Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 15:18

 

ladepeche.fr - Publié le 19/02/2012 03:47 | P.-J. P.

 

solidarité

Les Indignés vous disent merci
Les Indignés vous disent merci
Les Indignés vous disent merci

Les Indignés du Tarn n'ont pas de candidat aux élections présidentielles mais hier après-midi, sur la place du Vigan, ils ont réuni tous les suffrages. Sous un soleil providentiel, l'opération de collecte de couvertures et de vêtements chauds pour les sans-abri a été un succès formidable.

«Il est 16h30 et le chiffre de 75 couvertures est déjà atteint voire dépassé», annonce Katia (qui préfère largement qu'on l'appelle «une Indignée du Tarn citoyenne du monde»), un sourire radieux aux lèvres. Les Albigeois et les Tarnais ont répondu en masse à l'appel des Indignés.

«Notre collecte est tellement importante que nous pouvons en faire bénéficier d'autres personnes que les sans-abri. Il y a quelques minutes, une délégation dela Croix-Rouge de Gaillac a pris livraison de 12 couvertures. Là, je donne un lot de 10 à leurs collègues de la Croix-Rouge d'Albi.»

Sur le pavé ensoleillé, que les Indignés partagent avec joie avec les musiciens espagnols de la Gaita «La Reina des Truébano» invités du 57e Carnaval, c'est une mer de doudounes, blousons, pulls, gilets, bonnets, écharpes, gants, chaussures, duvets et autres sacs de couchage qui s'étend d'heure en heure.

Hier au petit matin, il faisait -2° C dans le plaine. Il va encore faire froid les nuits prochaines à Albi et partout dans le département. «Ce soir, il n'y a pas de maraude. Le plan Grand froid a été levé, c'est quand même bizarre que ce soit le baromètre qui décide», s'indigne «l'Indignée citoyenne du monde». Qu'importe, puisqu'il y a la marmite de soupe fumante concoctée grâce aux dons de maraîchers tarnais et le bon pain de campagne pétri par un boulanger de Réalmont. «Et même cet été nous serons là», promet un Indigné. Il faut le croire.

Partager cet article
Repost0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 16:15

 

 

radio-canada.ca
Mise à jour le jeudi 16 février 2012 à 16 h 25 HNE
Des manifestants dans la forêt Les indignés du Parc de la Gatineau craignent les impacts du prolongement de l'autoroute 5 sur l'environnement

Les opposants au projet du prolongement de l'autoroute 5 à Wakefield n'ont pas l'intention de baisser les bras. Cette semaine, le ministère des Transports du Québec a envoyé une mise en demeure aux indignés du Parc de la Gatineau afin de signifier son intention de démanteler leur camp.

Les manifestants ont retiré leur campement, mais refuse de lancer la serviette.

Au risque de se faire expulser, le groupe tiendra un important rassemblement samedi sur le site des futurs travaux. Environ 75 acres de forêt, y compris des arbres tricentenaires, seront abattus dans le cadre des travaux.

Selon la quinzaine de manifestants, l'impact écologique des travaux sera dévastateur. Ils estiment que la région qui a un très faible bassin de population n'a pas besoin d'une telle autoroute.

Une décision irrévocable

Il y a un mois, la députée de Gatineau à l'Assemblée nationale, Stéphanie Vallée, a affirmé qu'il « n'était pas question de faire marche arrière ». Elle estime que le prolongement de l'autoroute 5 améliorera la sécurité des automobilistes et aidera au développement économique de ce secteur.

Les travaux de déboisement devraient débuter la semaine prochaine.

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 16:12
ladepeche.fr
Publié le 17/02/2012 07:51 - Modifié le 17/02/2012 à 14:52 | Guillaume Courveille
Les Indignés donnent rendez-vous aux Albigeois demain au Vigan./Photo DDM Jean-Marie Lamboley
Les Indignés donnent rendez-vous aux Albigeois demain au Vigan./Photo DDM Jean-Marie Lamboley
Les Indignés donnent rendez-vous aux Albigeois demain au Vigan./Photo DDM Jean-Marie Lambole

Samedi, à partir de 14 heures, les Indignés tarnais investiront le Vigan pour une collecte de couvertures et vêtements chauds en faveur des SDF. Vingt bénévoles seront mobilisés.

Le climat polaire des dernières semaines n'a pas refroidi les ardeurs des Indignés du Tarn. Réuni le 11 février, place du Vigan, pour manifester contre ACTA, le groupe se retrouve une semaine plus tard à proximité de la fontaine et du carrousel. Samedi après-midi, à partir de 14heures, les Indignés reviennent pour combattre un nouvel ennemi : la vague de froid. Leur objectif : venir en aide aux SDF qui subissent au quotidien les températures négatives. « Le but est de collecter un maximum de couvertures et vêtements chauds », explique Katia, à l'initiative de cette action solidaire. « Les chaussettes, bonnets, couvertures, gants et sacs de couchage sont les objets, dont les sans-abri ont le plus besoin » ajoute-t-elle. Les Indignés misent donc sur la générosité des Albigeois et Tarnais pour faire des dons jusqu'en début de soirée. Après 18h, le collectif et les associations caritatives (Croix-Rouge entre autres) prendront le relais pour distribuer les vêtements via le 115 et les lieux d'hébergements (Albi et Castres selon le stock disponible). « Si nous réussissons à récolter au moins 75 sacs de couchage, ce sera super », espère l'Indigné Cédric.

Une vingtaine de bénévoles devrait assurer la collecte, où une soupe populaire sera offerte. « Nous envisageons aussi de la faire partager directement auprès des personnes sans logement » remarque Katia. L'opération de communication, faite via facebook et par distributions de tracts, a vite propagé un élan de solidarité. « Mercredi, on nous a gentiment offert des légumes au marché de Réalmont. Un boulanger nous a fourni du pain pour accompagner la soupe. Tous ces gestes font chaud au cœur » se réjouit l'administratrice du site internet des Indignés. Un pull, un bonnet, une couverture et même un poème ou dessin viendront réchauffer à coup sûr le cœur de ceux qui vivent aujourd'hui dans la rue.


Le chiffre : 3,6

Millions > Mal-logés ou sans-abri. En France, selon le 17e rapport de la fondation Abbé Pierre.


Un stand d'informations sur le problème du mal-logement

« Nous souhaitons aussi sensibiliser les gens sur la crise du logement en France ». Katia, Cédric et les autres Indignés tarnais tiendront en parallèle de la collecte de couvertures et vêtements chauds, un stand d'informations sur les problèmes de logements qui touchent actuellement plus de 8 millions de personnes dans l'Hexagone.

 

Partager cet article
Repost0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 16:47

 

radio-canada.ca

  Mise à jour le jeudi 16 février 2012 à 11 h 01 HNE
Les travaux de prolongement de l'autoroute 5 à Chelsea se poursuivent.
Les travaux de prolongement de l'autoroute 5 à Chelsea se poursuivent.

Le ministère des Transports du Québec a envoyé une mise en demeure aux indignés du Parc de la Gatineau afin de signifier son intention de démanteler leur camp dès jeudi. Le camp d'occupation a été érigé au début du mois de janvier pour protester contre le prolongement de l'autoroute 5 qui empièterait une partie de l'espace vert.

Les indignés ont répondu en invitant les citoyens de la région à se rassembler sur le site afin d'exercer leurs droits démocratiques et d'exprimer leur désaccord. Environ 75 acres de forêts matures, y compris des arbres tricentenaires, seront abattus dans le cadre des travaux.

Selon les manifestants, l'impact écologique des travaux sera dévastateur. Ils estiment que la région qui a un très faible bassin de population n'a pas besoin d'une telle autoroute.

Une décision irrévocable

Il y a un mois, la députée de Gatineau à l'Assemblée nationale, Stéphanie Vallée, a affirmé qu'il « n'était pas question de faire marche arrière ».

Elle estime que le prolongement de l'autoroute 5 améliorera la sécurité des automobilistes et aidera au développement économique de ce secteur.

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 23:43

Groupe facebook : Democracia Real ¡YA! (MONTPELLIER). #SpanishRevolution
Email : acampadamontpellier(at)gmail.com
 

 

mercredi 15 février 2012

Face à l'habituelle désinformation des médias de masse, voici (traduit en français de l'espagnol) un précieux témoignage sur ce qui se passe à Athènes, et sur la dernière nuit de violence :

" Les médias internationaux ont parlé de la nuit dernière en Grèce. Ils ont parlé de feu, de chaos, de violence…

Ils parlent des 100.000 personnes rassemblées à Syntagma, mais aucunement des 200.000 qui étaient réellement présents, ni des 300.000 qui n’ont pu rejoindre la place, parce que les rues et le métro étaient bloqués par la police.

Ils n’ont pas parlé de la manière dont la police à provoqué le début des violences à 17h, arrosant de gaz lacrymogènes toute la place Syntagma, dispersant les manifestants dans tout le centre d’Athènes, pour qu’ils ne soient pas gênant, juste en face du parlement.

Les médias ont parlés de destruction aveugle, dépourvue de symbolique, ont fait courir la rumeur selon laquelle la bibliothèque nationale d’Athènes était en flamme. C’est faux.

Ils ont brûlé des banques, des cafétérias et des magasins, des franchises d’industries multimillionnaires qui ont amené la Grèce dans cette situation. Les médias parlent de jeunes antisystèmes, mais ils ne parlent pas des femmes et des hommes âgés, avec leurs masques à gaz, montrant leur soutien durant des heures frappant des pieds et des mains en rythme les grilles de banques et de multinationales, sifflant et criant pour que les premières lignes qui résistent aux charges des policiers anti-émeute dans des rues pleines de lacrymogènes sentent leur appui, et applaudissant à la vue des flammes prenant dans Alpha bank et Eurobank.

Ils disent que la violence ne résoudra pas la situation grecque, mais ils n’évoquent pas l’assemblée inter-quartier qui a eu lieu la semaine dernière à l’université Pantios, ils ne disent pas que l’occupation de l’université de Nomiki avait pour but d’être un lieu d’échange et de débat entre les différents mouvements grecs, ils ne parlent pas des cantines libres et des marchés d’échange qui s’organisent chaque semaine dans les quartiers.

Ce que ne diront pas les médias, c’est que lors de la dernière expropriation massive dans un supermarché, une distribution des produits de ce dernier dans un quartier ouvrier de Salónica a été faite par les manifestants. De vielles femmes disent qu’elles ne sont pas arrivées à temps lors de la distribution mais que les manifestants comptent y retourner, et même si ils n'y retournent pas, elles restent de leur côté.

Ce qu’ils ne diront pas, c’est que tandis que l’on marchait dans un quartier ouvrier, pour une petite manifestation loin du centre, les gens sortaient à leurs balcons levant le poing, la taille de la manifestation s’est multipliée, les gens sortaient de chez eux, venaient s’ajouter, les petites vielles apparaissaient et applaudissaient, les vieux… Putain ! les vieux chantaient des hymnes, je ne comprenais rien mais… vous ne pouvez pas imaginer, vous n’avez pas idée ! Ca ils ne le diront pas dans les médias, mais nous, on le dit.

Ici, à Athènes, ils savent qu’ils ne sont pas seuls, que toute l’Europe suis le même chemin, ce qu'ils ne savent pas, c’est ce que nous faisons dans le reste de l'Europe… Oui, nous sommes en train de faire quelque chose, nous, le reste de l'Europe.

On ne voit pas seulement le présent de la Grèce, on voit notre futur. "

Athènes 13/02/2012

Publié par Sergio Incinillas Perroloko. (Merci !)
 
ci dessous vue d'Athènes le soir du 12 Février ; 800 000 personnes selon nos amis grecs, 100 000 selon les médias internationaux...
 
 
Partager cet article
Repost0
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 22:17

 

 

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=TI19EjZy91U&feature=youtube_gdata_player

Partager cet article
Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 17:10

 

C’est la St Valentin, un(e) Indigné(e) en profite pour écrire au Pôle Emploi et lui faire part de la dégradation de leur relation au fil des années… 

Cher Pôle,

Je t’écris aujourd’hui, jour de la St Valentin pour te dire que je souhaite remettre en question notre relation, en raison des terribles souffrances et trahisons que tu ne cesses de me faire endurer. Je me pensais unique à tes yeux, je croyais ton
attention acquise et bienveillante à mon égard, surtout en ces temps de crise. Mais je comprends que c’est impossible.

Comment pourrais-tu être à l’écoute de mes besoins, parmi les 140 personnes dont chaque conseiller assure le traitement ? Le suivi idéal de 60 personnes étant largement dépassé, j’en ai le coeur brisé.Et puis je dois t’avouer que ces ruptures inexpliquées me fatiguent. Sans explication, sous des motifs parfois fallacieux comme un simple retard, tu me radies. Alors que je suis toujours chômeur(se) donc encore fidèle. Cette perte de confiance me détruit, me brise chaque jour un peu plus le coeur.

Je me sens trahis d’autre part que tu veuilles me demander de travailler pour toucher l’argent que tu m’offrais avant par solidarité. Si tu peux me faire travailler 7 heures par semaine parce que je touche le RSA , tu ne vas pas me faire croire
que tu ne pourrais pas me trouver un vrai travail qui me permettrait de prendre mon indépendance, et ne pas rester accroché à tes dépens ? Cela aussi me brise le coeur. . .

Ta relation fusionnelle avec les ASSEDIC t’a fait beaucoup de mal. Soucieux de rentabilité, tu as perdu tout sens humain.Tu es devenu « une machine à calculer » et ton attitude a participé à me briser le coeur, pas seulement le mien, mais celui de 4,5 millions de chômeurs(ses).

Pour tout cela, et plein d’autres raisons, je suis obligé(e) de prendre mes distances avec toi. Je suis désolé de te faire ça le jour de la Saint Valentin, et par écrit, mais comment veux-tu que je le fasse ? I l est si difficile de communiquer avec toi.
Pourtant, j’aimerais tellement que, de nouveau, notre bonne entente nous permette d’avancer vers un futur meilleur.

Un(e) indigné(e) de Dunkerque

 

http://democratiereelledunkerque.wordpress.com/tag/saint-valentin/

 

Partager cet article
Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 17:09

Nous sommes tous Grecs. Et serons traités comme eux. N'ayons aucune illusion sur ce qui nous attend. Ne croyons pas que leur sort ne nous regarde pas. Plus vite on le comprendra, plus forts nous serons pour résister.

Resistere (« résister »), composé du préfixe re- et de sistere (« élever »).

 

http://indigne-toi.ning.com/photo/et-vous-combien-de-temps-aller-vous-dormir?xg_source=activity#!/photo/et-vous-combien-de-temps-aller-vous-dormir?context=user

 

 

Partager cet article
Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 17:03

Les indignés genevois plient bagage

tdg.ch -Par Julien Culet. Mis à jour à 15h19      

Plus d’une semaine après l’annonce de leur départ, les indignés quittent le parc des Bastions.

 

 

Le campement du parc des Bastions est en cours de démantèlement. Huit jours après l’annonce de leur départ, les indignés sont actuellement en train de retirer les installations présentes depuis le 15 octobre 2011. Le tipi est la première habitation à être démantelée. L'avenir de la tente d'Assemblée générale est encore en discussion, le mouvement bénéficiant d'une autorisation jusqu'à fin février. «C’est en débat. Il y en a qui veulent l’enlever tout de suite et d’autres sont favorables pour la garder jusqu’à la fin du mois», explique Toons. Après avoir enlevé l'imposante structure de réunion, les indignés pourront se regrouper à la Maison des associations, rue des Savoises, comme nous l'apprend Fiorine, un membre du mouvement.

La raison invoquée à la fin de l’occupation est une gestion du camp devenue de plus en plus lourde. Sont évoquées l'accueil de personnes à problèmes sociaux ou encore les discussions politiques au sujet du renouvellement de l'autorisation. Cela s’est tragiquement illustré avec le décès d’un marginal le 29 janvier dernier. (TDG)

Créé: 14.02.2012, 15h45

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 14:39



 

lundi 13 février 2012


Nous indignés de Montpellier, souhaitons manifester notre soutien et notre solidarité au Peuple Grec.

Depuis des mois, les citoyens grecs manifestent leur opposition aux mesures d'austérité qui enfoncent peu à peu le pays dans un désastre social et économique, et à présent humanitaire.

 

Dans un pays pourtant membre de l'union européenne, la famine commence à faire son apparition, certaines familles grecques se voient contraintes à abandonner leurs enfants qu'elles ne peuvent plus nourrir, le nombre de suicides est en hausse, le nombre de sans logis également. A ce jour 3 millions de grecs vivent sous le seuil de pauvreté.
Ignorant la volonté du peuple qu'ils ne représentent pas, les parlementaires et les ministres grecs n'ont pas hésité à recourir à la violence face aux manifestations pacifiques, en usant de l'arme chimique contre leurs propres concitoyens exerçant leur droit démocratique.

Ce jour du 12 Février a marqué  une étape décisive dans le processus de soumission du pays à la tutelle du monde de la finance. Le parlement, entouré de toutes parts de manifestants opposés aux réformes injustes demandées par la Troika *,  a voté la diminution du salaire minimum et des pensions de retraite, condamnant ainsi, de façon légale et réfléchie, la plus grande partie du peuple grec à une grande pauvreté.

Nous considérons que la Grèce est à présent un laboratoire d'expérimentation du néo-libéralisme. Nous invitons tous les citoyens à bien observer ce qui se déroule dès à présent en Grèce, car nous croyons que les procédés mis en place pour asservir et dépouiller un pays sont transposables à tous les autres pays, que d'autres pays bientôt seront menacés de mise à mort financière.

Dès maintenant, nous sommes tous des Grecs.

Les images des Grèce nous montrent à l'heure actuelle des scènes de violence, de brutalités policières, d'émeutes et d'incendie.

Cependant nous espérons vivement que le peuple grec saura trouve la voie de la révolution pacifique, et nous montrera l'exemple d'une transition dans le calme.
Nous appelons les citoyens de France et d'Europe à manifester leur soutien et leur solidarité au peuple grec qui refuse d'être sacrifié.



Appel à pétition à destination du Parlement européen, pour l'annulation de la dette odieuse de la Grèce, conformément au traité de Lisbonne. 1 million de signatures sont nécessaires.
à signer et faire circuler largement.
http://www.1millionsignatures.eu/

Les indignés de Montpellier.

* Troïka : terme surnommant les 3 entités de la finance parties prenantes dans la dette grecque , le Fond Monétaire International, la Banque Centrale Européenne, et la Banque Mondiale

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22