Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 16:48

 

Le Monde.fr | 21.01.2013 à 16h23 • Mis à jour le 21.01.2013 à 16h38

 

Iraqi harbour workers unload sacs of food stuff received in line with the United Nations oil-for-food deal in the port of Umm Qasr, some 620 km south of Baghdad, 03 June 2001. Iraq has announced a halt in its oil exports as of 04 June in a row with the UN over the terms of its oil-for-food program implemented after the 1991 Gulf War. The timing coincides with the end of the current phase of the deal and will wipe around 2.2 million barrels per day (bpd) off the world oil market. AFP PHOTO/Karim SAHIB

 

Le procès du volet français des détournements du programme de l'ONU en Irak "pétrole contre nourriture" s'est ouvert lundi 21 janvier devant le tribunal correctionnel de Paris. Pendant un mois vont comparaître 18 prévenus soupçonnés d'avoir tiré un bénéfice personnel de ce programme mis en place alors qu'un embargo avait été décrété contre le régime de Saddam Hussein après l'invasion irakienne du Koweït en 1990.

British non-governmental organisation Voices in the Wilderness members Andrea Neadham (R), Umberto Greco (C) and Milan Rai stage a sit-in 09 August in front of the United Nations weapons insepctions headquaters in Baghdad.

En 1995, l'ONU avait mis en place le programme "pétrole contre nourriture" ("oil for food") pour assouplir cet embargo. Ce système avait permis à Bagdad de vendre des quantités limitées de pétrole en échange de biens humanitaires et de consommation nécessaires à la population.

Après la chute de Saddam Hussein, en 2003, à la suite de l'invasion de l'Irak par les Etats-Unis, il s'avérera que le régime avait détourné massivement ce programme, par le biais de ventes parallèles et de surfacturations.

Le montant de ces détournements a été évalué au niveau mondial entre 10 et 40 milliards de dollars par la commission d'enquête indépendante mise en place en 2004 par l'ONU et menée par l'ancien chef de la réserve fédérale américaine, Paul Volcker.

Le contournement reposait sur un double mécanisme. Les dirigeants irakiens attribuaient des barils à des personnalités "amies", qui recevaient des commissions lors de la revente du pétrole en contrepartie de leur lobbying en faveur de la levée de l'embargo.

 

 

A Iraqi man walks 20 August 2002 between rows of flour sacks at a storehouse used, according to the Iraqi authorities, to store food imported within the UN-authorized oil-for-food programme in al-Taji some 30 kilometres (20 miles) north of Baghdad. Iraq denied that the former biological weapons facility was procuding such arms saying the site was used as a warehouse for foodstuffs. The Iraqi authorities organised a visit for journalists accredited in Baghdad to the facility, to see for themselves. The washington Times reported 14 August 2002 that a US spy satellite had photographed ome 60 trucks moving about the facility once called the al-Taji Single Cell Protein Plant, which Iraqis converted into a biological weapons facility that was bombed duing the 1991 Gulf War. AFP PHOTO/KARIM SAHIB

Le régime de Saddam Hussein exigeait d'autre part des compléments de prix par rapport aux tarifs déclarés à l'ONU et empochait la différence par le biais d'intermédiaires et de sociétés écrans. Le scandale a éclaboussé des centaines de sociétés et personnalités dans plusieurs dizaines de pays.

L'ancien ministre de l'intérieur Charles Pasqua, 85 ans, est soupçonné d'avoir perçu du régime irakien des bons pour 11 millions de barils de pétrole en 1999 et 2000, ce qu'il nie. Il est poursuivi pour "trafic d'influence passif" et "corruption d'agents publics étrangers".

A l'époque numéro 2 du groupe pétrolier, le PDG de Total Christophe de Margerie est poursuivi pour complicité d'abus de biens sociaux. Il est soupçonné d'avoir joué un rôle dans le contournement de l'embargo onusien contre l'Irak, ce qu'il conteste. Le groupe Total est également poursuivi en tant que personne morale, pour corruption, complicité et recel de trafic d'influence.

 Ambassadeur de France aux Nations unies de 1991 à 1995 puis conseiller spécial du secrétaire général de l'ONU de 1998 à 2002, Jean-Bernard Mérimée est soupçonné d'avoir été allocataire de 6 millions de barils entre 2001 et 2003. Il est poursuivi pour trafic d'influence et corruption.

Homme d'affaires français qui militait pour la levée de l'embargo contre l'Irak, Claude Kaspereit est soupçonné de s'être vu allouer 9,5 millions de barils de 2001 à 2003 pour le compte de sa société EOTC. Il est renvoyé pour abus de biens sociaux et corruption.

Ancien diplomate spécialiste du Moyen-Orient, Serge Boidevaix, 84 ans, a présidé l'Association franco-irakienne de coopération économique. Il est soupçonné d'avoir bénéficié de 32,7 millions de barils entre 1998 et 2003 pour le compte de la société suisse Vitol. Il est jugé pour trafic d'influence et corruption.

Ancien conseiller diplomatique de Charles Pasqua de 1993 à 2001, Bernard Guillet a rencontré à plusieurs reprises à Bagdad l'ancien vice-premier ministre Tarek Aziz. Poursuivi pour trafic d'influence et corruption, il est soupçonné d'avoir bénéficié d'allocations pour 6 millions de barils entre 2001 et 2003.

 

 

 

LE MONDE | 21.01.2013 à 10h53 Par Pascale Robert-Diard


L'ancien ministre de l'intérieur Charles Pasqua, en juillet 2009.

Dix ans après le procès Elf, deux ans après celui des ventes d'armes à l'Angola, dit "Angolagate", l'affaire "pétrole contre nourriture" qui arrive à son tour devant le tribunal correctionnel de Paris, lundi 21 janvier, distille le même parfum de diplomatie parallèle et de corruption.

Comme dans les affaires précédentes, la justice intervient alors que le train de l'histoire est passé depuis longtemps. Celle qui va être jugée pendant quatre semaines naît... trente ans plus tôt...(*suite de l'article disponible aux abonnés du "Monde")

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ils réagissent
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22