Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 21:35

 

http://indigne-e-s.net
24 Octobre                                                                                                                                                                                                                   

                                                                                                                                                                                                                         Dans la nature, les choses ne sont la propriété de personne, La propriété est marquée par l’usage et l’idée de patrimoine n’existe pas. Tout appartient à tout le monde. L’idée des magasins gratuits n’est donc pas un projet charitable ou humanitaire. La gratuité c’est un changement global de notre manière de vivre, une révolution où toutes les dimensions humaines inter-agissent entre elles.


 

La dimension économique

  • favoriser la fluidité et abondance des échanges: échapper à l’illusion de rareté que nous subissons
  • partage des richesses sans spéculation
  • transcender le concept de “TROC” et dépasser cette notion de réciprocité.
  • transcender le concept de “CADEAU”, unidirectionnel et personnalisé.

 

La dimension sociale

  • s’ouvrir à d’autres rapports humains: favoriser la convivialité et les rencontres
  • favoriser l’auto-organisation, la démocratisation de la distribution
  • apprendre à coopérer plutôt que de concurrencer

 

La dimension écologique

  • favoriser la récupération, l’usage durable et la transformation des objets contre le prêt-à-jeter

 

La dimension individuelle

  • changer le monde en nous changeant nous même, en permettant aux autres de s’approprier nos biens.
  • se libérer du matérialisme, de l’attachement aux objets.
  • se libérer de la dépendance de l’argent pour moins “travailler” et vivre plus libres.
  • se libérer de fausses croyances: “tout se paie”, “il faut mériter”.
  • apprendre à donner et apprendre à recevoir: cette philosophie est transversale, elle est applicable dans tous les domaines, pas seulement le matériel.

 

Texte écrit par les Indignés de la Réunion ( Paula Gallego )

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 21:28

 

http://www.pressenza.com/fr/2012/10/violences-policieres-13o-je-pense-donc-je-derange/

 

brigitte cano.DSC_5496

Isabel Garcia | Pressenza

 

Avec l’arrivée de François Hollande au pouvoir, nous pensions que le changement, c’était pour maintenant … C’est ce qu’il avait proclamé à la Bastille dans son discours du 6 mai 2012 par son fameux slogan «le changement commence maintenant ».

Le #13O GLOBAL NOISE est une « casserolade internationale » pour dénoncer la dette illégitime.

Le 13 octobre, les indignés de Paris eux aussi manifestaient, chantant des refrains comme “ils ne nous représentent pas». Le départ a été donné à 14 h non loin de la rue de Thann, près du siège de Goldman Sachs, « le maître du monde des finances ». La pluie incessante n’a pas empêché les indignés de Paris de brandir leur banderole où l’on pouvait lire : «on ne doit rien, on ne paye rien !”

La manifestation était soutenue par différents collectifs (Attac, Csp75, CADTM, Sud BPCE, Réseau international des mouvements Occupy, RDM ils nous ont appelé les indignés etc.) avec un accord commun de manifester sans drapeaux. Les manifestants enthousiastes au départ malgré les encadrements violents des policiers fredonnaient des chansons nouvelles comme : « C’est pas des émigrés, c’est pas des sans-papiers qui sont de trop, mais le racisme que nous ne voulons pas ! La dette, la dette, c’est du racket ! » ou encore “Banquiers voleurs, banquiers en prison”. Sur les pancartes on trouvait des slogans comme: « La règle d’or, c’est la démocratie d’abord ! ».

A chaque arrêt de la marche, la rage populaire s’est fait ressentir. Dans un énorme concert de casseroles. Dans le bruit se mélangeaient le poids du malaise social et la rage face aux abus des financiers du pays, le manque de respect du droit à manifester librement, la quête d’un fonctionnement plus démocratique …

Un partisan de l’extrême droite venu semer le vent de la discorde et de la peur n’a pas eu gain de cause. Il a eu beau essayer, l’enjeu commun était plus fort.

La grande surprise vint à midi, aux alentours du parc Monceau : les fourgons de police et une barricade de CRS encerclaient le périmètre et bloquaient l’entrée principale du parc.

Un autre obstacle est venu de la préfecture : le changement de parcours qui obligeait les manifestants à rallonger la marche de plus d’une heure. Ce qui est incroyable, c’est ce déploiement policier ! Comme s’ils attendaient un attentat terroriste …

Quelle naïveté de penser que sous la présidence socialiste, les méthodes pouvaient être différentes de celles de l’ex-président Sarkozy. Peut-être s’agit-il de démontrer qu’ ils sont meilleurs que ne le fut M. Sarkozy en termes de sécurité ? A un détail près, ils ont l’air d’oublier leurs valeurs et leurs principes : les socialistes sont avant tout un parti de gauche, raison pour laquelle ils occupent aujourd’ hui la Présidence. Mais pourquoi alors vouloir ressembler à un parti de droite appliquant des méthodes d’extrême droite, empêchant les manifestants de sortir et de rentrer de la manifestation pacifique, de distribuer des tracts aux passants, de mettre des déchets dans les poubelles en dehors de la zone encadrée, leur interdisant de sortir pour aller aux toilettes, aller boire de l’eau ou tout simplement de sortir pour rentrer chez soi après un après-midi de pluie continue ?

Une manifestante qui devait quitter la manifestation pour se rendre à son travail n’a pu le faire. “Elle n’avait qu’à pas venir à la manif. Maintenant, elle y reste jusqu’au bout.” se moquait un gendarme mandaté par son chef de service pour ne laisser sortir personne de la manifestation. L’impuissance commençait à se faire sentir dans la foule … Il était prévu sur le parcours de rencontrer quelques militants qui rendaient hommage aux victimes de Fukushima.

« J’ai voulu m’attarder pour prendre une photo de leur banderole et discuter avec eux, j’ai avec peine pu prendre la photo mais il m’a été refusé de pouvoir aller leur parler. J’ai dit à l’un des gendarmes que ses ordres étaient illégaux et qu’il était de son devoir de ne pas y obéir. Il m’a répondu : “Je m’en fous que l’ordre soit illégal, maintenant avance”. » extrait du blog insurgeonsnous.over-blog.com du 14O

A la fin de la marche, une assemblée populaire a eu lieu sur la place Edouard Herriot permettant à tous de s’exprimer.

C’est en fin d’après- midi que les abus des forces de l’ordre se sont amplifiés. La police a donné l’ordre aux manifestants de quitter la place par groupe de dix, escortés comme à l’école primaire jusqu’ au métro.

Lorsque la fin de assemblée populaire a été annoncée sur la place, un appel téléphonique de 3 amis des manifestants, bloqués au métro du coin de la rue a mis en alerte les manifestants restés sur la place. Ces derniers continuaient à échanger quelques paroles … L’incident avec les forces de l’ordre s’est produit au métro.

“Nous avons été saisis de force par des gendarmes, nous étions 3 personnes adultes. Ils voulaient nous reconduire dans le tunnel du métro et ensuite ils nous ont poussés” témoigne l’  une des victimes.

Deux femmes sexagénaires témoins de l’incident étaient bouleversées par une telle violence contre 3 personnes pacifiques. « On croirait revivre les années 40 où on subissait la répression des forces de l’ordre, c’est terrible. Il faut réellement prendre ce genre de situation au sérieux, c’est vraiment grave» s’exclamait l’une d’elles, choquée.

Un agent de presse sur place a demandé des explications au chef de brigade et devant le refus de celui-ci, lui a demandé de s’identifier. Le chef a refusé, en menaçant l’agent de lui confisquer sa caméra s’il continuait de prendre des photos …

C’est dans une totale indifférence que le chef a réitéré ses ordres à ses subordonnés : « Ne laissez passer personne vers la place … »

On parle de dette, on parle d’austérité et lorsque l’on observe cette journée, on se pose beaucoup de questions :

Plus de 10 fourgons de police, un déploiement de plus de 200 hommes armés pour garantir la sécurité d’une manifestation non-violente ? Cela ressemble plutôt à un départ en guerre …

Qui paye tous ces policiers?

Un tel déploiement est-il nécessaire pour assurer la sécurité d’une manifestation habituellement pacifique ?

Toute cette  sécurité pour qui ?  Pas pour les citoyens en tous cas !!

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 18:42

 

http://www.youtube.com/watch?v=LcRhO0ZHZQ4&list=UUckz6n8QccTd6K_xdwKqa0A&index=2&feature=plcp

 

 

 

 

Publiée le 23 oct. 2012 par afpfr

Des milliers de manifestants se sont rassemblés mardi 23 octobre à Madrid aux cris de "démission", près du Congrès des députés réuni pour débattre du budget 2013, pour protester contre la politique d'austérité menée par le gouvernement espagnol de droite. Durée: 01:12

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 16:45

 

tv5.org - 20.04.2012

L'œil de la rédaction

 

 
Le ministre de l'intérieur espagnol a annoncé la semaine dernière vouloir réformer le code pénal espagnol. Refuser, même pacifiquement, d'être dispersé par les forces de police au cours d'une manifestation se verrait considéré comme une "attaque envers les forces de l'ordre" : cette réforme semble taillée sur mesure pour empêcher la contestation sociale, et plus particulièrement celle menée par les indignés du 15M.
Zoom:
La Puerta del Sol de Madrid a été occupée du 15 mai 2011 jusqu'à fin juillet. Des manifestations de milliers de personnes y avaient lieu fréquemment.
Entretien avec Rojas, une indignée Espagnole de 36 ans, docteure en sciences de l’alimentation et pharmacologie, manager en  Hygiène, Sécurité, Environnement, Qualité et innovation sociale. Elle participe au mouvement du 15 mai depuis le premier jour en ayant rejoint le campement de sa ville. Elle participe activement depuis lors aux assemblées du mouvement.

Zoom:« Ces mesures illégitimes vont en réalité redonner le pouvoir aux gens »
Image tirée du film de Tony Galtlif "Indignados"

« Ces mesures illégitimes vont en réalité redonner le pouvoir aux gens »

 

20.04.2012Propos recueillis par Pascal Hérard

La nouvelle loi sur les manifestations qui a été proposée, veut punir toute forme de protestation, et considérer les personnes qui refuseront de se disperser, même de façon pacifique, (si la police en donne l'ordre) comme des terroristes. Qu'est-ce que cela signifie ? Comment les gens réagissent en Espagne quand ils entendent ça ? L’Union européenne peut difficilement accepter une telle loi... Qu'est-ce que les militants du 15M vont faire si cette loi est votée ? 

Rojas : Le gouvernement veut instaurer cette réforme pénale parce qu’il se sent impuissant face à nous (les indignés du mouvement 15M, ndlr) qui sommes non violents, malgré des événements qui les ont forcé à avouer que des policiers avaient infiltré les manifestants. Cette réforme rentre en contradiction avec la constitution espagnole, mais aussi avec les droits fondamentaux : à savoir le droit humain à la paix. Ce changement de règles qui déplace les limites de la justice et qui criminalise ceux qui réclament de la justice sociale, rend l’autorité de ce gouvernement illégitime. Les personnes qui sont mal informées de leurs droits constitutionnels sont effrayées, elles se plaignent et disent "c'est la fin de la démocratie", comme si nous avions déjà eu une démocratie ! Ils ne comprennent pas que ces mesures illégitimes vont en réalité redonner le pouvoir aux gens. L'UE a déjà rappelé à l’ordre L'Espagne dans le passé et devrait être mobilisée sur cette attaque à l’encontre des citoyens. L’union devrait se remettre en selle sur ces sujets. 
Qu’est-il arrivé au mouvement des indignés du 15M, où sont les participants au mouvement, avez-vous prévu d’organiser une autre « Puerta del Sol » comme l’année dernière ?

Rojas : Le mouvement en Espagne a évolué et s’est spécialisé. Nous avons des «branches» qui travaillent dans plusieurs domaines : l'information, l'activisme, le social, l’enseignement, l’économie, des think-tanks politiques… Il n’y aura pas d’imitation de ce que nous avons fait l’année dernière à la date anniversaire, nous ne sommes pas «fétichistes », nous sommes des gens matures. De plus,  le monde a changé : ce sera le résultat d'un an de travail. Cela va représenter un nouveau départ pour le mouvement mondial.
Zoom:
Il y a eu d’importantes manifestations il y a peu en Espagne, dénonçant les réformes libérales du gouvernement Rajoy : y-a-t-il des signes d’un changement possible de sa politique face à ces contestations ? 

Rojas : Les politiques de Rajoy viennent d'en haut, il reçoit ses ordres par « la clique de l'UE »,  les réformes en question ne sont pas « sa » politique. Ce gouvernement est l’équivalent d’une marionnette, un instrument qui sert des intérêts, mais pas ceux de l’Espagne. 

Le chômage augmente, les coupes dans les budgets publics se poursuivent, qu’est-ce qu’en disent les Espagnols dans leur ensemble, à votre sens ? 

Rojas : Les gens ne veulent qu’une chose, c’est travailler, ils veulent participer, contribuer avec leurs impôts. Mais ils veulent que les politiciens fassent leur travail, fassent ce pour quoi ils sont payés (les politiciens ont des salaires mirobolants) par les gens, et pas pour faire exactement le contraire.
Zoom:
Qu’est-ce que le mouvement des indignés demande aujourd’hui au gouvernement Rajoy ? 

Rojas : Supprimer la réforme du travail qui est anticonstitutionnelle. Arrêter de renflouer les banque : 50 millards d'euros vont leur être encore donnés la semaine prochaine ! Adopter un acte pour faire cesser le paiement des hypothèques, mais qui soit rétroactif. Pour la dette : seulement 16% de l'argent de la dette espagnol provient de la dépense publique, nous exigeons un audit de la dette pour savoir comment et qui a gaspillé le reste de l'argent. Nous exigeons la transparence. Nous exigeons le changement d'un article de la constitution qui permettrait aux gens d'avoir leur mot à dire, pour provoquer une réforme électorale qui mènerait vers la démocratie directe. Nous demandons l’arrêt de la privatisation des services d'eau potable. Nous exigeons le droit de vote numérique au Congrès (l'équivalent de l’assemblée nationale française, ndlr), tout comme certaines autorités ont été autorisées à le faire, parce que la loi dit que c'est notre droit et que cela a déjà été fait. J'oublie certainement beaucoup de choses mais par-dessus tout, ce que nous exigeons est d’être entendus, parce que nous savons ce que nous voulons : une véritable démocratie. Et nous savons comment faire pour l'obtenir. 
  
Qu'allez-vous faire en tant que mouvement, dans les semaines qui viennent ? 


Rojas : Nous ne reculerons pas. Pour chaque mouvement du gouvernement dans un sens, nous nous déplaçons dans mille directions différentes. Les manifestations ou campements ne sont  pas les seuls moyens que nous avons pour porter atteinte à la tyrannie. Pour les actions du mouvement, en mai, en comptant les rassemblements et les sit-ins, nous allons faire appel à nos conseillers juridiques, et inciter les médias à assister à nos actions, pour qu'ils rapportent les faits. La justice, la créativité et les chiffres sont de notre côté, et le bon sens bien sûr !

Pour finir, quel est votre espoir ? 

Rojas : Mon espoir est que les citoyens européens se réveillent, abandonnent la peur qui les paralyse, les empêche de réagir, qu’ils voient que tout a changé l'année dernière et que l’on ne peut pas revenir en arrière. Pires sont les politiciens, plus nous avons de chances de retrouver notre souveraineté, notre responsabilité morale, et le pouvoir. Nous avons des opportunités incroyables d'améliorer nos vies. Et ce, chaque jour.
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 21:28

 

http://www.youtube.com/watch?v=WhmW1VyxMlg

 

 

Publiée le 21 oct. 2012 par elgaliche

Samedi 20 octobre 2012, place terre au Duc, les indignés de Quimper se joignent au Collectif citoyen pour un audit sur la dette...

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 21:23

 

lamontagne.fr - 21/10/12 - 11h39

Le marché gratuit organisé à Clermont-Ferrand, il y a quelques semaines, par un groupe de jeunes du mouvement les Indignés avait été parmi les premiers à voir le jour en France. Depuis, le mouvement s’étend de ville en ville, l’info se diffusant notamment via Facebook et divers réseaux sociaux. Très satisfaits de cette « première », les organisateurs ont renouvelé leur action, hier après-midi, place de Jaude, et en deux petites heures, les centaines d’objets et denrées, ont trouvé preneurs. « C’est vraiment un bonheur de voir que ce qu’on apporte rend service à quelqu’un, rien n’est plus beau » s’enchante Mike, qui « fait ça juste pour les sourires que l’on échange ».
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 18:40

 

 

canoe.ca/ - Agence QMI 
14/10/2012 20h01

 

Occupons Montréal - Les indignés de retour Place du peuple Le mouvement Occupons Montréal a débuté il y a un an. 

Photo Étienne Laberge / Agence QMI / Archives


Plus de 500 personnes sont attendues à partir de lundi midi au Square Victoria en souvenir du mouvement Occupons Montréal, qui avait débuté il y a un an.

Une manif-action devrait être lancée vers 13h30.

Des indignés et des militants ont planifié une journée dont le programme restait secret, dimanche soir. Ils veulent «retourner travailler contre le 1%», d'après le porte-parole Éric Bouthillette.

«C'est de la désobéissance civile qu'on fait», a-t-il dit pour justifier le mystère qui plane autour de cette journée Place du peuple.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 21:51

 

http://www.flickr.com/photos/neukoellnbild/sets/72157631761056596/with/8083626153/

 

 

13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day: demonstrationszug von der axel-springer straße zum hermannplatz; kundgebung auf dem hermannplatz sowie demonstrationszug vom hermannplatz bis zur kottbusser brücke mit mehreren hundert teilnehmerinnen.

© neukoellnbild@yahoo.de
fotografiert für das Umbruch Bildarchiv
Infos unter www.umbruch-bildarchiv.de
éléments pris le 13 oct. 2012.
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
 
 
13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day #
Souscrire à un fil d'infos sur cette page… Fil – S'abonner à l'album "13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day"

13.10.2012 berlin-kreuzberg & neukölln: global noise day

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 21:43

 

 

October 13th, 2012 by Clive Chilvers

 

 

Occupy Exeter participates in Global Noise Day on High Street

Occupy Exeter participates in Global Noise Day on High Street

Occupy Exeter participates in Global Noise Day on High Street

Occupy Exeter participates in Global Noise Day on High Street

 

 

Occupy Exeter organised a tour of all the companies they allege of dodging tax, starting at Boots and then moving onto the Exeter branches of Topshop, HSBC bank, Vodophone, Barclays, Tesco and RBS Bank.

As part of GlobalNoise Occupy Exeter Red Coats organised a tour of all the companies they alledge of dodging tax, starting at Boots pharmacy, they then moved onto the Exeter branches of Topshop, HSBC bank, Vodophone, Barclays, Tesco and final culminated their march outside RBS Bank, on Southernhay Green where they had a general assembly.

Around twenty local activist took part in the action, which was timed to take place in many other locations around the World. So this day of global pot-banging is to mark last years raise of the Occupy movement and to demonstrate locally and globally that the movement is still alive, still taking action and is still highlighting alleged corporate wrong-doings

 

 

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 21:39

 

http://occupyfrance.org/13-10-2012/cet-apres-midi-a-paris-13o-globalnoise/infos/1933

 

Cet après-midi à Paris #13o #globalNoise

 

Très forte présence policière serait un euphémisme, entourés, à 1 policier anti-émeute par manifestant, le cortège a cheminé comme une classe de maternelle, entouré par un cordon bleu. Au point d’arrivée, même topo, les sympatisants souhaitant nous rejoindre ont été empêchés, parfois manu militari. Malgrès tout ça notre petit nombre, sous la pluie, a fait un beau parcours bruyant, traversant les beaux quartiers, le Louvre sous les yeux médusés des touristes qui ont tout filmés.

En résumé au pays de Hollande rien n’a changé pour nous, ni pour la liberté d’expression.

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=TBUtdglVPJg&feature=player_embedded

 

 

Publiée le 13 oct. 2012 par NOmoreRETURN

parcours Monceau-Opéra-Assemblée nationale, toujours bien encadrés par la police et la gendarmerie mobile, en huant les banques sur le parcours, et arrivés aux abords de l'assemblée nationale : 'ils ne nous représentent pas'...

 

 

http://bambuser.com/v/3058561

 

https://twitter.com/Nikos_NET/status/257186105085022211

 

https://twitter.com/Nikos_NET/status/257185717728468993

 

 

 

Pour suivre #13o #globalNoise

 

Absents pour cause de manif, pas de live ici, mais probable streaming sur #occupyfrance.

 

Pour suivre cette journée mondiale de protestation:

 

http://live.globalnoise.net/

 

http://occupystreams.org/item/occupy-world-news-now

 

http://trendsmap.com/topic/%23OK13Global

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22