Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 14:15


Arrestations et violences envers les indigné-e-s de Marseille

Communiqué publié sur marseille.indigne-e-s.net

Aujourd’hui, dimanche 11 décembre 2011 vers 15h30, 8 indigné-e-s marseillais-es ont été arrêtés par les forces de l’ordre.
Suite aux violences policières perpétrées hier soir sur le campement du Cours Julien – qui ont conduit à son évacuation – les indigné-e-s ont décidé de se retrouver aujourd’hui encore sur ce lieu symbolique des Assemblées populaires marseillaises.
En fin de matinée, les accès au Cours Julien étaient bloqués par les forces de l’ordre qui tantôt interdisait à toute personne d’y accéder, tantôt filtraient au faciès…
Dans un premier temps, l’Assemblée Populaire s’est installée près de la station de Métro Notre-Dame du Mont puis a décidé au consensus de devenir nomade, et s’est déplacée en haut de la Canebière, aux Mobiles.
Les CRS n’ont pas tardé à nous y rejoindre, nous ont chargé sans sommation et ont procédé à l’arrestation de huit d’entre nous devant un public marseillais stupéfait et sous le choc.
Pendant les quelques heures de gardes à vue des 8 indigné-e-s interpelés – divisés dans 3 commissariats différents -, un rassemblement a eu lieu devant le commissariat de Noailles. Nous nous sommes retrouvés jusqu’à une centaine pour réclamer ler libération. Les Indigné-e-s marseillais(es) ont eu également le soutien actif d’associations comme la LDH et le MRAP et de radios locales engagées ainsi que de médias venus filmer.
Aux dernières informations, des instances supérieures sont intervenues et un ordre a été donné pour leur libération. A l’heure actuelle tous les indigné-e-s ont été relachés.
Important :
Vous avez assisté aux arrestations de ce dimanche après-midi sur la Canebière ou bien aux violences policières de la nuit dernière au Cours Julien (samedi #10D décembre).
Votre témoignage est important pour la suite de notre action, il permettra également l’ouverture d’une enquête officielle sur ces événements.
Pour ce faire il suffit d’adresser votre témoignage par courrier au Procureur de la République, en détaillant les faits du mieux possible et en joignant une copie de votre pièce d’identité (une lettre pour samedi et une autre pour dimanche si vous étiez présents les deux jours).
Merci de nous tenir informés en adressant une copie de ce courier à marseille@indigne-e-s.net.
Nous vous remercions par avance de votre soutien.
PS : RDV demain lundi 12 décembre 2011 Assemblée Populaire des indigné-e-s à 10h00 au Vieux-Port devant la mairie de Marseille.

 

Communiqué des Indigné-e-s de Paris en soutien aux marseillais

Nous, Indigné-e-s de Paris, dénonçons les faits de violences policières dont ont été victimes les indignés de Marseille lors de la journée et la nuit du 10 décembre et aujourd’hui encore.

Le samedi 10 décembre de nombreuses villes en France se sont mobilisées à l´occasion du 63ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l´Homme pour dénoncer sa violation dans de nombreux pays du monde et pour réfléchir ensemble à l’appliquer à tous. 

À Paris, une marche festive d’environ 500 personnes a eu lieu depuis la place Clichy jusqu’à la place Stalingrad. Rythmée au son de musique, batucada, elle s´est terminée avec une assemblée populaire et un concert organisé par le groupe artistique du mouvement (A.A.R.D.Y). 

Alors que les Indigné-e-s parisiens se réunissaient dans une ambiance festive, à Marseille ils ont subi les charges policières dont le but était manifestement d’empêcher leur projet de campement sur le cours Julien. Le quartier a été bouclé, empêchant les riverains de circuler et des gazs lacrymogènes ont été utilisés vers 23h30 pour disperser les Indigné-e-s. Ces derniers sont restés pacifiques.

Le lendemain, dimanche 11 décembre, l’assemblée populaire place des Réformés (lieu du jour de réunion suite au bouclage du Cours Julien) a été dispersé sans sommation, et 8 personnes ont été interpellées (dont un mineur) pour motif de « manifestation illégale », puis mises en garde à vue au bout de 4h. Le préfet est intervenu pour faire annuler les gardes à vues, selon lui illégales et a manifesté son désaccord face aux bavures des CRS nationaux. 

Une centaine de personnes se sont rassemblées devant le commissariat pour soutenir les détenus, pendant que l´avocat des « gardés à vue » intervenait à haut niveau pour rappeler les droits de l’homme. Des représentants politiques, syndicaux et journalistes étaient également sur place. 

Face à la grande confusion au sein même des forces de l´ordre, à la disproportion de leur usage de la force, et à la violence exercée contre des citoyens, une première plainte a été déposée. Des courriers de témoignages seront envoyés au procureur pour demander l’ouverture d’une enquête au sein de la police.

Nous dénonçons ces méthodes d’intimidation couramment utilisées dans la capitale et nous apportons notre soutien aux Indigné-e-s de Marseille.

Cordialement.

Les Indigné-e-s de la Défense, Mouvement Démocratie Réelle Maintenant. 

Webhttp://paris.reelledemocratie.com

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 14:10

onp-logo.png

 

"Le site Occupy North Pole (www.occupynorthpole.net), lancé par une société de Miami (Floride, Sud-Est), présente un groupe de lutins devant leurs tentes, portant des pancartes telles que "Le père Noël est un exploiteur", "1% des gens ont 99% de l'esprit de Noël", en écho à des slogans anti-Wall-Street.

L'une des pancartes, vide, permet d'ajouter sa propre revendication, en 60 caractères maximum."

 

 

 


 

Lire la suite de l'extrait dans son contexte ici :

 

http://actu.orange.fr/insolite/occupy-wall-street-occupe-le-pole-nord-gr...

09/12/2011 à 23:50
Occupy Wall Street occupe le Pôle nord grâce à internet

Le mouvement anticapitaliste Occupy Wall Street occupe de manière détournée le Pôle nord et l'atelier du Père Noël depuis vendredi, grâce à un site web qui permet à tout un chacun de lancer sa propre revendication sur une bannière portée par un petit lutin.

Photographe : STAN HONDA :: Des manifestants du mouvement 'Occupy Wall Street' à New York, le 17 novembre 2011 photo : STAN HONDA, AFP

Le site Occupy North Pole (www.occupynorthpole.net), lancé par une société de Miami (Floride, Sud-Est), présente un groupe de lutins devant leurs tentes, portant des pancartes telles que "Le père Noël est un exploiteur", "1% des gens ont 99% de l'esprit de Noël", en écho à des slogans anti-Wall-Street.

L'une des pancartes, vide, permet d'ajouter sa propre revendication, en 60 caractères maximum.

Scott Ownbey, fondateur de Storyboards Online, a affirmé dans un communiqué que sa société, qui crée des bandes dessinées pour sites internet, a lancé ce site comme un moyen "gai" pour que les gens puissent s'exprimer.

"On ne sait pas encore si le mouvement d'occupation a été entendu, mais notre site, je l'espère, va permettre, avec humour, à chacun de s'exprimer", dit-il.

Le mouvement Occupy Wall Street a démarré à New York fin septembre, dénonçant les inégalités sociales et les groupes financiers. Des campements de protestation ont ensuite essaimé dans de nombreuses villes des Etats-Unis.

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 11:53

 

 

 

La marche des indignés de Barcelone de passage à Nîmes

 


 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 17:12

flv   Dimanche, 11 Décembre 2011 11:15

Les indignés de France s'organisent, et la police aussi(vidéo)


 

 

 

 


 

 

 

 

 

http://french.irib.ir/component/k2/item/158025-les-indign%C3%A9s-de-france-sorganisent-et-la-police-aussivid%C3%A9o_1323622966

 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 17:03
 

Deuxième jour de violence policière contre les "Indignés" à Marseille

bellaciao.org - dimanche 11 décembre 2011 - 18h09


Et dire que l’on parle de la répression des manifestations en Russie ou ailleurs empêchant la liberté d’expression et impensables dans un régime démocratique !...

15 h 30 ce dimanche : Arrestation violente de 8 indignés pacifiques en haut de la Canebière

Soutien urgent ! 16 h 15 Rassemblement devant le commissariat Noailles pour réclamer leur libération

Vidéo des arrestations et en direct du rassemblement devant Noaîlles où sont cinq des arrêtés (les autres étant à Bonneveine) . http://marseille.indigne-e-s.net/vi... Cliquer more.

16 h 15 Les indignés se dirigent vers le commissariat Noailles pour demander la libération des 8 arrêtés.

15 h 45 Les indignés décident de descendre sur le Vieux Port (au niveau du métro). Des cars de flics suivent, d’autres restent en haut de la canebière.

Des flics sont en train d’arrêter violemment un groupe des indignés de Marseille rassemblés là tout à fait pacifiquement ce dimanche. Rejoignez nous pour les soutenir !

15 h 30 Entre 30 et 40 Indignés assis en haut de la Canebière, devant le kiosque. 7 cars de CRS, une soixantaine de policiers qui chargent les Indignés de façon très violente. Des passants sont très choqués. 8 personnes, traînées au sol, sont embarquées dans les cars, en direction probable de Noailles. http://www.millebabords.org/spip.php?article19237

 

 

arrestation des indignées sur la canebiere dimanche 11 décembre 2011

 

http://www.youtube.com/watch?v=Q5oPqXXphLM

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 14:50

Spanish Revolution

15M Takes to the Hills

In #globalrevolution on 9 December 2011 at 16:36


Piedralaves, December 9
Dear people,

 

Once upon a time – they say – you could cross all of Spain from the Pyrennees to the Strait of Gibraltar without touching the ground, swinging from tree to tree.

Those times are long gone. Human deforestation has turned much of the peninsula into an arid plain. Many of the old forests were cut to build the fleets that sailed the Indies, just like the ancient forests of Sicily were cut by the Romans to build the ships with which mighty Carthage was subdued.

Wood workshop, the master's touch

To find some forests still, you have to take to the hills. And that is exactly what we did. We are in the woods just above the village of Piedralaves, about a hundred kilometers north of Madrid.

The place is a former holiday resort that was ceded to activists of the 15M last September. This weekend they opened up their doors to the public. Now, I don’t know how many people they expected, but they created an invasion. We are hundreds of people from all over Spain.

Yesterday morning we arrived. I had only heard about this project the day before, and so I hooked up with a couple of comrades from Madrid, and with comrade Canario from the March on Brussels.

I had expected something completely different, like a country community based on agriculture and aimed at self sufficiency. I had to abbandon that thought immediately. A holiday resort it was, and a holiday resort it still is. Only now it’s run by hippies.

For me, it’s a bit too much. I have an innate allergy for things that smell of new age philosophy and the likes. I will gladly opt out of the ‘get to know yourself’ workshops. But still, I can appreciate the initiative. For example, another of the workshops focussed on listening to each other. Five minutes, without interrupting, then you switch. People were enlightened afterwards. And I can understand that.

From personal experience I know that many people, probably most people, have grave difficulties with listening to each other. All they care about is talking. Either because they don’t really care what other people think, or because they are frightened of silence.

If there is anything that the 15M movement has reached, mainly through speaking turns in the assemblies, is that it got people to shut up and open their ears. With difficulty sometimes, that’s obvious, but nonetheless, it worked. And the fact that people are getting used to listening can only be positive.

The resort is a good business. But unlike normal holiday resorts it also allows for people to pitch their own tents and cook their own food. And even though it’s not the germ of a countryside revolution that I hoped it would be, it also has a lot of practical workshops, and it can serve as an incubator.

Many people you meet here have experiences in organical agriculture and alternative consumption models. And through them I got to know that modern countryside societies which are largely self sufficient already exist in various places in Spain.

It’s this practical side of the revolution that I’m most interested in, more than in ‘getting to know myself’. But maybe, just maybe, that’s only because I’m terribly frightened to discover what kind of horrible person I really am…

Take care ;)

Oscar

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 21:53

franceinfo.fr

le Samedi 10 Décembre 2011 à 21:53 mis à jour le Samedi 10 décembre 2011 à 21:53

Marche des indignés aujourd'hui partout dans le monde. A Paris, ils étaient plusieurs centaines à défiler, 400 environ, contre 3.000 en mai dernier. Le mouvement a du mal à rassembler en France. Mais cela n'inquiète pas Alexandra, jeune professeure de lycée.

"Je pense que les enjeux sont énormes, et ça me donne de l'espoir que les gens reprennent l'espace public et créent du lien"  


*Pour écouter l'interview, appuyer sur "Ctrl" (clavier) + cliquer gauche sur link (ci-dessous)

link


Partager cet article
Repost0
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 21:48

romandie.com - (ats / 10.12.2011 22h16)

 

La police de Boston a évacué samedi le campement de militants anti-Wall Street situé dans le quartier financier de cette ville du nord-est des Etats-Unis, procédant à 47 interpellations. Arrivées en début de matinée, les forces de l'ordre disent avoir rencontré peu de résistance de la part des protestataires.

Trente-trois hommes et 14 femmes ont été arrêtés, la plupart pour avoir empiété sur le domaine privé, lors de l'opération des forces de l'ordre qui s'est déroulée globalement dans le calme à l'aube. La centaine de policiers mobilisés n'était pas en tenue anti-émeute et ne portait ni casque ni arme.

Le mouvement new-yorkais "Occupy Wall Street", qui dénonce un système financier qui profite essentiellement aux plus riches et aux banques, s'est étendu depuis septembre à de nombreuses villes américaines. Il a donné lieu à des violentes échauffourées entre manifestants et forces de l'ordre venues les déloger.

La plupart de ces campements ont depuis été démantelés par les autorités municipales américaines.

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 21:42
Partager cet article
Repost0
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 21:40

 

Par Europe1.fr avec AFP

Publié le 10 décembre 2011 à 22h35 Mis à jour le 10 décembre 2011 à 22h35

La police est intervenue samedi soir pour démanteler le campement des "indignés" installé depuis seulement quelques heures cours Julien, dans le centre-ville de Marseille.

Vers 21H, un bataillon de CRS a délogé une centaine de manifestants après les avoir encerclés et évacué leurs duvets et bâche constituant leur campement.

"Le rassemblement prévu en début d'après-midi était autorisé, mais pas l'installation avec des toiles de tente et des duvets", a indiqué la préfecture.

Tandis que les policiers chargeaient la foule, équipés de boucliers, des "indignés" les appelaient à "ranger leurs armes", en criant "non-violence". "Expliquez-nous la loi qui nous interdit d'être là", lançait un jeune homme.

 

 

                                                                   ***************************************************

 

Les "indignés" délogés à Marseille

 

AFP Publié le 10/12/2011 à 22:26 -  Figaro.fr

La police est intervenue ce soir pour démanteler le campement des "indignés" installé depuis seulement quelques heures cours Julien, dans le centre-ville de Marseille. Vers 21h, un bataillon de CRS a délogé une centaine de manifestants après les avoir encerclés et évacué leurs duvets et bâche constituant leur campement.

"Le rassemblement prévu en début d'après-midi était autorisé, mais pas l'installation avec des toiles de tente et des duvets", a indiqué la préfecture. Tandis que les policiers chargeaient la foule, équipés de boucliers, des "indignés" les appelaient à "ranger leurs armes", en criant "non-violence". "Expliquez-nous la loi qui nous interdit d'être là", lançait un jeune homme.

Jean-Paul Delanaud, militant de la Ligue des droits de l'homme (LDH), a qualifié cette évacuation de "musclée", même si les forces de l'ordre n'ont pas eu recours à leurs grenades lacrymogènes et flash-ball. Aucun blessé n'a été signalé. "Ils ont peur de ce mouvement. Des camps se montent partout à l'heure actuelle, à La Défense (près de Paris), à Nantes, à Montpellier, à Bordeaux ou Angoulême", a assuré l'un des manifestants, Leck, ajoutant: "j'y suis, j'y reste, on bougera pas".

Les "indignés" avaient décidé de s'installer cours Julien dans l'après-midi après un rassemblement devant l'hôtel de ville. Selon Chloé, c'est "la première fois" qu'ils essaient de monter un campement à Marseille. "C'est pour montrer aux gens qu'il se passe quelque chose en France", a-t-elle expliqué.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22