Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 16:43

Nous, Indignés...

Comprendre nos indignations ?..

Les nouvelles solidarités internationales réagissent aux solutions libérales. D’autres formes de gestion de la démocratie naissent dans le monde. Sur les places de nos villes, dans nos esprits, au long des pages où nous écrivons l’histoire de nouvelles sociétés à vivre.

madrid-17-mai-2011-la-foule-des-indignes-a-la-puerta-del-sol-reuters

ABC’éditions – Ah, Bienvenus Clandestins ! –recueille les textes originaux des Indignés pour les publier en vis-à-vis de leur page correspondante en français et en espéranto.

– Pourquoi l'espéranto ?...

Parce qu’une nouvelle forme de débat comme celui qui se profile entre ressortissants de plusieurs pays différents impose une langue neuve. Les luttes inédites qui se profilent exigent de se dégager de ce mythe d’une anglophonie non alternative. Quoi qu'on en dise, la langue anglaise reste hasardeuse à bien des égards. Échanger entre communautés étrangères dépasse les seules discussions d'intérêts, d'objectifs, de commerces et de finances. Si l’anglais se révèle à l’usage langue de l’idéologie dominante, il est temps de lui opposer un langage conscient et non aliéné :

l'espéranto est un mode direct d'approche au sein même des populations ; il est interdépendant, et, face à l’impérialisme d’un seul référent qui fait l'économie de connaître les autres cultures, il opère de manière véritablement autonome, en dialogue direct entre les intéressés, sans l’entremise d’une langue extérieure à leur relation duelle... 

Grève européenne générale le 15 mai 2012 – L’appel :  http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/

« Réelle démocratie maintenant ! » – « Nous sommes 99%. À nous d'agir ! » – « Suppression des lois qui violent les droits humains ! » – « Souveraineté du peuple ! » – « Ouverture des frontières : libertés des droits d’expression et de circulation des personnes. »

...
La conjoncture impose la solidarité de tous ceux qui approuvent les Indignés.

Plan de l'ouvrage :

Quand, comment et pourquoi on devient Indigné

– Ce que proposent les Indignés

– En marche !

– Paroles d'Indignés

– Les 7 buts du manifeste espérantiste de Prague

Les Indignés – ISBN : 978-2-919539-15-4

SOUSCRIPTION de 10 euros TTC par livre, frais de port inclus en France métropolitaine

... avant le 10 mars 2012

 4 000 euros sont à atteindre. C'est possible. Au 8 février, il y a 650 euros.

Les souscripteurs recevront autant d’exemplaires que d'ouvrages commandés en souscription. C'est cela qui devrait pouvoir financer les frais d'impression et d'envoi.

Les bénéfices de l’ouvrage iront aux causes des assemblées participant aux actions de rédaction et de distribution de l’ouvrage et à celles des traductions espérantistes.

...

Commande à adresser avec chèque correspondant à ABC’éditions – 25, allée Marcel-Paul 93700 Drancy

 

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 18:34
il y a 8 heures, 23 minutes
Bonjour à tous,

Après ce week end de travail, nous sommes plus motivés que jamais, je vous soumets ici des projets, il suffit de répondre à ce message en disant « ok, Indignés de ville/département » ou non, en indiquant pourquoi, ou encore les ajouts ou modifs que vous souhaitez apporter.

Merci de contribuer à améliorer le carnet d’adresse des indignés, en y rajoutant celles d’autre indignés, chaque semaine, nous transmettrons les mises à jour du fichier.

Nous avons pensé qu’il serait bien de créer des adresses mails sous le model : « INDIGNES33@gmail.com » 33 étant le département, cela prend très peu de temps, et nous aidera à être plus efficace, dans ce cas, il faudra dans votre région nommer une personne qui fera le lien avec vous et les autres régions, et nous envoyer par ex :

indignes33@gmail.com, Fabienne, Bordeaux, tel 0664241028

PROPOSITION 1

Nous avons des demandes d’associations, qui souhaiteraient (localement dans un premier temps) rejoindre les indignés, ce qui imposerait de se définir en terme de collectif ( un peu comme les « ni pauvre, ni soumis) le seul impératif est que tous, s’unissent sous une bannière commune, « LES INDIGNES » le syndicat « sud » nous aide déjà, édition de tract, prêt de matos, salle……la Clé des Ondes, radio associative (www.lacdo.org ) relaie nos actions, les « SansRien » réseau de résistance contre la misère et la précarité, nous apporte aussi leur aide en matière de visibilité. Pensez-vous que cette collaboration pourrait être copiée sur le plan national ?

PROPOSITION 2

Copiée sur l’idée d’EMAUS, qui cherche 500 signatures pour Eric Cantona, Mr Logement des sans-abris ou mal logés, nous Indignés avons décidé de partir en campagne pour 500 signatures, impliquée depuis des années dans la lutte contre la misère et la précarité, à l’initiative et responsable nationale du réseau « Sans Rien » outil devenu incontournable dans le milieu militant et associatif dans la mise en relation et la diffusion large d’information, FABIENNE JOUVET sera notre candidate.

52 ans, mère d’une famille de 5 enfants + une (qu’elle n’a pas mise au monde), malade et handicapée, elle n’a pas fait science-po, ne connaît de l’ENA que le nom, si elle maitrise si bien le sujet de la précarité, de ce qu’elle induit, c’est qu’elle est précaire, si elle connaît si bien les problèmes liés à la maladie, au handicap….c’est qu’elle le vit.

Son énergie, elle nous l’offre, elle vous l’offre.

En matière de précarité, il n’y a pas de fatalité, il suffit de donner la priorité à l’humain, partout, pour tout, tout le temps, et ne jamais raisonner en ce qui le concerne, en termes de profit.

Jamais la sécu, n’a eu pour vocation d’être rentable, la CAF n’a elle aussi dans sa conception aucune notion de rentabilité, encore moins l’éducation, la part service publique des transports n’a pas été calculée non plus en terme de rentabilité, tout comme la poste, alors aujourd’hui, nous considérons anti constitutionnel de nous jeter à la figure ce mot « rentabilité » quand on aborde ces thématiques.

Notre objectif n’est pas de faire élire Fabienne, mais de faire réagir, d’être audible, d’avoir une tribune, de pouvoir être confrontés aux politiques et débattre avec eux, de sujets concrets, poser des questions et en attendre des réponses des engagements, ensuite, les gens feront leurs choix en connaissance de cause.

Pendant des années, les banques, les grandes entreprises et leurs actionnaires, ont amassés des profits, sur le dos des travailleurs, qui ont vu leurs emplois précarisés, la part salariale grignotée par des actionnaires avides, un peu, puis un peu plus….aujourd’hui un salaire au smic, ne suffit pas à vivre dignement, même pas suffisant pour un loyer et les charges qui l’accompagne.

Aujourd’hui, tous ces gens se doivent de mettre la main à la poche, de payer « LEUR » crise, et dans la réalité, « ILS » gardent leur poches pleines, et c’est à nous que les mesures de rigueur prennent, dans le peu qui nous reste, de quoi rembourser la crise, plus fort encore, la TVA sociale (anti-sociale ) va faire que les plus faibles d’entre nous, eux aussi, vont devoir payer !

Puisque personne ne semble vouloir nous entendre, nous nous invitons au débat politique, nous demandons à chacun, de nous aider à nous faire entendre, haut et fort, en nous aidant aujourd’hui à rester debout, digne, c’est vous et les vôtres que vous aidez demain.

Nous ne sommes pas des marginaux, nous sommes des « gens » ceux que vous croisez dans la rue, nous ne sommes pas des politiques, mais par le fait qu’aujourd’hui nous disons « STOP » nous sommes conscient de poser un acte politique fort, et si, dire la vérité de nos quotidiens aujourd’hui, est un acte révolutionnaire…alors, oui, nous sommes des révolutionnaires, sans armes mais pour beaucoup, en larmes, des citoyens dont les voix sont « muettes » perdues dans des statistiques dans lesquels aucun de nous ne se reconnaît.

Nous ne reconnaissons à personne le droit de parler en notre nom, nous revendiquons le droit de prendre la parole.

Ensemble, debout et jusqu’au bout, Les Indignés.

Contact Indignés Gironde :

Fabienne Jouvet, indignes33@gmail.com. Tel : 0664241028

http://www.bordeaux.indigne-e-s.fr/forum/commissions/action/proposition-de-la-part-de-fabienne-aux-indignes-de-france

 

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 18:26
20min.ch - 08 février 2012 10:35; Act: 08.02.2012 14:49 Print

 

Rémy Pagani ne se sent pas responsable

Rémy Pagani, chargé du dossier des Indignés à Genève, estime que le décès du marginal au camp des protestataires est fortuit.

 

 

storybild

Agé de 31 ans, l'homme est mort le 29 janvier à l'hôpital après avoir été retrouvé inanimé dans le périmètre du campement. (photo: Keystone)

Favorable au maintien du camp des Indignés au parc des Bastions, le conseiller administratif de la Ville de Genève Rémy Pagani, responsable du dossier, estime n'avoir fait que «défendre la liberté d'expression». Selon lui, le décès survenu fin janvier est fortuit.

 

«Il s'agit là d'une affaire privée et il faut respecter la famille», a-t-il indiqué dans un entretien publié mercredi dans la «Tribune de Genève». Et d'ajouter: «Cet homme a voulu rencontrer des gens qui lui ont prodigué de la chaleur humaine... Aujourd'hui, on voudrait faire payer cette générosité de coeur aux Indignés et, par ricochet, à moi aussi.»

Enquête sur les causes de la mort

Agé de 31 ans, l'homme est mort le 29 janvier à l'hôpital après avoir été retrouvé inanimé dans le périmètre du campement. La police a ouvert une enquête pour déterminer la cause de la mort. Le magistrat en a parlé à ses collègues le 1er février. Le jour même, le Conseil administratif, majoritairement à gauche, autorisait le mouvement à prolonger son séjour pendant le mois de février.

Seul le libéral-radical Pierre Maudet s'y est opposé, demandant l'expulsion des Indignés. Or M. Pagani a été contre «le fait d'instrumentaliser la mort de cet homme dix jours après les faits». Et alors que le MCG demande sa démission, le magistrat ne se sent pas politiquement responsable de ce décès: «Je n'ai fait que défendre la liberté d'expression sur le domaine public.»

Installés dans le parc des Bastions depuis le 17 octobre, les Indignés genevois ont annoncé lundi qu'ils quittaient définitivement les lieux à la fin du mois de février. Ils estiment que la gestion du camp est devenue trop lourde, les ralentissant dans leurs activités politiques.

 

(ats)

Partager cet article
Repost0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 15:44

 

 

*Pour écouter le communiqué, appuyer sur la touche "Ctrl" de votre clavier + cliquer gaucher sur le "link" ci-dessous

 

link

Partager cet article
Repost0
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 16:03

 

Manifestation citoyenne: STOP ACTA! Samedi 11 février à 14h, Mairie de Bayonne.

 

 

A Bayonne, un nouveau collectif  pour défendre la liberté d’expression, la liberté individuelle (et bien plus…) vient de se créer :

 

Vox Populi

Contact VOX POPULI : : 06 89 24 08 12 / voxpopuli64@hotmail.com


Le premier rassemblement du collectif a lieu ce weekend…


SOYONS  NOMBREUX CE SAMEDI 11 FEVRIER 2012
SUR LA PLACE DE LA MAIRIE de BAYONNE A 14h00

 


 

 

Pour montrer notre opposition l’accord commercial ACTA qui va à l’encontre totale de la Démocratie.
Voici les principaux méfaits de ACTA:
- VIOLATION DE LA VIE PRIVEE
- ACCES RESTREINT A LA CULTURE
- ACCES RESTREINT AUX SOINS
- « LIBERTE » SURVEILLEE
- DROITS D’EXPRESSION ET D’OPINION BAFFOUES
- ABUS DE POUVOIR DE NOS DIRGIEANTS.


NE NOUS LAISSONS PAS FAIRE! REAGISSONS ET REJOIGNEZ-NOUS !


Qu’est ce qu’ACTA?
L’Union Européenne a officiellement signé ce jeudi 26 janvier 2012, l’accord commercial anti-contrefaçon, dit « ACTA ».
Cet accord, négocié dans l’opacité entre l’UE, les Etats-Unis, le Japon, L’Australie, le Canada, la Corée du Sud, Les Emirats Arabes Unis, la Jordanie, le Maroc, le Mexique, la Nouvelle- Zélande, Singapour et la Suisse, est une loi visant à protéger la propriété intellectuelle, tant en ce qui concerne la contrefaçon « classique » (médicaments…) que la contrefaçon numérique (téléchargement illégal). Une bonne chose à première vue, pour les entreprises, artistes, et même les consommateurs….
Mais évidemment, cela cache autre chose, et cette loi va bien plus loin que ça….

Pourquoi ACTA est-elle une loi « dangereuse »?
ACTA, si elle entre en vigueur, vous privera de la plupart de vos libertés.
Tout d’abord, votre liberté de naviguer sur internet!
En effet, ACTA permettra d’inspecter TOUTES les données personnelles de votre ordinateur! Ainsi, vos mails pourront être lus, vos photos regardées, vos fichiers fouillés… TOUS les « paquets » de données entrant et sortant de votre ordinateur seront méticuleusement examinés…
Tout cela dans le but de vous prendre en flagrant délit d’échange de fichier sous « copyright ». Si vous êtes pris la main dans le sac, de lourdes sanctions pourraient être envisagées: coupure de votre accès à internet, poursuites judiciaires, et même peine de prison!

Mais ACTA ne s’arrête pas au monde d’internet.
En effet, dans le collimateur de l’ACTA se trouve également le domaine de la santé!
Ainsi, les médicaments génériques pourraient être interdits, car considérés comme contrefaçon. Une aubaine pour les gros groupes pharmaceutiques, un désastre pour les personnes ayant peu d’argent et nécessitant des soins.
L’accès aux soins et aux médicaments serait alors réservé aux pays riches, aux personnes « ayant les moyens » de se soigner….
Un scandale que nous ne pouvons pas accepter!

 

 

 
Partager cet article
Repost0
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 15:51

occupygeneva.ch - 06/02/2012 

Genève, le 6  février 2012

 

Communiqué à la presse du mouvement les indignés/occupy Geneva,

 

Suite aux nombreuses discussions dans le cadre de nos assemblées générales et des rencontres avec la Ville, nous, les indignés genevois, décidons dès maintenant de lever le camp pour les raisons suivantes :

-          Les autres mouvements d’occupation à travers le monde en arrivent peu à peu aux mêmes conclusions : les camps essentiels au début, ne serait-ce que pour la symbolique, deviennent au final une source de stress et de problèmes trop lourds à gérer, nous ralentissant considérablement dans nos activités politiques. Nous ne pouvons désormais plus nous permettre de perdre autant de temps .Entre la charte, interdisant l’alcool et la cigarette lors des assemblées et toutes drogues sur le périmètre du camp, à faire respecter, les négociations avec les autorités, nos multiples déménagements, et les conditions météorologique difficiles, le temps consacré aux débats d’idées et aux groupes de travail n’est plus suffisant pour  nous permettre de mener nos objectifs à bien.

 

-          Nous vous rappelons que ce campement n’était qu’un moyen parmi tant d’autres de faire valoir nos idées politiques et de rassembler le peuple.  Cette idée d’espace de dialogue libre et de démocratie directe restera l’essence même des indignés et en aucun cas la fin de cette occupation ne signifie la fin du mouvement.

Nous rentrons désormais dans une nouvelle phase politique, fort de ces quatre mois pleins d’expériences humaines qui, bien que parfois difficiles, nous ont considérablement enrichis.

 

-          Nous sommes actuellement en négociations avec la Ville dans le but d’obtenir un lieu de réunion et d’accueil pour continuer nos divers groupes d’ateliers et de travail.

Cet endroit vous sera communiqué le plus tôt possible.

En attendant ce nouveau lieu, la tente AG restera jusqu’à  fin février dans le parc. Les autres structures seront quant à elles démontées dans la semaine. Nos activités habituelles seront donc maintenues dans cette tente jusqu’à la fin du mois. Nous maintiendrons toutefois nos assemblées du samedi à 14h00 devant le mur des Réformateurs dès la levée complète du camp comme nous le faisons depuis juin 2011.

Nous nous réjouissons de ce changement de standing qui, nous en sommes sûrs, permettra aux banquiers et aux plus favorisés de cette ville de nous rejoindre dans un lieu qui respectera enfin leur dignité.

 

Ceci n’est pas un adieu mais un nouveau départ, la lutte continue et nous appelons la population Genevoise à nous rejoindre dès à présent.

 

Partager cet article
Repost0
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 15:45

tdg.ch - Par Julien Culet. Mis à jour le 06.02.2012     

Le mouvement des Indignés genevois indique sur son site internet qu'il quitte le parc des Bastions.

 

Archive

Image: Steeve Iuncker Gomez/Tribune de Genève

Les indignés ont tenu ce lundi une conférence de presse pour annoncer leur départ. La raison officielle invoquée est une gestion trop lourde du campement. D’après eux, le froid, les luttes incessantes avec les autorités et les personnes à problèmes ont eu raison de l’occupation du parc des Bastions. «Le mouvement connait une transformation mais nous continuerons les actions», explique Clémentine, porte-voix des indignés.

Le campement installé le 15 octobre dernier suscitait l'ire de nombreux conseillers municipaux, , malgré l'autorisation du Conseil administratif de la Ville. En janvier, le PLR avait déposé une résolution urgente exigeant l'expulsion des occupants du parc des Bastions.

(TDG)

Créé: 06.02.2012, 14h13

                                                                      ***************************************************

 

Occupy Geneva - 06 février 2012 16:31; Act: 06.02.2012 17:57 

 

Un marginal décède chez les indignés

 

Victime d’hypothermie, un individu a trouvé la mort la semaine dernière alors qu’il se trouvait sur le camp genevois des Indignés.

 

 

storybild

Le démantèlement du camp des Indignés commencera mardi. (Photo: 20 Minutes)

 

Le camp genevois des Indignés a été le lieu d'un drame, le 29 janvier dernier dans la nuit. Victime d'un malaise sur place, un homme majeur a été emmené aux urgences. Il a trouvé la mort à l'hôpital des suites d'une grave hypothermie.

Clémentine, membre de la cellule communication des Indignés, confirme l'information. Le porte-parole de la police genvoise, Patrick Pulh a également confirmé les faits à la «Tribune de Genève». Une enquête est en cours.

Hypothermie ou overdose?

«C'était une personne fragile. Cela faisait plusieurs semaines qu'il gravitait autour du camp, explique Xavier, un militant. Il est arrivé avec un de ses amis, qu'il appelait son frère qui s'est bien intégré, mais pas lui. Il était surtout là pour dormir et ne nous causait aucun soucis.»

Selon nos informations, la personne décédée, âgée d'une trentaine d'années, était victime de problèmes sociaux. Elle avait d'ailleurs séjourné à Belle-Idée peu avant le drame. En revanche, la thèse de l'hypothermie est, elle, remise en cause au sein du camp. Toxicomane, la victime avait retouché à la drogue malgré sa cure. «On nous a dit qu'il avait fait un coma de substances, même si le froid n'a pas aidé», précise Xavier. Le malheureux a été enterré ce lundi.

Le mouvement Occupy Geneva a annoncé lundi qu'il démantelait son camp des Bastions. Le fait que le lieu était devenu ingérable du fait des nombreuses personnes extérieures qui le fréquentaient est un argument qui a été avancé pour expliquer ce départ. Mais il n'existe pas de liens directs entre le décès et leur volonté de quitter les Bastions, assurent les militants.

(tpi)

 

Partager cet article
Repost0
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 15:40

 

Le Point.fr - Publié le 07/02/2012 à 09:34 - Modifié le 07/02/2012 à 13:38

 

Ils n'ont pas cessé de protester contre la politique d'austérité et des conditions de vie qui ne se sont pas améliorées.

 

 

Manifestation à Bucarest contre le plan d'austérité du gouvernement, le 25 janvier 2012.

Manifestation à Bucarest contre le plan d'austérité du gouvernement, le 25 janvier 2012

 

Les Indignés roumains viennent de remporter une première victoire en faisant tomber, lundi 6 février, le gouvernement de centre droit dirigé par le Premier ministre Emil Boc. Malgré le froid sibérien qui a envahi la Roumanie depuis la fin janvier, ils n'ont pas cédé. Les tas de neige qui se sont accumulés dans les rues de Bucarest, le blizzard, le gel et des températures qui sont descendues jusqu'à moins 32 degrés n'ont pas empêché les protestataires d'être tous les jours au rendez-vous.

Ils se rassemblent place de l'Université, dans le centre de Bucarest, pour protester contre la politique d'austérité imposée par le gouvernement d'Emil Boc. Peu d'entre eux ont entendu parler de l'appel du Français Stéphane Hessel - "Indignez-vous !" -, mais ils en sont l'illustration parfaite. "Qu'est-ce que ça veut dire la démocratie roumaine ? demande Stefan Dumbrava, professeur d'histoire à Bucarest. Le communisme est tombé depuis plus de vingt ans, mais notre vie ne s'est pas améliorée. Les hommes politiques n'ont cherché qu'à s'enrichir. Nous ne quitterons pas la rue tant que nous n'aurons pas obtenu des élections anticipées."

Mouvement spontané

Retraités en colère, étudiants déçus par un système d'enseignement précaire, infirmières exaspérées par le manque de moyens sont venus exprimer leur mécontentement sur la place publique. "Cela fait vingt ans que nous attendons de la classe politique un printemps démocratique, explique le jeune Claudiu Craciun, professeur la journée à l'École nationale de sciences politiques et, le soir venu, "indigné" place de l'Université. Si les hommes politiques continuent à ignorer le peuple, c'est le peuple qui le fera. Toute l'Europe de l'Est regarde vers Bucarest. Nous avons des amis en Bulgarie, en Hongrie, en Serbie qui se préparent à manifester comme nous."

Ce mouvement spontané qui s'est exprimé sur les réseaux internet traduit un malaise profond de la société roumaine. "Désolés, nous ne produisons pas autant que vous nous volez", "Élections anticipées", "À bas le gouvernement", sont les slogans que crient les manifestants, qui remettent en question l'ensemble de la classe politique roumaine dont ils exigent la relève.

Leur voix a été entendue et le Premier ministre Emil Boc a donné sa démission. Mis en place depuis 2008, son gouvernement a imposé une politique d'austérité qui s'est révélée insupportable pour la majorité de la population. Les fonctionnaires ont vu baisser leurs salaires de 25 % et la TVA a augmenté de 19 à 24 %, ce qui a freiné la consommation. Ces mesures drastiques sont le prix que la Roumanie a dû payer pour un emprunt de plus de 20 milliards d'euros obtenu en mars 2009 auprès du Fonds monétaire international (FMI), de la Banque mondiale et de l'Union européenne (UE).

"Au moindre faux pas, nous sortirons de nouveau dans la rue"

L'opposition, qui résulte d'une alliance entre les socialistes et les libéraux, entend bien profiter des tensions qui secouent le pays pour exiger des élections anticipées. Lors de la soirée du lundi 6 février, après avoir consulté l'ensemble des partis politiques, le président centriste Traian Basescu a nommé un nouveau Premier ministre. Mihai Razvan-Ungureanu, 43 ans, chef des services de renseignements extérieurs depuis novembre 2007, a accepté de former le nouveau gouvernement. Ex-capitaine de vaisseau, le président roumain aime l'ordre et la discipline, qualités qui ne manquent pas au chef des renseignements. Le président Basescu a choisi un gouvernement dont les ministres appartiennent à son parti démocrate-libéral au pouvoir depuis son deuxième mandat, obtenu en 2008. Son principal objectif sera l'organisation des élections législatives qui auront lieu en novembre.

Cependant, l'opposition exige une solution plus radicale. Composée de socialistes et de libéraux, elle demande l'organisation d'élections anticipées afin de tirer profit du mouvement des Indignés et du mécontentement social de la population. "Nous sommes comme un bateau à la dérive sur une mer déchaînée, a déclaré le chef des socialistes Victor Ponta. Nous voulons des élections anticipées." Les socialistes entendent tirer un profit électoral du mouvement des Indignés, mais la partie n'est pas gagnée d'avance. "Qu'ils ne se fassent pas d'illusion ! a déclaré Stefan Dumbrava. Nous allons rester vigilants, et au moindre faux pas nous sortirons de nouveau dans la rue. C'est fini le temps où l'on décide de notre sort tous les quatre ans au moment des élections. À partir de maintenant, ce sera tous les jours."

 

 

Partager cet article
Repost0
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 13:51

 

 

Original: http://piratepad.net/z7sLDkjFAV
 
15 mai 2012: grève générale mondiale - Quel est le plan?
 
1 / HISTORIQUE ET EXPANSION GEOGRAPHIQUE
2 / PRINCIPES ET DEMANDES, BUTS DU MOUVEMENT
3 / 15M GRÈVE MONDIALE ET EXPANSION SYSTEMATIQUE
 


1.1 Printemps arabe: un but, une stratégie

Le printemps arabe a été déclenché par les premières manifestations qui ont eu lieu en Tunisie le 18 Décembre 2010 à la suite de l'auto-immolation de Mohamed Bouazizi  en signe de protestation contre la corruption policière et les mauvais traitements. Après le succès des manifestations en Tunisie, une vague d'agitation a frappé l'Algérie, la Jordanie, l'Egypte, la Syrie et le Yémen, et s'est ensuite propagée à d'autres pays arabes. Le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a fui vers l'Arabie Saoudite le 14 Janvier après les protestations de la révolution tunisienne. En Egypte, le président Hosni Moubarak a démissionné le 11 Février 2011, après 18 jours de protestations massives, mettant fin à ses 30 années de présidence.

Un slogan majeur des manifestants dans le monde arabe a été «ash-Shab yourid isqat une-nizam" ("le peuple veut faire tomber le régime"), ils l'ont fait en Tunisie et en Egypte avec des campagnes continues de protestations non-stop impliquant des grèves, des manifestations, des marches et des occupations ...

Note:
Le rejet islandais de la dette et les mobilisations contre les plans d'austérité grec, ainsi que la montée des nouvelles technologies avec l'émergence de mouvements comme Anonymous, Zeitgeist, Wikileaks ou Democracy Now, entre autres, ont également pu être  de grande influence à ces (r) évolutions.


1.2 Démocratie réelle maintenant, la naissance d'un nouveau mouvement

Tout au long de l'hiver 2010 le collectif "Democracia réel Ya!" (DRY), en association avec environ 200 petites organisations, ont préparé une énorme manifestation pour une vraie démocratie en Espagne. Le mouvement de protestation s'est accéléré le 15 mai avec une occupation sur la place principale de Madrid, la Puerta del Sol, la propagation s'est vite faite  dans 57 autres grandes villes et plus petites en Espagne, et ensuite aux ambassades espagnoles à travers le monde. Via son serveur espagnol tomalaplaza et sa version internationale
Takethesquare, le mouvement re-baptisé 15M (appelé aussi «indignados» par les médias) est devenu un mouvement transnational. Il a explosé en Grèce dix jours plus tard (le 25 mai), tout en ayant lieu, à moindre intensité, en France, en Italie, au Portugal ou encore en Irlande avec un point culminant sur le 19 Juin quand "les indignés" ont pris la rue de centaines de villes à travers le monde lors de cette première journée mondiale (3.000.000 seulement en Espagne).

En opposition au printemps arabe, le 15M ne combat pas pour mettre fin à un régime, mais a un objectif global, il exige une véritable démocratie, pas seulement une révolution mais une évolution. Le mouvement dénonce la façon dont les grandes entreprises et les banques dominent la sphère politique et économique et vise à proposer une série de solutions à ces problèmes par la base avec la démocratie participative, basée sur les assemblées populaires et sur la prise de décision consensuelle. Le mouvement se maintient sans affiliation à aucun parti politique ou syndicat et n'a pas désigné de dirigeant, et il refuse de  joindre l'un des organes politiques existants. Il favorise également les protestations non-violentes.


1.3 15O, la route vers la dignité, Occupons le monde

A la mi-Juin 2011, le réseau Takethesquare et la plate-forme internationale DRY ont commencé à travailler ensemble sur une journée mondiale le 15Octobre avec un premier objectif d'exportation du mouvement (assemblées et, éventuellement, camps) à un maximum de villes à travers le monde.
La première réunion internationale a eu lieu à Lisbonne les 10 et 11 Juillet avec des participants venant d'Islande, de Grèce, d'Espagne, d'Italie, etc...
Le mouvement israëlien pour la justice sociale s'est levé le 14 Juillet avec des centaines de milliers de personnes mobilisées dans différents camps de protestations dans tout le pays.
Pendant ce temps huit marches ont commencé à partir de différentes régions de l'Espagne, en direction de Madrid, en organisant des assemblées populaires dans chaque village qu'elles traversaient, tout en organisant la deuxième réunion internationale (un forum social d'une semaine) qui s'est tenu le 23 Juillet à Madrid.
Après cela, une nouvelle marche a quitté Madrid en direction de Bruxelles, et a été rapidement rejoint par les marcheurs de six autres pays européens (venant de Barcelone, Saragosse, Toulouse, en Sicile, Berlin et Amsterdam).Les marches venant d'Espagne et de France se sont arrêtés à Paris le 17 Septembre pour la journée de mobilisation contre la finance mettant ainsi à l'épreuve la coordination internationale avant le 15O), lorsque des actions comme l'occupation des marchés boursiers et des banques centrales ont commencé contre la dictature financière, dans un grand nombre de villes comme Barcelone, Athènes, Tel Aviv, New York et au Mexique; et la troisième réunion internationale (Agora Paris) a ainsi eu lieu.
En Septembre la première réunion Hub a eu lieu, à Barcelone. Les réunions hubs (hub meetings) sont des zones de travail portant sur un projet concret, ouverts à un maximum de collectifs, celui là en particulier celui de la coordination de la Journée mondiale du 15O.
La quatrième réunion internationale (Agora Brussels) s'est tenue du 8 Octobre au 15 octobre, journée mondiale d'action, quand des millions de personnes sont descendues dans les rues dans près de 1000 villes à travers le monde, mettant en en place des Assemblées générales et des occupations.
Bien qu'incomparables dans leur intensité en Tunisie, en Egypte, en Espagne, en Grèce ou en Israël, le 15O étaient a été suivi sur tous les continents et dans 82 pays.

Note:

Sous la forte influence culturelle et médiatique de New York, les mouvements dans beaucoup de villes ont changé leur nom pour «occupy» et ont axé leur action en dénonçant le «1%» avec des actions anti-capitaliste comme le 5 novembre avec le Bank Transfer Day, la marche de la taxe Robin des bois (Tobin) ou le contre-sommet du G20, et par l'occupation de places boursières et des banques notamment à Londres, Zurich, Francfort ...


2 / PRINCIPES ET DEMANDES, BUTS DU MOUVEMENT

2.1 Qui sommes-nous à un niveau local et mondial?
En ce qui concerne notre expérience, nous pouvons conclure que nous sommes:

a) Des protestations non-stop qui maintiennent occupations, grèves, actions directes, campagnes d'information, jour après jour pour faire pression sur les institutions (politiques, financiers, militaires, environnementales ...) que nous voulons réformer ou reconstruire (ça dépend des opinions).

b) Les communautés y compris les camps, les squats, les marcheurs itinérants, les quartiers, éco-villages, coopératives et autres projets... auto-gérés selon ce que nous reconnaissons tous comme seul processus démocratique réel (horizontal, ouvert à tous, non partisane, transparentes, non-violente ...) étant l'Assemblée.

c) Des groupes de travail de personnes coopérant sur des projets spécifiques (communication, action directe, extension, international, économie ...), tournant autour de:
-Un noyau de gens "focalisés" à plein temps et qui se sentent responsables de l'avancée   d'objectifs spécifiques de
«groupes de travail" qui fonctionnent et se réunissent régulièrement et sont parfois rejoins par
 des «occasionnels» qui ne peuvent pas assister à l'ensemble du processus, mais qui peuvent contribuer et exécuter   des tâches spécifiques de projets réalisés pour les "Intéressés", ce sont les gens qui seront présents le jour de l'action / activité et qui vont profiter du service et de l'organisation produits par le groupe, mais qui n'ont pas le temps de participer au travail ( peut-être «ciblés» sur autre chose ).


2.2 Que voulons-nous aux niveaux local et mondial?

- La première chose et peut-être la seule chose que nous voulons tous, c'est que pouvoir appartienne réellement au peuple, par la prise de décision. Parce que depuis le début de ce mouvement nous avons toujours pratiqué et amélioré le processus démocratique, nous savons maintenant ce à quoi la démocratie réelle ressemble et nous ne reconnaitront qu'un mode d'organisation par l'auto-gestion.

En tant que mouvement, nous voulons étendre ce processus à un maximum d'endroits autour du monde (plan 15O ou expansion géographique), la création et la connexion d'un maximum de communautés qui travaillent démocratiquement.
- Nous convenons tous que notre méthodologie assembléaire/ consensus doit être la manière d'organiser nos communautés et les institutions qui régissent nos vies (politique, économique, éducatif, environnemental ...).
Bien qu'il y ait un groupe qui veuille réformer ces institutions et leur faire adopter notre processus, et un autre groupe qui souhaite créer leurs propres institutions à partir de zéro, tous les membres de notre mouvement veulent et reconnaissent le même processus (plan15M ou expansion systématique).


2.3 Quels sont nos prochains objectifs concrets au niveau local et mondial?

a) La généralisation des protestations non-stop:
Une première phase de convergence locale des luttes permet à la coordination des luttes d'aller vers une action durable et générale qui peut être mondiale.
Par conséquent, nos groupes d'action directe doivent d'abord généraliser les actions et, en collaboration avec des groupes de sensibilisation, donner à un maximum de secteurs différents de la population (agriculteurs, étudiants, immigrés, travailleurs, retraités ...) des outils pour coordonner des actions directes.

b) La généralisation des communautés:
Une première phase de liant / soutenant / créant des coopératives locales (organisations démocratiques) peut faire place à la coordination de ces projets alternatifs par des coopératives plus générales qui peuvent, à leur tour, être globale ou régionale.
Par conséquent, nos différents services publics et projets alternatifs ont à collaborer au sein de plates-formes holistiques pour répondre aux besoins de nos communautés (éducation, santé, nourriture, transports, culture ...)


3 / 15M GRÈVE MONDIALE ET EXPANSION SYSTEMATIQUE

Parce que ce sont les groupes de travail qui feront les tâches concrètes de ce projet et non les assemblées ou les communautés, nous devons diviser le travail en 4 étapes qui représentent chacun un des éléments d'un groupe de travail.
Et comme nous avons besoin de personnes responsables pour nous assurer que les objectifs soient atteints, nous commençons toujours par les "focalisés".

3,1 Personnes "focalisées", du global à l'agenda local.

LOCAL
La première phase du plan a lieu à partir du moment présent jusqu'à 'AgoraRoma (14-18 Janvier).
Les gens qui lisent actuellement, qui sont d'accord et qui se sentent responsable de ce plan (ou du moins de la première phase) ont à se concentrer sur le premier objectif: L'adaptation du plan global de leur situation locale, en créant des plates-formes qui permettront une expansion exponentielle de ce projet. Toute personne (ou quelques personnes) pourrait mettre en place un groupe - si possible avant Janvier 18 - composé d'au moins une personne  et centré sur chacun de ces domaines:


Action Directe
Sensibilisation
Travail
Communication
International (peut être une partie de la communication)
Alternatives économiques
Ces personnes devraient se réunir au moins une fois par semaine jusqu'à la
fin de la deuxième phase.

Une fois cet objectif est atteint, les gens ciblés peuvent soit disparaître, se concentrer sur un autre projet, rejoindre un autre groupe de travail ou encore aller travailler ...

MONDIAL
Ce plan global sera présenté lors de l'AgoraRoma pour les participants puissent travailler dessus. Espérons que les focalisés ajoutent leurs contributions en fonction des situations locales, à la fois pendant et avant l'événement, via Mailing List / N-1 / Facebook
Ce projet sophistiqué doit être disponible le plus vite possible dans autant de langues que possible.
Le travail international est surtout virtuel, et pour ce projet il consiste à améliorer:

   * la Communication, notamment la diffusion des informations locales sur les plates-formes globales et des informations mondiales sur les réseaux locaux (Internet, journaux, télévision, radio ...)

   * l'Organisation internationale, en participant à la coordination internationale en prenat part aux réunions internationales (que ce soit virtuel ou réel comme avec AgoraRoma, Réunion Hub, Akropolis2012) ou en lisant et diffusant les comptes rendus.

   * la Traduction de l'information dans toutes les langues.


De toute évidence, il serait suffisant pour les personnes "focalisées" de trouver un minimum d'une personne responsable de chaque tâche.



3.2 Les groupes de travail, de l'agenda local aux missions concrètes


La deuxième phase de ce projet durera de l'AgoraRoma jusqu'à l'Assemblée Hub de Bologne en Mars durant la semaine d'action européenne.
Pendant cette phase nous allons débattre de cette proposition au niveau local dans les différentes assemblées, prendre des décisions et d'appliquer cet agenda mondial avec les missions concrètes locales et les groupes de travail. Avant la réunion Hub, des plates-formes et des groupes de travail devraient être créés, avec un minimum de personnes responsables de la coordination de ces deux objectifs (la généralisation des protestations non-stop et la convergence des luttes). Voici quelques idées, mais les détails doivent être décidés localement:
Action directe: luttes paysannes et étudiantes, grèves industrielles, implication des retraités et du secteur public, etc.
Alternatives Economiques: réseaux de producteurs, les systèmes d'échange (SEL), les banques de temps, les coopératives, etc.
Sensibilisation: les quartiers, les communautés étrangères, les collectifs d'artistes, etc

Au moins une personne axée sur chaque zone devrait se réunir une fois par semaine jusqu'à la fin de cette troisième phase. Une fois que les groupes de travail dédiés aux missions concrètes sont créés, les "focalisés" peuvent soit disparaître, soit se concentrer sur un autre projet, soit joindre un groupe de travail ou aller au travail ...

La seconde Réunion Hub aura lieu à Bologne et mettra l'accent sur la coordination de la grève mondiale du 15M. Alors qu'AgoraRoma ouvrira le débat théorique, l'objectif principal du Hub Meeting de Bologne sera la coordination pratique des actions transnationales et des coopérations autour du 15 Mai.


3,3 occasionnels, des groupes de travail sur le béton des projets alternatifs

Cette troisième phase commencera à partir de la réunion du Hub jusqu'au 1er mai, avec l'aide de # Akropolis2012 (du 1er avril à 15), où beaucoup de projets alternatifs et les thèmes seront présentés et débattus à apprendre les uns des autres et de s'inspirer des autres mouvements .
Dans cette phase, les travaux des groupes de travail sur la liaison concrète des projets alternatifs en actions holistique coopératives et béton dans générale non-stop protestations, impliquant les «occasionnels» les gens.
C'est une phase intéressante parce que nous ne pouvons pas prévoir les situations locales ou globales, mais si nous faisons de notre mieux, nous aurons, pour la première fois, des armes concrètes contre les solutions à 1% et concret pour les 99%.
Mai de l'année 2012 apportera avec elle de grands changements, le mouvement mondial va commencer à être plus cohérent, et représentent une véritable alternative. Il est devenu dangereux pour l'ancien système et attractif pour une grande partie de la population. Révolutions sera en mesure de commencer ...


3,4 intéressées, notamment les 99%

Cette dernière phase débutera le 1er mai sur la Journée internationale de mai, et et durera indéfiniment. Pour intégrer les personnes intéressées et attirer l'attention de la non-intéressés, il sera divisé en quatre étapes.

Remarque: toutes les informations présentées sur ce document a été prise de l'agenda mondial actuel et bien sûr chacun est libre de créer davantage de réunions et d'actions au niveau local et à leur élévation à un niveau mondial.

1er mai: Assemblée générale / Unite!
Les principaux syndicats et les partis politiques se réuniront durant la matinée et nous ne pouvons pas perturber ce rituel traditionnel (partisane, verticale, ...), opaque mais nous ne pouvons pas manquer cette occasion de donner en retour ce jour symbolique pour les 99%, ce qui rend tout le monde convergent dans une réunion de consensus sur les grandes
prochains jours d'action.
Par conséquent, une partie de notre stratégie sera de faire appel à l'Assemblée générale des 99% (horizontal, transparent, ouvert ...) à la fin de la journée pour décider comment nous allons continuer la lutte ensemble. Nous allons sûrement avoir beaucoup de soutien (en particulier des anarchistes et radicaux syndicats à gauche), depuis l'annonce principale sur le plan local / global de la grève 15M Global est ce que tout le monde sera attendue, et cela enverra un message fort aux les organisations traditionnelles: «Le soutien du politicien soit attroupement ou rassemblement du peuple».
Ce montage va commencer par passer par le processus et il est important d'expliquer la nécessité de l'autogestion à tous (pour organiser la lutte, afin de coordonner des alternatives, pour prendre part aux décisions ...) et comment nous exerçons une véritable démocratie. Ce sera remplacé par les commentaires des groupes de travail, qui sera l'occasion de présenter le mouvement, ses projets de coopération et de plans d'action et inviter les gens à se joindre à un groupe. (Pour les actions du 5 mai, 12, 15 ...)
Il sera utile de démarrer un projet de cette assemblée symboliques, par exemple la rédaction d'une déclaration commune, la décentralisation vers les assemblées de quartier, un fonds d'auto-géré pour la grève, la création d'un point d'info central, marches d'occuper les zones de travail, etc

5 mai: General Bank Transfer / déplacer votre argent!
Afin de poursuivre et de dynamiser cette protestation non-stop, la proposition est de lancer une campagne internationale pour tout le monde à prendre leur argent des banques commerciales et les transférer aux banques éthiques (compte bancaire), les coopératives de crédit (épargne), ou l'investir dans économies éthique ou alternative, ou de construire leur
propre institution financière, nous pouvons aussi promouvoir le fonds de grève.
Cette action sera coordonnée non seulement par les "alternatives économiques" groupe de travail, mais aussi «communication» et «action directe». Il y aura deux fronts: d'une part, en prenant l'argent des élites des banquiers et, deuxièmement, faire plus d'argent disponible pour des projets durables qui contribueront à l'intérêt de chacun et aider à guérir le monde.
Il sera constitué sur une grande campagne d'information, à travers des textes, vidéos, conférences, actions, pour dénoncer ce que les banques traditionnelles sont faites avec notre argent, mais aussi promouvoir les alternatives financières et les projets qu'ils financent. Nous invitons toutes les communautés d'ouvrir le débat au niveau local, de partager ce matériel et en créer de nouveaux adaptés à leurs situations locales.


12 mai: Général Emploi / Act!
Parce que tout le monde n'est en mesure de grève, les gens ont ajouté le 12 mai jusqu'au lendemain d'action mondial, signifiait à la fois pour les grévistes et sympathisants. Le mouvement mondial va re-prendre les places centrales, qui est le meilleur moyen de se mobiliser massivement pour la grande transition, et les plates-formes ouvertes de coordination des luttes et des coopératives.
Parce que nous avons besoin d'une participation maximale lors de la manifestation et l'Assemblée générale pour assurer une bonne occupation des places, il est préférable de le soutenir pleinement et exercer toutes les autres professions pendant la nuit ou les jours précédents ou suivants.

Il est important d'organiser les infrastructures et le plan d'action / résistance avant le rassemblement. Rappelez-vous de ne pas se décourager si une occupation ne réussit pas le premier jour, parce que, ceci étant un régime mondial non-stop de protestation, nous pouvons toujours rassembler plus de force et de réessayer plus tard. > 15 mai: Grève générale



15 mai: Grève générale / Strike!
Il ya plusieurs options pour donner un contenu politique à cette première grève mondiale:
Le choix le plus stratégique, démocratique et pratique est de décentraliser les actions, en invitant un montant maximum de secteurs de la population de grève et de créer leurs propres actions directes et avec leurs propres revendications (les deux pouvant être incluses dans le cadre du plus grand, [ plus] actions générales ou des déclarations).Chaque groupe de grévistes évaluera la durée de leurs actions et il est important qu'ils ont tous leur voix durant les années GA à partir de ce jour, ouvrant ainsi une grande plate-forme de luttes, les gens à la fois local et global, et en invitant à soutenir d'autres actions et demandes .Une autre option est d'écrire une déclaration de local partagé et / ou la demande mondiale (s) ou point (s) en commun (tels référendums, des réformes de la démocratie, le droit de protester, etc) au cours des cinq prochains mois. L'AG du 1er mai peut être une bonne occasion de bâtir un consensus sur le projet final.
Nous ne pouvons imposer toute action ou le contenu politique de la Global Strike, mais nous pouvons proposer une demande mondiale à partir d'un groupe de travail international à toutes les assemblées.
En ce qui concerne le but (s) de notre mouvement (un mouvement de méthodologie avant idéologies), si nous devions faire une seule demande, il pourrait être à la souveraineté des assemblées, notre vision de la démocratie réelle. Ceci est très intéressant, parce que nous allons inviter, par exemple, les citoyens dans leurs places et les ouvriers dans leurs usines pour récupérer la souveraineté de leurs propres assemblées, dans le cadre de leur profession.
Les deux options sont compatibles, mais, alors qu'il est nécessaire d'intensifier les actions non-stop coordonné d'une part, nous avons appris que nous avons aussi à promouvoir les projets de coopération sur l'autre.
Projets alternatifs comprennent les anti-autoritaires des écoles, les cuisines des gens, jardins potagers, les coopératives de crédit, des assemblages, auto-géré des usines, des commerces et des services gratuits,
les médias alternatifs, etc, évidemment travailler avec notre méthodologie horizontale et transparente.
Même un tel concept traditionnel de la grève est réinventé par notre mouvement mondial, transformé en 2,0 Strike, Wikistrike ou Strike transition, dans laquelle les travailleurs / consommateurs qui on contribué à maintenir le système d'arrêt de le faire et d'appliquer leursénergies à d'autres projets dans une permanente débit ou l'exode vers l'avenir.
Sur l'ordre du jour: exproprier les espaces publics (universités,hôpitaux, des parlements, des places ...), des moyens de production, les ressources naturelles, énergie libre, les médias, etc, tandis que nous continuons à créer de nouveaux projets et d'améliorer ceux qui existent déjà , afin de commencer et de prolonger ce processus de changement global. La 15M n'est pas la fin mais le début de la transition.

Partager cet article
Repost0
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 13:37


Aujourd'hui nous vous proposons un long texte, générant une pensée
complexe mais accessible. Il est la traduction collaborative du texte de
Nozomi Hayase écrit à l'origine en anglais. Nous vous le proposons à la
lecture et à la diffusion dans vos réseaux. Il s'agit sans nul doute
d'un texte majeur pour notre co-construction :
 
http://www.fruncut.org/blog/une-redefinition-pouvoir-revolution-de-ere-wikileaks
 

Et voici, en préambule, une synthèse réalisé par Alexis, qui aura été le
traducteur le plus productif du texte originel :


Les Indignés, Occupons la défense, Occupy Wall Street, France Uncut,
Colibri, et tant d’autres, les créatifs culturels, comme les appelle le
Nouvel Obs, font la une des journaux, jours après jours, mois après
mois. Ils créent et inventent un nouveau rapport au bien commun. Ils
interrogent ses frontières virtuelles et réelles. Ils nous permettent
d’assister à l’émergence d’une profonde transformation du rapport au
monde et au pouvoir.

Nozomi Hayase analyse cette redéfinition du pouvoir, la révolution à
l’ère de WikiLeaks. Son article nous permet de mieux cerner les liens
entre ces créatifs culturels, WikiLeaks, et le groupe de  hackers
activistes  devenu célèbre Anonymous. Quelle révolution a introduit
WikiLeaks ? Est-ce que les mouvements actuels ont une différence par
rapport à ceux que nous avons connu par le passé ? Nozomi propose que
les mouvements actuels tout jeune, rassemblent 4 différences
fondamentales qui permettent d’envisager une redéfinition du pouvoir :
-       Une modification des rapports de forces
-       Une tendance mondiale
-       Une identité au delà de la reconnaissance
-       Un principe d’auto-gestion « sans-leader »

Une modification des rapports de forces, car les mouvements actuels ne
revendiquent pas de réformes auprès de leurs dirigeants, ils agissent.
C’est d’ailleurs une critique fréquente qu’il leur est faite : pas de
revendications claires. Mais ils ne comptent pas être ce qu’on attend
d’eux, ils inventent, ils co-construisent. Ils défendent, par les actes,
un rêve commun d’organisation de société basée sur des principes de
partage et de collaboration.

Une tendance mondiale, car les mouvements actuels s’inspirent et se
soutiennent au delà des frontières. Ils sont à la fois ancrés localement
et connectés globalement. C’est un élan de liberté qui souffle et qui
rassemble, un élan pour l’auto-détermination, qui a redécouvert une
vérité fondamentale : nous ne sommes pas aussi différents que nous
pouvions le paraître. Cette universalité, Anonymous le symbolise par le
masque de Guy Fawkes, devenu célèbre.

Une identité au delà de la reconnaissance, car ces mouvements
n’attendent pas qu’une haute autorité leur reconnaisse un droit
d’existence. La reconnaissance ne leur est plus nécessaire, chacun peut
devenir maître de sa propre vie. Le vrai pouvoir vient de l’intérieur,
par l’affirmation de sa subjectivité sans la soumettre à autorité.

Le principe d’auto-gestion « sans-leader » est revendiqué par ces
mouvements. Ce principe n’est pas l’expression d’un manque de structure
ou d’ordre. Il est au contraire la vrai force de ces mouvements. Il
permet l’émergence et l’affirmation du pouvoir individuel de chacun, une
réorganisation sociale qui redéfinit totalement le pouvoir.

Ces 4 différences sont les signes visibles de l’émergence d’une profonde
transformation de notre rapport au monde. «Nous occupons parce qu’un
autre monde est possible», disaient certains indignés. La devise de
WikiLeaks «Le courage est contagieux» est une invitation à chacun et à
chacune pour inventer un autre monde. Tout est possible dans l’action
directe et non-violente.


http://www.fruncut.org/blog/une-redefinition-pouvoir-revolution-de-ere-wikileaks

À relayer, à diffuser, à partager.
La révolution ne pourra se faire que dans ces conditions.
On ne lâche rien, dans aucun espace !

--
France Uncut - Web team
http://www.fruncut.org/
http://www.facebook.com/fruncut
http://www.twitter.com/fruncut

 


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22