Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 22:38

 

Source : http://zad.nadir.org

 

 

bonjour à toutes et tous,
la fin avec un peu de retard de ce feuilleton haletant.
le convoi est fini mais la lutte continue et les procès s'enchainent: la Noé Verte attend des nouvelles pour le 3 décembre, de nombreux occupants historiques sont assignés au Tribunal de Grande Instance le 10 décembre... on ne laissera pas faire!

en attendant on vous rappelle que le Coordination des opposants organise une manifestation de la Vacherit au Bourget (44), départ samedi 5 décembre à 11h.





----- « On vous laisse le Bourget, on prend Versailles ! » –
Récit accéléré des 3 derniers jours de route et du banquet final des convois.

Version avec des photos ici :
http://marchesurlacop.noblogs.org/post/2015/12/02/on-vous-laisse-le-bourget-on-prend-versailles-recit-accelere-des-3-derniers-jours-de-route-et-du-banquet-final-des-convois/


// Jeudi 26 – Préaux sur Perche/Coulomb – Chaud à vélo !

Le jeudi est marqué par la traversé de l’Eure et Loir et la plus grosse étape de notre équipée : 80km de route pendant lesquels résonne régulièrement l’hymne du convoi sur l’air de « Chaud cacao » . « Chaaaaud à vélo!! Chaud, Chaud, Chaud sur Paris (sur Paris) Cap sur la COP 21 , Nous on recul’ devant rien!  ». Nous devons déjà nous arrêter ce soir à Coulombs à 10km de la frontière avec l’Ile de France et le département des Yvelines. Un groupe d’une dizaine de personnes a été missionné pendant la journée pour trouver des hypothèses et plans à proposer en assemblée pour le lendemain. Nous savons que Saclay est déjà bardé de policiers et la Préfecture des Yvelines nous a redit la veille qu’elle ne tolérerait pas l’arrivée de notre convoi sur son département (qui est situé en Ile de France où l’interdiction de manifester est totale). Nous envisageons de parvenir à avancer, mais aussi la possibilité d’être bloqué-e-s à Epernon sur la zone « frontalière ». Nous partons sur place en répérage pour, le cas échéant, pouvoir y déployer un camp sur un espace public et appeler alors publiquement à nous y rejoindre pour faire pression. Nous trouvons par ailleurs le contact d’un agriculteur qui a sa ferme juste 1km plus loin, mais à l’intérieur des Yvelines et qui se trouve tout disposé, au pied levé, à voir notre convoi se poser sur un de ses champs.

A la finde l’après-midi, tout le monde se retrouve sur un terrain boisé où le collectif qui nous accueille a dressé des barnums et guirlandes. S, personnage mythique qui venait, avec son camion-cuisine, nous offrir des crêpes au pied des barricades chaque dimanche pendant les expulsions a rejoint le convoi ce midi. Il s’est immédiatement remis à la tâche et distribue de nouveau ce soir frites et galettes. Ceux et celles de la marche D’Agen, partie à pied le 11 octobre sont déjà là. Face à l’incertitude de la situation, ils ont décidé de nous rejoindre prématurément, tout comme le convoi de l’est qui doit arriver le lendemain matin. Nous apprenons que 2 des personnes qui préparaient notre accueil à Saclay et sur Paris ont été perquisitionnées et assignées à résidence avec obligation de pointer 3 fois par jour au commissariat. D’autres perquisitions et assignations à résidence de militant-e-s et soutiens du mouvement ont eu lieu à Rennes, Lyon, Rouen ou dans une ferme en Dordogne.

Après la criée, les différents plans sont exposés. Il est tard et la décision sur les possibilité de passer en Ile de France est remise au lendemain matin. Quoi qu’il en soit les tracteurs et quasi tous les autres véhicules motorisés sont prêts à tenter de franchir la ligne rouge au moins jusqu’à Emancé. Nouveau coup de théâtre ! Juste après l’assemblée, à 10h du soir, une émissaire du ministère de l’Intérieur vient sur place, pour nous assurer que notre convoi ne sera pas bloqué dans sa traversée des Yvelines. Nous sommes dubitatifs. Elle nous met en lien direct avec la Préfecture qui confirme. Cogitations nocturnes…

// Vendredi 27 – Coulomb/Emancé – le manège enchanté

Le lendemain matin, lors de l’assemblée, les nouvelles arrivées pendant la nuit nous laissent 2 alternatives : pédaler le plus loin possible et monter un camp de fortune en route ou faire une première étape courte dans les Yvelines jusqu’à Emancé. La seconde option est privilégiée, pour être sûrs de compter sur une base stable, et avoir plus de temps pour cogiter, quitte à se lever à l’aube le lendemain. Des coups de klaxon sur la route nous annoncent l’arrivée du convoi de l’est. L’assemblée s’interrompt et tout le monde se regroupe à l’entrée du camp pour aller les saluer.

Le passage dans les Yvelines se fait sans encombre si ce n’est pour la voiture-balai. Ce camion 9 places et remorques, maillon indispensable du convoi, partait vide chaque matin et arrivait bien souvent plein, avec à son bord les vélos cassés du jours et leur malheureux propriétaires. Et ce même si certain acharnés, après une crevaison, prenaient leur pneu dans le camion, le rustinaient aussitôt en route et remontaient en selle à la première pause. A la sortie d’Epernon, un gendarme pris d’un osbscur coup de sang se jette sur le capot de la voiture-balai sans explications. Il lui intime l’ordre de s’arrêter en tapant sur le capot et sur les vitres. La voiture balai refuse d’obtempérer. Il tente d’ouvrir ses portières sans succès. Lui et ses collègues bloquent le tracteur qui la suit. La nouvelle court de talkies, en cris et téléphones jusqu’à la tête du convoi qui s’arrête net, solidaire. Après quelques minutes, le tracteur est libéré et le cortège repart.

Nous arrivons chez notre paysan providentiel d’Emancé. Il devait, à l’origine, nous proposer un terrain et nous ouvre finalement sa cour et ses bâtiments agricoles. Peu après, c’est l’heure de la vente à la ferme. Toute sorte de personnes arrivent et nous proposent des logements. D’autres vont voir la maire du village, qui, réticente tout d’abord, accepte de nous laisser les clés du foyer rural pour un dortoir improvisé, à condition qu’il soit nickel le lendemain matin pour un tournoi de belote. L’équipe cuisine se retrouve invitée à préparer les plats du banquet dans un gîte installé dans un château du coin. Nous sommes de plus en plus nombreuses.Le tenancier d’une école d’équitation, située un peu plus loin dans le village, nous invite à venir faire l’assemblée chez lui plutôt que de rester dans le froid et l’obscurité. Nous nous retrouvons à 400, concentré-e-s et stimulé-es, dans un fabuleux manège à chevaux assis sur le sable, debout ou plus haut sur les rambardes. Ce décor théâtral donne un souffle épique à l’assemblée et à l’élaboration de nos plans pour s’approcher de la capitale. La cantine expose ses craintes de ne pouvoir mener de front la préparation d’un repas pour le soir, celle d’un petit déjeuner quelques heures plus tard et celle du banquet du lendemain. Mais des cyclistes répondent qu’il n’y aura pas besoin de nouveaux repas ce soir, et qu’ils et elles sont même prêt-e-s à se passer aussi de petit dej’ le lendemain si il le faut. J., du groupe trajet, qui s’est prise pendant la semaine d’une passion obsessionnelle pour l’art de rouler en convoi, prévient l’assemblée : « Demain il y aura encore plus de véhicules et de cyclistes. Alors vous oubliez tout ce qu’on a fait jusqu’à maintenant et vous n’écoutez pas ce que diront les flics ! C’est nous qui décidons comment on s’organise et demain on va réinventer une autre manière de rouler en groupe. » Après avoir passé en revue diverses options, nous décidons de tout mettre en oeuvre pour aller jusqu’à…Versailles au portes de Paris et de déployer notre banquet sur la place d’armes. Tout le monde est plutôt excité par ce pied de nez à l’histoire, sans certitude d’y arriver, mais prêt à assumer que l’on nous fasse obstacle. Rendez-vous à l’aube.

// Samedi 28 – Le banquet des communes libres face à Versailles.

On pensait que le départ serait un casse-tête : sans que le soleil soit levé, après quelques heures de sommeil, avec toutes les nouvelles personnes qui nous avaient rejointes pendant la nuit et les voitures garées partout dans Emancé… Mais la détermination à aller jusqu’au bout nous tient et prend le pas sur l’inertie au démarrage qui menace tout grand groupe. Le convoi n’a jamais roulé aussi vite et bien ! A un moment donné, nous prenons la 4 voies, devancé-e-s et suivi-e-s par une escorte policière. Les gendarmes et leurs donneurs d’ordre semblent avoir pris acte du fait que nous ne nous laissions pas intimider. A un moment donné, le gouvernement a sans doute calculé que nous laisser continuer, en tout cas jusqu’à Versailles, était sans doute un moindre mal, plutôt que de se lancer dans un nouveau rapport de force, de risquer de nous faire plus de publicité et de susciter des élans de solidarité. Nous sommes détournés de Rambouillet vers la N10. Nous longeons Rambouillet puis passons dans Saint-Quentin en Yvelines. Ce sont des un fiefs plutôt conservateur, mais où le convoi se fait néanmoins encourager par de nombreux klaxons et saluts. Le 4 voies est à nous, vide de notre coté et pleine de l’autre. On s’arrête en plein au milieu pour une petite pause. On repart en passant devant Saint-Cyr et quelques autres bâtiments officiels copieusement gardés. Au fur et à mesure que nous approchons, la présence des forces de l’ordre est de plus en plus dense, celle des caméras des médias aussi.

A 2km de la place d’armes, nous sommes attendus par les personnes du bus parti de Nantes tôt dans la matinée, entre autres. Le convoi fait halte et tout le monde continue à avancer ensemble à pied derrière une grande banderole sur laquelle une phrase de Shakespeare a été peinte pendant la nuit : « Si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des rois ». A l’abord des édifices de la cour, un chant s’élève, repris en choeur, presque solennel : « fille de… » insolente complainte de gueux, paysan-n-e-s, aventurier-e-s, migrant-e-s, déserteurs-euses et de révolté-e-s de tous les temps. Nous faisons le tour de la place et entrons sur l’esplanade. Une dernière fois un rang de policiers cherche à nous contenir, en l’occurrence autour de la statue de Louis XIV. Mais nous continuons à avancer, et eux à reculer, jusque devant les grilles du château. Les tracteurs se mettent en rang entre nous et la police et des tables sont déployées en rond. De nombreux parisiens, à qui le rendez-vous de Versailles a été donné dans la matinée, arrivent avec une bouteille ou une tarte à partager. La place se remplit. Nous avons tenu notre pari. La cantine mobile du convoi, qui a cuisiné toute la nuit, a été rejoint par une autre cantine suisso-germano-néérlandaise. Ils et elles ont donné le meilleur d’eux-mêmes, multiplié les plats et il y a des montagnes de nourriture. Un ami nous raconte qu’au cours du 19e siècle, marqué par différents moments d’insurrection populaire et par une forte ébullition révolutionnaire, les réunions politiques publiques ont été régulièrement interdites. Afin de se retrouver malgré tout, et pour tromper la loi, les cercles subversifs organisaient alors de grands banquets. En ces temps d’Etat d’urgence, dont la prolongation pour 3 mois a justement été décidé dix jours plus tôt à Versailles, le banquet d’aujourd’hui leur fait écho.

Une déclaration finale de circontance a été discutée la veille, puis pendant la dernière étape du trajet, avec quelques échanges en cours de route ou aux pauses pour finir de s’accorder sur les mots. Au milieu du banquet, 5 personnes montent côte à cote sur un banc et se passent tour à tour à la parole pour revenir sur les forces multiples du mouvement qui ont rendu ce convoi possible. Elles parlent des raisons qui nous ont menées jusqu’ici, du chemin parcouru, de l’accueil inoubliable des comités. Puis la voix d’un paysan qui est venu en tracteur emplit la place et clôt notre prise de parole sous les hourras :

« C’est le 16 novembre 2015, depuis Versailles, que le sénat et le parlement réunis ont décidé de prolonger de 3 mois l’Etat d’urgence sous lequel nous vivons aujourd’hui. C’est au titre de l’Etat d’urgence qu’il a multiplié les interdictions de manifestation, les perquisitions ou les assignations à résidence de personnes qui préparaient notre accueil à Paris. Mais ces mesures liberticides ne pourront étouffer les voix de tous ceux qui considèrent que les logiques économiques et politiques actuelles nous mènent droit dans le mur.

En 1871, Les versaillais avaient écrasé la Commune de paris. Les zads sont aujourd’hui comme autant de nouvelles communes libres. Et nous affirmons ici que ces communes ne se laisseront plus expulser. Nous avons contenus les troupes policières à l’automne 2012, et avons mis en défaite les politiciens pro-aéroport. Nous les mettrons en défaite une nouvelle fois s’ils s’entêtaient à revenir dans le bocage de notre dame des landes. Il n’y aura pas d’aéroport, la zad continuera à fleurir.

C’est à l’été 1973 pendant le premier grand rassemblement de la lutte du larzac que Bernard Lambert, figure des paysans-travailleurs a déclaré « les paysans ne seront plus jamais des versaillais ». Avec les paysans venus de la zad nous sommes fiers aujourd’hui de faire résonner de nouveau ce message ici-même.

Ce banquet n’est que le point final des convois. Il se veux un appel à continuer les luttes de terrain, à Paris comme ailleurs, dans les semaines, mois et années à venir. »

D’autres voix se succèdent ensuite pour parler du Convoi de l’est, des forêts du Morvan, des terres de Bure, de Saclay ou des Lentillères….A l’issue du banquet, notre clown fait la dernière criée juché sur le toit de la remorque des toilettes sèches, avec la foule compacte d’un coté et la police de l’autre. Des dizaines de mots donnés par les participants sont lus et reflètent l’émotion euphorique qui nous a emporté sur la durée du trajet puis pendant cette dernière journée. Un mot sur deux finit par « je vous aime… ». Beaucoup plébiscitent toutes les équipes qui assuraient le fonctionnement et la cohésion du convoi : la logistique, la cantine, la com’, le groupe trajet et soirées. Des mots encore viennent défier les puissants de ce monde, leur troupes et l’état d’urgence. Et une petite inquiétude quand même : « Comment faire mieux que Versailles pour la poursuite de la lutte ? »

Parmi les participant-e-s au convoi, certaines retournent en bus à Nantes, d’autres repartent en tracteur, d’autres encore restent pour continuer les manifs, cantines et débats pendant la Cop 21, en dépit des interdits Tout le monde s’embrasse et chacun a le cœur gonflé à l’idée que le corps composite qui s’est agrégé pendant le convoi puisse se fragmenter. Des promesses sont faites : de repartir ensemble sur la route, de se retrouver pour une grande fête le 15 décembre, de se revoir outils en main fin janvier pour les chantiers de l’appel d’offres lancé par la Zad pour remplacer celui de la Préfecture…Les occasions ne manqueront pas et ce qui s’est vécu cette semaine a, à coup sûr, changé une nouvelle fois le visage du mouvement, ouvert de nouvelle possibilités, confiances et complicités.

// La gavotte finale

Il y a parmi nous deux compères qui ont fait la route ensemble en tandem, alors qu’ils se connaissaient à peine avant le départ, et qui ne se sont pas quitté d’une semelle. Dans la foulée de la criée, ils entonnent ensemble une gavotte :« c’est dans 10 ans les avions ne décolleront pas » le groupe reprend en chœur chaque fois un peu plus fort.. « Leur aéroport ils peuvent toujours l’rêver, chaque jour un peu plus on les fera cauchemarder » Tout le monde danse en cercle, corps à corps…Un ami nous interpelle : « Comment veux-tu que le pouvoir vienne à bout de personnes qui éprouvent une telle joie à lutter ensemble !».

—————

Pour finir en Bonus – La ritournelle du convoi « cap sur la cop », écrite chemin faisant (sur l’air de «chaud cacao »)

REFRAIN x2

———————–

Chaaaaud à vélo!!

Chaud, Chaud, Chaud sur Paris (sur paris)

Cap sur la COP 21

Nous on recule devant rien!

———————–

Partout où on pédale

Soutien phénoménal

Vélos, cabanes tracteurs

Y’a de quoi leur faire peur

Ils essayent d’nous bloquer

On s’laisse pas contrôler

On s’fout des arrêtés

On va manifester

REFRAIN x2

L’état d’urgence, la pluie

Et la gendarmerie

Galères et pneus crevés

On s’arrêtera jamais

“Patates et pois cassés”

Au moins jusqu’au banquet

Et malgré la flicaille

On marche sur Versailles

REFRAIN jusqu’à voix cassée

--
Zone A defendre - http://zad.nadir.org/

 

 

Source : http://zad.nadir.org

 

 

Repost 0
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 22:29

 

Source : http://www.ouest-france.fr

 

 

NDDL. Vinci demande l'expulsion des habitants "historiques" de la Zad

  • Sylvain Fresneau est l'un des paysans concernés.
    Sylvain Fresneau est l'un des paysans concernés. | Archives Ouest-France. Thomas Heng

 

Aéroports du Grand Ouest (Vinci) vient d'assigner au tribunal, selon une procédure d'urgence, des paysans, propriétaires et locataires dans la Zad de Notre-Dame-des-Landes.

Dans la zone d'aménagement de Notre-Dame-des-Landes, ils sont paysans, propriétaires de terres et maisons, ou encore locataires… Ils ont été expropriés. Maintenant, Aéroports du Grand Ouest (Vinci), agissant pour le compte de l'État, demande leur expulsion immédiate.

Leurs avocats viennent d'être prévenus. L'audience est fixée au jeudi 10 décembre, au tribunal de grande instance de Nantes.

Selon l'Acipa, principale association d'opposants au projet d'aéroport, le tribunal examinera seize dossiers, dont ceux des quatre exploitations agricoles.

« Vinci réclame une astreinte de 200 euros par jour, ainsi que la mise sous séquestre du matériel et du cheptel si les intéressés ne quittent pas les lieux », ajoute Julien Durand, porte-parole de l'Acipa.

« C'est un choc », reconnaît celui-ci. A Notre-Dame-des-Landes, personne ne s'attendait à une telle accélération,  en ce moment précis, avec une audience qui tombe entre les deux tours des élections régionales, et en pleine Cop 21 à Paris. 

On est là dans le cadre normal d'une procédure qui suit son cours, dit-on simplement chez Vinci Airports, sans autre commentaire. Quant à la date de l'audience, "elle relève du juge"

 

 

Source : http://www.ouest-france.fr

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 20:14

 

Source : http://zad.nadir.org

 

 

Infos du 1 au 6 décembre

mardi 1er décembre 2015, par zadist

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01. Avant de faire tourner une info, merci de la recouper en regardant sur ce site web ou en appelant le numéro d’urgence si elle n’est pas encore publiée sur le site.

Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Evitons de faire tourner des rumeurs. Merci d’avance !


- S’ils reviennent... Appel et propositions de stratégies en cas de début de travaux sur la Zad


Pour verifier les clef de cryptage de notre site SSL https://zad.nadir.org et adresse mail zad(arrobase)riseup(point)net retrouver les information sur l’article ici : Vérifie nos certificats SSL & clef email GPG


Répression : nouvelle incarcération : S. est en prison préventive depuis vendredi 13 pour avoir refusé le fichage ADN. Nous donnerons plus d’information bientôt.

Vendredi 3 décembre

Ce que l’état d’urgence dit de nous et de nos capacités de résistance, un très beau texte écrit par un camarade assigné à résidence et publié sur Paris-luttes.info. Analyses amères mais pas défaitistes de la situation actuelle.

à lire sur le même site, le témoignagne d’une autre personne assignée, pour avoir avoit participé à l’accueil en IDF du convoi tracto-vélo parti de NDDL : En prison chez moi pendant trois semaines


JEUDI 3 DÉCEMBRE : RENDU DU PROCÈS DE LA NOË VERTE (PAS D’APPEL A RASSEMBLEMENT À NANTES, LE DÉLIBÉRÉ SERA DONNÉ À L’AVOCAT)


Mardi 1 décembre

- Hier matin aux aurores, la magnifique cabane de Gourbi à brûlé... entièrement. Cette cabane collective qui accueillait désormais le non-marché et les réunions habitant.e.s hebdomadaire venait d’être entièrement reconstruite au cours de nombreux chantiers collectifs ces derniers mois et grâce aux efforts de quelques acharné.e.s. Hier soir, nous avons répondu à ce coup dur avec une réoccupation parmi les plus rapide de l’histoire de la Zad. Nous avons donc installé au Gourbi, une nouvelle cabane, fraîchement revenue du convoi "Cap sur la Cap". Bref, comme disaient d’autres en pareilles circonstances, on se laisse pas abattre et on est chaud comme la braise !

- Comme il semblerait que certain.e.s journalistes tentent de faire feu de tout bois pour essayer de ’diaboliser’ les personnes qui vivent sur la zad, voici quelques précisions sur l’incident récent à la gaité. Ainsi, nous rappelons que les témoins présent.e.s sur place sont formel.le.s, la personne qui s’est taillaidé les veines du cou s’est mutilée elle-même et n’a nullement été agressée par une tierce personne.

Sur les assignations à résidence liées à la COP et à l’état d’urgence :
- Bonjour le bilan carbone ! Un texte d’un assigné à résidence en Ariège

- ETAT D’URGENCE : À TOUS LES RÂTELIERS Des échos de plus en plus nombreux quant à l’utilisation de l’état d’urgence pour perquisitionner et astreindre à résidence n’importe qui sous n’importe quel prétexte. Ci-dessous un exemple parmi tant d’autres, des maraîchers bio périgourdins. http://www.bastamag.net/Perquisition-administrative-chez-des-maraichers-bio-Ils-s-attendaient-a-quoi

COP 21 : LEUR CYNISME N’A PAS DE LIMITE La lutte contre le réchauffement climatique offre de belles perspectives en Bourse, nous dévoille le journal capital. Ou comment comprendre ce qui se joue réellement à la COP 21. http://www.capital.fr/bourse/interviews/la-lutte-contre-le-rechauffement-climatique-offre-de-belles-perspectives-en-bourse-1088847#GhzT4vCQXx7CMODr.99

- Jeudi dernier plusieurs camions transportant des pièces d’éoliennes ont été arraisonnés par le collectif 34 dans le massif de l’Escandorgue ou plusieurs centrales éoliennes sont en contruction. Tout le récit de l’action est disponible ici : http://douze.noblogs.org

- Dans l’Est, du côté de Bure, les semis radieux de dimanche de mi novembre se sont bien passé : http://vmc.camp/2015/11/17/radieuse/

- Le dernier appel aux dons des Ami-e-s des Bouilles, l’association qui gère la solidarité suite à la répression de la lutte contre le barrage de Sivens. Le document contient notamment un cumul édifiant de toutes les condamnations connues et recensées. La solidarité ne doit pas se relacher en cette fin d’année, beacoup de frais divers et variés restent à rembourser ! https://tantquilyauradesbouilles.files.wordpress.com/2015/11/appel-dons-adb-23102015.pdf

 

 

 

 

 

Nouvelles du 23 novembre au 29 novembre

lundi 23 novembre 2015, par zadist

 


Répression : nouvelle incarcération : S. est en prison préventive depuis vendredi 13 pour avoir refusé le fichage ADN. Nous donnerons plus d’information bientôt.


Le blog pour suivre le convoi sur la COP21

Nous avons imaginé cette aventure avec comme priorité le respect des personnes, ainsi nous vous demandons d’avoir la bienveillance de toujours prévenir avant d’utiliser une caméra, un appareil photo ou de prise de son, et de ne jamais enregistrer les personnes à leur insu.

Dans le cadre de la cop 21

LUNDI 23 AU VENDREDI 27 NOVEMBRE — SEMAINE DE MOBILISATION (DÉBATS, ATELIERS, CANTINES, SOIRÉE) À L’UNIVERSITÉ PARIS 7. Voir le programme ici


DIMANCHE 29 NOVEMBRE

COP 21

Urgent !!!

Appel à soutien suite manif de cet aprem contre la COP21 à Paris :

- 150 à 200 personnes encerclées à répu coté Magenta (café Pierre), arrestations suspendues, appel à soutien pour que le copain.es soient relâché.es

- pour celleux déjà embarquées (au moins une centaine confirmées), rassemblement devant le commissariat du 32 rue de l’Evangile, 18e, métro Marx Dormoy

Malgré les interdictions de manifester durant tous le week end, aujourd’hui à paris de nombreuses personnes ont braver l’état d’urgence

- COP21. EN IMAGES : la mobilisation citoyenne à Paris

Voici une analyse de la situation dans laquelle nous conduit l’état d’urgence

"Difficile de se dire comment le tableau est devenu si noir... Mais il l’est. Sans doute cela a-t-il été préparé depuis longtemps. Qu’importe, il l’est. Maintenant, l’action et la réflexion doivent se nourrir mutuellement. La dictature constitutionnelle doit rester sous contrôle populaire, en France comme partout."

SAMEDI 28 NOVEMBRE

CAP sur la COP

13h 30 On y est !!!

Bravo les copains !

Le convoi Cap sur la Cop viens d’arriver à versailles, place d’armes. Le convoi parti de Notre Dame des Landes rejoint par des convois partis d’Agen, de Dijon, Bure ou de Forcalquier est entrain d’installer barnum, tables et chaises pour le grand banquet, sous surveillance policière. N’hésitez pas à nous rejoindre RER C versailles Chateau. Venez avec de quoi festoyer et partager : une petite tarte salée, sucrée ou votre plat préféré.

- 11h Le convoi roule sans encombres. Le banquet commencera dès 14h à Versailles, à priori sur la place d’armes (RER C Versailles - Château). Mais nous vous invitons à venir plus tôt sur place pour accueillir l’arrivée du convoi.

Rendez-vous pour l’arrivée et le banquet de la tracto-vélo de Notre Dame des Landes et des autres convois venus d’espaces en résistance

contact presse dédié au convoi : 07 68 17 95 78 - 06 95 06 81 49 adresse mail : mslcnddlpress@riseup.net Notre blog : http://marchesurlacop.noblogs.org ou zad.nadir.org Notre compte twitter : http://twitter.com/MSLC21

La tracto-vélo partie de Notre Damse clôture aujourd’hui à la bordure de Paris pour un grand banquet des zads et autres espaces en résistance. Nous appelons ceux et celles qui souhaitent partager ce banquet avec nous en toute convivialité à nous rejoindre à 14h à Versailles au RER C Château de Versailles – rive gauche. Venez avec de quoi festoyer et partager : une petite tarte salée, sucrée ou votre plat préféré.

Pourquoi faire tout ce chemin ensemble jusqu’à Paris et la cop 21 ?

Nous sommes plusieurs centaines de personnes en vélos, tracteurs et autres véhicules à avoir traversé des centaines de kilomètres pour être présents dans la capitale à la veille de la COP 21. Nous venons porter un message d’espoir, celui qu’il soit possible d’arrêter ici et maintenant les projets nuisibles , imposés et climaticides des gouvernants, celui que nous puissions enfin sortir de la marchandisation du monde. Ce banquet sera le point final des convois et un appel à continuer nos luttes à Paris comme ailleurs dans les semaines et mois à venir.

Important – avant de nous rejoindre !

Nous espérons bien ne pas être bloqué par les autorités sur notre chemin. Si tel est le cas, nous le ferons savoir et appelerons à être soutenus. Dans le cadre de l’organisation de ce convoi, porté par les différentes composantes de lutte anti-aéroport – paysans, associations, occupant-e-s, comités de soutien - nous avons fait le choix d’éviter toute confrontation directe avec les forces de l’ordre. Cela ne nous a pas empêché de braver collectivement les interdictions de circuler et de manifester qui nous étaient faites ou de refuser collectivement les contrôles d’identité. Nous tenons à maintenir ce cadre commun pour le banquet d’aujourd’ hui, et à faire résonner la joie de nous tenir ensemble, et ce malgré la volonté du gouvernement de museler toute contestation. Nous convions toutes celles et ceux qui nous rejoindront tout à l’heure à tenir compte de ce cadre.

Dans la presse aujourd’hui !

- La tracto-vélo des anti-aéroport est arrivée à Versailles

- La marche des zads face au blocus de Paris Quatre convois se sont rejoints pour célébrer samedi à Versailles un « banquet » contre les « grands projets inutiles », malgré les interdictions.

- Notre-Dame-des-Landes : les opposants s’approchent de Versailles

- COP21 : entre "succès considérable" et "mascarade"

- « Ce sont vos opposants politiques que vous avez placés sous résidence surveillée, comme l’aurait fait n’importe quel régime autoritaire »

Témoignages

Récit d’une rencontre avec le préfet d’ile et Vilaine suite aux interdictions de manifester pendant la COP 21

Sur la Zad
- La justice et l’administration continue leurs démarches afin de rendre expulsables un maximum de monde

Depuis plusieurs mois les procèdures judiciaires reprennent sur la zad : procès en expropriation des locataires notification de dépot des sommes dues à l’expropriation à la caisse des dépot ...

Ce matin un huissier est passé chez au moins un des locataire en expropriation pour lui signifier le procès en expulsion. Le procès aura lieu le 10 décembre. Ago leur demande 1000 euros plus 200 euros par jour de retard (de liberation de la maison) à compter du 26 novembre.

- Une vidéo faite sur la zad

 

 

 

VENDREDI 27 NOVEMBRE

CAP sur la COP

- 18h

Le convoi « cap sur la COP » est entré aujourd’hui en Ile de France malgré l’interdiction qui lui en avait été faite dimanche dernier. La préfecture des Yvelines nous a finalement assurés de notre « liberté de circulation » sur son département. C’est une victoire. Notre convoi a été rejoint hier et ce matin par des convois partis d’Agen et de l’est de la France. Nous sommes ce soir à Emancé près d’Epernon dans les Yvelines. Nous continuerons demain notre route vers Paris pour le grand banquet de clôture des convois. Nous ne savons pas encore où celui-ci pourra se tenir, et s’il nous sera possible d’aller au-delà des Yvelines en direction de Paris. Pour toutes les personnes qui souhaiteraient nous rejoindre, nous donnerons donc des infos demain dans la matinée sur le blog mslc, sur anticop21.org, ainsi que sur zad.nadir.org. Nous ferons de notre mieux pour être rejoignables. Préparez de quoi festoyer : une petite tarte salée, sucrée ou votre plat préféré.

Nous souhaitons toujours faire de ce banquet un moment de convergence joyeux et convivial, en porte à faux avec la chape de plomb sécuritaire qui se met en place actuellement. Nous y porterons depuis les territoires en lutte un message d’espoir, celui qu’il soit possible d’arrêter ici et maintenant leurs projets nuisibles et imposés, ainsi que la ferme volonté de sortir enfin de la marchandisation du monde. Il s’agira autant pour nous d’y dénoncer l’hypocrisie du gouvernement lors de la COP 21 que de nous opposer en acte à sa volonté de museler la contestation lors de ce sommet.

A ce titre, nous avons appris hier que deux des personnes qui organisaient depuis plusieurs semaines l’accueil et l’arrivée des convois en Ile de France ont été perquisitionnées à leur domicile et assignées à résidence. D’autres perquisitions et assignations de ce type, ont eu lieu aussi dans diverses autres villes de France. Nous voulons assurer les personnes concernées de notre soutien et de notre solidarité.

A demain pour le banquet !

- 13h

Coulomb, 27 novembre 2015.

Nous avons été informés par la préfecture des Yvelines que le convoi CAP sur la COP ne se trouverait pas bloqué lors de sa traversée de ce département. Arrivés hier soir à Coulomb, nous avons été rejoints par le convoi d’Agen et par celui de l’Est. Nous continuons ensemble notre progression en direction de Paris. Nous vous donnons rendez-vous pour assister à l’arrivée de la tracto-vélo à notre prochaine étape aux alentours de 14h, dans le village d’Emancé. Vous serez ensuite conviés à un point de presse à 14h30 .

Pour toute information, vous pouvez nous contacter aux numéros suivants : 07 68 17 95 78, et/ou 06 95 06 81 49 Rendez vous dès 14h : 13 rue de Chaleine, 78 125 Emancé.

presse

- COP21 : le convoi en « tractovélo » parti de Notre-Dame-des-Landes est arrivé en région parisienne

- De Nantes à Paris, à vélo contre vents et préfets

L’état d’urgence traque les militants, les perquisitionnent, les assignent à résidence ! Ca serai dommage qu’on montre l’hypocrisie de ce rassemblement

- Des militants écologistes assignés à résidence

- COP21 : perquisition dans un squat en banlieue parisienne, pas d’interpellation

- COP21. Des militants assignés à résidence à Rennes

- Joël, militant écologiste assigné à résidence : "Je suis victime d’une mesure totalement arbitraire"

- L’état d’urgence utilisé contre les militants

- Etat d’urgence : perquisitions et assignations dans les milieux zadistes et alternatifs

De plus en plus d’appel à braver l’état d’urgence et à aller manifesterAppels à braver l’état d’urgence et à manifester samedi

JEUDI 26 NOVEMBRE

CAP sur la COP

Le convoi cap sur la cop est aujourd’hui en Eure et Loir - Pourra-t-il entrer en Ile de France ?

La Préfecture d’Eure et Loir nous avait signifié un arrêté d’interdiction de manifester mais a finalement considéré que notre convoi n’était pas une manifestation et a choisit d’autoriser son passage.

Pour le moment, l’île de France et notre destination finale Paris nous semblent toujours interdits, mais nous avons encore envie de pédaler et de faire un grand banquet pour fêter notre joie de lutter et d’être ensemble. A nous l’aventure donc !

Ce jeudi matin, notre convoi est donc reparti comme prévu du petit village de Préaux-du-Perche, ou le collectif d’accueil nous avait cette fois trouvé plus de 200 places chez des habitants sympatisants pour se diriger vers Coulomb en Eure et Loir – 12h30/13h30 : pause déjeuner vers Belhomert-Guéhouville – 18h : arrivée à Coulomb – 19h : repas sous barnum – 20h30 : soirée publique sous barnum avec pour thème l’actualité de la Lutte

Le parcours prévu initialement pour vendredi 27est Coulombs/Villiers-le-Bâcle 52km : départements de l’Eure-et-Loire – Petit déjeuner sous barnum – 12h30/14h : pause déjeuner vers Rambouillet – 17h : arrivée prévue sur le plateau de Saclay, en discussion

Toujours dans le cadre de la COP 21

Le comité bigouden assure de son soutien et de tous ses encouragements les cyclistes et tout leur staff accompagnant dans cette grande traversée vers la capitale ! Que cette belle aventure humaine se poursuive jusqu’à son but et au delà !!! Voici leur communiqué de presse

Presse

- un article sur les actions ménées dans le cadre de la Cop 21 par l’ensemble du mouvement de luttes :Notre-Dame-des-Landes : Les anti-aéroport iront à pied au Bourget, en moins d’une heure !

- La prefecture de l’Essone prépare l’arrivée des convois sur le plateaude saclay !

-Le plateau de Saclay placé en zone de sécurité à la veille de la COP 21

Oh, Vive " l’état d’urgence" , on va pouvoir mater les gauchos, les pauvres, les migrants, ...!!!

- L’etat d’urgence étouffe les mouvements sociaux et contestataires

Un appel du collectif Le doigt sur la gachette, collecitf éphémère d’actions subversives et jubilatoires.! Fêtons l’Etat d’urgence près de Toulouse !

- Les recits de perquisitions arbitraires au nom de "l’état d’urgence" affluent sur le net ! voici le récit de l’une d’elle : Perquisition administrative chez des maraîchers bio : « Ils s’attendaient à quoi, des légumes piégés ? »

- Les robocops ont tous permis et ils l’assument fierement. Récit d’une expulsion d’un squat à Clermont Ferrand sous me "sacro saint’ état d’urgence

- Le ministre de l’Intérieur perd ses nerfs, confond et assimile le mouvement associatif au terrorisme* Après avoir interdit les manifestations citoyennes autour de la COP21, voici que le ministre de l’Intérieur assigne à résidence M. Joël Domenjoud, en charge de la « legal team » de la coalition au motif qu’il ferait partie de l’ultra-gauche parisienne qui veut remettre en cause la tenue de la COP.

Comme nous l’avions craint, l’état d’urgence s’accompagne de mesures de plus en plus arbitraires.

D’ores et déjà nous demandons la levée immédiate de l’assignation à résidence de M. Joël Domenjoud.

- Si la situation est calme sur Sivens...et devrait le rester encore quelque temps, beaucoup de choses à suivre, dans le Tarn et ailleurs ces jours à venir. Un florilège sur le site, toujours régulièrement mis à jour !

MERCREDI 25 NOVEMBRE

15H15 Urgent COP 21 !RETOURNEMENT !

Hier, nous vous avons fait part de l’interdiction de manifester dans l’Eure et Loir mais ce matin, surprise ! le directeur de cabinet de la pref nous a directement envoyé ce mail :

"je reprécise les termes de l’interdiction de manifestation sur la voie publique : le passage de votre convoi ne fera pas l’objet de blocage de la part des forces de l’ordre du département. Au contraire, nous avons donné la consigne de vous accompagner dans la traversée du département, en sécurisant les carrefours ou les traversées de villes par exemple. Bien à vous, Le directeur de cabinet de la préfecture d’Eure-Et-Loir"

notre passage est possible en Eure-Et-Loir, nous continuons donc notre chemin !!!

Nous avions aussi fait la demande en prévision d’un tel blocage, de nous aider à trouver des pistes de contacts dans le coin de l’Orne, afin de pouvoir éventuellement y accueillir du monde, un banquet, d’y trouver des soutiens, et des contacts pour une ferme, un terrain, une salle des fêtes, des chapiteaux, des couchages, des véhicules, des assos locale, désormais, notre demande a changé : nous cherchons maintenant des pistes à l’est de Dreux, entre Galardon au Sud et Passy/ Eure au Nord, à 15 km maximum de la frontière avec l’ile de France. si jamais vous connaissez du monde dans ce coin là ou que vous avez des pistes c’est génial de le dire par mail sur mslcnddlpress@riseup.net ou de nous appeler au 07 68 17 95 78 (le contact com’ du convoi)

10H  !ancien communiqué ! (Urgent COP 21

Comme vous avez peut-être déjà vu (voir communiqué ci-dessous), le convoi parti de nddl vers la cop 21 pourrait se retrouver bloqué par la police dans l’orne ou l’eure et loir. En prévision d’un tel blocage, des nécessité de rester sur place, de pouvoir éventuellement y accueillir du monde, un banquet, d’y trouver des soutiens, on cherche en urgence des contacts dans ces coins là pour une ferme, un terrain, une salle des fêtes, des chapiteaux, des couchages, des véhicules, des assos locales...si jamais vous connaissez du monde dans ce coin là ou que vous avez des pistes c’est génial de le dire par mail sur mslcnddlpress@riseup.net ou de nous appeler au 07 68 17 95 78 (le contact com’ du convoi)

Pour plus d’info sur les menaces d’arret du convoi dans le département d’Eure et Loire ICI )

dans la presse aujourd’hui L’état d’urgence face au terrorisme tourne à la répression des mouvements sociaux

Un petit mot de l’ateleir couture

Comme annoncé précédemment dans le Zad News, l’atelier Couture a fermé ses portes afin de se refaire une beauté et de rassembler du nouveau matériel. Pour y arriver, nous avons dressé une liste de ce qu’il nous serait utile et nécessaire.

La liste est ici

MARDI 24 NOVEMBRE

convoi sur la cop

A l’heure où nous ecrivons nous venons d’apprendre que la Préfecture d’eure et loir (étape avant l’Ile de France) vient maintenant à son tour d’interdire la présence du convoi parti de notre dame des landes à parti de jeudi minuit. Plus d’infos bientôt.

« Cap sur la COP » : le convoi des opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes doit pouvoir entrer en Île-de-France

COMMUNIQUÉ 24 NOVEMBRE 2015

Un convoi regroupant tracteurs et vélos et comprenant 200 personnes est parti de Notre-Dame-des-Landes le 21 novembre pour mettre le « Cap sur la COP ». Il a prévu d’arriver sur la plateau de Saclay le 27 novembre, quelques jours avant la COP 21. D’autres convois, venant d’autres régions de France, ont prévu d’arriver ce même jour.

Le dimanche 22 novembre, la police a informé les organisateurs du convoi de Notre-Dame-des-Landes que l’entrée en Île-de-France leur serait interdite, alors que le trajet francilien a été déposé auprès des différentes préfectures.

Ce convoi vise à dénoncer l’incohérence consistant à vouloir lutter contre le réchauffement climatique tout en menant des grands projets inutiles comme celui de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Les associations et organisations signataires demandent instamment au Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve de ne pas interdire à ce convoi l’accès à l’Île-de-France et de ne pas s’opposer au rassemblement prévu de longue date sur le Plateau de Saclay.

LISTE DES SIGNATAIRES (AU 23 NOVEMBRE)

* Amis de la terre * Attac France * Coalition climat 21 * Coordination des Collectifs AC ! * DAL * Susan George * Union syndicale Solidaires * 350.org

Toujours dans la presse et à propos du convoi sur la cop

Sarthe 200 opposants à l’aéroport Notre-Dame-des-Landes arrivent au Mans

et dans la presse aussi un article sur L’état d’urgence qui pose des questions de constitutionnalité et pas que !

LUNDI 23 NOVEMBRE

Des nouvelles du convoi "CAP sur la COP"

communiqué du 23 novembre : ============================

Malgré la tentative d’arrêt du convoi d’hier et de contrôle d’identité refusée par l’ensemble du convoi, l’aventure se poursuit.

Après un accueil chaleureux et une bonne nuit passée à Angers, ce matin (23/11), le convoi a fait escale devant le squat de réfugié-e-s de La Pinionnière (récemment expulsé) pour leur manifester notre soutien et rappeler la bêtise que constitue la fermeture et surveillance d’une maison vide quand des personnes dorment dehors.

Un texte du comité de soutien francilien en réponse à l’interception du convoi de Notre-Dame-des-Landes au niveau d’Ancenis

— - Un chouette texte contre l’islamophobie et le racisme dans ce contexte post attentat ici

Dans la presse

A propos du blocage d’hier Yves Rousseau : « Le blocage actuel nous apparaît comme un signe de plus de la volonté du gouvernement de museler toute contestation sociale et environnementale lors de la COP 21. »

 

Nouveles du 16 au 22 novembre 2015

lundi 16 novembre 2015, par zadist

 

Répression : nouvelle incarcération : S. est en prison préventive depuis vendredi 13 pour avoir refusé le fichage ADN. Nous donnerons plus d’information bientôt.


Le blog pour suivre le convoi sur la COP21

Dimanche 22 novembre

L’actualité de la tracto vélo

- Ce matin à 11h à Anetz près d’Ancenis en Loire atlantique (sortie en direction de paris) plusieurs centaines de policiers bloquent le convoi "cap vers la cop 21" : 200 cylistes et 5 tracteurs partis de Notre dame des landes hier.

La Préfecture de loire atlantique avait pourtant annoncé par voie de presse qu’elle ne s’opposerait pas au départ convoi. La première journée de trajet du convoi s’était effectivement déroulée en toute tranquillité. Mais le blocage actuel, nous apparaît comme un signe de plus de la volonté du gouvernement de museler toute contestation sociale et environnementale lors de la cop 21.

- Après 2h de blocage de la nationale 23 et du convoi par la police, celui-ci a été libéré. Les participants au convoi avait décidé d’un commun accord de refuser de décliner leur identité et donc se laisser ficher. Alors que les soutiens de la région commençaient à se rendre sur place, le ministère de l’intérieur a finalement accepté de laisser repartir librement le convoi, en se contentant d’une déclaration au mégaphone. Un policier a affirmé dans le micro que le convoi serait interdit d’accès à Saclay, l’étape avant paris et qu’un périmètre de "sécurité" serait déployé autour de la ferme de l’agriculteur qui devait nous accueillir. Il a aussi annoncé que toute tentative de passer à Saclay ou en île de France serait sévèrement réprimé.

Cette mesure nous apparaît comme un signe de plus de la volonté de museler toute contestation sociale et environnementale lors de la cop 21.

Pourl’heure le convoi continue sa route et sera ce soir à Angers à la salle daviais. Nous invitons les comités qui se sont mobilisé ce matin à nous retrouver sur place et les remercions chaleureusement de leur soutien.

Et dans la presse

Le télégramme

Notre-Dame-des-Landes : Bloqués par la gendarmerie, les anti-aéroport à vélo autorisés à repartir

Après avoir été stoppés par les forces de l’ordre ce dimanche matin, les opposants au projet d’aéroport, à vélo et en tracteurs, ont repris la route.

Envoyé par mail

une affiche à propos de la cop et pas que !

JPEG - 78 ko

Samedi 21 Novembre

COP 21

Communiqué du 21 novembre

Sur la route du convoi – les prochaines étapes -Cap sur la cop 21

contact presse dédié au convoi : 07 68 17 95 78

adresse mail : mslcnddlpress@riseup.net

Notre blog : http://marchesurlacop.noblogs.org

Notre compte twitter : http://twitter.com/MSLC21

CAP sur la COP - The movie, vers la COP21 : https://www.youtube.com/watch?v=OuN5Xa1MBv8

Sachant que la COP 21 aura bien lieu et que le projet d’aéroport n’est pas encore abandonné, nous avons maintenu notre convoi tracto-vélo de NDDL à Paris.

Après un petit déjeuner convivial, deux cent cyclistes et une dizaine de véhicules (tracteurs et remorques pour la logistique) se sont élancés dans cette aventure sous le soleil et les vivats des opposants au projet venus les encourager.

Spectaculaire déploiement de tables, chaises, repas sur la place à Nort sur Erdre (bien meilleure que le Tour de France, notre logistique...,).

Les prochaines étapes :

- Dimanche 22 Ancenis/Angers 12h30 à14h : pause déjeuner à Champtocé 18h : arrivée prévue à la gare d’Angers Saint-Laud et déambulation collective jusqu’à la salle Daviers ( 5 boulevard Daviers) 21h soirée débat : "Que se passe-t-il donc à Notre-Dame des Landes ? Que sont les ZAD ? Pourquoi monter à Paris ?

Lundi 23 Angers/La Flèche . 10h : point presse au squat des migrants à Angers pause déjeuner à Marcé 17h : arrivée à La Baronnière, La Flèche 19h : repas sous barnum dans le champs

Malgré l’escalade sécuritaire et la déferlante annoncée de lois liberticides , notre volonté est de continuera à manifester, à lutter et à porter haut et fort la voix de territoires en luttes impactés par des projets inutiles et imposés . Avec ce convoi, nous voulons continuer de faire grandir et partager un espoir politique collectif qui se construit depuis des années au cœur de la lutte à NDDL. Nous souhaitons également manifester notre solidarité avec les populations qui subissent les guerres et le réchauffement climatique.

N.B. Chaque midi, après le repas, quelques personnes seront disponibles pour répondre à la presse et il vous sera possible, si vous le souhaitez, de profiter de ce moment pour vous entretenir avec des participants et photographier ou filmer le convoi dans la limite d’une demi heure après le départ . Chaque soir, un point presse sera également organisé : il permettra de prendre des nouvelles de la journée, de la lutte en général et des étapes à venir.

Nous avons imaginé cette aventure avec comme priorité le respect des personnes, ainsi nous vous demandons d’avoir la bienveillance de toujours prévenir avant d’utiliser une caméra, un appareil photo ou de prise de son, et de ne jamais enregistrer les personnes à leur insu.

Quelques articles paru suite au départ du convoi

Le parisien France bleu Presse océan

Vendredi 20 Novembre

La préfecture de Loire-Atlantique ne s’oppose pas au départ, vers Paris, du convoi d’opposants au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Quelques commentaires sur l’etat d’urgences et ces conséquences en matière de libertés

- Un article de mediapart : Ne sacrifions pas nos libertés au nom de la guerre contre Daesh

et un autre L’ordre pour perpétuer le désordre

-  Les verts sont réticent à la prolongation de l’état d’urgence noud dit on ! et n’approuve pas l’annulation de la manif du 29http://www.lefigaro.fr/politique/le...

Jeudi 18 Novembre

- Communiqué de presse : "CAP sur la COP" convoi tracto-vélo de NDDL à Paris pour la COP21

 

 

Communique de presse Nouvelles de pars : luttes et COP 21

Mercredi 17 novembre

- Trouvé sur presse océan : "Notre-Dame-des-Landes n’est pas une priorité dans le contexte actuel", confirme Stéphan de Ribou, sous-préfet chargé du dossier. Le gouvernement et les services de l’État sont concentrés sur la réponse forte à apporter aux actes terroristes.".

- un commentaire la dessus de notre cher Alain Mustièrehttp://www.desailespourlouest.fr/un...

Pour Infos : Au cours de l’histoire, l’état français a fait plus de morts et crée plus de terreur que les fachos du Moyen-Orient de Daesh ! N’oublions pas les croisades religieuses, les prises d’otages et déportations d’esclaves, puis plus récemment les tortures et techniques de contre-insurrection, héritées de la collaboration avec les nazzis, employées pendant la guerre d’Algérie, en Indochine puis exportées en Amérique "Latinisée" en soutien aux dictatures d’extrème droite. Enfin n’oublions pas les morts, les blessé.e.s et la répression exercée sur le territoire français qui vise principalement la jeunesse des banlieues. Ces crimes sont commis quotidiennement par ces mêmes féroces de l’ordre à qui l’ont veut donner tous les pouvoirs pour protèger avant tout l’hégémonie du pouvoir.

- des nouvelles de la journée radieuse du dimanche 15 Novembre devant l’espace technologique de Saudron (village quelque km de Bure) http://vmc.camp/2015/11/17/radieuse/

Lundi 16

- Les Verts veulent enfermer les migrants au lieu de construire un aéroport. On est contents de lire des articles de presse de temps en temps pour apprendre que les verts ont des proposition de plus en plus farfelues et de moins en moins de gauche. Il faut assumer quand même : Daniel Cohn-Bendit suggère de construire à la place un « grand centre d’accueil de migrants » à la place de l’Aéroport pour « soulager Calais » et « calmer tout le monde »

20 minutes : Notre-Dame-des-Landes : Plutôt qu’un aéroport, Cohn-Bendit propose un centre pour migrants

France 3 : Notre-Dame-des-Landes : vers un centre de migrants à la place de l’aéroport ?

Ou en réécoutant le 7-9 de france inter vres 1h43

- Presse Un article qui dit... pas grand-chose sur les avancées des procédures juridiques NDDL. Quel est cet animal qui empêche le début des travaux ?

 

 

Nouvelles du 9 au 15 novembre 2015

dimanche 15 novembre 2015, par zadist

 

Répression : nouvelle incarcération : S. est en prison préventive depuis vendredi pour avoir refusé le fichage ADN. Nous donnerons plus d’information bientôt.


Le blog pour suivre le convoi sur la COP21


Dimanche 15 novembre

Sur la ZAD

- AGO se vante d’avoir réussi à venir faire des relevés sur la ZAD en envoyant des employés déguisés en cueilleurs de champignons (une partie de l’article sur le site de Presse Océan)

Luttes contre l’aéroport

- Cap sur la COP Petite revue de presse après la conférence de presse d’appel : 20 minutes, Ouest France. D’ailleurs la COP est maintenue donc à priori le convoi aussi !
- Pendant ce temps Jean-Vincent Placé (les Verts) propose un référendum sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes

- Le dernier continent : sortie du film de Vincent Lapize sur le ZAD cette semaine.

Des nouvelles d’ailleurs

- Manif à Landivisiau plus de 2000 personnes ont manifesté sur le site du projet de centrale à gaz de Landivisiau (Le Télégramme)

- Réactions suite aux attentats à Paris quelques analyses intéressantes ont été publiées sur Paris Luttes

- un petit compte-rendu du procès des anonymous accusés d’avoir participé à une action antinucléaire contre le site de l’ANDRA sur Reporterre

Jeudi 12 novembre

- Des policiers en nombre stationnent à Vigneux de Bretagne. Est ce en lien avec la présence de 3 ministres différents à Nantes ? Vigilance en tout cas si vous passez dans le coin. Une personne a été arrếtée dans l’après midi là bas, on ignore encore pourquoi.

- des nouvelles du convoi partant de l’est vers la COP21

- une soirée d’infos sur la ZAD à la fac de Rennes lundi prochain. faites tourner l’info !

- on vous rappelle la manif à Landivisiau ce samedi. ce sera l’occasion aussi de discuter entre membres des comités anti aéroport présents

Mercredi 11 novembre

-  !!! ATTENTION le lieu de rassemblement a changé on relaye un appel à rassemblement : samedi 14 novembre à 15h au Bouffay : Rassemblements de soutien au migrants suite à l’attaque au cocktail molotov dans un squat d’habitation

de la lecture :
- un communiqué de l’ACIPA par rapport au tribunal permanent des peuples : Sentence historique : le TPP reconnaît les violations des droits des peuples liés aux GPII

- un communiqué du collectif de Vannes : "Le Collectif du Pays de Vannes contre le projet d’aéroport à NDDL et les nombreuses structures qui en font partie apportent leur soutien complet aux habitants de la zad et à l’ACIPA dans leur lutte. Nous nous opposerons de façon active et déterminée à toute tentative d’expulsion et tout début des travaux, en intervenant aussi bien sur la zone du projet que dans notre environnement proche. Nous demandons instamment l’abandon complet du projet et que l’expérimentation sociale qui se vit sur la zad puisse se poursuivre. Le réaménagement de l’aéroport actuel est la seule issue à ce conflit."

- Des nouvelles de la lutte au Vieux-Doulon contre le projet urbain de ZAC des Gohards. Le jardin des ronces s’enracine, un collectif de mobilisation se positionne contre le cadre de concertation imposé par Nantes Métropole...

- nouvelles d’ailleurs :

- du côté de la lutte à Sivens :
- les dernières nouvelles sur https://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com/

- Un an après la mort de Rémi Fraisse à la ZAD (zone à défendre) contre la construction d’un barrage dans le Tarn en France, tous les ménages de Allmendingen (Suisse) et des environs ont reçu une lettre de B&T AG, fabricant de Lanceurs de Balles de Défense de là-bas

- lancement d’un journal anticarcéral au Mexique : « El Canero » écrit par plusieurs prisonnier-e-s au Mexique : une communication alternative produite par des prisonniers et prisonnières qui se trouvent derrière les barreaux de plusieurs geôles de la capitale

- appel pour un convoi partant de l’est : le 22 novembre, une semaine avant le début de la farce, un convoi vélo/moteurs des luttes de l’Est partira depuis le Quartier Libre des Lentillères à Dijon. Il réunira des individus et des collectifs de l’est de la France qui luttent contre des projets symptomatiques de l’aménagement capitaliste du territoire : centre d’enfouissement de déchets nucléaires (à Bure), de Center Parks (à Poligny, à Châlons-sur-Saône et à Roybon), d’industrialisation des forêts (à Vauclaix dans le Morvan et à Tonnerre), projet d’éco-quartier aux Lentillères à Dijon...

Lundi 9 novembre

- Ce matin, trois personnes présumées hacktivistes du mouvement Anonymous sont jugées au tribunal de Nancy. Appel et précisions ici.

À 9h, heure du début de l’audience, audience suspendue 15 mn car les avocats n’avaient pas connaissance de la constitution de l’ensemble des parties civiles. Salle comble avec du monde dehors.

- Par, là, un reportage en ligne au sujet de la conserverie à la Noë Verte

 

 

Infos du 2 au 8 novembre

lundi 2 novembre 2015, par zadist

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01. _Avant de faire tourner une info, merci de la recouper en regardant sur ce site web ou en appelant le numéro d’urgence si elle n’est pas encore publiée sur le site.

Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Evitons de faire tourner des rumeurs. Merci d’avance !

-  !! notre appel et propositions des stratégies en cas de travaux dans la Zone À Défendre !!


Pour verifier les clef de cryptage de notre site SSL https://zad.nadir.org et adresse mail zad(arrobase)riseup(point)net retrouver les information sur l’article ici : Vérifie nos certificats SSL & clef email GPG


Répression : nouvelle incarcération : S. est en prison préventive depuis vendredi pour avoir refusé le fichage ADN. Nous donnerons plus d’information bientôt.


jeudi 5 novembre

- Encore 2 jours pour vous inscrire au convois de nddl à paris. Envoyer un mail à mslcnddl@riseup.net pour vous inscrire avec le début du sujet : Inscription.

Infos d’ailleurs

[Roybon] Bonjour,
Cette nuit, un incendie s’est déclenché à la marquise et a emporté dans ses flammes l’atelier attenant au batiment. Les policiers et des experts doivent venir aujourd’hui. Sachant que les incendies sont souvent invoqués comme motif d’expulsion nous appelons à un RASSEMBLEMENT AUJOURD’HUI À LA MARQUISE.
Venez nombreux !
Rendez-vous dans les bois vite !
Le mur du collectif : http://fr.padlet.com/GREZADPAD/nw9dl26kz2i0

- Le collectif Convergence des luttes en Alsace et ailleurs (composé d’un dizaine d’assos et collectif locaux) propose de faire un focus le week-end du 6 et 7 novembre sur la thématique de l’enfouissement, en s’intéressant particulièrement aux exemples présents dans la région, en créant un pont entre le passé non assumé et le futur sinistre que l’on nous propose : à savoir entre le désastre de Stocamine dans le Haut-Rhin, et le projet pharaonique et insensé du centre d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure en Lorraine.

Vendredi 6 novembre à 20h au CARDEK : Une soirée est ainsi proposée autour du Film, « A Bure pour l’Eternité », un documentaire de 52 minutes, en présence d’un des deux réalisateurs Aymeric Bonneti. Le film décrit la lutte quotidienne des opposants qui n’a jamais faibli depuis les premières esquisses du projet dans les années 90, et s’attarde en particulier sur la Maison de la résistance, située au cœur du petit village de Bure.

Samedi 7 novembre de 11h à 17h : RDV place Kléber au stand « convergence » pour discuter avec les représentants des opposants du collectif « Destocamine » et de la maison de Bure.
A 13h30 : Prise de parole et point presse.
Concert par les « Bure Haleurs »
http://collectif-alsace-contre-nddl.blogspot.fr/2015/11/convergence-des-luttes-ne-tuons-pas-nos-sols.html

Lundi 2 novembre

Infos de la ZAD

- Communiqué : Les habitant-e-s de la zad répondent à l’appel d’offre et annoncent la reprise des travaux en vidéo exclusive

 

 

 

- Conserverie de la Noe Verte - Date limite de consommation repoussée

- La fameuse association "Des ailes pour l’ouest" nous informe « Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : cette fois c’est vraiment le GO ! ». Font-ils référence au jeu de GO, un jeu stratégique chinois basé sur l’occupation de territoire en encerclant son adversaire pour immobiliser ses actions ?

- l’Etat a pondu un rapport "Concertation publique sur l’évaluation stratégique environnementale des effets cumulés du projet de l’aéroport du Grand Ouest et des projets connexes". Si des gens veulent se pencher dessus, voici le PDF et le lien sur le site de la pref’

Convoi NDDL-Paris "Cap sur la COP"

- Appel à soutien financier pour le convoi NDDL-Paris

- Il est toujours possible de participer au convoi, en s’inscrivant avant le 7 novembre sur mslcnddl@riseup.net avec en objet : Inscription (précisez le nombre de participant-e-s et les dates de participation) !

Infos d’ailleurs

- « Une opération policière franco-allemande a visé mercredi une maison de Tarnac (Corrèze), où vit Julien Coupat, militant libertaire soupçonné de sabotages de lignes SNCF sur des caténaires en 2008, mais s’est heurtée à l’opposition de plusieurs dizaines de manifestants encagoulés ». http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/11163-tarnac-operation-policiere-visant-maison-julien-coupat.html

- une déclaration envoyée à la Sexta qui commémore, ce même jour, dans le contexte de la fête des morts et du « Mictlan rebelde » au palais des Beaux Arts, à Mexico, ses morts et les victimes de la violence d’Etat, comme nous le faisons aujourd’hui ici à Paris.

Documents joints

 

 

 

Infos du 26 octobre au 1er novembre 2015

mardi 27 octobre 2015, par zadist

Vendredi 30 octobre

- Communiqué d’habitant-e-s de la zad en réponse à l’appel d’offres du gouvernement - Nous avons reçu l’information que le gvt a publié un appel d’ offre pour des travaux sur le desserte routière. Nous l’ avons trouvé sur marchés online fr & sur le plate-forme des marchés publics fr ceci prouve que l’état pense de pouvoir passer en force pour démarrer des travaux dédiés a un aéroport ridicule sur cette belle zone libérée des griffes des bétonneurs et les intérêts d’une économie capitaliste, dévastateur du vivant. N’oubliez pas notre appel et propositions des stratégies en cas de travaux dans la Zone À Défendre.

- quelques articles sur ce qui se passe par ici dans les journaux... Un couple refuse son expulsion, "A notre dame des Landes, les zadistes bien campés dans le bocage"....

des nouvelles d’ailleurs :

- Devenez l’un des heureux propriétaires de l’Amassada ! opération d’acquisition collective des 2.000 mètres carrés de terre autour de l’Amassada, sur le site de la Plaine à Saint-Victor-et-Melvieu (Aveyron), convoité par RTE pour implanter son méga-transformateur de sept hectares

-  du côté de Bure  : les travaux préalables au projets CIGEO s’intensifient, tout le monde est aux aguets, la campagne meusienne change de paysages, lire le tract de réaction Pour se tenir au courant de ce qui se passe par ici, suite aux rencontres d’automnes, le site de vmc heberge un fil info :http://vmc.camp/fil-info/

- en convois sur la COP !

- après avoir été arrếté-e-s (convocation le 19 février au tribunal d’Angoulême pour avoir "pénétré et circulé à pied dans une partie de la voie ferrée (…), en l’espèce sur la ligne à grande vitesse Bordeaux-Paris" (qui n’existe pas encore...)), les marcheur-euse-s parti-e-s d’Agen poursuivent leur route : http://marchezadagencop.noblogs.org

- un convoi est parti ce we de Forcalquier ( ou presque) et marchera pour arriver le 28 à Saclay

- pour partir à vélo depuis NDDL, n’oubliez pas de vous inscrireen envoyant un mail à mslcnddl@riseup.net ! ( ça aide l’organisation ...)

Jeudi 29 octobre

- ce matin, une centaine de personnes se sont retrouvées devant le tribunal de Nantes à l’occasion du procés de la Noé Verte. Le verdict sera rendu le 3 décembre.

- Samedi 31 Octobre aura lieu à Paris la marche pour la dignité et contre le racisme, contre l’humiliation quotidienne, contre le mépris, contre l’islamophobie, la négrophobie, la rromophobie, galopantes, contre les crimes policiers. La marche est à l’appel du MAFED, collectif de la Marche des Femmes pour la Dignité et contre le racisme. RDV à 14h à Barbès.

Marche de la Dignité : autre lien vers l’appel, avec le soutien d’Angela Davis (notamment).


plus d’infos ici

mardi 27 octobre

- vendredi dernier Libération faisait un numéro spécial sur la révolution. On peut y lire entre autres choses un retour sur la zad de NDDL à trouver ici.

lundi 26 octobre

- un huissier est passé cet après-midi porter les jugements de procédures d’expropriation en cours depuis quelques années de plusieurs maisons du Limimbout.

Echos du we : 25 octobre : 1 an après la mort de Rémi Fraisse à Sivens

- un retour sur le weekend à Pont de Buis contre les armes de la police : lire le site Désarmons la police, ainsi que l ’article de Reporterre

- à Sivens, la manifestation prévue sur la zone a été interdite par la mairie, mais plusieurs centaines de personnes se sont rassembléesaux alentours. Un rassemblement à la mémoire de Rémi Fraisse a réuni du monde à Plaisance du Touch, commune dont il était originaire.

- il y a aussi eu des manifestations à Toulouse, Gap, Grenoble, Niort, Strasbourg, ... à l’initiative de différents groupes, collectifs ou comités.

- la LDH a sorti un rapport sur les conditions ayant conduit à la mort de R. Fraisse

A l’heure où Valls parle de violence quand des salarié.es d’Air France arrachent la chemise de leur DRH mais refuse qu’on inquiète le(s) gendarme(s) responsables de la mort de Rémi Fraisse il ya un an, il est plus que temps que l’on se mobilise. Et que l’on n’oublie pas.

 

 

Infos du 19 au 25 octobre

jeudi 22 octobre 2015, par zadist

 

 

we du 23 au 25 octobre

- we de mobilisation contre les violences policières en hommage à Rémi Fraisse :
- we d’action contre les armes de la police à Pont de Buis :
pour avoir des infos et des compte-rendus du we : http://desarmonslapolice.noblogs.org/
pour rejoindre le camp ou demander/passer des infos : 0677670242
écoutez « radio poudrière » sur 98,6 – tout le we pour avoir toutes les infos en live, des émissions et prises de paroles, de la bonne musique et plus et plus

Jeudi 22 octobre

- le procès de la Noé Verte est reporté à la semaine prochaine

Mercredi 21 octobre

- demain, deux rdv pour soutenir l’occupation de la Noé Verte et montrer la détermination commune contre l’aéroport et son monde :
à partir de 8h30 devant le tribunal de Nantes,
à 14h à la Noé Verte pour préparer la suite

- Valls continue ses déclarations, la lutte continue sous toutes ses formes

- A la veille des rassemblements de soutien aux salarié-e-s d’Air France,
Depuis Notre Dame des Landes, soutien à celleux qui se révoltent chez Air France

Si nous sommes dans une lutte contre un futur aéroport, c’est parce que nous ne supportons pas que nos vies se fassent balader par les décideurs-aménageurs de ce monde, ni qu’elles soient régies par des logiques de rentabilité.
Nous voulons dire notre solidarité avec tou-te-s celleux qui ne se laissent pas faire et entrent en lutte activement, et qui à cause de cela font face aux foudres médiatiques et à la répression étatiques.
Nous aussi y sommes confronté-e-s quand nos refus passent en actes. On n’a pas encore eu les chemises de Vinci & Co, mais c’est pas l’envie qui nous en manque !

Courage à vous !
Ne nous laissons pas faire !

Quelques occupant-e-s de la ZAD de NDDL et opposant-e-s au projet d’aéroport

- le Dernier Continent, immersion cinématographique et politique dans le quotidien de la ‪ZAD‬ de Notre‬-‪Dame‬-‪des‬-‪Landes‬ de Vincent Lapize, sort en salles à partir du 11 novembre et recherche des associations locales pour aider à le faire programmer :
Si vous êtes intéresséEs par le film, les discussions et les rencontres qu’il peut susciter, contactez jeanjacquesrue@gmail.com / 06 16 55 28 57 pour demander l’organisation d’une projection dans votre cinéma préféré

- des nouvelles d’ailleurs

- à lire :
- une déclaration d’Erri de Luca avant d’être acquitté
- Merhaba Hevalno, brochure publiée chaque semaine pour tenter de résumer les infos sur le Kurdistan publiées sur internet, et donner un aperçu de l’évolution de la situation là-bas
au Mexique, Mario Luna, porte-parole de la tribu yaqui, est sorti de prison

- des nouvelles de la ZAD contre l’unité de traitement des déchets à Bordères-sur-l’échez (UTV 65) :
la presse de là-bas n’a pas encore pris le plis gouvernemental ... ; La ZAD, un lieu de lutte et de convivialité

- du côté de Bure : Dans l’Est, les travaux préalables au projets CIGEO s’intensifient, tout le monde est aux aguets, la campagne meusienne change de paysages ... tract de réaction à lire ici Pour se tenir au courant de ce qui se passe par et des appels : http://vmc.camp/fil-info/

Mardi 20 octobre

- La Noë Verte passe en procès jeudi.Venez nombreux petit-déjeuner et faire du bruit devant le tribunal.

- un communiqué d’associations nantaises qui prennent position contre l’aéroport et en invitent d’autres à faire comme elles : choisir de ne pas choisir, c’est encore et déjà faire un choix.

- le juge d’expropriation a rendu son jugement, et signifié les modalités de départ aux locataires : ils ont un mois pour faire appel.
Comme on le disait déjà quand il a voulu venir, "nous nous opposerons coûte que coûte à tout ce qui menace les habitats et cultures sur la zad. Paysans, occupant.e.s, locataires, nous sommes tous.tes des habitant.e.s des qui résistent. Il n’y aura pas d’expulsion. L’aéroport ne se fera pas !"

- du côté de Sivens : installation d’une sculpture en hommage à Rémi Fraisse "Une dizaine de personnes ont installé dans la nuit du 19 au 20 octobre et dans la plus grande clandestinité une sculpture d’1,8 tonne et de 2 mètres de haut sur la Zad de Sivens. Surnommé la "pelle masquée", ce groupe d’opposants au barrage a préparé cette opération pendant plusieurs mois et dans le plus grand secret.Sur cette main ouverte surmontée d’une sphère, des mots simples et justes sont gravés à côté d’une renoncule, la fleur étudiée par Rémi : "Nous humains, enfants de la terre, continuons le combat pour la vie" _ Reporterre vient de publier un article faisant le point sur l’enquête en cours

Lundi 19 octobre

- Les occupant-e-s de la nouvelle occupation à la Noë Verte sont convoqués au tribunal jeudi :

Depuis ce matin nous avons entre les mains l’assignation du tribunal d’instance en référé d’heure à heure, avec une convocation au tribunal de Nantes :

LE JEUDI 22 OCTOBRE 2015 À 9H00 au palais de justice, 6 Quai François Mitterrand à Nantes

Nous avons rendez-vous dès demain matin avec l’avocat pour préparer notre défense. La procédure en référé annonce une expulsion possiblement immédiate dés le délibéré prononcé, donc dés jeudi, date du jugement. Un appel à mobilisation massive est envisageable le jour du procès, pour donner de la force à la conserverie. Tenons-nous prêt où que nous soyons à montrer notre refus aux grands projets inutiles imposés, pour laisser place à des petites activités consolidant notre avenir.

Mais tout ça n’entache pas notre motivation, nous continuons à édifier la conserverie chaque jour un peu plus, et continuerons tout temps que nos mains seront libres. En attendant la finalisation du plan de la conserverie, des pots de crème de châtaigne, fraîchement cueillies hier, sont bientôt prêtes pour vos papilles (venez chercher dès demain vos premiers bocaux de "craime deux chatègnes"). Aujourd’hui, on est meme venu de Bézier et de Paris pour nous rendre visite et nous filer un petit coup de main à l’épluchage. Merci à eux. Le circuit d’eau de la maison se finalise, le potager commence à voir le soleil, et nous faisons cette semaine un point sur l’aménagement général du lieu : champ, maison, cultures….

Et un clin d’œil spécial au soleil, le soutien le plus haut que nous ayons depuis le premier jour de l’installation.

Depuis la Noë Verte à l’est de la ZAD

Les nouveaux habitant-es

 

 

 

Infos du 12 au 18 octobre

lundi 12 octobre 2015, par zadist


Dimanche 18 octobre

- Le 31 Octobre aura lieu à Paris la marche pour la dignité et contre le racisme dont on peut voir l’appel ici, sur le site de Urgence, notre police assassine (notamment).

- Récidive de journalisme policier de J-F Marival, journaliste à Ouest France. Et un petit peu de contextualisation dans un article sur indymedia, ici

. "La jungle" de Calais compterait désormais 6000 habitant-e-s.

Samedi 17 octobre

- des camarades ont été informés hier de rumeurs de préparation d’une opération commando sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, par des groupements de types milices privées issues des milieux du transport routier et/ou du BTP pro aéroport. L’ACIPA, l’ADECA et COPAIN 44 ont écrit un communiqué à ce sujet. Ouest France présente ça comme une réunion de riverains excédés... menée par Alain Mustière, leader des pro-aéroports

- des nouvelles de la Noë Verte, un projet de conserverie "ultra violent"

- un autre communiqué de l’ACIPA : Notre-Dame-des-Landes : un Premier ministre sous influence et/ou dans l’ignorance ?

Jeudi 15 octobre

- de nombreuses manifestations se préparent en mémoire de Rémi Fraisse et contre les violences d’état. se péparent pour le we prochain

- Valls fait de grandes déclarations, et les Ailes pour l’Ouest y croit ... et organise un concours de nom pour l’aéroport... on nous suggère déjà " dans vos rêves", "le kyste", .... _pendant ce temps là, c’est soirée falafel et chansons du côté de la Noé Verte, projection de films sur le colonialisme au Rosier....la lutte continue !

- Le blog de les marches sur la cop a été mis a jours avec des besoins et des informations pour donner existence aux convois vers la COP21 des différents lieux d’occupation et résistances. Ainsi l’appel au convoi Cap sur la Cop qui démarre de la ZAD à Notre-Dame-des-Landes (21novembre) jusqu’à paris (28novembre).

des nouvelles d’ailleurs :

- une Chronique des ZAD (Zones A Defendre) septembre 2015 : Notre Dame Des Landes, Sivens, Camp du Larzac, L’Amassada et bien d’autres combats... concoctée par un membre du collectif NDDL66. http://lemurparle.blogspot.fr/2015/10/chronique-des-zad-zones-defendre.html

- Des nouvelles de la forêt de Hambach ou des amies occupent un forêt pour arrêter le carnage et la destruction perpétuelle causé par des mines de charbon. Notre merde contre votre violence ! écrit après que une personne a subit de la violence policière (Un poignet cassé, des marques d’impact et une rougeur de l’œil). Il y a aussi Skillshare, du 9 au 18 octobre « Beaucoup de mots ont été prononcés, sur le changement climatique, CO2, capitalisme, maintenant il est temps d’agir. »

- Les Peuples du Chiapas se réunissent pour construire l’Autre Justice

Mercredi 14 octobre

- du côté de la Noé verte : ce matin, les routes ont été débloquées, tout en gardant la possibilité de remettre en place le blocage en cas de menaces d’expulsion. Nous restons vigilants jusqu’à la confirmation que la procédure d’expulsion est engagée et nous maintenons notre rendez-vous matinal et vivifiant : le petit déjeuner des braves à 6h du matin sur place, avec lever de soleil sur bocage garanti... Venez-y donc !

Mardi 13 octobre

pour les comités qui cherchent à les diffuser par chez eux, des affiches et tracts "zad-nddl en cas de démarrage des travaux ou d’expulsion..." voir article ici : sont aussi disponibles à Bellevue et aux Fosses Noires

Un message de bienvenue au nouveau sous-prefet sur indymedia ici

Lundi 12octobre

- Des nouvelles de la conserverie de la Noë Verte avec un appel à soutien pour le petit déjeuner demain et mercredi matin.

Alors qu’à Agen, ce matin, les forces de l’ordre ont évacué le chantier qui était occupé à Brax (rond-point d’accès au projet la future zone industriel). Elles sont actuellement en train d’expulser la bergerie de Sainte-Colombe occupée de façon préventive face à l’arrivée des travaux. Tous les soutiens sont bienvenus.

Depuis dimanche, une marche est partie pour relier Agen à Paris en suivant le tracé d’une non-LGV Bordeaux Agen : bonne route à vous, on se retrouve à Paris avant le début de la "cop 21" !

 

 

 

 

Infos du 5 octobre au 11 octobre

samedi 10 octobre 2015, par zadist

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01. _Avant de faire tourner une info, merci de la recouper en regardant sur ce site web ou en appelant le numéro d’urgence si elle n’est pas encore publiée sur le site.

Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Evitons de faire tourner des rumeurs. Merci d’avance !


Pour verifier les clef de cryptage de notre site SSL https://zad.nadir.org et adresse mail zad(arrobase)riseup(point)net retrouver les information sur l’article ici : Vérifie nos certificats SSL && clef email GPG


jusqu’au 11 octobre, L’enquête publique sur la destruction du campagnol amphibie est en ligne : Les Naturalistes en lutte invitent à participer largement à cette "consultation publique".


Dimanche 11 octobre

- Demain matin, appel à petit déjeuner pour défendre la Noë Verte à partir de 6h

- 9h : la situation est finalement calme ce matin du côté de l’extrême est de la Zad, idéale pour une journée de chantier de remise en état de la maison, d’installations des projets ... n’hésitez pas à y passer !

- un article dans ouest france

- un communiqué du comité de soutien du Pays de Retz :

Le comité du pays de Retz, comité de soutien à l’ACIPA et à ceux qui luttent contre le projet aberrant d’aéroport à NDDL, soutien la nouvelle occupation de la maison abandonnée à Grandchamp des Fontaines.

Nous sommes solidaires avec ceux qui occupent cette maison pour plusieurs raisons :

1 cette maison était vide et vendue abusivement à VINCI,

2 à l’approche de l’hiver, les habitants de la ZAD ont droit à un hébergement solide, chaud et à l’abri des intempéries.

3 cette occupation est porteuse d’un projet constructif : une conserverie artisanale pour les produit locaux cultivés localement et sur la ZAD.

Les membres du comité du pays de Retz soutien cette action : moralement, publiquement et physiquement, par une participation aux travaux et à la protection de cette maison.

Solidairement et amicalement

Le comité du pays de retz

Comité pays de Retz pays.retz.soutien.acipa@gmail.com

Samedi 10 octobre

- un communiqué publié dans la nuit : La nouvelle installation à l’est de la ZAD se poursuit, des routes sont bloquées

- un article sur la nouvelle occupation (France Bleue)

- 21h30 : nouvelles de la Noé verte : « Aujourd’hui, nous, collectif portant le projet d’une conserverie et de ses cultures maraîchères, entamons notre installation à La Noë Verte sur la commune de Grandchamp les Fontaines à l’extrême est de la ZAD de NDDL.
Nous étions nombreux de tout age et de tous horizons à commencer à aménager ce lieu et sa maison au son de l’accordéon et dans la bonne humeur.
l’huissier est passé cet apresm constater l’occupation, c’est une victoire, mais ça ne protège pas de l’expulsion : il y a toujours besoin de monde très tôt demain matin. Ce soir, il n’y a plus de forces de l’"ordre" sur le lieu. »

- 16h50 : l’huissier vient de passer, la vigilance reste de mise.

- 14h20 : 4 fourgons sont signalés sur place, et quelques véhicules de gendarmes signalés aux alentours ( Chapelle sur Erdre, Savenay)

- 14h : URGENT :la gendarmerie menace d’intervenir à la nouvelle maison Suite à la nouvelle occupation sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes à la Noe-Verte, les gendarmes sont arrivés (quelques fourgons) et nous ont menacé d’intervenir cet après-midi pour empêcher notre installation et anihiler notre projet.

Nous faisons donc un appel à nous rejoindre le plus rapidement possible et à nous soutenir.

- 14h  : passage d’hélico

- 13h : une vingtaine de gendarmes sont postés sur la route au sud de la nouvelle maison et contrôlent les véhicules arrivants.

Des menaces planent … La ZAD s’étend !
Naissance d’un nouveau lieu de vie et de culture sur la ZAD

A toutes et à tous,

Au moment où vous lisez ce message, une nouvelle maison pour lancer une habitation et un projet de conserverie auto-gérée, est en train de s’ouvrir sous les coups de masse des habitant-es, des paysann-es, des ami-es de tous âges et tous horizon, au son de l’accordéon.

Venez nombreux et nombeuses nous rejoindre !
pour s’y rendre : entrée en face de la route menant au bourg de Chanais :
en partant de NDDL : direction Grandchamp jusqu’à la route de Chanais
en partant de la Boissière : prendre la D326 en direction de Grandchamp, Curette puis la 1ère à gauche jusqu’à la route de Chanais

coordonnées gps 47.359532, -1.670273

Diffuser sans relâche le communiqué suivant !

A l’est de la ZAD La Noé Verte

- conférence de presse à 15h

vendredi 9 octobre

communiqué d’habitant.es sur l’opération policière du 9 octobre 2015
publié à 12h, après avoir discuté de la situation des habitant.es ont souhaité réagir à ce qui s’est passé aujourd’hui :

Un poids-lourd a emprunté cette nuit la route RD281 qui traverse la Zone A Défendre contre l’aéroport, dite « route des chicanes ». Cette route est ouverte à la circulation à tout véhicule, de la voiture aux engins agricoles, mais pas aux poids-lourds. Nous regrettons que la signalisation évitant aux poids lourds de s’engager sur cette route soit systématiquement enlevée à chaque fois qu’on la remet en place. Ceci amène régulièrement des camions à avoir des difficultés de manœuvre entre les chicanes parfois relativement étroites. En général, les chauffeurs trouvent toujours quelqu’un pour les aider à bouger un obstacle ou pour les guider dans leur manœuvre. Cette nuit, le camion de 38 tonnes est resté bloqué et n’est pas parvenu à se dégager. Les habitants dormaient quand le camion est arrivé à 3h du matin. Il n’y a eu aucune violence sur le chauffeur qui est resté tranquillement dans sa cabine jusqu’au matin où un véhicule est venu le chercher. Personne ne s’est opposé à la récupération de la marchandise. Vers 10h30, le camion a été dégagé par une dépanneuse et est reparti par ses propres moyens ensuite. Nous déplorons le vocabulaire guerrier utilisé une nouvelle fois par la gendarmerie pour parler de cette anecdocte : « kidnapping », « prise d’otages », « séquestration », « embuscade », etc. Entre mobilisation massive de gendarmes et survol de la zad pendant des heures par un hélicoptère, combien aura coûté cette inutile opération ?

Contact presse zad : zadcontactpresse@riseup.net et 0695068149

- 9h : une trentaine de fourgons ont été signalés à Blain

- 9h30 : une dizaine de véhicules aux Ardillières, qui bloquent le carrefour, ils partent à pied vers la D281

- les journaux disent qu’un camion aurait été réquisitionné cette nuit sur cette route, et que les gendarmes viennent le récupérer. D’après les gens d’ici, le chauffeur aurait laissé son véhicule en voyant qu’il n’arrivait pas à passer.

- 10h30 : les gendarmes reculent pour partir tranquillement, le camion perdu a été extrait.

- hier, on apprenait que les locaux du groupement Vinci-Bouygues étaient perquisitionnés à la Réunion, dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de malversation...ça n’a pas l’air de déclencher autant d’articles passionés qu’un camion égaré...

Jeudi 8 octobre

La nouvelle salle de boxe alain mustière sera très prochainement inaugurée sur la zad...

Un documentaire sur la Zad de Sivens et la mort de Rémi Fraisse a été diffusé dans l’émission "Les Pieds sur Terre" de France Culture ces lundi 6 et mardi 7 octobre entre 13h30 et 14h.

Liens pour réécouter ici lundi 6 mardi 7

Appel à soutien pour le procès des Anonymous, 9/11 à Nancy

Trois personnes présumées hacktivistes du mouvement Anonymous seront jugées le lundi 9 novembre à 9h au tribunal de Nancy, pour des attaques informatiques bénignes contre des sites institutionnels en décembre 2013 et janvier 2014 : celui du ministère de la défense (en réponse au décès de Rémi Fraisse à Sivens), celui du conseil général de la Meuse, du conseil régional de Lorraine, et de l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (ANDRA).

Le procureur a retenu le délit d’« accès et maintien frauduleux » dans un système informatique « en bande organisée » : Ercun, Boby et seamymsg encourent donc jusqu’à dix ans de prison et/ou 150 000 euros d’amende. appel à soutien relayé ici

Mercredi 7 octobre

Reçu : Alerte sur la Zad d’Agen
Après une semaine de blocage du chantier, la charge est sur le point d’être donnée.
Ce matin (7 octobre) les huissiers sont passés sur tous les lieux occupés pour remettre le commandement de quitter les lieux.
Les CRS et gendarmes sont de plus en plus présent sur place et le maire de Brax (commune ou les travaux sont bloqués) demande dans la presse l’évacuation. (http://www.sudouest.fr/2015/10/07/l-appel-du-web-avec-le-maire-de-brax-qui-souhaite-l-expulsion-des-zadistes-2147422-3603.php)
Tout semble donc confirmer la rumeur d’expulsion qui existe depuis lundi pour ce jeudi 8 octobre.

Les occupant.e.s appellent à venir sur place en renfort.
Zad partout !

PS : la marche sur la cop qui devait partir lundi de la zad d’Agen risque de partir en avance... et avec plus de monde !! A suivre sur http://marchezadagencop.noblogs.org

Mardi 6 octobre

- retours du we :

- la récolte de patates a été terminée samedi, avec un chantier-goûter pour commencer à les trier. Il y a quand même plus de patates que de taupins : tout va bien !

- l’action de Beach Art prévue par le comité Indre SaintHerblain a été a annulé suite à l’interdiction préfectorale d’une activité "ne rentrant pas dans la définition d’une utilisation normale de la plage"....

- un article de Reporterre surla participation de Vinci à l’opération " Solutions cop21"

- nouvelles d’ailleurs de ce monde ... :

- appel à la mobilisation générale contre les projets miniers en Bretagne : réunion d’information le 8, manif le 24 à Guigamp

- Alain Bauer entarté : un "artisan du tournant sécuritaire en cours" invité des colloques de géopolitique organisés ces jours-ci à Nantes, s’est vu offrir deux tartes...

- en Alsace, la préfecture est sur le point de signer l’autorisation pour la construction d’une ferme-usine de 1200 taurillons à Wintershouse

- un reportage sur ce qu’il reste d’antimilitarisme sur le Larzac : contre la venue de la légion étrangère

 

 

 

Source : http://zad.nadir.org

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 17:57

 

Source : http://www.reporterre.net

 

 

La tracto-vélo de Notre Dame des Landes se dirige vers la COP 21

23 novembre 2015 / par Nicolas de La Casinière (Reporterre)
 

 

 

Un bel élan militant et convivial a lancé le convoi de tracteurs et de vélos samedi 21 novembre de Notre Dame des Landes. Objectif : Paris, en fin de semaine, pour faire entendre la voix des landes et de l’écologie à la COP 21.

 

- Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), reportage

« Du courage, du jarret ! Réussir à partir, c’est déjà une victoire. On continue à dire non à l’aéroport mais pas que ! », dit Geneviève au mégaphone, au-dessus des thermos de café fumant. Le convoi a élargi son appel en « solidarité avec les populations qui subissent les guerres, le réchauffement climatique, l’Etat d’urgence ».

Samedi matin 21 novembre, le rayon de soleil oblique sur la ZAD chauffe la troupe des militants cyclistes. Ils baignent dans l’euphorie : lancer ce convoi en roue libre vers Paris affirme dans l’espace public une force politique en des temps troublés. Une énergie collective cordiale et enthousiaste, du café bouillant, des tartines généreuses en confiture emplissent la Vache-Rit. Ce hangar agricole est le QG habituel du mouvement et point de départ de cette « tracto vélo » qui associe deux centaines de cyclistes et cinq tracteurs. Six jours sont prévus pour rallier Paris pour la COP 21.

Certains révisent leurs freins à la dernière minute, revissent un garde-boue, d’autres réalisent des panneaux peints « Attention vélos devant ». Une perceuse bricole les montants de la banderole apposée au flanc d’un camion : « L’aéroport de Notre Dame-des-Landes, même pas COP ! ». La vaisselle du petit déjeuner géant fume dans les bassines. On refait du café. Les pains blonds de le boulangerie de la Zad sont en rangs serrés, à la parade, comme les bouteilles de jus de pomme. Le temps est aussi frais que l’ambiance est chaleureuse. « Bouffe, matos de réparation, de cuisine, textes et brochures de l’infokiosk, je vois pas de quoi on pourrait manquer... » « Faudrait des pompes à pied... »

Chacun s’affaire à la fièvre du départ, qu’une corne de brume va lancer par ce temps très clair, au ciel dégagé. Sur le bas côté de la départementale, les voitures des militants venus saluer le départ s’étirent sur deux kilomètres.

« Ce convoi offre l’avantage de nous retrouver ensemble, dans une belle unité. Sa réussite, ce sera déjà d’arriver aux portes de Paris, dit Marcel Thébaud, un des paysans historiques de Notre-Dame-des-Landes, en collant noir de cycliste bien équipé. Moi, je fais quatre étapes, jusqu’au Mans. A la ferme, on est trois, ca s’organise bien. On fait une rotation parmi les paysans présents sur le convoi. »

 

« Ne pas se laisser museler par l’état d’urgence »

« On tenait à maintenir cette critique sociale et environnementale de la COP21 et pas se laisser museler par l’état d’urgence, explique un zadiste. La COP21 déborde d’hypocrisie : le gouvernement s’apprêtait à venir ici nous expulser pour détruire des terres, bocages et zones humides. Le long du parcours, on va se reconnecter avec les comités locaux de soutien, ce qui permettra de redire que ce qui se passe notamment ici sur la Zad est un espoir politique, qui se construit depuis des années au cœur de la lutte , qui voir se réinventer des manières d’habiter, de pratiquer l’agriculture. Est-ce qu’on parviendra à entrer à Paris, ça, c’est le mystère. On se rejoindra en tous cas avec les autres convois venus d’autres luttes, notamment contre l’enfouissement des déchets à Bure, contre le Center Parcs de Roybon, pour le maintien des trois fermes potagères des Lentillères à Dijon... ».

- Voir la video du départ :

« Les raisons d’organiser ce convoi sont intactes. La Cop 21 va se tenir à l’abri des contestations, comme des discussions de salon entre gouvernements, lobbies et multinationales, ajouté Geneviève, militante d’Attac et de la coordination contre l’aéroport. Et si d’autres vont continuer à consommer, nous on continuera à vivre, à lutter, à militer, même si, dès 2012, on nous a traités de "terroristes"... Il est possible que les forces de police soient occupées ailleurs et que le début des expulsions [envisagé en janvier ou février] soit repoussé. Je ne suis pas madame Soleil... Il y aurait de toutes façons une opposition très forte des habitants et des gens de la région, voire plus large. Mais le retard n’est pas notre objectif. Ce qu’on veut c’est l’abandon du projet. »

JPEG - 29.8 ko
Parti le 21 novembre de Notre Dame des Landes, le convoi veut parvenir à Saclay le 28 novembre

Quatre cents kilomètres les attendent avec de haltes à Ancenis, Angers, La Flèche, Le Mans, Nogent-le-Rotrou, Chartres et Saclay. « J’ai changé les freins, acheté une nouvelle chambre à air, mais au-delà, je saurais pas réparer. Dans le groupe, je devrais bien trouver des gens compétents. » Il y a des cyclistes bien équipés et les plus dilettantes. « T’as pas de gants ? on annonce des températures bien fraîches pour les prochains jours... » « Moi je suis jaloux : s’il pleut, les copains ont des protections étanches, pour les godasses... »

 

Un camp autogéré mais roulant

Edifiées en récupération de palettes, coiffée d’un bâche agricole noire, la cabane d’accueil pour chaque halte et étape a fière allure juchée sur sa remorque.

« Ah ! ça fait du bien de partir, finalement... Il y a trois jours, on s’est quand même demandé si on y allait ou pas, si on nous laisserait rouler... J’ai la bizarre impression qu’on a organisé une manif de 400 km... Aux étapes, les mairies PS bloquaient pour l’obtention de salles mais les comités et les gens qui nous accueillent ont fait pression, et un bel élan est né. A La Flèche, faute de salle autorisée pour dormir, l’appel à trouvé très vite 165 places d’hébergement chez l’habitant, et il y en aura sans doute plus à mesure qu’on va avancer sur le parcours... », dit une des Camille de la ZAD. Mais Camille, il y en a aussi dont c’est le vrai prénom, et justement, on la cherche.

Cinq tracteurs font le parcours de bout en bout, tractant des remorques où chaque cycliste dépose son fourbi, duvets et rechanges, le pain pour les repas, la vaisselle, le groupe électrogène, les brochures photocopiées de l’infokiosk militant, les légumes pour la cuisine... La remorque n°3 détaille son contenu : « Tréteaux, bancs et trop plein ». « Ca me fait comme organiser un camp autogéré mais roulant... » dit une autre Camille qui s’appelle en réalité Mathilde.

 

 

La procédure d’appels d’offres lancés par les services de l’Etat pour le débroussaillage avant travaux à Notre Dame des Landes se clôture ce lundi 23 novembre. « Ca n’aboutira à rien, dit un zadiste. Mais de notre côté, on lance nos propres appels d’offres de chantiers d’entretien des chemins, des haies, de nos communs. Il y a des lots à pourvoir pour les comités locaux de soutien, et tous les gens qui veulent réaliser une partie de ces chantiers collectifs et solidaires ». Rendez-vous les 30 et 31 janvier prochain.

 

On ne passe pas ! - Si !

 

 

...Suite de l'article sur reporterre

 

 

Source : http://www.reporterre.net

 

 

Repost 0
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 19:52

 

Source : http://www.reporterre.net

 

 

Rénover l’aéroport de Nantes coûtera bien moins cher que de construire Notre-Dame-des-Landes

5 novembre 2015 / Henri Le Roux (Reporterre)
 


 

L’Atelier citoyen poursuit son patient travail pour convaincre les Nantais de garder et d’améliorer leur aéroport. Il publie ce jeudi deux rapports argumentés, l’un sur le potentiel de l’aérogare, l’autre sur la rénovation de la piste. Ces « cahiers » complètent ceux déjà produits et confirment l’inanité du projet de Notre-Dame-des-Landes.

- Nantes, correspondance

Alors que l’État a annoncé, vendredi 30 octobre, « la reprise des travaux » de construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, l’Atelier citoyen pour le maintien et l’optimisation de Nantes-Atlantique publie ce jeudi deux nouveaux numéros de ses « cahiers ». Le premier s’intéresse au potentiel de l’aérogare actuelle, lauréate en 2011 du trophée ERA Award du meilleur aéroport européen ; le second à la rénovation de son unique piste.

PDF - 5.8 Mo
Cahier aérogare de l’Atelier citoyen.

Ces documents s’ajoutent aux synthèses des groupes de travail sur le bruit, la circulation aérienne, la finance, l’économie et les emplois. Un autre cahier, qui sera diffusé dans une quinzaine de jours, étudiera les possibilités de relier Nantes à son aéroport par les transports en commun. L’expertise complète sera ensuite remise aux responsables politiques et aux promoteurs du projet de Notre-Dame-des-Landes.

« La DGAC est partie du principe que personne ne décortiquerait son étude »

Le réaménagement de l’aéroport actuel, situé sur la commune de Bouguenais, au sud de l’agglomération, avait déjà fait l’objet, il y a deux ans, d’une étude de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). « On a alors découvert qu’aménager Nantes-Atlantique était possible, mais coûterait très cher », explique Françoise Verchère, coprésidente du Collectif d’élus doutant de la pertinence de l’aéroport (CéDpa) et ancienne maire de Bouguenais. Trop cher ? La contre-expertise commandée par le CéDpa a mis en évidence les petits arrangements de l’État avec la réalité.

PDF - 7.1 Mo

La piste est un bon exemple. La DGAC se prononce pour une refonte complète de la structure, jugée trop vétuste, trop courte, pas assez large, pour un total de 378 millions d’euros. En comparaison, la construction de deux pistes neuves à Notre-Dame-des-Landes est estimée à 60 millions d’euros… « On prend les gens pour des demeurés », s’indigne Jean-Marie Ravier, coordinateur du groupe de travail sur la piste. Selon ce chef d’entreprise, « la DGAC est partie du principe que personne ne décortiquerait son étude, sauf que, quand on gratte, on s’aperçoit que ça ne tient pas la route ».

« Ces mensonges discréditent les responsables politiques »

Il a été aidé sur ce point par un jeune retraité d’une entreprise de travaux publics, qui a réparé pendant trente ans la piste de Nantes-Atlantique, précisément. Grâce à son expérience, l’Atelier citoyen a pu analyser chacun des arguments présentés dans l’étude de la DGAC, de la classification du sol à l’accueil des gros porteurs. « Il en rejette l’essentiel, et conclut qu’un simple resurfaçage, additionné de quelques mises en conformité, conviendra parfaitement, le tout pour un coût de 25 millions d’euros », peut-on lire en introduction du cahier « piste ». Ce chiffrage « est tout à fait cohérent avec des rénovations récentes des pistes Francfort 1 et 2, Orly 1, CDG 4 et Tahiti », poursuivent les auteurs.

 

Qu’en est-il de l’aérogare, qui a accueilli en 2014 plus de quatre millions de passagers ? Face à l’argument de la « saturation », balayé l’an dernier par un article du Canard enchaîné, l’association critique l’« opacité » et les « mensonges » entourant le dossier, qui « discréditent les administrations et les personnalités politiques qui les ont portés ». « On s’est procurés les plans de Vinci », annonce l’architecte Ivan Fouquet, en charge de ce groupe de travail. Il ajoute : « On est donc capable de proposer pour Nantes-Atlantique le même type d’extensions que celles prévues à Notre-Dame-des-Landes » pour faire face à une augmentation du trafic.

 

Plus d’un siècle d’émission de CO2

Grâce au travail des thermiciens de l’association, vérifié par un professionnel des aéroports, l’Atelier citoyen a calculé que l’on peut réduire de 30 à 40 % les consommations énergétiques de la plate-forme actuelle, et diviser par trois ses émissions de gaz à effet de serre. Ivan Fouquet prévient : « Quand on parle de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes soi disant très économe en énergie, c’est sans compter l’énergie grise. » C’est-à-dire toute l’énergie nécessaire à la construction des bâtiments, mais aussi à la production, la transformation des matériaux, leur transport, leur mise en œuvre puis leur recyclage en fin de vie du bâtiment.

 

JPEG - 76.6 ko
Selon l’Atelier citoyen, un travail approfondi sur l’usage de l’énergie permettrait de réduire de 30 à 40 % les consommations énergétiques actuelles pour s’approcher de celles prévisibles pour le projet de NDDL. Une source d’énergie primaire est une forme d’énergie disponible dans la nature avant toute transformation.

Ainsi, l’énergie grise pour la construction de la seule aérogare de Notre- Dame-des-Landes serait trois à quatre fois plus importante que dans le cas d’une rénovation de Nantes-Atlantique. En termes d’émissions de CO2, la construction de Notre-Dame-des-Landes serait équivalente à plus de 100 ans de ses consommations énergétiques, contre environ 28 ans pour la rénovation de Nantes Atlantique...

 

*Suite de l'article sur reporterre

 

 

Source : http://www.reporterre.net

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 14:37

 

Source: http://www.lemonde.fr

 

 

 

D’une ZAD à l’autre, tour d’horizon des conflits environnementaux

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par

 
 

 

Des opposants à l'aéroport Notre-Dame-des-landes, le 22 septembre.

L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, la « ferme des mille vaches », le centre d’enfouissement des déchets nucléaires de Bure… La lutte contre des projets d’infrastructure jugés inutiles ou destructeurs pour l’environnement reste très vive. Des groupes de contestation, souvent composés d’écologistes, de militants hostiles au système capitaliste, de riverains ou d’élus locaux, se structurent sur le terrain et s’entraident pour défendre parfois vigoureusement des espaces qu’ils considèrent en danger.

Un an après la mort de Rémi Fraisse, tué par un gendarme dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014 lors d’une manifestation d’opposants à la construction d’un barrage à Sivens (Tarn), où en est-on des « zones à défendre » (ZAD) et des procédures juridiques dans les conflits environnementaux ? Tour d’horizon de huit projets emblématiques.

  1. L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes
  2. Le barrage de Sivens
  3. Le Center Parcs de Roybon
  4. Le centre d’enfouissement de Bure
  5. La « ferme des mille vaches »
  6. La ligne ferroviaire Lyon-Turin
  7. La décharge de Nonant-le-Pin
  8. La ferme des Bouillons

Lire aussi : Mort de Rémi Fraisse : l’enquête bâclée de la gendarmerie

  • L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes

 

Dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, en 2014.

C’est le plus ancien des « grands projets inutiles imposés » contestés en France, puisque le dossier de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) est ouvert dès 1963. La « zone à défendre »  — dérivée de la « zone d’aménagement différé », décrétée en 1974 — est, depuis ses débuts, en 2009, la mère de toutes les ZAD apparues depuis en France. La zone de 1 650 hectares doit abriter la nouvelle aérogare, les deux pistes et les parkings de l’aéroport du Grand-Ouest, filiale de Vinci-Airports. Un projet qui entraînerait la disparition de terres agricoles et de zones humides. Regroupés notamment dans l’Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d’aéroport, les opposants proposent une alternative : le réaménagement de l’actuel aéroport Nantes-Atlantique, une solution moins onéreuse, selon eux, pour l’Etat, pour les collectivités locales et pour les contribuables.

A la suite de l’échec de l’opération « César », en octobre et novembre 2012, qui devait permettre aux gendarmes mobiles d’évacuer la ZAD, le gouvernement a nommé une commission du dialogue et des experts, notamment sur les dossiers sensibles que sont les compensations pour la destruction de zones humides et le déménagement d’espèces protégées. En 2012, le gouvernement s’était aussi engagé à ne pas commencer le chantier tant que tous les recours ne seraient pas épuisés.

Lire aussi : Notre-Dame-des-Landes : la justice rejette tous les recours contre l’aéroport

Alors que le premier ministre a, à de nombreuses reprises, rappelé « l’engagement de l’Etat pour ce projet », annonçant que les travaux allaient débuter incessamment, plusieurs procédures restent en cours. Depuis avril 2014, la France est sous le coup d’une mise en demeure de l’Europe sur « l’absence de certaines évaluations d’impact environnemental ». La préfecture doit encore publier un arrêté dérogatoire pour une espèce protégée, le campagnol amphibie, que les opposants prévoient de contester. Les expropriations et les expulsions, nécessaires pour commencer les travaux, seront aussi difficiles en raison de la trêve hivernale (du 1er novembre au 31 mars). Et quand le gouvernement décidera d’évacuer la ZAD, il restera alors à « convaincre » des centaines de zadistes et des milliers de soutiens de quitter les lieux.

Lire aussi : A Notre-Dame-des-Landes, les « zadistes » bien campés dans le bocage

  • Le barrage de Sivens

 

Sculpture érigée en mémoire de Rémi Fraisse, à Lisle-sur-Tarn.

Ce projet de barrage de 8,5 millions d’euros dans la vallée du Tescou, non loin de Gaillac, dans le Tarn, n’aurait sûrement pas autant retenu l’attention nationale si un militant écologiste, Rémi Fraisse, n’avait trouvé la mort sur le site, tué par une grenade lancée par un gendarme mobile dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014.

Dénonçant le projet initial — une retenue d’eau de 1,5 million de m3 essentiellement destinée à irriguer des cultures de maïs —, les opposants se sont manifestés en occupant la forêt de Sivens durant seize mois. Les tensions sont apparues dès que les travaux de défrichement ont débuté, le 1er septembre 2014. Plusieurs dizaines de zadistes ont alors pris possession des lieux, installant chapiteau et caravanes. De leur côté, des agriculteurs emmenés en particulier par les Fédérations des syndicats d’exploitants agricoles du Tarn et de Tarn-et-Garonne, ont aussi fait monter la pression, encerclant la ZAD durant plusieurs jours, menaçant ses occupants et leurs sympathisants et faisant craindre de sévères affrontements.

En janvier 2015, des experts mandatés par la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, ont préconisé notamment de réduire l’emprise du barrage à 750 000 m³, une solution retenue par le conseil départemental du Tarn, maître d’ouvrage. Mais avant d’envisager le retour des engins de chantier dans la vallée du Tescou, le conseil départemental doit définir un « projet de territoire » et réunir les protagonistes du dossier autour d’une table. Il attend aussi d’être remboursé des sommes dépensées « en pure perte » pour les travaux déjà réalisés ou encore pour le nettoyage du site, un engagement de Ségolène Royal pour inciter le conseil départemental à abandonner le projet initial.

Lire aussi : La construction du barrage de Sivens est toujours en suspens

  • Le Center Parcs de Roybon

 

La ZAD contre le Center Parcs de Roybon, en décembre 2014.

En décembre 2007, le conseil municipal de Roybon — un village de 1 300 habitants dans l’Isère — approuve le choix du promoteur immobilier Pierre et Vacances d’implanter un grand Center Parcs dans la forêt voisine. Le spécialiste de limmobilier de tourisme veut pouvoir recevoir jusqu’à 5 620 personnes dans près de 1 000 cottages répartis autour d’une infrastructure aquatique et de commerces, ainsi que 2 000 places de parking, le tout sur 202 hectares, dont une centaine d’hectares de zones humides. Mais l’opposition de pêcheurs, de riverains et d’écologistes va progressivement monter et s’exprimer. Certains prennent la défense des espèces protégées de la forêt, d’autres dénoncent l’artificialisation d’une aire d’infiltration d’eau de bonne qualité qui alimente des villes de la Drôme.

Les premiers arbres commencent néanmoins à tomber en octobre 2014, dans le chantier placé sous bonne garde. Le 30 novembre, des zadistes occupent la maison forestière proche du site.

Lire aussi : A Roybon, la guerre d'usure entre les partisans et les opposants au projet de Center Parcs

C’est la justice qui va stopper les travaux de défrichement. Le 26 novembre, la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature et l’association Pour les Chambaran sans Center Parcs déposent des recours au tribunal administratif de Grenoble. En vain. La Fédération de la Drôme pour la pêche et la protection du milieu aquatique obtient, elle, gain de cause en arguant qu’un projet de cette ampleur aurait dû être soumis à la commission nationale du débat public. Le 16 juillet 2015, après plusieurs appels jusque devant le Conseil d’Etat, le même tribunal a annulé un arrêté préfectoral autorisant la destruction de zones humides, considérant que les mesures compensatoires prévues étaient insuffisantes. Mais la bataille juridique n’est pas terminée.

Lire aussi : L’avenir du Center Parcs de Roybon à nouveau suspendu à une décision de justice

  • Le centre de stockage de Bure

 

Le laboratoire souterrain de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) à Bure, en 2013.

Le projet du Centre industriel de stockage géologique (Cigéo) vise à enfouir dans le sous-sol de la commune de Bure (Meuse), les 80 000 m3 de déchets hautement radioactifs et à vie longue (des centaines, voire des millions d’années) produits par le parc électronucléaire français. Un réseau de 15 km2 de galeries doit être creusé dans l’argile, à 500 mètres de profondeur, pour abriter 240 000 « colis » radioactifs. Le coût final de l’installation, chiffré en 2005 à 16,5 milliards d’euros et réévalué en 2009 à 36 milliards d’euros, n’est toujours pas connu.

Les riverains, de nombreuses associations locales, ainsi que les mouvements antinucléaires, sont mobilisés depuis que l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) a été chargée, par une loi de 1991, d’étudier « la faisabilité » d’un stockage profond et de rechercher un site d’enfouissement. Ils refusent de voir s’installer, en pleine campagne, une « poubelle nucléaire », ou encore un « cimetière radioactif ». Durant l’été 2015, les opposants ont installé à Bure un « camp anti-autoritaire et anticapitaliste ».

Lire aussi : A Bure, un campement contre « la poubelle nucléaire »

Après avoir construit un laboratoire souterrain, l’Andra veut désormais passer à la phase industrielle. Elle prévoit de déposer une demande d’autorisation de création du Cigéo en 2017, suivie d’une enquête publique, pour une mise en service en 2025. Une « phase pilote » est prévue avant le début de l’exploitation du site, qui s’étalerait sur cent ans.

Lire aussi : Les déchets radioactifs tentent de refaire surface dans la loi Macron, en vain

  • La « ferme des mille vaches »

 

La ferme des 1 000 vaches située à Drucat, à côté d'Abbeville (Somme).

Le projet de la ferme dite « des mille vaches » remonte à 2009. A cette date, un entrepreneur du Nord qui a fait fortune dans le BTP, Michel Ramery, décide de créer une exploitation laitière en rupture totale avec le modèle français d’élevage familial. Il s’associe à cinq producteurs de lait au sein de la société civile Lait Pis Carde pour constituer son cheptel. Il obtient en mars 2013 le permis de construire pour sa ferme, sise à Drucat, dans la Somme. Elle doit comprendre une étable de 1 000 vaches associée à un bâtiment pouvant abriter 750 génisses et un méthaniseur de 1,3 mégawatt. Mais la société d’exploitation de la ferme, la SCEA Côte de la justice, n’obtient une autorisation que pour un cheptel de 500 vaches.

Les riverains du projet se sont interrogés sur son impact. Ils se sont regroupés progressivement, à partir de 2011, au sein d’une association baptisée « Novissen » (Nos villages se soucient de leur environnement), créée par Michel Kfoury. Depuis plus de quatre ans, elle multiplie les démarches et les manifestations pour ouvrir le débat et faire appliquer la loi. Elle a été rejointe par la Confédération paysanne, un syndicat agricole qui a fait de la « ferme des mille vaches » le symbole d’une industrialisation de l’agriculture qu’elle dénonce.

Lire aussi : Ferme des 1 000 vaches  : la polémique continue

Le débat a été relancé par la Confédération paysanne vendredi 23 octobre. Le syndicat a publié une lettre ouverte au ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll. Il s’étonne de la décision prise par la préfecture de la Somme d’ouvrir le 2 novembre une enquête publique en vue d’autoriser l’extension du cheptel à un troupeau de 880 vaches. Car les autorités publiques ont constaté, le 9 juin, que l’exploitation de M. Ramery comptait 796 vaches, soit 296 de plus que le seuil fixé, de 500. Depuis, le cheptel n’a pas été réduit malgré la mise en demeure prononcée le 1er juillet et la décision de condamner M. Ramery à verser une amende. Neuf militants de la Confédération paysanne, jugés en appel pour avoir démonté des installations sur le site, ont vu leur condamnation confirmée mais leur peine allégée le 16 septembre.

Lire aussi : « Ferme des mille vaches » : peines allégées pour les militants de la Confédération paysanne

  • La ligne ferroviaire Lyon-Turin

 

Des policiers gardent l'entrée du tunnel à Chiomonte, en mars 2013.

Né dans les années 1990, ce projet vise à relier Lyon (Rhône) à Turin, en Italie, par une nouvelle liaison ferroviaire, destinée en particulier à réduire de 40 % le fret routier en le reportant vers le rail. La partie dite transfrontalière entre Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie) et le val de Suse, dans le Piémont italien, fait 65 km, dont 57 km de tunnel.

Autant dire que c’est un projet très cher. Le tronçon international est estimé par l’accord intergouvernemental franco-italien du 30 janvier 2012 à 8,5 milliards d’euros. Il doit être financé par l’Europe à hauteur de 40 %, par l’Italie (35 %) et par la France (25 %, soit 2,1 milliards d’euros). Au total, la Cour des comptes estimait le coût global du chantier, y compris les accès, à 26,1 milliards d’euros en août 2012.

Lire aussi : Pour financer le Lyon-Turin, deux parlementaires proposent une taxe régionale pour les poids lourds

L’opposition à ce mégaprojet s’est manifestée avec force du côté italien, en particulier par le mouvement No TAV (No al treno ad alta velocita, « non au train à grande vitesse »), et notamment avec la mobilisation de plusieurs dizaines de milliers de personnes en 2005. Versant français, l’opposition, plus calme et plus modeste, est emmenée par des associations écologistes et par certains élus locaux. Elle dénonce les coûts jugés exorbitants, une phase d’enquête publique altérée par les conflits d’intérêts, la présence de la mafia du côté des constructeurs italiens, la baisse du trafic de marchandises sur l’axe Est-Ouest et elle propose d’aménager la voie déjà existante. Le président de la République, François Hollande, a annoncé le début effectif des travaux « à partir de 2016 ».

Lire aussi : Lyon-Turin : un tunnel alpin « inutile »

  • A Nonant-le-Pin, la décharge qui dérange

 

Graffiti à l'entrée de la décharge contestée de Nonant-le-Pin, le 26 août.

Au pays des haras, pur-sang et déchets automobiles ne font pas bon ménage. A Nonant-le-Pin, dans l’Orne, la vie des 500 habitants a vu sa quiétude troublée par la construction d’un centre de stockage de résidus de broyage automobiles et de déchets industriels non dangereux de l’entreprise Guy Dauphin Environnement (GDE), spécialisée dans le recyclage.

Le site, qui devait être le plus grand centre de déchets automobiles en Europe, avec une capacité de 2,3 millions de tonnes, n’a ouvert que deux jours, du 22 au 24 octobre 2013. Il s’est vu bloqué par des opposants au projet : des riverains, des élus locaux et des représentants de prestigieux haras, inquiets d’une possible pollution des eaux souterraines et des terres, qui font la réputation de l’élevage. L’ouverture de ce site a fait l’objet de multiples recours juridiques.

Dernier épisode en date : après la visite de la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, à la fin d’août, le préfet de l’Orne a pris le 25 septembre 2015 en urgence un arrêté interdisant à la société d’apporter des déchets sur le site, qui présente des « malfaçons ». GDE a alors déposé un recours devant le tribunal administratif de Caen. Le 22 octobre, la justice a suspendu l’arrêté préfectoral, autorisant de fait GDE à exploiter sa décharge. Les défaillances du site, estime le juge, « ne concernent pas [le] centre de tri ». Etant donné les promesses du directeur général de GDE, Hugues Moutouh, de n’ouvrir dans l’immédiat « que le seul centre de tri », il n’y a « pas de danger grave et imminent » pour la santé publique. La société promet de ne stocker les déchets qu’à partir de janvier, après des travaux qui doivent commencer « la semaine prochaine ». La cour administrative d’appel de Nantes doit se prononcer, peut-être avant la fin de l’année, sur l’autorisation d’ouverture du site.

  • La ferme des Bouillons

 

La zone à défendre (ZAD) de la ferme des Bouillons, le 6 août, à Mont-Saint-Aignan, au nord de Rouen, le 6 août.

A Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime), la vieille ferme des Bouillons a failli disparaître pour laisser la place à une grande surface de plus sur les hauteurs de Rouen. En 2012, Immochan, la filière immobilière du groupe Auchan, l’avait achetée aux héritiers d’un exploitant mort. Ses projets ont été contrecarrés par Philippe Vue, un ancien permanent des Verts, rapidement rejoint par des irréductibles décidés à ne pas une nouvelle fois laisser disparaître des terres agricoles au profit de zones commerciales, qui ne manquent pas dans l’agglomération.

L’Association de protection de la ferme des Bouillons s’est rapidement installée dans les lieux. Elle y a organisé de nombreux festivals, des débats et des ateliers d’éducation à l’environnement, s’attirant de la sympathie chez les Rouennais et un soutien de la Confédération paysanne et de la Fondation terre de liens.

En 2015, l’association cherchait à installer sur ces quatre hectares de terres un agriculteur bio professionnel. C’est alors qu’Immochan a vendu la ferme à un concurrent. Les occupants de la ferme ont été évacués manu militari le 19 août. Dans les jours qui ont suivi, les forces de l’ordre ont aussi expulsé le campement que les protestataires avaient installé à deux pas de la ferme. Depuis son assemblée générale du 17 octobre, l’association s’est mise en quête d’une autre terre agricole près de la capitale de la Haute-Normandie.

 

Lire aussi : Ferme des Bouillons : après l’expulsion des militants écologistes, un nouveau propriétaire

 

 Audrey Garric

 

 Pierre Le Hir
Journaliste au Monde
Suivre Aller sur la page de ce journaliste

 

 Laurence Girard
Journaliste au Monde
Suivre Aller sur la page de ce journaliste

 


Source: http://www.lemonde.fr

 

 

 

Repost 0
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 14:53

 

Source : http://zad.nadir.org

 

 

infos du 28 septembre au 5 octobre

lundi 28 septembre 2015, par zadist

 

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01. _Avant de faire tourner une info, merci de la recouper en regardant sur ce site web ou en appelant le numéro d’urgence si elle n’est pas encore publiée sur le site.

Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Evitons de faire tourner des rumeurs. Merci d’avance !


Pour verifier les clef de cryptage de notre site SSL https://zad.nadir.org et adresse mail zad(arrobase)riseup(point)net retrouver les information sur l’article ici : Vérifie nos certificats SSL && clef email GPG


jusqu’au 11 octobre, L’enquête publique sur la destruction du campagnol amphibie est en ligne : Les Naturalistes en lutte invitent à participer largement à cette "consultation publique".


Jeudi 1 octobre

- Dans presse océan aujourdhui :

PNG - 316.8 ko

- On a mis a jour l’appel en cas d’attaque, d’expulsion ou début de travaux sur la ZAD avec des affiche et tracts pour les distribuer : s’ils reviennent, on résistera plus fort encore !

JPEG - 1.6 Mo

- Solidarité contre l’expropriation des terres de Xochicuautla ! Communiqué des Comités de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte

- [Poitiers] Rassemblement pour Christine, prisonnière insoumise - Sans notre soutien, les prisonnier.e.s et leurs combats face à l’Administration pénitentiaire sont écrasé.e.s dans le silence.

 

 

 

Flash infos du 21 au 27 septembre

lundi 21 septembre 2015, par zadist

 

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01. Avant de faire tourner une info, merci de la recouper en regardant sur ce site web ou en appelant le numéro d’urgence si elle n’est pas encore publiée sur le site.

Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Evitons de faire tourner des rumeurs. Merci d’avance !


Pour verifier les clef de cryptage de notre site SSL https://zad.nadir.org et adresse mail zad(arrobase)riseup(point)net retrouver les information sur l’article ici : Vérifie nos certificats SSL && clef email GPG


samedi 26 septembre

No estan sol@s !

il y a un an disparaissaient à Iguala les 43 étudiants d’Ayotzinapa. on ne connait toujours pas leur sort mais on imagine qu’ils ont été assassinés par la police/narco/état, comme 6 de leurs amis ce soir-là.

ce sont nos camarades qu’on assassine tous les jours au Mexique.

Ayotzinapa VIVE !

https://paris-luttes.info/disparus-d-ayotzinapa-mexique-la-3755

comprendre la situation :

http://www.article11.info/?Ayotzinapa-disparition-d-Etat

Un an après Iguala : Mouvements sociaux, narcotrafic et régime politique au Mexique https://www.youtube.com/watch?v=ZvckxAPzkfs&feature=share

#Ayotzinapa #ItWasTheState #DiaDeLaIndignacion #*AccionGlobalporAyotzinapa*

- Action de solidarité avec le Kurdistan :

La ZAD se déclare "autonome", tout comme l’ont fait certaines communes dans le Kurdistan nord (en Turquie) en réponse à la guerre déclarée par le gouvernement turc. Ces communes expérimentent déjà un certain degré d’auto-gestion, d’auto-gouvernance, d’autonomie donc. Face aux attaques féroces contre les populations par les forces spéciales de police et l’armée, plusieurs assemblées de quartier ont décidé de se déclarer autonomes, de refuser la légitimité de l’État et de ses forces répressives. Lire la Déclaration d’autonomie de la ZAD de Nddl

jeudi 24 septembre

- la Direction Générale de l’Aviation Civile va devoir fournir son "étude secrète"...

- un autre retour sur les journalistes pris pour cible mardi dernier, disponible sur indymedia Nantes : ZADistes, médias et libertés. des journalistes ont répondu au groupe presse, l’un explique que les organes de presse censurent peu ou pas leur travail... mais qu’eux mêmes s’auto-censurent facilement, par facilité ou paresse. on voudrait quand même rappeler le cas d’Hervé Kempf qui a quitté le Monde, qui lui refusait d’écrire les articles qu’il souhaitait sur Notre Dame des landes.

- ZAD Haren :
A lire sur indymedia Bruxelles : Un communiqué des occupant.es de la zad du Keelbeek, près de Bruxelles, ainsi qu’un texte optimiste qui considère que l’expulsion de la ZAD de Haren doit marquer le vrai début de cette lutte !

Toute notre solidarité aux personnes en lutte là bas !!!


mercredi 23 septembre

- des journaleux se plaignent d’avoir été agressé lors du blocage du mardi 22 septembre 2015 : la réponse du groupe presse


mardi 22 septembre

- Communiqué de presse : Le juge est venu, il a vu mais il n’a pas vaincu !

L’interview d’un de nos tritons crété-e-s : http://www.dailymotion.com/embed/video/x37iapn

- ZAD Haren :
Hier 21 septembre la ZAD de keelbeek à haren en Belgique a été expulser par un grand nombre de flics et plusieurs arrestations. Plus d’info sur indymedia Bruxelles http://bxl.indymedia.org/spip.php?article8823 Solidarité !

- 12h00 : toutes les barricades ont été levées, LES ROUTES SONT MAINTENANT LIBRES.
merci à toutes les personnes qui sont venues ce matin !

rendez-vous à 14H devant le tribunal de Nantes.

10h50 : On nous signale que selon l’avocat des habitants des fosses noires à #NDDL, le juge n’a pas pu accéder à la zone et renonce a venir aujourd’hui ! Quand il viendra un autre jours, nous serons la pour lui accueillir sur nos barricades ! N’oubliez pas le RDV cette aprèm a 14h au tribunal de nantes pour soutenir les audience d’expropriation des 3 lieux dans la zone à défendre.

10h20 : R.A.S. ils ont l’air d’avoir repartis, une contrôle routière d’identité a des personnes au temple de bretagne, mais plus rien d’autre. les journalistes de france bleu ou france 3 nous laissent savoir que leur pneus ont crevés volontairement ! Va savoir pourquoi... Probablement trop de tension !

9h00 : Ils étais venu jusque a 100m devant la barricade entre vigneux et la zad. Une petit confrontation se déclenche avec des pétards et un peut de lacrymogène, après quelque minutes ils ont choisi de repartir direction vigneux.

8h00 : 9 fourgons de gendarmes vue au temple de bretagne direction vigneux

bonjour !

un temps qui nous rappellent les expulsions ce matin, les routes sont bloquées aux abords de la zad, déviations en place mais pas de flics ni de juge à l’horizon, ils se sont visiblement démotivés à venir ! il y a une quinzaine de tracteurs mobilisés.

la route devrait être libérée en début d’après-midi pour que les gens peuvent passer et aller à Nantes soutenir les 3 locataires en audience pour une expropriation.

Revue de presse :
- Aéroport de ND-des-Landes. Les Zadistes remettent la pression http://www.ouest-france.fr/sur-la-zone-du-transfert-daeroport-les-zadistes-remettent-la-pression-3705740
- NDDL. Les Zadistes bloquent le carrefour des Ardillières [Vidéo] http://www.ouest-france.fr/nddl-les-zadistes-bloquent-le-carrefour-des-ardillieres-video-3706567?utm_medium=social_cm&utm_source=of44
- Notre-Dame-des-Landes, à nouveau sous la pression policière, imagine un avenir heureux http://www.reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-a-nouveau-sous-la-pression-policiere-imagine-un-avenir
- Notre-Dame-des-Landes Six barrages en place autour du futur aéroport ce matin http://www.presseocean.fr/actualite/notre-dame-des-landes-barrages-en-vue-autour-du-site-du-futur-aeroport-mardi-21-09-2015-17
- Notre-Dame-des-Landes : nouvelles tensions entre zadistes et forces de l’ordre http://www.leparisien.fr/societe/notre-dame-des-landes-nouvelles-tensions-entre-zadistes-et-forces-de-l-ordre-22-09-2015-5115953.php
- Notre-Dame-des-Landes : les opposants veulent empêcher la venue d’un juge des expropriations


Lundi 21 septembre

Toujours super-actif.ves sur la zone, on prépare la non-venue du juge !

Pour rappel, un petit déjeuner est appelé demain matin sur la zad pour s’opposer à la venue du juge des expropriations. C’est important de faire tourner le mot est d’y être nombreux-ses. On vous attend !

Le communiqué de l’assemblée du mouvement anti-aéroport à ce sujet est là : http://zad.nadir.org/spip.php?article3163

Quelques infos pratiques :

- pour la presse, le rendez-vous est donné uniquement au "point d’acccueil presse" carrefour des Ardillères dès 7h du matin

- Pour les personnes qui veulent nous rejoindre pour résister ensemble sur le terrain, le rendez-vous est à 7h du matin au carrefour de la Saulce. Il sera possible de se rendre depuis là-bas à différents points de rassemblement.

- Parking : Il est conseillé de se garer sur le parking de la ferme de Bellevue, entre le Liminbout et le Tertre. Voir carte ici ou le lien google map

- Petit déjeuner : il est possible d’amener une thermos ou quelque chose à partager pour le petit déjeuner.

- Pour se tenir au courant : un fil d’infos sera assuré sur le site zad.nadir.org.
Radio klaxon sera en fonctionnement et donnera aussi des infos en continu sur le 107.7
Nous vous conseillons donc de vous munir de petits poste de radio avec lesquels se balader sur zone.

- Téléphone d’urgence : si vous avez des infos urgentes, vérifiées et pertinentes à transmettre au groupe de com’ de la zad, vous pouvez appeler le téléphone d’urgence 06 43 92 07 01

- En cas d’arrestation : le téléphone de l’équipe de soutien légal est le 06 75 30 95 45

A demain !

- Il y a aussi un rassemblement devant le tribunal de Nantes à 14h, appelé par le CNCA et l’Acipa
_appel du CNCA pour la journée du 22 :

Mardi 22 Septembre au matin, un juge nantais d’expropriation viendra signaler leur futur expulsion aux habitant-e-s de 3 lieux de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

L’après midi, au tribunal de Nantes une audience fixera les montants des éventuels dédomagements pour ces futues expulsions. Face à de tels actes, le CNCA tient à souligner le double discours de l’Etat qui bafoue ses précédentes déclarations sur la suspention du projet d’aéroport et des expulsions des habitantes jusqu’à l’épuisement des recours administratifs et juridiques. lire la suite

_l’ACIPA appelle au rassemblement à Nantes

- quelques articles qui en parlent ...ici et

- après un we de fête ( des battages) et de banquet,
quelques images ici et un article

- infos d’ailleurs :

- Dijon - Quartier des Lentillères : _ demain tou.tes derriere les barricades à la zad comme à Dijon !
Demain, ça risque de chauffer sur le quartier des Lentillères à Dijon, et surtout dans une rue adjacente où 2 maisons sont occupées depuis aujourd’hui, et la Cyprine est toujours menacée d’expulsion.

"Ils construisent des murs à nos frontières et détruisent ceux de nos maisons"

Ce matin, une dizaine de migrant-e-s a réquisitionné une des maisons vides du quartier des Lentillères qui était vouée à la destruction. Celle-ci était gardée par des vigiles qui ont fui face à la mobilisation, après avoir blessé de nombreuses personnes, dont le journaliste de france 3 bourgogne présent sur place, utilisant gaz et matraques.

Il y a de fortes chances pour que la police s’apprête à intervenir rapidement pour expulser la maison. Suite aux annonces en grande pompe de la mairie sur l’accueil des réfugié-e-s, il serait honteux de leur part de passer en force pour venir stopper cette réquisition.

Il est urgent que toute personne se sentant solidaire se rende sur place pour venir soutenir les personnes présentes.

Pour voir des photos, rdv ici : https://dl.poivron.org/zzsvnpr54ozq55buj5vj-ates2exvs4cvfuqh

- à Turin : 8 mois de prison requis contre Erri de Luca pour « incitation au sabotage »...

Documents joints

 

 

 

NDDL - 22/09 - Pourquoi nous nous opposerons à la venue du juge des expropriations sur la zad

vendredi 18 septembre 2015, par zadist

 

Communiqué de l’assemblée du mouvement anti-aéroport du 17/09

Pourquoi nous nous opposerons à la venue du juge des expropriations sur la zad le mardi 22 septembre

Petit déjeuner et rassemblement le 22 à partir de 7h au carrefour de la Saulce.

Le gouvernement déclare ne plus vouloir attendre les appels des recours contre le projet d’aéroport, ce qui constituerait une rupture des engagements pris en 2012 et 2014.

Il choisit de commencer par remettre la pression sur les locataires historiques de la zad en faisant venir chez eux le juge des expropriations.

Il affirme que cette démarche est une étape vers l’expulsion policière de la zad et vers le démarrage des travaux de l’aéroport.

Pour toutes ces raisons et dans ce contexte de menaces, la « visite » du juge accompagné par la police est une provocation inacceptable. Nous ne les laisserons pas faire croire à qui que ce soit que le projet d’aéroport avance. Nous nous opposerons coûte que coûte à tout ce qui menace les habitats et cultures sur la zad. Paysans, occupant.e.s, locataires, nous sommes tous.tes des habitant.e.s des qui résistent. Il n’y aura pas d’expulsion. L’aéroport ne se fera pas !

Nous appelons donc le mouvement anti-aéroport à se retrouver mardi matin pour un petit déjeuner sur la zad et pour faire barrage si nécessaire à la venue du juge et de la police. Nous nous assurerons que celle-ci ne soit pas possible.

Un rassemblement de soutien lors de l’audience en expropriation des locataires de la zad est aussi appelé par l’ACIPA et le CNCA à 14h devant le tribunal de Nantes.

—A l’attention des habitants et habitantes des alentours :

Nous annonçons que certaines routes de la zad seront probablement encombrées pendant quelques heures au matin du 22. Nous organiserons les déviations nécessaires. Nous nous excusons par avance des désagréments causés à cette occasion, désagréments dont seul l’Etat et les porteurs du projet d’aéroport peuvent être considérés comme réellement fautifs.

PDF - 46.7 ko

Quelques infos pratiques :

- pour la presse, le rendez-vous est donné uniquement au "point d’acccueil presse" carrefour des Ardillères dès 7h du matin

- Pour les personnes qui veulent nous rejoindre pour résister ensemble sur le terrain, le rendez-vous est à 7h du matin au carrefour de la Saulce. Il sera possible de se rendre depuis là-bas à différents points de rassemblement.

- Parking : Il est conseillé de se garer sur le parking de la ferme de Bellevue, entre le Liminbout et le Tertre. Voir carte ici ou le lien google map

- Petit déjeuner : il est possible d’amener une thermos ou quelque chose à partager pour le petit déjeuner.

- Pour se tenir au courant : un fil d’infos sera assuré sur le site zad.nadir.org.
Radio klaxon sera en fonctionnement et donnera aussi des infos en continu sur le 107.7
Nous vous conseillons donc de vous munir de petits poste de radio avec lesquels se balader sur zone.

- Téléphone d’urgence : si vous avez des infos urgentes, vérifiées et pertinentes à transmettre au groupe de com’ de la zad, vous pouvez appeler le téléphone d’urgence 06 43 92 07 01

- En cas d’arrestation : le téléphone de l’équipe de soutien légal est le 06 75 30 95 45

A demain !

- Il y a aussi un rassemblement devant le tribunal de Nantes à 14h, appelé par le CNCA et l’Acipa

Documents joints

 

 

 

Infos du 14 au 20 septembre

vendredi 18 septembre 2015, par zadist

 

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01. Avant de faire tourner une info, merci de la recouper en regardant sur ce site web ou en appelant le numéro d’urgence si elle n’est pas encore publiée sur le site.

Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Evitons de faire tourner des rumeurs. Merci d’avance !


Pour verifier les clef de cryptage de notre site SSL https://zad.nadir.org et adresse mail zad(arrobase)riseup(point)net retrouver les information sur l’article ici : Vérifie nos certificats SSL && clef email GPG


Vendredi 18 septembre

suite au passage de l’huissier dans les jourrs passés, le juge des expropriation doit lui aussi passer mardi prochain, voici ce qu’il a été décidé quant à sa venue en assemblée extraordinaire hier soir :

Communiqué de l’assemblée du mouvement anti-aéroport du 17/09

Pourquoi nous nous opposerons à la venue du juge des expropriations sur la zad le mardi 22 septembre

Petit déjeuner et rassemblement le 22 à partir de 7h au carrefour de la Saulce.

Le gouvernement déclare ne plus vouloir attendre les appels des recours contre le projet d’aéroport, ce qui constituerait une rupture des engagements pris en 2012 et 2014.

Il choisit de commencer par remettre la pression sur les locataires historiques de la zad en faisant venir chez eux le juge des expropriations.

Il affirme que cette démarche est une étape vers l’expulsion policière de la zad et vers le démarrage des travaux de l’aéroport.

Pour toutes ces raisons et dans ce contexte de menaces, la « visite » du juge accompagné par la police est une provocation inacceptable. Nous ne les laisserons pas faire croire à qui que ce soit que le projet d’aéroport avance. Nous nous opposerons coûte que coûte à tout ce qui menace les habitats et cultures sur la zad. Paysans, occupant.e.s, locataires, nous sommes tous.tes des habitant.e.s des qui résistent. Il n’y aura pas d’expulsion. L’aéroport ne se fera pas !

Nous appelons donc le mouvement anti-aéroport à se retrouver mardi matin pour un petit déjeuner sur la zad et pour faire barrage si nécessaire à la venue du juge et de la police. Nous nous assurerons que celle-ci ne soit pas possible.

Un rassemblement de soutien lors de l’audience en expropriation des locataires de la zad est aussi appelé par l’ACIPA et le CNCA à 14h devant le tribunal de Nantes.

— A l’attention des habitants et habitantes des alentours :

Nous annonçons que certaines routes de la zad seront probablement encombrées pendant quelques heures au matin du 22. Nous organiserons les déviations nécessaires. Nous nous excusons par avance des désagréments causés à cette occasion, désagréments dont seul l’Etat et les porteurs du projet d’aéroport peuvent être considérés comme réellement fautifs.

- Ce week-end : week-end festif sur la ferme de Saint Jean du Tertre

ça se prépare pour ces deux jours de festivités gratuits et ouverts à tou-te-s, sous le soleil !

http://douze.noblogs.org/post/2015/09/15/fete-des-battages-a-notre-dame-des-landes-19-et-20-septembre/
- > plus d’infos

mercredi 16 septembre :

- L’ACIPA, le CéDpa et l’ADECA ont saisi la Cour administrative d’appel dans la presse, ça donne ça

- L’enquête publique sur la destruction du campagnol amphibie est en ligne : Les Naturalistes en lutte invitent à participer largement à la consultation publique.

- un peu plus loin

- forêt occupée de Hambach : des nouvelles d’un camarade emprisonné depuis l’expulsion de la forêt du 22 juille: après 3 semaines de grève de la faim, son appel a été rejeté. c’est possible de lui écrire, faire des actions de solidarité. courage et rage !

- le stade de Bordeaux hérite de Bernard Hagelsteen, ancien préfet de Loire-Atlantiqueresponsable de l’appel de l’appel public à la concurrence du projet, remporté par Vinci en 2010, embauché un an plus tard par Vinci ... le stade de Bordeaux est géré par une filiale de Vinci

- la "hiérarchie policière" craint les blacks blocks pour la cop 21

- dans le Pas de Calais, une association est poursuivie pour l’assemblage d’un abris pour des migrant-e-s

Mecredi 16 septembre

- Demain à 20h30 à la vache rit, il y a une assemblée extraordinaire pour parler de la venue du juge des expropriations sur la zad le 22 septembre. En savoir plus : Menaces sur la zad : quelques points de vue sur la question et une copie de l’interview du sous-préfet

- Des échos du rassemblement devant la fac d’Angers

 

Retour sur le rassemblement à l’université d’Angers :

L’Université d’Angers avait manifestement paniqué et choisi d’annuler tous les cours de sciences de fin d’après-midi sans justification. Peut-être souhait-elle que le moins d’étudiants possibles aient à se poser des questions sur ses liens avec Vinci et avec la légitimation des mesures de compensation dans le cadre du projet d’aéroport à Notre Dame des Landes.

Nous étions quoi qu’il en soit une bonne centaine, occupant-e-s, naturalistes en lutte, membres de COPAIN et de comités locaux d’Angers et de la région, à nous rassembler sans encombre hier devant les bâtiments de la Fac de Science. Nous sommes arrivés avec de nombreuses banderoles et tracts, bien décidés à dialoguer avec les étudiants souvent fort curieux-ses de notre venue. Divers acteurs de la lutte présents ont pris la parole et expliqué pourquoi il se positionnaient contre l’idée même de « compensation environnementale » et contre la financiarisation du vivant. Si l’université dit pour l’instant maintenir le contrats avec Vinci (en se concentrant sur un autre site d’étude et attendant peut-être un hypothétique début des travaux pour NDDL), l’initiative de ce rassemblement a créé pas mal de remous et débats critiques au sein de l’université. L’objectif de contre-information et de pression a été largement attei [...]Lire la suite

dans la presse
ça donne ça ou ça

Mardi 15 septembre

- Ce soir a 17h à Angers 4 bvd Lavoisier, devant le GECCO à la faculté de sciences : Rassemblement contre la participation de l’université d’Angers aux suivis des "mesures de compensation" !

  • Covoiturages
  • 14h30 à Bellevue ( zad nddl )
  • 14h30 à Haluchère ( Nantes )
  • 15h30 au rond-point Terrena ( Ancenis )

- Analyse apparu dans le ZADNewz de cette semaine ! Menaces sur la ZAD : quelques points de vue sur la question et une copie de l’interview du sous-préfet...

- On nous a transmis une revue de presse fort instructive sur Notre dame des landes avec quelques analyses et un tas d’ articles, infos et positionnements de ces dernières semaines. Sur indymedia nantes : ZAD NDDL : Rentrée et communication Nécropolisée

- [Camp VMC Bure] bulletin le couarail : un nouveau journal est apparu dans l’est pour se donner des nouvelles. le premier numero revient surtout sur la dynamique de vmc. http://vmc.camp/le-couarail/ && Rencontres D’automne du 26 Septembre au 4 Octobre && A Bure, le camp estival a élargi la lutte contre les déchets nucléaires : http://www.reporterre.net/A-Bure-le-camp-estival-a-elargi-la-lutte-contre-les-dechets-nucleaires

- Sur Paris-luttes - Les usines du maintien de l’ordre : une tradition dont on se passerait bien ! Cette liste est parue suite à la mort de Rémi Fraisse. Nous avons pris le temps d’en faire une infographie. http://paris-luttes.info/l-armement-du-maintien-de-l-ordre-3741

- [Reçu : Pour un monde ouvert - En soutien à Erri de Luca, diffusion de capsules sonores à Nantes "Pour un monde ouvert" : lectures de /La Parole contraire/ de Erri De Luca, par les collectifs Altrove Come Qui et Le Bruitagène https://www.facebook.com/events/1008939325797649/

 

 

 

Appel depuis les zads et autres espaces en résistance. Pour que des convois convergent jusqu’à la COP 21.

mercredi 9 septembre 2015, par zadist

 

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Nous appelons à former des convois, marches, tracto-vélos...et à nous rendre aux manifestations contre la COP 21, sommet intergouvernemental sur le réchauffement climatique début décembre à Paris. Nous cheminerons depuis des territoires en lutte jusqu’à la capitale, avec toute l’énergie composite de nos mouvements, en créant en route des espaces de rencontres et de mobilisation.

Nous convergerons à Paris parce nous ne concevons pas de laisser le gouvernement se refaire une verte image de pourfendeur providentiel des gaz à effet de serre, alors qu’il ne veut officiellement renoncer ni à l’aéroport de Notre dame des Landes, ni à mille autres projets destructeurs de vies, forêts, et prairies, de territoires habités et cultivés. Il faut parfois aller interpeller ceux qui s’obstinent à pourrir la planète précisément là où ils espèrent donner l’illusion de la sauver.

Si l’on souhaite s’attaquer réellement aux causes du réchauffement climatique, on ne peut s’en remettre un seul instant à la mascarade répétée des négociations perdues d’avances et des échanges de marchés carbones entre lobbies industriels et gouvernements, encore moins au capitalisme vert. Ce que nous affirmerons à Paris suit un tout autre tracé.

La seule réponse cohérente possible est de sortir enfin du productivisme industriel, de la privatisation des biens communs, de la destruction des terres nourricières et de la marchandisation du vivant. Mais si l’on espère encore enrayer réellement le saccage accéléré des bases même de l’existence, on ne peut imaginer non plus construire tranquillement des alternatives et autres « processus de transition ». Pour qu’émergent des possibles, il s’agit de bloquer concrètement dès maintenant l’avancée de leurs projets d’aéroports et de lignes à grande vitesse, l’extraction des minerais et gaz de schistes, l’enfouissement vénéneux des déchêts nucléaires, la poussée de l’agro-industrie et l’éclosion incessante des center parcs et des hypermarchés... Il faut en libérer des espaces où puissent s’inventer, ici et maintenant, d’autres formes de vie commune et d’organisation, de liens et d’échanges matériels, de cultures et d’habitats, émancipées du diktat économique.

A partir de zones menacées se propagent aujourd’hui des points d’ancrages où s’échafaudent des possibles partageurs. il s’y exprime dans un même mouvement cette aspiration à leur mettre des bâtons dans les roues et à tracer d’autres chemins. Malgré les chantages à la croissance, les pseudo débats publics, les pressions judiciaires et les troupes policières, on voit surgir depuis divers lieux une conviction contagieuse : celle qu’il est toujours possible de résister victorieusement face aux tractopelles des aménageurs et autres extracteurs. Nous convergerons à Paris pour matérialiser cette conviction face à la COP 21 et pour porter sur place la force de nos mouvements

Pour se coordonner, trouver des infos, se relier à des convois en préparation :
marchesurlacop@riseup.net / site d’info : marchesurlacop.noblogs.org

La cop 21 c’est quoi ?

Il s’agit d’un sommet où des représentants de 195 états se retrouveront, sous l’égide de l’ONU, pour négocier les engagements de leurs pays en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Cette rencontre, 21ème du nom depuis la convention de Rio en 1992, aura lieu au Bourget du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris. Elle est souvent présentée comme « le sommet de la dernière chance » pour l’avenir de la planète. Mais plus grand monde ne croit réellement que puissent s’y prendre de quelconques décisions à même de contrecarrer le changement climatique et le monde qui ne cesse de le produire. Cette année leur opération de communication se déroule en Seine Saint-Denis, un des départements les plus pauvres et pollués d’île de france, asphyxié par la métropole et les grands chantiers d’aménagement. Face aux gouvernants et aux industriels, des mouvements de base s’ organisent dans le monde entier pour entrer en action pendant la cop 21. Une manifestation aura lieu le 29 novembre à Paris avant l’ouverture du sommet. Des journées d’actions de masse sont annoncées les 11 et 12 décembre à sa clotûre. De multiples mobilisations et rencontres auront lieu pendant toute la durée de la conférence.

PDF - 7.3 ko

Documents joints

 

 

 

Infos du 7 au 13 septembre

mercredi 9 septembre 2015, par zadist

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01. Avant de faire tourner une info, merci de la recouper en regardant sur ce site web ou en appelant le numéro d’urgence si elle n’est pas encore publiée sur le site.

Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Evitons de faire tourner des rumeurs. Merci d’avance !


Vendredi 11 septembre

- Nous appellons à la mobilisation de tous en soutien à la manifestation des refugié.e.s du camp de Calais ce samedi 12 Septembre. Rassemblement à 11h devant Salam (centre Jules Ferry) puis devant la mairie de Calais à 13h30. lire appel complet : https://calaismigrantsolidarity.wordpress.com/2015/09/10/appel-a-manifestation-pour-le-samedi-12-septembre-a-calais/

- Une alerte expulsion et appel à la solidarité de nos amies de la ZAD au keelbeek en Belgique qui luttent contre le projet de la construction d’un maxi-prison ! TOUTES LES ACTIONS ET INITIATIVES DE SOLIDARITÉ PARTOUT EST LA BIENVENUE...

- Dans ouest fRance : Dans une interview exclusive à Ouest-France, le nouveau sous-préfet en charge du dossier Notre-Dame-des-Landes précise les intentions de l’Etat. http://www.ouest-france.fr/nd-des-landes-pression-sur-la-zad-de-laeroport-3677044 ! lire l’appel à tous les comités et personnes solidaires a la lutte contre l’aéroport et son monde ici

- Sur le site de la ZAD d’Oléron : Neuf Zadistes occupants de la Maison Heureuse étaient convoqués ce jour devant le Tribunal. Les faits reprochés : recel d’électricité, dégradations, et outrage. http://zadoleron.com/verdict.php

Jeudi 10 septembre

- Lutter contre un aéroport, pour beaucoup ici, ce n’est pas faire la pub pour la SNCF. Un documentaire sur les effets de la privatisation sur l’entreprise ferroviaire est visionnable via cette page, librement.

- L’Université d’été du CADTM Europe a lieu a Bruxelles ce week-end. Le CADTM est le Comité pour l’annulation de la dette du tiers-monde.

- Des nouvelles des Cévennes : Il faut s’attendre hélas à une nouvelle grosse saison de coupes rases et autres dégâts forestiers cet hiver dans nos Cévennes. Anticiper également le démarrage de la centrale biomasse de Gardanne, prévu pour début 2016 malgré la contestation locale et régionale et les recours juridiques contre le projet. Les collectifs SOS Forêt prévoient donc de rester très mobilisés dans les mois à venir, et continueront d’apprécier votre soutien.

Concernant le projet de **centrale biomasse de Gardanne**, à signaler une **émission enregistrée par Radio Zinzine** à Forcalquier le 26 juin qui présente un tour d’horizon complet de l’historique et des problématiques de ce projet. L’émission est accessible grâce aux liens suivants (en 2 fichiers compte tenu de sa durée relativement longue) :

[http://www.zinzine.domainepublic.net/emissions/SPX/2015/SPX20150704-01-HalteALlaBiomascarade1ere.mp3](http://www.zinzine.domainepublic.net/emissions/SPX/2015/SPX20150704-01-HalteALlaBiomascarade1ere.mp3)

[http://www.zinzine.domainepublic.net/emissions/SPX/2015/SPX20150705-02HalteALaBiomascarade2eme.mp3](http://www.zinzine.domainepublic.net/emissions/SPX/2015/SPX20150705-02HalteALaBiomascarade2eme.mp3)

- Les zadistes de Sivens, la plupart accusé-e-s de "résistance à l’expulsion" ont été relaxé-e-s pour ce chef d’inculpation. Les absent-e-s au procès ont été condamné-e-s et les personnes qui ont refusé le prélèvement ADN ont aussi été condamné-e-s.

Mardi 8 septembre

Un article sur la fête du vent paru dans la depeche du midi qui n’est plus considérée comme collabo depuis qu’elle a changé de nom en 1947.

Lundi 7 septembre

- Quelques nouvelles du chantier au Liminbout : « Sur les ruines de leurs folies, nous construisons nos vies »

JPEG - 431.6 ko

- Des photos de la journée de soutien aux réfugié-e-s à la Ferme de Bellevue du 1er août

JPEG - 303.2 ko

 

 

 

 

Actualité et photos du chantier au Liminbout : « Sur les ruines de leurs folies, nous construisons nos vies »

dimanche 6 septembre 2015, par zadist

 

 

Depuis déjà deux semaines, des équipes venues des quatre coins de l’Europe se relaient pour édifier la déjà fameuse auberge des Q de Plombs. Grâce aux forces conjuguées de camarades de Barcelone (dont le quartier de Poble Sec a scellé son jumelage avec le village du Liminbout), de roubaisiens bâtisseurs, de précieux Copains, d’un solide maçon d’Ancenis, et de différents habitants de la ZAD qui ont apporté leur pierre à l’édifice, nous avons mis un sérieux coup de truelle en forme de pied de nez à la préfecture et à AGO-VINCI. Nous avons, entre autres, débarrassé le plancher, vidé l’ancienne écurie d’Ali Baba et ses quarante brocanteurs, terrassé à l’aide de Jean-Claude Bourrin, le tractopelle de la lutte, qui reprend du service, et enfin, coulé une belle dalle (si, si en béton !) où se trouve gravée à jamais cette prophétie : « Ici Nous Vivrons Excellemment ».

Nous avons, faut-il le préciser, fait de nombreuses pauses, connus de mémorables tablées du midi qui ont presque eu raison de notre ardeur au travail pendant la digestion. Mais nous n’avons point failli ! Le chantier, comme la lutte, continue.

Si toi aussi, tu souhaites goûter à la fraicheur d’un muscadet venant arroser ta gorge asséchée par le turbin, te rassasier d’un subtile Paella Valenciana, d’une salade de gras double ou encore du poulet basquaise du patron pour nourrir ta force de travail, viens !

Si toi aussi tu souhaites transformer un geste de résistance – la rénovation d’une maison historique et bientôt expulsable – en geste de construction d’une infrastructure du plaisir de vivre ensemble, rejoins-nous !

La semaine prochaine, nous poserons des évacuations et des regards, nous coulerons une dalle, remplacerons des pièces de charpente, visserons le plancher de la salle de banquet. Le chantier a lieu de 9h à 17h et tous les jours du Lundi au vendredi, tu peux venir nous aider à la construction comme à la cuisine. Nous trouver sera une évidence lorsque tu auras vu les splendides panneaux du comité Blinois signalant le chantier au Liminbout. Tu peux aussi, si tu le souhaites, nous prévenir de ta venue par mail, à l’adresse qdeplomb @ riseup.net, ou prendre de nos nouvelles par le blog qdeplomb.noblogs.org.

A très vite,

Les Q de Plombs, Les Maçons du Ciel, et les bétonneurs du dimanche…

JPEG - 419.6 ko
JPEG - 751.7 ko
JPEG - 431.6 ko
 
 
 
Source : http://zad.nadir.org
 
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 20:15

 

Source : http://www.reporterre.net

 

Prêt à tout pour son aéroport de Notre-Dame-des-Landes, l’Etat sape la politique de la biodiversité

22 septembre 2015 François de Beaulieu 
 


 

Ce pourrait être une anecdote : pour favoriser l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le préfet de Loire-Atlantique s’apprête à autoriser la destruction du campagnol amphibie, une espèce protégée. Derrière cet acte, il y a au fond la remise en cause des principes de protection de la biodiversité.

François de Beaulieu est membre des Naturalistes en lutte


Le préfet de Loire-Atlantique a mis en ligne le 8 septembre 2015 toutes les bonnes raisons et les pièces du dossier qui vont être utilisées pour la rédaction de son arrêté autorisant la destruction d’une espèce protégée au plan national, le campagnol amphibie, sur le site du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

On peut se demander pourquoi il a attendu si longtemps puisque, de toute évidence, rien de neuf n’a été apporté au dossier depuis mars 2014. Sans doute gardait-on ce dossier pour pouvoir envoyer un signe positif d’avancement aux partisans du projet qui continuent à ronger bruyamment leur frein. C’est sans grand risque et il y a peu de chances que les foules se mobilisent pour ce qui n’est, après tout, qu’une espèce de rat aquatique (rappelons cependant que 30 000 personnes ont défilé le 22 février 2014 à Nantes derrière un triton marbré…).

Avis défavorable unanime

Cette consultation du public, purement formelle, n’en doutons pas, est ouverte jusqu’au 11 octobre 2015. Les Naturalistes en lutte travaillent déjà activement à démonter le dossier dont on note, malgré le caviardage effectué par la préfecture, qu’une partie des études a été menée par le Groupe de recherche et d’étude pour la gestion de l’environnement (GREGE), un bureau d’études spécialisé.

On peut déjà relever que l’argument principal tient au fait que « sur la moitié nord de la façade atlantique, les données recensées s’avèrent positives sur une grande majorité de mailles et sur la plupart des carrés-échantillons réalisés en Bretagne en révélant sa présence sur cette partie du territoire ». Conclusion : on peut donc autoriser la destruction du campagnol amphibie. Comme l’espèce est absente du Centre, du Sud-Est et du Midi-Pyrénées, on peut se demander où elle est protégée…

Oui, la Bretagne est un bastion pour le campagnol amphibie et on ne peut ignorer que la connectivité entre les zones où l’espèce est présente est capitale. Le fait que l’on soit ici sur une vaste zone humide, en tête de deux bassins versants, lui donne une valeur importante pour le maintien du campagnol amphibie. Insistons : si le campagnol amphibie n’est pas protégé là, où le sera-t-il ?

Le bureau d’études Biotope qui avait réalisé le dossier principal concernant la biodiversité concluait que, grâce à ses savants calculs, on allait compenser l’atteinte aux espèces protégées. Le GREGE fait progresser la doctrine en considérant que l’espèce étant bien présente en Loire-Atlantique, il n’est même pas utile de gaspiller de l’argent en prévoyant des compensations sérieuses pour la petite bête.

JPEG - 38.5 ko
Le campagnol amphibie, ou « Arvicola sapidus » de son nom scientifique.

On rappellera simplement que le Conseil national de la protection de la nature (la plus haute instance scientifique consultée sur les dérogations aux lois sur la protection de la nature) a rendu un avis défavorable unanime sur le dossier « campagnol amphibie » présenté par le préfet de Loire-Atlantique.

Un tournant dans l’histoire de la démocratie en France...

 

*Suite de l'article sur reporterre

 

 

Source : http://www.reporterre.net

 

 

 

Repost 0
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 21:47

 

Source : http://zad.nadir.org

 

Infos du 7 au 13 septembre

mardi 8 septembre 2015, par zadist

 

 

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01. Avant de faire tourner une info, merci de la recouper en regardant sur ce site web ou en appelant le numéro d’urgence si elle n’est pas encore publiée sur le site.

Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Evitons de faire tourner des rumeurs. Merci d’avance !


Lundi 7 septembre

- Quelques nouvelles du chantier au Liminbout : « Sur les ruines de leurs folies, nous construisons nos vies »

 

 

- Des photos de la journée de soutien aux réfugié-e-s à la Ferme de Bellevue du 1er août

 

 

JPEG

Portfolio

 

 

                                                              ************************************

 

 

Infos du 1er au 6 septembre

mercredi 2 septembre 2015, par zadist

 

 

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01. Avant de faire tourner une info, merci de la recouper en regardant sur ce site web ou en appelant le numéro d’urgence si elle n’est pas encore publiée sur le site.


Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Evitons de faire tourner des rumeurs.

Merci d’avance !


Pour verifier les clef de cryptage de notre site SSL https://zad.nadir.org et adresse mail zad(arrobase)riseup(point)net retrouver les information sur l’article ici : Vérifie nos certificats SSL && clef email GPG


Vendredi 4 septembre à 7h45 les huissier sont passés chez des locataires de la zone avec 5 flics pour remettre une ordonnance signifiant le passage du juge des expropriations pour le 22 septembre . Ils sont aussi passés à la Rolendière et 2 autre lieux. 5 bagnoles de flics dans la bourg de Vigneux.


Dimanche 6 septembre

- Enfin, nous avons réussi a résoudre le problème avec le site. Au contraire que certaines mails laissé penser, se n’étais pas un piratage mais plutôt une faute de notre part de vouloir ajouter un fichier trop large pour pour le site a géré. Rein de grave donc, mais pas mal de taf pour trouver le problème.

- Nantes : infos mineur-e-s isolé-e-s [ouverture d’un lieu] http://nantes.indymedia.org/articles/31972 Solidarité avec tou-te-s les exilé-e-s ! Nul n’est illégal !

- La COP21 sera sociale ou ne sera pas http://paris-luttes.info/la-cop21-sera-sociale-ou-ne-sera-3525 Plus on parle d’une chose moins on s’y entend. C’est exactement ce qui arrive avec la 21e conférence qui draine à elle mille envies cacophoniques de mobilisation d’autant de collectifs, partis, syndicats, ONG , etc.

- Amassada : 1.000 participants à la fête du vent ! http://douze.noblogs.org/post/2015/09/03/1-000-participants-a-la-fete-du-vent/

 

JPEG - 114.1 ko

 

- Reçu : Voici le lien vers mon reportage sur l’arrivée du Tour Alternatiba à Notre Dame des landes : http://www.presquilegazette.net/presquilegazette-net-pages/environnement/notre-dame-des-landes/reportages/tour-alternatiba-etape-a-notre-dame-des-landes.html

- Les prochaines dates à retenir du côté de la Grange de Montabot. Précisions et compléments d’informations à venir sur le blog

- L’été perdure au jardin des ronces... Nombre de tomates ne cessent de rougir (voir jaunir, verdir ou noircir selon la variété !), et un bel évènement de rentrée se profile le week end qui vient (4/5/6 septembre) : les 3 bal trad’ qui ont eu lieu au jardin depuis maintenant plus d’un an ayant à chaque fois été une belle réussite, un groupe de personnes du réseau trad’/folk nantais a décidé d’organiser tout un week end d’ateliers et de bal ! Détail du riche programme ci-dessous : http://adeuxbals.blogspot.fr/2015/09/weekend-folk-sur-nantes-le-programme.html

Mercredi 2 septembre

- Un article sur le fichage nous apprends que les opposant.e.s à l’aéroport et son monde sont fichés comme des terroristes en "atteinte à la sureté de l’état" site du monde alors que l’on s’interroge en Belgique sur une interdiction de filmer les policiers site du vif

- Alors que certain.e.s ne se rendent compte que maintenant que l’élevage est en crise, voici un article du monde qui propose de changer de chaine alimentaire

 

 

Source : http://zad.nadir.org

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 16:01

 

Source : http://zad.nadir.org

 

 

Infos du 25 au 31 août

 

mardi 25 août 2015, par zadist

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01. Avant de faire tourner une info, merci de la recouper en regardant sur ce site web ou en appelant le numéro d’urgence si elle n’est pas encore publiée sur le site.


Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Evitons de faire tourner des rumeurs.

Merci d’avance !


Pour verifier les clef de cryptage de notre site SSL https://zad.nadir.org et adresse mail zad(arrobase)riseup(point)net retrouver les information sur l’article ici : Vérifie nos certificats SSL && clef email GPG


Pour certain-e-s c’est les vacances, pour d’autres il y a plein de projets en cours. Mais nous sommes toujours présent-e-s ! Le flash info sera mis à jour à une fréquence moins intense jusqu’à la fin de l’été, mais n’hésitez pas à continuer de nous informer avec les infos de vos luttes, événements ou vos textes !!


Vendredi 28 août

- ce soir, à 20h à la Vacherit ; réunion d’organisation pour la mobilisation autour de la Cop 21

Plusieurs personnes du mouvement de lutte de NDDL voient du sens à ce qu’ait lieu une marche et/ou une tracto-vélo en direction de Paris durant cette période. Afin de préparer ensemble les messages et les actions que nous voulons porter, nous vous invitons à la 1ère réunion d’organisation le VENDREDI 28 AOUT à 20h à la Vacherit. Nous espérons y réunir toute personne de toutes les composantes souhaitant organiser cet évènement convivial et déterminé.

- du côté de la ferme des Bouillons, la lutte continue et les activités se poursuivent, à lire ici un récit des suites de l’expulsion de la ferme occupée depuis 2 ans et demi contre Auchan.

Mardi 25 août

Un article du Courrier de l’ouest sur le projet d’aéroport. Une petite coquille s’est glissée dans le titre... qui parle de "futur aéroport"... Notre-Dame-des-Landes : Le futur aéroport entaché d’illégalité ?

 

                                                             **********************************

 

Lettre ouverte à alain mustière et assimilé.e.s

dimanche 23 août 2015, par zadist

 

Lettre ouverte à M. Mustière et assimilé.e.s

Suite à votre communiqué(1) en réaction à l’arrivée chez Mustière concession de 80 cyclistes venu-e-s vous ramener vos ballons, nous aimerions éclaircir quelques points.(2)

Premièrement vous utilisez le mot « maculer » qui signifie couvrir de taches. Nous aurions donc selon vous couvert de taches de feuilles mortes et de ballons la concession. Alors oui nous comprenons bien l’envie de mettre des mots forts pour appuyer votre propagande quand vous n’avez rien à vous mettre sous la dent. Mais au moins ouvrez le dictionnaire et renseignez vous sur le sens des mots avant de les utiliser.

Ensuite « le climat très tendu » est un point de vue plus que subjectif surtout venant d’une personne absente lors de la scène (vous en l’occurrence). Sachez que nous ne sommes restés que 5 minutes dans une ambiance bonne enfant, vous confondez apparemment les mots tension et festif. Ayant vu les réactions des différentes personnes dans le magasin nous sommes bien obligés de vous avouer qu’une seule vendeuse était réellement excédée les autres semblaient plutôt amusées.

Troisièmement dans votre communiqué, vous ne parlez pas de la répression et des violences disproportionnées que nous avons subi par la suite (gaz lacrymogène, insultes, coups…) car à priori nous n’en avons commis aucune, nous, dans votre concession. Même pas une égratignure sur une de vos bagnoles, ou sur une de vos vitrines, de vos comptoirs sinon c’est sûr que vous ne vous seriez pas gêné pour le clamer haut et fort. Vous devriez pourtant être fier que le bruit des bottes vous obéissent au doigt et à l’œil. A moins que ce soit justement parce qu’il ne s’est rien passé chez Mustière concession qui ai pu justifier un tel défouloir des différents services de police. Mais vous devez être rassurés, ils savent tellement bien défendre les intérêts des dominants tel que vous, ceux qui ont le pouvoir et l’argent.

Car M. Mustière, vous êtes le discours dominant. Celui qui monopolise la place dans les médias et sur tout le territoire (publicité, temple de la consommation…) en ville comme en campagne. Celui qui vend des grosses bagnoles dont personne n’ a besoin au nom de la croissance. Celui qui veut un aéroport pour satisfaire son égo et pouvoir rentrer dans le cercle des puissants ; ceux-là même qui n’hésitent pas à utiliser la force pour protéger leurs intérêts privés et dilapider l’argent public. Enfin ceux qui modèlent une soi-disant opinion publique à coup de déclarations sur les futurs emplois quand on sait que la plupart seront occupés par une population exploitée par l’impérialisme occidental et payée au lance pierre.

Vous faites partie de ces gens qui n’ont qu’une vision de la vie à court terme, partisan de l’obsolescence programmée, du tout fric tout flic et pour qui les êtres humains ne sont que de la ressource à exploiter. Quant à votre fameux état de droit que vous invoquez à tout moment comme argument suprême pour demander d’évacuer la zad, il est façonné par une oligarchie ultra libérale qui est capable d’affamer un peuple comme en Grèce, d’expulser des personnes pour y imposer des projets morbides comme a nddl ou a Bure, ou encore d’envoyer sa force militaire à l’autre bout du monde pour défendre les intérêts économiques de la grande France (pétrole, uranium, gaz...) Ah ! comme cela doit vous plaire vous qui chantez si bien la marseillaise !

A cette légalité déguisée nous opposons la légitimité d’être où nous sommes, de décider de nos vies et d’organiser des espaces non marchands.

Sachez une dernière chose vous qui êtes si mal informés. Les 80 cyclistes qui sont venu.e.s chez Ford ce 1er août venaient des 4 coins de l’Europe, de la zad il n’y en avait qu’une poignée. Tous et toutes nous militons pour le droit d’exister à vélo face à l’hégémonie des voitures (c’était la seconde raison de notre visite) comme celui de lutter par notre présence face à l’aménagement toujours plus dévastateur du territoire.

Pour finir, sachez que vous représentez en quelque sorte ce que nous exécrons le plus dans ce monde. Le mâle blanc dominant qui n’hésite pas à écraser, exploiter, piller pour son propre intérêt. Celui qui perpétue ce qu’il y a de pire en l’humanité sous couvert de bon droit et qui prétend avec cynisme, et à grand renfort de matraques et de gaz lacrymogènes, que c’est l’ordre naturel et inévitable des choses.

Des roues libres

(1) lire le communiqué d’Alain Mustière sur le site des ailes pour l’ouest qui a au moins l’intérêt de publier le tract distribué ce jour là : http://www.desailespourlouest.fr/category/actualites/

(2) le 1er août 80 cyclistes ont débarqué chez Ford à Orvault, concession dirigée par Alain Mustière président des ailes pour l’ouest l’association pro-aéroport. Illes étaient juste venu-e-s lui ramener ses ballons. En effet M. Mustière et ses ami.e.s avaient lâchés le 17 juillet, jour du rejet des recours loi sur l’eau, 3000 ballons censés représenter les 3000 emplois qui seraient créés par le futur aéroport.

PDF - 36.8 ko

Documents joints

 

 

                                                                     *************************************

 

infos du 17 août au 24 août

 

 

 

Pour certain-e-s c’est les vacances, pour d’autres il y a plein de projets en cours. Mais nous sommes toujours présent-e-s ! Le flash info sera mis à jour à une fréquence moins intense jusqu’à la fin de l’été, mais n’hésitez pas à continuer de nous informer avec les infos de vos luttes, événements ou vos textes !!


- Juste pour vous dire qu’après un petit temps d’absence la black plouc kitchen revient ! Elle a fait peau neuve et reprend du service, alors viendez manger avec nous. Pour voir les dates rendez vous sur https://blackplouckitchen.wordpress.com/category/les-rendez-vous/


Samedi 22 août

- Nous appelons à former des convois, marches, tracto-vélos...et à nous rendre aux manifestations contre la COP 21, sommet intergouvernemental sur le réchauffement climatique début décembre à Paris. Nous cheminerons depuis des territoires en lutte jusqu’à la capitale, avec toute l’énergie composite de nos mouvements, en créant en route des espaces de rencontres et de mobilisation. Lire l’appel complet ici.

Jeudi 20 août

- Réponse aux enképifiés qui ont décidé de mettre en garde à vue la personne expulsée ce matin et son fils parce qu’ils les soupçonnent "d’avoir prévenu les zadistes" : Quand bien même ce serait vrai (et ça ne l’est pas !), on sait que c’est dur à comprendre pour vous mais nous n’avons pas de goût particulier pour les fonctionnements hiérarchiques. De ce fait, personne ne commande "un ’sabotage de zadiste’ (comme vous dites) à l’occasion d’une expulsion (ou autre)" ou autre fantasme de ce genre, sorti tout droit de vos cerveaux policiers. Nous n’avons pas non plus besoin "d’encouragements" pour prendre à plaisir à faire cramer une voiture de keufs et saboter votre sale besogne.

- Ce matin, les gendarmes ont expulsé une personne (âgée d’une cinquantaine d’année) de son domicile au lieu-dit l’épine. Leur dispositif n’était pas très discret, certain-e-s ont donc décidé d’aller accueillir comme il se doit les grincheux en uniforme. Bilan : une voiture de gendarme a demi-brûlée et un vomi de plus de jacques auxiette dans la presse.

Mercredi 19 août

URGENT ! La ferme des bouillons vient d’être évacuée, appel à rassemblement à la ferme. (vous pouvez vous tenir au courant ici ou avec le tor browser ici : http://2olbcnye2ontyklf.onion/ ) Lire une autre texte publier depuis la ferme des bouillons ici

Mardi 18 août

- Mardi 18 à 20h30 à la Jasse – Maison du Larzac (D809 entre Millau et La Cavalerie). Réunion des opposants à l’arrivée de la légion sur le Larzac. Les infos ici http://douze.noblogs.org/la-legion-sur-le-larzac/
Samedi 22 à 14h00 à l’Amassada : dernière assemblée d’organisation avant la fête du vent, venez nombreux il reste beaucoup à faire ! En fin d’après midi passage de la paume dans le village et la commune de St Victor.

Lundi 17 août

- Urgence menace d’expulsion ZAD de la ferme des bouillons

- Israël écrase la Palestine, la complicité de la mairie de Paris est intolérable
- Lettre ouverte à Anne Hidalgo, , par les jeunes rennais engagés dans le projet vidéo avec l’association Laylac, de Dheisheh

 

 

                                                         ************************************

 

Infos du 11 au 16 août

 

Vendredi 14 août

Un camp international anticapitaliste aura lieu en Grèce (Chalkidiki,) du 18 au 25 août. http://beyondeurope.net/

Mercredi 12 août

Infos d’ailleurs :

Bonjour à tous,

À LA UNE - la nouvelle "affaire Larzac"

“Le Larzac a besoin de vous , on nous annonce l’arrivée de la légion pour 2016-2017, cette décision a été prise par quelques élus locaux sans aucune concertation avec la population locale ; 1200 légionnaires pour nous chauffer les pieds en hiver, sauf que nos têtes chauffent déjà et que nous avons décidé suite à une réunion ce mardi 4 août de rapidement envoyer notre point de vue à François Hollande dans une lettre ouverte”

La lettre ouverte de ce collectif du Larzac ainsi que de nombreux documents complémentaires sont disponibles sur la page :

http://douze.noblogs.org/la-legion-sur-le-larzac/

Vous pouvez joindre le collectif à l’origine de cette initiative et signer la lettre ouverte en envoyant un mail contenant votre nom, lieu d’habitation et éventuellement profession, statut à : stm.larzac@laposte.net

 

 

                                                         **********************************

 

Infos du 3 au 10 août

 

Vendredi 7 août

- un écho du passage à la Grée de l’Alternatour, collectifs de groupes de musique en tournée militante

- des nouvelles étranges d’ailleurs  :
- l’annonce d’une expansion des effectifs militaires sur le Camp du Larzac, (voir une lettre ouverte à hollande ici)
- la mise en vente par Auchan de la ferme des bouillons à Rouen : la lutte n’est pas finie !
- Une plainte a été déposée contre Thierry Carcenac, président du CG du Tarn, par des membres du Comité Sivens, dans l’affaire de la destruction de la Métairie Neuve. Carcenac risque 10 ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende.
- le conseil constitutionnel invalide CIGEO, mais à Bure, le camp continue !

Mardi 4 août

Les copin-es du collectif Mauvaise Troupe vont proposer toute une série d’entretiens qu’ils ont réalisé dans le cadre de la préparation d’un livre offrant une analyse croisée des luttes de la Zad de NDDL et du Val de Suse. Les deux premières brochures sont d’ors et déja accessibles ici.

Lundi 3 août

- après une semaine de bricolages en tout genre, c’est la fin du cyclocamp... la semaine prochaine, c’est un chantier au Liminbout qui commencera !

- Jean-Marie Pelt dément l’utilisation de ses propos par les pro-aéroports

- nouvelles d’ailleurs :

- le camp international de rencontres et d’actions de Bure commence

- du côté de la ZAD d’Oléron : Le Tribunal administratif de Poitiers a suspendu le développement des filières conchylicoles d’huitres génétiquement manipulées dites "Triploïdes" ! Ça, c’est FAIT !!
Des zadistes sont toujours poursuivis par la justice Thill et Hugo étaient au tribunal le 9 juillet.

Une prochaine audience se tiendra le 11 septembre à 9h30 au Tribunal Correctionnel de la Rochelle : Neuf Zadistes sont accusés de recel d’électricité et dégradations Il serait intéressant de s’y rendre en masse et de façon joyeuse et colorée afin de démontrer le ridicule d’une telle situation après la suspension du projet de filières. Vous êtes toutes et tous invitées à venir mettre un joyeux bordel ! plus d’infos sur http://zadoleron.com/

 

 

                                                    ***********************************

 

 

Des cyclistes gazé-e-s dans la capitale du vélo

dimanche 2 août 2015, par zadist

Des cyclistes gazé-e-s dans la capitale du vélo

Du 25 juillet au 2 août 2015, le 5e Cyclocamp européen a été accueilli par la ZAD de Notre Dame des Landes, le rendez-vous de mécanos et voyageur-se-s vélos venu-e-s de toute l’Europe pour échanger sur des pratiques cyclistes, inventer, créer, bricoler des machines plus incroyables les unes que les autres.

Dans l’idée de défiler, de parader fièrement avec les constructions de la semaine, une masse critique, mouvement spontané de cyclistes qui s’immiscent dans le trafic urbain, a été organisée le samedi 1er août pour se rendre au centre de Nantes. En soutien à la lutte contre l’aéroport, les personnes présentes au Cyclocamp ont décidé de rendre visite à M. Mustière, président des Ailes pour l’Ouest. Cette association pro-aéroport et son cher président avait lâché 3000 ballons au-dessus de l’ex-futur site de l’aéroport censés symboliser 3000 emplois futurs. Ne croyant pas à cet énième mensonge, une initiative collective a été prise de leur ramener leurs ballons qu’ils avaient égaré (voir tract ci-dessous). Vers 17h, c’est ainsi que les portes de la concession Ford Mustière ont vu passé des dizaines d’étranges bicyclettes, distribuant ballons et quelques feuilles mortes en guise de confettis. La cérémonie n’a duré pas plus de 5 minutes dans une ambiance bonne enfant et sans aucune dégradation.

Reprenant ensuite la route vers Nantes, Route de Vannes, les cyclistes ont été soudainement encerclé-e-s par six camions, 4 voitures de police et d’autres voitures banalisées surgissant de toute part. A peine sorti-e-s de leur véhicule, sans essayer d’instaurer le dialogue, et n’hésitant pas à dégainer matraques et bombes lacrymogènes, les policier-e-s se sont rué-e-s sur les cyclistes. Certain-e-s ont été mis-es à terre, insulté-e-s, mis-e-s en danger, menacé-e-s de tir de flashball, gazé-e-s à bout portant, par des agent-e-s. Aucun-e blessé-e n’a été à déplorer, à part des dizaines d’yeux brûlés par les gaz et une policière qui a trébuché sur un vélo.

Dans la confusion, les policier-e-s ont tenté d’identifier une personne à qui faire porter le blame de la chute de la policière. Après plusieurs tentatives d’interpellation, la police a arrêté un camarade sans raison apparente.

Un mois après le célèbre congrès international Vélocity, faisant de Nantes la capitale mondiale du vélo, il est impératif de s’interroger sur l’accueil réservé aux cyclistes venu-e-s pédaler dans les avenues nantaises qui se retrouvent confronté-e-s à une violence policière aussi inadmissible qu’injuste.

Cyclistement vôtre.

Les Cyclocampeur-euses

Tract de la visite chez Ford, dont le PDG est Alain Mustière, président de l’association des ailes pour l’ouest

"Bonjour Messieurs les aérosupporters et leur grand chef M. Mustier, Nous tenions à vous remercier pour votre attention de nous avoir offert 3000 ballons, mais finalement nous préférons vous les rendre. On est déjà bien occupé-e-s sur la Zad, on n’a pas une minute à nous. Du coup pour 3000 emplois on va pas avoir le temps, on s’excuse. En plus, vraiment un aéroport on ne saurait pas quoi en faire, nous on a déjà des vélos pour se déplacer : c’est bien plus efficace et puis on peut les réparer nous-mêmes. Les avions c’est un peu trop encombrant à côté, on ne verrait pas où les mettre. Merci quand même pour votre dévouement, et si vous aimez jouer au ballon, nous aussi on est joueurs on n’hésitera pas à vous renvoyer la balle."

 

 

Source : http://zad.nadir.org

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22