Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 23:13

Par Europe1.fr

Publié le 19 décembre 2011 à 20h04 Mis à jour le 19 décembre 2011 à 20h04

 

La Haute Cour de Londres a commencé à examiner lundi une requête de la municipalité qui veut obtenir l'évacuation du campement des militants anticapitalistes installés depuis plus de deux mois devant la cathédrale Saint-Paul, en plein coeur de la City.

Il ne s'agit pas de "protéger les banques ou d'empêcher des manifestations pacifiques contre le secteur financier. Ni d'étouffer la liberté d'expression", a assuré l'un des avocats des autorités locales, David Forsdick.

Mais l'évacuation de ce campement est "indispensable sur le plan social pour protéger les droits et les libertés des autres personnes", a-t-il estimé, affirmant que le camp était devenu un "aimant" pour des personnes susceptibles de provoquer des troubles à l'ordre public.

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 19:03

Ajoutée par kMWr3 le 18 déc. 2011

 

http://www.youtube.com/watch?v=-RY-px9m4Os

 

 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 18:59

Indignée, voire écoeurée… Je persiste et je signe.

 

Un message envoyé en commentaire le 17 décembre par Corinne, qui travaille à Pôle Emploi.


Certains disent : vous, les indignés, arrêtez de causer, pensez à des stratégies. Alors moi je vous donne un exemple de ma stratégie. J’suis en CDD à pôle emploi et là tous les jours je suis face à un système qui pédale à l’envers, et dont les victimes sont les demandeurs d’emploi.

 Exemple : un délai de 2 mois avant de toucher ses allocs parce que « c’est la crise » et que le système ne veut pas embaucher même si c’est au dépend des demandeurs d’emplois ! 2 mois sans allocs pour noël, elle est pas belle la vie des demandeurs d’emplois (DE) !

Alors que faire ? je vois, j’entends, je cherche à comprendre car j’analyse en me servant de mes neurones ! Ben oui on en a tous… et ils servent ! si si essayez , vous verrez ! ça marche!

Bon, 1ère solution, je cherche des collègues comme moi, un peu indignées quand même devant cette injustice! J’en parle! J’essaye de sonder les états d’esprit en face à face ou cachée dans un bureau, ou pendant la pause déjeuner (houla, à ne pas faire), ils z’aiment pas, mais pas du tout du tout. Faudrait pas leur couper l’appétit quand même!

On me répond , c’est pas toi « petit CDD » qui va changer le système. Il n’y a rien à faire… Il faut s’ADAPTER! Houla je joli mot que voilà! S’adapter au système, même s’il dysfonctionne… Chez moi ça raisonne comme COLLABORATION. Houla le vilain mot que voilà…

Alors le voir, le dire oui. Mais en parler en réunion et essayer de le changer, non , trop peur… Houla ! Et si on se fait virer? Et oui, c’est possible maintenant, ils ont été privatisé, les chanceux… donc la trouille, ils peuvent se faire virer !

…donc, viré comme qui ? Hein ? Comme qui, on peut être viré ? J’vous le donne en mille! comme tous les demandeurs d’emploi, qu’on voit tous les jours pleurer au guichet de l’accueil quand je leur dit qu’il ne toucheront pas leur allocs pendant 2 mois ! Ben oui, j’vous l’avez pas dit ! C’est moi, le ptit CDD qui a pour mission de dire au demandeurs d’emploi, d’annoncer la bonne nouvelle !

On sait jamais ! Les collègues, z’ont pas envie d’en prendre une dans la gueule ! Avec tout ce qu’on entend aux infos, y en a bien un qui est capable de sortir un BAZOOKA (houla!!! vilain mot )

J’vous en apprends, hein !! si si  ! J’ai pas encore osé demandé une prime de risque !! mais bon , j’crois que je pourrais , non ? Mon travail à l’accueil, porteuse d’autant de bonnes nouvelles est bien aussi risqué qu’un FLIC planqué dans un bureau !
alors lui, si il l’a, pourquoi pas moi ? J’vais y réfléchir encore un peu et demander à mon directeur…

Où j’en étais ? Oui, les collègues, en CDI privatisés, ils ne veulent pas devenir des demandeurs d’emploi ! Car eux (les collègues) , ils savent, et ils voient ce qui les attends. 2 mois sans rien pour noël… les boules ! Non non on se tait, on dit rien! ON A TROP A PERDRE !

14.5 mois de salaire par an ! Y a qu’à pôle emploi qu’on a ça ! Bon ok ailleurs aussi. Et les tickets resto; et la prime de déménagement; et les chèques cadeaux; et les chèques culture! et les chèques vacances; et les voyages à petits prix ! Sans parler du repas de noël et de l’après midi au bowling entre collègues… On s’éclate à pôle emploi!

Non non trop à perdre… On ferme les yeux, on n’est pas fou ! Et bien NON je ne suis pas d’accord ! Ok je sais je suis que CDD alors j’ai moins à perdre qu’eux ! C’est donc plus facile!

On se révolte quand on a plus rien à perdre ? La preuve : les jeunes des banlieues ; les travailleurs licenciés ; les SDF ? Pour eux, c’est trop tard… Ils noient leur misère dans l’alcool pour ne plus voir! Question : l’alcool serait il alors la solution ? Pour ne plus s’indigner ? Ou la drogue (un peu plus cher quand même!!). Autre solution : le SUICIDE (très très vilain mot ?). LE SUICIDE COMME SOLUTION A NOTRE SYSTEME QUI DYSFONCTIONNE ?

Les gens vont dire : elle va trop loin là ! On ne peut pas dire des choses comme ça… Elle est folle! Va falloir l’enfermer! Vous en êtes si sûr ? Ben ouvrez vos yeux : demandez pourquoi les salariés de France Telecom sautent par les fenêtres ! Je ne crois pas que c’est parce qu’ils veulent apprendre à voler !

Une vieille femme s’est immolée devant Matignon car elle voulait être reçu par un ministre ! Apparemment on a du lui dire non ! Je ne pense pas qu’elle voulait leur parler du « mauvais temps !

Autres exemples ? Non ! Mais si vous en voulez d’autres: écoutez , regardez, sortez de votre aveuglement ! Donc je m’indigne, je le dis , je le pleure, et parfois je le hurle !

Ok, je crois que je ne serais pas renouvelé ! Mais j’accepte ce sacrifice ! Car je suis en phase avec moi même ! Et tous les matins , je vais bosser dans un système qui ne me convient pas ! Mais j’y vais avec le sourire car je fais en sorte d’être aidante pour les demandeurs d’emploi ! Je souris, je les écoute, je les entends, je les comprends, j’explique le système !

Enfin j’essaye de le faire aussi bien que je peux avec mes qualités et mes défauts, mes compétences et mes insuffisances ! Car je sais que je ne suis pas ni un SUPER HEROS, ni une fée avec une baguette magique, ni L’abbé Pierre ou Mère Thérésa !

Ni une super pro qui sait tout et se croie au dessus de tout le monde ! Je sais que je suis moi, tout simplement ! Et que je ne suis pas bien avec moi même si je fais l’autruche !
si je me dis que j’y peux rien ! Que ça ne changera pas ! Que je m’en fous ! Que ça ne me concerne pas !

Et si je me regarde dans une glace, je ne veux pas avoir envie de vomir ! Je veux tout simplement, être en accord avec moi même ! Que mes paroles soient cohérentes avec mes actes et vice-versa ! On peut essayer de me faire peur, on peux me dire , attention , tu vas te faire virer… Ah oui, et pourquoi ? Si c’est le cas, je me battrais, j’irais vers les syndicats, les prud’hommes et pourquoi pas les médias !

Je résisterai à ce système injuste qui punit celui ou celle qui dérange par sa lucidité (ce mot là, je l‘adore!) Je me bats à mon niveau, et je me sens résistante et j’en suis fière ! Et c’est ce qui m’aide à aller bosser dans ce système maltraitant !

Alors je crois, que si chacun à son petit niveau, vois, entends, analyse et résiste , et bien c’est notre système en général qui changera ! LA RESISTANCE AU SYSTEME MALTRAITANT EST AVANT TOUT UNE RESISTANCE PERSONNELLE.

Je ne suis pas quelqu’un d’exceptionnel ! je ne suis pas plus courageuse que vous ! J’ai simplement arrêté d’avoir PEUR. JE N’AI PEUR QUE DE MOURIR TROP TOT ET DE NE PAS POUVOIR PARTAGER SUFFISAMMENT DE TEMPS AVEC ME FILLE !

Tout le reste, ne m’effraie pas, ni les menaces, ni ma colère, ni mes pleurs, ni l’indifférence générale, ni d’être virée, rien ! Je n’ai peur de rien sauf de ce qui est essentiel pour moi dans ma vie :P asser du temps avec mon enfant pour en faire un adulte libre de penser et d’agir ! un citoyen de demain !

Corinne, une indignée parmi tant d’autres.

Merci à ceux qui ont lu jusqu’au bout mes indignations, qui seront indulgent avec les fautes, qui ne jugeront pas les propos, ceux sont mes ressentis, en rien la réalité d’un monde !

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 18:55
Des lobbys bancaires prêts à payer pour saper «Occupy Wall Street»

19. novembre 2011, 21h33

LeMatin.ch & les agences


Les lobbys opérant dans le domaine bancaire sont prêts à déboursere 850'000 dollars pour s'attaquer au mouvement "Occupy Wall Street", affirme une chaîne de télévision américaine.

 

Les indignés de Wall Street à l'ouverture de la bourse de New York.

Les indignés de Wall Street à l'ouverture de la bourse de New York. © KEYSTONE

Des lobbyistes réputés, liés aux banques, ont proposé un plan de 850'000 dollars pour attaquer le mouvement Occupy Wall Street et les hommes politiques qui lui seraient favorables, a rapporté samedi la chaîne de télévision américaine MSNBC.

Dans un mémo de quatre pages, la firme de Washington Clark Lytle Geduldig & Cranford (CLGC) propose à l’Association des banques américaines (ABA) de mener une "recherche" sur Occupy Wall Street pour "construire un récit négatif" sur le mouvement, "à placer dans les médias", ainsi que sur "ceux qui les soutiennent", selon ce mémo publié par MSNBC.

Si les démocrates soutiennent OWS, "cela voudrait dire davantage qu’une gêne passagère pour Wall Street. Cela peut avoir un impact de très longue durée, politique et financier, pour les compagnies au coeur" de Wall Street, ajoute ce mémo.

"Concurrents organisés"

"C’est peut-être facile de rejeter OWS comme un groupe de manifestants désordonnés mais ils ont démontré qu’ils devaient plutôt être traités comme des concurrents organisés, très habiles et capables de travailler les médias (...) Pour contrer cela, nous devons faire de même", écrit CLGC qui s’inquiète également d’un possible terrain d’entente entre le Tea Party et Occupy Wall Street, qui pourrait devenir "explosif".

Deux des associés de CLGC travaillaient précédemment pour John Boehner, le républicain président de la chambre des représentants, selon MSNBC.

Un porte-parole de l’ABA a confirmé avoir reçu ce mémo. "Nous ne l’avions pas demandé et nous avons décidé de ne pas y donner suite", a-t-il précisé à "Up w/Chris Hayes", l’émission de MSNBC qui en a fait état.

Le mouvement Occupy Wall Street, né il y a deux mois à New York, dénonce la cupidité du monde de la finance et les 1% les plus riches.
Un an avant les élections présidentielle et législatives, il assure vouloir rester indépendant.

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 18:50

thalasolidaire.over-blog.com - 18 décembre 2011

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 22:37

A Climate Carol

In #globalrevolution, Sol on 14 December 2011 at 13:31

Scrooge and the Spirit of Climate Future

Madrid, December 14

Dear people,

I’ve been watching too many global warming documentaries lately. It’s a dangerous subject. If you start to think too much about the possible implications, you could freak out. A friend of mine who specialises in thinking, once told me of his sincere concern for man kind. “I fear the end is in sight.”

That’s what he said. And every time the subject comes up, it seems as though I can hear that phrase, resounding like a church bell.

Speaking of church bells, with the jolly season coming up, I have also been reading a bit of Dickens these days: The Chimes (1844). Now, you will understand that I was happily surprised when coincidence all seemed to bring it together yesterday evening in Puerta del Sol, where people from the Environment working group staged a performance of A Climate Christmas Carol

Before it started the actors gave a brief account about the failed climate conference in Durban, about the lack of political will to act, about global warming being turned into a business.
“We are thirty years late. We have to act NOW”, was the slogan. They started distributing pieces of cardboard and felt pens so that people could write down their proposals.

‘Use the bike,’, ‘Turn down the heat, put on a sweater’, ‘Recycle the water of the shower for the loo’, ‘Switch off equipment you don’t use’, ‘Don’t take the plane, take the train’. Etc. etc.

Enter Scrooge. He receives the proposals. “Very nice, people, very nice. But all these proposals are not going to make a dime’s worth of difference. And you know why? Because you don’t have the power

I have the power.”

Scrooge is CEO of Repsol, Spanish petroleum. He wears a golden top hat, and he grins. “Each and every one of you depends on me. For your cars, for the production of your food, for your cell phones, your clothes, your shopping bags, your toys, everything. Without oil, you are nothing. So go ahead, turn down the heat. I don’t care, I will be making loads of money of you in any case.”

Look how content he is about himself, the old bastard! He lies down to rest.

Enter a spirit, dressed in white. Delicately she wakes Scrooge up.

“Who the hell are you?!”

“I am the Spirit of Climate Past.”

The spirit takes Scrooge to his younger days, to his lovely girlfriend. “Do you remember, Scrooge? You two wanted to be rangers!”

“Oh yeah,” Scrooge admits with a hint of melancholy, “silly old me.”

“But then you got that offer to go work at Repsol and earn lots of money. And you took it.”

“Of course I did! Who do you think I am?”

“But it meant you lost her Scrooge, the only person you ever cared about.”

Scrooge bows his head. “For money, Scrooge”, the spirit adds, with disgust. Then she disappears. Scrooge goes back to sleep.

Scrooge and the Spirit of Climate Present

Next, a big figure in white, rudely awakens him.

“Who are you?”

“I am the Spirit of Climate Present, Scrooge. And me o my, I hope you are happy with yourself!”

“Why?”

“Look at what you did, Scrooge… Look at our rivers, look at our soil, smell the air for heaven’s sake! All of it is polluted. And it’s all thanks to you.”

“Is it really?”

“Who else would be to blame, Scrooge? You made all the world dependent on that greasy oil of yours! But undoubtedly, you must be content, because at least you got rich… Enjoy it, Scrooge. Enjoy it while it lasts…”

Scrooge doesn’t seem to be as happy as he was when he goes back to rest. He is frightened when he gets woken up again.

“Who are you?!”

“I am the Spirit of Climate Future, Scrooge. I am here to show you what your actions are going to lead to…”

Thus begin the dance. The spirits twirl around over the square as the wind and the storms are howling.

“Look, Scrooge! The deserts are advancing! The sea levels are rising! Entire cities, entire nations are flooded! People are fleeing to the few inhabitable zones that remain. Wars are raging for water and arable land. And all over the globe, people are starving. This is the future, Scrooge, and it’s all your fault!”

“No!” Scrooge yells, “tell me it isn’t true!”

“It’s true alright. But what’s even worse is that you knew this was going to happen, and you didn’t do anything about it!”

“No, spirit, I didn’t know! Believe me, I didn’t know!”

“Bullocks, Scrooge! You looked the other way, out of greed!”

“So w-what h-happens to me, spirit? What is my fate?”

“Ha! Even while society is crumbling you only worry about yourself, don’t you? Well, let me tell you this: with all the wealth you have accumulated over the years, you won’t even have the luxury of your own tomb, Scrooge… You will be down there in the pit with all the others!”

Scrooge wakes, screaming. It was a nightmare.

“What year is it?”

“It’s 2011.“

“Two thousand eleven! Then it’s not too late yet! We have to act now! Give me those proposals!”

Scrooge takes the pieces of cardboard, reads them out loud, and throws them up into the air one by one. ‘Take the bike!’, ‘Turn down the heat, put on a sweater!’ Etc. etc.

Applause.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 22:34

.journalmetro.com

THE ASSOCIATED PRESS
Publié: 17 décembre 2011 18:51
Mis à jour: 17 décembre 2011 19:02
USA: des indignés anti-Wall Street sont arrêtés
USA: des indignés anti-Wall Street sont arrêtés

 

NEW YORK, États-Unis - Des dizaines d'indignés d'Occupons Wall Street ont été arrêtés samedi après avoir escaladé une clôture, ou rampé sous celle-ci, entourant le terrain d'une église épiscopale qu'ils voulaient utiliser comme nouvel espace de campement.

Les manifestants ont utilisé une échelle de bois pour grimper sur la clôture ou encore s'aidaient les uns les autres à se hisser sur la structure, sous les encouragements de leurs compagnons. Un homme portant un costume du père Noël était au nombre des protestataires de samedi, qui ont ignoré les affiches faisant état du caractère privé du terrain.

Des agents policiers ont procédé aux arrestations sous les huées des indignés. Le groupe n'aura occupé l'emplacement que brièvement avant d'être escorté à l'extérieur, en file indienne, par les autorités. Une cinquantaine de personnes ont été arrêtées, a fait savoir la police.

David Suker, qui faisait partie du lot d'indignés tentant d'escalader la clôture, a affirmé que leur seul objectif était de faire comprendre aux Américains que leur pays avait pris la mauvaise direction et que pour ce faire, ils avaient besoin de s'installer dans un endroit.

Avant ces arrestations, plusieurs centaines de manifestants s'étaient rassemblés au carré Duarte, aux limites du quartier Tribeca de Manhattan et faisant face au terrain vacant.

Ils s'étaient notamment réunis pour souligner le troisième mois d'anniversaire du mouvement Occupons et pour demander le droit d'occuper l'espace, une propriété de l'église Trinity.

Le premier emplacement des indignés de Wall Street était le parc Zuccotti, mais le campement a été démantelé le mois dernier.

L'église Trinity, située non loin du parc Zuccotti, a aidé les manifestants à se réunir et leur a fourni un refuge au cours des trois mois de prestations. Au lendemain de l'évacuation du campement de Zuccotti, une dizaine d'indignés s'étaient rendus sur cet espace inutilisé, avaient coupé la clôture avant d'être arrêtés, en même temps que quelques journalistes.

Le révérend de l'église, James H. Cooper, a affirmé que permettre aux protestataires d'occuper leur terrain ne serait pas une décision sécuritaire.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 22:29

occuponsmontreal.or  

Occupy 2.0 #D17

***English version below***

NEW YORK – RE-OCCUPY 12.17.11

PROTEGEONS ET CELEBRONS LE MOUVEMENT OCCUPY
POUR LA JUSTICE ECONOMIQUE ET SOCIALE
OCCUPONS

LA LIBERTE D’EXPRESSION et le droit de rassemblement sont des droits humains fondamentaux. Occupy Wall Street a réanimé un sentiment d’espoir, une croyance en communauté et un esprit révolutionnaire qui pour trop longtemps s’est tenu muet. L’acte d’Occuper évoque l’esprit de libération que nous cherchons à manifester dans notre société.

Le Samedi 17 décembre – 3 mois après la naissance d’Occupy Wall Street, l’anniversaire de Bradley Manning, et 1 an après l’immolation de Mohamed Bouazizi – l’acte qui a marqué le printemps Arabe – Occupy Wall Street libère un autre espace.

Les occupations créent de l’espace pour nos communautés, leurs valeurs, leurs idéaux et une qualité de dialogue autrement absente de notre système politique et social actuel. Ces espaces nous ont permis de découvrir que nous ne pouvons adresser nos crises en isolement l’un de l’autre. Nous avons besoin d’action collective, et nous avons besoin d’espaces civiques. Nous créons ces espaces ensemble.

(…)

Au cours du dernier mois nous avons vu une série d’attaques coordonnées sur des occupations partout dans une volonté d’éteindre ce mouvement pour la justice économique et sociale. L’espace dehors représente une menace car elle permet une forme visible de dissidence – une dénonciation visible du système actuel, une visibilité qui fait appel à la libération.

Nous occupons pour libérer. Nous continuons dans la tradition de mouvements sociaux transformatifs qui ont définis l’histoire Américaine. Nous suivons dans les pas de tous ceux et celles qui ont lutté avant nous, et nous reprenons leur travail par leur exemple. Nous cherchons une société meilleure pour nous tous.

Joignez-vous à nous afin de libérer nos espaces et approfondir ce moment en un mouvement durable.

***
NEW YORK – RE-OCCUPY 12.17.11

PROTECT & CELEBRATE THE OCCUPY MOVEMENT
FOR SOCIAL AND ECONOMIC JUSTICE
OCCUPY

FREEDOM OF EXPRESSION and right to assemble are sacred human freedoms. Occupy Wall Street has renewed a sense of hope, revived a belief in community and awakened a revolutionary spirit too long silenced. To Occupy is to embody the spirit of liberation that we wish to manifest in our society.

On Saturday, December 17th – the 3 month anniversary of Occupy Wall Street, the birthday of Bradley Manning, and the 1 year anniversary of the self-immolation of Mohamed Bouazizi – the act that sparked the Arab Spring – Occupy Wall Street liberates another space.

Occupations create space for community, values, ideas and a level of meaningful dialogue absent in the present political and social system. They have allowed us to realize that we cannot fix our crises isolated from one another. We need collective action, and we need civic space. We are creating that civic space.

(…)

Over the last month we have seen a series of coordinated attacks on occupations across the nation in an attempt to stop the growth of a movement for social and economic justice. Outdoor space is a threat because it is a visible form of dissent– a visible challenge to the system, visibility that screams liberation.

We occupy to liberate. We move forward in the grand tradition of the transformative social movements that have defined American history. We stand on the shoulders of those who have struggled before us, and we pick up where others have left off. We are seeking a better society for us all.

Join us as we liberate space and deepen this moment into an enduring movement.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 22:23

alternatifs81.free.fr

Publié le Samedi, 17 décembre 2011 dans International, Social

Les Alternatifs condamnent la violente répression des indignés de la place Yntymak à Janaozen ville de l’ouest du Khazakhstan.

Depuis 7 mois une grève oppose les ouvriers des exploitations pétrolifères aux grands groupes pétroliers kazakhs et au gouvernement.
Depuis le début du lock out patronal, les ouvriers et leurs soutiens se retrouvaient  pacifiquement sur la place Yntymak de Janaözen (dans la zone hautement pétrolifère de l’ouest Kazakh) , en écho aux mobilisations des places Tarhir et d’Occupy Wall street. Pacifiquement, ils réclamaient la reconnaissance de leur droit de grève, la réintégration des grévistes, la fin de la répression syndicale et, bien entendu, l’obtention des revendications à l’origine de la grève.

 
Ce mouvement de grève s’est développé malgré une répression très dure.

Outre le licenciement de tous les grévistes, des menaces de morts contre toutes les figures du mouvement ont fini par se traduire par des passages à l’acte. Le 2 août, Jaksilik Turbayev, figure du mouvement et délégué principal de l’entreprise MunayFiltrServis, a été assassiné. Le 20 août, c’est la fille de Kudaybergen Karabalayev, délégué d’une des filiales d’OzenMunayGaz et deuxième figure de ce mouvement, qui était à son tour assassinée.
Les menaces sont de plus en plus explicites contre tous les animateurs du mouvement. L’avocate des grévistes, Natalia Sokolova, a, quant a elle, été condamnée à 6 ans de prison.

 
Mi-novembre, alors que le mouvement de grève semblait s’élargir, une rencontre entre les travailleurs de deux grandes entreprises pétrolifère kazakh, OzenMunaiGaz et KarazhanbazMunai, des représentants patronaux et de l’état, pouvait laisser espérer une sortie de crise positive. Sur intervention de Birzhan Nurymbetov, vice-ministre du travail, la grève était reconnue comme légale et les grévistes réintégrés.

Mais aucune avancée n’était concédée sur les revendications des grévistes.
Ce n’est guère une surprise. Les intérêts en jeu sont énormes, tant la manne pétrolière est grande au Kazakhstan, et les intérêts des propriétaires des exploitations kazakhs, privatisées à vile prix après l’indépendance, se confondent avec ceux des oligarchies au pouvoir. Le chef de file des principaux actionnaires de la compagnie pétrolière,Timur Kulibayev, n’est autre que le fils du président.
Le 16 décembre, pour l’anniversaire des 20 ans de la manifestation d’Alma Ati à l’origine de l’indépendance Kazakh, les associations et syndicats d’opposition appelaient à un rassemblement place Yntymak.
A en croire les médias Kazakhs, les 3.000 manifestants auraient été victimes d’une répression féroce de la part de la police et des forces spéciales. Des coups de feu auraient été tirés. Les syndicalistes kazakhs font état de rumeurs évaluant à plusieurs dizaines le nombre de morts et jusqu’à 500 blessés. Le bâtiment central de l’administration (l’équivalant de la préfecture) serait en feu. Les centres hospitaliers de la région appellent à des dons de sang dans l’urgence et des renforts auraient été diligentés hier soir depuis la capitale provinciale d’Aqtau. On évoque des tanks et 1500 soldats. Ces informations sont invérifiables.

Les médias Kazakhs sont maintenant totalement censurés sur cette question devenue sensible.

Les Alternatifs condamnent la violence dont sont victimes les indignés de la place Yntymak.

Ils soutiennent les revendications des grévistes de Janaözen et demandent que toute la lumière soit faite sur les violences dont ils ont été victimes.
Ils demandent aussi aux parlementaires européens qui ont accueilli le président Kazak, Nazarbajev, de condamner la répression au Kazakhstan.
L’odeur de sang du pétrole kazakh ne peut pas s’évaporer dans les petits intérêts de la realpolitik
Partager cet article
Repost0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 22:19

strasbourgdemocratiereelle.wordpress.com

En ce jour du 5 Janvier 2012, nous quittons la capitale européenne dans l’espoir de rencontrer et réunir nos soeurs et frères de 15 pays d’Europe.
De Strasbourg à Madrid, en passant par le nord, Stokholm, Riga, Varsovie, Budapest, Rome, nous voyagerons avec la conviction que nous pouvons nous réunir au delà de nos frontières.
A travers notre route, nous tisserons des liens entre les peuples, nous témoignerons de nos rencontres et des différentes expériences vécues.
Nous essayerons à notre mesure de permettre la convergence des mobilisations, d’ici et d’ailleurs.
Si nous voulons changer la face de l’Europe, nous le pouvons si nous le décidons.
Pour nous suivre, nous vous invitons à partager sur: http://indignes-strasbourg.tk
Nous sommes les 99%, la convergence ne se fera pas sans vous, alors faites tourner le lien !!!

Deux rendez-vous à l’approche du départ:

  • Le 4 Janvier à la Maison Mimir pour la soirée  et repas de départ.
  • Le 5 Janvier devant le Parlement Européen, pour le grand départ.

:) Nous pourrons discuter sur le forum (en suivant ce lien)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22