uniquement pour emmerder les passants. Bon, faut bien justifier son insignifiance

- 12h15 : les flics sont comme d’habitude aux ardillères et à la saulce , ils font chiez et ne laisse pas passer sur la route.

- 10h : réveil d’après samedi soir... aujourd’hui, un troupeau arrive à Bellevue : vaches, moutons et poules sont attendus pour 12h : invitation à venir pique-niquer et fêter ça à Bellevue !

Lesrencontres et discussions avec le Wagon prévues initialement à la chataigne se passeront à Bellevue aussi.


Les rendez-vous du jour

3 février

- La Roche sur Yon : escale des marcheur-euse-s de Nice à partir de 18h

au café le « Ti West Coast »

138 rue Hubert Cailler

La Courtaisière

85000 La Roche-sur-Yon Partis de Nice à pied pour soutenir les opposants à l’aéroport,

ils font une escale à La Roche-sur-Yon !

Les militants yonnais du Comité de Lutte contre l’Aéroport et son Monde

(CLAM 85) t’invitent à cette soirée de soutien.

L’apéro-concert sera animé par Les Copains des Bois.

Des stands t’informeront sur la ZAD, tu pourras voir un film

… Et il y aura même de la soupe au potiron !

Entrée : prix libre

Les sous récoltés seront reversés pour aider les occupants de la ZAD

Infos : marche.nddl.nicenantes.overblog.com

- St-Georges-Sur-Loire : passage de la Marche d’Angers à Notre-Dame

contre le projet d’Ayrault-port départ 10h00 Place de la Mairie arrivée vers 17h00 à Varades (21km)

A l’initiative d’opposants/opposantes au projet d’Ayrault-port une marche entre Angers et la ZAD (à NDDL) est organisée à partir de ce week-end. L’objectif est d’arriver à peu près en même temps que la marche entre Nice et la ZAD (8/02). Elle est en solidarité avec les occupants/occupantes de la ZAD, pour l’abandon du projet, contre les violences et aussi une marche de convergence des luttes !

- Souche : soirée projection

dans le bistrot de La Souche (07380) Projection du film "Notre Dame des Landes : Au coeur de la lutte"

RDV des collectifs, quotidiens ou réguliers

Localement

- Notre Dame des Landes, à partir de 9h : permanence sur la place de la poste (local des Syndicats - angle opposé à la Mairie) pour déplacement sur la zone
- Nantes, à partir de 10h : vigie citoyenne au Pont Morand ; à 19h à présent un soir sur deux : rassemblement devant la préfecture

Partout ailleurs (par ordre alphabétique)

- Angers : Point information, tous les jours sauf weekend, de 17h30 à 19h30, Place du Ralliement
- Bordeaux Le comité se réunit tous les mardis à 19h30 à la flèche Saint-Michel (pour ensuite aller vers un lieu de réunion qui change tout le temps et est défini sur le moment).
- Brest AG du comité de soutien brestois tous les mercredis à 20h30, le lieu pouvant changer, voir sur le blog http://comitebrestoisdesoutienanotr...
- Blois de 18 à 19 h chaque mardi au Liber’thés, rue Wilson à Blois
- Clermond-Ferrand : tous les mardi à 18h à l’hotel des vil-e-s au 55 avenue de l’union soviétique 63000 Clermont Ferrand.
- Concarneau : Réunion chaque jeudi à 18h, à la maison des associations, derrière les Halles
- Cran-Gevrier :Réunion du comité de soutien zone à défendre 74 tous les lundis depuis le 12 Novembre à 18HOO à l’Alterlocal 3 chemin des grèves 74960 Cran-Gevrier
- Châteaubriant Rassemblement hebdomadaire du collectif de Châteaubriant contre le projet d’aéroport de Notre dame des Landes chaque vendredi à 18h30 devant la mairie ;
- Grenoble : réunion du comité tous les mardi à 18h30 à Antigone. AG du comité, ateliers collectifs et préparation des actions
- Laval : tous les lundis à 18h30, réunion du collectif mayennais contre le projet d’aéroport à la maison de quartier des Pommeraies (rue des grands carrés).
- Livradois-Forez : RDV les 1er jeudi du mois sur le marché
- Marseille : Réunions régulières chaque mardi au "Tableau Noir" 60-64 rue Saint- Savournin 13004 Marseille à 19h. http://notrezaddelagarde.noblogs.org/
- Montpellier : Par ailleurs, le collectif se réunit tous les jeudi à 19h au squat Le kalaj.
- Nice : RDV tous les samedis 10h à un des marchés niçois. Prochain samedi 1er décembre : la libération RDV devant le jardin de la villatiole
- Paris : rdv hebdomadaire du collectif. Tous les mardis, à 18h30 pour les commissions, à 20h pour l’assemblée, au Transfo, 57, avenue de la République, à Bagnolet (metro Gallieni ou Robespierre). Contact : collectifnddlparisidf@riseup.net ou là : http://nddl-paris.effraie.org
- Ploermel : comité de soutien du pays de Ploërmel réunion un jeudi sur deux à 20h30 à Augan dans une salle derrière la maire contact : cdsplo@riseup.net
- Poitiers : Un jeudi sur 2 à partit du 3 janvier 2013, réu à 18h à la maison de la solidarité (rue du pigeon blanc)
- Pontivy : à partir du samedi 26/01 rassemblement hebdomadaire chaque samedi 15h00 place du Martray.
- Quimper : réunion tous les jeudis soirs à 18 h, 21 rue Pen ar Steir. collecte de provisions pour les zadistes les vendredis soirs de 18 à 20 h au même local tous les samedis matins, construction de cabanes sur la place Terre aux Ducs, Quimper
- Rennes, tous les lundis à 19h30 une réunion aura lieu à la Maison de la Grève (37, rue legraverend) pour informer sur ce qui se passe à la zad et penser ensemble ce que nous pouvons faire depuis Rennes (ravitaillement, organisation des allers-et-venues, actions, etc.). Tous ceux qui sont intéressés, qu’ils soient organisés en collectif ou pas, sont les bienvenus ! et chaque Vendredi à 18H00 : dans tous les cas, rassemblement à 18h00 place de la Mairie.
- Rezé : le Collectif Rezéen Antiaéroport se réunit tous les mercredis de 18h à 20h au Canon à Pat, 51 rue Alsace Lorraine 44400 Rezé.
- Rouen : tous les mardis soir à 19h à FLVM 192 rue Eau de Robec, suivi d’un repas végétarien à prix libre rdv à 17h30 pour faire à manger. Le blog de zaddarouen ici
- Saint-Etienne : Réunion le mercredi à 19h00, au bar l’Excuse au 38 rue de la Résistance (mais cela peut changer).
- Toulouse : AG tous les Mercredi à 19H au SLOLI à Toulouse
- Vannes  : changement de rdv : le rythme de réunions est devenu le suivant : RDV les 1ers et 3èmes lundis de chaque mois, à partir de 20h30 au café l’Eloge de la lenteur (16 rue Chateaubriand) à Vannes. Ce n’est plus tous les lundis. Le collectif a désormais un blog : http://collectif-pays-de-vannes-opp...
- Villefranche de Lauragais  : Tout les vendredi 9h30-12h au marché Permanence collecte de matériel à destination de la ZAD (voir ci-joint)
- Villefranche de Rouergue : réunion tous les 4ème vendredi du mois à 18 H au bar associatif les Hauts Parleurs 34 rue Alibert à Villefranche de Rouergue et tous les jeudi matin sur le marché de Villefranche de Rouergue. Contact : nddl.villefranche @ laposte.net
- le comité nddl22 de Saint Brieuc se réunit chaque jeudi soir à partir de 20h30 au local de la confédération paysanne, 93 boulevard Edouard Prigen

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 17:39

 

 

http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=5573#.UQuO9BR8ofw.twitter

 

chronique le 31/01/2013 par Anne-Sophie Jacques
Contenu reconnu d'Utilité Publique Ce contenu a été voté "d'utilité publique" par nos abonnés, ou sélectionné par la rédaction pour être gratuit. Il est temporairement accessible à tous, abonnés et non abonnés

"Pourquoi considère-t-on que les banques sont des saintes-chapelles de l'économie moderne ?" A Davos, le président islandais plaide pour des banques à périmètre réduit. Plus ce secteur est puissant, plus il capte ingénieurs, mathématiciens, informaticiens qui pourraient faire valoir leur talent dans les secteurs innovants. Malgré la forte densité de journalistes présents, aucun media français n'a repris ses propos.

Eh non, l’éconaute n’a pas couvert le forum économique mondial de Davos qui s’est déroulé la semaine dernière dans la charmante station de sport d’hiver suisse. Elle n’a pas rendu compte non plus de la couverture médiatique sur cet événement qui réunit – selon la fiche wikipédia - dirigeants d’entreprise, responsables politiques ainsi qu’intellectuels et journalistes "afin de débattre des problèmes les plus urgents de la planète". Pourtant elle aurait dû car cette année il s’est trouvé un rebelle en la personne du président islandais. Olafur Ragnar Grimsson, c’est son nom, était interviewé par Stephen Cole de la chaîne Al-Jazeera et, en moins de trois minutes, il a tenu un discours pour le moins inédit sur les banques :

Pour mémoire, en octobre 2008, les trois plus grandes banques islandaises ont fait faillite. Mais l’Etat a refusé de les sauver et les a nationalisées. De fait, cette décision évite la banqueroute du pays. Grimsson revient sur cet épisode dans son interview qui, si elle a échappé à la sagacité d’@si (et de tous les médias français) a été soulignée sur le site belge Express.be (qui reprenait une note du blog Zero hedge).

Grimsson estime que leurs choix étaient les bons, vu que l’île connaît un renouveau économique sans précédent. Disons qu’il est dans son rôle de président qui vante la résistance de son pays – petite île mais grande démocratie - face aux puissances financières. Des choix par ailleurs confortés récemment par le tribunal de l'Association européenne de libre-échange comme nous le racontions ici.

Mais le président islandais va plus loin en reconsidérant le rôle des grandes industries bancaires : "pourquoi considère-t-on que les banques sont des saintes-chapelles de l'économie moderne ? La théorie que vous devez payer pour sauver les banques est une théorie selon laquelle les banquiers peuvent jouir de leurs propres bénéfices et de leur succès, puis que les gens ordinaires payent pour leurs échecs au moyen des impôts et de l’austérité, et dans les démocraties éclairées, les gens ne l’accepteront pas sur le long terme."

L’obus envoyé aux grosses banques s’appuie sur un constat surprenant : "l’une des choses que nous avons apprises après l’effondrement des banques en Islande, c’est que les banques islandaises, comme les banques britanniques ou les banques américaines, sont devenues des entreprises de haute technologie, qui recrutent des ingénieurs, des mathématiciens et des informaticiens. Et quand elles se sont effondrées, le secteur innovant de notre économie, le secteur informatique, le secteur des TI s’est mis à prospérer, et en fait, sur les trois dernières années, il a eu de bien meilleurs résultats que jamais auparavant dans son histoire. Donc la leçon à en tirer, c’est la suivante : si vous voulez que votre économie soit compétitive dans le secteur innovant du 21ème siècle, un secteur financier fort qui prend les talents de cet autre secteur, même un secteur financier qui marche bien, est en fait une mauvaise nouvelle."

Conclusion : avec un secteur bancaire plus restreint et moins lucratif, les cerveaux se dirigeront vers les secteurs innovants susceptibles de relancer la croissance. Un argument de plus pour une réforme bancaire audacieuse ?

Sur la crise islandaise, vous pouvez revoir l’émission consacrée au sujet ici. Sur la réforme bancaire dont le projet de loi est discuté à l’Assemblée, le dernier épisode en date est .

(merci à l'asinaute qui nous a signalé la vidéo)


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Alertes- Ce que vous devriez savoir
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 17:17

 

Le Monde.fr | 01.02.2013 à 14h10 • Mis à jour le 01.02.2013 à 14h31

 

 Comment mesurer le chômage ?

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xx6epl_dessine-moi-l-eco-comment-mesure-t-on-le-chomage_news#from=embediframe

 

Dans les médias, dans les discours des personnalités politiques, de nombreux chiffres du chômage sont avancés. Tous différent... Mais alors, qui a raison ?
Comment calcule-t-on le vrai taux de chômage ?
Vous trouverez des pistes de réponse dans cette vidéo.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 17:07

 

Rue89 - « Todo es falso » 03/02/2013 à 17h53
Blandine Grosjean | Redchef adj Rue89

 

 

Petit cours d’espagnol : « todo es falso » (tout est faux) ne signifie pas exactement la même chose que « todo es mentira » (tout ça, ce ne sont que des mensonges). En français également d’ailleurs. Pour les Espagnols, cette nuance sémantique évoque la défense de Bill Clinton au sujet de sa fellation par Monica Lewinsky : « Je n’ai jamais eu de relations sexuelles avec cette femme. »

« Todo es falso » : la réponse tant attendue du premier ministre espagnol Mariano Rajoy aux accusations de financement occulte et salaires versés au noir occupe la une des éditions dominicales.

Rajoy, également président du Parti populaire (PP, au pouvoir), a réagi sans entrer dans les détails par un communiqué télévisé. Pas de conférence de presse, donc pas de questions embarrassantes.« Les vingt questions sur l’affaire Barcenas que Rajoy ne nous a pas laissés lui poser », l’article de 20 minutos, résume l’incrédulité de la presse et de l’opinion publique.

Colère et dégoût populaires

 


« Todo es falso », la une de La Razon, 3 février 2013 

 

Il y a le feu dans la maison du Parti populaire. Les preuves avancées depuis jeudi par le quotidien (de gauche) El Pais semblent accablantes. La défense, pour le moment, ne semble convaincre personne. Le pays tout entier exprime sur tous les tons qu’il n’a plus confiance en son personnel politique, ni en grand-chose.

Une pétition en ligne demandant la démission des responsables du PP et de Rajoy, lancée le 31 janvier, avec pour objectif 1 million de signatures, en avait déjà rassemblé plus de 772 000, dimanche 3 février à 16 heures.

Selon un sondage, publié ce dimanche, 80% des Espagnols demandent que les personnalités qui ont touché de l’argent quittent leurs postes. Et cela fait un paquet de monde, puisque les carnets de l’ex-trésorier remontent à 1990 et que le PP détient pratiquement tous les pouvoirs nationaux et régionaux. Le pire pour le PP est que même une majorité (58%) de ses électeurs ne croient pas au démenti du chef du gouvernement.

Enfin, cela vaut ce que valent les sondages en ligne, mais les lecteurs de El Mundo, le grand quotidien de droite madrilène, étaient majoritaires en milieu d’après-midi à répondre « si » à la question de la démission de Rajoy : 72% à 15 heures.

Sur Twitter : « Moi, je crois Rajoy »

Le leader de l’opposition, RubalcabaRubalcalda, exige désormais cette démission. Il parle d’une « crise morale publique » et d’un « fardeau pour ce pays ». La réponse est venue d’un presque sous-fifre du PP, le vice-secrétaire aux études, Esteban Gonzalez Pons. Il accuse Rubalcaba d’être un « expert en mensonge » :

« Chaque fois qu’il a été au gouvernement, l’Espagne a fini ruinée. »

Des dizaines de milliers de commentaires sont publiés sous les articles des quotidiens, les radios qui pratiquent « la parole aux auditeurs » depuis des décennies laissent libre cours à la colère et au dégoût populaires. Sur Twitter, le mot-dièse #YocreoenRajoy (moi, je crois Rajoy) est le sujet le plus commenté.

La photo qui circule le plus sur Twitter, à propos de l’affaire

« Président (la marque du beurre) facile à étaler/facile pour graisser la patte » (« untar » ayant les deux sens)

Pendant ce temps, le chômage grimpe

Les carnets secrets manuscrits de l’ancien trésorier du Parti populaire, Luis Barcenas, publiés par le journal El País jeudi 31 janvier ont révélé le système de financement occulte du PP de 1997 à 2009 et le système de paiement en liquide de certains de ses membres, dont le premier ministre Mariano Rajoy, qui aurait perçu 25 200 euros annuels entre 1997 et 2008.

Une expertise graphologique, commandée par une chaîne de télévision a prouvé qu’il s’agissait bien de l’écriture du trésorier.

Ces documents viennent confirmer l’enquête d’El Mundo, publiée le 20 janvier, dans laquelle plusieurs témoignages évoquaient ce financement occulte des membres du PP.

Pendant ce temps, les Espagnols doivent affronter une austérité sans précédent et un taux de chômage insuportable de plus de 26%.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Espagne
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 17:00

 

 

 

 

 

Les journalistes accrédités au PP ont dû se contenter, samedi, d'une retransmission sur écran de la déclaration de Mariano Rajoy devant les cadres du parti. (Susana Vera/Reuters)

 

Les explications du chef du gouvernement espagnol ne passent pas. Tout en promettant, samedi 2 février, lors d'un discours devant les cadres de son parti, "la plus grande transparence" sur ses revenus, Mariano Rajoy a soigneusement évité de se confronter aux médias, en ne convoquant pas de conférence de presse. C'est derrière des écrans de télévision que les journalistes ont pu suivre les démentis de M. Rajoy, soupçonné d'avoir bénéficié de salaires occultes versés durant des années à plusieurs dirigeants du Parti populaire.

Le quotidien de droite El Mundo a été le premier à révéler, le 18 janvier, ces financements illégaux présumés au sein du PP (lire notre note : "Un nouveau scandale entache le Parti populaire"). Mais le nom de l'actuel chef du gouvernement a été directement cité jeudi par El Pais, qui a publié des photos de comptes manuscrits prétendument établis entre 1990 et 2008 par l'ex-trésorier du PP, Luis Barcenas. Selon ces documents, le chef du gouvernement aurait perçu 25 200 euros par an durant onze ans, sous forme de dons émanant de chefs d'entreprises.

Face à de si graves accusations, les journalistes espagnols s'attendaient donc à ce que Mariano Rajoy s'explique de façon plus ouverte. Mais quelle ne fut pas leur surprise, samedi, alors qu'ils étaient convoqués au siège du PP pour une réunion extraordinaire, lorsqu'ils apprirent que c'est dans une salle à part qu'ils suivraient les explications de M. Rajoy. Le Forum des sociétés de journalistes, qui regroupe plusieurs organisations syndicales de médias, a dénoncé un "manque de respect vis-à-vis des journalistes et des citoyens, ainsi qu'à la liberté d'informer", jugeant "intolérable" le refus de permettre aux médias de poser leurs questions.

Au siège du PP, quelques journalistes, furieux, s'étaient collé du scotch sur la bouche. Le quotidien gratuit 20 minutos a publié sur son site "vingt questions qui n'ont pu être posées à Mariano Rajoy" : "Pourquoi avoir attendu deux jours avant d'apporter des réponses aux accusations d'El Pais ? Pouvez-vous démontrer, preuves à l'appui, que ces accusations sont fausses ?" En reprenant, point par point, les déclarations du chef du gouvernement, 20 minutos enfonce le clou. Quand M. Rajoy explique : "Si vous pensez que je peux abandonner la tâche qui m'a été confiée par les Espagnols, vous vous trompez", le journal questionne à distance : "Cela signifie-t-il que quoiqu'il arrive, vous ne démissionnerez pas ?" Et quand le chef du gouvernement promet de rendre publique, la semaine prochaine, sa déclaration de revenus, 20 minutos aimerait savoir exactement quelles années seront rendues publiques et s'interroge sur l'objectif final de cette publication, puisque l'argent sur lequel portent les soupçons aurait été versé au noir. Autant de questions auxquelles Mariano Rajoy, pour l'instant, n'apporte pas de réponse.

Sur les réseaux sociaux, les mots-clés #YoCreoEnRajoy ("Je crois en Rajoy") et #RajoyNoContesta ("Rajoy ne répond pas") regorgent de commentaires ironiques sur cette non-conférence de presse. Moquant un manque de courage politique, certains imaginent dans des photo-montages ce que pourrait être une conférence de presse conjointe d'Angela Merkel et de Mariano Rajoy.

Ou encore, à quoi ressemblerait un match de football auquel assisterait le dirigeant en tribune.

"Dans sa volonté de devenir transparent, le président s'est transformé en hologramme", écrit encore cette internaute.

Les Espagnols, à qui le gouvernement a demandé de faire des sacrifices par le biais d'un lourd programme d'austérité, ne se contenteront pas de ces explications. Une pétition lancée jeudi sur la plateforme Change.org, dans la foulée des révélations d'El Pais, a déjà recueilli plus de 760 000 signatures en faveur d'une démission des dirigeants du parti au pouvoir. Depuis jeudi, des centaines de personnes se relaient aussi devant le siège du PP, agitant des enveloppes de billets, devenues les symboles de la contestation. Dans son éditorial, dimanche matin, El Pais, tout en accordant du crédit à la profession de sincérité de Mariano Rajoy, demande au Parlement d'ouvrir rapidement un vaste débat et à la justice de faire la lumière sur les "enveloppes du PP".

(Lire aussi la Lettre d'Espagne, en accès réservé aux abonnés, sur les secousses provoquées par l'affaire Barcenas.)


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Espagne
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 16:45

 

 

 
in Share1

 

L'impression 3D, c'est LE truc en vogue depuis plusieurs mois. Révolution des Makers oblige, les garages modernes appelé "Fab Lab" se multiplient un peu partout dans le monde, et les plus geeks travaillent sur les améliorations à apporter à cet outil encore un peu venu du futur que sont les imprimantes 3D.

Oui mais voilà, ces imprimantes, pour imprimer, consomment du plastique. Et alors que je me demandais l'autre jour si ces outils ne permettraient pas de créer un univers d'économie circulaire à la maison, je suis tombée nez à nez avec Filabot. Magie !

 

Le concept est le même que si nous pouvions recycler le papier à la maison pour nos imprimantes traditionnelles. Mais là, c'est pour les imprimantes 3D qui, certes, n'inondent pas encore le marché et ne sont pas encore entrées dans le foyer de Monsieur et Madame Tout Le Monde, mais ne devraient pas tarder à représenter une nouvelle industrie.

Pour cause, ces imprimantes d'un nouveau genre permettent de réaliser des objets à la demande, de réaliser des prototypes à moindre coût et les industriels commencent à imaginer le potentiel des débouchés ouvert par cette "fabrication additive".

 

Filabot Graphic

 

En attendant, la majorité des imprimantes 3D utilisent, en guise de matière première, des filaments de résine ou de plastique. Chose à laquelle Filabot entend apporter une réponse: son concepteur, Tyler McNaney, a passé un an à l'imaginer et à la dessiner. "L'enjeu pour moi était de transformer n'importe quelle bouteille de plastique en quelque chose d'utile. Avec Filabot, on peut opérer cette transformation en un rien de temps, et le refaire autant de fois qu'on le souhaite" m'a-t-il confié.

Ainsi, une bouteille de lait transformée par Filabot représente environ 2,5 mètres de filament. "Et à terme nous pourrons transformer en filaments tous les plastiques présents dans la maison", affirme l'inventeur, enthousiaste tout en mettant en garde contre le recyclage à domicile de PVC, trop toxique.

La vidéo suivante, utilisée pour sa campagne de financement participatif sur le site kickstarter, vous permettra de comprendre le fonctionnement plus en détail :

Les fonds collectés sont trois fois plus importants que la somme réclamée initialement (32000 dollars pour 10 000 réclamés, le tout obtenu auprès de 156 financeurs). Pour l'instant la petite équipe derrière le projet travaille avec les fournisseurs pour réduire le prix de la machine, "qui devrait coûter dans les 800 dollars", estime Tyler McNaney.

A terme, qui dit que nous n'irons pas au cyber café du coin avec nos déchets plastiques pour les transformer en filaments utiles pour recréer d'autres objets ?

Mais pour l'instant, continuons à bien trier nos déchets, nous avons des industries dédiées pour le recyclage plastique !

Anne-Sophie Novel / SoAnn sur twitter

++ filabot.com

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Consommer et agir autrement
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22