Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 16:58

 

http://lienenpaysdoc.com/

 

Isolée, l'aide se perd, mais jointe aux autres, à l'heure juste, elle agit. Goethe

cartevertrene4

 

Le pouvoir de l'engagement

 

 Et si j'intégrais un groupement d'achat: pour accéder au site, cliquer ici  

  Les moyens mis en oeuvre par les citoyens pour la survie de l'espèce   voir la rubrique cliquer ici  

 

***********************************************************************************************************************

Bienvenue dans le site Lien en Pays d'ÒC,  le lien par l'information et la mise en relation pour un autre monde possible et indispensable. 

 

 Patrimoine, Economie Sociale et Solidaire , avenir des territoires avec les paysans  de nos ruralités, les porteurs de projet , les consom'acteurs, les acteurs culturels et les médias libres citoyens.  

De nombreuses informations nous parviennent, n'hésitez pas à consulter régulièrement ce site  notamment les rubriques

-les dates à ne pas manquercliquer ici

 Soutien aux solutions et aux projets pour le droit des peuples à se nourrir et à se loger : voir la rubrique

Tissons des liens entre nos territoires et paysvoir la rubrique

Des terres alimentaires et des formations  pour les cultiver: Accéder à la rubrique

 

Offres de premier emploi , et d'emplois d'Economie Sociale et Solidaire cliquer ici

Sentez et Guérir autrement  Accéder à la rubrique et à la pétition pour donner la priorité à l'éducation alimentaire de nos enfants à l'école.

Pour signer la pétition Cliquer ici Patricia PACAUT


Bonjour à toutes et à tous,

Le modèle économique et culturel français à suivre existe comme vous le constaterez avec cette lettre adressée au Ministère.

Pourquoi en période régulière de croissance de chômage, la France et ses territoires ne voulant plus consommer et produire une alimentation empoisonnée des sols jusque dans nos assiettes ne développeraient-ils pas ce modèle de base ainsi défini par des agriculteurs paysans consciencieux ?

La qualité alimentaire dans un monde pollué est un investissement sûr pour l'avenir et les échanges !

Cependant vous le verrez à la suite, de nombreux  barrages institutionnels "les célèbres mille-feuilles d'en haut " s'obstinent à ne pas vouloir changer de cap et  se contredisent constamment.

Vous qui envoyez régulièrement des informations ou qui les lisez, pouvez assurer le bon développement coopératif de cette dynamique sociale populaire d'en bas.

Vous trouverez à la suite sur le site http://lienenpaysdoc.com/ toutes les informations pour construire des relais locaux populaires et préparer des assises pour l'indépendance des médias, de la culture et de l'économie.

Merci pour votre attention .

 

 Cordialement René Chaboy

membre de l'association Pour une Constituante

Pour un autre monde possible et indispensable.

 

Pour une constituante  la réunion organisée par l’Association pour une Constituante à l’ École Normale Supérieure sur la question de la Constituante en Islande a rassemblé environ 140 personnes. Depuis le début des évènements en Islande, nous avons suivi ce processus qui n’est d’ailleurs pas achevé. Il était donc particulièrement opportun et intéressant d’écouter Madame Berglind ASGEIRSDOTTIR, Ambassadeur d’Islande, et M. Michel SALLÉ, docteur en sciences politiques.

Vous pouvez maintenant retrouver le film de cette réunion sur le site de l’Association pour une Constituante www.pouruneconstituante.fr en haut de la page d’accueil.

Le lien direct pour l’article est   http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article647

 Amicalement André Bellon

 

L'occitanisme est un mouvement social.  Il faut que la société porte notre projet et nos propositions

 

Adissiatz,
La démarche autour du Manifeste Occitaniste se poursuit :

Au 28/01/2013 à 16h55
389 personnes
ont signé le Manifeste Occitaniste !


 

affiche 1

Rendez-vous à Toulouse jeudi 31 janvier à partir de 20h30,

en présence de Guilhèm Latrubesse (conseiller régional Midi-Pyrénées) et David Grosclaude (conseiller régional d'Aquitaine)
cc1e3b_4c10d05faf646d15f9abf6f1d27a7f65_png_srz_258_338_75_22_0_50_1_20_0

Voir toutes les rencontres régionales: Cliquer ici 


 

 

 

France face à la crise . Pour qui travaillent-ils?  Accéder à la rubrique

 

france-face-a-la-crise1-400x471

 

Lettre ouverte à  l’attention de Monsieur Stéphane Le Foll
Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt
78, rue de Varenne
75349 Paris SP 07    

telecharger-la-fiche-pdf

Ces  propositions  supposent  la revalorisation du rôle politique, administratif et financier des petites communes et départements et de freiner la croissance des centres urbains!

C'est ce qu'à mon sens il faudrait souligner et résister aux pressions qui amalgament écologie et europe, quand c'est exactement le contraire qui se passe.
Amicalement, Christian Berthier membre de l'association pour une constituante
06 29 80 41 16 (nouveau)
01 40 38 13 81

Voir le fichier PDF: Elus ! Osez demander des comptes aux « docteurs en mille-feuilles » !

telecharger-la-fiche-pdf

Contradictions de l'Etat Français et de la CE dans la science de la Vie

http://lienenpaysdoc.com/images/pdf/contradictions.pdf

Des moutons ou des puces..... électroniques?
http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=406

 

 Quel avenir pour la zone euro  ?

Par le Mouvement politique d'émancipation populaire (M'PEP).


Le 26 janvier 2013.


Le Cercle du Libre Examen de l'Université Libre de Bruxelles organisait le 30 novembre 2012 un débat sur le thème "Quel avenir pour la zone euro ?" Sont intervenus :

  • Jacques Nikonoff, ancien élève de l'ENA, ex-Attaché financier à New York, Professeur associé à l'Institut d'études européennes de l'Université Paris 8, Porte-parole du M'PEP.
  • Jean-Christophe Defraigne, PhD in Economics (ULB), Professeur à l'ULC, l'IAG et les FUSL.
  • Henri Houben, Docteur en économie, Chercheur au GRESEA et à l'Institut d'études marxistes, Membre du secrétariat d'ATTAC Bruxelles 1.

Pour accéder aux vidéos du débat, cliquez ci-dessous :


Dans RAGEMAG du 28 novembre, un entretien avec Jacques Nikonoff : « La lutte collective est une nécessité ». Pour accéder à l'article, cliquez ci-dessous :


Le "CAC 40" et ses ficelles
http://www.alternatives-economiques.fr/fic_bdd/article_pdf_fichier/1274372604_cac40_3.swf

The Brussels Business Mais Qui Contrôle Vraiment l'Europe ?

Un film documentaire sur l’influence grandissante des lobbies sur le processus de décision dans les institutions européennes. Le film explore les opérations et les opportunités du Business Bruxellois ainsi que ses répercussions.

http://www.dailymotion.com/video/xv76ae_the-brussels-business_news

ERT - European Round Table, la Voix de l'Industrie (1 )  Lire l'article   

 Ert - European Round Table, la table ronde au travail (2)   

  Lire l'article 

 

9782910846244fs1111111 

Pour  télécharger le livre telecharger-la-fiche-pdf

 

 


 

sts3466_43f

 

Du 6 au 9 Février 2013 au Goethéanum en Suisse

Congrès international. Alliances pour la terre: rencontre du mouvement bio-dynamique
Voir le programme et la fiche d'inscription

logobiodynamietelecharger-la-fiche-pdf
Le site du Mouvement de l'Agriculture Bio-Dynamique http://www.bio-dynamie.org/

L'école de Beaujeu et les précurseurs de la bio
http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre-l-ecole-de-beaujeu-et-les-precurseurs-de-la-bio-2-2013-01-26

 Le savoir vivre ensemble est une des problématiques sociétales 
qui invitent à reconsidérérer l'organisation de la cité
où chaque
composante doit trouver son espace.


Il devient alors opportun autant qu'urgent de s'interroger sur l'élaboration d'un nouveau contrat éducatif qui soit fondé sur la construction de répertoires qui intègrent résolument l'interculturalité et le plurilinguisme. Voir « TERRITOIRES ET DEMOCRATIE CULTURELLE : VERS UN NOUVEAU CONTRAT EDUCATIF » Pdf ci-contre http://lienenpaysdoc.com/images/pdf/prscolloquedelamesce.pdf

 

République!

 

Au moment où la France s’engage dans un conflit armé, à l’heure où les vieilles dames sont renvoyées des maisons de retraite  et les petites filles recherchées par la police dans les cantines, au moment où le chômage bat des records, il peut apparaître étrange de consacrer un éditorial au Conseil Constitutionnel. Apparaître seulement

Les français se rendent sans doute mal compte encore du fait que le Conseil Constitutionnel tel qu’il est actuellement composé
et organisé constitue un gouvernement parallèle. Il peut s’opposer aux initiatives de l’exécutif et aux décisions du législatif. Il peut aussi, depuis l’institution de la Question Prioritaire Constitutionnelle (QPC) se substituer à l’autorité judiciaire...

Lire la suite dans l' Editorial de la lettre N°66 du groupe République !:

Le Conseil Constitutionnel: un extraterrestre

 

Le jeu des devinettes
http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article648

PARITE et Les Marianne de la Diversité
Bonjour !
Je viens de signer la pétition "La limitation du cumul des mandats, c'est maintenant !" sur Change.org.
C'est une cause importante. Seriez-vous prêt(e) à signer cette pétition vous aussi ? Voici le lien :
http://www.change.org/fr/pétitions/la-limitation-du-cumul-des-mandats-c-est-maintenant
Merci! René

 

 L'Islande a donné une leçon de démocratie au Monde .

a77d0367c7008c8cd21abe4050b361a2En avez-vous entendu parlé ?  Lire l'article

En Islande les ressources naturelles sont maintenant "détenues par le peuple":    accéder à la rubrique

L'Islande se réjouit d'avoir abandonné ses banques : lire l'article

Quand l'Islande réinvente la Démocratie:  lire l'article   

Divorce entre le peuple et les politiques : la confiance est-elle définitivement morte
http://www.franceinter.fr/emission-cause-commune-tu-m-interesses-divorce-entre-le-peuple-et-les-politiques-la-confiance-est-el

Guerre du Mali et stratégie pour une défense française par les invités de Médiapart

La France au Mali: repérer les médiamensonges  par le journaliste indépendant Michel Collon

Gagner la bataille diplomatique par l'économiste Samir Amin


Hollande ne sait plus ce qu'il a dit, alors sait-il encore ce qu'il fait ? par le journal hebdomadaire Voix de la Russie 


Mali contamination à l'uranium : découvrez les vrais terroristes: accéder à la rubrique
 

Élections départementales : les attentes des citoyens risquent d’être dévoyées: lire l'article

 

lavoz20-20banner_fr_web320


Visionnez la bande annonce ici : http://vimeo.com/mosaicproject/trailerfr Plus d’info : www.lavoixduvent.org/  

Appel à participation ! Aidez nous à diffuser et projeter ce film Ce film est particulièrement adapté pour initier une réflexion autour du changement nécessaire...et sa mise en pratique. Les thèmes abordés dans le film sont multiples et transversaux :Agroécologie,Permaculture, Décroissance, Souveraineté Alimentaire, Ecologie profonde, Transition, Coopératives Intégrales, Démocratie Réelle... Vous avez été nombreux à nous soutenir pour financer et produire la réalisation dufilm jusqu’à sa sortie. Nous faisons de nouveau appel à vous pour la diffusion de ce film transformateur. Nous souhaitons promouvoir une diffusion du film à l’image de son contenu : à petite échelle, spontanée, par essaimage, de manière autogérée. Contactez nous pour organiser les détails : par mail lavoixduvent@mosaicproject.net

 

EDITO :

Pour 2013, FAUTE DE PROSPERITE financière, nous préconisons la prospérité sociètale par une réelle évolution de la SANTE PREVENTIVE EN FRANCE, comme pratiquée dans la plupart des pays européens.

LA SANTE est naturelle, elle précède la maladie, voir ce qui nous rend malades ! Les instances nationales pour raisons économiques et sociales seront bientôt CONTRAINTES de privilégier, avant tout autre intérêt, la santé de l'humain et revoir la politique de santé préventive et naturelle... [Lire la suite]

La situation actuelle de la médecine est paradoxale !
Alors que les progrès de l'hygiène ont permis de maitriser beaucoup de maladies ancestrales et que les performances techniques sont au "top" !
les coûts de la santé sont en pleine expansion et pourtant le niveau de santé général se dégrade :
les maladies émergentes prolifèrent : cancers, maladies métaboliques, cardio-vasculaires, troubles neuropsychologiques, suicides , etc... [Lire la suite]

 

Pétition pour donner la priorité à l'éducation alimentaire de nos enfants à l'école: Accéder à la rubrique

 


Infos à la une :

Débat national : transition énergétique
http://www.natura-sciences.com/energie/transition-energetique/debat-national-transition-energetique427.html

 Le problème des retraites dans un monde vieillissant

http://www.imf.org/external/pubs/ft/fandd/fre/2006/09/pdf/Turner.pdf

Vers une baisse des allocations chômage des cadres ?

http://news.fr.msn.com/m6-actualite/france/que-fait-le-gouvernement-pour-lemploi

Les plantes les plus indiquées pour la chimiothérapie et antis cancers

http://www.najah-dali.com/2013/01/22/les-plantes-les-plus-indiquees-pour-la-chimiotherapie-et-antis-cancers/

Reportage de TF1 sur le moteur Pentone !!

Amelioration des performances des moteurs thermiques et economies de carburants et de pollutions ..
http://www.youtube.com/watch?v=-D7d_FkEg0A

La confédération paysanne s'attaque à la " loi Hadopi " des semences : Lire l'article

Le FMI s'est trompé et fait son meaculpa : Lire l'article

  Comment détecter la fraude en entreprise: Lire l'article

  Mouvement des chiffons blancs
Mouvement possible des citoyens en colère , révoltés ,indignés , mouvement de rassemblements des organisations de la base syndicale , des associations ,fondations ,ong, pour la créations d'un conseil de sages issues de leurs combat en communs ou pas http://www.dailymotion.com/video/xotqdb_mouvement-des-chiffons-blancs-tous-ensembles-on-peut-changer-le-monde_news#.UPq38_Jkl48
Facebook  https://www.facebook.com/media/set/?set=a.4177141792096.2181660.1390910441&type=1

une-lea-n-66-hd.jpgVous pouvez vous abonner à la version numérique en cliquant ici


Actualités locales 

 

Béarn : la précarité et la demande d'aide alimentaire explosent: lire l'article

Toulouse et sa région LGV : le spectre du deuxième aéroport

http://www.ladepeche.fr/article/2013/01/10/1532415-lgv-le-spectre-du-deuxieme-aeroport.html

L’association La Serre porte un projet de lieu résidence, de valorisation et de co-création pour des activités innovantes sur le territoire du Grand Toulouse.
http://www.cress-midipyrenees.org/fr/imgdyn/laserre.pdf 

La ville de Muret (31) reprend la gestion de l'eau à Véolia

http://www.frituremag.info/Home-Page/La-ville-de-Muret-31-reprend-la.html

 A tous les élus de France devenez porteurs d'eau : Accéder à la rubrique

Infos sociales et agricoles 82 revitalisation de nos villages Infos sociales et agricoles82de nos villages

hhejihai

Vous trouverez dessins d'actualités, poubelles de l'histoire et autres productions sur le site 

Fédérer et libérer http://fedetlib.overblog.com/

Réformes bancaires des promesses non tenues? lire l'article
 

Le débat rebondit sur la séparation des banques
http://economie.lefigaro.fr/_societes/separation-banques.html

 


Pourquoi est-il si difficile de verdir la fiscalité française?

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=345:pourquoi-est-il-si-difficile-de-verdir-la-fiscalite-francaise-&catid=13:agenda&Itemid=59

1783632_3_77e1_le-plus-vieil-arbre-du-monde-a-fulufjallet_64127d18cf6bedb646d0d3088069e8b5

Les forêts poumons de la terre sont menacées de dépérissement

 

 L'Ecologiste n°38, en kiosque jusqu'en février.

L'enjeu essentiel, majeur, énorme, colossal, premier : le maintien de l'équilibre des écosystèmes. Même la Banque mondiale vient d'affirmer dans un rapport que si rien n'est fait, nous allons vers un "cataclysme climatique".

Librairie en ligne: port offert pour toute commande


Pourquoi est-il si difficile de verdir la fiscalité française?: Accéder à la rubrique  

 

ogmEt toujours les OGM

leur culture augmenterait les herbicides de 72%
http://lesbrindherbes.org/2013/01/12/ogm-leur-culture-en-europe-augmenterait-les-herbicides-de-72/

 

Nous avons plus besoin des abeilles que des OGM ! Bonjour à toutes et à tous,

Et nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2013 !

Vous avez signé notre pétition www.ogm-abeille.org pour une protection de l’apiculture et des consommateurs face aux OGM.

Aujourd’hui, la pétition a réuni plus de 300 000 signatures. Nous vous remercions très chaleureusement de votre soutien et nous souhaitons vous tenir informés des suites.

Un débat au Parlement européen va s’engager dans les semaines à venir et jusqu’à mai 2013.
Dans ce contexte, nous serons auditionnés par la Commission des pétitions du Parlement européen le 21 janvier.
Par ailleurs, nous remettrons les signatures à la fin du débat parlementaire, en mai 2013.

Il est donc encore temps de diffuser notre pétition !
Vous pouvez la faire signer en version électronique ou papier jusqu’au mois de mai.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.ogm-abeille.org

Financez nos ruches  http://www.beesforworld.org/

 

1357232967_hsai12_couvL'Occident et le monde

Explosion du chômage - des jeunes notamment - en Espagne, au Portugal mais aussi en France, énormes sacrifices consentis par l'ensemble de la société en Grèce, paupérisation et inquiétudes ailleurs. De 2012, nous retiendrons l'idée d'une Europe qui se porte mal

Feuilleter gratuitement ce numéro en version électronique

Marché du travail : liberté, inégalité, flexibilité

Feuilleter gratuitement ce numéro en version électronique

 logo alternatives conomiques

L'Europe a besoin de sens cliquer ici

Un diplôme, et après ?

Comprendre la crise (3e édition entièrement mise à jour et enrichie)

lettre d'information d'Alternatives économiques cliquez ici

A qui profite la dette ?:  Voir la rubrique

 Partenariats Espaces Publics Numériques et Pôle Emploi : marché de dupes?  Lire la rubrique

 Peut-on sortir de la fracture du numérique sans rechercher à combler la fracture entre les dits "élites de la nation" et le peuple?: cliquer ici

L'économie Sociale et Solidaire: une réponse à la crise? Capitalisme, territoires et démocratie: accéder à la rubrique

Un choix de Société: projets stériles et nuisibles ou projets fertiles?: accéder à la rubrique

 


2013 Un monde nouveau plus équitable rempli d'engagements et de solutions solidaires, coopératives, fraternelles ?

 

hol 

Vers un monde plus lumineux dans les pensées et dans les actes politiques ? 

 

Comment articuler liberté individuelle et bien commun?:

Pour écouter ou réécouter l'émission
http://www.franceinter.fr/emission-cause-commune-tu-m-interesses-comment-articuler-liberte-individuelle-et-bien-commun

Vive la liberté ( chronique n°2 ) de l'association pour une Constituante

http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article637 

La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur le site de l'association  mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans les esprits, dans la manière de penser.

  Par ailleurs, nombreux sont les citoyens qui, tout en étant d’accord sur l’objectif, se demandent comment faire en sorte que les constituants ne soient pas identiques aux élus sortants.

notre ami Alain Persat, membre du cercle de Marseille, essaye dans le texte ci-dessous d’approfondir cette questions. Il ne l’épuise évidemment pas. Il n’est qu’un élément de débat. Nous attendons donc les réactions, les contradictions, voire des textes concurrents.

http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article639

 

La monnaie du pouvoir d'achat au pouvoir d'être - Une crise en trompe l'oeil 

Conférences de Philippe Derudder : accéder à la rubrique

" Tu joues tous les jours avec la lumière de l'univers "  Pablo Neruda

 

Exemple de démocratie locale : Marseille en Mouvement / Marseille autrement

( la campagne municipale de 2014 est déjà prête à Marseille ) 

Manifeste-Actions du collectif des GABIANS (Groupe d'Actions pour le Bien commun et les Alternatives Nouvelles et Solidaires)

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=337:le-manifeste-et-les-signataires-du-collectif-des-gabians&catid=13:agenda&Itemid=59

 


Partager cet article
Repost0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 20:46

 

Rue89 - Place de la Toile 28/01/2013 à 18h57
France Culture"
Sophie Caillat | Journaliste Rue89

 

 

Quel est l’impact écologique du téléphone portable, d’Internet, et de tout ce que nous appelons les « TIC » (pour technologies de l’information et de la communication) ?

Il est très rare de s’interroger sur les « faces cachées de l’immatérialité », la pollution des composants électroniques en fin de vie, la pression sur les matières premières que fait peser la course technologique, la consommation d’énergie colossale générée par tous ces appareils que depuis peu nous utilisons au quotidien.

Pour en parler, dans le cadre du partenariat avec Place de la Toile, le magazine des cultures numériques de France Culture, nous avons invité trois des huit auteurs d’un ouvrage de référence, « Impacts écologiques des Technologies de l’Information et de la Communication »* (EDP Sciences Edition, 21 euros).

Sont présents ce samedi 26 janvier au micro de Xavier de la Porte et de Rue89 :

  • Philippe Balin, ingénieur et consultant à Solcap21 ;
  • Françoise Berthoud, directrice du groupe de recherche EcoInfo au CNRS ;
  • Cédric Gossart, maître de conférences à l’institut Mines-Telecom.

 

 

500 milliards d’e-mails par jour

A première vue, un courrier électronique qui transporte vos données numériques est plus écologique qu’un courrier physique qui doit utiliser camion, train, avion. Mais c’est oublier que pour envoyer un e-mail, il vous faut un ordinateur, des réseaux de communication, des serveurs de stockage... et surtout, on en envoie beaucoup plus qu’on n’a jamais envoyé de courriers.

L’utilisation d’un téléphone portable dix minutes par jour représente l’équivalent de 80 km en voiture, rappellent les auteurs. Un chiffre en soi pas très élevé... sauf qu’il faut le multiplier par six milliards, soit le nombre de portables dans le monde !

L’Ademe, l’agence de la maîtrise de l’énergie, estimait dans un rapport paru en 2011 qu’en 2013 le nombre de courriers électroniques échangés dépasserait les 500 milliards par jour (spams inclus). Au rythme où l’on va, la contribution des TIC aux émissions de gaz à effet de serre pourrait passer de 2% en 2005 à 4% en 2020.

Il est donc urgent de réfléchir à une consommation plus responsable de ces outils. D’autant que les réserves de certains métaux, comme le lithium des batteries, sont estimées à seulement 10 à 15 ans.

Une pression sur les ressources « insoutenable »

 


cycle de vie (DR)

 

Dans l’ouvrage qu’ils ont rédigé, nos trois invités ont utilisé la méthode de l’analyse du cycle de vie, qui intègre l’impact environnemental d’un produit pour sa phase de production, d’utilisation et sa fin de vie. Philippe Balin a utilement précisé que :

« Souvent, on parle de l’impact CO2, mais c’est l’arbre qui cache la forêt. La pression sur les ressources non renouvelables, notamment les métaux, devient insoutenable. »

Par exemple, l’extraction de silicium, utilisé pour fabriquer les écrans de portables et d’iPad, nécessite beaucoup d’eau, « obligeant les riverains des mines dans les pays en développement à aller chercher de l’eau beaucoup plus loin », ajoute-t-il.

Cédric Gossart nous fait part des conclusions tirées des 400 références du livre :

  • l’impact le plus important de ces technologies se situe avant la phase d’utilisation, d’où l’importance de réduire non seulement la consommation mais aussi les achats ;
  • dans un téléphone portable, c’est l’écran qui est le plus impactant, puis l’électronique, et enfin la batterie et le chargeur ;
  • dans un ordinateur, la carte mère représente 8% du poids, mais 54% du PC en terme d’impact écologique.

Les bonnes pratiques à retenir

Les requêtes

Il y a trois ans, une étude avait fait du bruit en affirmant qu’une requête Google émettait 7g de CO2, soit autant que de faire chauffer une demi-bouilloire. On avait appris juste après que l’étude était biaisée.

Une seule chose est sûre : si on sait où on veut aller, « mieux vaut rentrer une adresse URL dans l’explorateur Internet plutôt que de faire appel à un moteur de recherche, car c’est de l’énergie dépensée pour rien », remarque Philippe Balin.

« Il faut énormément d’énergie pour refroidir les serveurs de stockage de données, et surtout pour qu’ils soient en permanence disponibles en cas de panne », rappelle Françoise Berthoud. Des serveurs qu’on ne voit jamais, mais qui sont la face cachée de ce monde immatériel.

Les envois d’emails

L’Ademe nous apprend aussi que « réduire de 10% l’envoi de courriels incluant systématiquement son responsable et un de ses collègues au sein d’une entreprise de 100 personnes permet un gain d’environ 1 tonne équivalent CO2 sur l’année (soit environ 1 aller-retour Paris/New-York) ». De quoi facilement réduire son empreinte carbone !

Les logiciels

Les programmeurs de logiciels utilisent trop souvent des solutions rapides et inélégantes, dites « quick and dirty », alors qu’ils pourraient éco-concevoir les logiciels, estiment les auteurs. Surtout, « l’impossibilité de continuer à faire fonctionner un logiciel avec un appareil datant de 5 ans » génère une obsolescence systémique, explique Françoise Berthoud.

Les appareils

On change en moyenne de téléphone portable tous les 18 mois, de PC tous les trois ans, or c’est la réduction de cette durée d’utilisation qui est la plus néfaste sur l’environnement. Et ce n’est pas parce que le prochain appareil consommera moins que le précédent que c’est une bonne idée d’en changer. A nous de se rappeler que « s’il n’y a pas de client, il n’y a pas de produit », note Philippe Balin.

Le recyclage

Il a beau être prévu par la directive DEEE [PDF], le recyclage des téléphones portables n’est pas encore une réalité : « On est à moins de 30% de collecte sur les 200 millions de TIC mis sur le marché chaque année », souligne Cédric Gossart.

Outre ceux qui croupissent dans nos placards, une partie des déchets part dans les pays en développement, où ils terminent souvent dans des décharges, et où leur dépouillement se fait dans des conditions sanitaires déplorables.

Pour faciliter des comportements plus vertueux, les auteurs préconisent un meilleur affichage de l’impact environnemental de ces matériels, à l’instar de ce qui se fait dans l’électroménager.

*Le livre est signé du groupe de recherche EcoInfo et écrit par huit auteurs. Y ont aussi participé : Amélie Bohas, Carole Charbuilet, Eric Drezet, Jean-Daniel Dubois, Cédric Gossart et Marianne Parry.

 

Publié initialement sur
France Culture
Partager cet article
Repost0
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 22:19

 

 

LE MONDE | 21.04.2012 à 10h10 • Mis à jour le 21.04.2012 à 10h10

 

  
Avec Serval, les mobiles pourront se passer de carte SIM et d'antenne relais. Avec Serval, les mobiles pourront se passer de carte SIM et d'antenne relais. | AFP/JEAN AYISSI

Depuis quelques semaines, les propriétaires d'un téléphone mobile équipé du système Android peuvent télécharger gratuitement un logiciel baptisé Serval. Malgré une arrivée discrète, celui-ci pourrait bouleverser le marché de la téléphonie et remettre en cause le contrôle étatique des réseaux. Pour l'installer, il faut d'abord "rooter" son téléphone, c'est-à-dire désactiver les verrouillages imposés par les opérateurs. Dès lors, Serval permet à un groupe de mobiles de se connecter directement, sans carte SIM ni antenne relais. Il fonctionne selon le principe d'un maillage ("mesh") consistant à créer des réseaux temporaires et mouvants, entièrement décentralisés. Lorsque deux appareils sont proches l'un de l'autre (quelques centaines de mètres), ils se parlent en direct. S'ils sont trop éloignés, les autres téléphones Serval se trouvant dans la même zone captent automatiquement la communication et la retransmettent, de proche en proche – sans que leurs propriétaires aient à faire quoi que ce soit.

Serval a été inventé par Paul Gardner-Stephen, un chercheur australien de l'université Flinders d'Adelaïde, avec l'aide d'étudiants de l'Institut national de sciences appliquées de Lyon (INSA). Selon lui, son invention restaure les vraies potentialités des téléphones mobiles : "Dans les années 1980, les ingénieurs travaillant sur les premiers prototypes avaient imaginé des réseaux mesh, simples et bon marché. Mais les compagnies de téléphone les avaient empêchés de travailler dans cette direction, parce qu'elles voulaient préserver leur modèle pyramidal contrôlé par le haut, hérité du téléphone filaire – techniquement caduc mais commercialement très profitable. Aujourd'hui encore, si les mobiles ne peuvent pas se parler directement au niveau local, c'est parce qu'ils sont verrouillés par les opérateurs, qui obligent les usagers à passer par leurs relais et donc par leurs systèmes de facturation."

Dans sa première mouture, Serval se sert des émetteurs Wi-Fi des téléphones et, en cas de besoin, des bornes Wi-Fi alentour. Mais la prochaine version utilisera directement leur émetteur principal, sur les fréquences GSM – ce qui, en Europe, pourra poser des problèmes juridiques. Encore difficilement mesurables, les répercussions géopolitiques d'une telle invention sont potentiellement importantes. M. Gardner-Stephen souhaite ainsi la déployer en priorité dans des régions du tiers-monde délaissées par les opérateurs de téléphonie, et dans des zones où les réseaux ont été détruits par des catastrophes naturelles. Dans les grandes métropoles, où tout le monde possède un mobile, Serval pourrait aisément créer des réseaux denses et efficaces, échappant à tout contrôle, commercial ou administratif, au grand dam des Etats.

L'équipe de M. Gardner-Stephen a même imaginé un système encore plus puissant : certains téléphones seront spécialement configurés pour servir de relais à tous les autres, y compris ceux qui ne sont pas équipés du logiciel. En novembre 2011, Serval a été primé lors d'un concours de logiciels innovants organisé à Séoul (Corée du Sud). Déjà, des fabricants de mobiles chinois s'y intéressent.

Par Yves Eudes


Partager cet article
Repost0
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 19:39

 

 

 

Rue89 - Paroles de crise 27/01/2013 à 16h01
Thomas Paga | Ecole de journalisme de Sciences Po
Jacob Cigainero | EDJ Sciences Po

 

 

 

 

Rafaela parle de son arrivée au Fac-Lab de Gennevillliers

Rafaela ne tient pas en place. Un café ? Un tour du propriétaire ? Elle passe de la couture à la gravure sur bois d’un tour de chaise, tout en continuant de vous parler de sa dernière trouvaille. Aujourd’hui, c’est un puzzle à trois dimensions pour les enfants, et un sac de cuir inspiré de dessins japonais.

La veille, à la découpeuse laser, elle a fini une boîte en bois où mettre son courrier. Dans un flot de parole incessant, elle égrène ses projets. Elle pense fabriquer des boucles d’oreilles à partir de restes d’un vieil ordinateur, qu’elle tire d’une étagère.

 


La boîte à lettres de Rafaela (Rafaela Ballerini)

 

A l’entendre, elle a tout fait, partout. Originaire du Var, elle a bourlingué à Bruxelles, Londres, Paris, Nice, pour essayer d’y satisfaire son imagination débordante.

Bijoutière de formation, elle se sert de déchets électroniques, de bouts de métal et d’une solide maîtrise de la soudure pour fabriquer ses pièces.

Mais la bijouterie est un monde impitoyable : après une période d’apprentissage de quatre ans, et la fin des avantages qui en découlent pour l’employeur, elle se retrouve au chômage.

Marre des portes qui se ferment

 


Rafaella Ballerini (Crédit photo : Jacob Cigainero)

 

Elle multiplie les expériences, bosse dans une maison de retraite, comme lingère ou réceptionniste dans un hôtel, et s’initie même au tatouage (de la manière la plus sérieuse qui soit, ajoute-t-elle, solennelle).

Un regret, ne pas avoir fait d’études plus longues, elle dont le rêve d’enfant était d’être égyptologue. Un ressentiment, celui d’un jugement constant, de portes qui se ferment devant le manque de qualifications.

Mais aujourd’hui, Rafaela est à sa place. Au Fac-Lab de Gennevilliers, qu’accueille l’université de Cergy-Pontoise, elle a trouvé porte grande ouverte et peut exprimer sa créativité à sa guise.

Bricolage 2.0

Les fablabs, (pour « fabrication laboratory »), c’est la troisième révolution industrielle en marche. Depuis une dizaine d’années, ces ateliers de bricolage high-tech autogérés suscitent les plus grands espoirs.

 

 

Grâce à des outils numériques qui contrôlent d’énormes machines (fraiseuses, découpeuses laser, perceuses industrielles), leurs utilisateurs peuvent fabriquer à peu près n’importe quoi.

 

 

L’usine se rapproche de la maison, pour en finir (un jour) avec le travail salarié aliénant, les files d’attente au supermarché, l’« obsolescence programmée » ou encore la consommation servile.

Ce « fablab » universitaire ressemble un peu au garage de votre voisin, en plus lumineux.

Du fil de fer, des roues à créneaux, des tubes en tout genre et des plaques de carton ou d’aggloméré peuplent les armoires et s’empilent au sol.

Sur un bureau, l’attraction principale de ce repaire de Géo Trouvetou : une imprimante 3D, qui reproduit patiemment n’importe quel objet dessiné par ordinateur.

Support de beaucoup de fantasmes, cette machine reproduit des objets dessinés sur ordinateur dans un plastique relativement solide.

Le Fac-Lab est une façon pour Rafaela, 39 ans, d’occuper ses journées, et elle est vite devenue une habituée. C’est aussi l’occasion d’ajouter une ligne à son CV : l’informatique, dont elle ne savait rien, est désormais dans sa vie quotidienne.

Elle a appris au contact des usagers du lieu, qui portent haut les valeurs des « hackers ». Le tryptique « participer, partager, documenter » est leur devise, et chaque machine est construite grâce à des plans librement disponibles sur Internet.

 


Logo du faclab (Jacob Cigainero)

 

Ici, pas d’appropriation marchande du savoir. Une webcam épie même chaque mouvement du Fac-Lab au bénéfice des autres membres du réseau à l’étranger, et un écran affiche en retour l’activité des autres fablabs à travers l’Europe.

Pour Rafaela, comme pour tous les occupants du lieu, la crise est moins une affaire de « pouvoir d’achat » que d’urgence à satisfaire un besoin artistique, de capacité à fabriquer quelque chose avec trois bouts de ficelles et du contreplaqué. C’est une opportunité de s’exprimer à mains nues, sans condition de diplôme, de qualification, sans discipline imposée.

 

 

Rafaela parle partage du savoir et recyclage

Ici, tout le monde entre et sort à sa guise, sous l’œil bienveillant d’Olivier Gendrin, le « gentil organisateur » du lieu, qui s’affaire au nettoyage des machines. La plupart sont fabriquées par les usagers, chacun avec une histoire à part.

Josiane, 50 ans de dur labeur chez Saint Laurent, a apporté ses dernières créations de cuir, et dévoile son projet au long cours : la reproduction sur commande de l’habit de mariage de Frédéric II de Prusse avec Elisabeth-Christine de Brunswick-Bevern en 1733, complété d’ampoules lumineuses, pour un collectionneur fantasque.

 


Quelques uns des objets fabriqués au fablab (Jacob Cigainero)

 

Quand Josiane débarque, on comprend ce que Rafaela recherche ici. Une accolade, des friandises distribuées à la galerie, une amitié franche.

C’est aussi un renouveau constant d’idées, de projets à mener seul ou à plusieurs. La compétition mise au rebut, à la faveur d’une recherche libre de créativité.

On parle aussi des absents, de Paul, architecte touche à tout, qui fabrique ici les maquettes de ses décors d’opéra, ou d’Henri, très engagé dans la récupération et l’insertion des chômeurs dans une association parisienne.

Les rouages du fablab

Les machines du fablab de Gennevilliers ne sont presque jamais à l’arrêt. Des architectes viennent y construire leurs maquettes, les designers leurs prototypes.

 

La découpeuse laser est la plus sollicitée. En jouant sur deux faisceaux laser, on peut creuser des sillons dans le carton, le bois et certains métaux, pour les graver ou les découper selon un design assisté par ordinateur.

 

L’imprimante 3D remporte, elle, un succès d’estime, mais elle ne peut fabriquer que de petites pièces en plastique. Presque toutes les pièces qui la composent sont « imprimables ». Une imprimante « mère » a d’ailleurs engendré une « fille », placée à ses côtés.

Adel, 28 ans, a monté lui-même une imprimante 3D et a déjà à son actif plusieurs inventions, dont un porte-lunettes 3D pour remplacer les montures incommodes des cinémas. Il résume assez bien l’esprit du lieu :

« En fait, c’est moins une révolution industrielle qu’un club de quartier, un endroit ou l’on se retrouve. »

Ici, Rafaela respire. Sa passion lui vient aussi d’un attachement militant à l’anti-consumérisme.

Une question de « décence » : elle est révoltée qu’on puisse jeter une machine à laver à cause d’une pièce défaillante, qu’on ne sache plus être autonome, qu’on dépende autant de la grande distribution pour le moindre pépin.

C’est aussi sa nostalgie d’une époque ou la valeur d’usage de l’objet était la norme, plutôt que la déférence actuelle envers l’objet-roi.

Le FabLab n’est pas le grand soir, il ne règlera pas la crise, ni ne sortira Rafaela du chômage. Mais en attendant, il lui redonne le sourire.

 


Les maquettes de Paul, architecte (Jacob Cigainero)

 

MERCI RIVERAINS ! Thomas Paga, Jacob Cigainero
Partager cet article
Repost0
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 00:26

 

http://consocollaborative.com/1704-100-sites-de-consommation-collaborative.html

 

 

(Publiée une première fois en Juin 2011 et actualisée trente fois depuis)

 

Voici une première tentative (à ma connaissance) de création d’une liste d’initiatives françaises (ou ayant des activités en France) pouvant se rapporter à la Consommation Collaborative. Même si cette liste vise une certaine exhaustivité, elle est évidemment incomplète et des précisions mériteraient d’être apportées pour mettre en lumière les différences entre les services. Je compte sur vos commentaires pour compléter et apporter des précisions à cette liste que vous retrouverez ensuite de façon permanente ici. Le parti pris a été d’inclure des initiatives se situant aux limites de la consommation collaborative mais qui méritaient d’être mises en avant pour l’innovation sociale qu’elles représentent. N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ce parti pris d’ailleurs.

Cette liste a été établie de manière collaborative avec le collectif OuiShare

Alimentation

 

Achat groupé direct au producteur
Don / Vente de produits issus de son jardin
Colunching
Cours de cuisine collaboratifs

 

Votre propre menu à la carte d’un restaurant

Recevez / Allez manger chez des locaux

Petits plats fait maison
Rencontres et partage culinaire
Jardinage
Location/Revente/Don/Echange/Troc/Envoi de biens matériels
Location d’objets entre particuliers
Location de machines à laver entre voisins
Echange/Troc d’objets
Echange définitif de maisons
Troc dynamique
Vide-Dressing
Troc de fringues
Livres
Don d’objets
Envoyer ses lettres et colis entre particuliers

 

Transport
Location de voitures entre particuliers
Autopartage
Covoiturage
Covoiturage de colis
Transport adapté, partagé et insertion
Parking chez l’habitant
Partage d’informations sur le stationnement

 

Communauté d’écomobilité

 

Voyages
Location de logement chez l’habitant
Couchsurfing
Manger chez un local
Vivre des expériences de tourisme avec des locaux
Organisation de voyage collaboratif
Partage d’expériences de voyage
Echange de Maisons

 

Accessoires et cadeaux
Tous types d’artisanat
Location de sacs à main et accessoires de mode
Location de lunettes

 

Location d’équipement pour enfants
Location de jouets
Location d’équipement
Finance collaborative
Financement collaboratif de projets (Crowdfunding)
Prêt entre partiuliers
Echange / Troc de services

Se rendre service à proximité

 

Garde d’animaux entre particuliers

 

Communautés

Echange / Troc de Compétences
Echange de biens et de services entre entreprises

 

Education Collaborative
Suivez les cours d’un expert : « l’université 2.0″

 

Suivez les cours d’un mentor par vidéo-bulle

Habitat
Colocation
Contruction d’habitat participatif
Voisinage
Coworking et Partage de Bureaux
Partage de bureaux

 

Espaces de coworking

Recyclage
Partage de gestes et idées écologiques
Partager cet article
Repost0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 18:21

 

http://www.bastamag.net/article2844.html

Par Mickaël Correia (18 décembre 2012)

 


Ils désenclavent des territoires, frappés d’exclusion numérique. Ils développent des réseaux Internet autonomes en zone de montagne, installent des panneaux solaires organiques, ou permettent à des webradios locales d’émerger. Et peuvent même transformer des abreuvoirs abandonnés en jacuzzis écolos. Les « hackerspaces », espaces conviviaux de création d’outils technologiques, essaiment en milieu rural. Entretien avec Philippe Langlois, à l’origine du premier hackerspace français.

 

 

Pouvez-vous définir ce que sont les hackerspaces ?

Philippe Langlois : Un hackerspace est un lieu physique autonome qui rassemble des gens autour de projets qui ont trait à la technologie. On parle souvent dans les médias des « méchants pirates informatiques », mais les hackerspaces sont loin de tout ça : nous sommes simplement des personnes qui se réapproprient la technologie de façon conviviale, indépendante et créative. L’objectif est de créer soi-même des outils réappropriables et réplicables par tous, diffusés de façon libre et gratuite et que l’on peut modifier, améliorer.

Les hackerspaces sont nés en Allemagne dans les années 1990 mais se sont véritablement développés en 2005. On en compte désormais plus de 500 à travers le monde, ils regroupent environ 40 000 personnes. À l’origine, ce sont des individus issus des milieux de l’open source et du logiciel libre [1] qui ont transposé leurs façons de faire dans le monde physique tout en démocratisant des savoir-faire technologiques.

Quels sont les projets qui en émergent ? Comment interrogent-ils votre rapport à la technologie ?

Il y a des projets portés sur l’autonomie énergétique, la cartographie participative, l’art numérique, mais aussi le recyclage local de plastique ou encore la dépollution. Notre rapport à la technologie est centré autour de plusieurs notions dont, en premier, celle d’être dans le plaisir et dans la création positive. Ensuite, il y a le fait que ça ne doit pas bénéficier qu’à un groupe restreint de personnes mais bien à l’ensemble de la société. Enfin, il ne faut pas que l’on soit dans des projets trop conceptuels : on est avant tout dans le « faire ». Dans les hackerspaces, on trouve une éthique basée sur la pratique, le bidouillage, le droit à l’erreur, le tout sans dogmatisme.

Comment les hackerspaces sont-ils arrivés en milieu rural ?

D’abord parce que c’est difficile de tenir un lieu en ville : cela coûte cher, il faut des espaces à la fois grands et pérennes pour créer. Des événements ponctuels ont eu lieu autour des hackerspaces (voir ci-dessous), comme à Péone dans les Alpes-Maritimes en 2010 : le but était, entre autres, de savoir si on pouvait créer un lieu 100% autonome à partir de rien, en pleine nature. Plusieurs de ces rencontres éphémères rurales ont entraîné la création de lieux permanents, des « hackerlands ». Il y en a des dizaines en France, comme le projet Vallée à Conques (Cher) ou à ZAP1 dans l’Allier.

Artistes, ingénieurs, chercheurs, hackers et agriculteurs, nous nous sommes demandés comment les technologies numériques peuvent s’associer à la nature, au patrimoine, à l’agriculture. Nos hackerspaces urbains, avec leur philosophie et leur pratiques, peuvent tout à fait se transposer en milieu rural. On s’est rendu compte que beaucoup de personnes en campagne bidouillaient déjà de la technologie numérique ou étaient issues de cette culture.

Comment ces hackerlands s’intègrent-ils localement ? Que peuvent-ils apporter aux territoires ruraux ?

Les communes rurales sont souvent victimes d’abus de la part des bureaux d’études et de grandes entreprises, qui ont des intérêts financiers. Certains hackerlands se posent comme alternative à ces structures, en devenant un peu des consultants locaux à but non lucratif. Ils répondent à des besoins du milieu rural, notamment le désenclavement numérique, en créant des réseaux Internet indépendants qui fonctionnent dans des zones de montagne ou isolées, en mettant en place des serveurs de démocratie locale, des webradios territoriales, etc. Beaucoup de ces hackerlands travaillent autour des pratiques agricoles ou de l’énergie. Ce sont des espaces ouverts, où l’on est accueilli sans préjugé, dans une optique de « faire ensemble ». Certains créent des modules d’auto-construction reproductibles, des panneaux solaires organiques, des serres automatisées. Et même des jacuzzis à partir d’abreuvoirs abandonnés ! Il y a parfois des initiatives plus ponctuelles comme des expériences en agroforesterie, avec la création de capteurs pour analyser l’activité fongique autour des arbres. On pourrait en somme définir ces lieux comme des laboratoires de recherche ouverts et locaux.

Propos recueillis par Mickaël Correia, Transrural Initiatives

Photo : source


« A Pado loup », un hackerspace éphémère au milieu des montagnes

« Nous cherchons à encourager les gens à passer à l’action, à faire des choses qui puissent les rendre plus autonomes… Le développement et la démocratisation de savoir-faire technologiques dans un cadre rural, c’était l’objectif principal d’A Pado loup », explique Ursula Gastfall, une des organisatrices de ce festival autogéré qui s’est déroulé pour la première fois du 12 au 22 août 2012 à Breuil (Alpes-Maritimes). À plus de 1500 mètres d’altitude, une centaine de personnes d’horizons variés (Espagne, Bretagne, Nord-Pas-de-Calais, Canada…) se sont rassemblées pour constituer cet hackerspace rural et éphémère, suite de l’appel à propositions diffusé par le hackerspace urbain « /tmp/lab/ », installé à Vitry-sur-Seine (94).

Dans le hameau de Pado, près du village de Beuil, la culture du « Do It Yourself » (« Fais le toi-même ») a animé les festivaliers. Ils ont échangé dans le cadre de discussions et d’ateliers d’électronique, d’écologie expérimentale et de performances artistiques. Au programme : fabrication d’éoliennes et de fours solaires, recherche en fermentation, réalisation d’imprimantes 3D, logiciels libres mais aussi concerts, laboratoire de photographie argentique et de lumière… en plein cœur des montagnes alpines.

« Si on regarde l’étymologie de "hacker", cela veut dire "couper du bois", commente Ursula Gastfall. L’autonomie, ça passe par la recherche de solutions pratiques pour répondre à nos besoins dans un contexte particulier ». À Pado, il n’y a ni eau, ni électricité. Les festivaliers ont mis au point un système de récupération d’eau de pluie filtrée avant consommation, ils ont placé des panneaux solaires reliés à des batteries pour alimenter l’appareillage électronique de l’évènement. « J’espère qu’A Pado loup fera des petits, souhaite Ursula Gastfall, que d’autres se motiveront à organiser des évènements sur différents terrains pour donner de la place à la curiosité et à l’inventivité de chacun. »

Mathilde Leriche (Civam de l’Hurepoix)


Articles initialement publiés par Transrural initiatives, revue associative d’information sur le monde rural. Voir leur site. Titre original de l’article : Les hackerspaces essaiment en milieu rural.

Notes

[1] L’open source désigne une pratique d’élaboration de logiciel où le code de base est accessible (mais pas forcément gratuitement) et donc transformable. Le mouvement du logiciel libre prône quant à lui des principes de libre accès à l’information, de mutualisation ou encore de gratuité.

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 18:01

 

http://www.bastamag.net/article2845.html

Par Camille Botella (4 janvier 2013)

 

C’est une épicerie, bar, café concert. Un lieu multi-services que font vivre les habitants d’une commune du Morbihan : vente de produits bio, production de bière locale, livraisons pour les personnes âgées, lieu de débat... Une coopérative au service des habitants, dont tous peuvent devenir copropriétaires. Petite visite guidée à Augan, où se réinvente le vivre-ensemble.

 

 

 

Trouver une alternative au capitalisme marchand tout en créant de l’emploi et en répondant aux besoins locaux ? C’est le défi que se sont lancés en décembre 2009 les 67 associés du Champ Commun, une coopérative de services de proximité à Augan, commune morbihannaise de 1400 habitants. En janvier 2010, ils créent une société (SARL) pour l’exploitation de l’activité économique avec, à la clef, la création d’emplois. Pari réussi puisque aujourd’hui le Champ Commun emploie six salariés et compte plus de cent associés ! Alors que la lutte contre la disparition des services de proximité dans les communes rurales s’organise, le Champ Commun apporte sa pierre à l’édifice.

« On avait envie avant tout de créer un lieu où les gens du village se rencontrent », explique Mathieu Bostyn, co-gérant de la coopérative. L’endroit combine à la fois une alimentation générale et un bar-café, à la programmation musicale et culturelle variée. En plein cœur d’Augan, c’est le lieu où l’on peut se retrouver pour discuter d’un sujet de fond tous les premiers jeudis du mois avec l’association Polen, ou s’initier à la couture avec l’Atelier de Louise et Sandrine. C’est aussi une épicerie, Le Garde-Manger, qui propose des produits bio, locaux, mais pas que.

 

Devenir copropriétaire de l’entreprise

Les gérants veulent soutenir la production paysanne locale et promouvoir une autre manière de consommer. Pour autant, dans un esprit de service commun, l’épicerie a choisi d’être une alimentation générale ouverte à tous les habitants. Et propose une large gamme tous publics, « dans l’idée de faire une alimentation générale populaire, au sens premier du terme », précise Mathieu Bostyn. On y trouve 1 200 références de produits conventionnels, 350 produits issus de l’agriculture biologique et 200 produits locaux.

 

 

Quand la coopérative voit le jour, les premiers associés créent en parallèle une Société civile immobilière pour l’acquisition d’un bien immobilier destiné à accueillir les différentes activités. Ils diffusent un appel à soutien. Différentes modalités sont possibles : premier niveau, devenir copropriétaire de l’entreprise coopérative en prenant une part sociale, « pour faire appel le moins possible au système bancaire ». Mais s’associer au projet collectif peut passer par d’autres chemins, comme participer aux travaux d’aménagement des locaux, via des chantiers participatifs ouverts et orchestrés par une équipe permanente expérimentée dans les métiers du bâtiment.

 

Alimenter le champ des possibles

D’autres responsabilités sont partagées par le collectif : la programmation culturelle du bar, ou encore le lien avec les producteurs locaux pour alimenter les rayons de l’épicerie. Le Champ Commun prend de l’ampleur et de nouveaux projets se greffent progressivement. Toujours dans une dynamique de développement local, une micro-brasserie s’est montée et propose une bière maison au comptoir du café, des livraisons pour les personnes âgées ont lieu plusieurs fois par mois et un projet d’accueil en auberge est en train de naître… avec 101 associés. De quoi alimenter le champ des possibles !

Pour que la gestion collective soit avec et au service de la communauté, ses initiateurs ont adopté, en avril 2012, le statut de Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), permettant ainsi aux salariés, bénévoles, usagers, mais aussi aux collectivités publiques, entreprises et associations, d’être sociétaires.

Camille Botella (membre de l’Afip Bretagne)

Photos : © Le Champ commun

Article publié par Transrural Initiatives, revue associative d’information sur le monde rural.

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 15:18

 

http://gratiferiacharente.jimdo.com/

 

« Amenez ce que vous voulez, ou rien du tout. Repartez avec ce qui vous plaît ».

 

 

une Gratiféria une Gratiféria

N'importe qui peut organiser une Gratiféria, à la seule condition que le lieu soit public, ouvert à tous, et qu'aucun droit d'entrée soit éxigé.
Les dons sont en bons états, et en état de fonctionner.
Nous avons tous dans nos placards, nos garages, une multitude de choses, qui ne nous sert plus.
Bien garder en mémoire, qu'il n'y a pas de récupération politique ou commerciale.
Libérez vous de tout ces objets inertes, et donnez leurs une seconde vie, en les offrant en cadeau à d'autres.

Citation de Gandhi :

 " Garder en possession un objet dont on n'a pas besoin, est un vol "

 

 

 

                                                                        ***************************************

 

http://www.liensechangesactions.org/?p=243

 

GratiferiaCharente

 

Les gratiferias qui fleurissent dans toute l’Amérique du sud sont des marchés gratuits où l’on donne – sans rien attendre en retour – ce qui nous encombre et dont on a pas besoin. C’est aussi des lieux de culture, de fête, avec la venue d’artistes, de conférences… où tout, absolument tout, est gratuit. De l’entrée à la sortie. Un seul mot d’ordre : « Amenez ce que vous voulez, ou rien du tout. Repartez avec ce qui vous plaît ».

Comment organiser une Gratiféria ?

1) Prévoir de constituer une petite équipe. Si vous avez dans vos connaissances une association qui pourrait vous couvrir avec leur assurance, c’est parfait, la mairie en demandera une.

2) Trouver un endroit, lieu ou vous aimeriez l’organiser. En hiver, une salle semble préférable.

3) Se rapprocher de la mairie pour demander l’autorisation et la mise à disposition gratuitement du lieu, et de matériels éventuels(chaises, tables, chauffage). C’est important qu’ils comprennent l’esprit de la Gratiféria, tout est gratuit.

N’hésitez pas à sortir les articles de presse qui sont sortis en Charente (ou autres régions), afin de constituer un petit support pour le maire et les adjoints. Certains en auront peut-être déjà entendu parlé, sans trop savoir en quoi cela consiste.

En général, il faudra 1 mois parfois moins pour l’autorisation, comme cela est débattu en conseil et qu’ils ne réunissent pas toutes les semaines, autant être prévoyant.

4) Sortir une affiche.

5) Demander à vos amis de partager et de vous aider à diffuser l’information et l’affiche tout autour du lieu. Ex : école, commerce, magasin bio, ….

6) Contacter les médias, presse locale, radio, tout doit être fait dans la gratuité,  encore une fois. Faites leur l’écho des articles de presse déjà sorti, du reportage sur M6 ; ils devraient y trouver de l’intérêt. L’idéal étant qu’ils en parlent la semaine juste avant. Nous avons pris l’habitude de les relancer la semaine avant la Gratiféria.

Faites appels à vos amis pour mettre en commun des savoir (création d’une affiche), du matériels, bâches, feutres, papier, panneaux informatifs, tout ce dont vous pensez nécessaire pour le bon déroulement de votre Gratiféria.

Sur place créé un petit espace pour partager du café, du thé des gâteaux, etc…créer un espace de partage, et prenez beaucoup de plaisir.

Un mode d’emploi proposé par la Gratiféria de Charente.

 


Partager cet article
Repost0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 14:23
http://lienenpaysdoc.com/index.php
Liens en Pays d'OC

Accueil

 

 

"Isolée, l'aide se perd, mais jointe aux autres, à l'heure juste, elle agit. Goethe

cartevertrene4

 Et si j'intégrais un groupement d'achat: pour accéder au site, cliquer ici  

  Les moyens mis en oeuvre par les citoyens pour la survie de l'espèce   voir la rubrique cliquer ici  

 

***********************************************************************************************************************

Bienvenue dans le site Lien en Pays d'ÒC,  le lien par l'information et la mise en relation pour un autre monde possible et indispensable. 

 

 Patrimoine, Economie Sociale et Solidaire , avenir des territoires avec les paysans  de nos ruralités, les porteurs de projet , les consom'acteurs, les acteurs culturels et les médias libres citoyens.  

De nombreuses informations nous parviennent, n'hésitez pas à consulter régulièrement ce site  notamment les rubriques

-les dates à ne pas manquercliquer ici

 Soutien aux solutions et aux projets pour le droit des peuples à se nourrir et à se loger : voir la rubrique

Tissons des liens entre nos territoires :  voir la rubrique

Des terres alimentaires et des formations  pour les cultiver

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=182:pour-mieux-comprendre-comment-se-relier-&catid=13:agenda&Itemid=59

Offres de premier emploi , et d'emplois d'Economie Sociale et Solidaire cliquer ici

Sentez et Guérir autrement  Accéder à la rubrique et à la pétition pour donner la priorité à l'éducation alimentaire de nos enfants à l'école.

Pour signer la pétition Cliquer ici Patricia PACAUT


 Bonjour , beaucoup d'entre nous sommes convaincus que 2013 sera un tournant pour la démocratie, pourquoi ne pas s'engager dès maintenant dans ce monde nouveau plus équitable rempli de solutions solidaires, coopératives et fraternelles ?   Tous nos remerciements à ceux qui nous font parvenir les infos utiles pour nous aider à faire évoluer la bonne image de la démocratie en France, en Europe et sur la  Planète.

 

 Cordialement René Chaboy

membre de l'association Pour une Constituante

Pour un autre monde possible et indispensable.

 

Commençons l'année 2013 par une bonne nouvelle : l'Islande a donné une leçon de démocratie au Monde .

a77d0367c7008c8cd21abe4050b361a2En avez-vous entendu parlé ?  Lire l'article

En Islande les ressources naturelles sont maintenant "détenues par le peuple":    accéder à la rubrique

L'Islande se réjouit d'avoir abandonné ses banques : lire l'article

Conférence sur la Constituante en Islande avec Madame l’ambassadeur : Le mardi 22 janvier 2013 de 17h 45 à 20h à Paris ( 5 ème) à l'Ecole Normale Supérieure salle Dussane (entrée à l’angle de la rue d’Ulm et de la rue Érasme), métros Maubert Mutualité ou cardinal Lemoine. http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article633

Alors même que la presse ignorait cet évènement, nous avons publié un premier article , il y a deux ans, le 29 novembre 2010. http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article349 Pour lire l'article cliquer ici

Le nombre de places étant limité, il serait souhaitable que nous sachions qui va y participer. Vous pouvez vous inscrire  à l’adresse suivante : constituanteislande@gmail.com

L'évènement est annoncé sur Facebook https://www.facebook.com/events/505147159516516/

Quand l'Islande réinvente la Démocratie:  lire l'article   

Élections départementales : les attentes des citoyens risquent d’être dévoyées: lire l'article

ogmEt toujours les OGM

 leur culture augmenterait les herbicides de 72%
http://lesbrindherbes.org/2013/01/12/ogm-leur-culture-en-europe-augmenterait-les-herbicides-de-72/

 

Nous avons plus besoin des abeilles que des OGM !Bonjour à toutes et à tous,

Et nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2013 !

Vous avez signé notre pétition www.ogm-abeille.org pour une protection de l’apiculture et des consommateurs face aux OGM. 

Aujourd’hui, la pétition a réuni plus de 300 000 signatures. Nous vous remercions très chaleureusement de votre soutien et nous souhaitons vous tenir informés des suites.  

 Un débat au Parlement européen va s’engager dans les semaines à venir et jusqu’à mai 2013.
Dans ce contexte, nous serons auditionnés par la Commission des pétitions du Parlement européen le 21 janvier.
Par ailleurs, nous remettrons les signatures à la fin du débat parlementaire, en mai 2013.

Il est donc encore temps de diffuser notre pétition !
Vous pouvez la faire signer en version électronique ou papier jusqu’au mois de mai.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.ogm-abeille.org

Infos à la une :

La confédération paysanne s'attaque à la " loi Hadopi " des semences
http://www.frituremag.info/Home-Page/La-Confederation-paysanne-s.html

Le FMI s'est trompé et fait son meaculpa
http://www.lalibre.be/economie/actualite/article/789261/le-fmi-s-est-trompe-et-fait-son-mea-culpa.html?m_i=eQheJoHP_Cj4dpeVYmJ+IT9RHjMQcGMPWK1F4fvFIXsnDXlKA

Lire : Les patrons de la presse nationale. Tous mauvais de Jean Sern http://www.acrimed.org/article3930.html

Comment détecter la fraude en entreprise

http://business.lesechos.fr/directions-financieres/enjeux/comment-detecter-la-fraude-en-entreprise-3932.php

La croisade contre l'enfouissement de déchets radioactifs à Bure ( Meuse)  et à Soulaines ( Aube)

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/09/09/la-croisade-contre-lenfouissement-de-dechets-radioactifs-a-bure-et-soulaines-michel-gueritte/

Plus jamais ça : le saccage forestier du Plateau d'Avron en Ile-de-France

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3610_deboisement_planteau_Avron.php

Actualités locales 

Béarn : la précarité et la demande d'aide alimentaire explosent: lire l'article

Toulouse et sa région LGV : le spectre du deuxième aéroport

http://www.ladepeche.fr/article/2013/01/10/1532415-lgv-le-spectre-du-deuxieme-aeroport.html

L’association La Serre porte un projet de lieu résidence, de valorisation et de co-création pour des activités innovantes sur le territoire du Grand Toulouse.
http://www.cress-midipyrenees.org/fr/imgdyn/laserre.pdf 

La ville de Muret (31) reprend la gestion de l'eau à Véolia

http://www.frituremag.info/Home-Page/La-ville-de-Muret-31-reprend-la.html

 A tous les élus de France devenez porteurs d'eau
http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=225:leau-cest-la-vie-&catid=13:agenda&Itemid=59

Infos sociales et agricoles 82 revitalisation de nos villages Infos sociales et agricoles82de nos villages

hhejihai

Vous trouverez dessins d'actualités, poubelles de l'histoire et autres productions sur le site 

Fédérer et libérer http://fedetlib.overblog.com/

Réformes bancaires des promesses non tenues? lire l'article
 

Le débat rebondit sur la séparation des banques
http://economie.lefigaro.fr/_societes/separation-banques.html


Servir l'Etat ou servir le peuple ? http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-j-y-suis-ena-promotion-ubu-roi

 

Silence du droit, colère du peuple

Par Dominique Rousseau Professeur à l'école de droit de la Sorbonne Paris-I

«On dit qu’il n’y a point de péril parce qu’il n’y a pas d’émeute. Permettez-moi, Messieurs, de vous dire que vous vous trompez.

Regardez ce qui se passe au sein des classes ouvrières qui, aujourd’hui, je le reconnais, sont tranquilles. voir la suite PDF

telecharger-la-fiche-pdf

 


Pourquoi est-il si difficile de verdir la fiscalité française?

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=345:pourquoi-est-il-si-difficile-de-verdir-la-fiscalite-francaise-&catid=13:agenda&Itemid=59

1783632_3_77e1_le-plus-vieil-arbre-du-monde-a-fulufjallet_64127d18cf6bedb646d0d3088069e8b5

Les forêts poumons de la terre sont menacées de dépérissement

 

 L'Ecologiste n°38, en kiosque jusqu'en février.

L'enjeu essentiel, majeur, énorme, colossal, premier : le maintien de l'équilibre des écosystèmes. Même la Banque mondiale vient d'affirmer dans un rapport que si rien n'est fait, nous allons vers un "cataclysme climatique".

Librairie en ligne: port offert pour toute commande


Pourquoi est-il si difficile de verdir la fiscalité française?

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=345:pourquoi-est-il-si-difficile-de-verdir-la-fiscalite-francaise-&catid=13:agenda&Itemid=59

1357232967_hsai12_couvL'Occident et le monde

Explosion du chômage - des jeunes notamment - en Espagne, au Portugal mais aussi en France, énormes sacrifices consentis par l'ensemble de la société en Grèce, paupérisation et inquiétudes ailleurs. De 2012, nous retiendrons l'idée d'une Europe qui se porte mal

Feuilleter gratuitement ce numéro en version électronique

Marché du travail : liberté, inégalité, flexibilité

Feuilleter gratuitement ce numéro en version électronique

 logo alternatives conomiques

L'Europe a besoin de sens cliquer ici

Un diplôme, et après ?

Comprendre la crise (3e édition entièrement mise à jour et enrichie)

lettre d'information d'Alternatives économiques cliquez ici

A qui profite la dette ?:  Voir la rubrique

 Partenariats Espaces Publics Numériques et Pôle Emploi : marché de dupes?  Lire la rubrique

 Peut-on sortir de la fracture du numérique sans rechercher à combler la fracture entre les dits "élites de la nation" et le peuple?: cliquer ici

L'économie Sociale et Solidaire: une réponse à la crise? Capitalisme, territoires et démocratie: accéder à la rubrique

Un choix de Société: projets stériles et nuisibles ou projets fertiles?: accéder à la rubrique

 


2013 Un monde nouveau plus équitable rempli d'engagements et de solutions solidaires, coopératives, fraternelles ?

 

hol 

Vers un monde plus lumineux dans les pensées et dans les actes politiques ? 

Le pouvoir de l'engagement

telecharger-la-fiche-pdf

 

Comment articuler liberté individuelle et bien commun?:

Pour écouter ou réécouter l'émission
http://www.franceinter.fr/emission-cause-commune-tu-m-interesses-comment-articuler-liberte-individuelle-et-bien-commun

Vive la liberté ( chronique n°2 ) de l'association pour une Constituante

http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article637 

La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur le site de l'association  mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans les esprits, dans la manière de penser.

  Par ailleurs, nombreux sont les citoyens qui, tout en étant d’accord sur l’objectif, se demandent comment faire en sorte que les constituants ne soient pas identiques aux élus sortants.

notre ami Alain Persat, membre du cercle de Marseille, essaye dans le texte ci-dessous d’approfondir cette questions. Il ne l’épuise évidemment pas. Il n’est qu’un élément de débat. Nous attendons donc les réactions, les contradictions, voire des textes concurrents.

http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article639

 

 

La monnaie du pouvoir d'achat au pouvoir d'être - Une crise en trompe l'oeil 

Conférences de Philippe Derudder : accéder à la rubrique

" Tu joues tous les jours avec la lumière de l'univers "  Pablo Neruda

sts3466_43fDu 6 au 9 Février 2013 au Goethéanum en Suisse

Congrès international. Alliances pour la terre: rencontre du mouvement bio-dynamique
Voir le programme et la fiche d'inscription

logobiodynamietelecharger-la-fiche-pdf
Le site du Mouvement de l'Agriculture Bio-Dynamique http://www.bio-dynamie.org/

 

Exemple de démocratie locale : Marseille en Mouvement / Marseille autrement

( la campagne municipale de 2014 est déjà prête à Marseille ) 

Manifeste-Actions du collectif des GABIANS (Groupe d'Actions pour le Bien commun et les Alternatives Nouvelles et Solidaires)

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=337:le-manifeste-et-les-signataires-du-collectif-des-gabians&catid=13:agenda&Itemid=59


bb forum dmocratielr telecharger-la-fiche-pdf

Pour en savoir plus http://opdlm.jimdo.com/                          Participation aux ateliers voir la fichier PDF ci-dessus

405403_293246974065316_1259316145_nForfaits fiscaux : cap vers l’abolition des privilèges !: accéder à la rubrique

 

 

21697_10151206348888551_1189010303_n     Le  site internet de la ZAD

Notre Dame Des Landes : Zone A Défendre: voir la rubrique

Leur folie bétonneuse est générale, notre résistance aussi!  Carte mondiale des grands projets inutiles

La carte est à … Lire la suite →

 

Aéroport Notre Dame des Landes- Lettre de doléance du cercle Nantais de l’Association pour une Constituante au Président de la Républiquehttp://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article644 

 

Pour un choix de Société entre les élites de l'Etat et les acteurs engagés citoyens

voir la suite http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=346:pour-un-choix-de-societe-entre-les-elites-de-letat-et-les-acteurs-engages-citoyens-&catid=13:agenda&Itemid=59

iabgcfbd

La police gaze des enfants et saccage un camp de roms  http://cdv.over-blog.com/

 Entre petite annonce pour grands projets et projets coûteux pour grande faillite quel est le bon choix pour le citoyen?

logo-tdlasso-transp

Petite annonce pour grands projets : l'accès des agriculteurs à la terre : un enjeu de société
http://www.terredeliens.org/spip.php?article625

Association pour la défense de l'activité paysanne http://adap31.overblog.com/ 

Nos voitures carburent-elles à la faim? cliquer ici

 

arton525-9340fVive la Liberté Chronique de l'association pour une constituante

Il ne s'agit plus de bricoler les modifications institutionnelles, mais de rétablir la démocratie dans ses fondements. Nombreuses sont les institutions  citoyennes locales ou nationales s'exprimant pour l'intérêt public,  mais ces initiatives risquent de rester lettres mortes si le système actuel n'est pas réformé en profondeur.

L’Association pour une Constituante présentera désormais une chronique mensuelle sur Radio Aligre, une des dernières radios libres de la bande FM parisienne, indépendance face aux instances financières, politiques, religieuses ou communautaires.Nous vous proposons en pièce jointe la Chronique n°1 de notre émission : Vive la liberté !

C’est André Bellon, Président de l’Association qui intervient au cours de l’émission Voix contre oreille dont vous pouvez écouter la totalité par le lien: http://pouruneconstituante.fr/spip.php?article630



logoUne banque qui veut prêter plus

À l'heure où le système bancaire international est vilipendé, reconnu responsable d'une crise économique sans précédent, où la confiance des usagers dans les banques est violemment ébranlée, où la circulation de l'argent, déconnectée de l'économie réelle, semble animée d'une vie propre et incohérente, il existe en France un établissement bancaire unique, singulier, laboratoire joyeux d'une autre manière de travailler l'argent : la Nef. http://www.france2.fr/emissions/infrarouge/diffusions/14-11-2012_8269

Le grand projet de banque européenne éthique: voulez-vous y participer? Cliquer ici

 

lelabo-logo

Voir la lettre

   bdis-logo

Pour consulter la base de données des initiatives économiques et solidaires ( BDIS)

 

La démocratie près de chez vous

Pour une 6ème République  des territoires  http://www.lecomotive.fr/CP-democratie.pdf

avec les cercles de constituante !

generationtao-66-211x300La reconnaissance du vote blanc adoptée par l'Assemblée Nationale 

Publié par Yves Michel le 23 novembre 2012  Editions Yves Michel : affirmer des valeurs de fraternité,

donner le goût à la citoyenneté ....http://www.yvesmichel.org/

Où l'on reparle du vote blanc par André Bellon
http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article628

 

logopc_20111123155207_20111123155237

Une Europe des citoyens pour renforcer la régulation financière de la zone euro en cohésion avec le parlement européen

- Organiser à l’échelle de l’Europe toute entière un débat citoyen sur les finalités et les méthodes de l’Union.
- Impliquer les citoyens européens et leurs organisations dans des partenariats de co-développement, en particulier avec les pays du pourtour méditerranéen et d'Afrique. http://www.pacte-civique.org/AppeL

 


Développer les circuits courts au sens large: habitat, culture, éducation, et alimentation .

voir http://www.lelabo-ess.org/?-Les-Circuits-courts

 lelabo-logo

 

Droit au logement, transition et retour au village: cliquer ici

  Les coopératives d'habitats : une vieille idée qui refait surface dans le n°61 de Lot en action

http://www.lelotenaction.org/

Tout le monde parle de circuits courts aujourd'hui, mais concrètement qu'est-ce que c'est ?
http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=319:tout-le-monde-parle-de-circuits-courts-aujourdhui-mais-concretement-quest-ce-que-cest-&catid=13:agenda&Itemid=59

 

Inventons une agriculture paysanne et citoyenne d'avenir pour l'économie de la planète

La culture urgente de la biodiversité alimentaire pour commencer à sortir des crises

http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article616

La vérité sur les OGM c'est notre affaire! par Corinne Lepage avocate et femme politique

Stop aux subventions pour la pollution

La bio entre business et projet de société : Voir la rubrique "santé en danger"

Pesticides tueurs d'abeilles : ne laissez pas les lobbys faire la loi !

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=316:pesticides-tueurs-dabeilles-ne-laissez-pas-les-lobbys-faire-la-loi-&catid=13:agenda&Itemid=59

Pétition pour donner la priorité à l'éducation alimentaire de nos enfants à l'école

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=326:equilibrer-votre-alimentation-une-demarche

-volontaire-pour-une-sante-durable-&catid=13:agenda&Itemid=59

Périco Légasse est journaliste et  critique gastronomique. Il célèbre les produits du terroirs à partir desquels est élaborée une cuisine régionale, il publie chez François Bourin un dictionnaire impertinent de la gastronomie qui ne va pas lui valoir que des amis.http://www.franceculture.fr/emission-le-tete-a-tete-perico-legasse-2012-11-25

Voir Observatoire des habitudes alimentaires
http://www.lemangeur-ocha.com/

Pourquoi sommes nous tous concernés?    Voir la rubrique

bandeau-accueil_inra_bandeau_home_nh


Depuis son lancement, le programme PSDR Midi-Pyrénées constitue un outil d’interface privilégié entre acteurs de la recherche et du développement régional, au service d’un développement agricole et rural plus harmonieux et durable.http://www4.inra.fr/psdr-midi-pyrenees/Actualites/Newsletters-PSDR

Agenda des divers formations pour approfondir les itinéraires techniques de la bio en Midi-Pyrénées

Pour participer à ces formations, vous devez impérativement vous inscrire auparavant auprès des organisateurs.

http://www.biomidipyrenees.org/section-21-formations

voir  le site internet de la FRAB Midi Pyrénées pour toutes les activités de la bio en Midi-Pyrénées :www.biomidipyrenees.org

 

Communiqué de l'AFAF ( Association Française d'AgroForesterie ) En partenariat avec les opérateurs de l'arbre champêtre de Midi-Pyrénées, l'AFAF (Association Française d'AgroForesterie) vient de démarrer pour 2 années un programme d'accompagnement de l'agroforesterie dans la région.

A travers notamment des sessions d'information et de discussion, cette démarche prétend porter à connaissance du monde agricole les enjeux de l'agroforesterie et souhaite mobiliser les agriculteurs et les structures qui les accompagnent pour échanger autour de ces pratiques.

Vous trouverez ici une fiche synthétisant les actions prévues.

 


La pollution et la gestion des déchets coûtent très  cher à chaque citoyen.  L'information sociale et économique est gratuite ...pour la collectivité ( ou presque)  puisqu'elle est largement payée par les responsables citoyens des associations

Subventions à la pollution STOP  pour signer : http://stopsubventionspollution.fr.

Oui à la transition énergétique: voir la rubrique

 

Innovation&Développement en énergies renouvelables http://www.sgs-ecogreen.fr/news.php?id=75   

Moins de pain mais toujours des jeux http://www.contrepoints.org/2012/08/02/92453-moins-de-pain-mais-toujours-des-jeux


Une solution: la constituante. Formons des cercles locaux de constituante pour faire évoluer la démocratie cliquer ici

  • D'autres vous permettent de rentrer en contact avec des espaces démocratiques cliquer ici



              "Le savoir est la seule matière qui s'accroit quand on la partage"  Socrate

     entree_site_4 

  • http://www.arthea.ch/index.php?option=com_content&view=article&id=63&Itemid=75

  • Ecoles Steiner Waldorf : accueillir chaque enfant comme une personne unique http://www.steiner-waldorf.org/       

  • Le rôle crucial des enseignants : cliquer ici   
  •    Venez rejoindre le groupe Evenement Quercy Rouergue sur facebook pour développer des rencontres avant l'heure lien ici

    Levez les frontières entre les cultures et les différences pour une bonne coopération planétaire 2012 

  • Citoyen du monde  un statut pour notre temps, la pétition : cliquer ici       

  • Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones: cliquer ici 

     


     Vous trouverez avec les multiples projets et réalisations, les événements , tables rondes citoyen (ne)s: des moyens pour construire ensemble un autre monde possible et indispensable!

     

    N'oubliez pas de cliquer sur les logos et les titres sur le panneau à  droite

      Vous pouvez rejoindre notre blog, et recevoir notre lettre une rubrique d'annonces est à votre disposition pour vos projets liés à l'agriculture et au maraîchage, voir "Actualités"dans la colonne de droite.  Contact   par  le  blog http://lienenpaysdoc.over-blog.com/

     BON VOYAGE dans notre site et merci de le faire connaître à vos ami (e) s , à vos voisin ( e) s ainsi qu' à votre famille . Voir rubrique site mode d'emploi

     René CHABOY, Pdt  de l'association Lien en Pays D'OC, membre de l'association pour une constituante, partisan d'un autre  monde possible et indispensable, correspondant de l'Observatoire des Pratiques de Développement Local et Mondial .

 

 

ça bouge avec Liens en Pays d'Oc !
Partager cet article
Repost0
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 22:57

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=KGwrcVWI6bw#!

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22