Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 16:33

 

 

Rue89 - Le Yéti
voyageur à domicile
Publié le 14/01/2013 à 17h50

 

Excellente initiative d’Olivier Berruyer qui reprend sur son site une interview de Noam Chomsky sur les pseudo-guerres contre le terrorisme. « Il n’y a pas de guerre contre le terrorisme », déclare Chomsky, mais bien plus sûrement une prise de contrôle irresponsable de ressources énergétiques ou de positions géopolitiques.

Ceux qui qualifient l’expédition malienne d’« impératif démocratique » pour enrayer une « invasion barbare » et assurer l’« indépendance » d’un pays ami feraient bien de s’aviser que le Mali est aussi le premier pays africain en matière de production aurifère. Et que son voisin nigérien détient de précieuses réserves d’uranium.

Ceux-là devraient aussi se demander pourquoi les mêmes vertueux croisés démocratiques luttent contre le terrorisme d’Etat d’un El Assad en Syrie... en armant ouvertement les mêmes « barbares » islamistes ! Le précédent libyen ne leur suffisait-il pas ? C’est de ce pays que partent aujourd’hui armes et combattants islamistes du Nord-Mali.

La fabrique à terroristes

En Irak, indique Chomsky, il est faux de dire que les forces américaines ne trouvèrent pas d’armes de destruction massive. Ils y trouvèrent celles qu’ils avaient eux-mêmes vendues dans les années 1980 à Saddam Hussein, au temps où celui-ci était encore considéré comme un allié bien commode.

Chomsky va plus loin encore :

« La guerre [contre le terrorisme] a augmenté le terrorisme. En fait, elle a même produit quelque chose qui n’existait pas auparavant, un nouveau terrain d’entraînement pour les terroristes. »

La défense agressive d’intérêts bien compris n’explique pas tout. La folie finit par s’en mêler. Les prétendues forces du Bien sécrètent elles-mêmes le venin qui les tuera. Combien de nouvelles germes du terrorisme seront secrétées, jusque dans certains de nos propres quartiers, par cette nouvelle lamentable opération guerrière ?

Une guerre contre nous-mêmes

Ces guerres d’occupation ne peuvent pas être gagnées. Au Mali, nos Rafale et nos Mirage porteront des coups sans doute sévères aux fous de Dieu d’Ansar Dine. Mais déjà les premières désillusions transparaissent : le fiasco somalien, une résistance « plus forte que prévue » au Nord-Mali.

Au Mali, en Irak, en Afghanistan, en Libye, nous nous battons contre nos propres démons, fussent-ils incarnés par les barbes et les djellabas des islamistes fous. Nos armées classiques sont à la peine face à des adversaires aussi déterminés qu’insaisissables. Al Qaïda est-il mort avec Ben Laden ?

Nos guerres ne sont pas commandées que par la raison ou l’intérêt maquillé sous de vagues prétextes idéologiques, mais par l’impossibilité de notre raison et de notre intelligence à enrayer nos pulsions aveugles de dominance.

Cette dominance, que son système économique et financier en pleine déliquescence ne peut plus lui assurer, l’Empire occidental, né il y a presque soixante-dix ans sur les ruines de la Seconde Guerre mondiale, va essayer de l’imposer par les armes et la guerre. Mais une guerre qu’il va perdre. Comme les guerres perdues de tous les autres empires parvenus au bout de leur histoire.

On ne combat pas le terrorisme avec des armes. On le prive de ce qui le nourrit : la misère, l’injustice, l’arrogance des puissants. On ne gagne pas une guerre contre soi-même ; plus qu’une guerre, un suicide.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Informations diverses
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 16:27

 

Rue89 - Tribune 16/01/2013 à 08h01
Thierry Ribault | Economiste au CNRS

 

 

Tribune

Le CNRS a rendu accessible le 7 janvier un dossier scientifique multimédia sur l’énergie nucléaire, destiné au «  grand public  ». Chercheur au CNRS en poste au Japon, où je travaille sur les modalités de la protection humaine dans le contexte du désastre de Fukushima, je tiens à me dissocier des propos tenus dans cette «  animation  », destinée à domestiquer les masses et taire la véritable situation à Fukushima.

Dans ce dossier «  scientifique  » aux desseins animés, les affirmations dénuées d’argumentation et prenant des allures d’évidences indiscutables sont légion. Ainsi, il y est certifié que :

« Le nucléaire est un investissement politique sur le très long terme, qui impose des décisions sur plusieurs décennies, difficiles à remettre en cause même après un accident nucléaire majeur comme celui de Fukushima. »

On apprend également que :

« Le rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur la catastrophe de Tchernobyl, paru en 2005 sous l’égide des Nations unies, a évalué le nombre de décès de victimes immédiates de l’accident à moins de 50, et à 2 200 celui de l’excès de décès entraîné par l’exposition à la radioactivité des 200 000 “liquidateurs” les plus exposés. »

Des estimations remises en question

Rappelons que ces estimations ont été contestées par l’Union of Concerned Scientists (qui annonce 25 000 morts), ou par l’Académie des sciences de New York (qui en annonce entre 211 000 et 245 000, 15 ans après la catastrophe).

En Ukraine, un rapport gouvernemental de 2011 rend compte de 2 254 471 personnes affectées par le désastre de Tchernobyl, dont 498 409 enfants. Entre 1992 et 2009, chez les enfants ukrainiens, les maladies endocriniennes ont été multipliées par 11,6, les pathologies de l’appareil locomoteur par 5,3, les maladies du système gastro-intestinal par 5, les maladies cardiovasculaires par 3,7 et les troubles du système urogénital par 3,6.

La proportion d’enfants présentant des maladies chroniques est passée de 21% à 78%, et sur les 13 136 enfants nés des «  liquidateurs  » de Tchernobyl de 1986-1987, 10% présentaient des malformations congénitales à la naissance.

Parodie de «  neutralité scientifique  »

Les Nations unies constituant par ailleurs manifestement l’unique source accréditée par les contrôleurs scientifiques du CNRS, pourquoi ces derniers ne se réfèrent-ils pas au rapport radionégationniste de 2011 de l’United Nations Scientific Committee on the Effects of Atomic Radiation (UNSCEAR) ?

Ce dernier fait état de 62 morts – 15 morts du cancer de la thyroïde et 47 morts parmi les secours d’urgence – en tout et pour tout en lien avec l’irradiation due à la catastrophe de Tchernobyl.

Faire état de quelques nuisances radio-induites supplémentaires ne peut, il est vrai, que servir la déplorable parodie de «  neutralité scientifique  » à laquelle ils s’adonnent, en concubinage avec leurs «  partenaires  » (CEA [Commissariat à l’énergie atomique], ANDRA [Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs], IRSN [Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire], EDF, AREVA).

« Domestiquer les masses  »

A Fukushima, selon le même dossier, «  une zone rouge de 20 km a été délimitée, dans laquelle le gouvernement travaille à la dépollution : nul ne sait quand les quelque 110 000 habitants seront autorisés à rentrer », sans que soit fait mention des vastes zones inhabitables situées à 40 km de la centrale et bien au-delà, et sans que soit rappelé que le critère de définition de la zone de migration obligatoire a été fixé à une dose de 20 millisieverts par an, soit quatre fois plus qu’à Tchernobyl et vingt fois la norme internationale d’inacceptabilité.

La fameuse «  non-imposition des valeurs  », à laquelle faisait référence Max Weber dans sa conférence de 1917, « La science, profession et vocation » (si chère à certains chercheurs du CNRS qui, récemment réunis en colloque, l’y revendiquaient encore), ne s’est, de fait, pas imposée dans l’élaboration de ce dossier sur le nucléaire, destiné plutôt, comme dirait Weber lui-même, à «  domestiquer les masses  ».

Ce que le dossier du CNRS se devait d’établir concernant le désastre de Fukushima, et que ses exécutants académiques ont choisi de ne pas dire, je souhaite le dire aujourd’hui après bientôt deux ans de travail sur place.

Fukushima  : les silences du CNRS

Le désastre de Fukushima, c’est une diffusion de césium 137 dans l’atmosphère 500 fois plus importante qu’à Hiroshima, d’après le physicien artisan du nucléaire japonais Anzai Ikuro. C’est aussi, selon le Norwegian Institute of Air Research, la plus grande émission de gaz rare xénon 133 connue en dehors des essais nucléaires : plus de deux fois les émissions de ce gaz à Tchernobyl.

C’est un tiers du département de Fukushima contaminé à un taux supérieur à 37 000 becquerels par mètre carré (pour le seul césium 137), et au moins treize départements contaminés, le tout représentant 8 à 10% du territoire japonais.

C’est 1 532 barres de combustible de 3 tonnes et de 4 mètres de long chacune, stockées dans la piscine du réacteur n°4, au cinquième étage d’un bâtiment qui menace, à la première secousse, de s’effondrer, suscitant ce commentaire laconique du Pr. Hiroaki Koide, spécialiste des réacteurs à l’université de Kyoto : « Ce serait la fin ».

Le 4 janvier 2013, le Pr. Koide reconnaît dans un entretien qu’il nous a accordé qu’«  il existe une marge de manœuvre, car selon TEPCO, si la piscine du 4ème réacteur s’effondrait, ou même si toute l’eau de refroidissement s’échappait, tant que la disposition des barres n’est pas modifiée, la température peut monter jusqu’à 170°C ».

100 000 habitants de Fukushima qui ne peuvent pas partir

Le désastre de Fukushima, c’est 24 000 employés ayant travaillé sur les lieux depuis mars 2011, dont seulement 3,7% peuvent bénéficier d’un examen de détection de cancer proposé par les autorités et TEPCO. C’est, sur les deux millions d’habitants du département, seulement 100 000 réfugiés du nucléaire ayant migré à l’intérieur du département et 63 000 autres l’ayant quitté.

C’est seulement 10% des enfants du département déplacés en dehors de celui-ci. C’est un tiers des 300 000 habitants de la ville de Fukushima affirmant vouloir partir sans pouvoir le faire. Ce sont les aides au retour mises en place par le gouvernement, pour inciter les réfugiés à revenir dans des zones pourtant identifiées comme contaminées, et c’est depuis décembre 2012 la suppression de la gratuité des logements publics pour les nouveaux réfugiés hors du département.

Le désastre de Fukushima, c’est la mise en place de la plus grande enquête sanitaire sur les effets des radiations jamais conçue, qui permettra de collecter, d’ici 2014 et sur trente ans, les données relatives aux habitants du département, dont 360 000 enfants, les objectifs de l’équipe en charge étant de «  calmer l’inquiétude de la population  » et d’«  établir un record scientifique  ».

Sur les 80 000 enfants examinés pour la thyroïde, 39% présentent des nodules de moins de 20 mm et des kystes de moins de 5 mm d’épaisseur. Un premier cas de cancer de la thyroïde a été officiellement déclaré chez un enfant de moins de 18 ans le mardi 11 septembre 2012.

«  Les gens regardent ailleurs »

Le désastre de Fukushima, c’est cet habitant de la ville de Fukushima qui nous déclare lors d’un entretien, en novembre 2012, que le ghetto de Varsovie et les zones contaminées de Fukushima, c’est une seule et même chose  :

«  Les gens de l’extérieur savent que s’y trouve l’antichambre des camps de la mort, regardent ailleurs et continuent de certifier que le nucléaire, c’est incontournable.  »

Voilà la «  protection  » mise en œuvre à Fukushima, qui ne suscite que silence dans le dossier nucléaire du CNRS. «  L’ignorance c’est la force », disait Orwell. Dans cette situation d’effondrement de la conscience humaine, de grande inversion où le désastre est nié dans ses conséquences négatives, pour être transmué en opportunité d’affaires dans un milieu morbide auquel chacun est sommé de se soumettre, la prise de position en faveur de la vie est devenue un programme révolutionnaire.

Raccourcir la période de nocivité des managers de l’organisation des apparences, mettre en cause l’ensemble des intérêts qui gouvernent la dégradation du tout, tromper les trompeurs, renverser les inverseurs, évacuer les évacuateurs  : voilà ce que, à mes yeux, doit «  chercher  » à faire un chercheur au CNRS.

Non pas se contenter d’un engagement, piètre variante de la mise au service du nucléaire attestée ici par la mobilisation des scientifiques de caserne, mais, face aux actes déraisonnés des producteurs d’ignorance et à la déshumanisation qu’ils promeuvent, faire preuve d’un véritable enragement.

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Fukushima
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 16:13

 

 

Le Monde.fr | 16.01.2013 à 13h03 Par Cécile Ducourtieux et Anne Michel


 

 
La Poste, premier employeur de France après l'Etat (268 822 agents à fin 2011), a supprimé 8 500 emplois par an en moyenne sur la période 2003-2011.

Pour un emploi détruit dans le secteur privé, combien le sont dans le secteur public marchand ? Tandis que les réductions d'effectifs chez Renault (dont l'Etat possède 15,01 %) font l'actualité, de grandes entreprises publiques suppriment des emplois par milliers sans faire les gros titres des journaux.

Il en va ainsi de La Poste, premier employeur de France après l'Etat (268 822 agents à fin 2011), qui a supprimé 8 500 emplois par an en moyenne sur la période 2003-2011 (les départs naturels excédant toujours les embauches).

Si la récente vague de suicides de postiers sur leur lieu de travail, fin 2011 et en 2012, a révélé un profond malaise social chez l'opérateur postal – lié à l'impact des réductions d'effectifs sur l'organisation du travail –, pendant des années, le PDG Jean-Paul Bailly a réduit l'emploi en maintenant la paix sociale.

Les 80 000 postes perdus par le groupe public en dix ans – le nombre de fonctionnaires a été divisé par deux – n'ont pas davantage fait la Une.
Evidemment, l'absence de licenciements dans le secteur public compte pour beaucoup dans cette relative indifférence. Mais la conviction, solidement ancrée dans l'opinion, que les groupes publics étaient, ou sont encore, en sureffectifs, et peuvent supporter des coupes claires sans affecter les services rendus, pèse aussi.

Qui plus est, en France, la fermeture d'usines renvoie à la lourde problématique économique de la désindustrialisation des territoires. Les suppressions d'emplois dans les services mobilisent moins l'opinion.

 

"SANS FRACAS"

"L'habitude s'est installée de voir La Poste annoncer des destructions massives d'emplois via des départs naturels ou volontaires, analyse Nicolas Galepides (Sud-PTT). Comme il n'y a pas de plan social et que c'est moins brutal qu'ailleurs, la direction agit sans fracas." "Elle communique sur le nombre d'embauches mais, poursuit-il, les 5 000 recrutements par an, d'ici à 2014, annoncés dans le cadre du "grand dialogue" lancé après les suicides ne compenseront pas les 13 000 agents qui partent chaque année".

"Le recours aux contrats à durée déterminée et aux intérimaires, en plus de la sous-traitance, nous préoccupe : on crée de l'emploi précaire et moins payé." A La RATP, Jacques Eliez, secrétaire général de la CGT, s'inquiète aussi de cette attrition de l'emploi public. "Il y a un paradoxe à voir l'Etat se battre pour sauver des usines et précariser l'emploi dans ses entreprises", lance-t-il.

A périmètre constant, la régie de transports publics (42 200 agents) a perdu 4 000 emplois depuis 2006, précise-t-il, et encore 650 environ en 2012. "C'est plus d'emplois détruits que dans l'usine de PSA à Aulnay", déplore le syndicaliste.

Chez France Télécom, dont l'Etat possède encore 27 %, la direction a annoncé 4 000 créations d'emplois d'ici à 2015. Mais elle a évalué à 9 000 les départs à la retraite sur la période, dont un gros contingent de fonctionnaires (embauchés entre 1975 et 1977).

Les syndicats ajoutent à ce décompte les départs naturels et, au final, France Télécom pourrait perdre entre 8 000 et 10 000 salariés en France (sur 100 000). Surtout qu'un accord senior vient d'être signé, pour accélérer le départ des fonctionnaires les plus âgés. "La direction estime à 10 000 les candidats potentiels au temps partiel senior, mais n'a pas prévu de recrutement compensatoire", déplore Patrick Ackermann, de SUD PTT.

"France Télécom réalise encore des profits substantiels, mais le gouvernement laisse passer ces suppressions d'emplois, regrette-t-il, notre groupe pourrait très bien servir d'amortisseur social de la crise." Un proche de la direction glisse pour sa part : "C'est vrai qu'en interne, le climat social s'est apaisé, la crise des suicides est derrière nous. Et les suppressions de postes sont moins impressionnantes que chez Renault."

  A la SNCF, direction et syndicats s'opposent sur les chiffres. La première assure que les effectifs de l'EPIC, l'établissement public, vont rester constants en 2013 par rapport à 2012 (environ 150 000).
 

"En réalité, on pense qu'il va y avoir entre 7 000 et 8 000 départs naturels par an, essentiellement pour cause de retraite, à l'EPIC. Ils ne seront pas compensés par la récente promesse de la direction d'embaucher 40 000 personnes d'ici à 2017. En effet, ces recrutements concerneront l'ensemble du groupe, et pas seulement l'établissement public", pointe Patrick Lame, de FO-Cheminots.

Cécile Ducourtieux et Anne Michel

 

11 000 suppressions de postes chez PSA d'ici à 2014

 

Entre les départs volontaires, les reclassements et les non-remplacements de départs à la retraite, 11 000 personnes devraient quitter PSA Peugeot Citroën d'ici à 2014. La fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), prévue en 2014, prévoit le reclassement de ses 3 000 salariés : 1 500 devraient notamment rejoindre l'usine de Poissy (Yvelines). Concernant l'autre moitié des salariés, PSA assure avoir trouvé 1 250 propositions d'emploi. Mardi 15 janvier, la société IDLogistic a présenté son projet : 540 postes de caristes ou préparateurs de commandes sont proposés. Pas convaincus, les syndicats ont entamé, mercredi 16 janvier, un mouvement de grève à Aulnay, qui paralysait une partie des chaînes de montage.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 16:01

 

 

LE MONDE | 16.01.2013 à 11h13 • Mis à jour le 16.01.2013 à 11h45 Par Claire Guélaud, Cédric Pietralunga et Thomas Wieder

 

 

Renault a annoncé sa volonté de supprimer 7 500 postes d'ici à 2016.

Il suffit de pas grand-chose pour comprendre qu'un dossier embarrasse le gouvernement. Quand des ministres d'habitude bavards refusent de parler, quand il faut harceler les conseillers pour qu'ils décrochent leur téléphone, quand ceux qui vous répondent se contredisent ou se contentent de bonnes intentions, c'est qu'il y a un malaise.

En annonçant sa volonté de supprimer 7 500 postes d'ici à 2016, c'est peu dire que Renault crée l'embarras au sommet de l'Etat. Première question : qui était au courant de quoi et quand ? A Bercy, on assure avoir été informé vendredi 11janvier des intentions du constructeur, tout en précisant que le "chiffrage exact" n'a été connu que lundien fin d'après-midi.

A l'Elysée, lundi soir, on affichait à l'inverse une totale surprise : "D'où sort ce truc ? Nous ne sommes au courant de rien, ici." Une chose est sûre : le gouvernement n'entend pas être mêlé de trop près à ce dossier empoisonné. Il faut dire que le moment choisi par Renault pour faire son annonce, quatre jours après la conclusion d'un accord entre partenaires sociaux sur la "sécurisation de l'emploi", tombe particulièrement mal. D'autant que l'Etat détient encore 15 % du capital de l'entreprise.

POL

A Matignon, on se contentait mardi matin de promettre "vigilance" et "détermination": "La négociation doit être exemplaire, et le gouvernement va regarder ça de très près. Heure par heure s'il le faut, et même demi-heure après demi-heure, comme nous le faisons pour tous les grands dossiers industriels", assure le cabinet du premier ministre.

 

"LIGNES ROUGES À NE PAS FRANCHIR"

Pour l'heure, le gouvernement se garde d'attaquer Renault. Les annonces du constructeur n'ont rien à voir avec le plan social annoncé en juillet 2012 par PSA et qualifié à l'époque d'"inacceptable" par le président François Hollande, argue-t-il. "L'objectif est d'avoir le maximum d'activité en France, tout en restant réaliste sur les conditions de marché", explique David Azéma, commissaire aux participations de l'Etat.

Afin de garantir ce "maximum d'activité", Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, a d'ores et déjà posé quatre exigences, qu'il qualifie lui-même de "lignes rouges à ne pas franchir": aucun licenciement, pas de fermeture d'usines en France, un accord avec les syndicats et un "plan de charge pour les sites français du groupe, qui soit adossé à Nissan et à Daimler".

Selon nos informations, Bercy pousse le groupe à transférer en France une partie de la production réalisée par Nissan en Royaume-Uni. "Renault est venu au secours de Nissan en 1999, lorsque le Japonais connaissait des difficultés. Aujourd'hui, alors que c'est Renault qui souffre, il ne nous paraît pas anormal de demander à Nissan de renvoyer l'ascenseur", assure une source gouvernementale.

 

"CELA RESSEMBLE À UN BRAS D'HONNEUR"

L'exécutif ne veut pas apparaître tonitruant. A Bercy, on le reconnaît en "off" : "Personne n'est à l'aise avec cette annonce. On comprend le besoin de Renault de se réorganiser pour encaisser la chute du marché européen. Mais à quelques jours de la signature de l'accord emploi-compétitivité, déjà très critiqué, ce n'est pas envoyer un signal très positif." Signataire de cet accord, la direction de la CFDT n'a pas souhaité commenter l'annonce de Renault, renvoyant ses interlocuteurs sur la Fédération générale des mines et de la métallurgie (FGMM-CFDT). "On est un peu surpris de cette annonce alors que nous sommes engagés avec la direction dans la discussion d'un accord de maintien dans l'emploi", observait mardi soir le secrétaire général de la FGMM-CFDT, Dominique Gillier.

Non-signataire de l'accord, Force ouvrière (FO) ne se prive pas en revanche d'ironiser sur l'annonce de Renault. "Cela ressemble à un bras d'honneur et cela prouve que les grandes entreprises mondialisées n'ont pas besoin de signer des accords de compétitivité pour faire du chantage à l'emploi", explique Stéphane Lardy, secrétaire confédéral de FO et chef de file de l'organisation syndicale lors de la négociation.

Emmanuel Maurel, le leader de l'aile gauche du PS, est, lui, encore plus direct. "Ce que fait Renault est dégueulasse", s'insurge le vice-président du conseil régional d'Ile-de-France, dénonçant un "véritable chantage à l'emploi". M. Maurel estime "encore plus justifiée" sa critique de l'accord emploi et de son chapitre compétitivité, dernier maillon d'une "logique globale" englobant selon lui le traité budgétaire européen, le pacte compétitivité et le crédit d'impôt aux entreprises. " Combien de millions d'euros reçoit Renault avec le crédit d'impôt ?", interroge-t-il, amer. 

Claire Guélaud, Cédric Pietralunga et Thomas Wieder

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 15:04

 

 

LES INDIGNE/E/S - AG samedi  à 13h Maison Carrée + mercredi 18h à la « Brasserie » 21 bd Gambetta

Chaque mardi Repas à l’Assoc Côté Jardins Solidaires 0466845199

Permance Assoc Rencontre Citoyenne Vendredis soirs de 19 à 22h au Carrefour des Résistances.272 Rue de la Grande Terre. 30121 MUS


Dates

Evènement

Lieu

heure

16 et 17/1

Trad’hivernales

Sommières

 

Vendredi 18/1

Rencontre avec B.Friot (prof sociologie) « l’enjeu du salaire, tremplin pour sortir du capitalisme »par les Amis de la Libr Diderot

Salle CGT Cheminots, 15 rue B.Malon

18h30

Vendredi 18/1 samedi 19/1

Lectures-spectacle :J.Prévert,B.Vian,J.Tardieu, JP.Siméon par M. Boy/ComQuartierLa Placette

26 rue Becdelièvre

19h

Vendredi 18/1

Film « Mains brunes sur la ville »sur Extrême –droite

Carrefour des Résistances Mus

19h

Vendredi 18/1

Débat citoyen Comité SNCF Ligne Béziers ++

Millau

18h30

Vendredi 18/1

AssocUsagersCarréd’Art+ UCCN Conf P.Corcuff « fragilité existentielle et sociale dans  tradition du roman noir américain »

Carré d’Art

18h

18/1 et 19/1

NDDL

 

 

18 et 19/1

Avec CoriandreTRAD’HIVERNALES musique traditionnelle Occitane, concerts, balèti..

Sommières

 

Dimanche 20/

Rencontre conviviale sur zone golfique

St HilaireBrethmas

 

Jeudi 24/1

Vœux du Front de Gauche

Salle cheminots

rue  B.Malon

18h

Du 22 au 31/1

 

 

Festival Inter Droits de l’Homme : Secours Cath, ACAT, Amnesty International

24/1/film « les Eclaireurs »

25/1/film«Ceci est ma terre » (sur Hébron)

29/1 /film “Au pays des droits de l’homme”

 

Novotel ATRIA Nîmes

 

19h

20h30

20h30

Vendredi 25/1

Conf/débat«Immigration et emploi, des idées reçues et une réalité»par S.Jugnot  avec la LDH

Maison du Protestantisme

18h30

Samedi 26/1

Femmes en Noir pour la Palestine

Place horloge

11h

Samedi 26/1

Assises de l’Ecosocialisme PG/GA ++

Montpellier

 

Sam 26/dim 27

Stage Désobéissance civile spécial Gaz Schiste

Nîmes

 

Lundi 28/1

Par l’AFPS Film «SHARQIYA»sur les Bédoinsdu Neguev et débat avec P.Stambul UJFP

Ciné le Sémaphore

20h30

Mardi 29/1

UCCN « Qu’est ce qu’une crise ? » Par M.Pierre

IUFM

19 à 21h

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Réunions - conférences et débats
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 14:52

 

 

PARTAGEZ SVP!
Dans ce message :
1-Appel VIA22
2-Prochaine assemblée Internationale VIA22
3- 22 janvier 2013 #22J ? D'autres façons d'y participer ?
4-VIA22 dans votre région ? 
5-Les principaux objectifs du processus VIA22 ?
6- CONTACTEZ VIA22

1-Appel VIA22
"Mouvements étudiants, #globalNOISE, Occupy, Indignados, Take The Square, Democracia Real Ya, Idle No More, Forums Sociaux, #Yosoy132, Y’en a marre, mouvement sociaux et environnementalistes de longue date, Premières Nations, populations rurales et urbaines, organismes de la société civile mondiale : partageons nos savoirs et nos ressources! Rapprochons le local et le global ! Que notre indignation soit notre plus grande source de créativité..."

2-Prochaine assemblée Internationale VIA22
 #VIA22 - un nouveau collectif international, ouvert et horizontal inspiré par les mouvements horizontaux actuels et issu du Printemps Érable - poursuit son processus mensuel d'actions de convergence local/global, les 22 de chaque mois. Pour cela nous vous invitons à participer à notre prochaine Assemblée en ligne, qui aura lieu le mardi 22 janvier prochain à 16h GMT, sur le programme de chat/voix Mumble (instructions pour la connexion à Mumble : http://piratepad.net/Connexion-Mumble-VIA22).    

***Pour arriver à temps au RV, vous pouvez utiliser ce programme qui vous aidera à convertir 16h GMT à votre heure locale : http://www.timeanddate.com/worldclock/converter.html

***Voici l'agenda collectif pour la réunion http://piratepad.net/VIA22JS'il vous plaît n'hésitez pas à ajouter vos points/idées (spécialement si vous ne pouvez pas venir à la réunion :)Les traductions, comme toujours, sont vraiment bienvenues après la fin de la rencontre!


3- 22 janvier 2013 #22J ? D'autres façons d'y participer ?

* Manifestez-vous sur notre site www.via22.org
        - à travers sa section Ta Voix
        - ou à travers son Forum

*Si le coeur vous en dit, envoyez-nous des photos, vidéos ou toute autre matériel créatif qui exprime le la possibilité du lien local/global. Nous diffuserons par la suite ce matériel pour créer un portrait de VIA22 janvier. Tous les gestes d'appui, même les plus petits, seront très significatifs pour le processus collectif !

* Twittez #VIA22J


4-VIA22 dans votre région ? 
Si vous souhaitez créer un collectif VIA22 dans votre région ou entrer en contact avec des gens autour de vous, svp utilisez le Forum ou contactez nous 

5-Les principaux objectifs du processus VIA22 ?

- Insister sur la nécessité du dialogue entre le local et le global

- Remettre globalement en question l’ordre dévastateur imposé par l’hégémonie du système politico-économique mondial, et ses impacts sur l’éducation, la santé, l’accès à l’eau, la sécurité, la liberté d’expression ou d’association, etc.
 
- Rechercher et promouvoir les alternatives concrètes à un système qui creuse les inégalités à tous les niveaux.

- Rapprocher les mouvements sociaux et les sociétés civiles, pour le développement d’une conscience globale respectueuse de la dignité humaine et de nos écosystèmes

- Insister sur la nécessité que nos manifestations populaires deviennent des lieux de partage des savoirs et de construction concrète d’alternatives

- Relayer les initiatives mises de l’avant par les Indignés, Occupy, #Yosoy132, Y’en a marre, Idle No More, les Forums Sociaux Mondiaux et toutes les autres initiatives qui insistent sur la nécessité de la multiplication d’espaces horizontaux et ouverts


6- CONTACTEZ VIA22
via22global@gmail.com
www.via22.org
https://www.facebook.com/VIA22GLOBAL 
@via22global #VIA22 #22J

Vous pouvez également communiquer avec:

VIA22 Mexique: via22mexico@gmail.com
VIA22 Espagne: via22espana@gmail.com
VIA22 Edmonton (Canada): via22edm@gmail.com
VIA22 équipe pour le l'élargissement du réseau VIA22 « : via22outreach@gmail.com
VIA22 équipe de techniciens Web: via22websitetechs@gmail.com
N'hésitez pas à créer une adresse pour votre communauté!

 


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Réunions - conférences et débats
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 14:45

 

 

http://groupes.sortirdunucleaire.org/Transport-a-venir-Sallugia-It-La

 

 

Transport en cours : Sallugia (It) - La Hague (Fr)

 

Le lundi 14 janvier à 23:43, un convoi de déchets hautement radioactifs a quitté l’Italie pour rejoindre l’usine Areva de La Hague mercredi 16 janvier dans la matinée. Il traverse actuellement par le rail, une grande partie de la France. Comme d’habitude, ce dangereux transport a lieu sans aucune information du public. Le Réseau "Sortir du nucléaire" a donc déposé un référé-liberté pour faire annuler ce convoi. L’audience a eu lieu ce vendredi 11 janvier au tribunal de Cergy-Pontoise et notre recours a été rejeté.

Devant le refus d’annuler ce transport, nous nous attachons à faire la lumière sur ce convoi, en publiant sur notre site les itinéraires et horaires potentiels et en appelant à des vigies et des mobilisations sur tout le trajet.

 

Le convoi prêt au dépôt Ferex en Italie depuis le 16 décembre Photos © Martin Leers - Versailles-Chantiers 08/02/2011 - 7h02
Un train de déchets nucléaires italiens arrive en gare de Versailles Chantiers à côté d’un RER occupé par le public
  • Informations sur ce convoi

    Le lundi 14 janvier à 23:43, un convoi de déchets hautement radioactifs a quitté l’Italie pour rejoindre l’usine Areva de La Hague mercredi 16 janvier dans la matinée. Il traverse actuellement par le rail, une grande partie de la France.

  • Horaires et trajet

    Ce convoi italien a emprunté un trajet différent que celui habituellement utilisé par les convois italiens et différents de celui que nous avions diffusé. D’après nos informations il est passé à 10h11 à Ambérieu-en-Bugey, Saint-Amour à 11h16, 14h56 à Dijon et s’est dirigé vers Nevers. Il se dirige probablement vers l’ouest et devrait emprunter l’axe suivant : St-Caize, Pont vert, Vierzon, St pierre des corps, Le mans, Alençon, Argentan, Caen, Valognes.

    Nouveaux trajet et horaires probables ci-dessous.

  • Mobilisation

    ATTENTION : de nombreuses actions sont maintenues sur le trajet initial du train pour s’opposer à ces dangereux convois !

    Vous trouverez sur cette page notre appel à mobilisation, ainsi que la liste des rassemblements en préparation, les dates, heures et lieux de RDV.

    Plan de la page :
    1. Contacts
    2. Rassemblements et actions en préparation
    3. Appel à Mobilisation

  • Suivi du convoi

    Suivez sur cette page l’avancée du convoi

 

Informations sur ce convoi

Le lundi 14 janvier à 23:43, un convoi de déchets hautement radioactifs a quitté l’Italie pour rejoindre l’usine Areva de La Hague mercredi 16 janvier dans la matinée. Il traverse actuellement par le rail, une grande partie de la France.

Rejet de notre recours en référé

Comme d’habitude, ce dangereux transport aura lieu sans aucune information du public. Le Réseau "Sortir du nucléaire" a donc déposé un référé-liberté pour faire annuler ce convoi. L’audience a eu lieu ce vendredi 11 janvier au tribunal de Cergy-Pontoise et notre recours a été rejeté.

Nous déplorons cette décision. Encore une fois, un transport dangereux va traverser la France sans que les populations ni même leurs élus ne soient informés de son existence et des risques inhérents.

Selon le ministère public, la publication d’informations sur le convoi aurait généré un "trouble à l’ordre public", méconnaissant d’ailleurs le fait que cette pratique est en vigueur dans d’autres pays, comme en Belgique. Surtout, de qui se moque-t-on ? Si un accident survenait sur le parcours, les élus des communes concernées ne seraient pas en mesure d’organiser les secours et devraient improviser au pied levé une intervention de crise à laquelle ils ne seraient absolument pas préparés.

Devant le refus d’annuler ce convoi, nous allons maintenant nous attacher à faire, autant que possible la lumière sur ce convoi, en publiant sur notre site les itinéraires et horaires potentiels et en appelant à des vigies et des mobilisations sur tout le trajet.


Que contient ce convoi ?

Ce convoi sera normalement composé de deux wagons Q70 chargés de combustibles usés italiens qui doivent être traités à l’usine Areva de La Hague.

Dans le cadre d’un contrat conclu entre AREVA et la société italienne SOGIN (Société de gestion des installations nucléaires), AREVA doit traiter à l’usine de La Hague plus de 200 tonnes de combustible usé issu des réacteurs italiens en démantèlement. Un accord a donc été signé entre la France et l’Italie en 2006 et a été ratifié par décret en 2007 portant sur l’acheminement de ce combustible entre les deux pays.

A l’occasion du premier transport de combustible usé italien, l’ASN avait tenu « à rappeler publiquement ses réserves » sur l’accord intergouvernemental encadrant ces transports et notamment, s’agissant des délais de retour de ces déchets en Italie prévus entre 2020 et 2025 [1]. Pour l’heure, aucune solution de stockage ou d’entreposage n’existe en Italie pour accueillir ces déchets après leur retraitement en France.

Les arrivées de combustible usé italien sur le sol français avaient cessé depuis le mois de mai 2011 suite à de fortes mobilisations dans le Val de Suse, mais les transports ont repris en juillet 2012. Une nouvelle expédition vers La Hague doit avoir lieu dans le courant de la semaine prochaine.


Pourquoi s’opposer à ce transport ?

Un transport tenu secret au mépris des élus, des cheminots et de la population

Malgré les risques de ce transport, la population n’est pas informée du passage de ce train. Comme à leur habitude, les autorités et l’industrie nucléaire ont fait le choix du secret et de l’opacité, tenant les élus, les cheminots et les riverains dans l’ignorance la plus totale.

Un transport absurde et dangereux

Non seulement le traitement à l’usine de La Hague ne diminue pas la radioactivité des déchets, mais il augmente leur volume. Cette activité est également extrêmement polluante et contamine l’eau et l’environnement. De plus, les wagons spéciaux restent irradiés pleins ou vides et il est fortement déconseillé de s’en approcher à moins de deux mètres ou d’intervenir sur le train. En outre, transporter ces déchets est extrêmement risqué : le combustible usé transporté dans les conteneurs étant hautement radioactif, les conséquences d’un accident pourraient être gravissime.

Quand le retraitement des déchets italiens à La Hague cache en réalité un stockage en France

Pour l’heure, aucune solution de stockage ou d’entreposage n’existe en Italie pour accueillir ces déchets après leur retraitement en France. A l’occasion du premier transport italien en 2008, l’Autorité de Sûreté Nucléaire avait d’ailleurs rappelé publiquement ses réserves sur ces convois et sur les délais de retour prévus par l’accord entre la France et l’Italie [2]. Ceux-ci doivent retourner en Italie entre 2020 et 2025, ce qui est très tardif. Pourquoi un tel délai de retour qui a pour conséquence de stocker les déchets italiens en France, faute de solution en Italie pour les recevoir ?

Non seulement le « retraitement » à La Hague ne constitue en rien un recyclage, mais l’envoi des déchets radioactifs à La Hague semble surtout une astuce pour certains pays afin de faire oublier temporairement le problème insoluble de leur gestion.

Déchets nucléaires : un casse-tête impossible à résoudre

Les centrales nucléaires produisent chaque année en France 1200 tonnes de déchets, dont personne ne sait quoi faire. Il n’existe aucune solution pour les gérer ou pour s’en débarrasser, et certains d’entre eux resteront radioactifs et dangereux pendant des milliers d’années.

Ne surtout pas enfouir, arrêter d’en produire !

A Bure, un petit village de 92 habitants à la limite des départements de la Meuse et de la Haute-Marne, l’État et l’ANDRA (l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) ont implanté un "laboratoire de recherches scientifiques souterrain" pour étudier les possibilités d’un stockage en profondeur. Mais derrière ce laboratoire, se cache un projet de stockage industriel des déchets nucléaires, le projet "CIGEO".

Un débat public sera organisé entre la mi-mars et la mi-juillet pour faire accepter ce projet, prévu depuis 1994 par l’État et l’ANDRA, qui achètent les populations et les élus à coups de subventions.

Les déchets sont le talon d’Achille du nucléaire et les laisser enfouir, c’est laisser la possibilité à l’industrie de persister. Loin d’être une réelle solution pour ces déchets, l’enfouissement est le seul moyen qu’elle a trouvé pour les cacher. Et ce n’est pas parce que nous ne sommes pas responsables de ses déchets que nous ne sommes pas tous concernés.

A Bure, comme ailleurs, pour arrêter le nucléaire, attaquons-nous à son point faible : ses déchets qui resteront radioactifs pendant des dizaines de milliers d’années.

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Nucléaire
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 14:39

 


Voici quelques liens et infos à connaitre, si vous ne les aviez pas déjà: (de la part d'un indigné d'Avignon)

  • TRAIN CASTOR


ALERTE TRAIN RADIOACTIF !
A FAIRE TOURNER RAPIDEMENT
le convoi radioactif annoncé comme partant demain soir d'Italie, est parti ce soir : il traversera donc avec 1 jour d'avance les communes concernées ! Il sera donc en France aujourd'hui au lieu de demain...

"...Ce convoi italien empruntera un trajet différent que celui habituellement utilisé par les convois italiens. Il passera en France les mercredi 16 et jeudi 17 janvier et traversera 16 départements : la Savoie, l’Ain, le Jura, la Saône-et-Loire, la Côte d’Or, la Haute-Marne, les Vosges, la Meuse, la Marne, l’Aisne, la Somme, la Seine Maritime, l’Eure, le Calvados et la Manche..."


http://groupes.sortirdunucleaire.org/Transport-a-venir-Sallugia-It-La

  • L'inauguration d'ITER a été annoncée pour le jeudi 17 janvier à 12h30


Une contre manifestation à cette inauguration est prévue, avec prises de paroles des organisations présentes : MEDIANE/ sortir du nucléaire ETC...

RENDEZ-VOUS le jeudi 17 janvier à 11h30 à l'entrée principale de Cadarache.


http://www.laprovence.com/article/actualites/iter-tests-et-inauguration-en-2013

  • NDDL


LES COLLECTIFS ET COMITES DE FRANCE SE MOBILISENT...

ACTION NATIONALE ANTI-VINCI : BOYCOTTONS ET INFORMONS!! -
VINCI doit se retirer du projet d'aéroport Grand Ouest, à Notre Dame des Landes

Les 18 et 19 janvier 2013 les collectifs et comités de France se mobilisent contre VINCI par solidarité aux occupants de la ZAD et aux opposants du projet d'aéroport Grand Ouest, à Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes.

Les sites et filiales VINCI feront l'objet d'une attention particulière afin de sensibiliser ses dirigeants à reconsidérer leur partenariat avec l'Etat. La création d'un axe Nantes-St-Nazaire peut s'envisager à partir de l'aéroport existant.

L'occupation militaire de la ZAD et sa région n'est pas digne d'un Etat comme la France. Les méthodes employées sur le terrain par un jeu d'intimidation et d'attaque avec des procédés non conventionnelles utilisées par les forces sur le terrain sont intolérables et condamnables.

La pseudo commission n'ayant pas le pouvoir de remettre le projet en question, nous demandons son abandon sans condition avec remise en état de ce qui a été détruit et la mise en place d'un plan de réappropriation du secteur piloté par les opposants au projet et les autorités compétentes.

Reprise de l'évènement sur le web:
¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨
 ¨¨
- ZAD.NADIR : http://zad.nadir.org/ spip.php?article996
- ZAD.NADIR : Pour la liste des filliales de Vinci, des nouvelles de leurs chantiers et de l’opposition : http:// stopvinci.noblogs.org/
- BLOG Collectif Alsace : http:// casnndl-administration.blog spot.fr/2013/01/ evenement-action-anti-vinci -les-18-et.html


http://purfi.fr/anti-vinci/
https://www.facebook.com/events/574941992522177/?notif_t=plan_user_invited

 

  • IDLE NO MORE (L'inertie, plus jamais)


Suite à une nouvelle loi canadienne retirant la gestion des rivières aux indiens sur leurs territoires, les chefs indiens se soulèvent pour ne plus s'arrêter. Le mois dernier à la suite d'une réunion des chefs, l'une d'entre eux a démarré une grève de la faim.
"...La chef crie demande de rencontrer le premier ministre Stephen Harper et le gouverneur général David Johnston afin de faire respecter les droits conférés aux Autochtones en vertu des traités signés par le Canada et les Premières Nations. L'ampleur de ses demandes semble cependant laisser les autorités fédérales perplexes..."
http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/national/201301/03/01-4608122-idle-no-more-24-jours-de-greve-les-soutiens-sinternationalisent.php

http://www.cbc.ca/player/News/Politics/ID/2318285061/
http://www.isuma.tv/hi/fr/ironwood-log-project/idle-no-more-one-heart-rallye-21-dec-2012-montreal-part-1
http://idlenomore1.blogspot.fr/
http://idlenomore.ca/
https://www.facebook.com/IdleNoMoreCommunity

Ceux qui se seraient partant pour lancer un Idlenomore français pour défendre la Terre-Mère française et son eau peuvent me contacter...

  • Quelques liens pour développer la gratuité


Comment organiser une gratiféria ? (marché où tout est gratuit, né en Argentine) : http://www.liensechangesactions.org/?p=243

http://
www.liensechangesactions.org/
www.les-ptits-fruits-solidaires.com
http://fr.freecycle.org/accueil
www.franceautopartage.com
www.lecomptoirdudon.com
www.commentreparer.com
www.recyclagesolidaire.org
www.incredible-edible.info
www.nonmarchand.org
www.co-recyclage.com
www.toutdonner.com
www.donnons.org
www.jedonne.org
www.voisin-age.fr
www.recupe.net


  • L'austérité: une erreur mathématique


http://blogs.mediapart.fr/blog/hubert-huertas/090113/extraordinaire-lausterite-est-une-erreur-mathematique

Wolakota

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Alertes- Ce que vous devriez savoir
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 14:23
http://lienenpaysdoc.com/index.php
Liens en Pays d'OC

Accueil

 

 

"Isolée, l'aide se perd, mais jointe aux autres, à l'heure juste, elle agit. Goethe

cartevertrene4

 Et si j'intégrais un groupement d'achat: pour accéder au site, cliquer ici  

  Les moyens mis en oeuvre par les citoyens pour la survie de l'espèce   voir la rubrique cliquer ici  

 

***********************************************************************************************************************

Bienvenue dans le site Lien en Pays d'ÒC,  le lien par l'information et la mise en relation pour un autre monde possible et indispensable. 

 

 Patrimoine, Economie Sociale et Solidaire , avenir des territoires avec les paysans  de nos ruralités, les porteurs de projet , les consom'acteurs, les acteurs culturels et les médias libres citoyens.  

De nombreuses informations nous parviennent, n'hésitez pas à consulter régulièrement ce site  notamment les rubriques

-les dates à ne pas manquercliquer ici

 Soutien aux solutions et aux projets pour le droit des peuples à se nourrir et à se loger : voir la rubrique

Tissons des liens entre nos territoires :  voir la rubrique

Des terres alimentaires et des formations  pour les cultiver

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=182:pour-mieux-comprendre-comment-se-relier-&catid=13:agenda&Itemid=59

Offres de premier emploi , et d'emplois d'Economie Sociale et Solidaire cliquer ici

Sentez et Guérir autrement  Accéder à la rubrique et à la pétition pour donner la priorité à l'éducation alimentaire de nos enfants à l'école.

Pour signer la pétition Cliquer ici Patricia PACAUT


 Bonjour , beaucoup d'entre nous sommes convaincus que 2013 sera un tournant pour la démocratie, pourquoi ne pas s'engager dès maintenant dans ce monde nouveau plus équitable rempli de solutions solidaires, coopératives et fraternelles ?   Tous nos remerciements à ceux qui nous font parvenir les infos utiles pour nous aider à faire évoluer la bonne image de la démocratie en France, en Europe et sur la  Planète.

 

 Cordialement René Chaboy

membre de l'association Pour une Constituante

Pour un autre monde possible et indispensable.

 

Commençons l'année 2013 par une bonne nouvelle : l'Islande a donné une leçon de démocratie au Monde .

a77d0367c7008c8cd21abe4050b361a2En avez-vous entendu parlé ?  Lire l'article

En Islande les ressources naturelles sont maintenant "détenues par le peuple":    accéder à la rubrique

L'Islande se réjouit d'avoir abandonné ses banques : lire l'article

Conférence sur la Constituante en Islande avec Madame l’ambassadeur : Le mardi 22 janvier 2013 de 17h 45 à 20h à Paris ( 5 ème) à l'Ecole Normale Supérieure salle Dussane (entrée à l’angle de la rue d’Ulm et de la rue Érasme), métros Maubert Mutualité ou cardinal Lemoine. http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article633

Alors même que la presse ignorait cet évènement, nous avons publié un premier article , il y a deux ans, le 29 novembre 2010. http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article349 Pour lire l'article cliquer ici

Le nombre de places étant limité, il serait souhaitable que nous sachions qui va y participer. Vous pouvez vous inscrire  à l’adresse suivante : constituanteislande@gmail.com

L'évènement est annoncé sur Facebook https://www.facebook.com/events/505147159516516/

Quand l'Islande réinvente la Démocratie:  lire l'article   

Élections départementales : les attentes des citoyens risquent d’être dévoyées: lire l'article

ogmEt toujours les OGM

 leur culture augmenterait les herbicides de 72%
http://lesbrindherbes.org/2013/01/12/ogm-leur-culture-en-europe-augmenterait-les-herbicides-de-72/

 

Nous avons plus besoin des abeilles que des OGM !Bonjour à toutes et à tous,

Et nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2013 !

Vous avez signé notre pétition www.ogm-abeille.org pour une protection de l’apiculture et des consommateurs face aux OGM. 

Aujourd’hui, la pétition a réuni plus de 300 000 signatures. Nous vous remercions très chaleureusement de votre soutien et nous souhaitons vous tenir informés des suites.  

 Un débat au Parlement européen va s’engager dans les semaines à venir et jusqu’à mai 2013.
Dans ce contexte, nous serons auditionnés par la Commission des pétitions du Parlement européen le 21 janvier.
Par ailleurs, nous remettrons les signatures à la fin du débat parlementaire, en mai 2013.

Il est donc encore temps de diffuser notre pétition !
Vous pouvez la faire signer en version électronique ou papier jusqu’au mois de mai.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.ogm-abeille.org

Infos à la une :

La confédération paysanne s'attaque à la " loi Hadopi " des semences
http://www.frituremag.info/Home-Page/La-Confederation-paysanne-s.html

Le FMI s'est trompé et fait son meaculpa
http://www.lalibre.be/economie/actualite/article/789261/le-fmi-s-est-trompe-et-fait-son-mea-culpa.html?m_i=eQheJoHP_Cj4dpeVYmJ+IT9RHjMQcGMPWK1F4fvFIXsnDXlKA

Lire : Les patrons de la presse nationale. Tous mauvais de Jean Sern http://www.acrimed.org/article3930.html

Comment détecter la fraude en entreprise

http://business.lesechos.fr/directions-financieres/enjeux/comment-detecter-la-fraude-en-entreprise-3932.php

La croisade contre l'enfouissement de déchets radioactifs à Bure ( Meuse)  et à Soulaines ( Aube)

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/09/09/la-croisade-contre-lenfouissement-de-dechets-radioactifs-a-bure-et-soulaines-michel-gueritte/

Plus jamais ça : le saccage forestier du Plateau d'Avron en Ile-de-France

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3610_deboisement_planteau_Avron.php

Actualités locales 

Béarn : la précarité et la demande d'aide alimentaire explosent: lire l'article

Toulouse et sa région LGV : le spectre du deuxième aéroport

http://www.ladepeche.fr/article/2013/01/10/1532415-lgv-le-spectre-du-deuxieme-aeroport.html

L’association La Serre porte un projet de lieu résidence, de valorisation et de co-création pour des activités innovantes sur le territoire du Grand Toulouse.
http://www.cress-midipyrenees.org/fr/imgdyn/laserre.pdf 

La ville de Muret (31) reprend la gestion de l'eau à Véolia

http://www.frituremag.info/Home-Page/La-ville-de-Muret-31-reprend-la.html

 A tous les élus de France devenez porteurs d'eau
http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=225:leau-cest-la-vie-&catid=13:agenda&Itemid=59

Infos sociales et agricoles 82 revitalisation de nos villages Infos sociales et agricoles82de nos villages

hhejihai

Vous trouverez dessins d'actualités, poubelles de l'histoire et autres productions sur le site 

Fédérer et libérer http://fedetlib.overblog.com/

Réformes bancaires des promesses non tenues? lire l'article
 

Le débat rebondit sur la séparation des banques
http://economie.lefigaro.fr/_societes/separation-banques.html


Servir l'Etat ou servir le peuple ? http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-j-y-suis-ena-promotion-ubu-roi

 

Silence du droit, colère du peuple

Par Dominique Rousseau Professeur à l'école de droit de la Sorbonne Paris-I

«On dit qu’il n’y a point de péril parce qu’il n’y a pas d’émeute. Permettez-moi, Messieurs, de vous dire que vous vous trompez.

Regardez ce qui se passe au sein des classes ouvrières qui, aujourd’hui, je le reconnais, sont tranquilles. voir la suite PDF

telecharger-la-fiche-pdf

 


Pourquoi est-il si difficile de verdir la fiscalité française?

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=345:pourquoi-est-il-si-difficile-de-verdir-la-fiscalite-francaise-&catid=13:agenda&Itemid=59

1783632_3_77e1_le-plus-vieil-arbre-du-monde-a-fulufjallet_64127d18cf6bedb646d0d3088069e8b5

Les forêts poumons de la terre sont menacées de dépérissement

 

 L'Ecologiste n°38, en kiosque jusqu'en février.

L'enjeu essentiel, majeur, énorme, colossal, premier : le maintien de l'équilibre des écosystèmes. Même la Banque mondiale vient d'affirmer dans un rapport que si rien n'est fait, nous allons vers un "cataclysme climatique".

Librairie en ligne: port offert pour toute commande


Pourquoi est-il si difficile de verdir la fiscalité française?

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=345:pourquoi-est-il-si-difficile-de-verdir-la-fiscalite-francaise-&catid=13:agenda&Itemid=59

1357232967_hsai12_couvL'Occident et le monde

Explosion du chômage - des jeunes notamment - en Espagne, au Portugal mais aussi en France, énormes sacrifices consentis par l'ensemble de la société en Grèce, paupérisation et inquiétudes ailleurs. De 2012, nous retiendrons l'idée d'une Europe qui se porte mal

Feuilleter gratuitement ce numéro en version électronique

Marché du travail : liberté, inégalité, flexibilité

Feuilleter gratuitement ce numéro en version électronique

 logo alternatives conomiques

L'Europe a besoin de sens cliquer ici

Un diplôme, et après ?

Comprendre la crise (3e édition entièrement mise à jour et enrichie)

lettre d'information d'Alternatives économiques cliquez ici

A qui profite la dette ?:  Voir la rubrique

 Partenariats Espaces Publics Numériques et Pôle Emploi : marché de dupes?  Lire la rubrique

 Peut-on sortir de la fracture du numérique sans rechercher à combler la fracture entre les dits "élites de la nation" et le peuple?: cliquer ici

L'économie Sociale et Solidaire: une réponse à la crise? Capitalisme, territoires et démocratie: accéder à la rubrique

Un choix de Société: projets stériles et nuisibles ou projets fertiles?: accéder à la rubrique

 


2013 Un monde nouveau plus équitable rempli d'engagements et de solutions solidaires, coopératives, fraternelles ?

 

hol 

Vers un monde plus lumineux dans les pensées et dans les actes politiques ? 

Le pouvoir de l'engagement

telecharger-la-fiche-pdf

 

Comment articuler liberté individuelle et bien commun?:

Pour écouter ou réécouter l'émission
http://www.franceinter.fr/emission-cause-commune-tu-m-interesses-comment-articuler-liberte-individuelle-et-bien-commun

Vive la liberté ( chronique n°2 ) de l'association pour une Constituante

http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article637 

La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur le site de l'association  mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans les esprits, dans la manière de penser.

  Par ailleurs, nombreux sont les citoyens qui, tout en étant d’accord sur l’objectif, se demandent comment faire en sorte que les constituants ne soient pas identiques aux élus sortants.

notre ami Alain Persat, membre du cercle de Marseille, essaye dans le texte ci-dessous d’approfondir cette questions. Il ne l’épuise évidemment pas. Il n’est qu’un élément de débat. Nous attendons donc les réactions, les contradictions, voire des textes concurrents.

http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article639

 

 

La monnaie du pouvoir d'achat au pouvoir d'être - Une crise en trompe l'oeil 

Conférences de Philippe Derudder : accéder à la rubrique

" Tu joues tous les jours avec la lumière de l'univers "  Pablo Neruda

sts3466_43fDu 6 au 9 Février 2013 au Goethéanum en Suisse

Congrès international. Alliances pour la terre: rencontre du mouvement bio-dynamique
Voir le programme et la fiche d'inscription

logobiodynamietelecharger-la-fiche-pdf
Le site du Mouvement de l'Agriculture Bio-Dynamique http://www.bio-dynamie.org/

 

Exemple de démocratie locale : Marseille en Mouvement / Marseille autrement

( la campagne municipale de 2014 est déjà prête à Marseille ) 

Manifeste-Actions du collectif des GABIANS (Groupe d'Actions pour le Bien commun et les Alternatives Nouvelles et Solidaires)

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=337:le-manifeste-et-les-signataires-du-collectif-des-gabians&catid=13:agenda&Itemid=59


bb forum dmocratielr telecharger-la-fiche-pdf

Pour en savoir plus http://opdlm.jimdo.com/                          Participation aux ateliers voir la fichier PDF ci-dessus

405403_293246974065316_1259316145_nForfaits fiscaux : cap vers l’abolition des privilèges !: accéder à la rubrique

 

 

21697_10151206348888551_1189010303_n     Le  site internet de la ZAD

Notre Dame Des Landes : Zone A Défendre: voir la rubrique

Leur folie bétonneuse est générale, notre résistance aussi!  Carte mondiale des grands projets inutiles

La carte est à … Lire la suite →

 

Aéroport Notre Dame des Landes- Lettre de doléance du cercle Nantais de l’Association pour une Constituante au Président de la Républiquehttp://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article644 

 

Pour un choix de Société entre les élites de l'Etat et les acteurs engagés citoyens

voir la suite http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=346:pour-un-choix-de-societe-entre-les-elites-de-letat-et-les-acteurs-engages-citoyens-&catid=13:agenda&Itemid=59

iabgcfbd

La police gaze des enfants et saccage un camp de roms  http://cdv.over-blog.com/

 Entre petite annonce pour grands projets et projets coûteux pour grande faillite quel est le bon choix pour le citoyen?

logo-tdlasso-transp

Petite annonce pour grands projets : l'accès des agriculteurs à la terre : un enjeu de société
http://www.terredeliens.org/spip.php?article625

Association pour la défense de l'activité paysanne http://adap31.overblog.com/ 

Nos voitures carburent-elles à la faim? cliquer ici

 

arton525-9340fVive la Liberté Chronique de l'association pour une constituante

Il ne s'agit plus de bricoler les modifications institutionnelles, mais de rétablir la démocratie dans ses fondements. Nombreuses sont les institutions  citoyennes locales ou nationales s'exprimant pour l'intérêt public,  mais ces initiatives risquent de rester lettres mortes si le système actuel n'est pas réformé en profondeur.

L’Association pour une Constituante présentera désormais une chronique mensuelle sur Radio Aligre, une des dernières radios libres de la bande FM parisienne, indépendance face aux instances financières, politiques, religieuses ou communautaires.Nous vous proposons en pièce jointe la Chronique n°1 de notre émission : Vive la liberté !

C’est André Bellon, Président de l’Association qui intervient au cours de l’émission Voix contre oreille dont vous pouvez écouter la totalité par le lien: http://pouruneconstituante.fr/spip.php?article630



logoUne banque qui veut prêter plus

À l'heure où le système bancaire international est vilipendé, reconnu responsable d'une crise économique sans précédent, où la confiance des usagers dans les banques est violemment ébranlée, où la circulation de l'argent, déconnectée de l'économie réelle, semble animée d'une vie propre et incohérente, il existe en France un établissement bancaire unique, singulier, laboratoire joyeux d'une autre manière de travailler l'argent : la Nef. http://www.france2.fr/emissions/infrarouge/diffusions/14-11-2012_8269

Le grand projet de banque européenne éthique: voulez-vous y participer? Cliquer ici

 

lelabo-logo

Voir la lettre

   bdis-logo

Pour consulter la base de données des initiatives économiques et solidaires ( BDIS)

 

La démocratie près de chez vous

Pour une 6ème République  des territoires  http://www.lecomotive.fr/CP-democratie.pdf

avec les cercles de constituante !

generationtao-66-211x300La reconnaissance du vote blanc adoptée par l'Assemblée Nationale 

Publié par Yves Michel le 23 novembre 2012  Editions Yves Michel : affirmer des valeurs de fraternité,

donner le goût à la citoyenneté ....http://www.yvesmichel.org/

Où l'on reparle du vote blanc par André Bellon
http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article628

 

logopc_20111123155207_20111123155237

Une Europe des citoyens pour renforcer la régulation financière de la zone euro en cohésion avec le parlement européen

- Organiser à l’échelle de l’Europe toute entière un débat citoyen sur les finalités et les méthodes de l’Union.
- Impliquer les citoyens européens et leurs organisations dans des partenariats de co-développement, en particulier avec les pays du pourtour méditerranéen et d'Afrique. http://www.pacte-civique.org/AppeL

 


Développer les circuits courts au sens large: habitat, culture, éducation, et alimentation .

voir http://www.lelabo-ess.org/?-Les-Circuits-courts

 lelabo-logo

 

Droit au logement, transition et retour au village: cliquer ici

  Les coopératives d'habitats : une vieille idée qui refait surface dans le n°61 de Lot en action

http://www.lelotenaction.org/

Tout le monde parle de circuits courts aujourd'hui, mais concrètement qu'est-ce que c'est ?
http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=319:tout-le-monde-parle-de-circuits-courts-aujourdhui-mais-concretement-quest-ce-que-cest-&catid=13:agenda&Itemid=59

 

Inventons une agriculture paysanne et citoyenne d'avenir pour l'économie de la planète

La culture urgente de la biodiversité alimentaire pour commencer à sortir des crises

http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article616

La vérité sur les OGM c'est notre affaire! par Corinne Lepage avocate et femme politique

Stop aux subventions pour la pollution

La bio entre business et projet de société : Voir la rubrique "santé en danger"

Pesticides tueurs d'abeilles : ne laissez pas les lobbys faire la loi !

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=316:pesticides-tueurs-dabeilles-ne-laissez-pas-les-lobbys-faire-la-loi-&catid=13:agenda&Itemid=59

Pétition pour donner la priorité à l'éducation alimentaire de nos enfants à l'école

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=326:equilibrer-votre-alimentation-une-demarche

-volontaire-pour-une-sante-durable-&catid=13:agenda&Itemid=59

Périco Légasse est journaliste et  critique gastronomique. Il célèbre les produits du terroirs à partir desquels est élaborée une cuisine régionale, il publie chez François Bourin un dictionnaire impertinent de la gastronomie qui ne va pas lui valoir que des amis.http://www.franceculture.fr/emission-le-tete-a-tete-perico-legasse-2012-11-25

Voir Observatoire des habitudes alimentaires
http://www.lemangeur-ocha.com/

Pourquoi sommes nous tous concernés?    Voir la rubrique

bandeau-accueil_inra_bandeau_home_nh


Depuis son lancement, le programme PSDR Midi-Pyrénées constitue un outil d’interface privilégié entre acteurs de la recherche et du développement régional, au service d’un développement agricole et rural plus harmonieux et durable.http://www4.inra.fr/psdr-midi-pyrenees/Actualites/Newsletters-PSDR

Agenda des divers formations pour approfondir les itinéraires techniques de la bio en Midi-Pyrénées

Pour participer à ces formations, vous devez impérativement vous inscrire auparavant auprès des organisateurs.

http://www.biomidipyrenees.org/section-21-formations

voir  le site internet de la FRAB Midi Pyrénées pour toutes les activités de la bio en Midi-Pyrénées :www.biomidipyrenees.org

 

Communiqué de l'AFAF ( Association Française d'AgroForesterie ) En partenariat avec les opérateurs de l'arbre champêtre de Midi-Pyrénées, l'AFAF (Association Française d'AgroForesterie) vient de démarrer pour 2 années un programme d'accompagnement de l'agroforesterie dans la région.

A travers notamment des sessions d'information et de discussion, cette démarche prétend porter à connaissance du monde agricole les enjeux de l'agroforesterie et souhaite mobiliser les agriculteurs et les structures qui les accompagnent pour échanger autour de ces pratiques.

Vous trouverez ici une fiche synthétisant les actions prévues.

 


La pollution et la gestion des déchets coûtent très  cher à chaque citoyen.  L'information sociale et économique est gratuite ...pour la collectivité ( ou presque)  puisqu'elle est largement payée par les responsables citoyens des associations

Subventions à la pollution STOP  pour signer : http://stopsubventionspollution.fr.

Oui à la transition énergétique: voir la rubrique

 

Innovation&Développement en énergies renouvelables http://www.sgs-ecogreen.fr/news.php?id=75   

Moins de pain mais toujours des jeux http://www.contrepoints.org/2012/08/02/92453-moins-de-pain-mais-toujours-des-jeux


Une solution: la constituante. Formons des cercles locaux de constituante pour faire évoluer la démocratie cliquer ici

  • D'autres vous permettent de rentrer en contact avec des espaces démocratiques cliquer ici



              "Le savoir est la seule matière qui s'accroit quand on la partage"  Socrate

     entree_site_4 

  • http://www.arthea.ch/index.php?option=com_content&view=article&id=63&Itemid=75

  • Ecoles Steiner Waldorf : accueillir chaque enfant comme une personne unique http://www.steiner-waldorf.org/       

  • Le rôle crucial des enseignants : cliquer ici   
  •    Venez rejoindre le groupe Evenement Quercy Rouergue sur facebook pour développer des rencontres avant l'heure lien ici

    Levez les frontières entre les cultures et les différences pour une bonne coopération planétaire 2012 

  • Citoyen du monde  un statut pour notre temps, la pétition : cliquer ici       

  • Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones: cliquer ici 

     


     Vous trouverez avec les multiples projets et réalisations, les événements , tables rondes citoyen (ne)s: des moyens pour construire ensemble un autre monde possible et indispensable!

     

    N'oubliez pas de cliquer sur les logos et les titres sur le panneau à  droite

      Vous pouvez rejoindre notre blog, et recevoir notre lettre une rubrique d'annonces est à votre disposition pour vos projets liés à l'agriculture et au maraîchage, voir "Actualités"dans la colonne de droite.  Contact   par  le  blog http://lienenpaysdoc.over-blog.com/

     BON VOYAGE dans notre site et merci de le faire connaître à vos ami (e) s , à vos voisin ( e) s ainsi qu' à votre famille . Voir rubrique site mode d'emploi

     René CHABOY, Pdt  de l'association Lien en Pays D'OC, membre de l'association pour une constituante, partisan d'un autre  monde possible et indispensable, correspondant de l'Observatoire des Pratiques de Développement Local et Mondial .

 

 

ça bouge avec Liens en Pays d'Oc !

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Consommer et agir autrement
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 20:15

 

 

Source commission européene DG concurrence
Un précédent communiqué en décembre 2010 parle de 4589 milliards d'euros d'aides mais avec des prêts qui doivent être remboursés et des garanties publiques qui n'ont pas été utilisées

 

 

Communiqué de presse officiel de la Commission européenne

Bruxelles, le 21 décembre 2012

Aides d’État: le tableau de bord confirme la tendance à la diminution et à un meilleur ciblage des aides non liées à la crise

Selon le tableau de bord des aides d’État 2012 de la Commission européenne, le volume des aides publiques en faveur du secteur financier dont ont effectivement bénéficié les banques entre octobre 2008 et le 31 décembre 2011 s’élevait à quelque 1 600 milliards d'euros (13 % du PIB de l’UE). La grosse majorité de cette aide (67 %) se présentait sous la forme de garanties publiques sur le financement de gros des banques. L’aide apportée à l’économie réelle en vertu des règles temporaires en période de crise est descendue à 4,8 milliards d'euros en 2011, soit une diminution de plus de 50 % par rapport à 2010, ce qui reflète à la fois un faible recours aux mesures par les entreprises et les contraintes budgétaires qui pèsent sur la plupart des États membres.

Le total des aides non liées à la crise est retombé à 64,3 milliards d'euros en 2011, soit 0,5% du PIB de l’UE, et la réorientation des aides vers des objectifs horizontaux faussant moins la concurrence, telles les aides à la recherche et à l'innovation, à la protection de l'environnement et à la fourniture de capital-risque aux PME, s'est poursuivi. Le tableau de bord montre également que le recouvrement des aides illégales par les États membres s’est sensiblement accéléré, 85% (environ 13,5 milliards d'euros) ayant été récupérés à la fin juin 2012 grâce à l’action de la Commission et aussi, probablement facilité par les pressions exercées pour assainir les finances publiques.

Aide apportée aux banques

Entre 2008 et le 31 décembre 2011, 1 616 milliards d'euros ont été effectivement utilisés pour aider les établissements financiers. Il s’agissait, d’une part,

    d’aides de trésorerie: 1 174 milliards d'euros (9,3 % du PIB de l’UE) au titre des garanties publiques sur le financement des banques et d’autres mesures (à court terme) destinées à soutenir la liquidité; et, d’autre part,

    de mesures destinées à soutenir leur solvabilité: 442 milliards d'euros (3,5 % du PIB de l’UE) pour les mesures de recapitalisation et le traitement des actifs dépréciés.

Trois États membres ont bénéficié de près de 60 % de l'ensemble de l'aide utilisée: le Royaume-Uni (19 %), l’Irlande (16 %) et l’Allemagne (16 %).

Aide accordée à l’économie réelle – cadre temporaire

Afin d'atténuer autant que possible l'incidence du resserrement des conditions du crédit, les États membres ont également consenti des aides en faveur de l'économie réelle, en application du cadre temporaire adopté par la Commission fin 2008. La principale mesure utilisée à été la subvention unique à concurrence de 500 000 d'euros par entreprise, qui a été remplacée en 2011 par le montant ordinaire de 200 000 d'euros qui peut être octroyé à une entreprise sur trois ans sans autorisation préalable de la Commission. Elle a ensuite été remplacée par des taux d’intérêt bonifiés ou des garanties, des intérêts réduits sur les investissements en faveur de l’environnement et des aides au capital‑investissement. Le cadre temporaire a expiré le 31 décembre 2011.

Entre décembre 2008 et le 1er octobre 2011, les États membres ont débloqué 82,9 milliards d'euros au titre du cadre temporaire. Le montant utilisé en 2011 était de 4,8 milliards d'euros, alors qu’il était de 11,7 milliards en 2010 et de 21 milliards en 2009. Cela signifie qu’au cours de cette période, la disponibilité des fonds sur le marché s’est améliorée.

Tendances à long terme de l’aide non liée à la crise

L’aide non liée à la crise a diminué et se chiffrait à 64,3 milliards d'euros, soit 0,5% du PIB de l’UE. Les aides d'État en faveur de l'industrie et des services se sont élevées à 52,9 milliards d'euros, soit 0,42% du PIB de l’UE, dont près de 90% affectés à des objectifs horizontaux d’intérêt commun. La Commission a constaté, en particulier, un intérêt accru pour l’aide au développement régional, à la recherche et à la protection de l'environnement; autant d’efforts qui contribuent à la réalisation des objectifs stratégiques d’Europe 2020, à savoir une croissance intelligente, durable et inclusive.

Les réformes lancées dans le cadre du plan d'action dans le domaine des aides d'État de la Commission (voir IP/05/680) ont également continué de porter leurs fruits. Près de 90 % de l’aide totale est accordée sous la forme d’exemptions par catégorie ou de régimes d’aides (voir IP/06/1765 et IP/08/1110). Une fois approuvées par la Commission, ces procédures à caractère général permettent aux États membres d’accorder des aides aux entreprises sans examen préalable de la part de la Commission; les États membres disposent ainsi d’une plus grande souplesse, leur charge administrative s’en trouve réduite et les critères de compatibilité assurent des conditions égales pour tous sur le marché intérieur. Seuls 12,5% de l’aide totale ont fait l'objet d'une appréciation individuelle.

Le tableau de bord indique aussi que plus de 13,5 milliards d'euros d’aides illégales et incompatibles, soit approximativement 85 % du montant total, avaient été reversés par des bénéficiaires aux autorités qui octroient les aides à la fin juin 2012. Cela constitue une amélioration supplémentaire par rapport aux années précédentes.

Le tableau de bord, avec les annexes, statistiques et indicateurs pour l'ensemble des États membres, est disponible à l’adresse suivante:

http://ec.europa.eu/comm/competition/state_aid/studies_reports/studies_reports.html

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Alertes- Ce que vous devriez savoir
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22