Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 17:18

 

Le Monde.fr avec AFP | 13.01.2013 à 09h47


 
Le viol et la mort d'une étudiante kinésithérapeute de 23 ans ont provoqué de vastes manifestations dans la capitale et mis en lumière les violences faites aux femmes en Inde, pays largement dominé par les hommes.

Six hommes ont été arrêtés dans une nouvelle affaire de viol collectif dans un autobus, dans le nord de l'Inde, a indiqué la police dimanche. "Six hommes ont été arrêtés car ils sont suspectés d'avoir violé une femme de 29 ans (...) après l'avoir amenée de force dans un endroit inconnu dans la nuit du 11 janvier", a indiqué la police, précisant qu'un 7e suspect était recherché.

La victime était montée à bord d'un autobus vendredi pour se rendre dans sa belle-famille, dans l'Etat du Pendjab. Elle a alors été enlevée et conduite par motocyclette dans une maison près de la ville d'Amritsar. "Après avoir été enlevée, la dame a été violée brutalement par les sept suspects, tout au long de la nuit", a ajoute la police. Ils l'ont ensuite déposée le long de la route, près du village de sa belle-famille, où elle a raconté l'agression à ses belles-sœurs.

Un responsable politique de l'Etat du Pendjab, membre du parti du Congrès, Partap Singh Bajwa, a accusé la police de ne pas effectuer des contrôles au sein des bus circulant dans la région. "C'est à cause du laxisme de la police qui ne prend jamais la peine de s'assurer de la sécurité des bus qui circulent la nuit sur les routes nationales", a-t-il déclaré.

Ce fait divers rappelle l'affaire de New Delhi : une étudiante kinésithérapeute de 23 ans était montée dans un bus avec son compagnon, après une sortie au cinéma, le 16 décembre. Les six hommes présents dans le véhicule, dont le chauffeur, l'avaient violée et frappée, avant de la jeter sur le trottoir avec son compagnon, lui aussi tabassé.

Transférée à Singapour pour des greffes d'organes, elle n'a pas survécu à ses blessures. L'affaire a provoqué de vastes manifestations dans la capitale et mis en lumière les violences faites aux femmes dans ce pays largement dominé par les hommes.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Inde
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 17:08

 

 

L'association Rencontres Citoyennes tient une permanence tous les Vendredi de 19h à 22h dans l'espace CARREFOUR DES RÉSISTANCES, 272 rue de la grande terre 30121 MUS. Pour 1 euro l'année elle propose l'adhésion à l'association et la  mise à disposition de ce local comprenant une buvette sans alcool et a prix libre, une salle de projection débat, un grand jardin l'été.

Les thèmes abordés seront les suivant :

  • 1er Vendredi du mois : vie citoyenne communale et de la comcom ( débat et compte rendu des derniers conseils municipaux et inter communautaires.
  • 2eme Vendredi du mois : Si on parlait de ce qui nous fache (discution film débat sur les fachos,racistes,sexistes,médias,oligarchie)
  • 3eme Vendredi du mois : On refait le monde ( discutions, film, débat sur les utopies qui vont vraiment faire changer le monde ou qui les changent déjà)
  • 4eme Vendredi du mois : On se lâche sur toute l'actualité du mois ( film zapping de l'actualité locale et nationale)

Petit aperçu des films qui seront projetés dans les semaines et mois qui suivent :

  • MAINS BRUNES SUR LA VILLE  Ce vendredi 18 Janvier
  • DSK, Hollande, etc  une film de Pierre Carle

  • Plats de Résistance film documentaire de Pauline Mougenot
  • Acampadasol les fondements du mouvement des indignés

  • Goldman Sachs La banque qui dirige le monde

 

  •  Notre Dame des Luttes un documentaire sur NDDL de 52 minutes

 

Et pleins d'autres films que vous avez peut-être déjà vu sur internet mais que vous verrez sur grand écran entres amis !

 

À bientôt donc et à Vendredi !

Pensez à réserver : la salle ne fait que 30 places même si
 les films seront reprogrammés plusieurs fois dans l'année

Tel : 06 86 84 27 13

 


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Réunions - conférences et débats
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 17:04

 

http://zad.nadir.org

 

dimanche 13 janvier 2013, par zadist

 


bientôt de nouvelles opérations policières sur la ZAD ?

Différentes sources ( gendarmes, agents d’entretien des routes, ...) nous ont informé avoir été mobilisé pour une opération sur la ZAD aux alentours du 14 janvier, merci à elles !

Même s’il apparait que les différentes déclarations de la Préfecture et de la commission de dialogue rendent improbables de nouvelles expulsions, il nous semble important d’informer nos soutiens et ami-e-s et de renforcer nos mesures de sécurité.

Ils pourraient envisager, par exemple, de venir détruire chicanes et barricades. Pourtant, il est clair que ce sont eux et leurs barrages qui rendent la circulation difficile. Nous ne céderons pas à leurs provocations, mais nous ne laisserons pas non plus faire ce qu’ils veulent ici.

On vit ici, on reste ici, on résiste ici !

sur ces questions de circulation, on vous conseille de lire cet article : Communiqué contre les routes bloquées sur la Zad


Aujourd’hui 13 janvier l’occupation militaire dure depuis 49 jours (pour une opération débutée il y a 91 jours). Nos camarades sont emprisonnés depuis 48 jours pour l’un et 27 jours pour l’autre.

Nous tenons à vous rappeler que DEUX camarades de la lutte contre l’aéroport sont en ce moment en prison (et un troisième a été condamné à 6 mois avec mise à l’épreuve, c’est-à-dire qu’il risque d’être enfermé à un moment ou un autre).

Tout acte de solidarité est le bienvenu. Participer à la lutte contre l’aéroport et son monde en est un. Puis rester en contact avec les personnes incarcérées pour leur montrer notre soutien en est un autre, bien nécessaire pour rendre leur temps d’incarcération plus vivable et pour qu’ils n’oublient pas qu’ils ne sont pas tous seuls face à ce monde répressif. N’hésitez donc pas à leur écrire des LETTRES ou des cartes postales.

* En attendant une réponse de notre camarade en prison J. (depuis le 19 décembre) concernant la diffusion de son identité, nous vous proposons d’envoyer vos lettres de soutien et témoignages de solidarité a l’adresse indiquée ci dessous ; nous les lui ferons parvenir :

Comité de soutien aux inculpé-e-s « Le Gué » 44220 Couëron

* Pour écrire à Cyril, enfermé depuis le 28 novembre, vous pouvez lui adresser vos couriers directement :

Centre Pénitentiaire Quartier Maison d’Arrêt Cyril n° d’écrou 57360 rue de la Mainguais 44300 nantes

(d’autres infos sur comment soutenir les personnes incarcérées et autres inculpé-e-s ici)


Infos utiles pour venir ici

Point d’info permanent sur le campement "Hors Contrôle" établi le long de la D81 entre le lieu dit Les Domaines (la Vache-Rit) et la Rolandière. Si vous nous rejoignez sur la zone, voyez ici. attention : La permanence tenue au local de l’Acipa à Notre-Dame-des-Landes, est suspendues durant les jours à venir.

- équipe legale : 06 75 30 95 45 : à contacter uniquement si vous êtes témoins d’arrestation, si vous êtes arrêté-e-s, et après votre libération IMPORTANT : s’il vous plait lisez le texte "en cas d’interpellation" Et surtout, refusez les comparutions immédiates !

- Equipe médicale : contactable par mail : equipemediczad at riseup.net pour toute communication non-urgente. La street médic est joignable par téléphone uniquement lors de journées d’interventions militaires/policières sur la zone ou autres "moments chauds" au 07 60 26 42 14.

- Accueil "hors contrôle"  : 06 32 98 78 36
- liste du matos à ramener (mise à jour le 02/01) : disponible ici
- Contact Presse de la Zad  : 06 38 17 36 19
- Contact mail pour le FestiZad : festizad at riseup.net

Et une info pratique pour celleux qui viennent sur la zone, pensez à vous brancher sur Radio Kaxon, 107.7 pour avoir des infos fraîches.

Si jamais le Site ne fonctionne pas, on continuera la-bas : http://lazad.noblogs.org/


La proposition d’action du jour :

Organiser une animation pour la prochaine journée mondiale des zones humides, c’est le gouvernement qui nous le demande et c’est pas une blague ! Si si, vous pouvez remplir un formulaire sur ce site on fait confiance à votre imagination dominicale débordante !


pour suivre les infos de la marche de Nice à NDDL : pour les rejoindre, illes partent tous les jours à 8h de la mairie de la ville où illes ont dormi, voir leur blog

Une marche est partie le 5 janvier de Lille pour rejoindre Notre Dame des Landes : http://marche.nddl.lillenantes.over...

Bonne marche à tou-te-s, on vous attend pour tout savoir de vos aventures, rencontres, ...


Si jamais le Site ne fonctionne pas, on continuera la-bas : http://lazad.noblogs.org/

FLASH INFO

- on a reçu il y a quelques temps une lettre de Cyril, qu’il aimerait voir diffusé : comme les précédentes, elle se chante : s’il y a des gens motivés pour en faire le CD dont il parle, n’hésitez pas à le contacter !

- 16h : on nous signale 3 fourgons de gm sur le parking de l’ancien super U de Vigneux, qui contrôleraient les voitures allant vers la ZAD.

quand ils n’occupent pas un carrefour, les flics savent aussi s’amuser ... La police gaze des enfants et saccage un camp de roms à Lyon. Le 26 janvier, manif contre les violences d’état !

- 15 h  : le pique-nique se termine à Saint Antoine, ça parle de charcuterie, mais il n’y avait pas que ça ! les tracteurs passent par dizaines au carrefour du chemin de Suez, pour se redéployer vers leurs prochaines destinations

Aujourd’hui, à 16h : concert de cumbia sur les barricades du chemin de Suez

- 13h45 : il y aurait beaucoup de GM et police au carrefour de la Saulce, avec brassards d’intervention. on attend d’avoir plus d’infos

- On nous apprends que la conmission du dialogue sera à nantes ce lundi sur ce site ce serait peut-être une explication de la présence de tous ces CRS à nantes... Ou alors dialogue en ville, lacrymo dans le bocage ?

- 12h22 : il y avait plus de 200 naturalistes au rdv à notre dame des landes ce matin. il y a en ce moment un rassemblement pique-nique et frittes au chat teigne à l’occasion du redéploiement des tracteurs sur la ZAD : Des centaines de personnes se sont ainsi retrouvées pour voir le départ ( boueux...) des tracteurs de la chataigne pour leurs prochaines destinations : mot d’ordre : "on les garde mobiles"....

- De Mexico, à la ZAD et aux zadistes, un salut en résistance et solidarité. "Nous sommes déjà en chemin, créant d’autres mondes" est un texte écrit et lu en espagnol, le 30 décembre 2012, à l’Université de la Terre, au Chiapas. Il vient d’être traduit par son auteur et mis en ligne sur "la voie du jaguar". Une mise en perspective avec la lutte de la ZAD contre l’aéroport et son monde serait intéressante. Voici le lien

- 9h45 : première info du jour "Il y a une vingtaine de cars de CRS stationnés au Novotel de la pointe est de l’ile Beaulieu", serait-ce pour nous ? en tout cas ici il fait beau mais froid.

- souvenez-vous du journal de propagande municipale pour l’aéroport dont des personnes nous proposaient de renvoyer à l’envoyeur Voici les 4 pages du journal "Nantes métropole" rempli de mensonges et de non-sens, elle est pas belle notre démocratie ? attention haut risque de nausées...

PDF - 2.8 Mo

Les rdv d’aujourd’hui, dimanche 13 janvier

- Doualas : Appel à rassemblement solidaire et festif Un rendez vous paysans et citoyens Dimanche 13 janvier, les tracteurs entourant les cabanes quitteront la " Chataîgne". Ce n’est pas un abandon ( 1 tracteur est 1 outil de travail), d’autres formes de protections se mettent en place. Symboliquement et pour exprimer notre solidarité avec les camarades paysans du 44, nous appelons à un rassemblement dimanche matin 13 janvier à Daoulas lors du marché hebdomadaire. La cabane brestoise (destinée à la ZAD) et les tracteurs locaux seront là pour montrer que plus que jamais nous restons solidaires, vigilants, mobilisés et prêts à intervenir. La ZAD c’est Notre Dame Des Landes mais c’est aussi chez nous : partout des projets inutiles nous sont imposés. Sauvons la terre, luttons pour sa défense. Stand d’informations sur place Vente de boissons de soutien Apporter votre pic nic ou possibilité de le constituer sur le marché. COPAIN29 (Collectif des Organisations Agricoles INdignées par le projet d’aéroport et tout autre projet inutile imposé).

- Notre Dame des Landes : regroupement de naturalistes à 9h devant l’église de NDDL

http://naturalistesenlutte.overblog.com/ C’est une richesse « incompensable » et la communauté naturaliste ne peut que s’attacher à le montrer concrètement en réalisant des inventaires et leur valorisation.Un regroupement des naturalistes aura lieu le 2e dimanche de chaque mois à 9 heures devant l’église de Notre-Dame-des-Landes. Le premier rendez-vous est prévu le dimanche 13 janvier. Des opérations ponctuelles pouvant avoir lieu à tout moment en fonction des disponibilités et des besoins propres à chaque groupe.

- Marseille : "pasti"zad"

donc un apéro sur la Plaine (Place Jean Jaurès à Marseille) à 17h !!! Chacun apporte ce qu’il peut : boissons, verres, trucs à grignoter et on partage tout ensemble !!! c’est histoire de se rencontrer, discuter des prochaines échéances, actions, rendez vous ! dont la prochaine réunion du collectif qui aura lieu le mardi15 au Tableau Noir à 19h !

Pastizadforevereusement votre !!

- Marcillac : repas de solidarité avec la zad

au guingois à marcillac vallon nourriture hivernale ; information,blague et bonne humeur au programme


RDV des collectifs, quotidiens ou réguliers

Localement

- Notre Dame des Landes, à partir de 10h : permanence sur la place de la poste (local des Syndicats - angle opposé à la Mairie) pour déplacement sur la zone
- Nantes, à partir de 10h : vigie citoyenne au Pont Morand ; à 19h à présent un soir sur deux : rassemblement devant la préfecture

Partout ailleurs (par ordre alphabétique)

- Bordeaux Le comité se réunit tous les mardis à 19h30 à la flèche Saint-Michel (pour ensuite aller vers un lieu de réunion qui change tout le temps et est défini sur le moment).
- Brest AG du comité de soutien brestois tous les mercredis à 20h30, le lieu pouvant changer, voir sur le blog http://comitebrestoisdesoutienanotr...
- Blois de 18 à 19 h chaque mardi au Liber’thés, rue Wilson à Blois
- Clermond-Ferrand : tous les mardi à 18h à l’hotel des vil-e-s au 55 avenue de l’union soviétique 63000 Clermont Ferrand.
- Concarneau : Réunion chaque jeudi à 18h, à la maison des associations, derrière les Halles
- Cran-Gevrier :Réunion du comité de soutien zone à défendre 74 tous les lundis depuis le 12 Novembre à 18HOO à l’Alterlocal 3 chemin des grèves 74960 Cran-Gevrier
- Châteaubriant Rassemblement hebdomadaire du collectif de Châteaubriant contre le projet d’aéroport de Notre dame des Landes chaque vendredi à 18h30 devant la mairie ; collecte de provisions pour les zadistes les vendredis soirs de 18 à 20 h ; au même local tous les samedis matins, construction de cabanes sur la place Terre aux Ducs, Quimper
- - Grenoble : réunion du comité tous les mardi à 18h30 à Antigone. AG du comité, ateliers collectifs et préparation des actions
- Laval : tous les lundis à 18h30, réunion du collectif mayennais contre le projet d’aéroport à la maison de quartier des Pommeraies (rue des grands carrés).
- Livradois-Forez : RDV les 1er jeudi du mois sur le marché
- Marseille : Réunions régulières chaque mardi au "Tableau Noir" 60-64 rue Saint- Savournin 13004 Marseille à 19h. http://notrezaddelagarde.noblogs.org/
- - Montpellier : Par ailleurs, le collectif se réunit tous les jeudi à 19h au squat Le kalaj.
- Nice : RDV tous les samedis 10h à un des marchés niçois. Prochain samedi 1er décembre : la libération RDV devant le jardin de la villatiole
- Paris : rdv hebdomadaire du collectif. Tous les mardis, à 18h30 pour les commissions, à 20h pour l’assemblée, au Transfo, 57, avenue de la République, à Bagnolet (metro Gallieni ou Robespierre). Contact : collectifnddlparisidf@riseup.net ou là : http://nddl-paris.effraie.org
- Ploermel : comité de Ploërmel à Augan, tous les jeudis à 20h30,
- Poitiers : Un jeudi sur 2 à partit du 3 janvier 2013, réu à 18h à la maison de la solidarité (rue du pigeon blanc)
- Pontivy : à partir du samedi 26/01 rassemblement hebdomadaire chaque samedi 15h00 place du Martray.
- Quimper : réunion tous les jeudis soirs à 18 h, 21 rue Pen ar Steir. collecte de provisions pour les zadistes les vendredis soirs de 18 à 20 h au même local tous les samedis matins, construction de cabanes sur la place Terre aux Ducs, Quimper
- Rennes, tous les lundis à 19h30 une réunion aura lieu à la Maison de la Grève (37, rue legraverend) pour informer sur ce qui se passe à la zad et penser ensemble ce que nous pouvons faire depuis Rennes (ravitaillement, organisation des allers-et-venues, actions, etc.). Tous ceux qui sont intéressés, qu’ils soient organisés en collectif ou pas, sont les bienvenus ! et chaque Vendredi à 18H00 : dans tous les cas, rassemblement à 18h00 place de la Mairie.
- Rouen : tous les mardis soir à 19h à FLVM 192 rue Eau de Robec, suivi d’un repas végétarien à prix libre rdv à 17h30 pour faire à manger. Le blog de zaddarouen ici
- Saint-Etienne : Réunion le mercredi à 19h00, au bar l’Excuse au 38 rue de la Résistance (mais cela peut changer).
- Toulouse : AG tous les Mercredi à 19H au SLOLI à Toulouse
- Vannes  : Le collectif de Vannes se réunit tous les lundi soir à 20h30 au café "l’éloge de la lenteur" pour discuter des actions contre le projet d’aéroport.
- Villefranche de Lauragais  : Tout les vendredi 9h30-12h au marché Permanence collecte de matériel à destination de la ZAD (voir ci-joint)

Les auteurs de ce site internet ne sont pas toutes et tous francophone (les claviers d’ordinateur non plus) merci d’avance pour votre tolérance


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 18:54

 

 

http://zad.nadir.org

samedi 12 janvier 2013, par zadist

 


bientôt de nouvelles opérations policières sur la ZAD ?

différentes sources ( gendarmes, agents d’entretien des routes, ...) nous ont informé avoir été mobilisé pour une opération sur la ZAD aux alentours du 14 janvier, merci à elles !

Même s’il apparait que les différentes déclarations de la Préfecture et de la commission de dialogue rendent improbables de nouvelles expulsions, il nous semble important d’informer nos soutiens et ami-e-s et de renforcer nos mesures de sécurité.

Ils pourraient envisager, par exemple, de venir détruire chicanes et barricades. Pourtant, il est clair que ce sont eux et leurs barrages qui rendent la circulation difficile. Nous ne céderons pas à leurs provocations, mais nous ne laisserons pas non plus faire ce qu’ils veulent ici.

On vit ici, on reste ici, on résiste ici !

sur ces questions de circulation, n vous conseille de lire cet article : Communiqué contre les routes bloquées sur la Zad


Aujourd’hui 12 janvier l’occupation militaire dure depuis 48 jours (pour une opération débutée il y a 90 jours). Nos camarades sont emprisonnés depuis 47 jours pour l’un et 26 jours pour l’autre.

On peut envoyer des courriers aux personnes incarcérées et/ou au collectif anti rep ainsi que des sous à l’adresse suivante, le chèque libellé à cet ordre : Comité de soutien des inculpées, Le Gué, 44220 Coueron.

Si jamais le Site ne fonctionne pas, on continuera la-bas : http://lazad.noblogs.org/

Et une info pratique pour celleux qui viennent sur la zone, pensez à vous brancher sur Radio Kaxon, 107.7 pour avoir des infos fraîches.


pour suivre les infos de la marche de Nice à NDDL : pour les rejoindre, illes partent tous les jours à 8h de la mairie de la ville où illes ont dormi, voir leur blog

Une marche est partie le 5 janvier de Lille pour rejoindre Notre Dame des Landes : http://marche.nddl.lillenantes.over...

Bonne marche à tou-te-s, on vous attend pour tout savoir de vos aventures, rencontres, ...

Point d’info permanent sur le campement "Hors Contrôle" établi le long de la D81 entre le lieu dit Les Domaines (la Vache-Rit) et la Rolandière. Si vous nous rejoignez sur la zone, voyez ici. et à Notre-Dame-des-Landes, mobilhome face à la mairie : tous les jours de 10h à 17h

Infos utiles pour venir ici :

- équipe legale : 06 75 30 95 45 : à contacter uniquement si vous êtes témoins d’arrestation, si vous êtes arrêté-e-s, et après votre libération IMPORTANT : s’il vous plait lisez le texte "en cas d’interpellation" Et surtout, refusez les comparutions immédiates !


Equipe médicale : contactable par mail : equipemediczad at riseup.net pour toute communication non-urgente et par téléphone désormais uniquement lors de journées d’interventions militaires/policières sur la zone ou autres "moments chauds" au 07 60 26 42 14. Notez bien ce numéro mais on voudrait rappeler que ce numéro ne doit servir qu’aux urgences médicales dans des situations où il ne vous est pas possible (ou souhaitable pour des raisons d’anonymat par exemple) d’appeler les secours. L’équipe médic n’est pas là (et n’a pas les moyens) pour gérer des cas où les secours institutionnels peuvent être consultés. Si vous êtes malades, vous pouvez aller consulter la liste des médecins qui acceptent de donner des consultations gratuites dans les bourgs alentours à l’accueil du champ hors contrôle et à la châtaigne.


- Accueil "hors contrôle"  : 06 32 98 78 36
- liste du matos à ramener (mise à jour le 02/01)
- Contact Presse de la Zad  : 06 38 17 36 19
- Contact mail pour le FestiZad : festizad at riseup.net
- Contact Presse FestiZad : 06 43 28 23 90

Si jamais le Site ne fonctionne pas, on continuera la-bas : http://lazad.noblogs.org/


La proposition d’action du jour :

"Visiblement le portable de Nicolas Notebaert Pdt de Vinci airport que vous indiquez sur votre site est le bon : 06 15 11 21 45 Je viens de l avoir !!!" En fait on va même en mettre une deuxième : petite proposition d’animation pour les collectifs pour bien demarrer le we par le collectif brest" : nddlzad@yahoo.fr

Une idée .... à proposer à tous les collectifs.. après "zad partout", en 2013 on pourrait lancer l’idée de "2eme aeroport partout", avec des projets volontairement delirants ? pour faire reflechir ? exemple : dans le finistère, un 2eme aeroport de Brest à crozon , à ouessant ou dans les monts d’arrée ? du parodique pour faire reagir ? à vos plumes ! on peut imaginer des panneaux lors d’une manif, des blogs, des groupes facebooks, des tracts etc etc ça se declinerait pour tous les aeroports de france et de Navarre.... le débat par l’humour, c’est un bon axe d’entrée !!


FLASH INFO

- 18h50  : En vue de la prochaine semaine qui s’annonce possiblement animée, on repasse en mode d’urgence et on remet un peu en avant notre liste de besoin

On va notemment avoir besoin de nourriture (même si on aime pas s’en remettre à d’autre et mettre de côté la recherche d’autonomie alimentaire, vous avez peut-être des plans avec des paysans autour de vous, des choses dans vos placards qui vont se perdre ou d’autres pistes pour éviter les supermarchés ?), de piles AAA rechargeables, de palettes, de Carte de recharge téléphonique ORTEL et de ramette de papier A4. Merci à tout le réseau de solidarité qui s’est tissée autour de cette lutte. C’est déjà une belle victoire.

- Villefranche-de-Rouergue. Des opposants s’invitent aux vœux

- Road protests return : a new generation takes on the bypass builders

reçu : "Dans un avion se trouve : François Hollande (58 ans), Jean-Marc Ayrault(62 ans), Manuel Valls (40 ans) et Christian de Lavernée, préfet de Loire-Atlantique (63 ans)." Soudain l’avion a un problème technique important. Après quelques minutes le commandant dit que le crash est inévitable et qu’il n’y a que 2 parachutes. Qui est sauvé ? ... ... ... ... ...

1600 hectares de bocage !

- 12h20 : Il y a un appel à chantier à la Boite Noire. C’est du côté de la Boissière, en prenant le chemin vers le No Name et le Sabot à 100m à gauche. Quoi, encore un nouveau lieu me direz vous ? Bin oui.

- 12H10 : Nous avons eu confirmation des différents mouvements de police observés cette nuit. Des véhicules se sont déplacés dans la nuit et certains se sont positionnés du côté ouest du chemin de Suez, du côté de l’ancien Rosier. Par ailleurs des camarades ont signalé des mouvement de flicaille de nuit dans les champs, à la frontale. Alors, faisez gaffe et ne les laissez pas non plus prendre trop confiance en eux !

Alors comme les gendarmes s’interessent d’un peu trop près à la Chat-teigne en ce moment on vous rappelle ce qui a été acté collectivement en cas d’attaque :

Contre l’aéroport et son monde : s’ils détruisent notre lieu d’organisation, nous occuperons les leurs !

- 11h50 : L’ACIPRAN ca vous dit quelque chose ? Mais si, vous savez, ces braves bourgeois émus à l’idée que l’aéroport ne pourrait pas se faire. La presse nous les présentait comme de gentils pères de familles soucieux des interêts de leur région, du devenir de l’emploi et patati et patata.

Sauf que, comme le rappelle un lecteur du site

"Vous le saviez surement, mais après vérification, les bureaux de l’ACIPRAN sont domiciliés à la CCI, il ne font apparaitre aucune adresse sur leur site mais en faisant une recherche rapide, on retrouve les indicatifs de leur téléphone au 16 Quai Ernest Renaud, adresse de la CCI, mouvement citoyen on repassera.... "

La CCI c’est la Chambre du Commerce et de l’Industrie, actionnaire minoritaire d’AGO aux côtés de Vinci. Mort de rire !


- 9h05 :
Après la proposition d’action parodique voici une blague qu’on nous envoit d’Alsace :

"Dans un avion se trouve : François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls et Christian de Lavernée, préfet de Loire-Atlantique.

Manuel Valls dit : "si je lance 2 billets de 100€, je vais faire 2 heureux" Jean-Marc Ayrault, intervient et dit : "moi, si je lance 4 billets de 50€, je suis sûr de faire 4 heureux !!" Le préfet, Christian de Lavernée, pour se mettre en avant, répond "si moi je prends 20 billets de 10€, je vais à coup sûr, faire 20 playmobiles heureux !!" François Hollande réagit avec fermeté et dit : "grâce au changement, je vais faire mieux que vous tous. Moi, Président de la République, je propose de lancer 200 pièces de 1€ et je vais rendre heureux 200 personnes"

Le Pilote et co-pilote, dans leur cabine, assistent au dialogue.

Le pilote se tourne vers son co-pilote et lui dit : "Ils sont vraiment cons, ce qu’ils ne savent pas, c’est quand éjectant 4 sièges de l’avion, nous feront plusieurs millions d’heureux !!"

Marie Camille... d’Alsace

- 9h : Après une fausse alerte suite à des mouvements un peu étrange de GM sur la zone vers 7h, la ZAD se réveille tranquillement. Pas mal de réunions prévues aujourd’hui, on se réorganise en vue d’éventuelles interventions policières la semaine prochaine.


Les rdv d’aujourd’hui, samedi 12 janvier

- ROUEN : 14H rencontre régionale, (lieu à préciser sur demande).

- Bruxelle : ateliers /workshops, stands d’infos, table d’hôte, projections, concerts.

après-midi et soirée en soutien aux ZADistes et aux Patatistes (faucheurs de pommes de terre trans-géniques de Wetteren qui seront en procès le 15 janvier). A partir de 16h a l’angle rue des Coteaux / rue Van Hoord – la grande palissade en bois).

16 janvier : 4ème assemblée du comité de soutien bruxellois à la lutte de Notre-Dame-des-Landes. 19h à l’Usine à Vapeur (rue Ransfort 81, 1030 Molenbeek).

- Saint Etienne : réunion publique à la Gueule Noire (16 rue du Mont à Saint Etienne) Suite au rassemblement du 8 décembre, le collectif stéphanois de soutien à la lutte de Notre Dame des Landes propose une réunion publique

Au programme :

- 17h00 : Atelier de création de banderoles, de confection de pochoirs et d’outils divers pour la lutte.

- 19h30 : Projection d’un film et témoignages de personnes qui se sont rendues sur place. Discussion, débats et échanges sur la lutte à Notre Dame des Landes contre l’aéroport et Vinci et son monde. Que peut-on faire localement à Saint-Etienne ?

Entrée et casse-croûte à prix libre. Non à l’aéroport ! Ni là-bas, Ni ailleurs !

Préservons les terres agricoles !

Non à Vinci et son monde !

- Pontivy Rassemblement Samedi 12 janvier 10h30 Place du Martray ✔ Montage d’une cabane symbolisant la ZAD, distribution de vin chaud, jus de pomme...... ✔ Conférence de presse : présentation aux médias (presse papier, radios et TV) le grand Fest Noz de soutien du 18 janvier à Neulliac (Ramoneurs de menhirs – IMG – Hamon/Martin – Robbe/Le Baron – Triorezed ha Dialoulezed – Iffic & Nanda Troadec....) ➔ Venez grimés, bariolés, préparez vos panneaux sandwich, banderoles, répétez vos slogans, amenez vos instruments de musique etc...... Nous devons êtres nombreux pour créer l’événement à une semaine du Grand Fest Noz Le Collectif Centre Bretagne NDDL l’appel en pdf

PDF - 90.5 ko

- Marseille Suite à la réunion d’hier soir, le collectif vous propose une : Apéro-pasti’zad (Ap’Ayrault ? ^^) sur la Plaine (Place Jean Jaurès) ce dimanche 13 janvier à 17h ! Chacun apporte ce qu’il peut, boissons et trucs à grignoter, verres, et on partage tout cela ensemble ! Histoire de se rencontrer et de discuter des prochaines échéances/ actions et rendez vous à venir dont la prochaine réunion du collectif qui aura lieu le mardi15 au Tableau Noir à 19h !

Pastizadforevereusement votre !!


RDV des collectifs, quotidiens ou réguliers

Localement

- Notre Dame des Landes, à partir de 9h : permanence sur la place de la poste (local des Syndicats - angle opposé à la Mairie) pour déplacement sur la zone
- Nantes, à partir de 10h : vigie citoyenne au Pont Morand ; à 19h à présent un soir sur deux : rassemblement devant la préfecture

Partout ailleurs (par ordre alphabétique)

- Bordeaux Le comité se réunit tous les mardis à 19h30 à la flèche Saint-Michel (pour ensuite aller vers un lieu de réunion qui change tout le temps et est défini sur le moment).
- Brest AG du comité de soutien brestois tous les mercredis à 20h30, le lieu pouvant changer, voir sur le blog http://comitebrestoisdesoutienanotr...
- Blois de 18 à 19 h chaque mardi au Liber’thés, rue Wilson à Blois
- Clermond-Ferrand : tous les mardi à 18h à l’hotel des vil-e-s au 55 avenue de l’union soviétique 63000 Clermont Ferrand.
- Concarneau : Réunion chaque jeudi à 18h, à la maison des associations, derrière les Halles
- Cran-Gevrier :Réunion du comité de soutien zone à défendre 74 tous les lundis depuis le 12 Novembre à 18HOO à l’Alterlocal 3 chemin des grèves 74960 Cran-Gevrier
- Châteaubriant Rassemblement hebdomadaire du collectif de Châteaubriant contre le projet d’aéroport de Notre dame des Landes chaque vendredi à 18h30 devant la mairie ; collecte de provisions pour les zadistes les vendredis soirs de 18 à 20 h ; au même local tous les samedis matins, construction de cabanes sur la place Terre aux Ducs, Quimper
- - Grenoble : réunion du comité tous les mardi à 18h30 à Antigone. AG du comité, ateliers collectifs et préparation des actions
- Laval : tous les lundis à 18h30, réunion du collectif mayennais contre le projet d’aéroport à la maison de quartier des Pommeraies (rue des grands carrés).
- Livradois-Forez : RDV les 1er jeudi du mois sur le marché
- Marseille : Réunions régulières chaque mardi au "Tableau Noir" 60-64 rue Saint- Savournin 13004 Marseille à 19h. http://notrezaddelagarde.noblogs.org/
- - Montpellier : Par ailleurs, le collectif se réunit tous les jeudi à 19h au squat Le kalaj.
- Nice : RDV tous les samedis 10h à un des marchés niçois. Prochain samedi 1er décembre : la libération RDV devant le jardin de la villatiole
- Paris : rdv hebdomadaire du collectif. Tous les mardis, à 18h30 pour les commissions, à 20h pour l’assemblée, au Transfo, 57, avenue de la République, à Bagnolet (metro Gallieni ou Robespierre). Contact : collectifnddlparisidf@riseup.net ou là : http://nddl-paris.effraie.org
- Ploermel : comité de Ploërmel à Augan, tous les jeudis à 20h30,
- Poitiers : Un jeudi sur 2 à partit du 3 janvier 2013, réu à 18h à la maison de la solidarité (rue du pigeon blanc)
- Pontivy : à partir du samedi 26/01 rassemblement hebdomadaire chaque samedi 15h00 place du Martray.
- Quimper : réunion tous les jeudis soirs à 18 h, 21 rue Pen ar Steir. collecte de provisions pour les zadistes les vendredis soirs de 18 à 20 h au même local tous les samedis matins, construction de cabanes sur la place Terre aux Ducs, Quimper
- Rennes, tous les lundis à 19h30 une réunion aura lieu à la Maison de la Grève (37, rue legraverend) pour informer sur ce qui se passe à la zad et penser ensemble ce que nous pouvons faire depuis Rennes (ravitaillement, organisation des allers-et-venues, actions, etc.). Tous ceux qui sont intéressés, qu’ils soient organisés en collectif ou pas, sont les bienvenus ! et chaque Vendredi à 18H00 : dans tous les cas, rassemblement à 18h00 place de la Mairie.
- Rouen : tous les mardis soir à 19h à FLVM 192 rue Eau de Robec, suivi d’un repas végétarien à prix libre rdv à 17h30 pour faire à manger. Le blog de zaddarouen ici
- Saint-Etienne : Réunion le mercredi à 19h00, au bar l’Excuse au 38 rue de la Résistance (mais cela peut changer).
- Toulouse : AG tous les Mercredi à 19H au SLOLI à Toulouse
- Vannes  : Le collectif de Vannes se réunit tous les lundi soir à 20h30 au café "l’éloge de la lenteur" pour discuter des actions contre le projet d’aéroport.
- Villefranche de Lauragais  : Tout les vendredi 9h30-12h au marché Permanence collecte de matériel à destination de la ZAD (voir ci-joint)

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 18:41

 

Samedi 12 Janvier 2013 à 10:27

 

Grand reporter au journal Marianne En savoir plus sur cet auteur

 

Les négociations entre syndicats et patronaux sur la sécurisation de l'emploi ont abouties, vendredi, à un accord à l'arraché et par défaut. Marianne publie le texte complet de l'accord.

 

PRM/SIPA
PRM/SIPA
Trois mois pour ça. Ce devait être un accord historique sécurisant l'emploi en France.
 
Au final, le Medef a, après de longues heures de négociations menées dans un climat emprunt de méfiance, obtenu les signatures de la CGPME, de l'UPA et des avis favorables de la CFDT et de la CFTC ( les fédérations de la CFE-CGC voteront lundi) au bas d'un texte qui d'une part, encourage les employeurs confrontés à de "graves difficultés conjoncturelles" à flexibiliser les salaires dans le cadre d'accords de "maintien dans l'emploi", simplifie les licenciements économiques des grandes entreprises, crée un CDI intérimaire et étend la précarité à titre expérimental sous forme de contrats d'intermittence. Tout comme il offre de nouveaux droits importants aux salariés: complémentaires santé pour tous avant 2016, droits rechargeables au chômage en 2014, droit individuel à la formation ( après négociation avec l'Etat et les régions) et deux représentants au conseil d'administration des entreprises comptant plus de 5000 salariés en France.

Quelle est la logique de l'ensemble ? Pour le patronat: hisser la France au meilleur standard européen de flexisécurité. Pour la la CGT et FO, non-signataires : "un recul historique des droits des salariés" qu'il va falloir reconquérir dans la rue et au parlement.Mais au sortir de ses épuisantes passes d'armes ponctuées d'heures de désoeuvrement dues aux tensions entre le Medef, l'UPA et la CGPME, tous les négociateurs reconnaissaient que cet accord, à court terme, ne freinera pas l'envolée du chômage...

En effet, les discussions sur un recours accru au chômage partiel, dispositif qui Outre Rhin est l'arme privilégiée pour maintenir en poste, les salariés menacés, ne commenceront discrètement que dans 15 jours; à la demande d'un Medef qui en réalité cherche à en limiter l'usage afin de ne pas aggraver le déficit prévu de l'assurance chômage de 18 milliards d'euros... Surtout, off the record, nombre de représentants notamment de la CFE-CGC avouaient qu'ils comptaient désormais... sur les parlementaires de la majorité pour conjurer les failles de leur accord !
 
Quelles sont ces failles ? D'abord la légère surtaxation à 7% ( contre 4% précédemment) des contrats courts de moins d'un mois n'incitera pas réellement les employeurs à renoncer à ce travail en miettes; de même que les dispositions visant à élever à 25 heures hebdomadaires, la durée de travail minimum à temps partiel parce qu'elles comportent en l'état trop de possibilités de dérogation. En revanche, dans un contexte de crise, les salariés vont être, après accord débattus dans leurs entreprises, rapidement confrontés aux nouvelles exigences de mobilités géographiques et professionnelles de leurs employeurs. Avec pour seul horizon , s'ils ne peuvent s'y adapter... le licenciement. Enfin, ils vont également découvrir, au fil des prochains plans sociaux, que cet accord n'incite pas suffisamment leurs employeurs à négocier avec leurs représentants.

Car leurs dirigeants pourront- si ces mesures sont transcrites telles quelles dans la loi- se contenter de faire homologuer leurs PSE par l'administration du travail; laquelle n'aura pas ni les moyens juridiques ni les moyens humains de contrôler la réalité des documents qui lui seront transmis...  En misant sur un accord "historique" entre partenaires sociaux, François Hollande espérait provoquer un choc de confiance qui dégagerait l'horizon des Français. Le président de la République aura seulement lancé le débat de fond de son quinquennat: que peut apporter aux salariés tricolores la flexisécurité , dans une Europe ou tous les pays, de l'Espagne au Danemark, recourent peu ou prou aux mêmes recettes, amplifiant la recession du Vieux Continent au lieu d'inventer sa croissance?
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 18:33

Lire aussi

 

François Hollande l'a déclaré le 10 décembre lors d'un déplacement à Oslo : « La crise de la zone euro, je l'ai déjà dit, elle est derrière nous. (…) Et donc tout ce que nous avons à faire, ce n'est plus simplement de sortir de la crise de la zone euro : c'est fait. » Le président français a-t-il pêché par optimisme, sous le coup du prix Nobel de la paix que les dirigeants européens venaient de recevoir ?

Dans un entretien publié en début de semaine sur Mediapart, qui tranche avec l'analyse de l'exécutif français, l'économiste André Orléan rappelait à quel point les incertitudes pesant sur l'avenir de la zone euro restaient vives, en cette année 2013. Au même moment, Eurostat a publié des chiffres une fois de plus alarmants, avec un taux de chômage historique, à 11,8 % dans la zone euro, pour le mois de novembre dernier.

Même le commissaire européen à l'emploi et aux affaires sociales, le socialiste Laszlo Andor, y est allé de son analyse sinistre, le 8 janvier : « Vous n’avez pas besoin de me dire que 2012 était une autre très mauvaise année. Après cinq ans de crise, la récession est de retour et le chômage a atteint des niveaux inconnus depuis deux décennies». Avant de prévenir: «Il est peu probable que l’Europe voie sa situation s’améliorer en 2013. »

Pour faire le point sur le marasme social qui plombe l'Europe, et les pistes pour en sortir, nous nous sommes entretenus avec Raymond Torres, qui dirige l'Institut international d'études sociales, le centre de recherche de l'Organisation internationale du travail (OIT), à Genève. Adversaire de l'austérité, il dresse un tableau critique des remèdes proposés par la commission européenne, pour contrer la flambée du chômage, et estime que les pays du Nord de l'Europe, contrairement à ce qu'il est souvent dit, ne sont pas épargnés.

Quelle est la situation de l'emploi en Europe, cinq ans après l'éclatement de la crise aux États-Unis ?

 

 
© OIT

 

Elle est préoccupante dans l'ensemble de l'Union européenne, et plus particulièrement dans la zone euro. Les pays sont touchés à des degrés divers, avec une situation particulièrement difficile dans l'Europe du Sud. Le taux de chômage au troisième trimestre de 2012 a atteint 24,6 % en Grèce et 25 % en Espagne, soit plus de 16 points de plus qu’avant la crise.

Mais la tendance est à la détérioration même dans les pays jusqu’ici peu touchés. Depuis octobre dernier, le taux de chômage est reparti à la hausse en Allemagne, en Autriche et aux Pays-Bas. Il est faux de dire que la crise est un problème réservé à certains pays dans le Sud de l'Europe et que par conséquent seuls ces pays-là devraient adopter des mesures : la crise fait tache d’huile.

Etes-vous tout de même d'accord pour dire que le fossé entre pays du Nord de l'Europe et pays du Sud est en train de s'aggraver ?
Les trois pays les plus frappés sont effectivement au Sud : Espagne, Portugal et Grèce. L'Italie connaît une augmentation plus lente de son taux de chômage. La France elle aussi enregistre une détérioration régulière. En Irlande, la situation est très difficile, même si elle tend à se stabiliser depuis peu. Au Royaume-Uni, la situation est contrastée : le taux de chômage a légèrement diminué ces derniers mois, mais c'est surtout grâce à un développement du temps partiel non choisi, et à la baisse du taux de participation (c'est-à-dire que de plus en plus de personnes quittent le marché du travail – ndlr).

 

Qu'en est-il du chômage de longue durée ?
La caractéristique de cette crise, ce ne sont pas tant les vagues de licenciements, qui existent, mais qui sont relativement peu nombreuses, par rapport à d'autres périodes de crise. A l'exception de cas très particuliers – par exemple le secteur immobilier en Espagne, ou le secteur bancaire au Royaume-Uni. Cette crise est d'abord marquée par l'absence de créations d'emplois. Conséquence: c'est particulièrement difficile pour ceux qui cherchent un premier emploi (les jeunes), et bien sûr pour ceux qui étaient déjà chômeurs avant que la crise n'éclate. Ils deviennent alors massivement des chômeurs de longue durée.

À Bruxelles, la commission européenne propose, pour lutter contre l'envolée du chômage, de réformer le marché du travail. De ce point de vue, l'Espagne, avec ses réformes à répétition du droit du travail, fait figure de modèle. Qu'en pensez-vous ?
Il est désormais établi qu'une politique d'austérité, combinée à la réforme du marché du travail, ne permet pas de sortir de la crise. En tout cas, cela ne s'est pas vérifié une seule fois depuis deux ans. Dans un contexte de récession tel que nous le connaissons, une réforme du marché du travail ne peut pas marcher.

 

Pire, en facilitant les licenciements, les réformes du marché du travail en Espagne, en Grèce ou au Portugal ont accéléré les pertes d’emplois sans pour autant stimuler les embauches. Ces réformes s’inspirent de théories selon lesquelles les employeurs seront moins réticents à embaucher, parce qu'il leur sera plus simple de licencier par la suite. Mais ces théories ne fonctionnent pas dans un contexte récessif. Elles ne permettent pas de créer des emplois et se traduisent par moins de sécurité pour ceux qui en ont un.    

Je signale au passage que l'Autriche a mené, en 2003, l'une des réformes du marché du travail les plus novatrices. Cette réforme, conclue avec l’assentiment des partenaires sociaux, combine des éléments de sécurité pour les travailleurs, et de prévisibilité, pour les employeurs, en ce qui concerne les coûts des licenciements. Aujourd'hui en Autriche, le taux de chômage est faible et on trouve peu de contrats précaires.

La commission européenne milite également pour alléger le coût du travail pour les entreprises. Est-ce une piste sérieuse ?
C'est vrai que la fiscalité qui pèse sur le travail est trop élevée dans certains pays. Je pense à certains pays d'Europe de l'Est, comme la Hongrie, à la France ou, dans une certaine mesure, à l'Allemagne et l'Italie. Je peux comprendre que l'on décide de s'attaquer à ce déséquilibre structurel, pour faire davantage peser la fiscalité sur les revenus de la rente. Mais à court terme, pour l'emploi, cela ne produit que peu d’effet, pour autant que la croissance et donc la création d’emplois restent anémique.  

Que propose le BIT ?

Il faut sortir de cette logique d'austérité. Bien sûr qu'il est nécessaire, à moyen terme, de réduire les déficits publics. Mais tout dépend du rythme et du type de mesures adoptées pour réduire ces déficits. Nous proposons de maintenir, et même renforcer, les dépenses publiques pour l'emploi. Face au chômage des jeunes par exemple, nous défendons des “garanties d'activation”. Cela recouvre une batterie de solutions : de l'aide renforcée pour rechercher un travail, l'accès à un emploi aidé pour les jeunes les plus en difficulté, proposer de combiner la sortie d'école avec une expérience en entreprise, et même, pour certains qui ne seraient pas assez formés, le retour vers le système éducatif.

 

Vous avez budgété ces « garanties »?
Nous les chiffrons à 21 milliards d'euros pour l'ensemble de la zone euro. C'est un coût, mais on peut par exemple le financer par un redéploiement des fonds structurels européens, qui ne sont pas tous correctement utilisés. J'insiste : ce n'est pas une utopie. C'est ce que la Suède a fait après avoir subi une grave crise financière du début des années 90, et cela a marché.

Et pour les chômeurs longue durée ?
Beaucoup de ces chômeurs arrivent en fin de droits. Il faut absolument prolonger les droits de ces chômeurs, tout en s’assurant bien entendu qu'ils cherchent effectivement du travail. En Italie par exemple, il n'y a plus aucune aide financière, passés 12 mois au chômage. Or, dans un contexte de crise caractérisé par une faible création d’emplois, le fait de maintenir la prestation ne dissuadera par les chômeurs de prendre un emploi pour autant qu’ils le trouvent.

En d’autres termes, il y a peu de chances que, comme certains le pensent, les chômeurs profitent abusivement du système d'aides publiques. Là encore, cela a un coût budgétaire, mais qui sera toujours très inférieur, par exemple, à celui d'une baisse ciblée de la TVA. Par ailleurs, il y va de la cohésion sociale.

 

Le commissaire Laszlo Andor à Bruxelles le 8 janvier. 
Le commissaire Laszlo Andor à Bruxelles le 8 janvier.


D'autres pistes?
Il faut également une politique de relance salariale. Actuellement, une pression à la baisse se fait sentir dans beaucoup de pays européens, au nom de la compétitivité, pour doper les exportations. Mais si tous les pays vont dans ce sens, il n'y a plus personne pour importer… On va dans l'impasse. Il faut donc que les pays qui ont connu une situation confortable de leurs comptes extérieurs réfléchissent à relever leurs salaires en parallèle avec les gains de productivité. Cela s'est déjà vu ces derniers mois dans certains secteurs, en Allemagne. Et c’est un pas dans la bonne direction.

Par ailleurs, pour que la création d’emploi reprenne, il est fondamental d’assainir le système financier et de s’assurer qu’il joue son rôle d’intermédiation entre épargne et investissement productif. La situation actuelle est moins grave pour les grandes entreprises, qui peuvent se financer directement sur les marchés de capitaux, que pour les petites. Celles-ci dépendent du crédit bancaire et les banques sont frileuses ou, dans certains cas, elles font davantage de profits en plaçant les dépôts sur des actifs financiers.

Une idée est de créer des banques publiques d'investissement pour aider les PME à développer des projets et créer de l’emploi. A mon avis, l'une des raisons pour lesquelles l'économie allemande va bien, et dont on parle peu, c'est son système de garanties des prêts aux petites entreprises. L'État se porte en partie garant des prêts aux petites entreprises, et donc les banques s’engagent davantage vis-à-vis de celles-ci. D’où aussi leur succès à l’exportation.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 18:17

 

 

Rue89 - Cité judiciaire de Paris 11/01/2013 à 16h38
Camille Polloni | Journaliste Rue89

 

C’est confirmé : la cité judiciaire de Paris doit ouvrir ses portes en 2017 dans le quartier des Batignolles, au nord-ouest de Paris.

 

 

 

Le déménagement du palais de Justice historique dans une tour confiée à l’architecte Renzo Piano a été décidé en 2009. Il doit être financé par un partenariat public-privé (PPP) signé avec Bouygues par le gouvernement précédent en février 2012.

Malgré les réserves de Christiane Taubira sur ce grand projet coûteux, le gouvernement préfère maintenir le chantier plutôt que de verser des indemnités à Bouygues.

« Ce serait facile, mais irresponsable »

Ce n’était pas gagné. Lors du débat d’orientation ntre lesquelles elle ne tranche pas :

  • Poursuivre

Première possibilité : faire ce qui était prévu. C’est-à-dire que l’Etat investisse 671 millions d’euros dans le projet, puis verse à Bouygues un loyer de 90 millions d’euros par an en moyenne.

La ministre calcule alors qu’en 2043, « l’Etat aura payé 2,7 milliards d’euros ». Elle lance aux parlementaires :

« Comme démonstration de bonne gestion, je crois qu’on a déjà fait mieux ! [...] Il serait facile, pour moi, de conserver les choses en l’état. Les travaux seraient livrés en 2016, j’aurais le plaisir d’inaugurer en 2017… et je laisserais à mes successeurs la lourde ardoise de 90 millions d’euros de loyer annuel.Ce serait facile, mais irresponsable. »

  • Renégocier avec Bouygues

Aucune clause du contrat ne permet de l’envisager, constate Christiane Taubira.

  • Renoncer

Si la ministre présente cette possibilité, elle souligne que « les magistrats et les greffiers travaillent dans des conditions extrêmement difficiles et que ce projet de cité judiciaire qui a dix ans d’âge répond à un réel besoin ».

La ministre n’en parle pas cette fois-ci, mais un obstacle de taille s’ajoute : Bouygues a assuré ses arrières. En cas de renoncement au projet, l’Etat doit lui verser 80 millions d’euros. Et se retrouverait ainsi délesté à la fois d’un palais de Justice et d’une belle somme.

« Compte tenu des lourdes conséquences des trois options », explique Christiane Taubira, le Premier ministre droit trancher. C’est lui qui a eu le dernier mot, et choisi de maintenir le projet. En parallèle, deux inspections ont été lancées en juillet, par le ministère de la Justice et le ministère des Finances.

Plaidoyer de Bouygues

Fin novembre, Le Canard enchaîné révèle que Bouygues a défendu son projet directement auprès de Matignon, lui faisant parvenir une note de sept pages. L’entreprise promet que le projet ne sera pas trop coûteux, rapporte l’hebdomadaire. Et surtout :

« Bouygues s’inquiète du silence de plomb observé par le nouveau pouvoir face à une requête en annulation déposée au tribunal administratif. L’association La justice dans la cité conteste le contrat et le déménagement du palais de Justice dans le quartier des Batignolles.

Alors que les gêneurs ont déposé un premier recours, le 13 avril, et remis depuis plusieurs mémoires pour développer leurs arguments, la chancellerie s’est contentée d’une vague réponse de principe et a laissé le bétonneur monter seul au filet. »

L’association en question conteste aussi le montant de l’indemnisation à verser à Bouygues en cas d’annulation du projet, bien précisée dans le contrat, mais selon elle illégale.

Des partenariats critiqués

La formule du partenariat public-privé, retenue pour la cité judiciaire comme pour le projet de « Pentagone à la française », fait décidément des insatisfaits. L’une de ses plus grandes pourfendeuses, c’est, triste coïncidence, Christiane Taubira.

S’adressant aux députés de droite lors de la même séance parlementaire, la ministre sermonne :

« Ces partenariats public-privé, dont votre majorité a fait un usage assez débridé, entraînent une fragilisation des finances publiques sur le long terme, une trentaine d’années en moyenne, ce qui est extrêmement déloyal vis-à-vis des deux générations à venir. C’est donc avec la plus grande précaution que nous les étudions. »

La ministre a exprimé les mêmes réserves sur les PPP conclus pour les établissements pénitentiaires. Pourtant, là aussi, ils ont été maintenus.

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 18:09

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Hq9k17srnmU#!

 

 

 

forprod

Mise en ligne le 3 août 2011

Adriano DD, Romain Joutard, Vincent Bidal et Munir Hossn

SAYÉ

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Photos - Vidéos - Sons
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 17:23

 

 

Rue89 -Publié le : 12/01/2013 à 18h11

 

 

En Espagne, le chômage touche 25% de la population active... Ce flash mob a été réalisé par Carne Cruda 2.0, un programme de radio
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Espagne
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 16:53

 

Le Monde.fr avec AFP | 11.01.2013 à 17h29 • Mis à jour le 11.01.2013 à 17h34

 

 Le plus gros fonds souverain du monde fait le tri dans ses investissements

 

 

Le fonds de pension public norvégien a exclu deux nouvelles sociétés pour des raisons d'éthique.

Le fonds de pension public de la Norvège, le plus gros fonds souverain au monde devant celui des Emirats arabes unis, a fait le ménage dans ses investissements en excluant deux nouvelles sociétés pour des raisons d'éthique et en en réintégrant trois autres, a annoncé vendredi 11 janvier le gouvernement norvégien.

Plaçant ses avoirs hors de Norvège, le fonds est régi par des règles d'éthique qui l'empêchent d'investir dans des industries d'armes "particulièrement inhumaines", l'industrie du tabac et les groupes coupables de violation des droits de l'homme, de corruption ou de graves dégradations de l'environnement.

Le fonds, qui pèse environ 3 870 milliards de couronnes (525 milliards d'euros), a vendu les parts de 0,67 % et 1,1 % qu'il détenait dans les compagnies américaines Jacobs Engineering et Babcock & Wilcox, leur reprochant d'être impliquées dans la fabrication d'armes nucléaires.

 

 54 GROUPES SUR SA LISTE NOIRE

A l'inverse, il a réintégré dans sa sphère d'investissement les sociétés britannique BAE Systems et italienne Finmeccanica car leur joint-venture, le missilier MBDA, a cessé de produire des missiles à tête nucléaire ASMP-A pour l'armée française.

En revanche, le troisième actionnaire de MBDA, l'européen EADS, qui possède d'autres activités dans le nucléaire militaire, reste sur la liste noire des sociétés dans lesquelles le fonds refuse d'investir.

Exclu en 2011, le groupe chimique américain FMC Corporation est aussi rentré en grâce auprès du fonds après avoir cessé ses achats de phosphate au Sahara occidental, un territoire annexé en 1975 par le Maroc. Le ministère des finances norvégien a par ailleurs décidé de mettre fin à sa surveillance de l'allemand Siemens, mis sous observation en 2009 après plusieurs scandales de corruption.

Après les décisions de vendredi, 54 groupes figurent sur sa liste noire, dont des poids lourds comme Boeing, Lockheed Martin, Safran, Philip Morris, British American Tobacco, Wal-Mart ou encore Rio Tinto.

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22