Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 18:04

 

Source : http://rue89.nouvelobs.com

 

Arrêt sur images

Donald Trump président des Etats-Unis : dépasser le vertige

 

 

 
 

Puisque à l’heure où j’écris, Donald Trump prononce son discours de vainqueur, puisqu’il faut bien regarder en face cette image inimaginable, inutile de dissimuler un sentiment d’effroi, sociologiquement naturel pour un Européen de mon profil. Journaliste, électeur traditionnel de gauche, roulant en Vélib (quand pas en scooter), vivant dans la capitale d’un grand pays européen développé, j’ai tout pour redouter l’accession au pouvoir du Trump que le système médiatique mondial m’a présenté, et que nous avons abondamment décrit sur ce site.

Tout pour trembler, comme ces Américains qui, parait-il, ont pris d’assaut le site de l’immigration canadienne. Tout pour partager ce vertige, qu’a tweeté l’ambassadeur de France à Washington Gérard Araud avant d’effacer son tweet, ce vertige devant le climato-scepticisme du nouveau président américain, ou devant le monde post-OTAN que ses déclarations ont semblé esquisser.

 

Amère satisfaction

On nous a trop conditionnés à attendre de l’Amérique salut et protection, pour que nous ne tremblions pas de voir Trump aux manettes. Et c’est à peine si ce vertige se panache de l’amère satisfaction de voir que l’appareil médiatico-sondagier, de ses grands patrons à ses soutiers, refusant jusqu’à hier soir d’envisager l’inimaginable, s’est une fois encore auto-persuadé que le monde était à son image.

Que cette machine folle, qui a d’abord assuré à Trump une promotion insensée, en braquant sur lui ses caméras fascinées, avant de tenter dans la panique de tuer le monstre qu’elle avait fabriqué, cette machine est irréformable. Et qu’il est donc plus que jamais indispensable que s’inventent, un jour, Dieu sait sous quelle forme, d’autres médias.

S’il fallait un signe, un seul, qu’ils sont irréformables, et ne comprendront jamais, c’est celui-ci  : tous les envoyés spéciaux des médias mainstream français qui se sont délocalisés aux Etats-Unis pour couvrir l’élection se sont installés... à New York. Au milieu des gratte-ciel, des financiers, des journalistes, des éditeurs et des think tanks, c’est-à-dire à l’endroit des Etats-Unis où le phénomène Trump est le plus opaque. Où les rideaux sont les plus hermétiquement clos sur le peuple américain. Pas un seul ne s’est installé à Flint ou à Detroit, c’est à dire au cœur du nouveau trumpisme.

 

Trump n’est pas que sa caricature

Mais ce vertige ne dispense pas de tenter de comprendre. Trump est bien entendu la caricature misogyne et xénophobe qu’en présentent les medias, européens et américains. Mais il n’est pas que cela.

C’est aussi, comme le reconnaissait Michael Moore, ou comme le rappelait voici deux mois l’ancien directeur du Monde Diplomatique Ignacio Ramonet, dans un article que nous avions signalé, et qu’il va être urgent de relire aujourd’hui, un candidat qui souhaite augmenter les droits de douane des produits chinois, augmenter les impôts des traders des hedge funds, renégocier ou sortir de l’OMC, diminuer le prix des médicaments, maintenir les assurances santé et vieillesse instaurées par Obama que les autres candidats républicains souhaitaient supprimer, rétablir le Glass-Steagall Act, voté lors de la crise de 29 et abrogé par Bill Clinton, qui séparait banque traditionnelle et banque d’affaires (nous vous l’expliquons ici).

Que sa future majorité républicaine lui laisse les mains libres pour mener à bien ce programme est une autre affaire, mais c’est aussi sur ces promesses qu’il s’est fait élire. On a toutes les raisons de trembler, mais il n’est pas interdit de chercher à comprendre.

 
Initialement publié sur Arretsurimages.net

 

                                                                                ************************

 

Source : https://reporterre.net

 

La faillite de la classe dirigeante

9 novembre 2016 / Hervé Kempf

 


 

 
 
 

On ne peut s’empêcher de prendre la victoire de M. Trump comme une claque immense aux classes dirigeantes. Il est vulgaire, sexiste, raciste, climato-sceptique, oui. Il est dangereux, oui. Il est un milliardaire qui méprise profondément les pauvres, oui. Il a une attitude effrayante à l’égard de l’environnement, oui.

Mais si M. Trump a gagné, c’est, que cela plaise ou non, parce qu’il a su parler à une large partie des « petites gens ». Exprimer leur rejet de l’establishment oligarchique qui se partage le pouvoir politique à Washington et le pouvoir financier à Wall Street. Exprimer leur ras-le-bol d’une « globalisation » qui se fait à leur détriment. Exprimer leur malaise dans un monde qu’ils ne comprennent plus.

Et surtout, si Trump a gagné, c’est parce que la pseudo-gauche aux ordres de, ou fondue dans, la finance a mis tout son poids contre le seul qui aurait pu le battre, Bernie Sanders. Celui-ci était le candidat qui parlait au peuple et aux jeunes, mais pour leur proposer un avenir où la justice et l’écologie seraient les maîtres-mots, un avenir où l’on reprendrait le contrôle des marchés financiers.

Pour les classes dirigeantes, il représentait le véritable danger. Il fallait l’éliminer. Et Mme Clinton a bénéficié d’un appui éhonté...

 

*Suite de l'article sur reporterre

 

 

Source : https://reporterre.net

                                              

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22