Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 22:47

 

Médiapart - Blog

 

 

Sur le marché de Volos situé à 200 miles au nord d'Athènes, ces étalages parlent d'eux mêmes pour un retour au troc... Volos était un centre industriel prospère avec un port dont les ferries non seulement reliaient au continent les îles voisines, mais avant la chute de la Syrie dans la guerre civile était une route commerciale entre la Grèce et le Moyen-Orient. Autrefois célèbre pour son tabac, Volos a accueilli les minoteries et les cimenteries, les aciéries et le métal.

Aujourd'hui, le chômage atteint un record européen de 26%, dépassant même celui de l'Espagne.

2.jpg

Photograph: Despoina Vafeidou / AFP / Getty ImagesC


Alors, c'est le système D qui devient la solution tels le troc, la solidarité dans les échanges de services et le TEM équivalent à un euro. D'autres réseaux identiques ont été mis en place dans la banlieue d'Athènes, l'île de Corfou, la ville de Patras et le nord de Katerini depuis la création du TEM en 2009.

Il est inutile de rappeler ici les baisses de salaires de 40 % et autres coupes budgétaires laissant la précarité s'installer sans compter le désarroi des mères qui confient leur enfant à l'orphelinat. Fin de parenthèse douloureuse.

Le gouvernement grec a voté l'an dernier une loi de soutien à la recherche de moyens créatifs pour faire face à la crise. Pour la première fois, d'autres formes d'entreprenariat et de développement local ont été activement encouragés.

Tout en rêvant de quitter la zone euro, la population semble satisfaite du TEM, un complément de l'euro : "Franchement le Tem a été une bouée de sauvetage", a déclaré Christina Koutsieri, serrant DVD et un sac de nourriture. En Mars j'ai dû fermer l'épicerie que j'ai tenu pendant 27 ans puis tout simplement je n'ai pas pu assumer toutes les nouvelles taxes et les factures. Tout le monde que je connais a perdu son emploi. C'est tragique..."

Pour l'Institut Panos Skotiniotis et le maire de Volos : "la monnaie de rechange s'est avérée être un excellent moyen de compléter l'euro. Nous sommes tous pour des alternatives qui aident à atténuer les conséquences économiques et sociales de la crise", a-il dit. "Il remplacera jamais l'euro mais il aide vraiment les membres les plus faibles de notre société. Dans toutes les activités sociales et culturelles de la municipalité, nous encourageons l'utilisation du Tem"
(Propos recueillis par Hélène Smith)

Moi même, je n'ai jamais été tentée d'en savoir plus sur le SOL, monnaie alternative en Haute-Garonne entr'autre, parce que l'expérience menée semble être une réussite a-t-on dit et les échanges plutôt sympathiques ne représentent pas à mes yeux cette situation dramatique que traversent nos amis grecs en proie à un cancer "inoculé" par des riches spéculateurs qui courent toujours, impunis et qui persévèrent à tous les postes de dirigeants, que nous n'en sommes pas à nous chauffer au bois sauf pour l'ambiance...

Je souhaite à mes amis grecs une meilleure année 2013 bien que la formule se brise en mille morceaux quand les évènements de vie se bousculent dans une répétition infernale. Tout est relatif me diriez-vous, sauf la mort vous répondrais-je...

Billet inspiré en partie d'après l'article d'Hélène Smith à Volos pour le Guardian.

http://www.guardian.co.uk/world/2013/jan/02/euro-greece-barter-poverty-crisis

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Grèce
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 18:02

 

 

Le Monde.fr | 13.01.2013 à 11h56 • Mis à jour le 13.01.2013 à 14h01


 
L'exploitant historique du réseau ferroviaire français a décidé de dépenser 500 millions d'euros de plus qu'en 2012 "pour améliorer et développer les services pour les voyageurs".

Les tarifs des TGV, des trains Intercités et des TER vont augmenter le 24 janvier en moyenne de 2,3 %, soit près du double de l'inflation, a annoncé dimanche la SNCF en précisant qu'elle engageait un "programme d'investissements sans précédent" de 2,6 milliards d'euros.

 

L'exploitant historique du réseau ferroviaire français a décidé de dépenser 500 millions d'euros de plus qu'en 2012 "pour améliorer et développer les services pour les voyageurs". La priorité sera "l'amélioration de la qualité de service rendu aux voyageurs, grâce à de nouveaux trains, des gares rénovées et un service à bord plus étendu", a-t-il souligné. Pour "faire face à cette augmentation très importante des investissements, certains tarifs évolueront en 2013", a justifié la SNCF.

Les abonnements Fréquence (TGV et Intercités), les abonnements régionaux ainsi que le tarif de base Loisirs 2e classe sont également concernés par cette hausse de 2,3 %, a précisé l'exploitant, qui a aussi prévu une augmentation "limitée à 2 %" pour le Forfait sur Intercités. En revanche, il a décidé de geler pour 2013 un certain nombre de tarifs comme les abonnements Forfait sur TGV, les réservations pour les abonnements Forfait et Etudiants, Elèves et Apprentis.

Gel également en 2013 pour tous les clients Loisirs et Longue distance (plus de quatre heures de trajet) des tarifs Prem's, des prix des cartes de réduction et des tarifs sur les liaisons entre le nord-est de la France et les stations balnéaires (Lille-Marseille, Lille-Nice, Strasbourg-Nice et Metz-Marseille).

En parallèle, la SNCF prévoit d'augmenter de 20 % le volume des billets à petit prix grâce à sa politique d'offres promotionnelles sur TGV (Prem's) et Intercités (100 % Eco et Mini-groupe), à l'élargissement de l'offre IDTVG vers Quimper et au lancement au premier semestre du TGV Eco.

En ce qui concerne les investissements, la SNCF attend la livraison de 15 rames TGV neuves et de 30 rames équipées d'un nouvel aménagement intérieur. Ces 45 rames représentent 10 % du parc TGV. Elle prévoit aussi de rénover 15 rames Intercités. Pour les régions, elle devrait également réceptionner en 2013 10 tram-trains ainsi que 38 rames Regiolis et les premières rames Regio2N.

Quelque 309 millions d'euros vont par ailleurs être dépensés par sa branche Gares&Connexions pour rénover les gares de Toulon, Lille-Europe, Orléans, Tours, Montpellier, Dijon et les gares d'Austerlitz et de Lyon à Paris.

Côté services, la SNCF a mis en place un service de restauration ambulante dans les TGV Paris-Lille dès janvier. Elle prévoit de lancer des services et commerces en gare (centre d'affaires à Bordeaux, crèche à Castres) et de créer le billet sur téléphone mobile pour plus de 1.000 destinations en France et à l'international.

 

 

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 17:55

 

 

Le village de tentes, Bab al-Shams, près de Jérusalem, en zone occupée

 

  - le 13 Janvier 2013

 

 

Les militants palestiniens d'un campement dressé sur le site d'un projet de colonisation juive particulièrement controversé en Cisjordanie occupée, évacué tôt dimanche par la police israélienne, ont assuré qu'ils entendaient poursuivre leur "combat".

Ce n'est "pas la fin du combat populaire, il continuera de façon puissante", a déclaré le Comité de coordination de lutte populaire, à l'origine de l'initiative. Des centaines de policiers israéliens ont évacué tôt dimanche le village de tentes appelé Bab al-Shams (la Porte du Soleil) de près de 250 militants palestiniens installés depuis deux jours sur le site du projet E1, entre la Cisjordanie et Jérusalem-Est occupées.

 

 

Les activistes palestiniens avaient dressé ce camp dans le cadre d'une résistance non violente aux implantations et à l'occupation israéliennes. Le campement se voulait une réplique des colonies sauvages israéliennes. "Même si nous avons été expulsés, notre force est évidente car la police a dû recourir à des centaines et des centaines d'hommes des forces spéciales", ont précisé les organisateurs, ajoutant que six militants avaient été blessés par les policiers pendant l'expulsion.

Samedi soir, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, en pleine campagne électorale, avait ordonné aux forces de sécurité d'expulser immédiatement les militants palestiniens. Dans des documents remis aux médias, le gouvernement avait estimé que si le campement était autorisé à se poursuivre, il y avait un risque que des colons israéliens de droite, parmi lesquels des "extrémistes", décident d'organiser des contre-manifestations sur le site, ce qui pourrait déclencher des violences.

Le projet E1 relierait l'implantation israélienne de Maalé Adoumim à des quartiers de colonisation juive à Jérusalem-Est et couperait en deux la Cisjordanie, compromettant la viabilité d'un Etat palestinien. La communauté internationale considère illégales toutes les colonies israéliennes et ne reconnaît pas l'annexion en 1967 de Jérusalem-Est, où les Palestiniens veulent établir la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

 

 

  • Lire aussi :

Israël légalise trois colonies sauvages
Hisham Sharabati, juriste palestinien, travaillant pour Al Haq, ONG au statut consultatif auprès de l’ONU : "Israël utilise les ressources naturelles des territoires occupés pour les intérêts exclusifs 
des colons et de la colonisation"
Paris, Londres et Washington demandent à Israël de revenir sur son projet de colonies

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Palestine
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 17:37

 

 

De notre envoyé spécial à Bruxelles

L'affaire du limogeage de John Dalli, commissaire européen à la santé, est en train de tourner au bras de fer entre le parlement européen et la commission. Dans un document daté du 9 janvier, auquel nous avons eu accès, les services légaux du parlement jugent que les raisons avancées par l'exécutif de José Manuel Barroso, pour ne pas donner accès au rapport de l'Olaf, pièce maîtresse au cœur de cette affaire complexe, ne tiennent pas. En clair : le parlement estime que la commission fait de l'obstruction et ne respecte pas ses engagements de transparence.

C'est une nouvelle étape dans le durcissement des relations entre les deux institutions, depuis l'éclatement, mi-octobre, du « Dalligate », du nom de l'ex-commissaire John Dalli, contraint à la démission pour avoir, dit-on, accepté au moins un rendez-vous avec un lobbyiste de l'industrie du tabac sans en avoir fait état publiquement. Le Maltais avait été poussé vers la sortie après la remise du fameux rapport rédigé par l'Office européen de lutte anti-fraude (Olaf) à José Manuel Barroso, mais le document n'a jamais été rendu public.

Depuis, cette opacité alimente tous les fantasmes sur l'influence des lobbies du tabac au sein de la bulle bruxelloise. D'autant que le principal intéressé, John Dalli, crie au complot : il aurait été piégé, assure-t-il, par l'industrie du tabac, prête à tout pour retarder la mise en route de la directive tabac sur laquelle il travaillait et qui s'annonçait particulièrement agressive pour freiner la vente de tabac. Ce texte a finalement été présenté fin décembre à la commission et la phase de discussions, côté parlement, s'ouvre cette année.

 

John Dalli lors d'une conférence de presse à Bruxelles en septembre 2012. ©Commission 
John Dalli lors d'une conférence de presse à Bruxelles en septembre 2012. ©Commission


« C'est une affaire importante, et il faut que les choses s'éclaircissent. Les gens de la commission s'abritent derrière le secret de l'investigation, pour cacher leurs propres irrégularités », s'emporte Inge Grässle, une eurodéputée allemande, qui appartient au même parti politique (PPE, droite) que José Manuel Barroso. « Dans un État de droit, cela ne peut pas se passer comme ça. »

Pour le Français José Bové, « on voit bien comment fonctionne la machine de la commission : personne n'a envie de regarder ce qu'il y a sous le tapis. » L'eurodéputé vert milite pour la mise sur pied d'une commission spéciale, au sein du parlement, pour faire la lumière sur l'entrisme du lobbying au sein de la commission. « L'affaire John Dalli pose aussi la question de l'équilibre des pouvoirs au sein des institutions européennes et la légitimité des gens qui y sont », poursuit-il.

Depuis le départ de Dalli mi-octobre, la commission européenne avance un argument d'autorité pour ne pas publier ce rapport de l'Olaf : une enquête est en cours à Malte, qui vise John Dalli, et il est nécessaire d'attendre les conclusions de l'investigation. Il n'était même pas question de le transmettre, de manière confidentielle, à certains eurodéputés, par exemple les présidents des groupes.

Mais les services du parlement européen viennent de livrer leur analyse : ils estiment au contraire que la commission a obligation de le faire et qu'il suffit, pour y parvenir, de respecter les règles fixées depuis 2010 en matière de transmission d'informations confidentielles de la commission au parlement (lire l'annexe 2). Certains élus désignés pourraient ainsi avoir accès au rapport. La balle est à nouveau dans le camp de M. Barroso.

Au centre de l'affaire, l'irlandaise Catherine Day

Depuis des semaines, ce rapport fait l'objet de toutes les spéculations à Bruxelles. Bon nombre d'observateurs redoutent que le document de l'Olaf ne contienne que très peu d'éléments à charge contre l'ancien commissaire. Qu'il s'agisse d'une coquille vide, réalisée à toute vitesse par les services de l'Olaf, qui laisserait penser que la « démission limogeage » de John Dalli, selon l'expression consacrée dans la capitale européenne, avait été planifiée de longue date (lire notre précédent article sur le « Dalligate »).

La stratégie de José Manuel Barroso est donc en train de se compliquer. D'autant qu'en décembre, de nouveaux éléments avaient déjà fragilisé sa défense. Après les enquêtes menées d'un côté par des eurodéputés, de l'autre par une ONG bruxelloise, il est apparu qu'au moins sept réunions ont eu lieu entre des membres du cabinet de Barroso, ou du secrétariat général de la commission, avec des lobbyistes de l'industrie du tabac, sans que ces rendez-vous ne soient rendus publics sur le site de la commission, comme c'est officiellement la règle. Ces rencontres se sont déroulées entre mai 2010 et septembre 2012, en pleine période d'élaboration de la directive tabac.

L'Union européenne est signataire d'une convention cadre de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), pour la lutte anti-tabac, qui l'oblige depuis 2011 à rendre publics les rendez-vous de son personnel avec les lobbies du tabac (lire l'article 5.3). Les services de la direction santé s'y sont en partie pliés, en publiant sur le site de la commission certains de leurs rendez-vous. Mais d'autres services semblent l'ignorer totalement.

Problème : c'est exactement pour cette raison (le fait d'avoir caché deux rendez-vous avec un lobbyiste du tabac) que John Dalli semble avoir été remercié. L'impression d'un « deux poids deux mesures » aux dépens de l'ex-commissaire maltais, fait des ravages. La plateforme d'ONG Corporate Europe Observatory, qui milite pour davantage de transparence dans les institutions européennes, s'interroge désormais haut et fort : « Puisque le commissaire à la santé a dû démissionner pour ne pas avoir rendu publics des rencontres avec des lobbyistes du tabac, est-ce que la même logique ne devrait pas prévaloir en ce qui concerne les membres des cabinets de M. Barroso, du secrétariat général ou encore des services de la DG santé ? »

 

L'affaire est d'autant plus gênante, pour la commission, que ce sont les mêmes services du secrétariat général, dirigés par la toute puissante Catherine Day (surnommé « la 28e commissaire » par les mauvaises langues (photo ci-contre), qui sont intervenus, à deux reprises, dans le courant de l'année 2012, pour retarder l'avancée de la directive tabac. Avec, dans l'un des deux cas, un argument pour le moins étonnant avancé en interne : Catherine Day préférait repousser la présentation de la directive tabac pour ne pas interférer avec… le conseil européen d'octobre, pourtant consacré à la crise de la zone euro. Difficile de voir en quoi les deux dossiers sont liés. L'Irlandaise sera reçue le 22 janvier au parlement européen par la commission du contrôle budgétaire. La séance s'annonce tendue.

Dans ce contexte, la reconduction en décembre de Michel Petite, un avocat français qui a fait du lobbying pour le cigarettier Philip Morris au cours des derniers mois à Bruxelles, à la tête d'un comité d'éthique interne à la commission européenne (lire notre précédent article), achève de décrire un paysage inquiétant : celui d'une industrie du tabac installée au plein cœur des institutions européennes. Les silences de Barroso, jusqu'à présent, sont ravageurs.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 17:28

 

 

Rue89 - Les Français réacs ? 12/01/2013 à 12h49
Renée Greusard | Journaliste Rue89

 

 

Notre amour déraisonnable du débat, un gouvernement qui ne s’assume pas... Sept explications à la passion française sur la question.

La semaine dernière, nous avons publié le témoigne d’un catholique qui racontait pourquoi il ne s’opposait pas au mariage pour tous. Sur Twitter, un utilisateur qui se dit « chercheur en philosophie, professeur, chroniqueur, journaliste » s’est mis à l’insulter :

« Dégage. Tu pourris l’Eglise de l’intérieur avec tes vices. [Tu] Dois être arraché et jeté au feu. »

Le tweet a finalement été supprimé. Mais ça donne le ton : depuis que le débat sur le mariage pour tous a commencé, les messages haineux, violents et viscéraux se multiplient.

 


Manifestation contre le mariage pour tous à Nancy, le 8 décembre (POL EMILE/SIPA)

 

En France : zoophilie et inceste

Il y a eu le maire de Sète, qui a parlé des « gays femelles », comme s’il s’agissait d’animaux, l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) qui a mis en garde contre « le risque de zoophilie », ou encore le maire du VIIIe arrondissement de Paris, qui a déclaré :

« Et pourquoi interdire plus avant les mariages consanguins, la pédophilie, l’inceste, qui sont encore monnaie courante dans le monde ? »

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’en France le débat n’est pas apaisé. Quand on regarde la façon dont les choses se sont déroulées en Espagne et en Belgique, c’est d’autant plus étonnant. Là-bas, le mariage pour tous est passé comme une lettre à la poste.

Chaque année en Belgique, sur 42 000 mariages, 1 000 sont célébrés entre homosexuels. Tandis qu’en Espagne, depuis le vote de la loi en 2005, 22 442 couples homosexuels se sont mariés. Et plus personne aujourd’hui ne le questionne, comme l’adoption. Tout cela est du domaine de la normalité.

Pour cet article, j’ai interviewé des journalistes belges, un chercheur belge et un journaliste espagnol. Tous m’ont dit à un moment de la conversation combien le débat français les faisait « halluciner ».

Un journaliste espagnol en France : « C’est comique »

Pour Charline Vanhoenacker, journaliste à la RTBF basée à Paris :

« On voit ressortir une France conservatrice, et on est très étonnés de l’ampleur que prend ce débat. »

Ricardo Gutiérrez, journaliste au Soir :

« Oui, on est très étonnés. On a, a priori, l’image d’une France qui établit des barrières fortes entre l’Eglise et l’Etat. Une république laïque. Alors que nous, en Belgique, on reste une monarchie catholique. [...]

Ça fait presque rire quand on voit les arguments qui sortent chez vous. La famille qui va se dissoudre, tout ça. Les catholiques de chez nous n’oseraient jamais dire des choses pareilles. »

Comme ces journalistes, David Paternotte, chercheur en sociologie au Fond de la recherche scientifique (FNRS) et auteur de « Revendiquer le mariage gay : Belgique, France, Espagne », ne pense pas pour autant que cette situation soit liée à une spécificité française sur l’homosexualité.

« Je ne crois pas que la France soit un pays plus homophobe que la Belgique ou l’Espagne. »

Comment donc expliquer ce décalage ?

                                                                                                                                                                                                                             1 En France, on aime la guerre

 

C’est une tradition française : nous aimons le débat, remarque Charline Vanhoenacker de la RTBF.

« Vous, vous avez vraiment le goût du débat. Pour l’éloquence, pour le bon mot. Et c’est vrai qu’on a cette image du Français qui ouvre sa gueule à tout va. »

Parce que l’essentiel, c’est presque parfois d’être dans un camp, de s’y tenir et de gueuler, et le débat s’emballe souvent. Ricardo Gutiérrez remarque :

« On n’est pas dans une argumentation raisonnable. La guerre compte plus que l’argumentation. »

Il a été étonné du peu de députés français présents à l’audition du mercredi 12 décembre sur le mariage pour tous, par la Commission des lois de l’Assemblée nationale.

Ce jour-là, les députés français étaient censés écouter ce qu’avaient à raconter trois élus européens, dont le sénateur belge Philippe Mahoux (PS), à propos du mariage pour tous, déjà appliqué chez eux.

Charline Vanhoenacker a raconté ce flop total avec humour sur son blog, « les 92 sièges libres », les « petites bouteilles d’eau » esseulées, les députés qui fuyaient.

« Je chope in extremis l’élue avant qu’elle ne s’engouffre dans l’ascenseur :
- A l’UMP, nous réclamons un grand débat national sur le mariage pour tous !
- Dites-moi, c’est mal parti, vous êtes huit dans la salle, dont trois UMP…
- Euh… je vous l’accorde, c’est très dommage… »

                                                                                                                                                                                                                             2 La responsabilité des médias français

 

Le chercheur David Paternotte émet l’hypothèse que les journalistes français ont une responsabilité dans la teneur actuelle du débat. Parce qu’ils ont cette tradition de toujours présenter la pensée de manière dialectique, même quand c’est foireux.

« A la fin de l’été en France, les médias étaient en quête d’opposants. Ça tournait souvent à la caricature. N’importe quel curé de campagne qui était contre était interviewé. »

Il parle de la tribune en décembre des psychanalystes Jean-Pierre Winter et Monette Wacquin dans le Monde, « Non à un monde sans sexes ! ».

« C’est un recueil de bêtises, mais c’est publié dans Le Monde, un journal identifié à gauche. »

Il rappelle qu’en Espagne, les médias de gauche ont clairement soutenu le projet de loi. Les opposants ne parlaient que dans les journaux dont ils étaient proches.

Le chercheur pense que cette présence de l’opposition dans des médias où elle n’était pourtant pas attendue a envoyé, en France, « un signe aux opposants ».

« Voilà, mobilisez-vous, il y a encore une possibilité. »

                                                                                                                                                                                                                              3 En Espagne, le mariage gay, c’était... la modernité

 

Si en France, les opposants au mariage pour tous parlent parfois zoophilie, consanguinité, inceste et pédophilie, les choses ne se sont pas du tout passées comme ça en Espagne. Andès Pérez, journaliste fondateur de l’agence Sancho Panza, raconte :

« Au moment du vote de cette loi, l’Espagne était en pleine expansion. Elle se voyait dépasser la France en PIB. Barcelone se voyait supplanter New York culturellement. Il y avait beaucoup optimisme. [...]

Et le mariage pour tous, c’était le comble de la modernité. Un peu comme le débat sur la question de la marijuana. »

En riant, il s’amuse d’ailleurs de « la cour des vierges effarouchées » en France :

« La loi et le pouvoir sont toujours en retard et il y a beaucoup d’hypocrisie. Où qu’on aille, en France, tout le monde fume des joints à fond, et pourtant vous avez toujours des lois hyper régressives. »

                                                                                                                                                                                                                             4 En Belgique et en Espagne, des contextes politiques favorables

 

La souplesse avec laquelle les Espagnols et les Belges ont accueilli cette évolution s’explique aussi par des contextes politiques qui y étaient favorables.

  • En Espagne, un Zapatero élu par surprise

Mars 2004. Le pays est en pleine campagne d’élections générales. José Luis Zapatero, candidat du parti socialiste, promet que, s’il est élu, il fera passer le mariage gay. Le 11 mars, à Madrid, trois bombes explosent. Le pays ému désavoue la droite de José Maria Aznar et élit Zapatero.

David Paternotte analyse :

« Zapatero avait promis le mariage gay sans penser qu’il serait élu. Mais une fois élu, il a tenu sa promesse et l’opposition n’a pas eu le temps de se structurer. »

  • En Belgique, une opposition terrassée

Depuis la guerre et jusqu’en 1999, en Belgique, des partis chrétiens avaient la main mise sur le pouvoir (le CVP, le CDH). Or, aux élections législatives et régionales de 1999, entre autres à cause de leur gestion de l’affaire Dutroux, ils ont volé dans l’opposition, et se sont retrouvés encore affaiblis aux élections législatives de 2003.

Sous le choc, ils ne se sont pas vraiment mobilisés contre le mariage pour tous quand il a été adopté en 2003, même si le CDH avait appelé ses élus à voter contre. Ricardo Gutiérrez, journaliste au Soir, dit :

« Ils venaient de reperdre une élection, ils n’allaient pas faire les malins. »

Or, en Belgique, ces partis portaient traditionnellement aussi la voix de l’Eglise.

                                                                                                                                                                                                                              5 Des rapports à l’Eglise différents

 

En Belgique, l’Eglise n’est donc pas trop intervenue, explique Ricardo Gutiérrez :

« Normalement, pour se faire entendre, l’Eglise passait par ces partis chrétiens. Elle n’avait pas non plus l’habitude de sortir dans la rue. On était aussi sous le règne de l’archevêque Godfried Danneels, qui était très consensuel. »

Il rappelle qu’historiquement, l’Eglise en Belgique est très modérée, notamment parce qu’elle est en partie financée par l’Etat.

Et du côté de l’Espagne, comment comprendre que la loi soit passée si facilement ? Dans un pays si catholique... Andrès Péres nuance ce qu’il pense être un cliché :

« Cela fait longtemps que l’Espagne fait un travail pour sortir de cette domination de l’Eglise. Cherchez un cinéaste français qui, comme Pedro Almodovar, parle depuis les années 1980 de l’homosexualité, des questions de genre, du troisième genre, de la pédophilie dans l’Eglise...

L’Eglise est en recul depuis trois décennies en Espagne. [...] Aujourd’hui, à situations égales, pour un jeune Espagnol dans une ville moyenne, c’est même plus facile d’avoir une sexualité libérée qu’un jeune Français. »

Et puis, dit Charline Vanhoenacker :

« La France, c’est historiquement la fille préférée de l’Eglise. Elle s’en est peut-être éloignée, mais elle reste fidèle à son nom de baptême. »

La stratégie de l’Eglise est particulière en France. En perte de fidèles, « à l’agonie » même, selon le sociologue Olivier Bobineau, elle s’oppose comme dans un élan de fin de course. C’est d’ailleurs ce qu’explique Jean-Louis Schlegel, sociologue, dans nos colonnes ce vendredi :

« Depuis les années 1960, l’Eglise catholique s’oppose de toutes ses forces et frontalement à toute évolution, elle se cramponne à son modèle de la sexualité, du mariage et de la famille comme le pendu à sa corde (en s’adossant curieusement à la loi de la République pour le mariage !), et comme si sa mise en cause était sa propre fin annoncée.

Disons-le : comme si elle avait peur, cette vieille peur de l’anarchie et de ses conséquences qui la poursuit depuis la Révolution française et qu’elle se croit chargée de conjurer. »

                                                                                                                                                                                                                              6 Une opposition contre la loi structurée et futée

 

En Espagne, si les arguments de l’Eglise n’ont pas pris, c’est aussi qu’ils n’étaient pas adaptés, note David Paternotte :

« Les arguments étaient trop conservateurs pour être entendus. [...] En France, vous avez des gens comme Frigide Barjot qui essayent de donner un côté moderne à l’opposition. »

L’opposition a aussi eu du temps pour se structurer ; notamment parce que le gouvernement lui a laissé du temps. Nicolas Gougain, porte-parole de l’inter-LGBT, estime :

« Personne n’a vu venir Christiane Taubira et ses déclarations à La Croix en septembre. Il y a eu ensuite deux mois de délai avant les auditions parlementaires. On aurait pu gagner du temps. »

                                                                                                                                                                                                                              7 Des erreurs stratégiques du gouvernement

 

Donner du temps à l’opposition, c’est l’une des erreurs du gouvernement, mais il y en a eu d’autres.

  • Il aurait pu s’appuyer sur les textes existants

En Espagne, c’est ce qu’a fait Zapatero : étendre le droit du mariage aux homosexuels. Il n’a pas fait une réforme spécifique. Pour Nicolas Gougain, le choix du gouvernement Ayrault était risqué :

« Il y avait toute une base législative sur laquelle s’appuyer pour ne pas faire un projet autonome. »

  • Il aurait pu ne pas parler de tout en même temps

PMA, adoption et mariage en même temps, les débats ont été mélangés. Charline Vanhoenacker note :

« Vous, vous faites une sorte de package mariage/adoption, chez nous il y a eu plusieurs étapes. Le mariage a été légiféré en 2003, l’adoption en 2006. Quant à la PMA, elle existait déjà pour les célibataires depuis les années 1980. »

  • Les bourdes Hollande

Mais ce qui pêche probablement le plus, c’est le comportement du gouvernement et de Hollande.

Contrairement à Zapatero, dont David Paternotte dit qu’il a complètement porté le dossier une fois élu parce qu’il en revendiquait la modernité, François Hollande a parfois eu l’air de douter de certains points.

Sa plus grande erreur sur ce dossier aura été sa sortie sur la liberté de conscience des maires à célébrer les mariages homosexuels :

« La loi s’applique pour tous dans le respect de la liberté de conscience. »

Avec cette déclaration, Hollande a fait un cadeau à l’opposition. Et David Paternotte juge que :

« Les opposants se sont dit : “il n’a pas l’air convaincu. Il y a moyen de négocier”. »

C’est d’autant plus étonnant que, comme le rappelle Nicolas Gougain, pendant sa campagne, à chacun de ses discours, François Hollande avait parlé du mariage pour tous.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 17:20

 

Le Monde.fr avec AFP | 13.01.2013 à 09h36 • Mis à jour le 13.01.2013 à 13h23


 
Depuis 2009, plus de 90 Tibétains ont mis le feu à leurs vêtements, et la plupart sont morts, pour protester conte la domination chinoise dans la région himalayenne.

Un Tibétain s'est immolé pour protester contre la domination chinoise sur la région autonome chinoise du Tibet, première immolation de cette année, ont indiqué dimanche une organisation de défense des droits de l'Homme et Radio Free Asia.

Les faits se sont produits à Xiahe, un comté de la province du Gansu (ouest), appelée Sangchu en tibétain. La dépouille de l'homme, identifié par un simple nom, Tsebe ou Tseba, a été ramenée à son village à quelque 4 km de l'endroit où il s'était immolé après une manifestation, selon Free Tibet. Selon l'ONG, il avait à peine plus de 20 ans. Selon les sources citées par Radio Free Asia, il était âgé de 19 ans.

Depuis 2009, plus de 90 Tibétains ont mis le feu à leurs vêtements, et la plupart sont morts, pour protester conte la domination chinoise dans la région himalayenne.

La fréquence des immolations s'était accrue à l'automne dernier, avant la tenue du Congrés du parti communiste chinois, qui avait nommé Xi Jinping chef du PCC, un changement à la tête du pays qui n'a lieu que tous les 10 ans. De nombreux Tibétains ne supportent plus ce qu'ils considèrent comme une domination grandissante des Han dans la région du Tibet, l'ethnie ultra-majoritaire en Chine, et la répression de leur religion et de leur culture.

Pékin réfute ces allégations, estimant que les Tibétains bénéficient d'une liberté de culte. Le gouvernement met l'accent sur les importants investissements consacrés à la modernisation du Tibet, et à une meilleure qualité de vie pour ses habitants.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Chine
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 17:18

 

Le Monde.fr avec AFP | 13.01.2013 à 09h47


 
Le viol et la mort d'une étudiante kinésithérapeute de 23 ans ont provoqué de vastes manifestations dans la capitale et mis en lumière les violences faites aux femmes en Inde, pays largement dominé par les hommes.

Six hommes ont été arrêtés dans une nouvelle affaire de viol collectif dans un autobus, dans le nord de l'Inde, a indiqué la police dimanche. "Six hommes ont été arrêtés car ils sont suspectés d'avoir violé une femme de 29 ans (...) après l'avoir amenée de force dans un endroit inconnu dans la nuit du 11 janvier", a indiqué la police, précisant qu'un 7e suspect était recherché.

La victime était montée à bord d'un autobus vendredi pour se rendre dans sa belle-famille, dans l'Etat du Pendjab. Elle a alors été enlevée et conduite par motocyclette dans une maison près de la ville d'Amritsar. "Après avoir été enlevée, la dame a été violée brutalement par les sept suspects, tout au long de la nuit", a ajoute la police. Ils l'ont ensuite déposée le long de la route, près du village de sa belle-famille, où elle a raconté l'agression à ses belles-sœurs.

Un responsable politique de l'Etat du Pendjab, membre du parti du Congrès, Partap Singh Bajwa, a accusé la police de ne pas effectuer des contrôles au sein des bus circulant dans la région. "C'est à cause du laxisme de la police qui ne prend jamais la peine de s'assurer de la sécurité des bus qui circulent la nuit sur les routes nationales", a-t-il déclaré.

Ce fait divers rappelle l'affaire de New Delhi : une étudiante kinésithérapeute de 23 ans était montée dans un bus avec son compagnon, après une sortie au cinéma, le 16 décembre. Les six hommes présents dans le véhicule, dont le chauffeur, l'avaient violée et frappée, avant de la jeter sur le trottoir avec son compagnon, lui aussi tabassé.

Transférée à Singapour pour des greffes d'organes, elle n'a pas survécu à ses blessures. L'affaire a provoqué de vastes manifestations dans la capitale et mis en lumière les violences faites aux femmes dans ce pays largement dominé par les hommes.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Inde
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 17:08

 

 

L'association Rencontres Citoyennes tient une permanence tous les Vendredi de 19h à 22h dans l'espace CARREFOUR DES RÉSISTANCES, 272 rue de la grande terre 30121 MUS. Pour 1 euro l'année elle propose l'adhésion à l'association et la  mise à disposition de ce local comprenant une buvette sans alcool et a prix libre, une salle de projection débat, un grand jardin l'été.

Les thèmes abordés seront les suivant :

  • 1er Vendredi du mois : vie citoyenne communale et de la comcom ( débat et compte rendu des derniers conseils municipaux et inter communautaires.
  • 2eme Vendredi du mois : Si on parlait de ce qui nous fache (discution film débat sur les fachos,racistes,sexistes,médias,oligarchie)
  • 3eme Vendredi du mois : On refait le monde ( discutions, film, débat sur les utopies qui vont vraiment faire changer le monde ou qui les changent déjà)
  • 4eme Vendredi du mois : On se lâche sur toute l'actualité du mois ( film zapping de l'actualité locale et nationale)

Petit aperçu des films qui seront projetés dans les semaines et mois qui suivent :

  • MAINS BRUNES SUR LA VILLE  Ce vendredi 18 Janvier
  • DSK, Hollande, etc  une film de Pierre Carle

  • Plats de Résistance film documentaire de Pauline Mougenot
  • Acampadasol les fondements du mouvement des indignés

  • Goldman Sachs La banque qui dirige le monde

 

  •  Notre Dame des Luttes un documentaire sur NDDL de 52 minutes

 

Et pleins d'autres films que vous avez peut-être déjà vu sur internet mais que vous verrez sur grand écran entres amis !

 

À bientôt donc et à Vendredi !

Pensez à réserver : la salle ne fait que 30 places même si
 les films seront reprogrammés plusieurs fois dans l'année

Tel : 06 86 84 27 13

 


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Réunions - conférences et débats
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 17:04

 

http://zad.nadir.org

 

dimanche 13 janvier 2013, par zadist

 


bientôt de nouvelles opérations policières sur la ZAD ?

Différentes sources ( gendarmes, agents d’entretien des routes, ...) nous ont informé avoir été mobilisé pour une opération sur la ZAD aux alentours du 14 janvier, merci à elles !

Même s’il apparait que les différentes déclarations de la Préfecture et de la commission de dialogue rendent improbables de nouvelles expulsions, il nous semble important d’informer nos soutiens et ami-e-s et de renforcer nos mesures de sécurité.

Ils pourraient envisager, par exemple, de venir détruire chicanes et barricades. Pourtant, il est clair que ce sont eux et leurs barrages qui rendent la circulation difficile. Nous ne céderons pas à leurs provocations, mais nous ne laisserons pas non plus faire ce qu’ils veulent ici.

On vit ici, on reste ici, on résiste ici !

sur ces questions de circulation, on vous conseille de lire cet article : Communiqué contre les routes bloquées sur la Zad


Aujourd’hui 13 janvier l’occupation militaire dure depuis 49 jours (pour une opération débutée il y a 91 jours). Nos camarades sont emprisonnés depuis 48 jours pour l’un et 27 jours pour l’autre.

Nous tenons à vous rappeler que DEUX camarades de la lutte contre l’aéroport sont en ce moment en prison (et un troisième a été condamné à 6 mois avec mise à l’épreuve, c’est-à-dire qu’il risque d’être enfermé à un moment ou un autre).

Tout acte de solidarité est le bienvenu. Participer à la lutte contre l’aéroport et son monde en est un. Puis rester en contact avec les personnes incarcérées pour leur montrer notre soutien en est un autre, bien nécessaire pour rendre leur temps d’incarcération plus vivable et pour qu’ils n’oublient pas qu’ils ne sont pas tous seuls face à ce monde répressif. N’hésitez donc pas à leur écrire des LETTRES ou des cartes postales.

* En attendant une réponse de notre camarade en prison J. (depuis le 19 décembre) concernant la diffusion de son identité, nous vous proposons d’envoyer vos lettres de soutien et témoignages de solidarité a l’adresse indiquée ci dessous ; nous les lui ferons parvenir :

Comité de soutien aux inculpé-e-s « Le Gué » 44220 Couëron

* Pour écrire à Cyril, enfermé depuis le 28 novembre, vous pouvez lui adresser vos couriers directement :

Centre Pénitentiaire Quartier Maison d’Arrêt Cyril n° d’écrou 57360 rue de la Mainguais 44300 nantes

(d’autres infos sur comment soutenir les personnes incarcérées et autres inculpé-e-s ici)


Infos utiles pour venir ici

Point d’info permanent sur le campement "Hors Contrôle" établi le long de la D81 entre le lieu dit Les Domaines (la Vache-Rit) et la Rolandière. Si vous nous rejoignez sur la zone, voyez ici. attention : La permanence tenue au local de l’Acipa à Notre-Dame-des-Landes, est suspendues durant les jours à venir.

- équipe legale : 06 75 30 95 45 : à contacter uniquement si vous êtes témoins d’arrestation, si vous êtes arrêté-e-s, et après votre libération IMPORTANT : s’il vous plait lisez le texte "en cas d’interpellation" Et surtout, refusez les comparutions immédiates !

- Equipe médicale : contactable par mail : equipemediczad at riseup.net pour toute communication non-urgente. La street médic est joignable par téléphone uniquement lors de journées d’interventions militaires/policières sur la zone ou autres "moments chauds" au 07 60 26 42 14.

- Accueil "hors contrôle"  : 06 32 98 78 36
- liste du matos à ramener (mise à jour le 02/01) : disponible ici
- Contact Presse de la Zad  : 06 38 17 36 19
- Contact mail pour le FestiZad : festizad at riseup.net

Et une info pratique pour celleux qui viennent sur la zone, pensez à vous brancher sur Radio Kaxon, 107.7 pour avoir des infos fraîches.

Si jamais le Site ne fonctionne pas, on continuera la-bas : http://lazad.noblogs.org/


La proposition d’action du jour :

Organiser une animation pour la prochaine journée mondiale des zones humides, c’est le gouvernement qui nous le demande et c’est pas une blague ! Si si, vous pouvez remplir un formulaire sur ce site on fait confiance à votre imagination dominicale débordante !


pour suivre les infos de la marche de Nice à NDDL : pour les rejoindre, illes partent tous les jours à 8h de la mairie de la ville où illes ont dormi, voir leur blog

Une marche est partie le 5 janvier de Lille pour rejoindre Notre Dame des Landes : http://marche.nddl.lillenantes.over...

Bonne marche à tou-te-s, on vous attend pour tout savoir de vos aventures, rencontres, ...


Si jamais le Site ne fonctionne pas, on continuera la-bas : http://lazad.noblogs.org/

FLASH INFO

- on a reçu il y a quelques temps une lettre de Cyril, qu’il aimerait voir diffusé : comme les précédentes, elle se chante : s’il y a des gens motivés pour en faire le CD dont il parle, n’hésitez pas à le contacter !

- 16h : on nous signale 3 fourgons de gm sur le parking de l’ancien super U de Vigneux, qui contrôleraient les voitures allant vers la ZAD.

quand ils n’occupent pas un carrefour, les flics savent aussi s’amuser ... La police gaze des enfants et saccage un camp de roms à Lyon. Le 26 janvier, manif contre les violences d’état !

- 15 h  : le pique-nique se termine à Saint Antoine, ça parle de charcuterie, mais il n’y avait pas que ça ! les tracteurs passent par dizaines au carrefour du chemin de Suez, pour se redéployer vers leurs prochaines destinations

Aujourd’hui, à 16h : concert de cumbia sur les barricades du chemin de Suez

- 13h45 : il y aurait beaucoup de GM et police au carrefour de la Saulce, avec brassards d’intervention. on attend d’avoir plus d’infos

- On nous apprends que la conmission du dialogue sera à nantes ce lundi sur ce site ce serait peut-être une explication de la présence de tous ces CRS à nantes... Ou alors dialogue en ville, lacrymo dans le bocage ?

- 12h22 : il y avait plus de 200 naturalistes au rdv à notre dame des landes ce matin. il y a en ce moment un rassemblement pique-nique et frittes au chat teigne à l’occasion du redéploiement des tracteurs sur la ZAD : Des centaines de personnes se sont ainsi retrouvées pour voir le départ ( boueux...) des tracteurs de la chataigne pour leurs prochaines destinations : mot d’ordre : "on les garde mobiles"....

- De Mexico, à la ZAD et aux zadistes, un salut en résistance et solidarité. "Nous sommes déjà en chemin, créant d’autres mondes" est un texte écrit et lu en espagnol, le 30 décembre 2012, à l’Université de la Terre, au Chiapas. Il vient d’être traduit par son auteur et mis en ligne sur "la voie du jaguar". Une mise en perspective avec la lutte de la ZAD contre l’aéroport et son monde serait intéressante. Voici le lien

- 9h45 : première info du jour "Il y a une vingtaine de cars de CRS stationnés au Novotel de la pointe est de l’ile Beaulieu", serait-ce pour nous ? en tout cas ici il fait beau mais froid.

- souvenez-vous du journal de propagande municipale pour l’aéroport dont des personnes nous proposaient de renvoyer à l’envoyeur Voici les 4 pages du journal "Nantes métropole" rempli de mensonges et de non-sens, elle est pas belle notre démocratie ? attention haut risque de nausées...

PDF - 2.8 Mo

Les rdv d’aujourd’hui, dimanche 13 janvier

- Doualas : Appel à rassemblement solidaire et festif Un rendez vous paysans et citoyens Dimanche 13 janvier, les tracteurs entourant les cabanes quitteront la " Chataîgne". Ce n’est pas un abandon ( 1 tracteur est 1 outil de travail), d’autres formes de protections se mettent en place. Symboliquement et pour exprimer notre solidarité avec les camarades paysans du 44, nous appelons à un rassemblement dimanche matin 13 janvier à Daoulas lors du marché hebdomadaire. La cabane brestoise (destinée à la ZAD) et les tracteurs locaux seront là pour montrer que plus que jamais nous restons solidaires, vigilants, mobilisés et prêts à intervenir. La ZAD c’est Notre Dame Des Landes mais c’est aussi chez nous : partout des projets inutiles nous sont imposés. Sauvons la terre, luttons pour sa défense. Stand d’informations sur place Vente de boissons de soutien Apporter votre pic nic ou possibilité de le constituer sur le marché. COPAIN29 (Collectif des Organisations Agricoles INdignées par le projet d’aéroport et tout autre projet inutile imposé).

- Notre Dame des Landes : regroupement de naturalistes à 9h devant l’église de NDDL

http://naturalistesenlutte.overblog.com/ C’est une richesse « incompensable » et la communauté naturaliste ne peut que s’attacher à le montrer concrètement en réalisant des inventaires et leur valorisation.Un regroupement des naturalistes aura lieu le 2e dimanche de chaque mois à 9 heures devant l’église de Notre-Dame-des-Landes. Le premier rendez-vous est prévu le dimanche 13 janvier. Des opérations ponctuelles pouvant avoir lieu à tout moment en fonction des disponibilités et des besoins propres à chaque groupe.

- Marseille : "pasti"zad"

donc un apéro sur la Plaine (Place Jean Jaurès à Marseille) à 17h !!! Chacun apporte ce qu’il peut : boissons, verres, trucs à grignoter et on partage tout ensemble !!! c’est histoire de se rencontrer, discuter des prochaines échéances, actions, rendez vous ! dont la prochaine réunion du collectif qui aura lieu le mardi15 au Tableau Noir à 19h !

Pastizadforevereusement votre !!

- Marcillac : repas de solidarité avec la zad

au guingois à marcillac vallon nourriture hivernale ; information,blague et bonne humeur au programme


RDV des collectifs, quotidiens ou réguliers

Localement

- Notre Dame des Landes, à partir de 10h : permanence sur la place de la poste (local des Syndicats - angle opposé à la Mairie) pour déplacement sur la zone
- Nantes, à partir de 10h : vigie citoyenne au Pont Morand ; à 19h à présent un soir sur deux : rassemblement devant la préfecture

Partout ailleurs (par ordre alphabétique)

- Bordeaux Le comité se réunit tous les mardis à 19h30 à la flèche Saint-Michel (pour ensuite aller vers un lieu de réunion qui change tout le temps et est défini sur le moment).
- Brest AG du comité de soutien brestois tous les mercredis à 20h30, le lieu pouvant changer, voir sur le blog http://comitebrestoisdesoutienanotr...
- Blois de 18 à 19 h chaque mardi au Liber’thés, rue Wilson à Blois
- Clermond-Ferrand : tous les mardi à 18h à l’hotel des vil-e-s au 55 avenue de l’union soviétique 63000 Clermont Ferrand.
- Concarneau : Réunion chaque jeudi à 18h, à la maison des associations, derrière les Halles
- Cran-Gevrier :Réunion du comité de soutien zone à défendre 74 tous les lundis depuis le 12 Novembre à 18HOO à l’Alterlocal 3 chemin des grèves 74960 Cran-Gevrier
- Châteaubriant Rassemblement hebdomadaire du collectif de Châteaubriant contre le projet d’aéroport de Notre dame des Landes chaque vendredi à 18h30 devant la mairie ; collecte de provisions pour les zadistes les vendredis soirs de 18 à 20 h ; au même local tous les samedis matins, construction de cabanes sur la place Terre aux Ducs, Quimper
- - Grenoble : réunion du comité tous les mardi à 18h30 à Antigone. AG du comité, ateliers collectifs et préparation des actions
- Laval : tous les lundis à 18h30, réunion du collectif mayennais contre le projet d’aéroport à la maison de quartier des Pommeraies (rue des grands carrés).
- Livradois-Forez : RDV les 1er jeudi du mois sur le marché
- Marseille : Réunions régulières chaque mardi au "Tableau Noir" 60-64 rue Saint- Savournin 13004 Marseille à 19h. http://notrezaddelagarde.noblogs.org/
- - Montpellier : Par ailleurs, le collectif se réunit tous les jeudi à 19h au squat Le kalaj.
- Nice : RDV tous les samedis 10h à un des marchés niçois. Prochain samedi 1er décembre : la libération RDV devant le jardin de la villatiole
- Paris : rdv hebdomadaire du collectif. Tous les mardis, à 18h30 pour les commissions, à 20h pour l’assemblée, au Transfo, 57, avenue de la République, à Bagnolet (metro Gallieni ou Robespierre). Contact : collectifnddlparisidf@riseup.net ou là : http://nddl-paris.effraie.org
- Ploermel : comité de Ploërmel à Augan, tous les jeudis à 20h30,
- Poitiers : Un jeudi sur 2 à partit du 3 janvier 2013, réu à 18h à la maison de la solidarité (rue du pigeon blanc)
- Pontivy : à partir du samedi 26/01 rassemblement hebdomadaire chaque samedi 15h00 place du Martray.
- Quimper : réunion tous les jeudis soirs à 18 h, 21 rue Pen ar Steir. collecte de provisions pour les zadistes les vendredis soirs de 18 à 20 h au même local tous les samedis matins, construction de cabanes sur la place Terre aux Ducs, Quimper
- Rennes, tous les lundis à 19h30 une réunion aura lieu à la Maison de la Grève (37, rue legraverend) pour informer sur ce qui se passe à la zad et penser ensemble ce que nous pouvons faire depuis Rennes (ravitaillement, organisation des allers-et-venues, actions, etc.). Tous ceux qui sont intéressés, qu’ils soient organisés en collectif ou pas, sont les bienvenus ! et chaque Vendredi à 18H00 : dans tous les cas, rassemblement à 18h00 place de la Mairie.
- Rouen : tous les mardis soir à 19h à FLVM 192 rue Eau de Robec, suivi d’un repas végétarien à prix libre rdv à 17h30 pour faire à manger. Le blog de zaddarouen ici
- Saint-Etienne : Réunion le mercredi à 19h00, au bar l’Excuse au 38 rue de la Résistance (mais cela peut changer).
- Toulouse : AG tous les Mercredi à 19H au SLOLI à Toulouse
- Vannes  : Le collectif de Vannes se réunit tous les lundi soir à 20h30 au café "l’éloge de la lenteur" pour discuter des actions contre le projet d’aéroport.
- Villefranche de Lauragais  : Tout les vendredi 9h30-12h au marché Permanence collecte de matériel à destination de la ZAD (voir ci-joint)

Les auteurs de ce site internet ne sont pas toutes et tous francophone (les claviers d’ordinateur non plus) merci d’avance pour votre tolérance


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 18:54

 

 

http://zad.nadir.org

samedi 12 janvier 2013, par zadist

 


bientôt de nouvelles opérations policières sur la ZAD ?

différentes sources ( gendarmes, agents d’entretien des routes, ...) nous ont informé avoir été mobilisé pour une opération sur la ZAD aux alentours du 14 janvier, merci à elles !

Même s’il apparait que les différentes déclarations de la Préfecture et de la commission de dialogue rendent improbables de nouvelles expulsions, il nous semble important d’informer nos soutiens et ami-e-s et de renforcer nos mesures de sécurité.

Ils pourraient envisager, par exemple, de venir détruire chicanes et barricades. Pourtant, il est clair que ce sont eux et leurs barrages qui rendent la circulation difficile. Nous ne céderons pas à leurs provocations, mais nous ne laisserons pas non plus faire ce qu’ils veulent ici.

On vit ici, on reste ici, on résiste ici !

sur ces questions de circulation, n vous conseille de lire cet article : Communiqué contre les routes bloquées sur la Zad


Aujourd’hui 12 janvier l’occupation militaire dure depuis 48 jours (pour une opération débutée il y a 90 jours). Nos camarades sont emprisonnés depuis 47 jours pour l’un et 26 jours pour l’autre.

On peut envoyer des courriers aux personnes incarcérées et/ou au collectif anti rep ainsi que des sous à l’adresse suivante, le chèque libellé à cet ordre : Comité de soutien des inculpées, Le Gué, 44220 Coueron.

Si jamais le Site ne fonctionne pas, on continuera la-bas : http://lazad.noblogs.org/

Et une info pratique pour celleux qui viennent sur la zone, pensez à vous brancher sur Radio Kaxon, 107.7 pour avoir des infos fraîches.


pour suivre les infos de la marche de Nice à NDDL : pour les rejoindre, illes partent tous les jours à 8h de la mairie de la ville où illes ont dormi, voir leur blog

Une marche est partie le 5 janvier de Lille pour rejoindre Notre Dame des Landes : http://marche.nddl.lillenantes.over...

Bonne marche à tou-te-s, on vous attend pour tout savoir de vos aventures, rencontres, ...

Point d’info permanent sur le campement "Hors Contrôle" établi le long de la D81 entre le lieu dit Les Domaines (la Vache-Rit) et la Rolandière. Si vous nous rejoignez sur la zone, voyez ici. et à Notre-Dame-des-Landes, mobilhome face à la mairie : tous les jours de 10h à 17h

Infos utiles pour venir ici :

- équipe legale : 06 75 30 95 45 : à contacter uniquement si vous êtes témoins d’arrestation, si vous êtes arrêté-e-s, et après votre libération IMPORTANT : s’il vous plait lisez le texte "en cas d’interpellation" Et surtout, refusez les comparutions immédiates !


Equipe médicale : contactable par mail : equipemediczad at riseup.net pour toute communication non-urgente et par téléphone désormais uniquement lors de journées d’interventions militaires/policières sur la zone ou autres "moments chauds" au 07 60 26 42 14. Notez bien ce numéro mais on voudrait rappeler que ce numéro ne doit servir qu’aux urgences médicales dans des situations où il ne vous est pas possible (ou souhaitable pour des raisons d’anonymat par exemple) d’appeler les secours. L’équipe médic n’est pas là (et n’a pas les moyens) pour gérer des cas où les secours institutionnels peuvent être consultés. Si vous êtes malades, vous pouvez aller consulter la liste des médecins qui acceptent de donner des consultations gratuites dans les bourgs alentours à l’accueil du champ hors contrôle et à la châtaigne.


- Accueil "hors contrôle"  : 06 32 98 78 36
- liste du matos à ramener (mise à jour le 02/01)
- Contact Presse de la Zad  : 06 38 17 36 19
- Contact mail pour le FestiZad : festizad at riseup.net
- Contact Presse FestiZad : 06 43 28 23 90

Si jamais le Site ne fonctionne pas, on continuera la-bas : http://lazad.noblogs.org/


La proposition d’action du jour :

"Visiblement le portable de Nicolas Notebaert Pdt de Vinci airport que vous indiquez sur votre site est le bon : 06 15 11 21 45 Je viens de l avoir !!!" En fait on va même en mettre une deuxième : petite proposition d’animation pour les collectifs pour bien demarrer le we par le collectif brest" : nddlzad@yahoo.fr

Une idée .... à proposer à tous les collectifs.. après "zad partout", en 2013 on pourrait lancer l’idée de "2eme aeroport partout", avec des projets volontairement delirants ? pour faire reflechir ? exemple : dans le finistère, un 2eme aeroport de Brest à crozon , à ouessant ou dans les monts d’arrée ? du parodique pour faire reagir ? à vos plumes ! on peut imaginer des panneaux lors d’une manif, des blogs, des groupes facebooks, des tracts etc etc ça se declinerait pour tous les aeroports de france et de Navarre.... le débat par l’humour, c’est un bon axe d’entrée !!


FLASH INFO

- 18h50  : En vue de la prochaine semaine qui s’annonce possiblement animée, on repasse en mode d’urgence et on remet un peu en avant notre liste de besoin

On va notemment avoir besoin de nourriture (même si on aime pas s’en remettre à d’autre et mettre de côté la recherche d’autonomie alimentaire, vous avez peut-être des plans avec des paysans autour de vous, des choses dans vos placards qui vont se perdre ou d’autres pistes pour éviter les supermarchés ?), de piles AAA rechargeables, de palettes, de Carte de recharge téléphonique ORTEL et de ramette de papier A4. Merci à tout le réseau de solidarité qui s’est tissée autour de cette lutte. C’est déjà une belle victoire.

- Villefranche-de-Rouergue. Des opposants s’invitent aux vœux

- Road protests return : a new generation takes on the bypass builders

reçu : "Dans un avion se trouve : François Hollande (58 ans), Jean-Marc Ayrault(62 ans), Manuel Valls (40 ans) et Christian de Lavernée, préfet de Loire-Atlantique (63 ans)." Soudain l’avion a un problème technique important. Après quelques minutes le commandant dit que le crash est inévitable et qu’il n’y a que 2 parachutes. Qui est sauvé ? ... ... ... ... ...

1600 hectares de bocage !

- 12h20 : Il y a un appel à chantier à la Boite Noire. C’est du côté de la Boissière, en prenant le chemin vers le No Name et le Sabot à 100m à gauche. Quoi, encore un nouveau lieu me direz vous ? Bin oui.

- 12H10 : Nous avons eu confirmation des différents mouvements de police observés cette nuit. Des véhicules se sont déplacés dans la nuit et certains se sont positionnés du côté ouest du chemin de Suez, du côté de l’ancien Rosier. Par ailleurs des camarades ont signalé des mouvement de flicaille de nuit dans les champs, à la frontale. Alors, faisez gaffe et ne les laissez pas non plus prendre trop confiance en eux !

Alors comme les gendarmes s’interessent d’un peu trop près à la Chat-teigne en ce moment on vous rappelle ce qui a été acté collectivement en cas d’attaque :

Contre l’aéroport et son monde : s’ils détruisent notre lieu d’organisation, nous occuperons les leurs !

- 11h50 : L’ACIPRAN ca vous dit quelque chose ? Mais si, vous savez, ces braves bourgeois émus à l’idée que l’aéroport ne pourrait pas se faire. La presse nous les présentait comme de gentils pères de familles soucieux des interêts de leur région, du devenir de l’emploi et patati et patata.

Sauf que, comme le rappelle un lecteur du site

"Vous le saviez surement, mais après vérification, les bureaux de l’ACIPRAN sont domiciliés à la CCI, il ne font apparaitre aucune adresse sur leur site mais en faisant une recherche rapide, on retrouve les indicatifs de leur téléphone au 16 Quai Ernest Renaud, adresse de la CCI, mouvement citoyen on repassera.... "

La CCI c’est la Chambre du Commerce et de l’Industrie, actionnaire minoritaire d’AGO aux côtés de Vinci. Mort de rire !


- 9h05 :
Après la proposition d’action parodique voici une blague qu’on nous envoit d’Alsace :

"Dans un avion se trouve : François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls et Christian de Lavernée, préfet de Loire-Atlantique.

Manuel Valls dit : "si je lance 2 billets de 100€, je vais faire 2 heureux" Jean-Marc Ayrault, intervient et dit : "moi, si je lance 4 billets de 50€, je suis sûr de faire 4 heureux !!" Le préfet, Christian de Lavernée, pour se mettre en avant, répond "si moi je prends 20 billets de 10€, je vais à coup sûr, faire 20 playmobiles heureux !!" François Hollande réagit avec fermeté et dit : "grâce au changement, je vais faire mieux que vous tous. Moi, Président de la République, je propose de lancer 200 pièces de 1€ et je vais rendre heureux 200 personnes"

Le Pilote et co-pilote, dans leur cabine, assistent au dialogue.

Le pilote se tourne vers son co-pilote et lui dit : "Ils sont vraiment cons, ce qu’ils ne savent pas, c’est quand éjectant 4 sièges de l’avion, nous feront plusieurs millions d’heureux !!"

Marie Camille... d’Alsace

- 9h : Après une fausse alerte suite à des mouvements un peu étrange de GM sur la zone vers 7h, la ZAD se réveille tranquillement. Pas mal de réunions prévues aujourd’hui, on se réorganise en vue d’éventuelles interventions policières la semaine prochaine.


Les rdv d’aujourd’hui, samedi 12 janvier

- ROUEN : 14H rencontre régionale, (lieu à préciser sur demande).

- Bruxelle : ateliers /workshops, stands d’infos, table d’hôte, projections, concerts.

après-midi et soirée en soutien aux ZADistes et aux Patatistes (faucheurs de pommes de terre trans-géniques de Wetteren qui seront en procès le 15 janvier). A partir de 16h a l’angle rue des Coteaux / rue Van Hoord – la grande palissade en bois).

16 janvier : 4ème assemblée du comité de soutien bruxellois à la lutte de Notre-Dame-des-Landes. 19h à l’Usine à Vapeur (rue Ransfort 81, 1030 Molenbeek).

- Saint Etienne : réunion publique à la Gueule Noire (16 rue du Mont à Saint Etienne) Suite au rassemblement du 8 décembre, le collectif stéphanois de soutien à la lutte de Notre Dame des Landes propose une réunion publique

Au programme :

- 17h00 : Atelier de création de banderoles, de confection de pochoirs et d’outils divers pour la lutte.

- 19h30 : Projection d’un film et témoignages de personnes qui se sont rendues sur place. Discussion, débats et échanges sur la lutte à Notre Dame des Landes contre l’aéroport et Vinci et son monde. Que peut-on faire localement à Saint-Etienne ?

Entrée et casse-croûte à prix libre. Non à l’aéroport ! Ni là-bas, Ni ailleurs !

Préservons les terres agricoles !

Non à Vinci et son monde !

- Pontivy Rassemblement Samedi 12 janvier 10h30 Place du Martray ✔ Montage d’une cabane symbolisant la ZAD, distribution de vin chaud, jus de pomme...... ✔ Conférence de presse : présentation aux médias (presse papier, radios et TV) le grand Fest Noz de soutien du 18 janvier à Neulliac (Ramoneurs de menhirs – IMG – Hamon/Martin – Robbe/Le Baron – Triorezed ha Dialoulezed – Iffic & Nanda Troadec....) ➔ Venez grimés, bariolés, préparez vos panneaux sandwich, banderoles, répétez vos slogans, amenez vos instruments de musique etc...... Nous devons êtres nombreux pour créer l’événement à une semaine du Grand Fest Noz Le Collectif Centre Bretagne NDDL l’appel en pdf

PDF - 90.5 ko

- Marseille Suite à la réunion d’hier soir, le collectif vous propose une : Apéro-pasti’zad (Ap’Ayrault ? ^^) sur la Plaine (Place Jean Jaurès) ce dimanche 13 janvier à 17h ! Chacun apporte ce qu’il peut, boissons et trucs à grignoter, verres, et on partage tout cela ensemble ! Histoire de se rencontrer et de discuter des prochaines échéances/ actions et rendez vous à venir dont la prochaine réunion du collectif qui aura lieu le mardi15 au Tableau Noir à 19h !

Pastizadforevereusement votre !!


RDV des collectifs, quotidiens ou réguliers

Localement

- Notre Dame des Landes, à partir de 9h : permanence sur la place de la poste (local des Syndicats - angle opposé à la Mairie) pour déplacement sur la zone
- Nantes, à partir de 10h : vigie citoyenne au Pont Morand ; à 19h à présent un soir sur deux : rassemblement devant la préfecture

Partout ailleurs (par ordre alphabétique)

- Bordeaux Le comité se réunit tous les mardis à 19h30 à la flèche Saint-Michel (pour ensuite aller vers un lieu de réunion qui change tout le temps et est défini sur le moment).
- Brest AG du comité de soutien brestois tous les mercredis à 20h30, le lieu pouvant changer, voir sur le blog http://comitebrestoisdesoutienanotr...
- Blois de 18 à 19 h chaque mardi au Liber’thés, rue Wilson à Blois
- Clermond-Ferrand : tous les mardi à 18h à l’hotel des vil-e-s au 55 avenue de l’union soviétique 63000 Clermont Ferrand.
- Concarneau : Réunion chaque jeudi à 18h, à la maison des associations, derrière les Halles
- Cran-Gevrier :Réunion du comité de soutien zone à défendre 74 tous les lundis depuis le 12 Novembre à 18HOO à l’Alterlocal 3 chemin des grèves 74960 Cran-Gevrier
- Châteaubriant Rassemblement hebdomadaire du collectif de Châteaubriant contre le projet d’aéroport de Notre dame des Landes chaque vendredi à 18h30 devant la mairie ; collecte de provisions pour les zadistes les vendredis soirs de 18 à 20 h ; au même local tous les samedis matins, construction de cabanes sur la place Terre aux Ducs, Quimper
- - Grenoble : réunion du comité tous les mardi à 18h30 à Antigone. AG du comité, ateliers collectifs et préparation des actions
- Laval : tous les lundis à 18h30, réunion du collectif mayennais contre le projet d’aéroport à la maison de quartier des Pommeraies (rue des grands carrés).
- Livradois-Forez : RDV les 1er jeudi du mois sur le marché
- Marseille : Réunions régulières chaque mardi au "Tableau Noir" 60-64 rue Saint- Savournin 13004 Marseille à 19h. http://notrezaddelagarde.noblogs.org/
- - Montpellier : Par ailleurs, le collectif se réunit tous les jeudi à 19h au squat Le kalaj.
- Nice : RDV tous les samedis 10h à un des marchés niçois. Prochain samedi 1er décembre : la libération RDV devant le jardin de la villatiole
- Paris : rdv hebdomadaire du collectif. Tous les mardis, à 18h30 pour les commissions, à 20h pour l’assemblée, au Transfo, 57, avenue de la République, à Bagnolet (metro Gallieni ou Robespierre). Contact : collectifnddlparisidf@riseup.net ou là : http://nddl-paris.effraie.org
- Ploermel : comité de Ploërmel à Augan, tous les jeudis à 20h30,
- Poitiers : Un jeudi sur 2 à partit du 3 janvier 2013, réu à 18h à la maison de la solidarité (rue du pigeon blanc)
- Pontivy : à partir du samedi 26/01 rassemblement hebdomadaire chaque samedi 15h00 place du Martray.
- Quimper : réunion tous les jeudis soirs à 18 h, 21 rue Pen ar Steir. collecte de provisions pour les zadistes les vendredis soirs de 18 à 20 h au même local tous les samedis matins, construction de cabanes sur la place Terre aux Ducs, Quimper
- Rennes, tous les lundis à 19h30 une réunion aura lieu à la Maison de la Grève (37, rue legraverend) pour informer sur ce qui se passe à la zad et penser ensemble ce que nous pouvons faire depuis Rennes (ravitaillement, organisation des allers-et-venues, actions, etc.). Tous ceux qui sont intéressés, qu’ils soient organisés en collectif ou pas, sont les bienvenus ! et chaque Vendredi à 18H00 : dans tous les cas, rassemblement à 18h00 place de la Mairie.
- Rouen : tous les mardis soir à 19h à FLVM 192 rue Eau de Robec, suivi d’un repas végétarien à prix libre rdv à 17h30 pour faire à manger. Le blog de zaddarouen ici
- Saint-Etienne : Réunion le mercredi à 19h00, au bar l’Excuse au 38 rue de la Résistance (mais cela peut changer).
- Toulouse : AG tous les Mercredi à 19H au SLOLI à Toulouse
- Vannes  : Le collectif de Vannes se réunit tous les lundi soir à 20h30 au café "l’éloge de la lenteur" pour discuter des actions contre le projet d’aéroport.
- Villefranche de Lauragais  : Tout les vendredi 9h30-12h au marché Permanence collecte de matériel à destination de la ZAD (voir ci-joint)

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22