Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 17:03

 

Communiqué de presse de l'intersyndicale:

SOLIDAIRES, CGT Nîmes, CNT, UNEF, FSU

 

 

Ni amendable, ni négociable:Retrait de la Loi Travail

Avec la loi travail dite loi El Khomri, le gouvernement lance une attaque sans précédent contre tous et toutes les salarié-es !

Dans ce projet la loi du patronat et des exploiteurs devient la règle d'un code du travail vidé de sa substance.

Ce sont 100 ans de droits acquis par la lutte qui sont ainsi balayés d'un revers de la main.

Et ce n'est pas son report de présentation devant les Parlementaires, ce qui constitue une première reculade du gouvernement face à la montée de la grogne, qui nous démobilisera.

Bien au contraire.

Nous nous opposons fermement à cette politique rétrograde, qui vise, depuis des années, gouvernement après gouvernement, réforme après réforme, à nous précariser tout en nous culpabilisant. Nous réaffirmons au contraire que ce ne sont pas les travailleur-euse-s qui «coûtent cher», comme se plaît à l’asséner le patronat, mais ce sont les capitalistes. Car

qui est responsable de la crise économique ? Qui fait des placements aventureux ? Qui licencie des salarié-e-s pour éponger les dettes des aventures boursières ? Qui spécule et

enrichit les actionnaires en utilisant notre force de travail ?

L'intersyndicale du Gard composée des syndicats

Solidaires, CGT Nîmes, FSU, CNT et UNEF dénonce avec force ce projet de loi El Khomri et appelle les salarié-e-s du privé comme du public à se mettre en grève à partir du 9 mars et à rejoindre le rassemblement qui sera organisé ce jour, de 12h à 13h30 devant la Préfecture du Gard.

Face à des attaques multiples qui répondent à une seule et même logique,

le capitalisme triomphant, notre réponse doit passer par une convergence des luttes entres les secteurs publics et privés et à la construction d'un rapport de force qui imposera le retrait, sans condition et sans amendement, de la Loi Travail et de la loi Macron.

Au soir du 9 mars 2016, nos organisations se retrouveront en réunion intersyndicale afin de définir ensemble des suites du mouvement.

 

A Nîmes le 04 mars 2016

 

Contact:

Jérémie Berthuin SOLIDAIRES 30:06.64.97.58.05

Niko CNT 30:07.68.34.32.20

 

 

                                                     

 

NI AMENDABLE,

NI NEGOCIABLE !

RETRAIT DE LA LOI TRAVAIL

 

 

Avec la loi travail dite loi El Khomri, le gouvernement lance une attaque sans précédent contre tous et toutes les salarié-es !

Dans ce projet la loi du patronat et des exploiteurs devient la règle

d'un code du travail vidé de sa substance. Ce sont 100 ans de droits acquis par la lutte qui sont ainsi balayés d'un revers de la main.

Le projet de loi El Khomri-Macron n’est pas une simple réécriture du code du travail mais bien sa destruction.

Le bon fonctionnement de l’entreprise est placé au même niveau que les droits fondamentaux. «les libertés et droits fondamentaux sont

garantis sauf si des limitations sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise».

 

UN CADEAU POUR LE PATRONAT !

 

La réécriture du Code du Travail devrait donner la primeur aux

accords d’entreprise !

C’est une régression sans équivalent dans l’histoire sociale française, réclamée depuis toujours par le patronat.

Avec le taux de chômage actuel, le rapport de forces est déséquilibré et c’est un boulevard qui est ouvert aux patrons pour exploiter sans limites les salarié-es.

Des conditions minimales seront imposées au niveau local dans un contexte où les salarié-es ne seront pas en position de se défendre.

Cette loi s’en prend à l’ensemble des travailleurs et des travailleuses,

jusqu’aux plus précaires :

Par exemple, les apprenti-e-s mineur-es à partir de 16 ans pourront être contraint-e-sà travailler 40 heures par semaine et/ou jusqu'à 10 heures par jour, et pour un salaire dérisoire par rapport à un salarié «adulte».

Le gouvernement Sarkozy avait déjà abaissé l'âge légal du travail de nuit, le gouvernement Hollande offre quant à lui la jeunesse en pâture au patronat.

Aujourd'hui presqu'un-e étudiant-e sur deux doit travailler pour financer ses études avec des emplois précaires.

Quand ils-elles veulent rentrer sur le marché du travail, leur statut reste toujours précaire (CDD, stages, service civique...). Avec le projet de loi El Khomri, leur perspective c'est la précarité à vie !

Toutes et tous les salarié-es sont concerné-es y compris les agent-es

titulaires ou non de la Fonction Publique avec pour exemple :

la légalisation de la précarité. Le projet de loi prévoit le recrutement de

«contractuel-les à temps complet ou incomplet en fonction des besoins du service» dans les «groupements d'établissements scolaires publics» et dans les «établissements d'enseignement supérieur».

Toute la déréglementation des 35 heures sera immédiatement transposable par simple décret aux trois versants de la Fonction Publique.

Cette loi ouvre en outre la voie à toujours plus de dérégulation et de flexibilité dans l’entreprise, au détriment des travailleur-euse-s :

en plus d’un plafonnement aux prud’hommes des indemnités en cas de licenciement illégal, cette loi facilite les licenciements économiques, et privilégie les accords d’entreprise, au cas par cas, au détriment d’une réglementation collective et commune à tous et toutes.

Le but est évidemment de diviser et de singulariser les problématiques,

afin de briser toute revendication collective.

 

CONSTRUISONS ENSEMBLE LA MOBILISATION

 

Nous nous opposons fermement à cette politique rétrograde, qui vise, depuis des années, gouvernement après gouvernement, réforme après réforme, à nous précariser tout en nous culpabilisant. Nous réaffirmons au contraire que ce ne sont pas les travailleur-euse-s qui «coûtent cher», comme se plaît à l’asséner le patronat, mais ce sont les capitalistes.

Car qui est responsable de la crise économique? Qui fait des placements aventureux ? Qui licencie des salarié-e-s pour éponger les dettes des aventures boursières ?

Qui spécule et enrichit les actionnaires en utilisant notre force de travail ?

Face à des attaques multiples qui répondent à une seule et même logique, le capitalisme triomphant, notre réponse doit passer par une convergence des luttes entres les secteurs publics et privés et à la

construction d'un rapport de force qui imposera le retrait, sans condition et sans amendement, de la Loi Travail et de la loi Macron

 

 

L'intersyndicale du Gard composée des syndicats Solidaires, CGT

Nîmes, FSU, CNT et UNEF dénonce avec force ce projet de loi El Khomri et appelle les salarié-e-s du privé comme du public à se mettre en grève à partir du 9 mars et à rejoindre la mobilisation initiée dans

les autres secteurs attaqués par le gouvernement.

 

 

RASSEMBLEMENT

MERCREDI 09 MARS

A PARTIR DE 12H00

 

DEVANT LA PREFECTURE DE NIMES

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 18:03

 

Info reçue par mail

 

 

 

Pas d'expulsion sans relogement, un toit c'est un droit !

 

 

Face au chômage et à la précarisation accentuée par la crise économique et sociale,

 

le mal-logement est en France un problème concret pour des millions de personnes.

 

 

A l'occasion du 9ème anniversaire de la Loi DALO, le Comité Droit Au Logement (DAL

 

Nimes et environs) rappelle un certain nombre de demandes, notamment à l'approche

 

de la fin de la trêve hivernale fin mars qui relancer a les expulsions:

 

. relogement des mal logés et sans logis

 

. arrêt des expulsions sans relogement

 

· amélioration de la loi DALO et DAHO, afin que ce nouveau droit devienne effectif

 

· réalisation massive de vrais logements sociaux accessibles aux ménages modestes .

 

renforcement des moyens de défense des locataires, des mal logés et des sans logis.

 

 

 

Rassemblement samedi 5 mars à 14h00

 

marches du Palais de Justice, coté Esplanade

 

DROIT AU LOGEMENT

 

Nimes et environs

 

c/o Solidaires

 

6 rue Porte d'Alès 30000 Nimes

 

07-68-28-04-53

 

dal30@riseup.net

 

 

 

 

Repost 0
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 17:47

 

Info reçue par mail :

 

A LIRE ! POUR CE SAMEDI 5


BONJOUR ! de retour de Notre Dame des Landes, au dela des espérances (!) ou parmi les 60000 participant-e-s nous avons retrouvés les pot-e-s de Sivens, Toulouse, Aveyron, Lozére, ZAD & ACIPA ou nous avons été convié-e-s chaleureusement à l' AG de nos collectifs le dimanche à NDL

Je vous communiquerais un soir de rencontre/partage dans la semaine qui vient, vers 18h30 et autour d'une soupe (qui sera pas à la grimace ! )
POUR L'HEURE, nous co-organisons avec Marianne+  
a projection de  "LA RESISTANCE RESPIRE"
avec notre Amie ROXANE, la réalisatrice auto-média
SAMEDI 5   à St. JEAN DU GARD place forte de nos Cévennes !
 
A PARTIR DE 17H30 rencontre échanges avec assos et collectifs,
La Borie notamment et préparation de la soupe commune
( amenez légumes et en + de la soupe vous pouvez amener à boire et manger à votre convenance )
 
FILM/DEBAT A 20H    LA RESISTANCE RESPIRE au cinéma de St. Jean du Gard 
                                     Avec l'équipe CINECO  Participation Au Frais 5 euros
 
  POSSIBILITE D'HEBERGEMENT GRATOS POUR DORMIR A St. Jean du Gard contact info>>

                                                                                                                                   0617615174    

A SAMEDI !!  BELLE SOIREE D'INFOS et D'ECHANGES EN PERSPECTIVE !!!
                                                       passeur orga & info >>>dd
 
A pied, en stop, en vélo, moto,  voiture, voire co-voiturage( info 0617615174) et tout autre moyen
 
y aura à boire et à manger ! pour le corps et l'esprit !!! FAITES TOURNER L'INFO !!!!
 
 
 
Repost 0
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 17:11

 

Source : http://www.reporterre.net

 

 

La famille de Rémi Fraisse lance un appel aux dons pour pouvoir obtenir justice

28 janvier 2016
 


 
 

La famille de Rémi Fraisse vient de lancer un appel à dons sur le site Le pot commun, afin de financer les frais liés à la procédure judiciaire (avocats, experts). « Nous voulons donner ses chances à cette quête de vérité qui est la notre et qui doit permettre d’éviter que de tels drames se reproduisent », précisent les parents et la sœur de Rémi Fraisse. Le jeune homme a été tué par les forces de l’ordre lors d’un rassemblement à Sivens le 26 octobre 2014.

Le mercredi 27 janvier, plus de 1100 euros avaient déjà été récoltés. Pour participer : Le Pot commun.

- Source : Reporterre


Lire aussi : Mort de Rémi Fraisse : les arrangements des gendarmes avec la vérité

 

 

Source : http://www.reporterre.net

 

 

Repost 0
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 20:26

 

Source : http://www.cgt-gard.fr

 

14

Jan

2016

26 Janvier : Manifestation à Nîmes. Départ 15h Maison Carrée    
 

10 h 30 : Manifesfation à Alès : rendez-vous à 10h30 devant la sous-préfecture

15h : Manifestation à Nîmes. Rendez-vous devant la Maison Carrée

 

 

 

Tract 26janvier_2016-_site

Pièce-jointe: Téléchargez ce fichier (Tract_26janvier_2016.pdf)Tract_26janvier_2016.pdf[ ]306 Kb

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : http://www.cgt-gard.fr

 

 

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 16:12

 

Info reçue par mail

 

 

A diffuser largement, merci !

 

Vous qui n’avez pas de logement, vous qui êtes menacés d’expulsion Vous n’êtes pas seuls

Nous faisons le constat : les lits sous les ponts, les familles à la rue, l’angoisse des expulsés,
les hôtels miteux et sans lendemain, le 115 saturé !
Ca suffit !

 

Battons-nous ensemble pour que tous soient logés :

les sans logis et les mal logés, locataires ou non, qui ont des problèmes de revenus, de discrimination, de violence conjugale, de droit au séjour, de racisme.

Un toit c’est un droit, nous voulons l’exiger

 

On crée un DAL à Nîmes !

(Comité Droit Au Logement)

 

Ensemble : personnes sans logis, mal logés, citoyens, bénévoles, militants qui refusons cette situation, associations et organisations soutiens,


nous mettons en commun notre énergie pour obtenir :

  • L’arrêt des expulsions sans relogement,

  • Un logement décent pour toute personne ou famille sans logis ou

    mal logée,

  • L’application des lois qui le régentent : DALO, Droit à l’hébergement,

    Réquisition des logements vacants...

  • La mobilisation d’un large mouvement solidaire.

  • Assemblée générale constitutive du Comité Droit au logement de Nîmes

  • le 28 janvier 2016 à 18h30 au Centre Pablo Neruda
    1 place Hubert Rouger (proche Bd. Jean Jaurès) Renseignements : 07-68-28-04-53/dal30@riseup.net

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ils réagissent Appels et pétitions
commenter cet article
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 21:43

Info reçue par mail

 

 

Depuis la zad de Notre-Dame-des-Landes - Ce que nous voulons
pour le 9 janvier

        Nous sommes un groupe d'occupant-e-s de la ZAD qui participe
aux assemblées d'organisation du 9 janvier. Ce texte a l'ambition
d'énoncer, depuis notre position dans le mouvement, quelle dynamique
on souhaite pour ce moment. Il s'agit à la fois de diffuser le
consensus d'action élaboré dans les assemblées, et de partager des
réflexions pour contribuer à se tenir ensemble ce jour là.

        Le procès du 13 janvier est une attaque sans précédent contre
les habitants et paysans résistants de la ZAD. Une attaque du même
ordre que celle de l'automne 2012, même si elle ne prend pas cette
fois ci la forme d'une intervention policière, du moins pour
l'instant. AGO-VINCI veut à tout prix acculer les habitant-e-s au
départ, en les menaçant d'expulsion sans délai, de saisie de leur bien
et de leur cheptel et en réclamant qu'ils soient condamnés à des
amendes journalières exorbitantes.

        Le 9 janvier, nous voulons arracher l'abandon des procédures
d'expulsions et d'expropriations à l'encontre des habitant-e-s dits
historiques de la ZAD. Nous voulons reprendre l'initiative et
l'offensive, face aux attaques répétées de ces derniers mois contre le
mouvement : relance des procédures contre les habitant-e-s, nouveaux
appels d'offres pour les travaux, campagne médiatique contre la ZAD...
Le 9 Janvier est donc un jour décisif. Pourtant, nous ne l'envisageons
pas comme un coup d'éclat sans lendemain mais plutôt comme le début
d'une montée en puissance afin d'arracher l'abandon du projet dans les
deux années qui viennent.

        Pour la journée du 9 janvier, l'assemblée du mouvement a
imaginé une forme spécifique qui n'a pas vocation à devenir une ligne
figée. Le mouvement pourra en utiliser d'autres, que ce soit en cas
d'attaque sur la zone ou de futures mobilisations. Ce 9 janvier,
plusieurs convois de vélos et de tracteurs convergeront des 4 points
de la région pour faire un grand banquet au pied du pont de Cheviré,
ils seront rejoints par un manif piétonne au départ de Neustrie. Si
les autorités cherchent à nous en empêcher, nous trouverons ensemble
le moyen de nous déployer sur les axes de circulation de diverses
autres manières, en divers points. Cette forme, est un pari audacieux.
L'action conjointe, ce jour là, de différents convois, avec les
paysans solidaires et les comités locaux, préfigurera  le blocage
décentralisé de la région en cas d'expulsion de la ZAD ou de démarrage
des travaux. Ce 9 janvier est organisé dans la plus grande urgence,
mais nous en ferons néanmoins une démonstration de force.

        Dans ce contexte de menace renforcées, le blocage est - avec
l'occupation - l'une des pratiques à même de dépasser les désaccords
qui traversent régulièrement le mouvement autour des formes et
objectifs des manifestations de rue. Tiraillé par ces divergences
stratégiques, celui-ci a eu trop tendance à se replier sur ce qui se
construit à l'intérieur de la  ZAD. Ce qui s'y joue est passionnant et
crucial pour l'avenir mais insuffisant pour obtenir en soit l'abandon
du projet. Ces derniers mois, la volonté de mener de nouveau des
actions unitaires à l'extérieur de la zone, facilitée par
l'acharnement de Manuel Valls contre la ZAD et ses habitants, a permis
à la lutte de reprendre progressivement du poil de la bête et de
sortir de l'attente d'une intervention. Se sont succédés un
rassemblement à Angers contre les naturalistes collabos du GECCO, un
blocage de l'usine Nobelsport de Pont de Buis avec les comités de
soutien du Finistère, un convoi « CAP sur la COP » qui a bravé l'état
d'urgence jusqu'aux portes du palais de Versailles. Alors que l’État
cherche à resserrer l'étau, il est vital d'amplifier cette dynamique.

        Nous invitons donc, ce 9 janvier, toutes celles et ceux qui
veulent renforcer cette lutte à faire preuve d'une attention
particulière aux différentes composantes du mouvement : aux
habitant-e-s concerné-es par ces procédures qui portent avec nous
cette action mais dont la plupart ne souhaitent pas que ça tourne à
l'émeute ; aux paysan-nes qui mettent leur outil de travail en jeu sur
le periph ; mais encore à toutes celles et ceux qui seront à nos côtés
ce jour là.

        Avoir une attention particulière à se tenir ensemble, dans
notre diversité, c'est par exemple ne pas chercher à déclencher un
affrontement direct avec la police, ce qui serait absolument
anti-stratégique ce jour là. Mais c'est aussi savoir faire bloc en cas
de charge pour éviter les arrestations. C'est ne pas chasser les
journalistes dont la présence est perçue comme nécessaire par nombre
d'entre nous dans ce contexte. Mais c'est aussi ne pas harceler les
personnes qui se masquent parce qu'elles ne veulent pas être prises en
photos par la police. C'est être en capacité de dialoguer tout en
gardant en tête les objectifs communs de la journée : que ce soit face
à un automobiliste exaspéré, face à un citoyen qui entreprend de
démontrer en quoi peindre un slogan sur la route serait une « action
violente », ou face à quelqu'un qui se laisserait emporter par la
colère qu'attisent les provocations policières. Le succès de cette
action repose sur notre capacité à faire qu'au fil de la journée les
diverses initiatives soient comprises et portées ensemble.

        Ce qui fait notre force c'est de nous être mis d'accord en
assemblée du mouvement sur l'objectif du 9 janvier et sur l'ambiance
que nous y voulons. Ce jour-là, ce n'est qu'en faisant preuve d'une
intelligence collective transversale aux différentes sensibilités qui
font cette lutte, que nous parviendrons à constituer une puissance à
même de faire plier le gouvernement.

Des occupant-e-s de la ZAD
_______________________________________________
 I A C A M !
Infos Anti-autoritaires en Cévennes à l'Assaut des Montagnes !

 

 

Repost 0
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 21:25

Info reçue par mail

 

 

Dans la foulée de l'appel à grande mobilisation à Nantes

et dans l'hexagone

PAS D'EXPULSION à Notre-Dame-des-Landes.....

(décision tribunal le 13 janvier)

et ARRET DU PROJET D'AEROPORT, les membres du collectif NDDL/Nimes vous invitent

 

à un RENDEZ VOUS

Avenue FEUCHERES à NIMES

à HAUTEUR de la PREFECTURE

CE SAMEDI 9 JANVIER à 16 H

 

Défilé de panneaux et visuel, échange des nouvelles et prise de parole

et pour celles et ceux qui le veulent apporter gouter et boissons à partager !

 

et bien sur SOUTIEN à TOUTES les ZAD ! ici et ailleurs !

 

 

RASSEMBLEMENT Samedi 9 janvier contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes NDDL

 

 

Comme à Notre-Dame-des-Landes, à Nantes et partout en France, Rassemblement à Nîmes ,le 9 janvier  pour une grande Journée de mobilisation.
 

Suite à la convocation des habitants et paysans historiques pour leur audience en expulsion le 13/01/2016, et dans un climat d'annonces d'expulsions et de reprise des travaux au début de l'année 2016, montrons à l'Etat et Vinci que nous ne nous laisserons pas faire;

La lutte pour la préservation de la zone humide de Notre Dame des Landes est un mouvement citoyen, regroupant des gens de tous horizons sensibles à la destruction de l'environnement. Cette lutte dure depuis 40 ans. Le projet d'aéroport qui menace cette terre a été stoppé grâce à une mobilisation locale importante, une occupation de la zone à défendre, ainsi qu'un vaste mouvement de solidarité au niveau national.A Notre Dame des Landes, à Nantes, et dans toutes les villes de France, sont prévus des rassemblements pour exprimer notre opposition à ce projet. 
A Nîmes, le collectif de solidarité à la lutte de Notre Dame des Landes invite à un
 
rassemblement :
SAMEDI 9 JANVIER, à 16 heures, AVENUE FEUCHERES, à hauteur de la préfecture. 
 
 
Nous vous informons également de la projection d'un film au sémaphore sur la ZAD de Notre Dame des Landes : "Le dernier continent", en présence du réalisateur, le lundi 11 janvier à 20h30.

 

 

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes Appels et pétitions
commenter cet article
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 21:03

 

Info reçue par mail

 

 

DÉFENDRE L'ETAT DE DROIT


L'Etat d'urgence est en place depuis plus d'un mois !

 

Un état d'exception n'a pas vocation à s'installer dans la durée, c'est pourquoi la LDH section de Nîmes vous convie à une rencontre

le mardi 5 janvier 2016, à 18h30,dans le local de réunion de la LDH, place Eliette Berti

 

Nous vous proposons de déterminer ensemble les actions à faire vivre pour défendre l'état de droit autour des exigences suivantes

 

  • Respect de la liberté de manifester, de se réunir et de s’exprimer ;
  • Pour la levée immédiate de l’état d’urgence et contre l’état d’exception permanent ;
  • Arrêt des poursuites contre les manifestant-e-s, les militant-e-s des mouvements sociaux;
  • Abandon de la déchéance de la nationalité et de la constitutionnalisation de l’état d’urgence.

 

Merci de nous faire connaître votre intention de participer à cette réunion.
Salutations militantes

 

LDH section de Nîmes

 

https://www.facebook.com/Ldhnimes

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions Se protéger
commenter cet article
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 13:47

 

Info reçue par mail

 

 

 

 

 

Bonjour chers Colibris nîmois et alentours !

 

Nous vous envoyons un petit mail pour vous faire savoir que nous seront présents à la "Soupe pour le Climat", prévu par Coalition Climat 21, qui se déroulera samedi prochain (12 décembre donc) place de la Calade de 16h à 19h… Venez nous y voir ! :)

Cependant, nous aurions bien besoin d'un petit coup d'aile pour tenir le stand et éventuellement filer un peu la main pour les préparatifs avant 16h… Ce sera un moment convivial où nous aurons l'occasion de rencontrer de nombreuses autres associations qui œuvrent sur Nîmes. Tenez nous au courant si vous êtes disponibles ! :)

D'autre part, "Demain", le film de Mélanie Laurent et Cyril Dion, est encore programmé mais peut être pas pour longtemps…

(bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=Bk2LnbrXx_I)

En effet, la règle du jeu des cinémas est dure, et pour qu'un film puisse rester un petit moment en salle et il faut qu'il fasse beaucoup d'entrées ! Cyril Dion compte sur les Colibris pour remplir les cinémas afin que leur film puisse rester plus longtemps en programmation. Donc allez-y vite ! ;)

PS : Et n'oubliez pas la réunion plénière qui aura lieu samedi 19 décembre au Jardin Intérieur à partir de 15h ;)

 

Groupe Colibris Nîmes

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22