Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 17:46

 

Info reçue par mail

 

http://3.bp.blogspot.com/-ek8SKTwO2OA/VLf0wc2ULMI/AAAAAAAAAH0/MsbkUQ9-ah0/s1600/logo%2Bsolidaires%2B30%2Bbandeau%2Bblog%2B2.jpg

 

 

 

 

Communiqué de presse

 

 

Nîmes, le 13 janvier 2017

 

La Mairie de Nîmes expulse l’Union Syndicale

 

Solidaires du Gard... et des milliers de salarié-e-s !!!

 

 

L’Union Syndicale Solidaires du Gard dénonce la décision de la Municipalité de Nîmes d’expulser notre Union Syndicale de son local actuel, situé au 6 rue Porte d'Alès, au prétexte que nous n’avons pas voulu accepter un local alternatif que l'on estime inadapté et surtout trop exigüe au vu de notre activité syndicale...

 

Ce virage autoritaire vient s’ajouter à l’ensemble des mesures prises à l’encontre de toutes les organisations syndicales en voulant leur faire payer : un loyer et les fluides... Les Bourses du Travail ont été créées à la fin du 19ème siècle, elles ont été créées pour pouvoir accueillir les différentes organisations syndicales.

 

De mauvais choix politiques ont supprimé cette Bourse du Travail à Nîmes. Pourtant, c’est bien cette dernière qui doit bien voir le jour, à l’image des Maisons des Associations et des Maisons des Syndicats, qui peuvent exister dans bien des villes. C’est la demande de l’ensemble des organisations syndicale du Gard de voir bâtir cet ensemble nécessaire à l’ensemble de la population.

 

Dans l’attente de la construction de cette Maison des Syndicats, l’Union Syndicale Solidaires du Gard demande à la Municipalité de Nîmes de nous laisser dans nos locaux actuels, et ce d'autant que nous n’avons pas vu dans la publication des locaux à vendre que notre local de la Porte d’Alès en faisait partie.

 

Nous demandons en cas de relogement que celui-ci ait lieu dans des locaux décents

permettant d’accueillir les salarié-e-s, précaires et chômeurs qui subissent les méfaits de ce monde du travail qui ne cesse de briser nos acquis sociaux.

 

Aussi, l’Union Syndicale Solidaires du Gard se placera devant la Mairie, le mardi 17 janvier 2017 à partir de 12h00, pour rencontrer directement les salarié-e-s dans la rue et leur faire signer une pétition. A cette occasion, l’Union Syndicale Solidaires du Gard sera disponible pour rencontrer Monsieur le Maire pour qu’un accord soit trouvé pour que des milliers de salarié-e-s puissent être reçu-e-s, entretenu-e-s et défendu-e-s dans des locaux dignes de ce nom.

 

Contacts Solidaires Gard :

Dominique BACHA : 06 20 47 56 07

Jérémie BERTHUIN : 06 64 97 58 05

 

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions Economie et social
commenter cet article
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 13:32

 

 

Info reçue par mail

 

 

Chantier participatif: PLANTONS DES ARBRES

 

 

 

AGRO-ECOLOGIE,

PERMACULTURE, ECO-CONSTRUCTION...

CHANTIER PARTICIPATIF

PLANTATION D'ARBRES FRUITIERS

Variétés anciennes et rustiques

A Durfort, dans le Gard (30 170)

 

Cette année encore, nous plantons des arbres ! Et cette année encore, nous aimerions faire de cette journée un moment festif, d'échanges, de rencontre, et de partage, grâce à votre participation et à votre enthousiasme.

30 fruitiers, des variétés anciennes et rustiques, seront plantés : asiminiers, azéroliers, kiwaïs, pour les plus surprenants ; figuiers, cerisiers et autres pour les plus classiques.

Le dimanche 05 Février 2017

Le programme :

- 9 H 30 : accueil et présentation du projet (maison d'inspiration bioclimatique-isolation en bottes de paille, ET projet agricole)

- 10H00 : plantation des arbres & installation du système d'irrigation ; le tout entrecoupé d'une pause repas... pris en commun et dont nous nous chargeons.

Renseignements et inscriptions (pour la logistique, le matériel et le repas) auprès de :

David Authelain - 06 03 39 45 07

Informations pratiques :

David Authelain & Elmina Perrin,

Les Rompudes Basses, Ancien chemin de Quissac, 30170 Durfort et Saint Martin de Sossenac (aller au bout du chemin, le petit mazet en cours de rénovation avant les centres équestres, c'est là)

En venant de Durfort : quitter la D 982 pour la D 117 (direction Sauve) - au bout de 550 m, tourner à gauche sur l'ancien chemin de Quissac. Faire 1,2 km, et vous êtes arrivés (petit mazet en cours de restauration sur la gauche).

En venant de Sauve (attention, la D 117 est barrée pour causes de travaux, ce qui vous oblige à passer par Conqueyrac, donc à arriver pat Durfort): quitter la D 999 pour la D 117 (direction Durfort) - Au bout de 4,6 km, tourner à droite sur l'ancien chemin de Quissac. Faire 1,2 km, et vous êtes arrivés (petit mazet en cours de restauration sur la gauche).

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 15:13

 

 

Source : http://www.revolutionpermanente.fr

 

 

Soutien à Dominique Henry, militante de la confédération paysanne qui risque la prison

Affaire des « mille vaches » : l’acharnement judiciaire se poursuit

 

Publié le 6 janvier 2017

 

 

 

Dominique Henry est une ancienne institutrice et agricultrice en retraite dans le Haut Doubs, militante de la Confédération Paysanne. A l’occasion de la mobilisation initiée en 2013 contre le projet de la « ferme » des 1000 vaches, elle a été condamnée, comme neuf de ses camarades à de la prison avec sursis en 2014. Mais elle n’en n’a visiblement pas terminé avec la justice : elle est convoquée le 12 janvier prochain au tribunal correctionnel de Montbéliard, pour refus de prélèvement ADN, ce qui constitue un délit depuis que cette procédure a été étendue largement. Elle risque la prison.

Sael Bison

Retour sur les faits


Le 28 mai 2014, une cinquantaine de militants de la Confédération paysanne de toute la France sont allés sur le site de la future ferme-usine des 1000 vaches pour démonter symboliquement quelques pièces de la salle de traite. L’objectif de cette action de jour à visage découvert : ramener les pièces sur Paris pour les rendre à Stéphane Le Foll (Ministre de l’agriculture) et Ségolène Royal (Ministre de l’écologie et du développement durable) alors qu’ils inauguraient le « printemps bio » au parc de la Villette. Dominique Henry participe à cette action qu’elle présente elle-même ainsi : « Démonter, dévisser, déboulonner, ne rien casser bien sûr. » Pour ce simple fait, elle est interpellée puis gardée à vue pendant plus de 2 jours, avec 3 autres militants, car elle a refusé le prélèvement d’ADN exigé par la police. En septembre 2014, elle est donc jugée par le tribunal d’Amiens avec neuf de ses camarades, condamnés en première instance pour des faits allant du « refus de prélèvement ADN » à la « dégradation en réunion ». Elle écopera d’une peine de prison avec sursis. La condamnation est confirmée en appel mais sa peine se verra qualifiée de « symbolique », en raison de la reconnaissance de son statut de lanceuse d’alerte.

Mais Dominique n’est pas au bout de ses peines : le 24 décembre 2015, la gendarmerie du Russey la convoque. Un nouveau prélèvement d’ADN lui est réclamé. Elle le refuse une deuxième fois. Pour cette raison, elle comparaîtra le 12 janvier prochain devant le tribunal de Montbéliard. Elle risque jusqu’à 1 an de prison et 15 000 euros d’amende.

La « ferme » des mille vaches : de l’industrialisation massive de l’élevage bovin à la défense des intérêts du grand patronat

 

Cette action s’inscrit dans le contexte plus large de lutte contre l’industrialisation de l’élevage, jusqu’à alors limitée aux volailles. La « ferme » des mille vaches incarne l’une des premières tentatives de développer l’élevage bovin à grande échelle à l’image des énormes complexes industriels qui existent déjà aux Etats Unis. Conséquence : alors que les plus grosses exploitations de la région disposent d’une cinquantaine de vaches laitières, M.Ramery, entrepreneur en BTP patron de 3500 salariés et 365ème fortune de France, stocke aujourd’hui plus de 700 animaux et compte encore augmenter son effectif. Pourtant, le tribunal administratif lui avait imposé un quota de 500 vaches et limité l’étendue du permis de construire. Aucune de ces exigences n’a été respectée par l’industriel sans qu’évidemment il ne soit inquiété par la justice.

Et pour cause, son projet relève d’un dispositif bien rodé : « Le projet de M.Ramery, subventionné par la PAC, prévoit de produire de l’électricité à partir d’un immense méthaniseur alimenté par le lisier, le fumier, des résidus de céréales et autres végétaux. Le méthane libéré par la fermentation alimente un générateur électrique d’une puissance équivalente à 25 éoliennes. Le courant sera racheté par EDF. Encouragé par les primes, le méthane agricole est un nouvel agro-business. Le lait n’est qu’un sous-produit du lisier, du lait « low cost », vendu à moins 20% du prix du marché » explique Dominique Henry. Il s’agit là bien évidemment d’une concurrence intenable pour les petits paysans, synonyme d’une détérioration radicale de leurs conditions de vie, comme de celles des ouvriers à la chaine de cette future ferme-usine.

Ainsi, depuis l’annonce du projet en 2013, les habitants de la région se sont massivement mobilisés, organisés notamment autour de l’association NOVISSEN (NOs VIllages Se Soucient de leur ENvironnement) et d’autres collectifs écologistes.

Répression des actions syndicales et criminalisation des militants


Dans ce contexte, l’extension du prélèvement ADN, procédure initialement prévue à l’encontre des « délinquants sexuels » est loin d’être anodine.

Dominique Henry, interviewée par France 3, raconte : « En 98, au départ, ce fichier est créé pour les délinquants sexuels puis étendu par Nicolas Sarkozy en 2003 pour toutes les personnes gardées à vue et reconnues coupables. Ce qui est mon cas. Mais sont exclues celles qui sont coupables d’abus de confiance ou de biens sociaux, de favoritisme, de corruption ou trafic d’influence, bref on le comprend, tous les délinquants en col blanc... »

Si vous êtes dans ce fichier, c’est pour 40 ans. Pendant 40 ans, vous êtes un suspect permanent. Dans mon ADN, il y a des caractéristiques personnelles, sur le groupe ethnique ou encore des informations sur ma santé ou des maladies génétiques. Je pense à mes enfants, mes petits-enfants. On est tous concerné. Je fais le parallèle avec la seconde Guerre Mondiale : dans l’histoire, on a vu des fichiers utilisés à mauvais escient. »

Le procès de Dominique doit se comprendre à l’aune du processus de répression aigue des militants politiques et syndicaux : qu’il s’agisse des Goodyear, des militants de la loi Travail des frères Traoré ou encore de Cédric Herrou, les condamnations pleuvent et nombreuses sont les victimes d’une justice de classe qui libère dans le même temps Christine Lagarde et blanchit les policiers qui tuent impunément.

De Montbéliard à Amiens : les 11 et 12 janvier, tous ensemble contre la répression et la justice de classe !

 

En effet, le procès de Dominique Henry se déroulera le lendemain du rendu du jugement faisant suite à l’audience du 19 octobre 2016 à Amiens pour les 8 Goodyear. Le 19 octobre, une mobilisation d’ampleur en soutien aux Goodyear a permis de faire tomber la réquisition du parquet à de la prison ferme. Face à ce tournant autoritaire et liberticide, il est nécessaire de lutter ensemble pour la défense de nos libertés politiques et syndicales et mettre un coup d’arrêt à la criminalisation de l’action militante.

Alors, d’Amiens à Montbéliard, en passant par Nice et Bobigny, soyons nombreux pour exiger la relaxe de tous les inculpés et l’arrêt immédiat des poursuites contre nos camarades militants et militantes.

 

 

 

Source : http://www.revolutionpermanente.fr

 

 

Repost 0
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 17:43

 

Info reçue par mail

 

Message d'ATTAC :
 
BESOIN DE MONDE : action « faisons le siège des banques » ce samedi 7 janvier, RDV à 10h, place Questel à Nîmes !
 
Contexte :
Alors que les faucheurs de chaises ou des lanceurs d’alerte se retrouvent devant des tribunaux, l’impunité judiciaire dont jouissent les délinquants fiscaux et leurs complices est une injustice que nous ne pouvons pas accepter. C’est pour cette raison que les faucheurs de chaises ont repris leurs actions en « faisant le siège » de BNP Paribas.
Ces actions auront comme point d’orgue un rassemblement massif à Dax le lundi 9 janvier 2017 appelé par Action Non-Violente COP 21, les Amis de la Terre, Attac, et Bizi ! pour faire le procès de l’évasion fiscale avec un mot d’ordre : « Ce ne sont pas les faucheurs de chaises qu’il faut juger, c’est l’évasion fiscale en bande organisée ! »
 
Rendez-vous pour l’action de ce samedi :
Dans le prolongement des actions qui ont eu lieu les vendredi 9 et samedi 10 décembre 2016, à l’encontre de la BNP Paribas pour dénoncer le système de l’évasion fiscale et appeler au financement de la transition écologique et sociale, ATTAC Nîmes vous invite à participer à une action symbolique et pacifique ce samedi 7 janvier 2017 au matin.
 
NOUS AVONS BESOIN DE MONDE !
Rendez-vous ce samedi à 10h, place Questel (proche Maison Carrée) pour cette action de 10h30 à 12h environ.
NB : important d’être au RDV à 10h pour les préparatifs de l’action !
 
Voir aussi le communiqué commun au sujet de cette journée de mobilisation (avec plein d’images des actions déjà menées !) : « Multiplication des actions des Faucheurs de chaises : des dizaines d’agences BNP Paribas fermées partout en France » :
 
 
 
Un autre message d'ATTAC
 
Le 9 janvier 2017 à Dax, faisons le procès de l’évasion fiscale !
Et réservez votre place dans le bus (arrêt à Nîmes).
 
Le 9 janvier 2017 à Dax, faisons le procès de l’évasion fiscale !
Rassemblement festif et revendicatif contre l’évasion fiscale et l’impunité fiscale, et pour le financement de la transition sociale et écologique. Plus d’infos: ici.
 
Réservez votre place dans le bus pour faire le procès de l’évasion fiscale, à Dax, le lundi 9 janvier (départ de Nîmes le dimanche 8 janvier à 11h, RDV à l’entrée d’autoroute A9 « Nîmes Ouest », possibilité de se garer sur le parking de Carrefour Nîmes Ouest et d’aller au RDV à pied). Toutes les infos : 
 
La fraude et l’évasion fiscale coûtent chaque année entre 60 et 80 milliards d’euros en France, et 1 000 milliards d’euros au niveau européen. Au niveau mondial, on estime que plus de 20 000 milliards de dollars sont abrités dans les paradis fiscaux.
Ces sommes astronomiques manquent aux finances publiques, et nous privent de moyens pour financer nos écoles, des crèches, des transports publics, des logements, des centres d’accueil, des hôpitaux, la justice, etc. à l’heure même où le chômage, la pauvreté et les inégalités augmentent.
Ces sommes manquent d’autant plus cruellement que la crise écologique s’aggrave, et que des millions de personnes dans le monde sont contraintes de migrer à cause des guerres et des premiers impacts du dérèglement climatique. Nous devons de toute urgence nous engager dans une transition vers une société qui soit à la fois socialement plus juste, créatrice d’emplois, et écologiquement soutenable. Pour relever ce défi, nous avons besoin de moyens financiers, de services publics renforcés, et de nous rassembler autour de valeurs de partage et de solidarité.

 

 

 
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 22:24

 

 

BESOIN DE MONDE : action « faisons le siège des banques » ce samedi 7 janvier, RDV à 10h, place Questel à Nîmes !

Contexte :
Alors que les faucheurs de chaises ou des lanceurs d’alerte se retrouvent devant des tribunaux, l’impunité judiciaire dont jouissent les délinquants fiscaux et leurs complices est une injustice que nous ne pouvons pas accepter. C’est pour cette raison que les faucheurs de chaises ont repris leurs actions en « faisant le siège » de BNP Paribas.
Ces actions auront comme point d’orgue un rassemblement massif à Dax le lundi 9 janvier 2017 appelé par Action Non-Violente COP 21, les Amis de la Terre, Attac, et Bizi ! pour faire le procès de l’évasion fiscale avec un mot d’ordre : « Ce ne sont pas les faucheurs de chaises qu’il faut juger, c’est l’évasion fiscale en bande organisée ! »

Rendez-vous pour l’action de ce samedi :
Dans le prolongement des actions qui ont eu lieu les vendredi 9 et samedi 10 décembre 2016, à l’encontre de la BNP Paribas pour dénoncer le système de l’évasion fiscale et appeler au financement de la transition écologique et sociale, ATTAC Nîmes vous invite à participer à une action symbolique et pacifique ce samedi 7 janvier 2017 au matin.

NOUS AVONS BESOIN DE MONDE !
Rendez-vous ce samedi à 10h, place Questel (proche Maison Carrée) pour cette action de 10h30 à 12h environ.
NB : important d’être au RDV à 10h pour les préparatifs de l’action !

Voir aussi le communiqué commun au sujet de cette journée de mobilisation (avec plein d’images des actions déjà menées !) : « Multiplication des actions des Faucheurs de chaises : des dizaines d’agences BNP Paribas fermées partout en France » :

 

 

 

Source : https://france.attac.org

 

 

Multiplication des actions des Faucheurs de chaises : des dizaines d’agences BNP Paribas fermées partout en France

 

Vendredi 9 et samedi 10 décembre, une vague d’actions touche la BNP Paribas pour dénoncer le système de l’évasion fiscale et appeler au financement de la transition écologique et sociale. Répondant à l’appel lancé par le collectif des Faucheurs de Chaises [1], des centaines de militants ont mené des actions non-violentes visant la BNP Paribas.

Vendredi, une radio pirate a émis depuis une agence bancaire de Paris 20e jusqu’à l’expulsion des 25 militants, tandis qu’à Marseille 80 militants faisaient fermer l’agence de la Joliette. Fête de l’évasion fiscale à Montpellier, maternité à Saint-Denis, lecture de l’Appel à organiser le Procès de l’évasion fiscale à Limoges, machine à laver les billets à Perpignan, palmiers à Bayonne, veau d’or à Roanne, mobilisation à Tarbes, Toulon... : les militants ont rivalisé d’ingéniosité.

Depuis le début de la matinée du samedi, les actions ont repris partout en France. A Billères, une scène de paradis fiscal a été installée dans une agence, à Bayonne les militants ont fermé deux agences pour cause d’évasion fiscale, une cocktail-party s’est tenue à Lyon, des familles avec des enfants en bas-âge ont installé une crèche à Paris 20e, une grande braderie de la fiscalité s’est tenue à Paris 13e et des actions se sont tenues à Toulouse, Lille, Besançon, Angers, Annecy, Dijon, Nantes, Lyon, Montreuil, Agen, Pau, Grenoble, Caen, Tours, Saint Jean De Luz, Rouen et même l’île de La Réunion... Dans de nombreuses villes, la BNP Paribas avait fermé ses portes préventivement, ou a été contrainte de le faire avec l’arrivée des militants. Les actions vont se poursuivre tout au long de la journée.

La barre des 60 actions organisées depuis la reprise de la mobilisation le 2 novembre [2] a été atteinte samed soir. Ce chiffre symbolique rappelle qu’au moins 60 milliards d’euros échappent au budget public chaque année en France à cause de l’évasion fiscale. Le succès de ces actions non-violentes de désobéissance civile, menées à visage découvert, témoigne de la volonté des citoyennes et citoyens d’appeler les pouvoirs publics à mettre en oeuvre les mesures permettant de lutter contre l’évasion fiscale et d’engager le financement de la transition écologique et sociale.

Les Faucheurs de Chaises appellent à présent à maintenir la mobilisation en vue du procès de Jon Palais, qui sera jugé pour “vol en réunion” le 9 janvier à Dax suite à une plainte de la BNP. A cette occasion, plus de 20 organisations associatives et syndicales appellent à organiser le Procès de l’évasion fiscale, événement festif et revendicatif réunissant de nombreuses personnalités [3]. Le matin, des candidats aux présidentielles participeront à une table-ronde sur l’évasion et l’impunité fiscales.

Pour aller plus loin

 

 

Source : https://france.attac.org

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions Ils réagissent
commenter cet article
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 21:16

 

*Pétition de soutien disponible ici

 

 

Source : https://france.attac.org

 

 

Libération immédiate des « Faiseurs de paix » arrêtés à Louhossoa

samedi 17 décembre 2016, par Attac France
 
 
 
 

Cette nuit, à Louhossoa (Pays-Basque), Txetx Etcherverry, fondateur du mouvement écologiste et altermondialiste Bizi ! ; Michel Berhocoirigoin, syndicaliste paysan, ancien président de la chambre d’agriculture du Pays-Basque, Michel Bergougnan, coopérateur viticole et Béatrice Molle-Haran, ont été interpellés par le RAID, alors qu’ils tentaient de rendre inutilisable une partie du stock d’armes de l’organisation séparatiste basque, ETA, avant de le remettre ultérieurement aux autorités françaises qui ont jusqu’à présent refusé de récupérer ces armes.

 

Nous partageons de nombreux engagements avec ces militants qui ont choisi une démarche non-violente, publique et transparente pour faire avancer un processus de paix qui bloque au niveau des États.

Txetx Etcheverry, Michel Berhocoirigoin et Michel Tubiana (président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme), avaient précisé leur démarche dans des courriers qui ont été transmis à la presse :

Nous nous situons en intermédiaires entre une organisation armée avec laquelle nous n’avons aucun lien ni subordination, et un État que nous voulons amener à réfléchir. (…) Nous avons décidé de prendre nos responsabilités avec la conviction que cela peut être utile à la paix. C’est pourquoi, nous avons proposé à l’organisation ETA de transférer à la société civile la responsabilité politique de la destruction de son arsenal militaire. Nous avons choisi de le faire de manière publique et assumée, à l’instar des engagements dont nous sommes porteurs. Ces engagements sont publics et transparents. Ils sont caractérisés par l’implication personnelle, le souci de la démocratie, le choix de la non-violence.

Les polices françaises et espagnoles ont cru pouvoir communiquer en annonçant un « coup dur porté à l’ETA » et au terrorisme.

Nous demandons que cette communication mensongère soit rectifiée et nous exigeons que nos amis, faiseurs de paix au Pays basque, soient immédiatement libérés.

Rassemblement organisé le 17 décembre à 16 h à Bayonne en soutien aux faiseurs de paix arrêtés.

 

 

 

 

 

Source : https://france.attac.org

 

 

*Pétition de soutien disponible ici

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 17:37

 

 

Info reçue par mail

 

 

Rassemblement le 17 décembre à Partir de 15h devant la préfecture sur feucheres

 
Alors que la situation à Alep se dégrade d'heure en heure, alors que nous savons que ce conflit en Syrie a fait plus de 300 000 morts et plus de 10 millions de déplacés et/ou réfugiés, alors qu'Alep est ravagée par la guerre, nous ne pouvons continuer à être témoins des massacres sans réagir. En France, dans de nombreuses villes, des citoyens ont commencé à s'organiser pour faire pression sur la communauté internationale et plus particulièrement sur notre pays qui a une responsabilité historique vis à vis de la Syrie.
Bien que notre démarche soit politique nous ne prenons pas position sur Bachar Al Assad ou sur les forces rebelles. Nous laissons les Syriens décider de ce qu'ils pensent être le mieux pour leur pays.
A Nîmes, il est URGENT de nous organiser, pour montrer à l'ensemble du monde que nous ne fermons pas les yeux sur ce qui se passe aujourd'hui en Syrie, que nous ne baissons pas les bras et que nous nous indignons face à ce conflit qui dure, mais aussi dans un mouvement plus large «CONTRE LA GUERRE », car il n'y a pas de guerre propre.
 
Bonjour à tous, Samedi 17 décembre à 15h (demain ) RDV, devant la préfecture à Feuchere. Rassemblement  en solidarité avec le peuple syrien notamment à Alep qui cri son désespoir et appel l'humanité à leur venir en aide. 
Nous savons tous, que nous sommes impuissants face à ces crimes mais on peut au moins faire une chose, descendre dans la rue pour interpeller notre gouvernement français et le mettre face à ses  responsabilités. Notre état est un état de droit alors profitons de ce statut et privilège que d'y vivre pour venir en  aide à notre petit niveau au peuple syrien qui subit un génocide à la vue du monde entier.
Le rassemblement d'hier aux arènes de Nimes à réunit plus de 100 personnes, nous comptons sur votre présence pour dire STOP au massacre à ALEP.  
Nous faisons appel à votre conscience et votre bon coeur. 
Les enfants d'Alep tués sont nos enfants et les enfants de l'humanité.
PARTAGER sans modération!!!
PS: vous pouvez faire vos propres pancartes et banderoles.
On vous attend nombreux!!!!
 
 
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Syrie Appels et pétitions
commenter cet article
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 18:13

 

 

Source : http://www.bastamag.net

 

 

ça bouge ! Evasion fiscale

Procès en appel Luxleaks : mobilisation pour les lanceurs d’alerte

par

 

 

 

 

Condamnés en première instance par la justice luxembourgeoise, les lanceurs d’alerte Antoine Deltour et Raphaël Halet qui ont révélé le scandale Luxleaks ont décidé de faire appel. Leur délit : avoir dévoilé des accords secrets passés entre des multinationales et l’administration fiscale luxembourgeoise par l’intermédiaire de cabinets de conseil, pour éviter de contribuer à l’impôt dans les payés européens où ils ont leurs activités. Plusieurs associations et syndicats appellent à soutenir Antoine Deltour et ses co-accusés, lors du procès en appel au Luxembourg le 12 décembre prochain. Pour faciliter la venue des soutiens, ces organisations organisent des départs en bus. Basta ! relaie leur appel.

Le 12 décembre 2016 se tiendra au Luxembourg le procès en appel d’Antoine Deltour et Raphaël Halet, les deux lanceurs d’alerte du scandale Luxleaks et Edouard Perrin, le journaliste qui a révélé l’affaire. Les citoyens partout en Europe sont appelés par le comité de soutien luxembourgeois à se mobiliser en masse en soutien aux lanceurs d’alerte et pour dénoncer l’impunité dont jouissent les multinationales qui échappent à l’impôt et les cabinets qui les aident.

Nous avons décidé d’y répondre et d’organiser un départ en bus depuis Paris. Au programme : rassemblement et prises de parole sur le parvis de la cité judiciaire, ateliers-débats et un « lobby tour » pour découvrir les hauts lieux et acteurs incontournables de la fiscalité luxembourgeoise !

 

« Un premier verdict scandaleux »

A l’issue du premier procès Luxleaks qui s’est tenu du 26 avril au 4 mai 2016 au Luxembourg, Antoine Deltour et Raphaël Halet ont été condamnés respectivement à 12 et 9 mois de prison avec sursis et 1500 et 1000 euros d’amende. Ils ont annoncé immédiatement leur décision de faire appel. Edouard Perrin a été acquitté mais le parquet luxembourgeois a décidé lui aussi de faire appel. Ils seront tous les trois rejugés.

Nos organisations [1] avaient jugé le premier verdict scandaleux, considérant que ce qu’il leur est reproché – avoir dévoilé des accords secrets passés entre des multinationales et l’administration fiscale luxembourgeoise par l’intermédiaire de PwC – a rendu un service sans précédent aux citoyens européens et à l’intérêt général. Raphael Halet et Antoine Deltour devraient être remerciés et non condamnés. Ce sont les multinationales qui ont bénéficié de ces accords secrets, PwC qui les a rédigés, l’administration fiscale luxembourgeoise qui les a validés, qui devraient être poursuivis.

Rappelons que l’évasion et la fraude fiscales sont des fléaux qui privent les Etats, européens comme ceux du Sud, de centaines de milliards d’euros nécessaires pour répondre à l’urgence climatique, financer des services publics de qualité et lutter contre les inégalités et la pauvreté.

Pour toutes ces raisons, nous appelons à être présents en nombre au Luxembourg aux côtés des citoyens venus de toute l’Europe, pour soutenir les lanceurs d’alerte et appeler à plus de justice et de transparence fiscale au sein de l’Union européenne.

Soyons nombreux !

Réservez vos places pour assister au procès en appel « LuxLeaks » le 12 décembre à Luxembourg

Photo de une : Procès d’Antoine Deltour et Édouard Perrin, Luxembourg, avril 2016 © Mélanie Poulain

 

 

 

 

Source : http://www.bastamag.net

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions Ils réagissent
commenter cet article
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 19:04

 

Source : https://gard.demosphere.eu/rv/3649

 

 

samedi 3 décembre 2016 à 14h

 

Contre la précarité et le chômage

A l'appel des organisations, CNT 30, SOLIDAIRES 30, UL CGT Nîmes, CGA 30, NPA 30, JC nîmes, Nuit debout nîmes, CFAM, AL 30 une manifestation contre la précarité et le chômage est organisée le samedi 03 décembre à 14h00 (place Jean Robert à Nîmes).

PARCE QUE TOUT LE MONDE EST CONCERNE-E PAR LES LICENCIEMENTS, LA PRECARITE ET LE CHOMAGE, AGISSONS COLLECTIVEMENT ET DANS L'UNITE POUR LA DEFENSE DE NOS INTERETS. ENSEMBLE, NOUS POUVONS FAIRE ENTENDRE
NOS VOIX....

 

Plus d'informations: http://www.cnt-f.org/30/3-DECEMBRE-MANIFESTATION-UNITAIRE-CONTRE-…

 

Source : message reçu le 20 novembre 12h

 

 

 

 

Source : https://gard.demosphere.eu/rv/3649

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 15:15

 

 

vendredi 25 novembre 2016 à 18h

 

 

Mobilisation internationale contre les violences faites aux femmes.

 

Rassemblement contre les violence faites aux femmes.

Nous vivons dans un pays où il y a 86 000 viols par an dont seulement 1,5% sont condamnés. 216 000 femmes sont victimes de violences conjugales, 122 sont mortes en 2015. Les violences les plus insidieuses sont celles qui sont invisibles et que les femmes subissent au quotidien dans l'indifférence générale : sifflées, insultées, collées, pelotées, rabaissée et harcelées dans la rue, le bus, au boulot... Ces violences s'invitent partout, comme dans nos foyers, lorsque les relations sexuelles entre conjoints se font de manière forcée.

Stop à toutes les violences faites aux femmes.

 

A L'APPEL DE:
CFAM, APTI, CNT, SUD‐SOLIDAIRES, AL, NPA, CGA, JC, ENSEMBLE!, PG, NUIT DEBOUT, LDH, LES FEMMES EN NOIR.

 

document au format PDF:

Source : message reçu le 19 novembre 18h

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22