Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 14:01

franche-comte.france3.f - Publié le 21/11/2011 | 11:46

Par F.P  

 

200 personnes ont manifesté sur le site pour dénoncer les travaux entrepris par le conseil général de Haute-Saône.

Ils ne désarment pas. Mieux : ils s'organisent. Dimanche après-midi, 200 personnes ont tenu à manifester leur ferme opposition aux travaux engagés par le conseil général de Haute-Saône sur le site de la Planche-des-belles-Filles qui doit accueillir une arrivée du Tour de France 2012. 

12 associations de défense de l'environnement et partis politiques ont créé un collectif de protestation : ils dénoncent "la gabegie financière, l'opacité du dossier, (...) l'intolérable atteinte au site et à son environnement, (...) la non prise en compte des aspects humains et l'absence de concertation avec les acteurs locaux, (...), un déni de démocratie préjudiciable."

A suivre dans ce dossier : le 24 novembre, le tribunal administratif examinera le recours déposé par la Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l'Environnement, du Sous-Sol et des Chiroptères de Franche-Comté. Son avocat, Etienne Tête, espère obtenir l'interruption des travaux en s'appuyant sur ce qu'il prétend être des irrégularités administratives.

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 13:56

 

/tianplus.blogs.nouvelobs.com - 21.11.2011


Capture d’écran 2011-11-21 à 14.13.21.png

Cette vidéo a été mise en ligne sur de nombreux sites sur InternetUne vidéo où l’on découvre un policier de l’antenne de Davis de l’université de Californie vaporiser abondamment sur le visage, un gaz orange, plusieurs personnes au cours d’une manifestation d’étudiants contre la hausse des frais scolaires.

Deux étudiants avaient été hospitalisés après avoir reçu ce gaz.

Plus légèrement intoxiqués, neuf autres étudiants avaient été soignés sur place par les secours.

Samedi, la présidente de l’université a condamné l’usage "regrettable et inadapté" de ces bombes au poivre.

Une enquête doit être diligentée sur ces faits.


A la suite de ces violences, deux policiers ont été suspendus de leur fonction.


(Source : France24 / TF1News)

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 13:52

L'Expansion.com avec AFP - publié le 21/11/2011 à 11:35

Le cabinet de lobbying Clark Lytle Geduldig & Cranford offre 850 000 dollars à l'Association des banques américaines pour saper médiatiquement le mouvement Occupy Wall Street.

 

Ces indignés de Wall street protestent contre les financiers à l'origine de la crise, l'inégalité croissante et les défaillances des politiques, qu'ils accusent d'être soumis aux grands patrons de la finance ou des entreprises. Ils affirment représenter les aspirations de 99% des américains, arguant que 1% de la population possède l'essentiel des richesses et est constamment privilégié.
Ces indignés de Wall street protestent contre les financiers à l'origine de la crise, l'inégalité croissante et les défaillances des politiques, qu'ils accusent d'être soumis aux grands patrons de la finance ou des entreprises. Ils affirment représenter les aspirations de 99% des américains, arguant que 1% de la population possède l'essentiel des richesses et est constamment privilégié.
Lucas Jackson / Reuters

Des lobbyistes réputés, liés aux banques, ont proposé un plan de 850.000 dollars pour attaquer le mouvement Occupy Wall Street (OWS) et les hommes politiques qui lui seraient favorables, a rapporté samedi la chaîne de télévision américaine MSNBC. Dans un mémo de quatre pages, la firme de Washington Clark Lytle Geduldig & Cranford (CLGC) propose à l'Association des banques américaines (ABA) de mener une "recherche" sur Occupy Wall Street pour "construire un récit négatif" sur le mouvement, "à placer dans les médias", ainsi que sur "ceux qui les soutiennent", selon ce mémo publié par MSNBC. Si les démocrates soutiennent OWS, "cela voudrait dire davantage qu'une gêne passagère pour Wall Street. Cela peut avoir un impact de très longue durée, politique et financier, pour les compagnies au coeur" de Wall Street, ajoute ce mémo.

"C'est peut-être facile de rejeter OWS comme un groupe de manifestants désordonnés mais ils ont démontré qu'ils devaient plutôt être traités comme des concurrents organisés, très habiles et capables de travailler les médias. Pour contrer cela, nous devons faire de même", écrit CLGC qui s'inquiète également d'un possible terrain d'entente entre le Tea Party et Occupy Wall Street, qui pourrait devenir "explosif".

Deux des associés de CLGC travaillaient précédemment pour John Boehner, le républicain président de la chambre des représentants, selon MSNBC. Un porte-parole de l'ABA a confirmé avoir reçu ce mémo. "Nous ne l'avions pas demandé et nous avons décidé de ne pas y donner suite", a-t-il précisé à "Up w/Chris Hayes", l'émission de MSNBC qui en a fait état.

Le mouvement Occupy Wall Street, né il y a deux mois à New York, dénonce la cupidité du monde de la finance et les 1% les plus riches. Un an avant les élections présidentielles et législatives, il assure vouloir rester indépendant.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 16:12

20/11/11


IMG_0322

IMG_0334


Rejoignez les indignés sur le parvis de la Défense!
  
Censure totale des Indignés!  Et pourtant...
  
  
 
 
L'état français et ses serviteurs , les médias , opèrent désormais une censure totale scandaleuse sur les indignés Français ...

On parle de Wall Street tout le temps , alors que les indignés de France occupent également un endroit symbolique du libéralisme sauvage , la Défense ...

Les Indignés sont toujours à la Défense ce we du 19 Novembre 2011 et n'ont aucune intention de quitter le parvis , qu'on se le dise ... Rejoignez les . N'écoutez pas la propagande médiatique qui vise à "tuer" le mouvement . Le médias Français sont honteusement complices et acteurs de cette censure.

Venir les soutenir ce we et toute la semaine ... et diffusez l'info ... Le bruit court que les indignés parisiens auraient lâché , c'est totalement faux , c'est de la propagande .
 
Un Mouvement planétaire qui fait très peur aux dirigeants mondiaux

Par moments , les indignés sont chassés momentanément par les charges de Crs , mais ils reviennent et réinstallent courageusement ensuite leur campement . ( Les Crs viennent généralement "nettoyer" le campement deux fois par jour , discrètement en soirée à 21h et au petit matin . Entre midi et 20 heures , quand il y a beaucoup de passants , les Crs se calment et le campement reste en place et bien visible )

Depuis quelques jours , de nombreux médias complices de l'état font croire que les indignés sont partis de la défense .Ceci est totalement faux . Les indignés occupent toujours le parvis ( j'y étais encore hier soir mercredi 16 Novembre à 21h )

Les Indignés font très peur au pouvoir et certains médias mentent pour tuer la mobilisation et le mouvement . Ceci est de la pure censure digne de vichy . Pauvre et triste France résignée et soumise qui semble encore capable de voter une deuxième fois pour Sarkosy. Le masochisme n'a plus de limites...

Les indignés ne sont contrôlés ni par les partis politiques , ni par les syndicats , ceci explique la peur qu'ils inspirent ... L'état , les politiciens , et les médias tentent à tout prix d'étouffer le mouvement qui s'installe partout dans le monde .

Même à wall street , ce jeudi 17 Novembre ,voir le lien
"Occupy WallStreet" . La révolution se poursuit dans le monde entier ! Thursday November 17th International Day of Action .

C'est un mouvement citoyen incontrôlable, ce que redoutent le plus les états. Ne croyez plus ce que vous entendez dans les médias , allez vérifier sur place ... Faites passer

Les indignés ont tout contre eux ... L'état , les partis politiques , les syndicats et ... le froid . Allez les soutenir , ils symbolisent l'indignation citoyenne .
 
 
Ils nous attendent jours et nuits pour renforcer un mouvement légitime

> Ils sont encore peu nombreux mais résolus et courageux depuis des mois

> Venez les soutenir , les nourrir , les réconforter , les encourager , les financer

> L'union des citoyens fait la force , ils ont déjà compris çà dans d'autres pays européens

> N'attendez pas que les syndicats ( "soupapes" complices ) vous mobilisent inutilement

> Prenons nous en main , puisque nos dirigeants ne gouvernent plus pour le peuple

C'est actuellement au parvis de la défense devant l'arche , Métro La Défense
Tlj , sans interruption , jours et nuits ( Ligne 1 & RER C )

Couvrez vous bien et venez à n'importe quelle heure , même une demi heure. Parfois y'a du monde , parfois peu , parfois les Crs sont aimables , parfois pas du tout et cherchent à effacer toutes traces du mouvement .Mais l'essentiel est que çà tienne ...La motivation est là , mais plus il y aura de monde , moins le pouvoir essayera d'interdire complètement l'occupation du parvis ... Cela continuera , quoi qu'il arrive quelque part , même l'hiver , car le mouvement ne doit pas s'arrêter.

En tout cas

Elections ( 2012 ) = Piège à cons ? (Si on vote Ump ou Ps , c'est sûr ...)
 

17:33 Écrit par L'homme Africain dans politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Trackbacks (0) |

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 15:58
Samedi 19 novembre…

Une bonne vingtaine d’indignés d’Quimper.cornouaille se sont installés à nouveau sur les pavés quimpérois place Terre au Duc – c’est vrai que l’endroit est idéal – samedi matin, jour de marché, 11h…

Les passants nombreux regardent les panneaux proposant au peuple de « se lever » pour « prendre son destin en main », de « prendre l’argent là où il est ».

Certains sont ici pour connaîtr…e ce mouvement qui inonde la planète et dont on parle de plus en plus. Autour de la fontaine les discussions vont bon train.
Le Nucléaire, la répression du mouvement des Indignés en France et aux Etats-Unis , la dette, la Grèce et son peuple « debout » face au FMI, l’Europe, et la Finance……
Il est prévu de se retrouver tous les samedis à 11 heures.
Il est prévu de proposer à toutes les personnes qui aspirent à une alternative pour le bien et le progrès de tous, de s’associer pour des actions communes.
Les Indignés d’Quimper/cornouaille

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 15:44
 
Pour nous contacter : roadtobrussels@gmail.com


Aujourd’hui 17 novembre, plus de 30,000 New-Yorkais sont descendus dans les rues en résistance contre l’austérité, pour reconstruire notre économie et reprendre notre démocratie. Il s’agit de notre action la plus importante à ce jour.

Le tentative grossière du maire de New-York de déloger Occupy Wall Street n’a fait qu’affermir notre volonté ; notre éviction brutale de nos foyers à Liberty Square a renforcé à la fois notre volonté et notre légitimité. Ensemble, nous avons élevé la voix pour déclarer : « Non aux évictions ! Non à l’appauvrissement collectif qui enrichit les 1 %. » Nous avons révélé au monde que nous ne sommes pas un groupe de marginaux ou d’idéalistes naïfs – nous sommes réellement un soulèvement populaire qui incarne l’esprit révolutionnaire de justice économique, d’entraide mutuelle, et de démocratie consensuelle. Nous sommes les 99 %.

Et le monde a répondu à l’appel.

Des manifestants aux États-Unis, de l’Atlantique au Pacifique, ont occupé les symboles les plus visibles du laisser-aller oligarchique : les ponts – infrastructure essentielle que le 1 % laisse allègrement tomber en ruine :

* Los Angeles, CA : Les manifestants ferment par l’action pacifique un pont dans le quartier financier. 16 arrestations.

* Portland, OR : Occupation du pont Steel Bridge

* Detroit, MI : dans une des villes les plus touchées par les saisies et évictions, des milliers de personnes traversent ensemble le 2nd Avenue Bridge

* Washington, DC : manifestation pour soutenir des projets d’infrastructure pour le Key Bridge

* Philadelphie, PA : 1,500 personne dans un marche sur le pont de Market Street où au moins 25 personnes se sont faites arrêter au cours d’une occupation paisible.

* Miami, FL : plus de 2,000 personnes se sont réunies sous le pont routier au parc José Martí.

* Hartford, CT : 200 personnes ont bloqué la rampe d’accès de l’autoroute I-84 ; 10 arrestations

* Houston, TX : 500 manifestants bloquent le pont de Travis Street avec au moins 12 arrestations.

* Pittsburgh, PA : Les manifestants ont interdit l’accès au Greenfield Bridge

* Baltimore, MD : Occupation du pont Howard Street Bridge.

* Seattle, WA : Occupation du University Bridge. Nous avons conduit une marche librement à travers les rues de la ville, sans violence policière.

* D’autres ponts bloqués à : St-Louis, Milwaukee, Great Falls, Minneapolis, Kalamazoo, Augusta, Saginaw, Cleveland, Richmond, Iowa City, and dans de nombreuses villes à travers les USA !

Et à travers le monde, les peuples du Canada, Japon, Grande-Bretagne, Espagne, Allemagne, Grèce, et ailleurs ont organisé des actions de solidarité sans précédent – preuve irréfutable que le mouvement Occupy / Indignés est déjà et devient davantage chaque jour, une révolution réellement planétaire.

Dans les mots d’une pancarte des manifestants : « Le monde n’est plus le même. »

Le Maire de New-York, M. Bloomberg, et sa police new-yorkaise ont peut-être pris possession de Liberty Square pour l’instant, tout comme les banques ont pris les maisons et les emplois de milliers de personnes à travers le monde. Mais aujourd’hui, nous avons prouvé que l’esprit d’Occupy Wall Street et la volonté des 99 % sont plus forts que jamais. Et les 1 % ne pourront pas déloger une idée dont l’heure est venue !

Oui, le monde entier nous regarde. Mais plus important encore : Le monde entier se réveille.
0 commentaires
Partager cet article
Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 15:38



Des personnes assistent à un débat organisé par les « indignés » dans l’immeuble UBS de Londres le 19 novembre 2011.
Des personnes assistent à un débat organisé par les « indignés » dans l’immeuble UBS de Londres le 19 novembre 2011.
REUTERS / Neil Hall

Par RFI

Des militants anticapitalistes venus d’une dizaine de sites occupés en Grande-Bretagne se sont retrouvés hier samedi 19 novembre à Londres. Ils ont symboliquement inauguré une «banque d’idée» dans un immeuble désaffecté appartenant à la banque suisse UBS. Ce lieu est le troisième site occupé par les «indignés» dans la capitale britannique.

Avec notre correspondant à Londres, Adrien Moss

Une centaine de tentes sont toujours autour de la cathédrale Saint-Paul. Elles sont là depuis maintenant cinq semaines. Un autre village de toile est installé dans un square non loin de là. Et depuis vendredi 18 novembre, un immeuble désaffecté appartenant à la banque suisse UBS, est squatté par des manifestants anticapitalistes. Ils en ont fait ce qu’ils appellent une « banque d’idées », un lieu de débat pour discuter les actions à mener et les revendications à défendre.

Des manifestants étaient venus samedi 19 novembre de Plymouth, Newcastle, Bath, Brighton, Bristol, Liverpool, Cardiff, et Edimbourg. Ils veulent lancer une campagne nationale. Les « indignés » interviendront la semaine prochaine dans une conférence intersyndicale à Londres. C’est le signe que les syndicats sont prêts à faire alliance avec eux. Ils vont aussi s’associer à la grève du secteur public pour défendre les retraites à la fin du mois.

La corporation de la City de Londres va demander mercredi 23 novembre leur expulsion à la justice. La banque suisse UBS, dernière victime des indignés, a promis, elle « une réaction appropriée ».

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 15:32

r.canoe.ca - Agence QMI 
19/11/2011 20h50 - Mise à jour 19/11/2011 22h54


Mieux à Montréal qu’ailleurs au Canada

 

 

MONTRÉAL – Tolérés par l’administration municipale, financés par des citoyens favorables à leur cause, les indignés d’Occupons Montréal ont la vie plus facile que leurs semblables ailleurs au pays.

Après que les autorités eurent exigé le démantèlement de leurs installations en bois pour des raisons de sécurité, vendredi, les indignés du square Victoria ont annoncé avoir fait l’acquisition de sept tentes militaires, pouvant accueillir plusieurs personnes et adaptées aux conditions hivernales.

Payées grâce aux dons de citoyens amassés par le comité financier du mouvement, les tentes ont coûté environ 650 $ chacune. Samedi soir, l’une d’entre elles avait partiellement été montée sur le site.

Pour l’instant, rien ne semble indiquer que les autorités municipales s’opposent à cette nouvelle avenue empruntée par les indignés. L’un des responsables du comité sanitaire d’Occupons Montréal, Alain Berger, a même indiqué qu’étant donné que les indignés ont négocié serré le démantèlement des structures en bois, leur droit d’occuper les lieux n’a pas été discuté.

En fait, la patience de l’administration municipale à l’endroit d’Occupons Montréal en surprend plusieurs, alors qu’ailleurs au Canada, les autorités et les indignés débattent en cour le droit de planter indéfiniment des tentes dans un parc.

«Des manifestants ont marché jusqu’à l’hôtel de ville (de Montréal), l’autre soir, à 20 h, et ils ont pu parler avec un politicien», s’est étonnée Ellen Elizarez, une Américaine de Philadelphie qui vit sur le site depuis deux semaines.

«Les Montréalais ont un accès direct aux élus, a-t-elle ajouté. Ce qui arrive ici n’arriverait jamais à Philadelphie.» Selon Alain Berger, qui affirme avoir déjà travaillé pour le parti du maire Gérald Tremblay, la sympathie que semble accorder une partie de la population au mouvement est ce qui fait hésiter les politiciens.

«J’en connais plusieurs (élus municipaux), a dit le manifestant. Je ne les ai jamais vus aussi déstabilisés. C’est que les gens qui votent pour eux sont un peu de notre côté. Les autorités ne font que rôder autour.»

Certains politiciens ont néanmoins commencé à afficher leur exaspération devant le phénomène, notamment le ministre des Finances du Québec, Raymond Bachand, qui a déclaré la semaine dernière qu’à un moment donné, «il faut que ça arrête parce que c'est en plein... On ne créera pas un slum de Mumbai en plein milieu de la place Victoria».

Organisés

Plus d’un mois après le début de leur occupation du square Victoria, au centre-ville de Montréal, force est d’admettre que les indignés ont su s’organiser. Des comités ont été formés pour gérer les différents aspects de leur vie, que ce soit au niveau logistique, financier ou sanitaire.

Une grande yourte accueille ceux qui s’occupent des relations avec les médias. Une bibliothèque a été aménagée ainsi qu’une cuisine qui sert une centaine de repas par jour. Des toilettes ont aussi été disposées sur le site.

Les finances, a expliqué Alain Berger, ont été mises entre les mains de «personnes en qui nous avons confiance». Il a toutefois admis que des boîtes contenant des dons ont été volées dans le passé.

 

                                                                      *****************************************

 

branchez-vous.com - dimanche 20 novembre 2011 à 06H44

Les indignés de Montréal obtiennent des appuis (PC)

 

MONTRÉAL - Une trentaine d'écrivains et auteurs devraient aller donner leur appui aux indignés d’Occupons Montréal, dimanche.

Vers midi, à l’invitation de l’écrivain et directeur éditorial de Leméac, Jean Barbe, ils devraient se rendre au Square Victoria pour manifester leur soutien au mouvement des indignés.

Bertrand Laverdure, Isabelle Baez, Jean-Simon Desrochers et Michel Vézina auraient notamment confirmé leur participation à l’événement.

Entre-temps, les indignés d’Occupons Montréal affirment avoir respecté les exigences des autorités en disposant des structures de bois sur leur campement. Dix-huit batiments avaient été jugés non sécuritaires. Les manifestants entendent les remplacer par des tentes de type militaire, mieux équipées pour faire face aux températures froides.

Les indignés - Mieux à Montréal qu’ailleurs au Canada
Les indignés du square Victoria, à Montréal, ont commencé à installer une de leurs tentes militaires sur le site, samedi soir.  
©Ian Gauthier / Agence QMI
Partager cet article
Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 15:09

Marianne - Les coulisses de Juan (Sarkofrance)

Publié le20 novembre 2011


 

Dimanche dernier, j’étais devant eux, à Manhattan, les Indignés d’OccupyWallstreet. Trois jours plus tard, mardi 15 novembre, ils étaient expulsés.

On passait d’abord à côté d’un immense bâtiment gris-beige, le fameux American Stock Exchange, à quelques mètres de Ground Zero. Puis, au détour d’une rue, voici le square, encadré par la police, une belle soixantaine de tentes. Des pancartes, des touristes, des Indignés qui expliquent leur démarche. Il était 10 heures du matin, il faisait frais.

 

 

 

 

 

 

 

 

À Berlin ils sont hébergés sur l’esplanade de l’église Saint-Pierre comme au bon vieux temps de la RDA où les religieux mal tolérés par les communistes hébergeaient les contestataires.
Peut-être que les indignés de Wall Street devraient tels les Quasimodos moyens demander asile à l’église !

C’est le moment de mettre l’église à l’épreuve, elle qui prétend être du côté des faibles.
A Berlin c’est uniquement parce que le mur n’est pas tout à fait tombé, en fait. On s’en rend compte à chaque élection où l’est de Berlin vote majoritairement communiste.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 13:01

 

Partenariat France Inter 19/11/2011 à 13h16

 

L'hôtel des Indignados à Madrid

 

Avec près de cinq millions de chômeurs, la crise économique en Espagne s'installe au centre de la campagne électorale espagnole. Le vote a lieu ce dimanche, et le PSOE, le parti socialiste du premier ministre sortant Jose-Luis Zapatero a toutes les chances d'être balayé du pouvoir.

A cette occasion, France Inter, en partenariat avec Rue89, a effectué une plongée multimédia dans la crise espagnole, entre Indignés et Innovateurs.

Nous vous présentons un extrait de ce travail, avec l'hôtel des Indignados. Depuis la nuit du 15 octobre, après une nouvelle manifestation des indignés Puerta del Sol, des dizaines de sympathisants du mouvement décident d'occuper un ancien hôtel Best Western du centre de Madrid.

Depuis près d'un mois, ils organisent l'espace pour héberger des personnes sans abris, organiser des groupes de réflexion et proposer un lieu de passage ouvert à tous. L'hôtel peut abriter un peu plus de 80 personnes.

Les autres épisodes de cette plongée interactive sont à retrouver sur le site de France Inter.


Capture d'écran (France Inter)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22