Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 16:14

 

 

Source : www.franceinfo.fr

 

 

"Fais pas scier" scandent les professionnels du bois

par Rédaction de France Info mardi 7 octobre 2014 14:44

Plusieurs centaines de patrons de scierie rassemblés ce mardi près de l'Assemblée Nationale à Paris © Radio France / Nathanael Charbonnier

Plusieurs centaines de patrons de scieries industrielles venus de toute la France se sont rassemblés ce mardi midi près de l'Assemblée Nationale à Paris. Ils entendaient demander au gouvernement de mieux encadrer les exportations de bois brut français vers l'Asie et notamment la Chine. Ils souhaiteraient la mise en place de quotas d'exportation.

 

 

                                                                     ******************************************

 

Source : objectifaquitaine.latribune.fr

 

 Pour les scieurs, la coupe est pleine

Pascal Rabiller  |  06/10/2014, 11:26

 

 

 

BOIS Exporté vers la Chine en 2013, le million de m3 de grumes de forêts françaises aurait entrainé une perte de 800 M€ de CA pour les scieurs Exporté vers la Chine en 2013, le million de m3 de grumes de forêts françaises aurait entrainé une perte de 800 M€ de CA pour les scieurs

 

 

 

Demain mardi 7 octobre, 1.000 dirigeants de scieries, en provenance de toute la France, membres de la Fédération nationale du bois, vont manifester devant l’Assemblée nationale, place Edouard-Herriot à Paris. Ils reprochent au gouvernement son “inaction et son laxisme” concernant l’exportation massive de grumes vers l’Asie.

 

Demain, de 13 h à 18 h, les scieurs venus de toute la France, et donc d'Aquitaine, 2e région de France en implantation de scieries, vont manifester devant l'Assemblée nationale. Ils reprochent au gouvernement en général, et au ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, en particulier, de ne rien proposer pour endiguer ce que la Fédération nationale du bois (FNB) qualifie "d'hémorragie des exportations de grumes vers la Chine".
Selon la FNB, 1 million de m3 de grumes financées pour partie par le Fonds forestier national auraient été expédiées en Chine en 2013. Cette "fuite" des grumes vers la Chine où elles sont transformées, aurait entraîné une perte de valeur ajoutée, pour l'industrie française, estimée à 800 M€, toujours en 2013.

800 M€ perdus, 45.000 emplois menacés

Après avoir été reçus deux fois par Stéphane Le Foll pendant l'été, pour "expliquer l'urgence de la situation", les professionnels déplorent le fait qu'aucune disposition n'ait été prise pour la filière. "Si le gouvernement ne fait rien, ce sont 450.000 emplois qui sont directement et indirectement menacés", explique Laurent Denormandie, président de la FNB et porte-parole des scieurs.
Paul Lesbats, président régional de la Fiba (Fédération des Industries du Bois d'Aquitaine) et PDG de Lesbats Scieries d'Aquitaine (Deux sites industriels, 100 salariés. Siège à Léon dans les Landes) souligne que si "pour le moment, les industriels aquitains sont peu concernés par ses exportations qui concernent des feuillus principalement, l'intérêt grandissant des asiatiques pour nos stocks de résineux laisse planer une menace à court terme pour notre secteur de la transformation". Un secteur qui emploi 34.000 personnes en Aquitaine et génère 2,6 Md€ de chiffre d'affaires.
Laurent Normandie s'interroge : "De nombreux pays, comme les USA, pratiquent une politique de quotas pour la sauvegarde de leur industrie nationale, pourquoi pas la France ?", tout en rappelant que la filière forêt-bois a été reconnue comme étant une filière stratégique pour une nouvelle France industrielle, et que, de fait, la sécurisation des approvisionnements devrait constituer, a minima, un préalable au développement de cette industrie du sciage.

 

 

 

                                                                           *************************************

 

 

 

Rappel des faits :

 

Source : www.consoglobe.com

 

La forêt et le bois français pillés

Marché du bois ; l’Europe naïve ?

bois françaisContrairement à la Chine, l’Europe n’a instauré aucune politique tarifaire pour soutenir ses industriels et sa filière de transformation. La Chine, elle, s’appuie sur une politique tarifaire qui favorise son industrie de transformation. D’où le déséquilibre.

Un déséquilibre qui au total ne menace pas que les exportateurs mais aussi la survie du reste de la filière bois, la première et la seconde transformations :
– Parce que, on l’a vu, les prix des matières premières augmentent trop vite,
– Parce que dans le même temps, la matière première se fait plus rare et l’approvisionnement plus difficile,
– Parce que, surtout, Chinois et Indiens se sont spécialisés dans la production de parquets et meubles dont les importations en France et en Europe, sans contrainte, explosent,
– Parce que les industriels de seconde transformation français ne sont pas compétitifs face aux asiatiques.

Bois – Une politique tarifaire déséquilibrée

La politique tarifaire chinoise conduit très exactement à importer des bois non travaillés. Alors qu’aucun de ses produits n’est taxé à l’entrée en Europe, pour favoriser ses transformateurs, la Chine taxe les importations :

- De bois brut à 8%
– De sciage à 14%
– De parquets à 20%
– De meubles à 100%

sylviculture bois françaisLa Fédération française du bois s’inquiète ainsi de la probable fermeture de nombreuses scieries et industries de la seconde transformation. Elle réclame  une régulation de l’exportation de bois. Il faut agir « avant la disparition de l’outil industriel ». Elle souhaite ainsi  freiner l’exportation de bois brut au profit de bois ayant subit en France une minimum de transformation et donc une augmentation de sa valeur ajoutée (transformation en planches, par exemple).

ADVERTISEMENT

Il ne s’agit pas de pointer du doigt les exportateurs de grumes qui seraient des accusés faciles, mais il faut (pour la sylviculture comme en d’autres domaines) une action régulatrice à l’échelle de l’Europe. Des mesures (taxe carbone, TVA sociale, …) imposées aux produits chinois pourraient réduire les écarts de compétitivité.

Le rééquilibrage des taxes européennes et chinoises ne ferait que du bien à nos forêts finalement. Messieurs les Politiques, à vous d’agir….

*

 

(1) selon les chiffres de la FNB dans un document diffusé le 3 avril 2012.

Encouragez les Pouvoirs publics à agir et signez la pétition !


Lire aussi au sujet du bois et de l’achat de bois

Outils pratiques


 

 

Source : www.consoglobe.com

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Alertes- Ce que vous devriez savoir
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22