Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 16:12

 

http://ldhinfoslaseynesurmer.blogspot.com/2012/02/la-berlinale-tony-gatlif-rejoint-les.html

 

dimanche 12 février 2012

Le petit livre  " Indignez-vous" de Stéphane Hessel, 94 ans, ancien résistant et diplomate qui encourage au soulèvement pacifique contre l'injustice, a été traduit dans 30 pays et vendu à des centaines de milliers d'exemplaires

 
Tony Gadlif, l'auteur de "Latcho Drom", "Gadjo Di, en a acquis les droit et il s'est infiltré dans les foules européennes "indignées" du printemps 2011 qui, d'Athènes à Madrid, ont conspué les banquiers, les riches en général, les repus, les blasés, pour témoigner de l'indignation, de la rage et de la colère  de ceux qui sont descendus dans la rue.

Il a présenté à Berlin , son film reportage "Indignados", dans la section Panorama de la 62e Berlinale, dédiée cette année aux basculements de l'histoire. Ce film sortira en France le 7 mars
Pour plus d'infos, cliquez sur le portrait de Tony Gadlif 

Partager cet article
Repost0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 16:06
Festival du film espagnol
À la rencontre de Manuel Cuéllar del Rio, activiste des réseaux sociaux

 

corsematin.com
Publié le samedi 11 février 2012 à 18h48

 

Titre - 15957567.jpg
Aux côtés de Manette Ferrandini, l'une des organisatrices du festival, Manuel Cuéllar Del Rio. Ce témoin actif du mouvement des Indignés, sur les réseaux sociaux, est ravi de participer à ce festival qu'il estime « de haute qualité ». Pierre-Antoine Fournil

Le responsable de la rubrique culture du quotidien El Pais partage l’affiche de l’espace Diamant avec le documentaire Los Indignados, ce soir, dans le cadre du 15e festival du film espagnol et latino-américain

Rédacteur en chef du service culture du quotidien espagnol El Pais, Manuel Cuéllar del Rio n'en est pas moins féru d'actualité sociale. Depuis le 15 mai 2011, il ne cesse de vivre, de suivre, l'épopée des Indignés, partie de Madrid. Ce mouvement dit « du 15 M », suivi dans toute l'Espagne, se propage à travers l'Europe, avant de franchir l'Atlantique jusqu'à New York, où les Indignés made in USA ont campé devant la bourse de Wall Street. Pas étonnant que le 7e art s'en inspire. Manuel Cuéllar del Rio est l'invité de ce festival dédié au cinéma espagnol et latino américain. Lors de la projection du documentaire Los Indignados, à 18 h 30, ce soir, il livrera son analyse.

Vous continuez à suivre les Indignés, dix mois après la 1re mobilisation. Qu'est-ce qui vous fascine autant dans leur révolte ?

Ce mouvement a effectivement commencé en mai 2011 et il ne s'est jamais arrêté depuis. Les manifestations de rue sont l'une des forces du mouvement. Elles sont la partie émergée de l'iceberg. La première manifestation a été une assemblée de quartier. De là, les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) ont joué un rôle clé, surtout pour ceux qui ne pouvaient se rendre aux assemblées. Les réseaux sociaux ont aussi permis d'éviter 400 expulsions. Leur poids est fondamental.

Les élections anticipées en Espagne, l'installation du nouveau gouvernement (de droite populaire) le 21 décembre, ont-elles apaisé la tension sociale ?

Pour le commun des mortels, et pour la presse, le mouvement des Indignés s'est calmé. Mais je ne le pense pas. Ce n'est un secret pour personne. En Espagne, quand on ne peut plus payer ses traites, même si l'on est dans la rue, on est obligé de continuer à payer. La majorité des gens dans la rue était de gauche, ce qui a eu un impact fort sur les élections : la droite a obtenu la majorité absolue. Sur les réseaux sociaux, les rassemblements s'organisent pour le printemps. Les manifestations ont diminué cet hiver. À part jeudi soir, la manifestation de soutien à Madrid au juge Garzon. (N.D.L.R. : le magistrat a été condamné à 11 ans d'interdiction d'exercer pour avoir ordonné des écoutes téléphoniques illégales dans le cadre d'une enquête sur un réseau de corruption.)

L'Espagne était, il y a peu, regardée comme le prochain domino qui s'effondrerait et ferait couler le reste de l'édifice. Cela n'est pas arrivé. Quelle est votre analyse ?

Heureusement, l'Espagne est toujours debout. Attendons, le nouveau gouvernement n'a pas 100 jours d'existence. Avant les élections, il avait juré et promis de ne pas augmenter les impôts. Il en avait même fait sa première mesure. Il avait aussi promis de ne pas injecter d'argent dans les banques, or il a déjà bafoué ces engagements-là. En Espagne, 2 millions de logements sont vides et uniquement utilisés à des fins spéculatives. C'est très facile de rendre plus sain le climat sur les marchés financiers mais, pour le citoyen, il est difficile de payer davantage.

Ainsi les Indignés ont encore des raisons de s'indigner…

C'est un mouvement d'indignation collective. Malgré leur absence de hiérarchie car c'est un mouvement horizontal, cela ne veut pas dire qu'ils ne prennent pas de décisions au sein des assemblées. Le ministre de l'Agriculture, jusqu'à sa nomination, était président d'une compagnie pétrolière. Les indignés ont demandé que les politiques ne puissent plus exercer plus de douze mandats et la fin du bipartisme.

Leur indignation est-elle entendue ?

Pour le moment, leurs revendications ont zéro impact sur l'organisation de la vie politique. Mais un printemps des Indignés se profile et ils vont réfléchir, ce dimanche, à la manière de célébrer l'anniversaire du mouvement du 15 mai.

Rédacteur en chef de la rubrique culture d'El Pais, on ne vous attend pas forcément sur le front social.

(Rires) Je travaille dans la section culture, mais il se trouve que j'habite à côté de la Puerta Del Sole, à Madrid, où a eu lieu la première manifestation. Je ne pouvais pas dormir pendant que l'histoire se déroulait sous mes yeux. J'ai décidé de couvrir le mouvement sur Twitter et sur le réseau social du journal El Pais : Eskup (déclinaison hispanisante de scoop), une arme puissante.

Qui est Manuel Cuéllar del Rio, finalement ? Un témoin ou un indigné ? Les deux ?

Difficile de séparer les deux. Quand je fais mon métier de journaliste, sur le site Eskup ou sur Twitter, je m'impose d'être détaché. En revanche, après le travail, au milieu d'une manifestation, en voyant les gens s'entraider, apporter des ventilateurs aux manifestants, ou du linge, ouvrir des crèches pour enfants, et les jardins autour de la place se transformer en potagers, toute cette entraide assortie d'un grand sens civique, une manifestation des Indignés ouverte à toutes les opinions, j'ai ressenti la plus forte émotion de ma vie. C'est évident que j'ai séparé le citoyen du journaliste, d'autant que j'ai d'abord été critique avant d'adhérer à l'action des Indignés.

 

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 15:56

Ajoutée par telelibre le 11 févr. 2012

 

 

 

Anonymous Appel 11 fevrier 2012 - 28 janvier 2012

 

 

 

 

Les militants "Anonymous" manifestent contre l'accord ACTA par afp

http://www.dailymotion.com/video/xok2nk_les-militants-anonymous-manifestent-contre-l-accord-acta_news

 



Partager cet article
Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 19:29

fév
11

 

On monte d’un cran ?

Message à destination des indignés parisiens !

 

Breizh Uncut à Quimper le 20/01/2012

Lors du « siège ouvert » du Crédit Agricole à Quimper fin janvier [1], nous avons placé un certain nombre de revendications liées à notre présence. Nous avons demandé des réponses (au moins) sur deux points :

  • les subventions de la PAC touchées par le Crédit Agricole du Finistère (caisse régionale)
  • l’inscription à l’ordre du jour de l’AG de Crédit Agricole SA d’une prise de position sur le remboursement des 1,65 milliards d’€uros d’impôts esquivés par le groupe

Lors de notre seconde journée de siège, nous avons pu rencontrer la direction régionale. Les réponses fournies ont été plus ou moins satisfaisantes. Sur la PAC, ils ont apporté des éléments qui nous ont fait revoir notre copie sur les impôts impayés par le groupe, la direction semblait souffrir d’une certaine forme de schyzophrénie :

Lorsqu’il s’agit de dire que le Crédit Agricole SA allait annuler une part de la dette grecque, nos interlocuteurs disaient clairement « NOUS ». Lorsqu’il s’agit de parler des impôts impayés par le Crédit Agricole SA ou leurs investissements dans le nucléaire, c’est le « EUX » qui prédominait, car la caisse régionale est irréprochable sous tous les angles ! [2]

Pour autant, la caisse régionale est la propriété à au moins 50% du groupe Crédit Agricole SA et le groupe Crédit Agricole SA est la propriété collective des caisses régionales à hauteur de plus de 50% également (notons que le Crédit Agricole du Finistère est une grosse caisse régionale en France). Ainsi, s’ils se réclament être une banque coopérative et mutualiste où la démocratie est une valeur clé, ils nous ont affirmé être dans l’incapacité technique de faire remonter une question lors de l’AG du groupe à Paris le mardi 22 mai 2012 [3].

C’est dans le cadre de cette action, qui demandera une attention particulière aux évolutions de la direction régionale vis-à-vis de nos interpellations et qui en appellera d’autres, que Breizh Uncut appelle les activistes indignés de Paris à se saisir de cette opportunité pour aller poser la question des impôts impayés par le Crédit Agricole SA directement lors de son AG, en s’y invitant et en prenant la parole [4].

On se retrouvera dans la rue, chez ceux qui aujourd’hui sont les moteurs de nos plutocraties financières… Vous pouvez compter sur le soutien des indignés uncutters bretons si vous décidez de passer à l’action, ce que nous appelons de nos vœux !!

Parce que l’action directe non-violente est la manière la plus forte de porter notre capacité propre à décider par ou pour nous-même ; parce que la liberté est addictive et contagieuse ; nous n’oublions pas, nous ne lâchons rien.

 


L’équipe d’indignés qui présente sur l’action
Breizh Uncut des 20 et 21 janvier à Quimper

bretagne@fruncut.org

 

http://indigne-e-s.net/2012/02/a-destination-des-indignes-parisiens-on-monte-dun-cran/

Partager cet article
Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 19:24

 

STOP ACTA Saint-Brieuc

https://www.facebook.com/events/355899707762027/

Anonymous Saint-Brieuc :
http://www.facebook.com/pages/Anonymous-Saint-Brieuc-Bretagne/263264610413221

LISTE DES EVENEMENTS DANS LE MONDE : http://www.facebook.com/events/358922057468176/

Appel à la mobilisation mondiale pour défendre la liberté d’internet.

ACTA (Accord Commercial Anti Contrefaçon), un accord qui menace la liberté d’internet. Cet accord vise officiellement à protéger la propriété intellectuelle au niveau international. Jusque là tout va bien.. Mais le terme de “propriété intellectuelle” est volontairement flou. Il peut désigner des marques, idées ou informations. ACTA devrait donc s’attaquer à l’imitation de quelque chose soumis au droit d’auteur. Il suffira d’échanger une information copyrightée pour voir son accès internet supprimé et écoper de poursuites judiciaires.

Afin de vérifier que vous n’échangez aucun contenu soumis au droit d’auteur, ACTA va renforcer la surveillance. Les fournisseurs d’accès à internet devront vérifier toutes les données envoyées et reçues sur votre ordinateur. Il suffira de citer un article de presse dans un email ou d’envoyer un extrait de musique pour être pris la main dans le sac. Les informations seront alors envoyées à leur auteur et vous pourrez écoper à leur demande d’une amande ou d’une peine de prison.

L’accord ne profite qu’à une fraction d’industriels tels que les compagnies RIAA et MPAA (associations interprofessionnelles qui défendent les intérêts de l’industrie du disque et du cinéma). ACTA est la conséquence de leurs actions de lobbying auprès des gouvernements.

À nouveau la démocratie est baffouée et ce sont des accords liberticides pour internet qui pourraient nous être imposés par des personnes non élues. Cette censure pourrait de plus permettre de supprimer des informations génantes comme c’est déjà le cas dans certains pays où l’on bloque l’accès à certains contenus, mots clés ou sites internet.

La seule solution, c’est la mobilisation de toutes et tous dans les rassemblements prévus le samedi 11 février pour dire NON AUX :

- semences copyrightées
– interdictions des médicaments génériques
– censure d’internet;
– restriction de la liberté d’expression;
– surveillance totale de toutes nos activités en ligne;
– perte de libertés et droits civiques;
– perte de connexion internet pour ceux qui enfreindraient les nouvelles règles.

Cette loi ne concerne pas que l’informatique, elle donnera les plein pouvoirs a des sociétés comme Monsento sur l’agriculture …

http://webactionnow.com/

 

Partager cet article
Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 19:21
ouest-france.fr
Faits de société samedi 11 février 2012

Depuis 11 h ce matin, plus de trente Indignés occupent la place Terre-au-duc à Quimper. Venus de tout le Finistère, ils répondent ainsi à l’appel mondial lancé par les Anonymous et les Indignés. Ces derniers protestent contre l’accord commercial anti-contrefaçon, dit « Acta ». Cet accord multilatéral destiné notamment à lutter contre le téléchargement illégal est, depuis ses débuts, largement dénoncé par les collectifs d’internautes et de protection des libertés sur internet. Le texte doit maintenant être étudié par le Parlement européen et la Commission européenne.

« Nous sommes clairement contre. C’est une atteinte à nos libertés, à tous les niveaux », dénonce Yves, des Indignés quimpérois. Le groupe devrait rester sur place au moins jusqu’à 14 h. Un autre mouvement est prévu le 25 février prochain, même lieu, même heure.

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 19:03

 

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=vrRE3_wJ8cc

Ajoutée par brigadeclowns le  9 févr. 2012

La BAC intervient pour soutenir le peuple qui demande une démocratie réelle.
(BAC=Brigade Activiste des Clowns)

liste des épisodes Clowns Vs CRS du 19 Juin :
"déploiement de farces" (épisode1)
"La police politique vous parle (RG)" (épisode 2)
"Poussez avec nous" (épisode 3)
"Les Indignés tournent en rond" (épisode 4)
"Une affaire de muscles" (épisode 5)

http://brigadeclowns.wordpress.com/

NOUS VOULONS UNE DEMOCRATIE RÉELLE.


RETROUVONS-NOUS

INFO et ACTIONS:
Twitter : @acampadaparis
http://takethesquare.net/fr/
http://occupyfrance.org/
http://www.fruncut.org
http://atterres.org
http://www.desobeir.net/
http://www.france.attac.org/
http://www.demosphere.eu/

RESISTER AVEC FARCE :
http://brigadeclowns.wordpress.com/
brigadeclowns AT gmail.com

DEMOCRATIE REELLE :
Paris : http://paris.reelledemocratie.net
Aix-En-Provence : http://democratiereelleaix.wordpress.com
Amberieu-En-Bugey : http://revoltecitoyennedubugey.wordpress.com
Bayonne : http://acampadabaiona.com
Besançon : http://bdr.alterbesac.com
Bordeaux : http://democratiereellebordeaux.blogspot.com
Brest : http://democratiereellebrest.wordpress.com
Caen : http://lesindignesdecaen.kazeo.com
Cherbourg : http://www.reelledemocratie.cherbourg.over-blog.com
Clermont-Ferrand : http://revo63.fr
Cornouailles : http://www.indignonsnous-cornouaille.net
Lille : http://reelledemocratie-lille.fr
Lyon : http://lyon.reelledemocratie.com
Marseille : http://www.provencedemocratie.com
Metz : http://lesindignes57.over-blog.com
Montpellier : http://acampadamontpellier.blogspot.com
Nantes : http://drm-nantes.effraie.org
Nîmes : http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com
Pau : http://pau-reelledemocratie.blogspot.com
Poitiers : http://democratiereelle86.sanspubs.com
Toulouse : http://democraciarealyatoulouse.blogspot.com

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 18:50
http://occuponstrasbourg.wordpress.com/

 

Il est intolérable de laisser des gens dormir dehors. Le 115 ne convient pas à tous, des désespérés préfèrent dormir dehors plutôt que de subir la pression sociale et la promiscuité avec d’autres sans-abris. Le travail des associations de terrain est déjà remarquable mais nous croisons encore des déserpérés.

C’est pourquoi différents logements sont ouverts pour permettre à des familles, des individus et des groupes d’intégrer un lieu abrité pour passer l’hiver. Plusieurs logements différents sont mis à disposition car nous sommes conscients des différences de styles de vie et désirons proposer un endroit adéquat pour chacun.

Des Indignés du logement mettent donc en place une hotline spéciale: composez le n°06.98.31.89.11
En appelant ce numéro, vous pourrez soit parler directement à l’indigné de garde, soit laisser un message précis pour nous permettre de prendre en charge la ou les personnes. Nous conduirons alors la ou les personnes à destination; le chauffage est aussi une préocupation.

Comment aider ?

  • Nous recherchons: sacs de couchages, matelas, duvets, couvertures, chauffages d’appoint (& +)
  • Aller à la rencontre des gens dans la rue
  • IMPRIMER & DISTRIBUER:

 

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 18:45


http://acampadamontpellier.blogspot.com/
 

jeudi 9 février 2012


Samedi 11 Février après midi à partir de 14H, sur la Comédie, rassemblement des Indignés et des Anonymous et bien d'autres personnes pour dénoncer cette odieuse répression des libertés individuelles sur internet.

Suite des catastrophiques loi Hadopi et Loppsi2, le traité ACTA, mondial, verra une liberté d'expression se faire écraser pour le profit de puissances mercantiles qui ne servent absolument pas les intérêts des auteurs/compositeurs mais des industries du disque :



Lien du rendez-vous de Montpellier Facebook :
http://www.facebook.com/?ref=logo#!/events/308322049214315/

Par ailleurs, pour cause d'une réunion importante de plusieurs d'entre nous ce vendredi à l'heure de l'assemblée, celle-ci sera annulée demain soir. La prochaine assemblée aura lieu Dimanche à 18H, après cette journée d'action du 11 Février.

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 18:37
lecourrier.ch
MERCREDI 08 FéVRIER 2012

Une polémique entourant le décès d’un trentenaire le 29 janvier dernier dans le parc des Bastions fait rage à Genève. Elle est révélatrice de certaines dérives politiciennes et du fonctionnement médiatique de nos sociétés. Quand le maire de Genève, Pierre Maudet, prend prétexte de cette mort pour justifier a posteriori sa volonté d’évacuer le campement des indignés situé dans ce même parc, les limites de la décence ont clairement été pulvérisées. Car ce décès et la tenue de ce camp n’ont pas de lien de cause à effet.

Plus besoin de la droite populiste pour pratiquer l’art de l’amalgame, de la mauvaise foi et du raccourci gratuit. Si ce malheureux est décédé, c’est la faute aux indignés et à la gauche en charge des affaires en Ville de Genève pour avoir toléré cet abcès de la misère du monde. Or les mots ont un sens. Et ceux de nos édiles d’autant plus. L’émission Médialogues de lundi a invité le sociologue Italo Musillo1. Ce dernier expliquait, exemples à l’appui, à quel point le discours de responsables politiques peut contribuer à alimenter et structurer en profondeur les peurs de la population. Quand un ministre italien parle «d’exode biblique» pour qualifier la possible venue de réfugiés suite au printemps arabe, il fait mouche. Sa parole – d’Etat! – devient vérité.

Et pourtant, un autre discours était possible. Et tout aussi légitime. Greg – c’est sous nom qu’il était connu du collectif des indignés – traînait son mal de vivre et ses problèmes. Il a trouvé un point de chute et un peu de chaleur humaine dans une société qui en manque souvent. On aurait pu au contraire remercier les indignés de l’avoir quelque temps accueilli. Il a terminé son difficile parcours de vie aux Bastions dans des conditions non encore élucidées mais qui, selon ce qui nous a été rapporté, tiennent du cumul de ses souffrances et de son mode de vie. Eut-il mieux valu qu’il meure tout seul dans son coin?

La vision technocratique et déshumanisée qui préside au discours de Pierre Maudet – ce campement était voué à attirer les âmes errantes de Genève, il fallait donc le fermer – ne résout rien, voire alimente le problème. Cachez ces pauvres qui offensent mon regard; tiens, voilà qui rappelle la loi raciste sur les Roms. Fermez les squats et il n’y aura plus de pauvres; c’est le bilan du procureur général Daniel Zappelli depuis tombé en disgrâce. Mais voilà. La misère sociale augmente. La détresse psychique aussi.

Et ceux-là mêmes qui se font les chantres de la dérégulation économique plutôt que du bien commun, de la réussite individuelle en lieu et place des solidarités collectives se pincent le nez devant le monde qu’ils ont pourtant porté aux fonts baptismaux.
Le pire est que cette manière de voir est tellement intégrée qu’elle a été reprise telle quelle, sans sourciller, par la doxa médiatique érigée en nouveau procureur. Sans se rendre compte qu’à force de jouer ce petit jeu, il se creuse un fossé avec ceux qui ne se reconnaissent plus dans ce fonctionnement, ce qui alimente le discrédit des médias.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22