Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 23:14

http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=4820

13-09-2011

Exploité par la société Socodei, filiale du groupe EDF, Centraco est un centre de traitement et de conditionnement de déchets faiblement ou très faiblement radioactifs, situé sur la commune de Codolet, à proximité du site de Marcoule, dans le Gard. Le traitement s’y effectue soit par fusion pour les déchets métalliques, soit par incinération pour les déchets incinérables.

Le 12 septembre, l’explosion d’un four servant à fondre les déchets radioactifs métalliques a déclenché un incendie dans l’installation, lequel a pu être maîtrisé à 13h le jour même. L’accident a fait un mort et quatre blessés, dont un gravement présentant des brûlures. Le bâtiment n’a, lui, pas été endommagé et aucune contamination n’aurait été détectée, les blessés n’ayant pas été contaminés. Les mesures réalisées à l’extérieur du bâtiment par l’exploitant et les services publics de pompiers spécialisés auraient confirmé l’absence de contamination. Suspendant son organisation de crise, l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) estime que « Cet accident ne comporte pas d’enjeu radiologique ni d’action de protection des populations ». Elle prévoit, néanmoins, de réaliser des inspections pour analyser les causes de l’accident.

L’association Robin des Bois a contré ces propos rassurants, affirmant que l’accident n’est pas terminé. Selon elle, dans la mesure où Centraco dispose d’autorisations de rejets atmosphériques et liquides considérables impliquant du plutonium, du tritium, du césium 137, « l’explosion du four a inévitablement provoqué des bouffées de radioactivité ». Si tel est le cas, et qu’elles ne sont pas sorties par des cheminées, il y a de fortes probabilités pour qu’elles aient contaminé l’outil industriel et des bâtiments.

Depuis sa mise en exploitation en 1999, cette installation nucléaire a déjà présenté de nombreux dysfonctionnements, tels que le dépassement des limites mensuelles et annuelles de rejets gazeux en tritium (décembre 2007) ou la perte temporaire de la détection de l’alarme incendie de l’unité d’incinération (mai 2011). Face à ces défaillances, l’ASN a demandé à l’exploitant de définir et de mettre en œuvre des actions visant à améliorer la sûreté de l’exploitation. Dans son rapport annuel 2010, en conclusion à des opérations de contrôle menées en 2010, l’ASN déclarait que « les mesures correctives mises en place par l’exploitant commencent à produire des effets sur le terrain ».

Cécile Cassier

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Nucléaire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22