Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 18:27


Les Reposeurs : http://reposeurs.eu.org

 

Après le procès des déboulonneurs de pub cette semaine, la révolte contre la publicité ne fait que commencer !
 
Selon nos informations, la plus grande action non-violente antipublicitaire qui n’ait jamais eu lieu en Europe – aux dires de certains - commence ce samedi 13 octobre dans le métro parisien (RDV chaque jour Place de la Sorbonne à partir de 18h) et en province, près de chez vous, partout où sévit l'affichage publicitaire.
 
Rejoignez les reposeurs : http://reposeurs.eu.org !
 
Les publicités nous agressent et nous fatiguent. On ne peut s’y soustraire dans l’espace public à moins de fermer les yeux. Elles sont souvent sexistes, leur matraquage incite à la surconsommation, au gaspillage, à toujours dé-penser plus... Il est temps d'y mettre un terme !
 
L'action des reposeurs commence aujourd'hui et se termine le 26 octobre.
L'objectif ? Faire démonter l'ensemble des dispositifs publicitaires du métro parisien et les faire remplacer par des panneaux limités à 50x70cm !
La publicité est utile quand elle informe et non quand elle désinforme ou manipule.

Les reposeurs, c'est toi, c'est moi et tous ceux et celles qui utilisent le mode d'action décrit sur le site avec la même revendication. Il est possible dans notre quotidien, sans que cela nous prenne trop de temps, de contester la publicité de façon légale et non-violente par apposition de papiers sur les affiches publicitaires.

La vidéo des reposeurs pour tout comprendre de la démarche explique tout en 5 minutes:

http://www.reposeurs.eu.org/index2196.html?q=content/la-vid%C3%A9o

Tous les jours à partir de 18h00 jusqu'à 20h00 et ce pendant deux semaines, tu pourras faire la connaissance des autres reposeurs, qui peut-être comme toi, agissent ou souhaitent agir contre la publicité, RDV sur la Place de la
Sorbonne.

Et pour t'inscrire dès maintenant au bulletin d'information, pour signer la pétition en ligne, pour voir le « mode d’emploi » en images... une seule adresse à retenir: http://reposeurs.eu.org

Tu peux participer aussi :
- en posant des papiers sur les publicités du métro ou d'ailleurs lors de tes trajets quotidiens,
- en transférant ce message à tes contacts !

A diffuser le plus largement possible autour de toi, par courriel, réseaux sociaux, forums de discussion...etc !

Les Reposeurs : http://reposeurs.eu.org

Cette bonne parole est relayée par http://www.desobeir.net


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 19:01

 

#13O : Les indignés du monde retournent dans la rue pour annuler la dette illégitime

Actualutte - admin 12 octobre 2012  

   

 

 

Après l’appel du 12 mai dernier, les indignés du monde organisent une nouvelle journée mondiale de protestation ce samedi, dénonçant l’absence de Réelle Démocratie et la dette illégitime. Plusieurs centaines de villes organiseront le mouvement, plus particulièrement en Espagne. La France reste comme toujours à la traîne de ces mouvements avec uniquement une poignée de villes où des rassemblements sont organisés. A Paris, une manifestation partira de Goldman Sachs pour se terminer face à l’Assemblée Nationale devant laquelle ils organiseront une assemblée populaire.

 

Liste des évènements prévus en France

 

Pour annuler la dette illégitime, dans les rues et aux casseroles citoyens ! 

La dette c’est du racket ! 

Fermeture d’écoles et d’hôpitaux, diminution ou suppression d’allocations sociales, hausse de la TVA, pénurie de logements sociaux…   De telles politiques d’austérité appliquées depuis des années en  Amérique Latine, en Afrique, le sont aussi maintenant dans l’Union européenne. Aucune population n’est ou ne sera épargnée, les plus précaires étant les premiers touchés.  La situation est grave : réveillons-nous ! 

L’austérité serait légitime car la dette viendrait de dépenses sociales trop importantes… En réalité, la dette des États vient du sauvetage des banques privées depuis la crise en 2008 et des nombreux cadeaux fiscaux pour les plus riches et les grandes entreprises depuis des dizaines d’années. 

La dette résulte aussi des intérêts élevés que nous payons aux banques privées à qui l’État emprunte pour se financer, depuis que l’État ne peut plus emprunter à la Banque centrale.

La dette publique est odieuse quand on nous dit de la rembourser à ceux-là mêmes qui sont responsable de  la  crise et n’ont cessé de s’enrichir ces dernières années. 

La dette publique n’est pas légitime quand elle nous appauvrit, nous les 99% pour entretenir des rentiers indus et privés. 

Payer la dette publique ? C’est encore produire de la dette… privée  : celle des étudiants, des précaires mal-logés, des malades, des  travailleurs, des chômeurs, des agriculteurs, des sans-papiers, toutes celles et ceux qui  devront payer le prix individuellement du démantèlement des services publics et des solidarités. 

Continuer avec la croissance à tout prix imposée par le chantage de la dette, c’est aussi creuser notre dette écologique, qui, bien plus que la dette publique, est le véritable enjeu du XXIe siècle. 

Où est la démocratie si l’on ne peut dire NON à ce qui est dans l’intérêt des seuls privilégiés et quand la collusion règne entre eux et ceux qui nous gouvernent ? Où est la démocratie quand tout débat et toute politique à venir sont  verrouillés par des traités européens, dont le dernier en date, dit  traité budgétaire, est en cours de ratification par nos soit-disant  « représentants »? 

L’annulation de la dette illégitime doit aussi être soutenue dans les autres pays  : exigeons que l’État français cesse de racketter d’autres pays au nom  d’une dette odieuse qu’ils ont déjà largement remboursée, alors que nous  continuons à piller leurs richesses. Ne payons pas la dette illégitime,  ni ici ni ailleurs ! La seule dette légitime que nous ayons c’est de répondre à l’appel de l’africain Thomas Sankara pour créer un front  mondial contre la dette. 

13 octobre, journée mondiale d’action ! Paris debout, toutes et tous dans la rue avec nos casseroles, pour une grande manifestation unitaire depuis Goldman Sachs jusqu’au Parlement : stop au traité budgétaire européen, annulons la dette illégitime ici et ailleurs. 

Après  la manifestation, rendez-vous en assemblée pour échanger sur les  alternatives et construire des suites communes à la mobilisation. 

A l’appel de Démocratie réelle maintenant ! Paris (dit les indignés), Coordination des sans-papiers de Paris, ATTAC France, ATTAC Wallonie-Bruxelles, CADTM, Sud BPCE…

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 11:39
 
[IACAM !] Centre Social Autogéré
Infos Anti-autoritaires en Cévennes à l'Assaut des Montagnes !

Ami.e.s, allié.e.s, galérien.ne.s, camarades,
 Déferlez sur Toulouse ! 
 
 Nous sommes une centaine d'habitant.e.s (dont 25 enfants) et plus d'une 
 centaine de personnes investies dans les ateliers et les activités du 
 Centre Social Autogéré de Toulouse (22 rue Demouilles). Nous sommes 
 menacé-e-s par une expulsion imminente. 
 
 D'ici quelques jours l'Etat enverra ses flics nous re-foutre à la rue, 
 détruire ce lieu, pour laisser un bâtiment de 5400 m2 vide depuis six 
 ans et sans aucun projet, aussi mort que possible. 
 
 Nous n'avons pour l'instant aucune solution pour nous reloger et nous 
 avons décidé de rester. Nous ne voulons pas abandonner notre bâtimentet 
 nous n'avons désormais plus que ça à perdre. 
 
 Camarades d'ici, d'autres villes et d'autres pays, nous avons besoin de 
 vous. 
 Pour défendre cette lutte, ces vies, ce lieu extraordinaire, nous avons 
 besoin de vos forces. 
 
 Débarquez sur Toulouse dès ce week-end (29, 30 sept) ! 
 Nous vous logerons, nous pourrons échanger et nous rencontrer, nous 
 organiser pour ouvrir d'autres maisons. Luttons ensemble pour empêcher 
 l'expulsion du Centre Social Autogéré ! 
 
 Montrons aux riches et aux puissants que nous allons défendre ce que 
 nous aimons. Et reprendre tout ce qui est à nous. 
 Autodéfense populaire ! 
 Tout pour tou.te.s, Pouvoir au peuple ! 
 

 
 Amici, complici, indesiderabili di qualsiasi tipo, compagni 
 Venite tutti a Tolosa (Francia) ! 
 
 
 Siamo un centinaio di abitanti e abitante (tra cui 25 bambini) e più di 
 un centinaio di individui coinvolti nelle attività dello spazio 
 autogestito di Tolosa (22 rue Demouilles). 
 
 Siamo sotto sgombero a breve. 
   
 Tra qualche giorno lo stato mandra i suoi sbirri per provare a 
 sgomberarci di nuovo, per distruggere questo luogo, per lasciare vuoto 
 uno spazio di 5400m² senza nessun progetto, come lo era da sei anni, 
 tanto morto quanto possibile. 
   
 Non abbiamo per il momento nessuna soluzione per trovare un altro posto, 
 noi abbiamo deciso di rimanere qua. Non vogliamo lasciare il nostro 
 palazzo e abbiamo soltanto questo da perdere. 
 
 Compagni e compagne di Tolosa, delle altre città e degli altri paesi, 
 abbiamo bisogno delle vostre forze. Per difendere questa lotta, queste 
 vite, questo luogo straordinario, abbiamo bisogno di voi. 
 
 Sbarcate a Tolosa il più presto possibile, già dal 29 Settembre 
 C'è spazio per ospitare nel posto, ne approfitteremo per incontrarci, 
 Organizzarci per resistere, ed aprire altri spazi. 
 Lottiamo insieme per impedire lo sgombero del spazio autogestito di Tolosa ! 
   
 Mostriamo ai ricchi e ai potenti che difenderemo quello che amiamo, 
 ninete di meno che la libertà. E riprenderemo quello che é nostro. 
   
 Autodifesa popolare ! 
 Tutto per tutti e tutte, potere al popolo ! 
 

   
 Friends, allies, freaks, comrades, 
 Sweep over Toulouse (France) 
   
 We are a hundred of people (with 25 children) and more than a hundred of 
 people committed in the workshops and activities of the Toulouse 
 Self-Organized Social Center. We are threatened by a close eviction. 
   
 In a few days, the State will send us its cops to throw us back to the 
 streets, destroy the place and leave its 5400 square meters empty, as it 
 has been for 6 years, without any project, as dead as possible. 
   
 For now, we dont have any solution to live in, and we 've decided to 
 stay. We dont want to give up on our house and it's the only thing we 
 have left to lose. 
   
 Comrades from here from other cities and other countries, we need you. 
 We need your strenght to stand up for this struggle, these lives, this 
 extraordinary place. 
   
 Come over to Toulouse from this very week-end (29, 30 september) 
 We will host you, and we 'll chat, meet each other and organize 
 ourselves to open other houses. Let's fight together to prevent the 
 Social Center from being evicted ! 
   
 Let's show the wealthy and the powerfull people that we're about to 
 defend what we love. And take back what we own. 
 Working-class self-defense 
 Everything for everyone, Power to the people 


   
 Amig@s, aliad@s, parcer@s, companer@s, 
 debarcan en Toulouse (Francia) ! 
 
 Somos cien habitantes (con 25 nin@s) y mas de cientas personas 
 investidas en los talleres y en las actividades del Centro Social 
 Autogestionado de Toulouse (22 rue Demouilles). Estamos amenazad@s por 
 un desalojo iminente. 
 
 En unos dias, el Estado enviara la policia para volver a echarnos a la 
 calle, destruir nuestro hogar para dejar un edificio de 5400 m² vacio ya 
 desde hace 6 anos y sin ningun projecto, tan muerto que lo posible. 
 
 No tenemos ninguna solucion por el momento para alojarnos de nuevo y 
 decidimos quedarnos. No queremos abandonar nuestro edificio y no tenemos 
 ahora nada mas que perder. 
 
 Companer@s de aqui, de otras ciudades y otros paises, vos necesitamos. 
 Para defender esta lucha, estas vidas, este lugar extraordinario, 
 necesitamos vuestras fuerzas. 
 
 Corran hacia Toulouse en este fin de semana ( 29, 30 sept) ! 
 Vos alojaremos, podremos intercambiar, encontrarnos, organizarnos para 
 abrir nuevas casas. Luchemos juntos para impedir el desalojo del Centro 
 Social Autogestionado. 
 
 Mostremos a los ricos y los poderosos que vamos a defender lo que 
 queremos. Y volver a tomar todo lo que es nuestro. 
 Autodefensa popular ! 
 Todo para tod@s, poder al pueblo ! 
 _______________________________________________ 
 I A C A M ! 
 Infos Anti-autoritaires en Cévennes à l'Assaut des Montagnes ! 
 
 iacam@rezo.net - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/iacam 
 
 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 16:23

 

 

DEMAIN GRAND RASSEMBLEMENT ET MANIFESTATION 

CONTRE LE TSCG

RENDEZ-VOUS 9h30 PLACE ST CHARLES A NÎMES


SIGNATURE DE LA PETITON ET TRACT DE L'APPEL UNITAIRES

et

  CHAQUE ORGANISATION APPORTE SON MATERIEL MILITANT

plus toute votre imagination;  panneaux, slogans, banderoles, musique etc.....

 

 

"N'oubliez pas d'informer vos adhérents"

faire suivre très très largement

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 15:59

 

Ni austérité ni relance !

Pour une alternative à la dictature du capital 

 

Le Pacte budgétaire européen, aussi appelé Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance, va encore amplifier la mainmise des marchés financiers sur l'économie européenne. Cet accord adopté en mars 2012 entre les chefs d'États de la zone euro, chaque gouvernement est maintenant chargé de le faire ratifier dans son pays, d'une manière ou d'une autre, afin de le faire entrer en vigueur en janvier 2013. En exigeant des États de réduire leurs dettes publiques et de maintenir leur déficit actuel en dessous de 0,5% (la fameuse « règle d'or »), ce Pacte va engendrer une vague d'austérité et de récession en Europe. D’autant plus qu’il n’est pas question pour les gouvernants de redistribution des richesses. En France, à peine élu, Hollande annonce deux ans d'austérité. Par ailleurs, lui qui disait vouloir renégocier ce traité, il le signe des deux mains, et essaie de le faire passer en force à l'Assemblée nationale, avec les voix de la droite, au mépris de ses engagements.

L'application du Pacte budgétaire en France signifie qu’en un an le gouvernement devra faire entre 70 et 80 milliards d'économie (ou de recettes supplémentaires), soit 1,5 fois le budget de l'Éducation nationale. La cour des comptes est déjà en train de produire des rapports pour démanteler la Sécurité sociale et réduire les déficits. A côté de ça, après avoir fait mine de soutenir les salarié-e-s en butte aux licenciements, Montebourg affirme maintenant qu'il va être «  difficile de maintenir l'usine de PSA Aulnay ». Ayrault parade à l'université du MEDEF, le patronat français, qui est en train de multiplier les plans de licenciements dans tous les secteurs industriels et marchands (construction hi-fi et informatique, filière de la téléphonie, aéronautique, etc.).

Tout cela n'a rien de surprenant. Si la situation n'est pas strictement équivalente à celle de l'ère Sarkozy, certaines données restent inchangées. Nous vivons une crise d'ajustement des économies globalisées, ajustement aux intérêts des marchés financiers et des banques, mais aussi crise de surproduction, et raréfaction des ressources énergétiques et minières. Hollande n'a jamais prétendu s'opposer au pouvoir des multinationales ou rompre avec la logique d'austérité qui règne en Europe (qu’il appelle simplement « rigueur »). Il s'est juste présenté en bon gestionnaire de l'économie capitaliste : de ce point de vue-là, il ne nous déçoit pas. Même les quelques progrès à venir sur les questions sociétales et écologiques semblent servir de contre-feux à la régression sociale et au green-washing permanent de ses alliés environnementaux. Pire, ils sont entachés par l'abjecte chasse aux Roms menée par le ministère de l'Intérieur cet été, et les incessantes concessions et reculades de Manuel Valls.

Partant de ce constat, l'émergence d'une force d'opposition anticapitaliste et antiproductiviste devient plus que jamais nécessaire.

Une force qui construise la résistance au Pacte budgétaire et à l'austérité en s'attaquant à ses causes : l'Union économique Européenne, sa monnaie spéculative l'Euro, et son objectif affiché de relance de la croissance. Nous ne voulons pas de ce "club des pays riches" qui s'appelle l'Europe : nous ne voulons ni relancer la production ni relancer la consommation.

Une force qui organise concrètement la riposte et la solidarité avec les peuples grecs, italiens, espagnols, portugais, irlandais frappés de plein fouet par les plans d'austérité exigés par la troïka européenne (BCE, FMI et commission européenne). En faisant vivre tout d’abord des solidarités concrètes et des revendications : droit au logement, accès à l’énergie, aux soins, à l’éducation, aux loisirs, éradication de la précarité et du chômage par une réduction massive du temps de travail…

En menant ensuite des expérimentations sociales en rupture avec l'ordre des choses dominant : réappropriation des outils de travail, occupations des terres, coopératives d'achats en circuits courts, régies publiques autogérées de production et de distribution de l'énergie, transports publics de proximité gratuits, monnaies de substitution...

Au lieu de cela, la « gauche » productiviste au gouvernement applique les vieilles recettes du couple mythique croissance/politique d'austérité. Il serait temps qu’une opposition, porteuse d’une alternative anticapitaliste, antiproductiviste et radicalement écologiste s’organise pour y résister.

Alternative libertaire, le Mouvement des Objecteurs de Croissance et le Parti Pour la Décroissance appellent à manifester le 30 septembre sur ces bases.


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 15:45

 

STOP LE COUP D'ETAT FINANCIER !! SOLIDARITE AVEC LE PEUPLE D'ESPAGNE

Cinq ans après le début de la crise, il est clair que ce n'est pas une crise économique, il s'agit d'une crise politique. Et ce n'est pas une crise espagnole, il s ‘agit d'une crise européenne. Les politiciens jouent avec l'avenir de leurs concitoyens européens en vue d'accroître leur popularité dans leurs propres pays, en jouant au jeu du perdant perdant. Par de fausses allégations les gouvernements défendent leurs propres intérêts  nationaux, pointant du doigt les autres pays. En réalité, Merkel & Co ne défendent pas le peuple allemand, Angela Merkel prend la défense de l'intérêt des investisseurs
allemands, et ce sont les contribuables allemands qui sont contraints de payer la facture.
Les banques ne vont pas rembourser cette injection de capital et finalement ce seront les contribuables (peu importe qu'ils soient européens ou espagnols) qui paieront pour  la cupidité du système financier. Nous avons besoin de dire STOP!!! Et nous exigeons que nos gouvernements fassent leur travail et défendent nos intérêts.

Cette crise a lieu en raison de l’irresponsabilité des banques espagnoles, des banques européennes, de leurs complices de la Banque Centrale Européenne ainsi que des  superviseurs européens et nationaux et de leurs organismes de réglementation.
Pendant ce temps les gouvernements européens ne répondent pas aux besoins réels de leurs populations et dictent un changement dans le modèle social sans que les citoyens ne soient consultés ou leurs opinion prise en compte. Lorsque les gouvernements  défendent les intérêts des établissements privés en oubliant le bien-être de leur peuple, il est temps pour nous, les citoyens, de nous lever et de nous défendre!!!

Il existe des alternatives. L'Islande a utilisé l'argent public uniquement pour dépôt de  garantie et a laissé tomber toutes les banques irresponsables. Le gouvernement, la banque centrale et le régulateur national sont actuellement soumis à la justice.
Le peuple islandais a décidé de ne pas payer la dette privée avec de l'argent public et  a créé une nouvelle constitution pour empêcher que cela ne se reproduise.  Actuellement, leur économie présente une croissance trois fois supérieure au taux de l'UE.

Rejoignez-nous ce samedi à 17h à la Bourse de Bruxelles

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 16:15

 

par La CGT des Cheminots, vendredi 21 septembre 2012, 22:05 · 
 

  

 

Un traité toxique pour les européens et pour leurs services publics !

> Le Conseil constitutionnel ayant déclaré que la ratification du Traité de Stabilité, la Coordination et la Gouvernance (TSCG) ne nécessitait pas une modification de la Constitution, le gouvernement entend présenter un projet de Loi à l’Assemblée Nationale dès la fin du mois de septembre 2012.

 Ce Traité de Stabilité, la Coordination et la Gouvernance, également appelé Pacte budgétaire Merkel/Sarkozy est un héritage de l’ancien gouvernement, décidé le 9 décembre 2011 et adopté le 2 mars 2012 par les Chefs d’Etat et de gouvernement de la zone €uro.

 

 Durant la campagne électorale présidentielle, le candidat Hollande s’était engagé à en renégocier les termes. A défaut de renégociation, le Président Hollande s’est satisfait de l’adjonction d’un pacte de croissance qui n’engage en rien et qui maintient une austérité généralisée.

 

 Très insuffisant au regard des enjeux sociaux actuels et d’une construction européenne en panne. De ce point de vue, le TSCG accentue un virage pris dès 1992 avec le traité de Maastricht qui limitait les possibilités d’intervention publique.

 

 

L’austérité sinon rien !

 

 

 Dans ses termes actuels, il soumet maintenant celle-ci à l’accord préalable des acteurs financiers. Il s’agit d’un traité « austéritaire », ou d’austérité budgétaire, où toute initiative de progrès se trouve placée dans la main de fer d’autorités supranationales non élues.

 

 Il rend impossible les solidarités intergouvernementales en promouvant une mécanique de délation entre les Etats membres.

 

 Il généralise les politiques de remise en cause des acquis sociaux au prétexte d’une compétitivité à reconquérir, par l’abaissement de ce que le MEDEF et d’autres nomment le « coût du travail » (baisses de salaires, remise en cause des systèmes de protection sociale, …).

 

 Dès sa publication, la Confédération Européenne des Syndicats (CES) a condamné ce traité et a publié en réponse sa résolution des 5 et 6 juin 2012, « Un contrat social pour l’Europe » ; pilier politique de notre activité syndicale nationale et européenne pour les prochaines années.

 

 Les orientations portées par ce traité ont amené la CGT à lancer une pétition nationale  demandant le rejet de ce traité. A cet effet, un large débat doit être ouvert qui doit permettre de reconstruire une vision citoyenne et sociale de la construction européenne, avec l’objectif d’en faire un axe revendicatif jusqu’aux prochaines échéances européennes en 2014.

 

 

Un traité toxique pour les usagers, les cheminots et le service public ferroviaire

 

 

 Le TSCG a des conséquences directes sur les chemins de fer, plaçant les dépenses de la SNCF, comme celles des collectivités territoriales, de la sécurité sociale, de l’Etat, sous le contrôle autoritaire de la Commission Européenne au titre du « solde des administrations publiques ».

 

 Usant de la règle d’or, il serait donc possible à la technostructure bruxelloise d’imposer des mesures d’austérité, impactant directement le contenu du service public ferroviaire, le système de retraite des cheminots, leurs conditions de travail et la réglementation applicable.

 

 Du point de vue revendicatif, la période nous impose de faire le lien entre les enjeux de l’avenir du ferroviaire, autour de la réforme du secteur promise par le gouvernement et cette ratification qui placerait toute initiative nationale sur le sujet sous le regard soupçonneux de la commission.

 

 Cette même commission, si opiniâtre à faire respecter le contenu du traité de Lisbonne quand il concerne le droit de la concurrence, se montre par ailleurs retorse à toute initiative sur les Services d’Intérêt Général (SIG) pourtant prévus par le traité de Lisbonne dans son article 14 et son protocole n°26.

 

 La Fédération CGT des Cheminots voit dans la démarche revendicative actuelle une occasion de mettre le sujet du service public ferroviaire au centre des débats pour les prochains mois.

 

Une raison supplémentaire pour les cheminots de s’inscrire dans l’action et de participer massivement à la manifestation nationale du 30 septembre 2012, à Paris, contre le TSCG et les mesures d’austérité, pour le développement des services publics et pour un contrat social pour l’Europe

 


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 13:39

 

 

Appel aux Associations et aux gens ordinaires :

Il n’y a  toujours pas de Maison Commune à Nîmes

 


Lors de la journée du Forum des associations nous vous avons soumis l’idée (qui n’est pas neuve) de réclamer et de créer une Maison Commune des Associations à Nîmes. Nous avons senti, au cours des diverses discussions un intérêt certain et reçu un accueil favorable de la plupart. Le principe de la mise en commun des énergies a été reconnu fondamentalement utile par tous.

 

Il s’agit donc maintenant d’avancer résolument et de mieux définir les objectifs et les moyens à mettre en œuvre.

 

Deux constats doivent nous guider :

Les élus et l’Etat tergiversent depuis trop longtemps. Les associations, par nature échappent pour la plupart au contrôle des politiques et sont un contre pouvoir indépendant, un lieu de création libre, création artistique, culturelle, tout autant que sociale.

Les restrictions budgétaires et la ‘Crise’ feront inévitablement réduire les crédits accordés aux Associations et ce dans le même temps qu’elles deviendront de plus en plus nécessaires à palier les carences volontaires de l’Etat.

En gros nous ne devrions compter que sur nous même et c’est tant mieux.

 

Il n’est pas vraiment nécessaire de définir précisément au préalable les objectifs lointains. Chacun apportant ses idées et ses compétences la construction commune avancera au fil de l’action.

C’est bien celle-ci qu’il faut mieux définir et les sollicitations polies ayant été méprisées il nous semble nécessaire d’établir un nouveau rapport de force.

 

Le processus d’auto création de lieux associatifs libres, ouverts à tous, associations, collectifs ou personnes a débouché en de nombreuses villes sur des exemples remarquables de créativité et d’énergie. Pourquoi pas à Nîmes ? Le potentiel est là, éparpillé. Rassemblons le.

 

Venez nombreux à titre personnel et/ou mandatez des délégués à la réunion constitutive d’un collectif pour agir ensemble qui se tiendra

 

le 02 Octobre à 18 h au centre culturel P. Neruda.

 

 

Une Maison Commune pour créer synergie, échange, entre aide…

Une Maison Commune parce que la libre association est fondamentale à l’équilibre de la société et des individus.

Une Maison Commune pour substituer à une société où tout est à vendre, une société où tout est à partager.

 

A l’appel de l’AG Nîmes, des Indigné-e-s, et de bien d’autres (ajoutez votre signature…)

 


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 18:12

 

 

 

Grand appel unitaire à manifester contre le Traité Austéritaire
Tous à Paris le 30 septembre

Transport prévu par TGV pour un départ de Montpellier,
coût 90€  Aller- Retour
  • Vous ne pouvez pas monter : Votre soutien financier sera utile
  • Besoin de tarif réduit : nous contacter.
Inscrivez-vous train30sept-mtp@hotmail.fr

Chèque à l’ordre de « AFPG » à adresser d’urgence,
 « Comité local du Parti de Gauche, 2 rue Bosquet, 34090 Montpellier »
(si questions tél 06 44 19 06 71).
 N’oubliez pas de préciser vos numéros de téléphone,
indispensables pour vous joindre.
ATTENTION DERNIERE PRECISION UN SEUL DEPART
A 7h24-10h45, avec retour 19h15 - 22h34
Prévoir d’arriver une ½ h avant le départ

Votre inscription ne sera définitive qu’à réception du Chèque à l’ordre de « AFPG » à adresser par la poste au plus tard jeudi 21, ou sinon déposer au plus tard lundi24 avant 11h au «  Comité local du Parti  Gauche, 2 rue Bosquet, 34090 Montpellier ».

Si pb financier, merci de le dire dans  votre réponse à ce mail
Si vous prévoyez de donner, pour aider d’autres à monter,
merci aussi de nous le dire
(si questions, en particulier finances: tél 06 44 19 06 71)

 


Nom et prénom - Tel, si possible portable - nombre
Montant chèque envoyé - Orga éventuellement*

  

   

 

* pour simplifier contact




--
Comité de soutien gardois Front de gauche

 


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 19:06

 

Appel aux Associations et aux gens ordinaires :

Il n’y a  toujours pas de Maison Commune à Nîmes

 

Lors de la journée du Forum des associations nous vous avons soumis l’idée (qui n’est pas neuve) de réclamer et de créer une Maison Commune des Associations à Nîmes. Nous avons senti, au cours des diverses discussions un intérêt certain et reçu un accueil favorable de la plupart. Le principe de la mise en commun des énergies a été reconnu fondamentalement utile par tous.

 

Il s’agit donc maintenant d’avancer résolument et de mieux définir les objectifs et les moyens à mettre en œuvre.

 

Deux constats doivent nous guider :

Les élus et l’Etat tergiversent depuis trop longtemps. Les associations, par nature échappent pour la plupart au contrôle des politiques et sont un contre pouvoir indépendant, un lieu de création libre, création artistique, culturelle, tout autant que sociale.

Les restrictions budgétaires et la ‘Crise’ feront inévitablement réduire les crédits accordés aux Associations et ce dans le même temps qu’elles deviendront de plus en plus nécessaires à palier les carences volontaires de l’Etat.

En gros nous ne devrions compter que sur nous même et c’est tant mieux.

 

Il n’est pas vraiment nécessaire de définir précisément au préalable les objectifs lointains. Chacun apportant ses idées et ses compétences la construction commune avancera au fil de l’action.

C’est bien celle-ci qu’il faut mieux définir et les sollicitations polies ayant été méprisées il nous semble nécessaire d’établir un nouveau rapport de force.

 

Le processus d’auto création de lieux associatifs libres, ouverts à tous, associations, collectifs ou personnes a débouché en de nombreuses villes sur des exemples remarquables de créativité et d’énergie. Pourquoi pas à Nîmes ? Le potentiel est là, éparpillé. Rassemblons le.

 

Venez nombreux à titre personnel et/ou mandatez des délégués à la réunion constitutive d’un collectif pour agir ensemble qui se tiendra

 

le 02 Octobre à 18 h au centre culturel P. Neruda.

 

 

Une Maison Commune pour créer synergie, échange, entre aide…

Une Maison Commune parce que la libre association est fondamentale à l’équilibre de la société et des individus.

Une Maison Commune pour substituer à une société où tout est à vendre, une société où tout est à partager.

 

A l’appel de l’AG Nîmes, des Indigné-e-s, et de bien d’autres...


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22