Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 15:43

 

http://zad.nadir.org

 

mercredi 5 décembre 2012, par zadist


Des affiches reçues contre les expulsions, l’aéroport et son monde

Affiche "la nature est NON recyclable"

PDF - 149 ko
Affiche "la nature est NON recyclable"

Journée contre les grands projets inutiles

 


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 15:41

 

http://zad.nadir.org

 

mercredi 5 décembre 2012, par zadist

 


Si jamais le site nous lâche comme l’autre jour, allez voir là-bas : http://lazad.noblogs.org/

Point d’info permanent sur le campement "Hors Contrôle" établi le long de la D81 entre le lieu dit Les Domaines (la Vache-Rit) et la Rolandière. Si vous nous rejoignez sur la zone, voyez ici.

Les trucs utiles à prendre en venant ici :

- équipe legale : 06 75 30 95 45 : à contacter uniquement si vous êtes témoins d’arrestation, si vous êtes arrêté-e-s, et après votre libération
- équipe médicale : 07 60 26 42 14 !! ATTENTION changé le 4/12
- Accueil "hors contrôle" : 06 32 98 78 36
- liste du matos à ramener (mise à jour le 25/11)

A propos de la situation de la Chataigne : point sur la situation et appel à occupations en cas de destruction. Le rendu du procès de ce matin aura lieu le 11/12.

2 arrêtés préfectoraux pour Vigneux de Bretagne et Notre dame des Landes : 1 Interdiction pour le transport de carburant et 1 interdiction pour le transport des explosifs, produits inflammables, feu d’artifices entre le 3 et 10 décembre. Ca veut dire qu’il aura eventuellement des fouilles des vehicules prévues !

Plusieurs messages évoquant une intervention dans la semaine sont arrivés vers chez nous, donc on transmet : "... Possible action le 5/XII... si Résistance... PLUS GROSSE ACTION avec renforts supplémentaires prévu le 10/XII ...Cela va parfaitement avec l’interdiction de transport des carburants dans votre secteur..." (pour l’instant, on a pas de confirmation de ces bruits).

DONS : AVIS IMPORTANT On est hyper touché par toute la solidarité qui se met en place depuis le début des expulsions. Pour tout vous dire on commence même à crouler sous certains dons : nourriture, matériel médical, vêtements. On a encore des besoins spécifiques. Du coup merci ne ne ramener que les articles mentionnés dans notre liste. On vous tiendra informés pour d’éventuels nouveaux besoins. Aujourd’hui les cuisines demandent du gaz.


Fil d’infos

- 13H51 : plus de flics a la Pacquelais mais aux Ardillieres direction la Pacquelais et bloquent les voitures a l aide chicanes.

13h : côté flics, tout est calme pour l’instant, il semblerait que les rumeurs d’interventions pour aujourd’hui ne se vérifient pas.

12h40 : un manitou et un camion benne ont été vus dans le bourg de Vigneux sans escorte policière en direction de la Paquelais. On ne sais pas si c’est lié au projet d’aéroport.

10h05 : au barrage des Ardillères les flics fouillent des véhicules qui rentrent sur la ZAD.

9h50 : on nous signale que des flics bloquent la D281 des Ardillères direction la Paquelais et contrôlent les gens qui viennent de la Paquelais par cette route (à confirmer).

On nous transmet un article du Télégramme comme quoi "gendarmes et policiers nous affirment que c’est quasiment... impossible" de "venir à bout des squatteurs de Notre-Dame- des-Landes" .

8h30 En terme de bleu(s) pour le moment c’est juste le ciel (et un camion stationné sans contrôle sur la petite route de la Saulce). On attend le soleil qui devrait pas tarder. Donc tout est calme et c’est tant mieux parce que comme d’habitude on a toujours plein de choses à faire.

6h30 Bonjour à tou-te-s. Pas e nouvelles pour le moment.


RDV d’ailleurs

Mercredi 5 décembre

- 5 décembre à Ambert (63) 20h : soirée d’infos sur la ZAD et la lutte en cours, pour chercher des moyens d’action localement. C’est à l’usine Rivollier, route de Lyon, à la sortie d’Ambert.

- Mercredi 5 décembre, Brest : Réunion du comité à 20h30 à la salle des syndicats, rue de l’Harteloire.

- 5 décembre à Brioud à 20 heures au 1er étage de la pardige à brioude pour discussion sur "tract et distribution festive

- 5 décembre, Chalon sur Saone à 10h sur le marché place de l’Hotel de Ville, devant la Mairie, banderoles, tractage pour la soirée du 7/12, pétition, table de doc s’il ne pleut pas et dialogue avec les passants.

- Mercredi 5 décembre, Cran-gevrier : Soirée d’information sur l’aéroport de NDDL avec projection d’un petit documentaire à l’Alterlocal 3 chemin des grèves 74960 Cran-gevrier dès 20H00.

- 5 décembre à Lorient réunion du collectif NDDL Pays de Lorient aura lieu à 20h30 salle audio-visuelle, cité Allende. Nous discuterons notamment :
- les initiatives de mobilisations passées
- diverses décisions concernant le fonctionnement du collectif
- les projets d’actions à venir

- 5 décembre Montpellier la réunion du collectif NDDL34 (Montpellier) qui aura lieu demain mercredi 5/12 à 19h au Kalaj (11 rue Desmazes) site web de NDDL34 : http://www.alternatives34.ouvaton.o... liste d’information : nddl34-infos@alternatives34.listes.vox.coop Liste d’organisation : nddl34-group@alternatives34.listes.vox.coop Si vous voulez contacter la commission "information" : nddl34-contact@alternatives34.listes.vox.coop

- Mercredi 5 décembre, Nantes : SUD-étudiant Nantes et Fac verte organise ce mercredi 5 décembre une réunion/débat sur le projet d’aerport de NNDL et la lutte contre celui-ci. Amphi 4 batiment Censive à Petit Port à 12h30.

- 5 décembre à Poitiers : Il s’agit d’une soirée débat dans un café coopératif. Le liens vers la programmation du lieu : http://www.barleplanb.fr/un-aeropor... Le prochain Repaire de Là bas si j’y suis de Poitiers aura lieu au Plan B mercredi 5 décembre à 20h (semaine prochaine) et portera sur ND des Landes. On réfléchira ensemble aux luttes contre le projet d’aéroport et aux enjeux qui s’y rattachent. On s’appuiera notamment sur des extraits des documentaires "Sans les murs" de Vincent Lapize (en présence du réalisateur) et "+92" du collectif Black Ice. Plan B : 30-32 bd du Grand Cerf 86000 POITIERS, http://www.barleplanb.fr/un-aeropor... (attention, le rendez-vous est bien à 20h et non 20h30 comme indiqué sur le site du Plan B

- 5 décembre, La Rochelle réunion du comité départemental contre l’aéroport et son monde : mercredi 5 décembre à 19 heures au Restaurant "La Petite Marche" (4 rue des 3 fuseaux à la Rochelle).

- 5 décembre Saint-Afrique 20h30 réunion du comité de lutte contre l’aéroport au lieu-dit (5 rue de l’industrie)

- Mercredi 5 décembre à Saint-Etienne : réunion est prévue au bar l’Excuse (rue de la résistance) à 19h00 Samedi 8 décembre à 14h00 est aussi prévu un rassemblement sur la place Jean Jaurès (à coté du kiosque) !

- 5 Décembre, Toulon 13h, conférence de presse pour annoncer la création du comité Varois

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 15:33

 

 

Rue89 - à lire sur letelegramme.com 05/12/2012 à 13h33

Signalé par Camille Polloni

 

 

Le site du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, vaste, boisé et boueux, rend les opérations délicates pour les forces de l’ordre.

Et la mission coûte très cher, rapporte Le Télégramme : déjà plus d’un million d’euros pour les frais des seuls policiers (hébergement, restauration, transport, indemnités de déplacement et heures supplémentaires). Sans compter les salaires ni les gendarmes, majoritaires.

Actuellement, quatre compagnies républicaines de sécurité (320 policiers) et « plus de dix sections » de gendarmes mobiles (730 militaires) seraient déployées dans la région nantaise. Pour les opérations coup de poing, le double de ces effectifs sont déployés.

 

 

 

                                                                             *********************************

 

 

http://www.letelegramme.com

 

Notre-Dame-des-Landes. Un dispositif policier à plus d'1M€

5 décembre 2012 - 15 réaction(s)

 

Les forces de l'ordre peuvent-elles venir à bout des squatteurs de Notre-Dame- des-Landes ? Gendarmes et policiers nous affirment que c'est quasiment... impossible. La mission coûte, en tout cas, très cher: selon nos informations, déjà plus d'1M€ pour les frais des seuls policiers.

Construction-démolition, évacuation-réoccupation... Les forces de l'ordre peuvent-elles reprendre le contrôle de Notre-Dame-des-Landes ? Premier obstacle : la taille du site. Le terrain de construction du projet d'aéroport du Grand Ouest est aussi vaste que... l'île d'Ouessant. Son coeur, la «Zone d'aménagement différé», rebaptisée «Zone à défendre» par les opposants, représente l'équivalent de 1.147 terrains de football ou quatre îles de Bréhat, ou encore six principautés de Monaco! Cette zone boisée et boueuse est squattée en permanence par une centaine d'opposants très organisés. «Évacuer, c'est techniquement toujours possible, même sur une zone aussi importante et difficile. Il suffit juste d'y mettre les moyens», explique un officier supérieur de la gendarmerie, spécialiste du maintien de l'ordre.

Plus de 1.000 gendarmes et CRS

Question moyens, l'État fait les choses en grand. Actuellement, selon nos informations, quatre compagnies républicaines de sécurité (CRS), soit 320 hommes, sont déployées dans la seule région nantaise (Nantes ville et aéroport Nantes-Atlantique). «Plus de dix escadrons» de gendarmerie mobile, soit plus de 730 militaires, ont été engagés à et dans les environs de Notre-Dame-des-Landes. Mais pour les opérations coup de poing, comme lors des premières expulsions, en octobre dernier, le double de ces effectifs, soit au moins 2.200 hommes, sont déployés, affirme le principal syndicat de police, Unité SGP, majoritaire aussi chez les CRS. Selon ce syndicat, quatorze escadrons de gendarmes mobiles et quinze compagnies républicaines de sécurité ont été mobilisés à cette période-là sur la région nantaise. Le ministère de l'Intérieur, de son côté, reconnaît que «plus de 500 gendarmes mobiles et CRS ont pu participer simultanément aux opérations».

Hébergés à Vannes à Rennes et à Angers

Le gouvernement peut-il consentir un tel effort dans la durée? «La logistique a du mal à suivre, rapporte Thierry Boutier, délégué zonal Ouest du syndicat Unité SGP pour les CRS. Parfois mobilisées pour une ou deux journées, des compagnies ont dû être hébergées à Angers, à Vannes et à Rennes, faute de logement disponible dans la région nantaise. Cela fait des temps de déplacement supplémentaires et de la fatigue en plus. «Les relèves posent problème, surtout quand les renforts viennent de toute la France (Nice, Orléans, Pau et LaRochelle actuellement)».

«On n'en voit pas la fin»

Le syndicat déplore aussi «l'absence de visibilité et d'anticipation». «Nous sommes habitués à intervenir en urgence, mais ici, on n'est plus dans l'urgence. Cela fait déjà un mois et demi que ça dure et on n'en voit pas la fin. Et nous avons d'autres missions», explique le policier syndicaliste, évoquant, notamment, la mise en place des zones de sécurité prioritaire. «Il ne faudrait pas qu'il y ait d'autres gros événements de ce type en France ou des manifestations dans tout le pays, prévient un autre policier. Il n'est pas possible de tenir dans la durée et de fixer autant d'effectifs sur un seul site». C'est bien là le gros problème des forces de l'ordre. «Déloger, on peut faire. Mais tenir, c'est impossible. On ne peut pas empêcher les gens de revenir le lendemain ou la nuit», reconnaît un spécialiste du maintien de l'ordre. Le dispositif risque en tout cas de coûter une petite fortune à l'État et donc au contribuable. À titre indicatif, il y a trois ans, le député UMP Éric Ciotti estimait le coût de mobilisation d'une CRS (salaires, primes et heures supplémentaires) à 13.200€ par jour. Selon nos informations, depuis le 9 octobre dernier, «plus d'un million d'euros» a été versé pour régler les seuls frais (hébergement, restauration, transport, indemnités de déplacement et heures supplémentaires) des CRS affectés à la mission «Notre-Dame-des-Landes». Cette somme n'intègre pas les salaires de ces fonctionnaires et ne prend pas en compte les frais des gendarmes mobiles, qui représentent au moins la moitié des effectifs mobilisés.

  • Hervé Chambonnière @HChambo

 

 

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 15:29

 

 

Le Monde.fr avec AFP | 05.12.2012 à 08h55 • Mis à jour le 05.12.2012 à 09h31

 

 

La corruption continue de faire des ravages dans le monde et touche, notamment, dans la zone euro, la Grèce et Italie, dont le classement se détériore, indique Transparency International dans son rapport annuel, publié mercredi 5 décembre.

L'organisation constate que "la corruption continue de faire des ravages dans les sociétés partout dans le monde", et pointe un niveau de corruption "décevant" dans la zone euro, "dans les pays les plus affectés" par la crise économique et financière.

Transparency International classe 176 pays selon une échelle graduée de 0 (corruption perçue la plus forte) à 100 (corruption perçue très faible). Cette année, l'Italie et la Grèce sont respectivement 72e et 94e, n'obtenant que 42 et 36 points, et perdent respectivement 3 places et 14 places par rapport au classement précédent, indique Transparency, qui a son siège à Berlin.

L'Italie affiche ainsi un niveau équivalent à la Tunisie (41 points), tandis que la Grèce égale celui de la Colombie. Parmi les pays récemment frappés par la crise de la dette, l'Irlande (25e), l'Espagne (30e) et le Portugal (33e) obtiennent des scores supérieurs à 60 points.

Moins durement touchées par la crise, l'Allemagne et la France se classent respectivement 13e et 22e, avec des notes supérieures à 70. Transparency recommande une nouvelle fois à l'UE "d'accentuer les efforts pour prévenir la corruption au sein des institutions publiques".

Le Danemark, la Finlande et la Nouvelle-Zélande se partagent la première place des pays les plus vertueux avec des scores de 90. Japon et Royaume-Uni se classent 17e ex-aequo, juste devant les Etats-Unis, qui sont 19e.

 

"LES INSTITUTIONS PUBLIQUES DOIVENT ÊTRE PLUS TRANSPARENTES"

La plupart des pays du "printemps arabe" ont des scores inférieurs ou à peine supérieurs à 40 points. L'Afghanistan, la Corée du Nord et la Somalie occupent ex-aequo la 174e et dernière place du tableau avec seulement 8 points. La Russie (133e), avec un score de 28 points, figure toujours parmi les pays les plus corrompus au monde, selon Transparency, mais améliore une nouvelle fois légèrement son rang en gagnant 10 places depuis le précédent rapport.

Deux tiers des 176 pays évalués obtiennent des scores inférieurs à 50 points. Selon l'organisation, cet état de fait "démontre que les institutions publiques doivent être plus transparentes".

Pour construire son classement, qui ne reflète que la perception de la corruption, l'ONG s'appuie sur des données collectées par treize institutions internationales, parmi lesquelles la Banque mondiale, les banques asiatique et africaine de développement ou encore le Forum économique mondial. "Après une année au cours de laquelle la lutte contre la corruption a été privilégiée, nous attendons des gouvernements qu'ils durcissent leur position à l'égard de l'abus de pouvoir", a expliqué Huguette Labelle, présidente de l'organisation.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 15:21

 

 

Le Monde.fr avec AFP | 05.12.2012 à 16h01

 

 

Un projet de construction controversé dans une colonie israélienne près de Jérusalem a franchi une nouvelle étape après avoir reçu l'aval, mercredi 5 décembre, d'une commission du ministère de la défense. Ce feu vert gouvernemental a été annoncé par les radios militaire et publique israéliennes. Selon ces médias officiels, la population du secteur E1, entre Jérusalem et Maalé Adoumim, dispose d'un délai de deux mois pour présenter des objections, avant que les discussions sur le programme ne reprennent.

Le quotidien israélien Haaretz rapporte que le plan a été "ajouté à la dernière minute à l'ordre du jour" de la commission du ministère de la défense, affirmant qu'il porte "sur la construction de 3 400 logements".

 

 LA CISJORDANIE COUPÉE EN DEUX ?

Le projet E1, s'il était mené à bien, relierait Maalé Adoumim à des quartiers de colonisation juive à Jérusalem-Est. Il couperait en deux la Cisjordanie et l'isolerait de Jérusalem, compromettant la viabilité d'un futur Etat palestinien.

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou est attendu mercredi en Allemagne, où il tentera de calmer les inquiétudes et protestations soulevées, notamment en Europe, par sa décision de relancer la colonisation, y compris dans le projet E1, à titre de sanction contre l'accession de la Palestine au statut d'Etat observateur à l'ONU le 29 novembre.

 

Lire l'éditorial du Monde sur les inutiles et improductives représailles d'Israël

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Palestine
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 15:09

 

Le Monde.fr | 04.12.2012 à 19h54 • Mis à jour le 05.12.2012 à 15h40 Propos recueillis par Audrey Garric

 

 

Vue de la centrale de Flamanville, le 8 avril 2011.

L'annonce par EDF, lundi 3 décembre, d'un nouveau surcoût de 2 milliards d'euros pour la construction de l'EPR de Flamanville (Manche), portant la facture de ce projet de réacteur nucléaire de troisième génération à 8,5 milliards, a ravivé le débat entre pro et anti-nucléaires.

 

Bernard Laponche, physicien et polytechnicien, qui a participé à l'élaboration des premières centrales nucléaires françaises en tant qu'ingénieur au Commissariat à l'énergie atomique, avant de dénoncer les dangers de l'atome, déplore un "véritable gouffre financier" et plaide pour la réintégration des "véritables coûts du nucléaire" dans le tarif de l'électricité.


Comment réagissez-vous au nouveau surcoût du chantier de l'EPR de Flamanville ?

Bernard Laponche : L'EPR est un véritable gouffre financier. C'est un chantier mal mené, dont la construction présente de nombreuses défaillances – inadmissibles pour un ouvrage d'une telle ampleur et potentiellement dangereux – qui conduisent à une réévaluation régulière des coûts.

Et la facture devrait encore augmenter d'ici à 2016 [date prévue de mise en service]. L'Autorité de sûreté nucléaire continue en effet d'adresser des demandes à EDF, pour améliorer ou réparer des éléments de la construction. Surtout, le prix du chantier a presque triplé par rapport à l'estimation initiale [3,3 milliards d'euros en 2005] alors qu'EDF n'a pas encore entamé la partie sensible, à savoir les installations nucléaires. On devrait donc arrêter les frais aujourd'hui.

 

Lire : L'EPR, chronique d'un chantier qui s'enlise


Cette augmentation des coûts est-elle symptomatique de la filière nucléaire française ?

Au fur et à mesure des années, le coût des centrales nucléaires a en effet explosé. C'est à la fois lié aux coûts de construction qui augmentent avec la puissance des réacteurs (on est passés de 300 MW pour le premier réacteur à eau pressurisée à 1 650 MW avec l'EPR) et aux structures plus complexes du point de vue de la sûreté. L'argument de l'effet de taille n'a au final pas joué. Les frais de maintenance sont aussi en hausse, sous l'effet des exigences de l'Autorité de sûreté nucléaire.

Mais surtout, l'ensemble des coûts du nucléaire ne sont pas correctement pris en compte dans le financement de la filière. La recherche, en amont et en aval de la construction, n'est pas intégrée dans le prix du kilowattheure mais dans le budget de l'Etat. De la même façon, la question du démantèlement des centrales et du stockage des déchets n'est pas prise en compte. En janvier, la Cour des comptes a respectivement chiffré ces dépenses à 18,4 milliards et 28,4 milliards d'euros, tout en précisant la probabilité d'une augmentation future de ces charges. Ce sont des dettes pour les générations futures.

Enfin, il reste la question des assurances, qui se pose à partir du moment où l'on admet qu'un accident nucléaire est possible. La Cour des comptes a chiffré entre 70 à 100 milliards d'euros le coût d'un accident de l'ordre de celui de Three Miles Island aux Etats-Unis, classé au niveau 5 de l'échelle internationale des événements nucléaires, et entre 500 et 1 000 milliards d'euros celui d'un accident du niveau de Tchernobyl et Fukushima, classés au niveau 7. C'est colossal, car environ trois fois plus important que les coûts dépensés par l'ensemble de la filière électronucléaire entre 1945 et 2000 (188 milliards d'euros). Si l'Etat constituait des provisions pour s'assurer contre un accident nucléaire important, les coûts du nucléaire ne seraient plus supportables.

 

Quel serait le prix de l'électricité d'origine nucléaire si on intégrait ces coûts ?

On ne peut pas le chiffrer car on ne connaît pas encore l'ensemble des investissements nécessaires, le véritable coût du démantèlement des centrales et du stockage des déchets, ou encore le prix de l'uranium d'ici à quelques années. Mais en intégrant seulement l'évolution des coûts d'entretien et de mise aux normes des installations, la Cour des comptes estime que le mégawattheure (MWh), autour de 50 euros aujourd'hui, devrait augmenter d'environ 10 %.

Cette hausse est bien plus forte en ce qui concerne l'EPR : le réacteur, qui devait fournir une électricité à 46 euros par MWh à l'origine, avait déjà vu ce tarif être augmenté à 70 à 90 euros lorsque la facture du chantier avait été doublée à 6 milliards d'euros en 2009. Aujourd'hui, avec une construction chiffrée à 8,5 milliards d'euros, on se situe plutôt dans une fourchette de 100 à 120 euros le MWh et ce chiffre pourrait encore augmenter. Si ces coûts ne sont pas compensés par les autres centrales déjà amorties, ou par la construction d'autres EPR, ce qui est pour l'instant très peu probable, EDF pourrait alors être obligée d'augmenter les tarifs de l'électricité afin d'éviter de vendre à perte – alors qu'elle cède une partie de son électricité à ses rivaux à 42 euros le MWh.

 

Des tarifs plus élevés peuvent-ils favoriser le développement des énergies renouvelables ?

Des prix plus élevés vont effectivement laisser plus de place aux énergies renouvelables. Les courbes du coût du nucléaire et de l'éolien ou du solaire sont en effet en train de se croiser. Aujourd'hui, l'éolien terrestre est le plus compétitif : il est racheté 82 euros le MWh.

Surtout, des nouveaux tarifs donneraient un signal au consommateur pour l'inciter à effectuer des économies d'énergie, et forcerait le gouvernement à accélérer les programmes de rénovation thermique des logements et de remplacement du chauffage électrique. Il faut arrêter de faire croire aux Français que l'électricité est peu chère, car c'est faux.

Propos recueillis par Audrey Garric

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Nucléaire
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 20:10

 

 

Comme nous vous le disions dans un précédent appel, plusieurs sources indiquaient qu’une opération militaire d’envergure était prévue à partir du 5 décembre, et ce afin de vider la zone d’une majorité de ses habitant-e-s/occupant-e-s de la ZAD.

Le jugement d’aujourd’hui à propos des constructions de la chataigneraie (cabanes construites à partir du 17) temporise l’alerte à expulsions. Elle la repousse, pour ces cabanes, au 11 Décembre (jour du rendu du jugement), et ce contre la demande du préfet qui souhaitaient les voir détruites sous 48 heures (ce qui confirmait les infos sur une grosse vague d’expulsions prévue à partir de demain).

Cependant, toutes les constructions de la partie est de la ZAD (construites avant/après le 17) sont toujours sous la menace de destructions par les forces militaires. C’est pourquoi, malgré la temporisation d’une menace globale sur la ZAD, nous appelons quand même à venir défendre la partie est de la ZAD à partir de demain.

Et si les forces militaires ne viennent finalement pas, ce qui serait une très bonne nouvelle, il y aura toujours de quoi s’occuper :

-constructions de cabanes à finir ou à commencer

-le mercredi après-midi à partir de 15h : chantier de plantation d’arbres fruitiers et autres arbres

-et plein d’autres choses à faire sur la partie est de la ZAD et sur le reste de la zone du projet.

Nous ne les laisserons pas vider et raser la ZAD !

Résistons et construisons pour faire de la ZAD une Zone d’Autonomie Définitive !

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 20:05

 

http://zad.nadir.org

mardi 4 décembre 2012, par zadist

 

 

Lors de la défense du chemin du Far Ouezt sur une barricade le lundi 26 novembre, 5 de nos camarades ont été arrêté.e.s par des gendarmes en civil qui les ont tabassés avant de les embarquer et de les placer en garde à vue jusqu’à leur comparution immédiate pour trois d’entre eux. Une de nos camarades a été relâchée sans poursuites et un autre pote attend son procès dans 6 mois sous contrôle judiciaire.

Nous avons tous et toutes vu les suites que la justice d’Etat a donné à ses arrestations en condamnant lourdement 3 de nos camarades. 2 de nos potes ont été condamnés à des peines de prison avec sursis accompagnés d’une interdiction de retourner sur la ZAD et dans tout le département de Loire-Atlantique. C., quand à lui, a été condamné par la justice capitaliste à une peine de prison ferme de 5 mois et la même chose en sursis alors que c’est bien la ZAD qui subit depuis le 16 octobre les agressions et destructions commanditées et autres actes de terrorisme par le bétonneur tous azimuts Vinci et l’Etat ripoux-blicain saucialiste.

C. est en détention depuis plus d’une semaine. C’est le premier activiste sur la ZAD à payer par une peine de prison ferme l’arbitraire d’une justice sourde et aveugle qui défend uniquement les intérêts de cette oligarchie décadante. La justice avait besoin d’un exemple. C. en a fait les frais.

Pour l’instant l’administration pénitentiaire restreint les possibilités de contact avec C. mais il est d’ores et déjà possible de lui écrire et de lui envoyer des colis ou du fric. Il est bon de rappeler que l’administration pénitentiaire se réserve de censurer tout ce qui lui semble subversif ou inapproprié et ainsi de ne pas lui faire parvenir les lettres qu’elle aura préalablement réceptionnées, ouvertes et lues.

Pour les colis qui permettront à C. d’améliorer son quotidien (tabac, bouffe, bouquins, BD, etc) vous pouvez dés à présent tout envoyer à la Sécherie. Nous nous chargerons de lui transmettre vos envois dés que cela sera possible.

Pour lui envoyer de l’argent (ce qui est indispensable pour avoir le minimum nécessaire en prison), il est possible de lui envoyer un mandat-cash à son nom sans oublier de rajouter son numéro d’écrou et l’adresse du centre de détention. Cependant, il est important de ne pas dépasser la somme de 200 euros par mandat car l’administration pénitentiaire se permet de prendre un pourcentage au-dessus de cette somme.

Merci pour C.

Pour lui envoyer un colis :

La Sécherie à l’attention de C. 44360 Vigneux-de-Bretagne

Repris de Bob 92 Zinn

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 20:00

 

http://zad.nadir.org

mardi 4 décembre 2012, par zadist

 

Si jamais le site nous lâche comme l’autre jour, allez voir là-bas : http://lazad.noblogs.org/

Point d’info permanent sur le campement "Hors Contrôle" établi le long de la D81 entre le lieu dit Les Domaines (la Vache-Rit) et la Rolandière. Si vous nous rejoignez sur la zone, voyez ici.

Les trucs utiles à prendre en venant ici :

- équipe legale : 06 75 30 95 45 : à contacter uniquement si vous êtes témoins d’arrestation, si vous êtes arrêté-e-s, et après votre libération
- équipe médicale : 07 60 26 42 14 !! ATTENTION changé le 4/12
- Accueil "hors contrôle" : 06 32 98 78 36
- liste du matos à ramener (mise à jour le 25/11)

A propos de la situation de la Chataigne : point sur la situation et appel à occupations en cas de destruction. Le rendu du procès de ce matin aura lieu le 11/12.

2 arrêtés préfectoraux pour Vigneux de Bretagne et Notre dame des Landes : 1 Interdiction pour le transport de carburant et 1 interdiction pour le transport des explosifs, produits inflammables, feu d’artifices entre le 3 et 10 décembre. Ca veut dire qu’il aura eventuellement des fouilles des vehicules prévues !

Plusieurs messages évoquant une intervention dans la semaine sont arrivés vers chez nous, donc on transmet : "... Possible action le 5/XII... si Résistance... PLUS GROSSE ACTION avec renforts supplémentaires prévu le 10/XII ...Cela va parfaitement avec l’interdiction de transport des carburants dans votre secteur..." (pour l’instant, on a pas de confirmation de ces bruits).

DONS : AVIS IMPORTANT On est hyper touché par toute la solidarité qui se met en place depuis le début des expulsions. Pour tout vous dire on commence même à crouler sous certains dons : nourriture, matériel médical, vêtements. On a encore des besoins spécifiques. Du coup merci ne ne ramener que les articles mentionnés dans notre liste. On vous tiendra informés pour d’éventuels nouveaux besoins. De plus aujourd’hui on déménage alors merci ne pas ramener de ravitaillement mais plutôt des branums (plus de 30 m²) pour tout stocker (en tout cas en grosse quantités).

Possibilité de stockage à Rennes : Pour venir chercher et déposer du matos encombrant pour la ZAD (charpentes, bois...), c’est 17 avenue Chardonnet, près du bât des arts vivants de l’Elabo http://goo.gl/maps/0P0FV Chloé cjaillard@yahoo.fr


Fil d’infos

RECU : "je me suis fait bloquer au carefour ndl / vigneux /fay / la paquelais il m’on demandé de rebrousser mon chemin. la cause, un arrêté préfectoral interdit d’apporter des matériaux sur la zad, de retour chez moi j’ai appelé la préfecture qui m’on confirmé cet arrêté !" - ATTENTION, il n’y a pas un arrêté pour materielle de construction ! Les gendarmes abusent en mentent aux gens. Rien de nouveau. courage, ca vaut le coup de imprimer les arrêtés pour cette genre de situation !!

- 19h41  : pas des infos par rapport de circulation, désolé !

ANNONCE  : LA naissance d’une nouvelle zadiste/camille, elle s’appelle KAINA, qui veut dire "rebelle" ! Occupons la Zad :) Bienvenue petite Kaina, on pense fort a toi et ta famille !!

- 17h05 : on viens d’aprendre qu’il aura 3 militantes qui ont été arreté-es hier soir à Nantes. Si quelqu’un-e a des nouvelles zad@riseup.net

Nouvelles des la Châtaigne :

Nouvelles de la situation du terrain de la Châtaigne, occupé le 17

Lyon : Sommet franco-italien : la police étouffe et réprime massivement l’opposition au Lyon-Turin

- 16h06 : Aux Ardillières, les GMs commencent de contrôller et fouiller les vehicules

Alors un peut de lecture : Notre-Dame-des-Landes : un médecin choqué par les blessures des manifestants

Notre-Dame-des-Landes : demande de démolition des cabanes jugée dans une semaine

Ayrault-Mittal, l’accord secret

 

- 15h43 : rien particulaire à signaler sur la zone

APPEL : Il faut urgentement sur la campement hors contrôle
- des palettes
- des planches
- une chaine humaine (!)

reçu : Biotope, quel Vincynisme ! De Biotope - Bio-tarte-à-la-crême en béton - on s’en tape ! On préfère les Bio Taupes, les vraies !

Dernières informations communiquées à la légale team Par des camarades de Lyon : Lors des arrestations de lundi matin a Lyon .place st louis. 23 personnes ont été arrêtées, actuellement 21 personnes ont été relâches il reste 2 personnes dont la garde a vue aurait été prolonge. D’autres personnes seraient dans d’autres commicos.

Message reçu : A l’attention de BIOTOPE LOIRE-ATLANTIQUE : Attention vous risquez d’être sabottés si vous continuez à nous prendre pour des cons. C’est vrai, faut pas être sorti de Saint-Cyr pour voir qu’à un endroit il y a des libellules et à un autre il n’y en a plus ! Sérieusement pouvez-vous me citer ne serait-ce qu’un seul projet d’urbanisme qui ne s’est pas réalisé grâce à votre intervention ?AUCUN BÉTON, telle devrait être votre devise ! Un futur zadiste, le monde est en marche...

- 14h12 : il fait beau et le chantier hors contrôle manque encore des bras....

INFO - CHAT TEIGNE : le rendu de tribunal sera le 11 décembre ! On a qu’à dire KHYSTE OUR ASSES, VINCI !!!

APPEL : tout la journée chantièr au campement "Hors contrôle" pour aménager, déménager et mettre tout en place pour accueillir du mond, n’est-ce pas :)

- 12h21  : St. Nazaire - ca se passe pas avant 12h30....il y a du monde la-bâs !!

- 11h34 : LYON - Les amiEs en GAV sont finalement sortis, sauf 2 qui passen en comparution immédiate au moment même. ERRATUM : Selon des informations il aura apparament encore 5 personnes en GAV

- 11h11 : La foule grossit devant le tribunal de Saint-Nazaire

ST NAZAIRE : selon presse 50 personnes devant le tribunal

 

 

- 10h29 : il y des flics vers le lac et la bossière pour accompagner les collabos BIOTOPE ( 24 Rue Félix Eboué 44400 Rezé 02 40 05 32 30 )

INFO : Le dire et le faire… Coreff sort 5000 bouteilles « Aeroport Nann ! »

RECU : "stratégie : attention, ne vous dégarnissez pas sur la zad pour envoyer du monde au tribunal de St-Naz ce matin, car si le délibéré de justice est favorable à la destruction,vous pourriez avoir intervention immédiate des forces de du désordre"

URGENT : On besoin urgentement un conseil juridique, si t’as des comptetences ( sur des envoyes des documents au tribunal par example ) appel sur 06 75 30 95 45

- 10h01  : les flics au retour a la carrefour fosses noires/chemin de suez. L’Héli fait son tour de repérage (..pour demain ? ) Tiens, ils sont deux. Par contre, il fait beau !!!!

- 9h45 : ca circule sur la zone, des flics sont pas carrefour D81 Fosses noireschenmin de suez. Encoire stationés aux Arillières.

MAINTENANT : RASSAMBLEMENT ST NAZAIRE POUR LE PROCES DE LA CHAT TEIGNE

- 7h23 : Aux Ardillières 1 fourgon de bleus avec deux bonhommes pommés exterieure leur vehicule qui montent présence mais pas ( encore )contrôle.

- 6h15 : Bonjour ! tout est calme...

 


RDV d’ailleurs

 

Mardi 4 décembre

 

- 4 Dec Périgueux Rendez vous à 20H devant la bourse du travail pour la création d’un collectif de solidarité avec la ZAD

- 4 Dec ROUEN, 5 réunion du collectif de solidarité des Zones à Défendre – Rouen/Notre-DamesDes-Landes 192 rue Eau de Robec 76000 Rouen voir içi

- 4 Dec Marseille  : Prochaine réunion du collectif marseillais. Mardi 4 décembre à 19h à Mille Bâbords 61 rue Consolat 13001 Marseille

- 4 Dec Carcasonne  : Carcassonne le 4 décembre 2012 Notre Dame des Landes, un projet inutile, dangereux et coûteux, La mobilisation croissante des citoyens sur place et partout en France et au delà a permis de mettre sur la place publique le véritable scandale que constitue le projet de l’aéroport de Notre Dame des Landes soutenu avec obstination par le gouvernement et qui constitue un gaspillage de l’argent public , une catastrophe environnementale et une nouvelle perte inacceptable de bonnes terres agricoles . Après la destruction d’habitations sur le site , un déploiement disproportionné de forces de l’ordre engendrant de vives tensions et de trop nombreux blessés, le gouvernement met en place un comité de dialogue qui risque bien de n’être qu’un dialogue de sourds. Autour des opposants à l’aéroport, la mobilisation ne doit pas faiblir. Le 4 décembre, le comité audois « non à l’aéroport Notre Dame des Landes » manifestera son soutien à cette lutte en se rassemblant à partir de 11h et jusque dans l’après midi devant la salle Joe Bousquet pour la construction symbolique d’une cabane au moment où la tribunal de Nantes délibérera sur l’autorisation de nouvelles destructions d’habitations sur le site.. Nous appelons les audois et les audoises à rejoindre le comité en apportant sur place ce qui lui semblera utile pour cette construction , ou simplement pour manifester son soutien par sa présence. Le comité de soutien dispose d’une adresse : nddlopposition11@gmail.fr.

- Mardi 4 décembre. Brest : Projection et discussion à la faculté Victor Segalen à 18h.

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 19:40

 

Le ministre du budget Jérôme Cahuzac (PS), qui dit vouloir faire de la lutte contre la « fraude et l’optimisation fiscale » un axe prioritaire de son action gouvernementale, a détenu pendant de longues années un compte bancaire non déclaré à l’Union des banques suisses (UBS) de Genève, selon une enquête de Mediapart qui s’appuie sur de nombreux témoignages et des éléments documentaires probants.

Ce compte a été formellement clos par Jérôme Cahuzac début 2010, quelques jours avant qu’il ne devienne président de la commission des finances de l’Assemblée nationale. Les avoirs auraient été ensuite déplacés vers un autre paradis fiscal, en Asie, selon des sources informées de l’opération.

 

J. Cahuzac 
J. Cahuzac© Reuters

 

Chirurgien spécialisé dans les implants capillaires, Jérôme Cahuzac est ministre du budget du gouvernement Ayrault depuis le mois de mai dernier, après avoir été député socialiste et maire de la commune de Villeneuve-sur-Lot, dans le Lot-et-Garonne.

Membre du cabinet du ministre de la santé Claude Évin, sous le gouvernement de Michel Rocard, entre 1988 et 1991, Jérôme Cahuzac a noué à cette époque des liens étroits avec l’industrie pharmaceutique. Aujourd’hui chargé d’appliquer la rigueur budgétaire dans les ministères, il symbolise quelques-uns des aspects les plus impopulaires de la politique économique voulue par le nouveau pouvoir socialiste.  

L’existence du compte secret de M. Cahuzac avait été évoquée dès le mois de juin 2008 par un agent du fisc du Sud-Ouest, Rémy Garnier, dans un mémoire adressé à sa hiérarchie, à l’époque où le ministre du budget était Éric Woerth (UMP). L’agent était alors poursuivi par son administration pour avoir consulté, via le serveur interne baptisé Adonis, le dossier fiscal de Jérôme Cahuzac, sans raison apparente.

Dans son mémoire en défense daté du 11 juin 2008, qui dort actuellement dans les archives du tribunal administratif de Bordeaux dans un dossier portant le numéro 0 901 621-5, l’inspecteur du fisc expliquait avoir agi de la sorte après avoir obtenu des informations « de plusieurs sources extérieures à l’administration fiscale », qui « convergent vers les mêmes conclusions ». À savoir : « Alors qu’il exerce des activités au cabinet de Claude Évin, ministre de la santé, (Jérôme Cahuzac) ouvre un compte bancaire à numéro en Suisse », écrit l’enquêteur, sans citer le nom de l’établissement concerné.

L’inspecteur précise toutefois que les « constatations effectuées » sur les déclarations fiscales de Jérôme Cahuzac, alors député et maire, « ne permettent pas de valider ni d’infirmer ces renseignements » et réclame, de ce fait, l’ouverture d’un « examen approfondi de situation fiscale personnelle ». Soit une enquête en bonne et due forme. Sa requête restera lettre morte, l’administration choisissant au contraire de le sanctionner par un « avertissement ». La décision a été contestée en 2009 devant le tribunal administratif de Bordeaux par l’agent Garnier, qui a perdu en première instance ; l’affaire est désormais pendante devant la cour administrative d’appel.

Contacté, Rémy Garnier – aujourd’hui à la retraite, après d’innombrables démêlés avec son administration – ne souhaite faire aucun commentaire sur cette affaire. Mais celui que ses collègues avaient surnommé “Columbo” disait vrai. Selon les éléments recueillis par Mediapart ces dernières semaines, Jérôme Cahuzac a bien ouvert un compte en Suisse : à l’UBS de Genève, précisément.

« Ça me fait chier d’avoir un compte ouvert là-bas »

« Je n’ai pas de compte en Suisse et n’en ai jamais eu. Il est clair que si vous publiez ça, j’attaquerai », a réagi M. Cahuzac, rencontré mardi 4 décembre à son bureau du ministère du budget. « Je suis un personnage public. Je crois avoir montré que je n’ai pas été en arrière de la main quand j’étais président de la commission des finances. C’est peu dire que j’ai mis l’épée dans les reins de l’administration fiscale pour qu’un certain nombre de dossiers sortent », a-t-il ajouté.

Jérôme Cahuzac est hanté depuis de nombreuses années par la révélation de ce compte et des avoirs occultes qu’il a pu abriter. Politiquement, l’affaire est explosive.

À la fin de l’année 2000, alors qu’il s’engageait dans la bataille municipale pour conquérir la commune de Villeneuve-sur-Lot, le député Cahuzac s’est ainsi inquiété de l’existence de ce compte lors d'une conversation – dont il existe une trace – avec un chargé d’affaires, affirmant notamment, d’après les éléments recueillis par Mediapart : « Ce qui m'embête, c'est que j'ai toujours un compte ouvert à l'UBS. Ça me fait chier d’avoir un compte ouvert là-bas, UBS, c’est quand même pas forcément la plus planquée des banques. » L’élu se disait à cette époque embarrassé à l’idée de devoir se rendre personnellement à Genève pour faire les diligences nécessaires afin de le fermer.


Jérôme Cahuzac 
Jérôme Cahuzac© Reuters

 

Le compte à l’UBS sera formellement clos début 2010, à l’occasion d’un discret déplacement à Genève, quelques jours avant qu’il ne soit élu, le 24 février 2010, président de la commission des finances de l’Assemblée nationale. En privé, Jérôme Cahuzac affirme alors avoir « fait ce qu’il fallait » pour nettoyer ses secrets helvètes. À la question que nous lui avons posée, de savoir s'il était bien allé à Genève début 2010, le ministre a éludé, affirmant : « Pas davantage qu'à Turin, Milan ou New York. » Sans en dire plus.

Les avoirs cachés auraient été alors transférés à l’UBS de Singapour par le truchement d’un complexe montage financier offshore, selon des sources informées du dossier. 

Quelle était l’origine des fonds du compte suisse et à quoi ont-ils pu servir ? Dans son mémoire de 2008, l’inspecteur Garnier affirmait tenir peut-être une piste. Selon lui, Jérôme Cahuzac avait « acquis son appartement parisien situé avenue de Breteuil pour le prix de six millions et demi de francs, financé comptant, en début de carrière, à hauteur de quatre millions dont l’origine reste douteuse ». M. Cahuzac a toujours affirmé, y compris dans la presse locale (La Gazette de la Vallée du Lot, par exemple), avoir financé cet appartement aux deux tiers grâce à un prêt bancaire. Ce qui est faux.

Une fois encore, l’agent du fisc disait juste. D’après l’acte notarié d’achat de l’appartement (deux salons, une salle à manger, quatre chambres…), daté du 28 octobre 1994, Jérôme Cahuzac a bien versé quatre millions de francs – 600 000 euros – « de ses deniers personnels », un tiers seulement du financement étant assuré par un prêt bancaire. Rien ne permet aujourd’hui de dire si l’argent provient du compte suisse, mais la question semble avoir effleuré l’esprit de l'inspecteur du fisc à qui il n’a pas été possible de vérifier ses soupçons en 2008.

« Éric Woerth, que j’ai interrogé (après les questions de Mediapart - ndlr), m’a dit, lui, les yeux dans les yeux n’avoir jamais eu le moindre document me concernant et qu’à défaut il aurait évidemment laissé se dérouler la procédure », affirme aujourd’hui Jérôme Cahuzac.

Ironie de l’histoire, le ministre socialiste annonçait début novembre dans les colonnes du quotidien Libération vouloir renforcer l’arsenal français de lutte contre la fraude fiscale. « Ces mesures, expliquait-il, n'ont rien à voir avec une quelconque inquisition fiscale, il s'agit seulement d'un minimum de transparence de bon aloi. » Double ironie de l’histoire, le ministère du budget est actuellement partie civile dans l’instruction d’un juge parisien, Guillaume Daieff, qui enquête depuis le mois d’avril dernier sur les pratiques d’évasion fiscale de contribuables français, clients de… l’UBS.

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22