Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 18:02

 

 

Rue89

 

Diaporama sonore : dans la boue de Notre-Dame-des-Landes

  • Rue89 - Publié le :
    04/02/2013 à 13h11

 

Hugo Aymar est photojournaliste et il a passé une semaine entière, en fin d’année, sur la « zone à défendre » de Notre-Dame-des-Landes, où la résistance au projet d’aéroport du Grand-Ouest est entrée dans une nouvelle phase.

Depuis l’installation d’une « commission du dialogue » en décembre, les forces de l’ordre n’ont plus cherché à évacuer les militants anti-aéroport, dont le nombre n’a fait que grandir. Ce document rend hommage à leur inventivité, leur débrouillardise, à la solidarité qui rend l’autogestion possible au quotidien, malgré le froid et la boue.

Merci à Hugo Aymar de nous faire partager ce reportage. N’hésitez pas à aller visiter son site.

A lire aussi :

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 17:54

 

Rue89 - Le Yéti

  voyageur à domicile

Publié le 04/02/2013 à 15h55

 

 

La guerre du désert sahélien vient de connaître un nouvel épisode. Le président nigérien Mahamadou Issoufou confirme que des forces spéciales françaises évoluent désormais dans son pays pour sécuriser les bassins miniers d’uranium exploités par la multinationale française Areva.

Jusqu’à présent, les forces de l’ordre françaises se donnaient mission de protéger des ressortissants et des intérêts exclusivement français. (Une mission assurée du moins dans les ex-possessions coloniales d’Afrique. On voit mal l’armée française oser aller protéger des intérêts français au Venezuela, en Birmanie ou en Chine.)

La grande guerre pour les ressources naturelles

Il faut donc croire que les autorités politiques françaises considèrent désormais les bassins miniers et les ressources naturelles situés en territoire étranger comme des intérêts et des biens exclusivement nationaux.

On n’aura pas (ou plus) la naïveté de se demander de quel mandat de l’Onu, de quel agrément parlementaire français se réclame l’exécutif français pour entamer cette nouvelle mission.

On conclura juste, avec encore plus de certitudes, que cette nouvelle opération militaire nationale en territoire étranger s’inscrit dans le cadre de la nouvelle grande guerre mondialisée pour la maîtrise des ressources naturelles de la planète.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ailleurs dans le monde
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 17:43

 

Le Monde.fr | 04.02.2013 à 12h10

 

 

 

La scène prend place devant le palais présidentiel au Caire, vendredi 1er février, et met l'Egypte en émoi. On y voit un homme déshabillé par la police, battu et traîné au sol au cours d'une manifestation. Interrogé le lendemain des faits par la télévision d’État, la victime de 48 ans a assuré que ce n'était pas la police mais des manifestants qui s'en étaient pris à lui. Les images, pourtant, montrent clairement que ce sont des agents qui l'ont molesté. Le président Mohamed Morsi a promis qu'une enquête serait ouverte afin de faire toute la lumière sur l'incident, alors que près de 60 personnes ont trouvé la mort dans des manifestations ces derniers jours.

Images : Reuters - vendredi 1er février 2012
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Egypte
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 16:37

 

Rue89 - Confidentiel 04/02/2013 à 18h21
Sophie Caillat | Journaliste Rue89

 

 


Aux urgences de l’Hôtel-Dieu, Paris, janvier 2002 (CHAMUSSY/SIPA)

 

Les parents qui ont perdu leur bébé in utero, faute de place, à la maternité de Port Royal-Cochin (Paris XIVe), référence de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris n’ont pas tort de mettre en cause « le manque de place à l’hôpital ».

L’information est passée inaperçue, mais le manque de lits, lié à la restructuration en cours des hôpitaux de l’Assistance publique, posait problème aux soignants qui ne cessaient depuis des mois d’alerter la direction de l’hôpital sur leur sous-capacité et leur saturation permanente.

Si les trois enquêtes (médicale, administrative et judiciaire) sur le drame de ces parents n’ont pas encore abouti, une chose est sûre : il manque depuis plusieurs mois dix-neuf lits (sur 119) dans ce qui devrait être la plus grande maternité d’Ile-de-France.

Contre « l’hôpital entreprise »

Cette suppression de dix-neuf lits est la résultante d’un jeu de dominos :

  • toute une aile de la maternité est actuellement fermée car elle doit laisser place prochainement au service d’urologie de l’hôpital Cochin ;
  • le bâtiment dans lequel se trouvait ce service est en effet vétuste : il doit être rénové et accueillir les services d’un autre hôpital, l’Hôtel-Dieu ;
  • ce dernier est peu à peu en train d’être vidé, car l’administration générale de l’AP-HP projette d’y installer son siège afin de faire une opération immobilière sur son site actuel de l’Avenue Victoria (à Châtelet, Paris IVe).

« On nous répondait que nous n’étions pas assez efficients et que nous devions garder les femmes moins longtemps après l’accouchement », témoigne un gynécologue, sous couvert d’anonymat.

Depuis la loi Bachelot, les équipes médicales ne sont plus décisionnaires de la politique hospitalière. Ils étaient descendus dans la rue, à l’époque, contre « l’hôpital entreprise ».

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 16:21

 

LE MONDE | 02.02.2013 à 12h01 • Mis à jour le 02.02.2013 à 12h09 Par Marie-Béatrice Baudet et Martine Valo



Le ménage a été fait discrètement. Mais cela ne devrait pas suffire à étouffer le scandale qui frappe l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema), un établissement public sous la tutelle du ministère de l'écologie, bras armé de la politique publique de l'eau en France. L'agence en gère les données statistiques, cruciales pour juger de la qualité de notre ressource hydrique.

L'Onema est sous le feu de vives critiques dans le rapport annuel de la Cour des comptes, qui sera rendu public le 12 février. Les conclusions des sages de la Rue Cambon s'appuient largement sur un "Relevé d'observations provisoires" daté de juillet 2012 dont Le Monde a pu prendre connaissance.

Lancé le 8 septembre 2011, le contrôle de la Cour met en évidence de lourds dysfonctionnements internes : "absence de fiabilité des comptes", "un budget mal maîtrisé sans procédure formalisée d'engagement de la dépense", "une gestion des systèmes d'information défaillante", "des sous-traitances non déclarées", etc.

Etablissement public administratif national, l'Onema relève du champ d'application du code des marchés publics "mais, lit-on dans le rapport provisoire de la Cour, les carences de l'archivage des dossiers de marchés ne permettent pas un bon suivi. (...) Il en est résulté que les dossiers étaient très incomplets et divers documents n'ont pu être produits (bons de commande)". En 2012, l'Onema comptait 900 agents et disposait d'un budget de 110 millions d'euros.

L'établissement, dont le siège social est à Vincennes (Val-de-Marne), est aussi visé par une plainte contre X déposée le 4 juillet 2012 au parquet de Créteil par le Syndicat national de l'environnement (SNE-FSU), représenté au sein de l'Onema.

 

"IRRÉGULARITÉS CONSTITUTIVES D'INFRACTIONS PÉNALES"

Les accusations portées et signées par Jean-Luc Ciulkiewicz, secrétaire général du SNE-FSU, sont lourdes : "Le SNE-FSU a été alerté par des agents de l'Onema de l'existence de graves irrégularités dans le fonctionnement de cet établissement public, constitutives d'infractions pénales. Ces agents ont remis des documents établissant de manière précise des fraudes dans la passation et l'exécution des marchés publics, notamment des fausses facturations, conflits d'intérêts, délits de favoritisme, sous-traitances non déclarées, faux et usages de faux." "En outre, écrit M. Ciulkiewicz, des agents nous ont alertés de l'urgence de la situation en raison de la disparition de pièces de procédure de marchés publics demandées par la Cour des comptes dans le cadre du contrôle qu'elle exerce au sein de l'établissement."

Le procureur de Créteil a lancé une enquête préliminaire, confiée aux policiers de la brigade de répression de la délinquance économique.

Le 11 octobre 2012, la ministre de l'écologie, Delphine Batho, informée quelques jours plus tôt de la gravité de la situation dans l'établissement public, reçoit une dizaine de salariés de l'Onema – non syndiqués pour la majorité –, ainsi que le secrétaire général du SNE-FSU. Ils lui remettent une lettre signée de quinze agents du siège, certains toujours en poste, d'autres ayant récemment quitté l'établissement, mais tous dans des services clés (exécution budgétaire et des marchés publics, achats, développement informatique, etc.).

Les signataires alertent sur les pressions – "pratiques managériales brutales", "climat de terreur" – dont le personnel fait l'objet : "Il est demandé aux agents, de plus en plus fréquemment, de faire des actes ou des contrats illégaux. (...) Ils sont perdus et ne savent plus comment réagir."

Quinze jours plus tard, par arrêté du ministère de l'écologie, Patrick Lavarde, directeur général de l'Onema depuis sa création, en 2007, est remplacé par Elisabeth Dupont-Kerlan, ingénieure générale des ponts, des eaux et des forêts. M. Lavarde est nommé chargé de mission au Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD), organisme sous l'autorité du ministère de l'écologie. Il n'a pas répondu à nos sollicitations.

Le 21 novembre 2012, en conseil des ministres, il est aussi mis fin aux fonctions d'Odile Gauthier, directrice de l'eau et de la biodiversité (DEB), présidente du conseil d'administration de l'Onema, où elle n'a toujours pas été remplacée. Nommée à la direction générale du Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres, Mme Gauthier ne souhaite pas s'exprimer sur ses fonctions antérieures. Et d'autres mutations sont en cours.

Comment expliquer tous ces dysfonctionnements ? Au-delà des responsabilités individuelles de tel ou tel acteur, que la justice pointera peut-être, l'affaire de l'Onema traduit, pour reprendre les termes d'un haut fonctionnaire, "un bordel incroyable" au sein de l'Etat. "Ce qui frappe, réagit Delphine Batho, c'est le caractère récurrent des dérives constatées, cette situation incroyable qui a perduré."


"ASSEZ DE PIÈCES AU DOSSIER POUR SAISIR UN JUGE D'INSTRUCTION"

La genèse de l'Onema n'est certainement pas étrangère à toute l'histoire. L'organisme est créé par la loi sur l'eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006, pour succéder au Conseil supérieur de la pêche, usé et en difficulté financière. En réalité, il s'agit de mettre la France à l'heure de la gestion durable de l'eau, comme l'y engage la directive-cadre européenne du 23 octobre 2000. Mais le décret d'application du 25 mars 2007 – signé par Nelly Olin, ministre de l'écologie du gouvernement Villepin – qui entérine la création de l'Onema, définit mal les rôles entre la direction de l'eau du ministère de l'écologie et son agence sous tutelle. La présidence du conseil d'administration revient ainsi... au directeur de l'eau, donc à la tutelle !

 

 

Cette gouvernance "consanguine" a-t-elle pesé ? La solidarité entre membres d'une même famille, celle de l'eau, a-t-elle incité certains à se taire ? Comment expliquer, par exemple, que, comme l'affirme un ancien membre du cabinet de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'écologie de Nicolas Sarkozy, "aucun message d'alerte sur l'Onema n'ait été transmis" à celle-ci ? Pourtant coups de semonce il y eut. Le 31 mai 2010, une note interne – signée de Sophie Vacher, responsable de la mission juridique de l'Onema, et de Séverin Dodo, responsable du service des marchés publics – à l'attention de M. Lavarde recense les "irrégularités constitutives d'infractions pénales concernant la passation et l'exécution des marchés informatiques" de l'établissement public. Edifiant.

De même, pourquoi les avis du contrôle financier et budgétaire exercé par le ministère de l'économie – ce qui est la règle dans le cadre d'un établissement public – n'ont-ils pas été suivis d'effet ?

Et maintenant ? Un décret du ministère de l'écologie est en préparation pour que la présidence du conseil d'administration de l'Onema ne soit plus assurée par la tutelle. L'agence va aussi recevoir son nouveau contrat d'objectifs 2013-2018, "qui prendra évidemment en compte les recommandations formulées par la Cour des comptes", insiste la nouvelle directrice de l'organisme, Elisabeth Dupont-Kerlan.

Dans son rapport final, la Cour ne demanderait pas de poursuites disciplinaires. Mais, pour Jérôme Karsenti, avocat du SNE-FSU, pas question que l'affaire s'arrête là : "Si le parquet de Créteil ne stimule pas l'enquête de la BRDE, j'ai assez de pièces au dossier pour saisir un juge d'instruction."

En tout état de cause, la Commission européenne, qui estime les efforts de la France en matière de qualité de l'eau assez insuffisants pour la condamner d'ici quelques semaines, ne devrait pas perdre une miette de ce scandale. Bruxelles pourrait en effet s'interroger sur la pertinence des informations transmises par la France.

 

Lire aussi (édition abonnés) La police de l'eau soumise à des pressions phénoménales

Lire aussi (édition abonnés) Eau : une nouvelle circulaire réorganise le rôle de l'ensemble des acteurs publics

Lire aussi (éditions abonnés) Eau : l'appétit des opérateurs privés

Marie-Béatrice Baudet et Martine Valo

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 15:36

 

Le Monde.fr avec AFP | 04.02.2013 à 13h33 • Mis à jour le 04.02.2013 à 15h47


 

 

La Chambre des Communes britannique, en juillet 2011.

Les députés britanniques votent, mardi 5 février, sur le projet de loi autorisant le mariage homosexuel, projet qui suscite de profondes dissensions au sein du parti conservateur, mais qui a de grandes chances d'être adopté grâce au soutien des libéraux-démocrates et des travaillistes.

Quelques jours après l'adoption du premier article du projet de loi sur le mariage homosexuel, le plus important, par les députés français, sur fond de vives polémiques, leurs homologues britanniques se prononceront sur le texte qui leur a été présenté en première lecture le 24 janvier.

Le projet de loi sera ensuite présenté à la Chambre des Lords (chambre haute du Parlement). Il prévoit de permettre à des couples de même sexe de se marier civilement et laissera aux diverses confessions le choix de célébrer ou non des unions homosexuelles religieuses, à l'exception de l'Eglise anglicane, majoritaire dans le pays, au sein de laquelle ces célébrations resteront illégales.

 

SOUTIEN POPULAIRE

Cette réforme, qui était une promesse de campagne des libéraux-démocrates, partenaires des conservateurs dans le gouvernement de coalition, permettra également aux personnes voulant changer de sexe de pouvoir le faire en restant mariées, ce qui était jusqu'à présent illégal. Mais du point de vue des droits parentaux, le mariage homosexuel est essentiellement symbolique puisque les couples de même sexe, qui bénéficient d'un partenariat civil depuis 2005, ont déjà le droit d'adopter des enfants. La pratique des mères porteuses est légale au Royaume-Uni, à condition qu'elle ne soit pas rémunérée.

La réforme est largement soutenue par l'opposition travailliste et par l'opinion publique, et le débat n'a pas suscité de manifestations populaires, à la différence de ce qui s'est passé en France. Un sondage YouGov publié dimanche et effectué jeudi et vendredi auprès de 2 030 Britanniques montrait que 55 % d'entre eux étaient favorables au mariage homosexuel, 36 % se disant contre.

Ces résultats confirment ceux de la consultation lancée par le gouvernement entre mars et juin 2012 et qui avait recueilli 228 000 réponses, parmi lesquelles 53 % étaient favorables au mariage de personnes de même sexe, contre 46 % qui y étaient opposées. C'est en s'appuyant sur ces résultats que le gouvernement conservateur avait décidé, en décembre, de soumettre au Parlement ce projet de loi.

 

PAS DE CONSIGNE DE VOTE

Le premier ministre, David Cameron, s'est personnellement déclaré en faveur de cette réforme, qui suscite en revanche l'opposition d'une frange importante de son parti. Entre 130 et 200 députés conservateurs, sur 303, devraient ainsi s'opposer ou s'abstenir lors du vote de mardi, selon la presse. Pour le Sunday Telegraph (proche des Conservateurs), David Cameron fait courir un "risque de divorce" à son propre parti en portant un projet contesté qui ne figurait pas dans ses promesses de campagne et dans le même temps, en ne respectant pas son engagement à mettre en place un abattement fiscal pour les couples mariés.

Le quotidien dominical publie également une lettre ouverte au premier ministre signée par vingt-cinq responsables locaux conservateurs dans laquelle ils lui demandent de reporter le vote, craignant qu'il "cause d'importants dégâts au parti conservateur à l'approche des élection de 2015".

Selon des estimations du gouvernement, le mariage homosexuel pourrait rapporter jusqu'à 14,4 millions de livres (16,8 millions d'euros) à l'économie britannique, sous forme de festivités, de ventes de gâteaux et de nuits d'hôtels. En revanche les autorités devraient débourser 2 millions de livres (2,3 millions d'euros) pour actualiser les systèmes informatiques afin d'enregistrer correctement ces mariages entre personnes du même sexe.

Mardi, les députés conservateurs pourront voter selon leur conscience, le gouvernement ayant précisé qu'il n'y aurait pas de consigne contraignante de la part du parti.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ailleurs dans le monde
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 15:28

 

 

LES INDIGNE/E/S - AG samedi  à 13h Maison Carrée + mercredi 18h à la « Brasserie » 21 Bd Gambetta

Chaque mardi Repas à l’Assoc Côté Jardins Solidaires 0466845199

Permanence Assoc Rencontre Citoyenne Vendredis soirs de 19 à 22h au Carrefour des Résistances.

272 Rue de la Grande Terre. 30121 MUS

Agenda Démosphère Gard-Cévennes http://gard.demosphere.eu



Dates

Evènement

Lieu

heure

Lundi 4/2

Journée formation FASTI/APTI sur circulaire Valls :  droits des immigrés   / Mas de Mingue

Mairie/la Pleïade

 0434322905

10 à 16h

Mardi 5/2

Collectif Anti gaz de schiste

Brass O TENKO

18h30

Mardi 5/2

Réunion Carnaval des Différences

ZYGOM Rue St Gilles

 

Mercredi 6/2

Rassemblement pour sauver la section d’OCCITAN du Collège Révolution

Collège Révolution

11h30

26/1 au 19/2

Expo photo « Un quartier, des artistes »

Bienvenue à bord Nemausus

 

Mercredi 6/2

RESF Nîmes

APTI

18H

Mercredi 6/2

CA ATTAC Nîmes

Solidaires

19h

Jeudi 7/2

Lectures ATP de »l’Analphabète » d’Agota Kristof par P.Béranger

Librairie Diderot

18h30

Jeudi 7/2

Réunion FSL

St Génies

18h30

Vendredi 8/2

Réu bilan et perspectives année Coopératives

Table de Cana

18h30

Vendredi 8/2

Film«du sel et des nèfles»et Volem ouvrir notre gueule al Pais avec Rencontres Citoyennes

Carrefour des Résistances MUS

19 à 22h

Samedi 9/2

Campagne  BDS Nîmes

Carré d’Art

9h45

Samedi 9/2

Chaine humaine anti nucléaire

Maison Carrée

13h +++

Samedi 9/2

Concert Gospel Choristes/ Secours Populaire

Grand Temple

20h

Mardi 12/2

Réunion NDDL Nîmes

 

18h30

Jeudi 14/2

Conf/débat  avec J.Salingue « le moment Sud africain des Palestiniens est arrivé »

Auditorium Pablo Neruda

19h30

Vendredi 15/2

Interpellation élus CG : construction Réacteur ASTRID à Marcoule ?

Conseil Général

9h

Vendredi 15/2

Repas Assoc AZUR

CSCS Valdegour

12h ++

Vendredi 15 et samedi 16/2

Concerts Danielle Moralès

St Gilles et Médiat Marc Bernard

19h

17h

Samedi 16/2

Femmes en Noir pour la Palestine

Place horloge

11 à 12h

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Réunions - conférences et débats
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 22:55

 

 

NON  A  ASTRID

REACTEUR SURGENERATEUR

DANS LE GARD

 

Ce projet du CEA à MARCOULE relance la filière plutonium , filière coûteuse et particulièrement dangereuse.

Après TCHERNOBYL et FUKUSHIMA

Nous refusons le risque d’une catastrophe nucléaire

 

Rassemblement au

CONSEIL GENERAL DU GARD

VENDREDI 15 FEVRIER à 9H

Pour une interpellation Publique

à l’appel de structures associatives, syndicales et politiques.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Nucléaire
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 22:40

 

 

Par Okeanos

2 février 2013 - 13:38
(dernière modification le 2/02/2013 - 13:43)

 

Le conseil de l'Europe a publié hier l'article suivant sur les violences racistes en Grèce et le danger que celles-ci font porter à la démocratie.

 

Conseil de l'Europe

 

Athènes, 01/02/2013 -  « Les crimes racistes qui se multiplient en Grèce ne doivent plus rester impunis. Il est nécessaire que policiers, juges et procureurs connaissent bien, et appliquent, la législation en vigueur contre le racisme, notamment la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale, par laquelle la Grèce est liée », a déclaré Nils Muižnieks, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, à l’issue d’une visite de cinq jours en Grèce.

Entre octobre 2011 et décembre 2012, plus de 200 agressions racistes ont été recensées par le réseau d'observation de la violence raciste, dirigé par le HCR et la Commission nationale des droits de l'homme. « Ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. La mort d’un jeune travailleur pakistanais, tué à coups de couteau il y une quinzaine de jours à Athènes par deux individus (dont l’un a des liens avec le parti néonazi « Aube dorée »), a alarmé avec raison les autorités et a renforcé leur volonté de combattre et d’éradiquer le fléau des crimes racistes et des autres infractions motivées par la haine contre un groupe. »

« De nombreux responsables politiques grecs se rendent maintenant compte de la nécessité de condamner fermement, et de mettre hors d’état de nuire, toute personne ou organisation qui tient un discours de haine ou commet des infractions inspirées par la haine. Je salue la création, au sein de la police, de 70 unités de lutte contre le racisme, ainsi que la désignation, à Athènes, d’un procureur spécialisé dans les poursuites contre les auteurs d’actes racistes. Il reste toutefois à doter ces structures du personnel dont elles ont besoin et de prévoir une formation systématique aux droits de l'homme. En outre, j’exhorte le ministère de l’Ordre public à tout mettre en œuvre pour établir un mécanisme indépendant et efficace de plaintes contre la police, qui permettrait de renforcer la confiance de la population dans les forces de police. Un tel mécanisme est également nécessaire pour les gardes-côtes. »

« Les mesures gouvernementales de lutte contre le racisme doivent s’accompagner d’initiatives (par exemple, le conseil pour l’intégration des migrants créé par la ville d’Athènes) qui favorisent la participation politique et l’intégration de tous les migrants en situation régulière, et notamment de leurs enfants qui sont nés et vont à l’école en Grèce et considèrent la Grèce comme leur pays. La naturalisation devrait rester possible pour ces enfants », a ajouté le Commissaire.

Enfin, le Commissaire Muižnieks a insisté sur le rôle essentiel joué par les structures nationales des droits de l'homme, telles que l’Ombudsman et la Commission nationale des droits de l'homme, dans le contexte de la grave crise économique et sociale que traverse actuellement le pays. « La Grèce a besoin, maintenant plus que jamais, de structures de promotion et de protection des droits de l'homme solides et efficaces, qui soient en mesure d’aider l’Etat à combler les lacunes dans des domaines comme la formation systématique aux droits de l'homme des forces de l'ordre, des juges et des procureurs, ou la lutte contre les crimes motivés par la haine, qui passe aussi par l’étude du phénomène et le recensement des infractions correspondantes. »

Le Commissaire publiera prochainement un rapport sur sa visite.

Dans le cas ou vous souhaitez partager cet article, vous devez a minima copier également le texte ci-dessous (en conservant le lien) :
source : OkeaNews

Merci de votre compréhension.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Grèce
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 18:49

 

http://zad.nadir.org

 

dimanche 3 février 2013, par zadist

 


Aujourd’hui 3eme février l’occupation militaire dure depuis 71 jours (pour une opération débutée il y a 110 jours). Nos camarades sont emprisonnés depuis 67 jours pour l’un et 46 jours pour l’autre.

Nous tenons à vous rappeler que DEUX camarades de la lutte contre l’aéroport sont en ce moment en prison (et un troisième a été condamné à 6 mois avec mise à l’épreuve, c’est-à-dire qu’il risque d’être enfermé à un moment ou un autre).

Tout acte de solidarité est le bienvenu. Participer à la lutte contre l’aéroport et son monde en est un. Puis rester en contact avec les personnes incarcérées pour leur montrer notre soutien en est un autre, bien nécessaire pour rendre leur temps d’incarcération plus vivable et pour qu’ils n’oublient pas qu’ils ne sont pas tous seuls face à ce monde répressif. N’hésitez donc pas à leur écrire des LETTRES ou des cartes postales.

- En attendant une réponse de notre camarade en prison J. (depuis le 19 décembre) concernant la diffusion de son identité, nous vous proposons d’envoyer vos lettres de soutien et témoignages de solidarité a l’adresse indiquée ci dessous ; nous les lui ferons parvenir : Comité de soutien aux inculpé-e-s « Le Gué » 44220 Couëron

- Pour écrire à Cyril, enfermé depuis le 28 novembre, vous pouvez lui adresser vos courriers directement : Centre Pénitentiaire Quartier Maison d’Arrêt Cyril n° d’écrou 57360 rue de la Mainguais 44300 nantes

(d’autres infos sur comment soutenir les personnes incarcérées et autres inculpé-e-s ici)


Infos utiles pour venir ici

Point d’info permanent sur le campement "Hors Contrôle" établi le long de la D81 entre le lieu dit Les Domaines (la Vache-Rit) et la Rolandière. Si vous nous rejoignez sur la zone, voyez ici. attention : La permanence tenue au local de l’Acipa à Notre-Dame-des-Landes, est suspendue durant les jours à venir.

- équipe legale : 06 75 30 95 45 : à contacter uniquement si vous êtes témoins d’arrestation, si vous êtes arrêté-e-s, et après votre libération IMPORTANT : s’il vous plait lisez le texte "en cas d’interpellation" Et surtout, refusez les comparutions immédiates !
- Equipe médicale : contactable par mail : equipemediczad at riseup.net pour toute communication non-urgente. La street médic est joignable par téléphone uniquement lors de journées d’interventions militaires/policières sur la zone ou autres "moments chauds" au 07 60 26 42 14.
- Accueil "hors contrôle" : 06 32 98 78 36
- liste du matos à ramener (mise à jour le 02/01) : disponible ici
- Contact Presse de la Zad : 06 38 17 36 19

Si jamais le Site ne fonctionne pas, on continuera la-bas : http://lazad.noblogs.org/


Pour suivre les infos de la marche de Nice à NDDL : pour les rejoindre, illes partent tous les jours à 8h de la mairie de la ville où illes ont dormi, voir leur blog

enfin des infos précises sur l’arrivée de la marche de Nice

Soyons nombreusEs à les accueillir, à Nantes le 9 février et le 10 février pour la dernière étape

Bonne marche à tou-te-s, on vous attend pour tout savoir de vos aventures, rencontres, ...


l’action du jour

Et si on disait à Ouest France ce qu’on pense de leur article pourri d’hier ? http://www.ouest-france.fr/contact.php


Infos du jour

- 17h12 : on apprends que le journal de 13h de France 2 a fait un sujet sur la ferme de Bellevue avec réintroduction des animaux.

- les lectures du dimanche :
un article reprenant les arguments contre la construction de se satané aéroport sur agoravox
une thèse de plus de 200 pages sur "L’impact de l’aéroport Notre-Dame-Des-Landes sur le devenir des relations entre Nantes et Rennes : étude prospective à l’aide de la théorie des jeux" est lisible ici
la lettre d’un élu doutant de la pertinence d’être élu ... : L’élu EELV régional local Thierry Pradier livre les raison de sa démission de la vice-présidence de la commission finances
le communiqué des avocats de l’ACIPA concernant la demande d’annulation de l’arrêté de cessibilité

la sortie de "Détachez votre ceinture" livre collectif édité par Les éditions du Kyste pour le festival d’Angoulême http://www.detachezvosceintures.net/

- Notre Dame des Landes est toujours sur le qui-vive, un article du magazine Regards

- on rappelle à tous les constructeurs et constructrices motivé-e-s qu’à 10h demain matin, il y a un chantier pour finir la construction du sleeping à la Sécherie.
C’est un rdv festif pour hermaphrodites, on mange des crêpes avant de se mettre au boulot

Du mardi 12 février au mercredi 20 février 2013, 4 rencontres "Nantes Aujourd’hui, Demain, parlons en" sont organisées en présence de Patrick Rimbert, maire de Nantes. Ces rencontres, ouvertes à tous, ont lieu pour dresser le bilan des actions engagées par la municipalité et tracer les perspectives pour Nantes demain. Bonne idée pour poser plein de questions non ? les thèmes, dates et lieux ici

- Un poids-lourd nous amène du matos depuis la Dordogne
Il prendra la route aux alentours du 15 février, si vous êtes par-là ou sur la route et avait un super plan palette ou autre matériel à donner qui pourrait nous servir vous pouvez écrire un mail à cette adresse : bartabu at hotmail.fr ou appelle 06 60 15 02 75 ou 06 75 43 51 82
pour rappel : la liste de ce qui nous est utile est ici

- 13h10 : la ferme de Bellevue a été repeinte, meublée, des moutons et des poules sont venues l’occuper, il y a plein de monde et une bonne ambiance et les vaches devraient pas tarder à les rejoindre.
Pendant ce temps-là, les playmobiles plantés au carrefour de la Saulce sont toujours aussi fier de "leur dispositif" qui semble là uniquement pour emmerder les passants. Bon, faut bien justifier son insignifiance

- 12h15 : les flics sont comme d’habitude aux ardillères et à la saulce , ils font chiez et ne laisse pas passer sur la route.

- 10h : réveil d’après samedi soir... aujourd’hui, un troupeau arrive à Bellevue : vaches, moutons et poules sont attendus pour 12h : invitation à venir pique-niquer et fêter ça à Bellevue !

Lesrencontres et discussions avec le Wagon prévues initialement à la chataigne se passeront à Bellevue aussi.


Les rendez-vous du jour

3 février

- La Roche sur Yon : escale des marcheur-euse-s de Nice à partir de 18h

au café le « Ti West Coast »

138 rue Hubert Cailler

La Courtaisière

85000 La Roche-sur-Yon Partis de Nice à pied pour soutenir les opposants à l’aéroport,

ils font une escale à La Roche-sur-Yon !

Les militants yonnais du Comité de Lutte contre l’Aéroport et son Monde

(CLAM 85) t’invitent à cette soirée de soutien.

L’apéro-concert sera animé par Les Copains des Bois.

Des stands t’informeront sur la ZAD, tu pourras voir un film

… Et il y aura même de la soupe au potiron !

Entrée : prix libre

Les sous récoltés seront reversés pour aider les occupants de la ZAD

Infos : marche.nddl.nicenantes.overblog.com

- St-Georges-Sur-Loire : passage de la Marche d’Angers à Notre-Dame

contre le projet d’Ayrault-port départ 10h00 Place de la Mairie arrivée vers 17h00 à Varades (21km)

A l’initiative d’opposants/opposantes au projet d’Ayrault-port une marche entre Angers et la ZAD (à NDDL) est organisée à partir de ce week-end. L’objectif est d’arriver à peu près en même temps que la marche entre Nice et la ZAD (8/02). Elle est en solidarité avec les occupants/occupantes de la ZAD, pour l’abandon du projet, contre les violences et aussi une marche de convergence des luttes !

- Souche : soirée projection

dans le bistrot de La Souche (07380) Projection du film "Notre Dame des Landes : Au coeur de la lutte"

RDV des collectifs, quotidiens ou réguliers

Localement

- Notre Dame des Landes, à partir de 9h : permanence sur la place de la poste (local des Syndicats - angle opposé à la Mairie) pour déplacement sur la zone
- Nantes, à partir de 10h : vigie citoyenne au Pont Morand ; à 19h à présent un soir sur deux : rassemblement devant la préfecture

Partout ailleurs (par ordre alphabétique)

- Angers : Point information, tous les jours sauf weekend, de 17h30 à 19h30, Place du Ralliement
- Bordeaux Le comité se réunit tous les mardis à 19h30 à la flèche Saint-Michel (pour ensuite aller vers un lieu de réunion qui change tout le temps et est défini sur le moment).
- Brest AG du comité de soutien brestois tous les mercredis à 20h30, le lieu pouvant changer, voir sur le blog http://comitebrestoisdesoutienanotr...
- Blois de 18 à 19 h chaque mardi au Liber’thés, rue Wilson à Blois
- Clermond-Ferrand : tous les mardi à 18h à l’hotel des vil-e-s au 55 avenue de l’union soviétique 63000 Clermont Ferrand.
- Concarneau : Réunion chaque jeudi à 18h, à la maison des associations, derrière les Halles
- Cran-Gevrier :Réunion du comité de soutien zone à défendre 74 tous les lundis depuis le 12 Novembre à 18HOO à l’Alterlocal 3 chemin des grèves 74960 Cran-Gevrier
- Châteaubriant Rassemblement hebdomadaire du collectif de Châteaubriant contre le projet d’aéroport de Notre dame des Landes chaque vendredi à 18h30 devant la mairie ;
- Grenoble : réunion du comité tous les mardi à 18h30 à Antigone. AG du comité, ateliers collectifs et préparation des actions
- Laval : tous les lundis à 18h30, réunion du collectif mayennais contre le projet d’aéroport à la maison de quartier des Pommeraies (rue des grands carrés).
- Livradois-Forez : RDV les 1er jeudi du mois sur le marché
- Marseille : Réunions régulières chaque mardi au "Tableau Noir" 60-64 rue Saint- Savournin 13004 Marseille à 19h. http://notrezaddelagarde.noblogs.org/
- Montpellier : Par ailleurs, le collectif se réunit tous les jeudi à 19h au squat Le kalaj.
- Nice : RDV tous les samedis 10h à un des marchés niçois. Prochain samedi 1er décembre : la libération RDV devant le jardin de la villatiole
- Paris : rdv hebdomadaire du collectif. Tous les mardis, à 18h30 pour les commissions, à 20h pour l’assemblée, au Transfo, 57, avenue de la République, à Bagnolet (metro Gallieni ou Robespierre). Contact : collectifnddlparisidf@riseup.net ou là : http://nddl-paris.effraie.org
- Ploermel : comité de soutien du pays de Ploërmel réunion un jeudi sur deux à 20h30 à Augan dans une salle derrière la maire contact : cdsplo@riseup.net
- Poitiers : Un jeudi sur 2 à partit du 3 janvier 2013, réu à 18h à la maison de la solidarité (rue du pigeon blanc)
- Pontivy : à partir du samedi 26/01 rassemblement hebdomadaire chaque samedi 15h00 place du Martray.
- Quimper : réunion tous les jeudis soirs à 18 h, 21 rue Pen ar Steir. collecte de provisions pour les zadistes les vendredis soirs de 18 à 20 h au même local tous les samedis matins, construction de cabanes sur la place Terre aux Ducs, Quimper
- Rennes, tous les lundis à 19h30 une réunion aura lieu à la Maison de la Grève (37, rue legraverend) pour informer sur ce qui se passe à la zad et penser ensemble ce que nous pouvons faire depuis Rennes (ravitaillement, organisation des allers-et-venues, actions, etc.). Tous ceux qui sont intéressés, qu’ils soient organisés en collectif ou pas, sont les bienvenus ! et chaque Vendredi à 18H00 : dans tous les cas, rassemblement à 18h00 place de la Mairie.
- Rezé : le Collectif Rezéen Antiaéroport se réunit tous les mercredis de 18h à 20h au Canon à Pat, 51 rue Alsace Lorraine 44400 Rezé.
- Rouen : tous les mardis soir à 19h à FLVM 192 rue Eau de Robec, suivi d’un repas végétarien à prix libre rdv à 17h30 pour faire à manger. Le blog de zaddarouen ici
- Saint-Etienne : Réunion le mercredi à 19h00, au bar l’Excuse au 38 rue de la Résistance (mais cela peut changer).
- Toulouse : AG tous les Mercredi à 19H au SLOLI à Toulouse
- Vannes  : changement de rdv : le rythme de réunions est devenu le suivant : RDV les 1ers et 3èmes lundis de chaque mois, à partir de 20h30 au café l’Eloge de la lenteur (16 rue Chateaubriand) à Vannes. Ce n’est plus tous les lundis. Le collectif a désormais un blog : http://collectif-pays-de-vannes-opp...
- Villefranche de Lauragais  : Tout les vendredi 9h30-12h au marché Permanence collecte de matériel à destination de la ZAD (voir ci-joint)
- Villefranche de Rouergue : réunion tous les 4ème vendredi du mois à 18 H au bar associatif les Hauts Parleurs 34 rue Alibert à Villefranche de Rouergue et tous les jeudi matin sur le marché de Villefranche de Rouergue. Contact : nddl.villefranche @ laposte.net
- le comité nddl22 de Saint Brieuc se réunit chaque jeudi soir à partir de 20h30 au local de la confédération paysanne, 93 boulevard Edouard Prigen

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22