Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 11:37

Le Week-End du 4 Février

 

#4Fe : Rassemblement National des Indignés à Clermont-Ferrand.


Ce mouvement est nouveau, il fait appel à la solidarité, à l’engagement de chaque citoyen, à sa prise de conscience. Nous protestons principalement contre la dictature
des marchés financiers et pour une réelle démocratie.
Nous appelons donc à une journée d’indignation générale, à Clermont-Ferrand, le 4 février 2012, à partir de 14h, Place de Jaude ( au pied de la statue desaix ), pour
donner un nouveau souffle au mouvement, mais également pour une meilleur coordination entre chaque mouvement français.


Lors de cette journée, ces thèmes seront abordés :
- Préparer les évènements à venir en France / Coordination France.
- Le référendum sur une nouvelle constitution.
- Coordination Internationale.

 

Unissons-nous pour donner plus de force à notre mouvement !!!

 

Infos de Coordination pour venir et une fois sur place:

Départs prévus de : Paris, Bayonne, Saint-Etienne, Niort, Metz, strasbourg
En attente de réponse : Lyon, Montpellier, Bordeaux, Marseille.

Lien de l’évenement Facebook : http://www.facebook.com/events/272711102793244/

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 15:56

http://www.autogestion.asso.fr/?p=884

Quatre décennies se sont écoulées depuis les expériences autogestionnaires en Tchécoslovaquie, trente ans depuis le programme de Solidarnosc en Pologne

 

Le contexte tchèque
À Prague, après 20 ans d’un système politique bloqué par une cohabitation entre une vraie droite ultralibérale et une fausse «gauche» sociale-démocrate, toutes deux issues du même moule de la jeune génération de permanents communistes de l’avant-1990, une nouvelle vague d’opposition radicale se lève avec les indignées.
Les uns rejettent en bloc le système actuel, les autres se polarisent sur la dénonciation de la corruption massive qui se chiffre en milliards et qui reste impunie, malgré les dénonciations dans les médias, notamment l’hebdomadaire Respekt et, à un moindre titre, le quotidien Lidové Noviny, tous deux issus de la dissidence de l’avant 1989. 
La tendance la plus modérée, celle du Manifeste du libéralisme radical (sic) animée par des intellectuels et des artistes, existe depuis un an. Ces derniers temps, elle a pris un tour effectivement plus radical en se transformant en un «mouvement civique» appelé «Opinion publique contre la corruption», intitulé qui évoque le nom du mouvement qui impulsa en Slovaquie la révolte de novembre 1989, «Opinion publique contre la violence» organisation sœur du Forum civique tchèque déclarant «la guerre à la corruption et aux corrupteurs». Ils proposent un programme en 15 points qui évoque celui des indignés de Madrid et des quelques soixante autres villes d’Espagne : par exemple, de nouvelles règles de financement des partis politiques, la protection juridique pour ceux qui dénoncent la corruption (en anglais whistleblowers), la publication préalable des contrats d’État sur internet, des lois instaurant un contrôle citoyen sur la fonction publique de même que l’élection directe des maires et des préfets. Une semaine après son lancement 4500 signataires avaient rejoint cette déclaration.
Plus radical est le mouvement ProAlt - c’est à dire, pour l’alternative – qui vient de se constituer autour du manifeste intitulé «On ne peut pas rayer la société d’un trait de plume».
Ce dernier s’en prend aux coupes budgétaires dans le financement des services publics et autres «réformes» à la Sarkozy imposées par un gouvernement de type Fillon (le premier ministre Necas)- Borloo (les ministres d’État John et Schwartzenberg). D’ailleurs, ces réformes se trouvent rejetées à 70% selon les sondages et ce gouvernement n’a plus que 10% d’opinions favorables. Pour ces indignés tchèques, ces mesures témoignent d’une «irresponsabilité envers la société et la nature».
Ils dénoncent une santé à deux vitesses et «le renforcement de l’influence des entreprises privées sur les universités jusque là indépendantes ainsi que sur les systèmes de retraite» et «les attaques contre les lois écologiques». On se croirait au Portugal, en Irlande, en Grèce ou … en France.
Les premiers visés sont les partis tout neufs (TOP 09 et VV) à la Borloo ou Hulot qui se sont fait élire l’an dernier aux légi-slatives et aux municipales et qui se sont alliés pour gouverner au parti de droite ODS qui venait d’être désavoué par les électeurs, privant ainsi les sociaux-démocrates de leur victoire. Très vite, â la manière des démocrates libéraux britanniques, ils ont sombré dans la corruption (surtout VV). Ces «initiatives» s’appuient sur un phénomène parallèle, le surgissement récent et spectaculaire des mouvements sociaux notamment humanitaires (L’Homme dans le besoin), sorte d’Amnesty International tchèque d’origine plus ancienne mais qui monte en flèche, s’occupant par exemple des réfugiés, des sans-papiers, des Roms, de la Tchétchénie, etc. et écologiques (là aussi le pionnier Duha/Arc en Ciel a fait des émules, notamment dans la lutte actuelle, non-violente mais violemment réprimée par la police spéciale, contre la déforestation spéculative dans la forêt de Bohême). On a même vu récemment se créer une Fondation contre la corruption.
Des campagnes massives de protestation contre les élus se développent par internet. ProAlt se développe plus dans les régions que dans la capitale car ce sont elles qui sont le plus durement touchées par les contre-réformes du gouvernement (désertification etc.). Fin mai, ProAlt s’est joint à la plus grande manifestation en République Tchèque depuis 1990, celle des syndicats, opposés à la casse du service public.
Tereza Stockel son animatrice est une sociologue de 34 ans qui a écrit sa thèse sur les mouvements sociaux en France. Elle a déclaré publiquement qu’il fallait passer à la «désobéissance civile envers le gouvernement». Les méthodes sont nouvelles : happenings à la Greenpeace, concerts de sifflets, «minutes de bruit», chahuts dans la rue au passage des corrompus officiels, popularisation des mouvements étrangers dont la lutte des faucheurs volontaires en France, luttes contre le nucléaire et la guerre en Afghanistan, toutes choses absolument nouvelles et scandaleuses pour la culture politique tchèque traditionnellement «respectueuse».
En tout cas, la rupture d’avec le consensus pro-américain et un système politique sans autre gauche que les dinosaures staliniens du Parti communiste de Bohême-Moravie et des sociaux-libéraux dévalués est entamée. Les liens sont renoués avec les altermondialistes et les nouveaux mouvements sociaux occidentaux et français, comme au temps des campagnes pour le désarmement nucléaire des années 1980 et 1990. À nous de construire ensemble une autre Europe, sans en oublier le centre et l’est.
Le mouvement de protestation massive contre les gouvernants politiques et économiques se développe en Europe Centrale et Orientale à un rythme plus rapide encore qu’au printemps dernier.


Dans l’espace ex-Yougoslave
Dans les pays successeurs de la Yougoslavie les reprises d’usine font florès, comme par exemple en Serbie à Zrenjanin, comme on peut le voir dans les livres Les sentiers de l’utopie par John Jordan et Isabelle Frémeaux (Éditions Zones/La Découverte, 2011, 256 pages + DVD). À Sarajevo (Bosnie) comme à Zagreb (Croatie), Belgrade (Serbie) et Skopje (Macédoine) les jeunes occupent la rue, les centres culturels et les théâtres (Skopje) ou encore les universités (Zagreb et Belgrade). Alors que le pouvoir serbe soutient les milices factieuses serbes du nord du Kosovo (à Mitrovica) qui font la chasse aux Albanais, il emploie la manière forte contre les étudiants de Belgrade, solidaires des ouvriers de Zrenjanin. Ils protestent en outre contre l’augmentation astronomique des frais d’inscription et le chômage des diplômés, à l’instar de leurs camarades croates. À Belgrade le mouvement est tout aussi spontané et anti-leaders qu’à New York. Les seuls militants organisés sont ceux de L’Initiative Marx 21, et de l’Initiative anarcho-syndicaliste (1) . Ils réclament aussi la gratuité des études sur critères universitaires et la démocratie directe. Ils fonctionnent par coordinations issues d’assemblées générales quasi quotidiennes, et se consultent par internet. Leurs coordinations sont reconnues et parfois même jouissent d’une aide financière et logistique des syndicats ouvriers. À l’entrée de l’université de Belgrade s’étalent en lettres énormes les mots «BLOCAGE» et «LA CONNAISSANCE N’EST PAS UNE MARCHANDISE».


En Russie
Le mouvement s’y est cristallisé dans la lutte de défense de la forêt de Khimki, dans la banlieue de Moscou (2)  animé en particulier par Evguénia Tchirikova qui fut en juillet l’invitée des Alternatifs et du Comité de Notre-Dame -des-Landes sur le site près de Nantes où Vinci veut, comme à Khimki, exproprier et exploiter indûment. Ce mouvement s’est fondu dans la lutte massive contre Poutine et son régime. Samedi 10 décembre, de 50000 à 80000 personnes défilèrent à Moscou sous les slogans «ANNULEZ LES ÉLECTIONS et «ORGANISEZ-VOUS». Evguénia était – avec l’écrivain Boris Akounine, le rapeur Noize MC et l’ancien vice-premier ministre Boris Nemtsov – l’une des principales oratrices. Des milliers de gens, comme l’a noté la correspondante à Moscou de l’Observer, se sont mis à se parler et à débattre entre eux, au lieu de seulement écouter, ce qui ne s’était pas vu depuis 1991 (3).
Leurs slogans et banderoles étaient bariolés et artisanaux. À Moscou comme à Saint-Pétersbourg et dans des dizaines d’autres villes, les manifestants portaient des rubans, brassards et bouquets de fleurs blanches, au couleur de leur révolte. On a même vu, grâce à Evguénia, qui a rapporté de Notre-Dame des Landes le slogan «VINCI, DÉGAGE !», un slogan analogue écrit en français «POUTINE, DÉGAGE !» (4).
La aussi, internet a joué, alors que les autres médias sont le monopole de Poutine : c’est la diffusion sur Youtube d’images de fraudes électorales – au siège du parti au pouvoir ainsi que dans un bureau de vote où dès l’ouverture à 8 heures une urne était déjà un tiers pleine – qui a provoqué ce déferlement. En Russie Youtube est utilisé pour diffuser les programmes de la chaîne de télévision indépendante sur internet. Notons que les Russes passent en moyenne deux fois plus de temps que les Occidentaux sur les blogs et réseaux «sociaux». Même si internet n’influence qu’une minorité d’électeurs, les enquêtes d’opinion montrent qu’il joue un rôle surtout auprès des jeunes générations (5) . Le 17, les manifestations ont repris. On en attend de nouvelles le 24, puis, après la pause des fêtes, dès la mi-janvier.


République Tchèque
À Prague aussi, l’Initiative Pro Alt a réuni deux mille personnes le 17 novembre jour anniversaire de la «Révolution de velours» et cela en plein centre de Prague. La jeunesse radicalisée et les travailleurs syndicalistes ont manifesté ensemble, réclamant comme ailleurs la démission des gouvernants, le contrôle sur les banques et la finance. Le philosophe slovène Slavoj Žižek, dont les œuvres sont traduites dans bien des langues, était sur place, revenant du camp des indignés de New York. Il a déclaré à la foule place Venceslas : «Il y a des utopistes qui pensent qu’on peut changer les choses par de modestes réformes», et, faisant allusion au Printemps de Prague de 1968, «Le capitalisme mondialisé à visage humain ne fonctionnera pas davantage» (6) . Il a été ovationné, alors que quelques centaines de mètres plus loin, les leaders sociaux-démocrates Dienstbier et Kavan étaient sifflés par la foule. Un représentant des mineurs a été lui aussi acclamé quand il s’en est pris au nouveau parti de Centre Gauche (Věci Veřejné/ La Chose Publique) qui a été élu pour lutter contre la corruption, et qui aujourd’hui a rejoint les corrompus au pouvoir. Une banderole résumait bien les mouvements actuels :»Politiciens vous voulez faire des économies, arrêtez de voler et il y en aura assez pour tout le monde».

Vladimir Claude Fišera, 23 décembre 2011.

1.Voir V.Fišera « Mouvements pour l’autogestion en Europe du Centre et de l’Est » in coll. Autogestion, hier aujourd’hui, demain, Paris, Syllepse 2010, 700 pages, pp. 456-469.
2. Claude Vancour, Rouge et Vert n°331, 28 septembre 2011.
3. The Observer, 11 décembre 2011.
4. Voir Politis, 15 décembre 2011.
5. Voir Hospodarské Noviny/ Quotidien économique 5 décembre 2011 ; Respekt 7 décembre 2011 et DNES, 8 décembre 2011.
6. Respekt 21-27 novembre 2011.

 

 

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 15:51

 

 

http://www.occuponsladefense.net/

Après Metz, Quimper, Nantes et Lyon, l’Assemblée Générale de Paris, décide de se lancer dans le processus de référendum pour une constituante ce Dimanche 22 janvier 2012, comme réponse à la question souvent posée « que voulez-vous ? » et à laquelle nous répondons toujours « la démocratie réelle maintenant ! « 

 Nous voulons qu’enfin le peuple lui-même soit décisionnaire.
Ce n’est pas aux gens de pouvoir d’écrire les règles du pouvoir.
Parce que « nos rêves n’entrent pas dans leurs urnes » nous vous appelons, dans  toutes les villes et villages, à participer au référendum pour un processus constituant.
Nos buts seront ceux que chacun  d’entre vous co-élaborera et co-organisera pour :
- écrire une nouvelle constitution
- sortir de l’ancienne politique
- changer de système économique et institutionnel
- mettre en place une démocratie réelle.
Habitants, citoyens, nous vous appelons à ne pas attendre les présidentielles mais àmener d’ores et déjà campagne pour venir au référendum  et répondre à la question :
- Voulez-vous une nouvelle constitution écrite par et pour le peuple ?
Oui? Non? 

Partout,  du 14 au 22 avril et du 28 avril au 6 mai,  dans les villes et les villages, les  quartiers, sur chaque campus, devant chaque entreprise, dans tous les  lieux de passage, faisons fleurir des bureaux de votes, des assemblées, et faisons germer la démocraie.
Des cahiers de « doléances » - propositions, indignations - permettront à ceux qui le souhaitent de contribuer à cette réflexion collective.

Que là où les indignés ne se sont pas encore regroupés, se créent dès maintenant des comités  pour une constituante  : à charge pour eux de commencer déjà leur campagne et d’animer les débats dans les rues, sur les places et, parfois, à l’abri.
Nous avons laissé dormir 1789 dans les Musées. Nous  l’en sortons maintenant pour le changement.
Nous appelons tous ceux qui le souhaitent, à nous  rejoindre et à participer activement au changement démocratique que nos vieilles institutions sontincapables d’entendre.
Que les pouvoirs tremblent car ce peuple, uni, ne sera jamais vaincu !
Nous proposons, à tous ceux qui veulent faire vivre ce projet, de nous réunir à Clermont les 4-5 février et les 7-8 avril à Paris .  Nous y ferons le point avec les villes et les villages, sur l’avancement du référendum et pour préparer l’après référendum.
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 14:29

 

 

Quimper, les indignés ont occupé le Crédit Agricole DR
Actualutte - 22 janvier 2012 Écrit par  La rédaction

Communiqué des indignés de Quimper : 


Suite à l'occupation non-violente et non-bloquante de l'agence du Crédit Agricole de Quimper, rue René Madec, vendredi 20 janvier, et puisque nous n'avons pu rencontrer aucun responsable, nous sommes revenus samedi 21 au matin. Nos revendications portaient toujours sur deux points : la transparence quant aux aides agricoles (PAC) perçues par la caisse régionale du Crédit Agricole du Finistère et l'inscription à l'Ordre du Jour de l'Assemblée Générale du groupe Crédit Agricole SA le remboursement des 1,65 milliards d'€uros impayés pour l'année 2010.

Ayant prévenu de notre retour la veille au soir, nous avons été reçu par un délégué de la direction. L'entretien a duré environ 1h30. Les arguments présentés à propos des aides agricoles (PAC) méritent que nous approfondissions le sujet. Face au discours du délégué, nous nous interrogeons sur les relations entre le Crédit Agricole SA (société mère) et ses filiales "régionales". Il nous est apparu que la démocratie interne semblait être respectée à l'échelle locale, mais qu'aucun lien organique n'existait entre les sociétaires de la banque et la société mère, permettant ainsi toutes les dérives, et toutes les esquives de la part de nos interlocuteurs quant aux 1,65 milliards d'€uros impayés aux populations vivant en France.

Ainsi, l'occupation a été levée avec la fermeture pour le week-end de l'agence... Nous sommes partis avec un sujet d'investigation (à propos de la PAC) et une fin de non-recevoir à propos de la demande faite au groupe Crédit Agricole SA. On nous a proposé de devenir actionnaires du groupe pour venir y poser la question lors de l'Assemblée Générale...

Nous proposons aux compagnons indignés de Paris de se tenir prêts pour le 22 mai 2012, lors de l'Assemblée Générale du groupe : nous payons nos impôts, pourquoi pas le Crédit Agricole SA ??

Que dit le fameux adage déjà ? "On ne lâchera rien" non ?... to be continued.

 

 


Partager cet article
Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 14:27
letemps.ch -  AFP Brésil 13:39


Près de 70.000 altermondialistes sont attendus dès mardi à Porto Alegre, au Brésil (AFP)

 
Près de 70.000 altermondialistes sont attendus dès mardi à Porto Alegre, au Brésil (AFP)

Le Forum social mondial s’ouvre mardi à Porto Alegre, au Brésil. Là ou il est né en 2001.

 

Le Forum social mondial (FSM) s’ouvre mardi à Porto Alegre au Brésil où il est né en 2001. Les nouveaux mouvements de protestation «Occupy Wall Street» et «les Indignés» seront présents parmi les milliers d’altermondialistes réunis pour trouver des solutions à la crise.

Il y a douze ans, la première rencontre de Porto Alegre avait réuni 20’000 militants du monde entier pour dire ’non’ au capitalisme. Au cours des années, le Forum social mondial (FSM) a attiré jusqu’à 150’000 personnes dans différentes villes du monde sous la devise «Un autre monde est possible» mais dernièrement il s’était quelque peu essoufflé.

Cette année, les organisateurs veulent redonner de la force au mouvement et ont convoqué un «Forum social thématique». De mardi à dimanche, quelque 70’000 altermondialistes concentreront leurs efforts en quête de solutions à un monde plongé dans une «crise économique, politique et environnementale».

«Le Forum social mondial est né pour contester l’arrogance des néo-libéraux du Forum économique mondial (WEF) de Davos. Nous avions dit clairement que nous voulions un autre monde. Maintenant ce dont nous avons besoin c’est de construire les solutions, les chemins, les alternatives», a expliqué à l’AFP Candido Grzybowski, fondateur et coordinateur du FSM.

 

«Le courage de sortir dans la rue»

Le FSM accueillera la présidente brésilienne Dilma Rousseff, mais aussi les nouveaux mouvements surgis dans le monde: le Printemps arabe, Occupy Wall Street, les Indignés et les étudiants du Chili. «Ce sont des mouvements qui ne sont pas marqués par la tradition de la gauche classique. Il sont surprenants parce qu’ils ont eu le courage de sortir dans la rue pour faire face» au système qu’ils critiquent, a souligné Candido Grzybowski.

En temps de crise mondiale et de désenchantement général, Occupy Wall Street, les Indignés et le FSM ont montré «les limites des partis politiques comme unique forme de participation politique et la distance qui sépare aujourd’hui les gouvernants, les syndicats et les partis, de la base de la société», renchérit Chico Whitaker, un autre des fondateurs du FSM.

Une des priorités du forum sera de préparer le Sommet des peuples que les mouvements sociaux organiseront en marge de Rio+20 pour faire «entendre la voix de ceux qui résistent aux progrès du développement prédateur qui se cache sous un visage vert», selon le message de convocation.

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 14:21

dimanche 22 janvier 2012


 

 


Un taux de chômage jamais égalé depuis douze ans : un total de 2,849 millions de personnes concernées, la dégradation fulgurante de leurs conditions de vie, des diplômes et des formations qui ne donnent plus accès à un travail, ou encore l’exhibition de l’injustice au mépris des lois et des valeurs de la République.

Pourtant, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée par les Nations Unies en 1948 précise bien que :

_ Article 23 : « Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale. »

_ Article 25 : « Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bienêtre et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires. »

Ces droits sont garantis par la Constitution de la Ve République qui se trouve au sommet de la hiérarchie juridique : ils sont inaliénables et aucune « crise économique » ne saurait justifier leur violation. Pour le bien de tous, il est de notre responsabilité d’exercer ces droits et de revendiquer ce qui nous est dû : notre Dignité. Nous appelons donc tous les citoyens qui le peuvent, travailleurs ou non, à participer à l’action organisée par les précaires et les chômeurs qui, du fond de leur détresse, nous ont appelés à l’aide.

C’EST POURQUOI, MARDI 17 JANVIER 2012, PAR SOLIDARITÉ ENVERS LES CHÔMEURS ET LES PRÉCAIRES, JOINGONS-NOUS À LEUR CAUSE : OCCUPONS LES AGENCES PÔLE EMPLOI.
18-01-2012
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 14:18

 

 

Avatar of mayuska

 

occupygeneva.ch - by mayuska

 

PV du Samedi 21 Janvier

21/01/2012 in Annonces, Procès Verbaux  

 Modérateur: Ismaël                                 Rédaction PV : Nicole

 

La bienvenue est donnée à tous. Bref rappel des signes communs. Présentation de l’ordre du jour. 

 

Ordre du jour

Du moment que l’AG du samedi est une AG publique, on a décidé de la diviser en deux partie : dans un premier temps, on va traiter des arguments d’intérêt général pour ensuite discuter des points précis du mouvement et du rendez-vous avec M. Pagani.

I. PARTIE PUBLIQUE
  • Rétrospective des actions
  • Archivage Presse/Photos
  • Actions Futures et Revendications
  • Établissement du réseau local/national/international
  • Établissement d’une stratégie à long terme
 II. PARTIE INTERNE

Rendez-vous avec M. Pagani (prévue mardi 24 janvier à 19h00), réponse aux deux questions posées dans son dernier e-mail et possible évacuation du campement

  • Création d’un dossier à donner à M. Pagani, mardi 24 janvier
  • Stratégie pour l’après-campement
  • Application de la charte:  quelle procédure appliquer? Voir propositions PV du 19 janvier 2012.
  • Questions sur la procédure d’insertion et le cas des campeurs non-adhérants au mouvement
  • Régler la question inhérente la gestion de l’email « contact@occupygeneva.ch »

NB:   Il y a déjà une première discussion sur la densité de l’ordre du jour (proposé par Maya), il y a la proposition de se concentrer principalement sur les points les plus importants. Vue la portée de la discussion, Markus demande à l’AG d’être bref dans les interventions.

Annonces
  • DocumentaireVirginie est entrain de tourner un film sur Genève et les actions militantes et elle veut inclure une partie traitant le sujet des indignés et du campement. Consensus autour du fait qu’elle puisse filmer l’AG et ses participants. Suite au travail de production et montage, la partie du film concernant les indignés sera présentée avant diffusion, pour accord.  
  • Les prochains ateliers :

Gestion de conflits : lundi 23 janvier 2012, 17 heures 30

  Emotional Freedom Techinque : vendredi 27 janvier 2012, 17 heures 45

Les groupes de travail habituels se maintiennent les samedis.

Voir les mises à jour du calendrier pour détails.

  • Proposition de Thierry d’insérer une discussion sur le droit de véto dans un atelier : l’assemblée lui propose de prendre contact avec le groupe mouvement international et de poster une discussion sur le site.
  •  Présentation de Imanol, Diego et Julie, trois étudiants dans un collège française qui veulent travailler sur les mouvements contestataires, notamment sur le mouvement zapatiste (Chiapas) et qui aimeront bien le faire en relation avec le mouvement des indignés genevois. Ils demandent s’il sera possible pour eux de se rendre sur le campement pour un mois, participer aux activités, filmer et faire des interviews. Consensus de l’AG sur ce sujet. Ils prendront contact avec nous afin de concrétiser ce projet durant le mois de février, avec possibilités de préparer une conférence sur le mouvement zapatiste. 
  • Sergio affirme qu’il ne faut pas trop être sous pression en ce qui concerne la rencontre avec M. Pagani car l’évacuation du campement n’est pas du tout sûre. Il affirme qu’il faut surtout avancer nos propositions à M. Pagani.

 


1ère partie : PARTIE PUBLIQUE

 

Présentation des personnes qui se sont rendues pour la première fois en AG :

  • Les 3 étudiants (voir ci-dessus) se disent surtout intéressés, au-delà de leur travail, aux mouvements contestataires.
  • Un nouveau membre, Michäel, se dit intéressé par le côté a-partisan du mouvement et il souligne aussi l’importance de montrer l’indignation, car beaucoup de monde est indigné mais seulement nous le démontrons, nous sommes, selon lui, la pointe de l’Iceberg.
  • Deux autres nouvelles personnes sont intéressées à ce qui est dit pendant l’AG mais ils ne veulent pas participer activement.

NB:  Pour les nouveaux participants il y a la possibilité de laisser leur e-mail et d’être informés de nos actions.

 

Présentation de la rétrospective des actions passées

Cette rétropsective, préparée par Danièle et Nicole a pour but de montrer à Pagani, à la presse et au monde que le mouvement n’est pas immobile mais qu’au contraire plusieurs actions ont été fait.

Gérard lit ce document à l’AG, qui va la modifier si nécessaire : ensuite cette rétrospective sera publiée sur le site et affichée au campement. Cette version est encore un premier jet, qu’il faut ajouter plus de détails et que les gens intéressées à le faire peuvent rejoindre Danièle ou Nicole à la fin de l’AG. Certaines modifications sont déjà proposées lors de l’AG : ajouter l’action contre la consommation menée en ville, ajouter plus de détails sur l’action de OccupyOMC et sur le fait qu’on a développé un réseau international, joindre aussi le fait que les indignés ont monté la nouvelle tente de l’AG et que une fête de nouvelle an a été faite dedans. Il y a aussi un débat sur l’opportunité d’ajouter le nombre exacte d’indignés présents à chaque action.

 

Archivage Presse

Pierre F. possède plusieurs photos des actions et des articles de presse, l’AG propose de créer un groupe gérant cet archivage de presse, qui sera composé pas Danièle, Clémentine, Nicole et Pierre F.

 

Actions Futures et Revendications

L’AG passe à discuter des actions futures qui pourraient être faites dans cette année 2012.

  • Ismaël propose une pétition contre le secret bancaire, laquelle est en ligne avec nos revendications et qui pourrait nous faire connaitre encore plus par la population.
  • Thierry propose des actions en faveur d’un contestataire égyptien qui a été emprisonné, mais tout dépendra de la décision du juge, comme l’est précisé par Pierre.
  • Pierre P (Action Justice Citoyens) propose une action pour le 25 janvier, anniversaire de la révolution égyptienne, en soutien à la population égyptienne, qui veut lancer une ultérieure révolution.
  • Pierre F. relance l’idée de la boîte à indignation, où les gens peuvent écrire des mots à propos de leur indignation ou avec de propositions d’actions. Il y a aussi l’idée de faire à côté une boite à indignation « virtuelle », où les gens peuvent lancer leurs propositions via internet. Cette boite permettra aux gens de se sentir concernées et de participer activement au mouvement.

NB: Cette idée va être reprise  par le groupe Actions, lequel va se réunir lundi 23 janvier à 19 heures au campement, sous la tente de l’AG.

Naki, suite à sa participation à la conférence sur Gaza, va lancer la proposition d’actions en soutien de Gaza, en commençant par le boycott des produits israéliens, surtout ceux provenant des territoires occupés, et aussi des produits des Etats Unis, principal partisan d’Israël.

Maya rappelle que l’Année 2012 est l’année des Coopératives et les 300 ans de l’anniversaire de Rousseau.

Sergio a écrit 2 pages de propositions et les donne à Nicole.

Gérard lance l’idée de soutenir Lausanne dans la lutte contre les multinationales.

Nicole va travailler sur toutes les propositions faites jusqu’à maintenant et va les mettre ensuite sous une forme cohérente, afin de donner à M. Pagani une liste complète et exhaustive, mardi prochain. Les individus et groupes de travail devront lui faire parvenir toutes propositions correctement formulées d’ici lundi soir. 

 

 

2ème partie : PARTIE INTERNE

Suite à la décision de réunir toutes les propositions afin de leur donner une forme cohérente, l’AG se termine, les groupes de travail se réunissent et la deuxième partie de l’ordre du jour va être discuté seulement par le groupe Négociations.

Les points qui n’ont pas été traités lors de cette AG vont être discutés lors de la prochaine AG, soit mardi, soit jeudi prochain (mardi étant prioritairement la négociation avec M. Pagani).

 

Fin de l’AG

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 14:14

jeudi 19 janvier 2012

Message Facebook il y a 14 h : ce matin 9h00 la police nous dememde delevé le camps il nous feau du soutien sur la commédie merci
Communiqué des IndignéEs de Montpellier :

Le campement/point info qui était place de la comédie depuis deux mois vient de se faire déloger.


L'assemblée de vendredi, à 18H30 sur la Comédie, traitera de ce sujet, de l'arrivée de personnes de retour de Rome, des contacts avec les différentes associations, de la sono.

Dernières photos du camps, prises le 18 Janvier 2012 :







Partager cet article
Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 14:09

 

 

http://www.indignonsnous-cornouaille.net/

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 14:02

#FrenchRevolution Les Indignés de La Défense déposent une plainte

 

french-revolution.fr
Posté par SoldatduWeb janvier - 22 - 2012 


#frenchrevolution Paris Bastille 22 mai 2011

#frenchrevolution Paris Bastille 22 mai 2011

 

Injures, vols, violences… Hier matin, l’avocat Christophe Ayela a déposé une plainte collective de 23 « Indignés » au Tribunal de Grande Instance de Nanterre (92) contre X. « On ne connaît pas le nom des personnes qui ont fait ces actes ou qui en ont donné l’ordre », précise maître Ayela. En novembre dernier, des dizaines de personnes qui se revendiquent du mouvement international pour la démocratie réelle des « Indignés » ont campé sur le parvis de La Défense (92) pendant un mois. Selon eux, tous les deux jours, les policiers et CRS leur enlevaient leur tente, leur nourriture et parfois les molestaient pour les démoraliser. Les forces de police ont le droit d’intervenir pour rétablir l’ordre public. Mais pour ces militants, il n’y a jamais eu d’atteinte à l’ordre public.


« Le premier intitulé de la plainte concerne une entrave à la liberté d’expression puisque toute réunion pacifique est légale dans ce pays, reprend l’avocat. Le second liste des actes de violence : coups de matraque, tentative d’étranglement, un blessé a eu trois jours d’incapacité temporaire totale suite à un coup de genou… Enfin, il n’y a pas eu de sommation, ce que des vidéos prouvent. » Sandra raconte qu’un policier l’a traité de « sale pute », beaucoup n’ont pas pu retrouver leur tente confisquée. Un secouriste s’est porté témoin et raconte qu’il a été empêché d’intervenir alors qu’une victime gisait inconsciente. « Il y aura d’autres plaintes, j’ai reçu beaucoup de messages », assure maître Ayela.

les indignés poursuivent les assemblées

Si depuis fin novembre ils ont quitté le parvis de La Défense (92) et n’ont donc plus désormais de lieu de rassemblement, les Indignés continuent à organiser quelques assemblées populaires le dimanche à Montreuil (93), Puteaux (92) ou au 104 dans le 19e arrondissement de Paris.

 

http://www.20minutes.fr/article/861780/indignes-defense-deposent-plainte

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22