Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 21:13

 

 

http://www.lacapitale.be

 

Publié le Jeudi 25 Avril 2013 à 10h26

Régions > Bruxelles

 

 

A. B.

Le policier qui, en octobre 2011, avait scandaleusement frappé à coups de pied une des manifestantes d’un groupe des indignés, assise et ligotée devant le siège de la banque Dexia de la place Rogier, à Saint-Josse, n’a pas été condamné.

 

 

 Niki avait reçu des coups de pieds du policier qui ont été filmés.

D.R.

Niki avait reçu des coups de pieds du policier qui ont été filmés.

Bien que reconnu coupable de coups et blessures volontaires, Fabrice V.H. a obtenu le mois dernier une suspension du prononcé devant le tribunal correctionnel. Mais il aurait renoncé à sa carrière.

La scène violente, filmée par un simple GSM, a fait scandale en faisant le tour du web. C’était en octobre 2011, lorsque les « indignés » manifestaient à Brxuelles. On y voit un policier décocher gratuitement des coups de pied au visage d’une jeune fille, assise et menottée devant le siège de la banque Dexia de la place Rogier, à Bruxelles. Ce policier, vient d’être jugé par le tribunal correctionnel, pour coups et blessures volontaires avec la circonstance aggarvante qu’elles étaient illégitimes, dans le cadre de ses fontions de policier.

Reconnu coupable le 13 mars dernier par le juge de la 50e chambre, Fabrice V.H., a obtenu la suspension du prononcé de la condamnation, qui lui préserve un casier judiciaire vierge. Mais il mettrait malgré tout mis un terme à sa carrière de policier.

Plus d’infos dans votre journal La Capitale ce jeudi.

 

 

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 17:08

 

letelegramme.fr

21 avril 2013 - Réagir à cet article

 

 

 

Ils voulaient célébrer « les un an de non changement ». Un groupe d'« indignés » de Vannes s'en est pris, sans violence, à l'agence bancaire de la BNP d'Auray hier matin. Celle-ci a dû fermer. Et va porter plainte.

Pourquoi Auray ? « Pour décentraliser nos actions ». Après en avoir mené plusieurs à Vannes et Lorient, le groupe des « indignés » de Vannes avait choisi Auray hier matin pour célébrer, avec quelques jours d'avance, « les un an de non-changement et de non-réforme bancaire ». Les « indignés » morbihannais s'étaient donné rendez-vous à 9 h 30 devant le Monoprix de la rue Maréchal-Foch. Mais leur véritable objectif se situait 300 mètres plus haut, à l'agence bancaire de la BNP de la rue Aristide-Briand. Les treize militants ayant répondu à l'appel ont investi le lieu à 10 h. En costumes, souvent datés, et pour trois d'entre eux le visage masqué, ils se sont alors mis à psalmodier en boucle un « Je vous salue Marie » on ne peut plus païen. Le texte n'était pas d'eux. Quoi que moins connu que l'« Ave Maria », il avait pourtant eu son heure de gloire le 20 janvier 2012 lorsque François Hollande l'avait prononcé au Bourget à l'occasion de son premier grand meeting de campagne.

« Appeler les flics »

« Mon véritable adversaire, il n'a pas de nom, pas de visage (...) Cet adversaire, c'est le monde de la finance. Sous nos yeux, en vingt ans, la finance a pris le contrôle de l'économie, de la société et même de nos vies ». La scène n'a pas amusé les employés de la banque plus de 30 secondes. Le ton est rapidement monté : « Sortez ! On va appeler les flics ! ». Rien n'y a fait, ni les mises en demeure, ni une première tentative avortée de baisser le rideau métallique séparant l'espace réservé aux machines et celui où évolue le personnel. Les militants ont continué leur mise en scène, s'allongeant même sur le sol comme pour figurer la mort du peuple, victime de la finance. L'arrivée rapide de la gendarmerie puis de la police municipale n'a pas fondamentalement changé la donne. Sinon qu'à 10 h 30 tout le monde s'est retrouvé dehors, devant une banque fermée. Elle ne rouvrira plus de la matinée. À l'extérieur, les indignés ont distribué des tracts aux passants et automobilistes, et dénoncé au porte-voix aussi bien Sarkozy (« Il n'y a plus de paradis fiscaux, on a tout moralisé ») que Hollande (non-réforme bancaire, affaire Cahuzac) et la BNP, accusée d'avoir « 360 filiales dans les paradis fiscaux ».

Plainte de la banque

Le tout se voulait festif (gâteau d'anniversaire géant, cotillons, aspersion au cidre) et se conclut en tout cas sans incident vers 12 h, les manifestants prenant même le soin d'effacer les inscriptions sur les surfaces vitrées de la banque. Après cette matinée de fermeture forcée, le responsable des agences du Pays d'Auray, qui déplorait « la forme de l'action et le fait de ne pas pouvoir travailler », affichait l'intention de porter plainte.

  • Benoit Siohan

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 19:04

 

 

 

Médiapart - Blog

 

10 avril 2013 Par JNSPQD

Il est surtout connu en France comme l'auteur de "Le sourire étrusque" même si d'autres oeuvres ont été publiées: "Le fleuve qui nous emporte", "La vieille sirène" ou encore "Octobre, Octobre", dont l'auteur disait de cette dernière  "sa préférée et ses véritables lecteurs, ceux qui l'on aimée".

http://jose-corti.fr/titresiberiques/octobre-octobre.html

 

 

Il est décédé à l'âge de 96 ans ce penseur, écrivain mais aussi économiste qui disait de l'Economie qu'elle devrait être " faite non pour que les riches soient plus riches mais pour que les pauvres soient moins pauvres" et souhaitait que sa mort, "soit pleurée le moins possible mais que la lutte continue le maximum possible"

 

Narrateur et essayiste moderne, il est auteur aussi de contes, l'ensemble de son oeuvre tourne souvent autour du temps qui passe, qui nous modèle, et des angoisses et luttes entre le désir de vie et de mort qui nous porte.

 

Il signa le prologue à la publication en espagnol du texte "Indignez-vous" de Stéphane Hessel, auparavant il avait publié plusieurs études critiques sur le capitalisme tout comme des imperfections de notre démocratie. A lire "El mercado y nosotros".

 

Au début de la guerre civile espagnole, il se positionne et combat du côté des républicains. A peu près un an après, lors de la prise de Santander, où il se trouvait, par les troupes franquistes, il passe de leur côté pour reconnaître finalement son désenchantement face aux assassinats et cruautés des franquistes. Il en parle dans "La sombra de los dias". Les expériences de ce conflit dit-il "contribuèrent à m'humaniser". Il en parle avec tendresse des anarchistes des bataillons républicains et reconnait avoir ainsi appris à mieux comprendre "les exigences des pauvres".

 

 

51jiukzgKIL._SL500_AA300_.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 18:54

 

Médiapart - Blog

                                                                                                                                                                                                                            Nous, réunies et réunis lors de l’Assemblée des mouvements sociaux du Forum social mondial 2013 à Tunis affirmons l’apport capital des peuples du Maghreb-Mashrek (du Nord d’Afrique jusqu’au Moyen Orient) dans la construction de la civilisation humaine. Nous affirmons que la décolonisation des peuples opprimés reste pour nous, mouvements sociaux du monde entier, un grand défi à relever.

Au sein du processus FSM, l’Assemblée des mouvements sociaux est l’espace où nous nous réunissons avec notre diversité, pour construire nos agendas et luttes communes contre le capitalisme, le patriarcat, le racisme et toute forme de discrimination et d’oppression. Nous avons construit une histoire et un travail communs qui a permis certaines avancées, notamment en Amérique latine, où nous avons réussi à freiner des alliances néo-libérales et concrétiser plusieurs alternatives pour un développement socialement juste et respectueux de la nature.

Ensemble, les peuples de tous les continents  mènent  des luttes pour s’opposer avec la plus grande énergie à la domination du capital, cachée derrière des promesses de progrès économique et d’apparente stabilité politique.

Maintenant, nous nous trouvons dans un carrefour où les forces conservatrices et retrogrades veulent arrêter les processus initiés il y a deux années de soulèvement populaire dans la région du Maghreb-Mashrek qui a permis de faire chuter des dictatures et contester le système néoliberal imposé aux peuples. Ces soulèvements se sont étendus à tous les continents du monde en générant des processus d’indignation et d'occupation des places publiques.

Les peuples du monde entier subissent aujourd’hui l’aggravation d’une crise profonde du capitalisme dans laquelle ses agents (banques, transnationales, conglomérats médiatiques, institutions internationales et tous les gouvernements complices avec le néoliberalisme) cherchent à accroître leurs bénéfices au prix d’une politique interventionniste et néo-colonialiste.

Guerres, occupations militaires, traités néo-libéraux de libre-échange et “mesures d’austérité” se voient traduits en paquets économiques qui privatisent les biens communs et les services publics, baissent les salaires, réduisent les droits, augmentent le chômage, augmentent la surcharge des femmes dans le travail de soins et détruissent la nature.

Ces politiques affectent lourdement les pays riches du Nord, augmentent les migrations, les déplacements forcés, les délogements, l’endettement et les inégalités sociales comme en Grèce, Chypre, Portugal, Italie, Irlande et dans l´État Espagnol. Elles renforcent le conservatisme et le contrôle sur le corps et la vie des femmes.  En outre, ils tentent de nous imposer “l’économie verte” comme solution à la crise environnementale et alimentaire, ce qui non seulement aggrave le problème, mais débouche sur la marchandisation, la privatisation et la financiarisation de la vie et de la nature.

Nous dénonçons l´intensification de la répression contre les peuples rebelles, l´assassinat des leaderships des mouvements sociaux, la criminalisation de nos luttes et de nos propositions.

Nous affirmons que les peuples ne doivent pas payer pour cette crise et qu’il n’y a pas d’issue possible au sein du système capitaliste. Ici, à Tunis, nous réaffirmons notre engagement avec la construction d’une stratégie commune de lutte contre le capitalisme. C’est pour ça que, nous, les mouvements sociaux, luttons :

 

– Contre les transnationales et le système financier (FMI, BM et OMC), principaux agents du système capitaliste, qui privatisent la vie, les services publics et les biens communs comme l’eau, l’air, la terre, les semences, les ressources minérales, promeuvent les guerres et les violations du droit humain. Les transnationales reproduisent des pratiques extractivistes nuisibles à la vie, accaparent nos terres et développent des semences et aliments transgéniques qui  privent les peuples de leur droit à l’alimentation et détruisent la biodiversité.

Nous luttons pour l´annulation de la dette illégitime et odieuse qui est aujourd´hui un instrument global de domination, de répression et d´asphyxie économique et financière des peuples. Nous refusons les accords de libre-échange que nous imposent les États et les transnationales et nous affirmons qu’il est possible de construire une mondialisation d’un autre type, par les peuples et pour les peuples, fondée sur la solidarité et sur la liberté de circulation pour tous les êtres humains.

 

– Pour la justice climatique et la souveraineté alimentaire parce que nous savons que le réchauffement global est un résultat du système capitaliste de production, de distribution et de consommation. Les transnationales, les institutions financières internationales et les gouvernements qui sont à leur service ne veulent pas réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Nous dénonçons l´ « économie verte », et refusons les fausses solutions à la crise climatique comme les agrocarburants, les organismes génétiquement modifiés, la géo-ingénierie et les mécanismes de marché de carbone, comme le REDD (Réduction des Émissions liées à la déforestation et aux dégradations de l'environnement), qui font miroiter aux populations appauvries des progrès, tout en privatisant et transformant en marchandises les forêts et territoires où ces populations ont vécu pendant des millénaires.

Nous défendons la souveraineté alimentaire et l’agriculture paysanne qui est une solution réelle à la crise alimentaire et climatique et signifie aussi l’accès à la terre pour celles et ceux qui la travaillent. Pour cela, nous appelons à une grande mobilisation pour stopper l’accaparement des terres et soutenir les luttes paysannes locales.

 

– Contre la violence envers les femmes qui est exercée régulièrement dans les territoires occupés militairement, mais aussi contre la violence dont souffrent les femmes quand elles sont criminalisées parce qu’elles participent activement aux luttes sociales. Nous luttons contre la violence domestique et sexuelle qui est exercée sur elles quand elles sont considérées comme des objets ou marchandises, quand leur intégrité et la souveraineté sur leur corps et leur spiritualité n’est pas reconnue. Nous luttons contre la traite des femmes, des filles et des garçons.

Nous défendons la diversité sexuelle, le droit à l’autodétermination du genre, et nous luttons contre l’homophobie et les violences sexistes.

 

– Pour la paix et contre la guerre, le colonialisme, les occupations et la militarisation de nos territoires. Nous dénonçons le faux discours de défense des droits humains et de combat aux intégrismes, qui souvent sont utilisés pour justifier les interventions militaires comme en Haiti, en Libye, au Mali et en Syrie. Nous défendons le droit à la souveraineté et à l’auto-détermination des peuples, comme en Palestine, au Sahara Occidental et au Kurdistan.

Nous dénonçons l’installation des bases militaires étrangères pour fomenter des conflits, contrôler et piller les ressources naturelles et promouvoir des dictatures en divers endroits du monde.

Nous luttons pour la liberté de nous organiser dans des syndicats, des mouvements sociaux, des associations et toutes autres formes de résistance pacifique.

Renforçons nos instruments de solidarité entre les peuples comme le boycott, les désinvestissements et les sanctions contre Israël et la lutte contre l’OTAN  et pour l’élimination de toutes les armes nucléaires.

 

Pour la démocratisation des médias de masse et la construction de médias alternatifs, qui sont fondamentales pour renverser la logique capitaliste.

Inspirés par l’histoire de nos luttes et par la force rénovatrice des peuples dans les rues, l’Assemblée des mouvements sociaux appelle chacun et chacune à développer des actions de mobilisation coordonnées au niveau mondial dans une journée globale de mobilisation le XXXXX  (date à définir).

Mouvements sociaux du monde entier, avançons vers une unité globale pour défaire le système capitaliste !

Assez d´exploitation, assez de patriarcat, de racisme et de colonialisme ! Vive la révolution ! Vive la lutte de tous les peuples !

 


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 18:40

 

 

(FR) Horaire VIA22 au Forum social mondial de Tunis


flux vidéos :

ustream.tv/channel/via22-through-the-world-social-forum-2013 

(aussi livestream.com/globalrevolution, ustream.tv/channel/global-revolution)


 

Skype : Via22.extension
Mumble : Occupytalk, room VIA22 (instructions : occupytalk.org/article/how-connect-our-server)


 

27 mars 4h-6h30 (heure avancée de l'Est, UTC-4)/ 9h-11h30 (Tunis, UTC+1)

Plateformes média pour l'action

 

27 mars 8h-10h30 (UTC-4)/ 13h-15h30 (UTC+1)

La facilitation et la processus de prise de décision dans les groupes horizontaux

 

27 mars 11h00-13h30 (UTC-4)/ 16h00-18h30 (UTC+1)

Assemblées ouvertes des mouvements issus des places 1

 

28 mars 4h-6h30 (UTC-4)/ 9h-11h30 (UTC+1)

Solidarités en réseau? Les interactions entre les salariés, les organismes non-gouvernementaux, les groupes politiques et les places.

 

28 mars 08h00-10h30 (UTC-4)/ 13h00-15h30 (UTC+1)

VIA22  – Comment collaborer au-delà du FSM? Espace ouvert et créatif pour le  dialogue entre les personnes impliquées dans les mouvements sociaux  actuels et au sein de la société civile

 

28 mars 11h-15h30 (UTC-4)/16h00-18h30 (UTC+1)

Assemblées ouvertes des mouvements issus des places 2

 

29 mars 4h-6h30 (UTC-4)/ 9h-11h30 (UTC+1)

InterOccupy: Connecter, collaborer, organiser

 

29 mars  8h00-15h30 (UTC-4)/13h00-15h30 (UTC+1)

Assemblées ouvertes des mouvements issus des places 3


 

(EN) VIA22 Schedule at the World Social Forum in Tunis (See also the GlobalSquare page http://www.global-square.net/activities-in-tunis-and-everywhere)

Livestream feed :

http://www.ustream.tv/channel/via22-through-the-world-social-forum-2013 

(also livestream.com/globalrevolutionustream.tv/channel/global-revolution)


 

Skype : Via22.extension
Mumble : Occupytalk, room VIA22 (instructions : occupytalk.org/article/how-connect-our-server)


March 27, 11:00-13:00 (UTC-4)/ 16:00-18:30pm (Tunis, UTC+1)
Open assemblies of the movements from the squares 1

March 28, 08:00-10:30 (UTC-4)/ 13:00-15:30 (UTC+1)
VIA22 – How can we collaborate beyond the WSF? Open and creative space for dialog between people involved in current social movements and in civil society

March 28, 11:00-15:30 (UTC-4)/ 16:00-18:30 (UTC+1)
Open assemblies of the movements from the squares 2

March 29, 08:00-15:30 (UTC-4)/ 13:00-15:30 (UTC+1)
Open assemblies of the movements from the squares 3

(ES) Necesitado : )
(AR) 
...

--
VIA22Global
www.via22.org
Facebook : https://www.facebook.com/VIA22GLOBAL
Twitter : @VIA22GLOBAL #VIA22

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 18:34

 

 

Actualutte

 

 

16Mars Madrid

 

 

 

Published on mars 17th, 2013 | by Albert Richon

 

Les espagnols se mobilisent depuis le 11 mars afin de réaliser un « contre-sommet Européen » face à celui qui s’est tenu le 14 et 15 mars à Bruxelles. C’est l’occasion pour le peuple Espagnol de réaffirmer leur opposition à cette politique d’austérité menée dans tous les pays européens et dont souffrent principalement les peuples des pays les plus exposés.

Le Sommet Européen a d’ailleurs fait une nouvelle victime: Chypre. En accordant une aide de 10 milliards d’euros, c’est tout le peuple chypriote qui paiera la facture à venir, pour rembourser une dette, qui rappelons-le, n’a aucune légitimité populaire.

A Madrid, Barcelone et dans les autres grandes villes du pays, des contre-sommets ont donc été organisés: plusieurs propositions ont été émises tout au long de la semaine sur des sujets très précis tels que la fiscalité en Europe, les flux migratoires, la justice sociale, les traités européens ou encore l’emploi sur le « marché » européen.

Cette initiative a rencontré un succès important puisque ce soir encore, des dizaines de milliers de personnes ont écouté la lecture du manifeste de l’évènement sur la place de la Puerta del Sol à Madrid.

Les dirigeants européens n’ont pour l’heure pas compris que les vagues successives de mobilisations en Europe s’agrandiront de plus en plus tant que cette politique aveugle sera maintenue. L’Espagne, et ce depuis maintenant plus de deux ans, nous rappelle constamment que c’est sur le chemin de la lutte solidaire que l’on parvient à créer, inventer et se rassembler.

Albert Richon

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 16:23

 

 

 

Communiqué de Presse

Occupation de la direction générale des affaires économiques et financières de l'Union européenne
Arrestation d'une trentaine d'activistes


Images intégrées 1Images intégrées 2Images intégrées 3
Dans le cadre des mobilisations européennes « For a European Spring » et après «le tour guidé contre l'austérité » d'hier1, la direction générale des affaires économiques et financières de l'Union européenne a été occupée par 150 activistes venus de différents pays européens (Allemagne, Italie, France, Belgique...).
Après une mise en scène de la remise du prix de l'austérité à Marco Buti (directeur de la DG FIN), les manifestants ont occupé le bâtiment en chantant et en dansant sous les slogans « Occupy Troïka », « Troïka Dégage »! Une assemblée populaire a été organisée à l'intérieur où chacun pouvait expliquer en quoi consiste les mesures d'austérité dans son pays et quelles mobilisations ont lieu pour y résister. Le drapeau de l'Union européenne flottant sur le bâtiment a été remplacé par le drapeau «For a European Spring ». Il s'agissait donc bien d'une action politique, symbolique et pacifique.
Alors que tout se passait dans une ambiance festive, la police est intervenue et a procédé à des arrestations. Au moment où est rédigé ce communiqué, sur la centaine de manifestants arrêtés puis relâchés directement, une trentaine de personnes d'Allemagne, de Belgique, de France ont été arrêtées. De nouveau face à la liberté d'expression, à la volonté de résistance des peuples et à leur créativité, la répression policière est de mise. Nous condamnons ces arrestations.
La direction générale des affaires économiques et financières de l'Union européenne rapporte au commissaire européen la situation financière des États membres. Ces rapports servent de base pour l'application des mesures d'austérité par la troïka (Commission européenne, Fonds monétaire international, Banque centrale européenne). Il est donc tout à fait normal de pouvoir exprimer notre désaccord avec ces politiques non démocratiques qui appauvrissent les populations en Europe. Au moment où s'ouvre le conseil européen, il est normal d'exiger l'arrêt de ces politiques et de se réapproprier ces centres de pouvoir.
Nous affirmons notre soutien aux luttes européennes et dans le monde face aux mesures d'austérité.
Notre démocratie contre leur austérité. Nous ne lâcherons rien !
#OccupyTroïka
#TroïkaGameOver

Photos et vidéos
Contact Presse :
En français : 00 32 (0) 477 54 69 86 ; 0032 (0) 498 35 36 66
En anglais : 00 32 (0) 486 85 74 16 ; 0032 (0) 486 033 931
 
 Images intégrées 4


_______________________________________________
13et14mars mailing list
13et14mars@blablaxpress.org
https://listes.domainepublic.net/listinfo/13et14mars


Liste d'échange et de coordination des assemblées du mouvement "indignés - démocratie réelle - occupy " en France
 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 18:45

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=e18Cbya_aA8

 

 

Keny Arkana - Indignados Street Clip

 

Publiée le 11 déc. 2012

Keny Arkana - Indignados
Streetclip: Mescalito

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 17:19

 

 

Par Okeanos

11 mars 2013 - 9:19
(dernière modification le 11/03/2013 - 10:43)

 

 

Plus de 1000 Athéniens se sont rassemblés hier soir devant le Parlement grec, sur la place Syntagma avec le slogan "Ça suffit !", pour protester contre les politiques budgétaires du gouvernement et les mémorandums imposés par la troïka, l'UE et du Fond Monétaire International. Avec 2 arrestations très musclées et des gaz lacrymogènes, il semble que le gouvernement grec ne souhaite pas voir le mouvement des indignés reprendre en Grèce.

La police place Syntagma (photo dromographos)

 

Environ 200 policiers de la MAT (brigade antiémeute) ont été déployés pour vider la place Syntagma avec des gaz lacrymogènes et les habituelles violences des policiers.

Les photos de la soirée par Nikolas Georgiou :

Forte présence policière et arrestations :

Une arrestation très musclée filmée par Eleftherotypia, malgré le cordon de la police antiémeute qui barrait la route aux journalistes pour que rien ne soit filmé.

 

Dans le cas ou vous souhaitez partager cet article, vous devez a minima copier également le texte ci-dessous (en conservant le lien) :
source : OkeaNews

Merci de votre compréhension.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 16:02

 

Les Indigne-e-s du 63

 

Ce qui se trame chez nous le 13 Avril.


 
Ce qui a commencé par une journée contre la dette a évolué rapidement en une journée "Soyons le changement" où de nombreux collectifs, mouvements et individus viendront montrer que le changement est en marche. Notre point d'orgue
est la zone de gratuité (nous en sommes à notre 6e) qui sera bordé par des collectifs pour la réduction des déchets (Airpur contre l'incinérateur, Objectif Zéro déchets, etc.), des ateliers de fabrication de meubles en carton, de conversion d'eau en dihydrogène, un stand de fabrication de bacs et un point d'info pour établir des compostages collectifs et une bourse des graines avec les Incroyables comestibles.
 
Il y aura Attac, AuditCitoyen, la Grap, Action Froid, Osez le féminisme, Sème ta ZAD, l'Hôtel des Vil-e-s, les Incroyables comestibles, Airpur contre l'incinérateur, mouvement pour une Monnaie Locale avec Urgence Climatique Justice Sociale et, bien sûr les Indigné-e-s. La journée est apolitique et sans étiquette générale mais chaque groupe peut apporter ses banderoles à condition de ne pas être un parti politique.
 
Au programme nous proposons des chansons, des activités de l'Educ Pop. telles que des ateliers de fabrication de meubles en carton, le "porteur de paroles", poésie contre pub, je jeux des 30 panneaux, une zone de gratuité, une scène
ouverte (sonorisée !) et tous ce que d'autres voudraient porter ce jour-là. Le soir, nous proposons un film- conférence- -débat au Rio au sujet de la Dotation Universel de Base avec l'auteur Vincent Liegey...
 
La comm tarde un peu à sortir et l'affiche est un peu à la traîne mais la bouche à l'oreille a déjà bien fait son travail.
 
Pour appuyer l'évènement, nous avons organisé un stage de désobéissance civile le 30-31 mars, une soirée Indignons-nous en poésie dans un café associatif et nous participons à l'organisation du forum pour la création d'une monnaie locale les 22 et 23 mars.
 
Pour aider les autres villes à "meubler" leur évènement, nous avons fait des fiches actions, conçus comme des recettes de cuisine, à user et à abuser :
http://www.occupyclermont.org/?page_id=1618 et restons à disposition à tous ceux qui souhaitent des conseils :

Scott (ou iX Factor :) au 06.89.09.24.01

En attendant la comm finale, parcourez déjà nos derniers CR d'assemblées
http://www.occupyclermont.org/?cat=21

Comme cerise sur le gâteau, une société de production vendra filmer pour le compte d'une chaîne nationale en vue de faire un documentaire sur les Incroyables comestibles. Les autres médias semblent être intéressées aussi.

Voilà voilou.
Bon weekend
Scott pour les Indigné-e-s du 63 / RDM 63 / Occupy Clermont-Ferrand


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22