Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 23:03

            Environ 25 personnes ont assisté à cette réunion Place de la Maison Carrée à Nîmes de 19h à 21h avec trois nouveaux venus et trois personnes du mouvement des Indignés d'Arles.

 

            Vincent est chargé de lire l'ordre du jour lequel sera suivi de propositions et de débats.

 

1          Retour sur l'action dans les banques

2          Brocante 2 juillet

3          Marches

4          Charte

5          Diverses actions

 

            Pour se présenter, Lester nouveau venu explique qu'il est indigné depuis quarante ans (!), ayant vécu son enfance sous la dictature vénézuélienne où un seul parti était autorisé. Il exprime son avis sur la situation en France en montrant qu'il n'existe actuellement non pas une démocratie mais plutôt une oligarchie. Laquelle est de plus en plus oppressante avec des lois votées mais non respectées voire contournées et modifiées sans vote. Il indique aussi qu'il n'existe pas de résistance sans risque et qu'il faudra songer à se défendre quand les choses prendront de l'ampleur et que les forces de l'ordre interviendront.

            Il propose 1) d'aller au Pôle emploi pour tracter et inciter les demandeurs d'emploi à rejoindre le mouvement, 2) de participer activement aux conseils municipaux qui sont ouverts à tous.

            Il est évoqué un commencement de récupération par des politiques des idées des Indignés dans un but électoraliste. Le danger est de neutraliser ainsi le mouvement en créant une confusion dans l'esprit des gens.

            Tout en stigmatisant la montée du Front National et des idées extrêmes en l'absence d'une réelle politique, Lester demande « comment devenir un danger pour l'état ? » Par le nombre de personnes qui se réunissent et agissent, répond-t-on mais également par une politisation du mouvement et la nomination de représentants. Prendre le pouvoir par le vote.

 

            1/ L'action dans les banques est saluée et les personnes d'Arles exposent les actions qu'ils ont menées dans leur ville (chansons, crieur public, etc) ainsi que celles qu'ils comptent mener (théâtre de rue parodique par ex). L'un d'eux parle également de leur intérêt pour une monnaie sociale évitant toute spéculation (cercle vertueux).

            2/ Le mouvement nîmois des Indignés est inscrit pour la brocante du samedi 2 juillet au Mont Duplan et une autre est  prévue pour le 10 juillet Place Saint Charles. Les participants semblent assez nombreux et généreux donc un beau résultat est escompté.

            3/ Retour sur les marches. Avec celle partant de Madrid le 24 juillet pour arriver à Bruxelles le 17 septembre via Bordeaux, Paris et celle partant de Marseille le 14 juillet pour arriver à Paris le 14 août via Cavaillon, Orange. Il est proposé d'étudier la participation des Nîmois pour rejoindre l'une ou l'autre des marches. Il faut également savoir si les deux marches se rejoindront ou non. Une page Wikipedia existe, à lire donc.

Une marche européenne est prévue le 15 octobre, à voir également.

            4/ Vincent lit la charte des Indignés de Nîmes (voir blog) qui sera remaniée jusqu'à aboutissement du texte et présente à chaque ordre du jour. Personne ne propose de remaniement mais quelqu'un évoque la difficulté de finaliser un texte qui satisfasse tout le monde en raison d'interprétation des mots parfois différente. La boîte à idées peut servir à d'autres propositions et il également possible via email de corriger le texte (remarques en couleur) et de soumettre ainsi ses idées.

Une commission existe (chargée du tri des propositions), tout le monde peut en faire partie. L'objectif est de parvenir à un manifeste clair et concis.

            5/ Vincent parle de l'action organisée à Nîmes le jeudi 7 juillet contre le nucléaire qui fonctionnera sur le principe des «flash mob» où au coup de sifflet les militants disséminés dans la foule s'allongeront sur le sol. Des textes seront diffusés par haut-parleur. Les endroits seront variés ainsi que les moments d'intervention. Les Arlésiens devraient participer. Tout le monde est le bienvenu. L'idée est également de créer un collectif Nîmois contre le nucléaire.       

 

            Points divers

           

            Des ateliers sont prévus le mercredi et le prochain aura lieu le 29 juin à 17h avec pour thème la chanson Hécatombe de Brassens.

            Un repas sans débat devrait être organisé chaque samedi soir.

            Il est proposé de réunir la commission de rédaction des tracts afin d'améliorer ceux existants et en créer de nouveaux.

            Notons pour finir la venue d'animateurs qui sont venus discuter quelques minutes à l'occasion d'un tournage à Nîmes pour une émission de télévision de grande écoute.

Repost 0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 22:16

Évaluation citoyenne des banques :
quid de la transparence ?

 

Paris, le 28 juin 2011 – A l'occasion du dernier G20 finance, en avril dernier, Les Amis de la Terre France et ATTAC France ont lancé leur campagne commune  « A nous les banques ! ». Cette campagne s’ouvrait par un mois d’évaluation citoyenne des banques  afin de mieux cerner l'impact économique, social et environnemental de leurs activités. Début juin, huit des dix banques interrogées ont répondu au questionnaire qui leur avait été adressé, seuls les groupes BPCE et Crédit Mutuel-CIC n'ont rien envoyé. ATTAC et Les Amis de la Terre publient aujourd'hui un premier rapport d'étape, analysant la transparence des différentes banques au vu de leurs réponses. Un deuxième rapport sera présenté en septembre.

 

C'est un premier succès pour la campagne « A nous les banques ! » : ce fort taux de réponse indique que les banques françaises sont conscientes du risque qu'il y a aujourd'hui à s'abriter derrière le secret des affaires ou de la concurrence pour refuser la transparence vis-à-vis des acteurs sociaux extérieurs au système financier. Les banques - sauf exceptions regrettables - ont compris qu'elles doivent commencer à rendre des comptes à la société. Elles devront en rendre sans cesse davantage.

Dans un premier le rapport d'étape publié aujourd'hui, intitulé "Les banques sont-elles transparentes ?"[1], Les Amis de la Terre et ATTAC notent les banques sur leur degré de transparence ou d'opacité face aux questions qui leur ont été posées. Il s'agit pour le moment de les évaluer non pas sur ce qu'elles font, mais sur leur volonté de le dire ou de le cacher. En effet, la transparence est un premier pas non suffisant mais indispensable : c'est en décryptant finement et collectivement les dérives actuelles des banques que nous avancerons vers la formulation d'alternatives

Dans ce premier classement, la palme est attribuée au Crédit Coopératif qui fait un sans-faute en répondant précisément à chacune des questions, suivi de près par La Nef, tandis que le bonnet d'âne revient aux groupes BPCE et Crédit Mutuel-CIC qui n'ont à ce jour envoyé aucune réponse au questionnaire. Thomas Coutrot, co-président d'ATTAC, souligne : « La transparence des banques mutualistes et coopératives est extraordinairement variable : quasi totale pour le Crédit Coopératif et la Nef, correcte pour le Crédit Agricole, très faible (et même nulle en ce qui concerne notre questionnaire) pour BPCE et le Crédit Mutuel. Cela met à mal l'idée qu'il existerait une « économie sociale et solidaire » définie par ses statuts, dont les membres auraient des comportements similaires. »

Par ailleurs, on note que les différences entre établissements se jouent surtout sur la qualité des réponses apportées, et qu'il y a clairement des thèmes qui sont plus sensibles que d'autres. Juliette Renaud, chargée de campagne sur la Responsabilité des acteurs financiers aux Amis de la Terre, commente : « Les banques cherchent à éluder certaines problématiques, avec des réponses évasives ou ne correspondant tout simplement pas à la question posée. Ainsi, pour la plupart, on sent un certain malaise sur des enjeux tels que les paradis fiscaux, les crédits revolving, le financement de projets aux lourds impacts sociaux et environnementaux ou encore la participation des parties prenantes à la définition des politiques de crédit. »

La campagne d'ATTAC et des Amis de la Terre, lancée le 14 avril 2011 [2], avait mobilisé un grand nombre de militants et de citoyens qui ont organisé des actions de rue dans plusieurs de villes de France [3], devant les agences bancaires. Ces interpellations au niveau local ont sans aucun doute renforcé la pression sur les directions générales des banques.

Les Amis de la Terre et ATTAC publieront un second rapport en septembre 2011 sur les réponses des banques, cette fois-ci pour porter un jugement sur les pratiques retracées par ces réponses. Ce sera l'occasion de voir si les banques les plus transparentes sont aussi les plus vertueuses.

 

Contacts presse :

Thomas Coutrot, Attac France, 06 24 56 79 32
Caroline Prak, Les Amis de la Terre, 06 86 41 53 43 – 01 48 51 18 96


 

[1] Télécharger le rapport : http://www.france.attac.org/sites/default/files/rapport_banques_transparentes.pdf 

[2] Communiqué de presse du 14 avril 2011 : http://www.amisdelaterre.org/Face-a-la-demission-du-G20-Attac.html

[3] Quelques exemples d'actions : http://www.amisdelaterre.org/Actions-des-Amis-de-la-Terre-sur.html et http://www.france.attac.org/a-nous-les-banques (rubrique multimedia)

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les Actions
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 22:14


COLLECTIF VIGANAIS
« GAZ DE SCHISTE, C'EST PAS FINI »

Mobilisation citoyenne
Soutien aux élus
14h00 -- 22h00
Stand du collectif et animation le matin sur le marché
*****
La situation actuelle et l'état des mobilisations

en France et en Europe ? Les perspectives.

Avec : José Bové (député européen), Vincent Espagne (membre du collectif

de Lodève), un membre du collectif viganais et du collectif ardéchois.

*****

Les maires parlent aux maires

Des élus ayant pris des arrêtés d'interdiction d'exploitation du gaz de

schiste, et maintenant attaqués au Tribunal Administratif par une

compagnie pétrolière Texane, débattront avec vous et avec des élus du pays

viganais de leur action. Avec la présence d'élus ardéchois et de Mme

Boussac, maire de Bonnevaux dans le Gard.

*****

Forum associatif et citoyen

Discussion débat-public autour des gaz de schiste, les conséquences

environnementales, la politique énergétique et la démocratie, les 
alternatives.

Avec la participation d'associations locales

*****

Concert, animations toute la journée, stands des collectifs locaux et

stands associatifs, buvette, petite restauration, salon de thé.

Le soir, grand pique-nique citoyen, repas tiré du sac.

message,

Un seul message, une seule banderole :

« Non au gaz de schiste »


_Les horaires détaillés que vous attendiez tous et qui seront affichés 
sur place :_
Toute la matinée, stand sur le marché et intervention(s) de la 
Batucada Ganges Bang

 14 h à 15 h 30, parc des Châtaigniers : La situation actuelle... les 
perspectives, José Bové, Vincent Espagne, collectif viganais...
16 h à 17 h 30, Auditorium du lycée : Les maires parlent aux maires, 
débat public avec des élu(e)s assigné(e)s en justice par l'entreprise 
Schuepbach Energy.
16 h - 18 h... parc des Châtaigniers : Forum associatif et citoyen, 
animé par C. Sunt.
(sous réserve, projection de films "Gasland" court, et un reportage sur 
Theo Colborn )
19 h à 22 h : Parc des Châtaigniers : concerts
* Les guerriers de l'Arc en Ciel avec la chorale du collectif pour la 
chanson GDS
* Le Dixie Gang (Jazz New Orleans)
* Christine Mas (Autrice-compositrice)
* Mooun (Pop Rock bilingue)
(à confirmer : bal musettes pour clore)
à un moment à préciser : Serge Valentin, conteur intercalé.

Durant l'après-midi, un espace destiné aux enfants sera animé par des 
guerriers de l'Arc en Ciel, qui sont preneurs si vous voulez participer 
à l'animation de cet espace, ou si vous pouvez apporter des jeux. 
*contact espace enfants :rdevolution@no-log.org 
<mailto:rdevolution@no-log.org>*

Buvette : vente d'alcool limitée à la fourchette 19h-21h30

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les Actions
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 22:06
Éthique . Les Amis de la Terre et Attac publient aujourd’hui une enquête mettant à mal les politiques de transparence des établissements bancaires.
PAR CHRISTIAN LOSSON
Les banques ont une conception relative de la transparence. C’est le bilan que dressent deux associations (les Amis de la Terre et Attac) après avoir interrogé dix d’entre elles sur leur impact économique, social et environnemental. «Mais si on les pousse, les banques commencent à comprendre qu’elles doivent rendre des comptes à la société,note Thomas Coutrot, coprésident d’Attac. Elles devront en rendre sans cesse davantage si on maintient la pression.»
Surprise. L’évaluation, que les deux ONG vont rendre publique aujourd’hui et que Libération s’est procurée, est intitulée «Les banques sont-elles transparentes ?» Elle tient de la déclinaison de la campagne commune «A nous les banques !» lancée le 14 avril lors du G20 finances. Elle se base sur un questionnaire à thèmes multiples (spéculation, stratégie clientèle, relations avec les salariés, impact social et environnemental).
Idée, résumée ainsi par le rapport : «Les évaluer non pas sur ce qu’elles font, mais sur leur volonté de le dire ou de le cacher.» Huit banques sur dix ont répondu (1). Avec 46 points sur 46, le Crédit coopératif cartonne. La Nef suit (42). Les grandes banques sont plus (HSBC ou Crédit agricole) ou moins (BNP Paribas, Société générale) tentées de jouer le jeu. Et surprise, BPCE et le Crédit mutuel n’ont pas répondu. «La première attend toujours la validation de la direction, la seconde a pour politique de ne jamais répondre à ce genre de questionnaires», note Juliette Renaud, chargée de campagne «finance privée» aux Amis de la Terre.«La transparence des banques mutualistes et coopératives est variable : quasi totale pour le Crédit coopératif et la Nef, correcte pour le Crédit agricole, nulle pour BPCE et le Crédit mutuel, qui refusent le dialogue avec les ONG», résume Thomas Coutrot. De quoi écorner, dit-il, la croyance dans une «économie sociale et solidaire définie par ses seuls statuts, dont les membres auraient des comportements similaires».
Floues. Si les banques jouent en grande partie le jeu de la transparence formelle, elles restent souvent très floues sur certains secteurs jugés sensibles, où l’opacité demeure la règle. «Les banques cherchent à éluder des problématiques, avec des réponses évasives ou ne correspondant tout simplement pas à la question posée, raconte Juliette Renaud. Il y a un certain malaise sur des enjeux tels que les paradis fiscaux, les crédits revolving. Et surtout le financement de projets aux impacts sociaux et environnementaux, où aucune banque concernée ne répond à la question. Elles n’ont aucun principe contraignant.»
Les Amis de la Terre et Attac publieront un second rapport d’étape en septembre, après avoir demandé de nouvelles précisions. En s’attachant au fond des réponses, et non pas à leur forme : un décryptage sur leurs pratiques. L’occasion, estiment les associations, de voir si les banques les plus transparentes sont aussi les plus vertueuses.
(1) Questions et réponses sur le site www.france.attac.org.
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les Actions
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 21:59

 

Il arrive parfois que l'actualité  croise  les projets élaborés antérieurement  
C'est le cas pour le programme des Rencontres estivales organisées par l'Association Abraham  Mazel qui interrogent la démocratie sous le titre « Qu'est-ce que la Démocratie ? ». Cette réflexion avait été préparée bien avant le « Printemps arabe » ou même le mouvement des « Indignés » qui à Paris, Montpellier, Nice … réclament  la « Démocratie réelle maintenant ».
Cette interrogation sera poursuivie, par l'Association Abraham Mazel,  tout au long de l'année 2011-2012.
Pendant les trois jours (1,2,3 juillet) de cet été, et comme première approche, ce sont des historiens, philosophes, musiciens, théologiens, essayistes qui viendront à la rencontre du public cévenol pour évoquer ce thème, avec en toile de fond les événements actuels.
Une façon de mieux comprendre le présent.
Toutes ces rencontres, à la Maison Mazel de Falguières Saint Jean du Gard
sont libres d'entrée et gratuite.
Jacques Verseil.

Un copinage de l':
Association La Belle Cause

Penser global, agir local

labellecause@yahoo.fr <mailto:labellecause@yahoo.fr>

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les Actions
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 21:56

 

Nos besoins énergétiques quand l’heure est au gaspillage :

Nos besoins énergétiques ne cessent de croître : informatique, électroménager de plus en plus varié, chauffage, climatisation...Depuis les années 70 de nouveaux besoins ont été fabriqués de toute pièces par les marchés afin d’écouler les surplus de production énergétique, notamment celle issue du nucléaire.

Le gaspillage dans les lieux publics est considérable : éclairage des rues, des zones commerciales et industrielles, des bureaux. Les bâtiments ne sont conçus ni pour se protéger du froid ni de la chaleur.

Les transports, privilégiant les autoroutes, les TGV et l’avion sont inadaptés aux besoins réels des personnes.

Les plus grands gaspilleurs restent cependant l’industrie et l’agriculture.

L’organisation actuelle du commerce mondial mobilise d’énormes ressources dans la fabrication, le transport et la gestion des déchets générés par la production d’objets à l’obsolescence programmée, à la fois parce qu’ils sont conçus pour ne pas durer mais aussi parce qu’il faut les renouveler sans cesse pour stimuler le désir de consommation effréné qui est la condition de l’expansion de la société industrielle et marchande.

Nous avons investi massivement dans des pays comme la Chine où les rendements énergétiques sont catastrophiques et où le faible coût de la main d’œuvre compense plus que largement les dépenses supplémentaires d’énergie.

L’agriculture mécanisée, grosse consommatrice de produits dérivés du pétrole (gas-oil, plastiques, pesticides…), tout en épuisant les sols gaspille l’énergie dans le transport des produits, le chauffage des serres, la transformation industrielles des aliments.

Pour résumer on nous demande d’éteindre quelques ampoules et on nous incite à prendre l’avion pour aller passer un week-end aux quatre coins du monde.

 

Doit-on continuer dans ce sens ?

Une réflexion collective et un débat public doivent avoir lieu pour arrêter ce gaspillage. Et pourquoi pas, à l’heure où les ressources énergétiques s’épuisent les étendre à une redéfinition de nos besoins ? Nous ne devons pas sous ce prétexte continuer à utiliser et à développer des énergies dangereuses et nuisibles comme le nucléaire où les gaz de schistes simplement pour satisfaire la loi du marché et les profits des multinationales bien cotées en bourse.

C’est dans l’opacité la plus totale, sans débat public, que sont décidées les grandes orientations qui conditionneront notre futur. Nous sommes sommés de consommer toujours plus et maintenu dans l’aveuglement le plus total quand aux conséquences de ces choix.

Il n’est jamais question de remettre sérieusement en cause un mode de production et l’organisation de la société, comme ils disent : un mode de vie non négociable, sans autre alternatives.

Toute nouvelle source d’énergie est conçue comme énergie additionnelle et non pas de substitution à d’autres polluante et dangereuse. C’est le cas des gaz de schistes mais aussi du nucléaire. Dans ce cas précis, le débat n’est pas faut-il oui ou non arrêter les réacteurs nucléaires. Ils vont tous devenir trop vieux, il faudra tous les démanteler et donc la question réelle est : faut-il en reconstruire ?

 

Les solutions alternatives ?

Eolien, solaire… dans les conditions actuelles ne resteront que des paravents pour cacher l’essentiel, le fait que nous dépendrons toujours du nucléaire pour produire notre électricité et que cette technologie est à terme catastrophique et ruineuse. Au niveau actuel des besoins ces énergies ne peuvent prétendre les couvrir que de manière anecdotique et marginale.

L’alternative est donc massivement dans les économies d’énergies et la remise en cause d’un système qui court à sa ruine et à notre perte.

La production doit être gérée localement, déterminée par les ressources locales pour réduire les coûts exorbitants liés aux transports. Nous devons réorganiser les territoires, l’urbanisme, les transports, l’habitat. Nous devons également privilégier les installations collectives par rapport à celles servant uniquement à des fins individuelles. Ce sont des enjeux dont nous devons nous emparer au plan local, tous ensemble.

Nous devrons donc réviser nos modes de vie et de consommation, ce qui n’est pas un retour à la bougie mais une avancée vers un monde plus sobre et plus sain pour la vie en général.

 

Quel type d’énergie voulons nous ?

Une énergie non polluante, respectueuse de l’environnement, de la santé humaine, accessible à tous selon leurs besoins. Nous voulons des technologies simples dont la maîtrise et la compréhension peut être à la portée de tout un chacun. Nous ne voulons plus reporter sur les épaules des générations futures la gestion des conséquences désastreuses du gaspillage et de la gestion à court terme, déterminée par le profit immédiat de quelques uns au détriment de tous. Les compagnies privées ne doivent plus gérer des ressources qui sont le bien commun.

Nous voulons enfin la transparence pour pouvoir décider de ce qui nous concerne et de l’avenir de nos enfants.

 

Les gouvernements, les banques, les marchés ont trop décidé à notre place.

Reprenons nos énergies en main !

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 21:54

Une quinzaine de présents.

David (je crois, pardon j'ai pas retenu), qui agit sur Facebook et vient de nous rejoindre nous parle de l'action Facebook, la Marche des Indignés qui doit partir de Marseille le 14.07 vers Paris et devrait se joindre à la marche des Espagnols qui monte sur Bruxelles.Il se propose de relayer sur Facebook, où il y a de très nombreux Indignés, le blog des Indignés de Nîmes et les info de Réelle Démocratie.Il doit aussi relayer dans l'autre sens!

Devant la multitudes d'initiatives diverses il paraît  important de se coordonner. Les initiatives locales et diverses, telle que la notre doivent garder leur autonomie mais s'efforcer de se connecter pour un mouvement international. Il faut agir sur tous les tableaux. On va y travailler.
Philippe est volontaire pour essayer d'aider à la gestion du blog de réelle démocratie. Cath est notre correspondante avec ce blog mais a pour l'instant des problèmes de connections, il lui faut attendre 2-3 jours pour récupérer sa ligne.

Nous sommes un peu dans la confusion: essaye t-on de se joindre à la marche des Marseillais où monte t-on directement à Paris en bus? Il faut se rapprocher de Arles, Alès, Montpellier...pour essayer de louer un bus. La fille de Marleen a un permis "Transports en commun", on va voir si elle est disponible.

Il y a une demande d'action, de la part des Grecs qui commencent leur 4° grève générale le 28 et 29 Mai. Il faut décider ce que l'on peut faire, c'est ce soir et demain.

Nous avons une proposition d'impression de tracts par Olivier qui travaille dans une imprimerie. On lui envoie le fichier de l'affiche explicative, il doit en tirer environ 500 sous forme de tracts pour dimanche.
Il reste des tracts, dits "de Martin", peut-être faudrait-il en tirer d'autres, ainsi que des tracts explicatifs du mouvement Grecs.

On attends les Arlésien ce soir.

Une nouvelle action brocante, à Richelieu, va se monter. Que tous ceux qui ont des choses à bazarder commencent à les regrouper. Alain nous inscrit, Marleen est volontaire pour tenir le stand, il faut d'autres personnes. Le camion de Vincent est disponible, même si Vincent n'est pas sûr d'être là.

Une nouvelle action banque est prévue, en essayant de mieux cibler nos "victimes". Se renseigner sur les banques qui écrasent la Grèce, qui trafiquent dans les paradis fiscaux, qui financent les marchands de canons et le nucléaire etc...Ayons des arguments et tapons là où ça peut faire mal!

Propositions pour l'ordre du jour de ce soir:
(D'après les diverses imprécisions de ce compte rendu et les idées évoquées hors assemblées, en conversation informelles)

1.Mettre au point les diverses actions
banque
brocante
Marches
Il reste pas mal de choses à régler...

2. Se mettre un minimum d'accord sur le sens de nos actions:
continuer les commissions "Charte" et "Energies", en discuter.Nous avons deux propositions de texte sur la charte, sur l'énergie, qui sont à débattre. Il faut avancer sur ces sujets. Je met en pièce jointes ce que j'ai pu retrouver des propositions. C'est le résultat des commissions et il faut s'en servir comme base de discussions, approfondir.

3.Élargissement du combat:
soutien aux actions anti-nuke
soutien aux "anti-schistes" et surtout aux journées pour une transition énergétique.

4.Mode de fonctionnement des Assemblées
Une critique justifiée: l'ordre du jour n'est pas discuté. Donc il faut, en début d'assemblée lire les propositions déjà faites et rajouter celle qui sont proposées par les présents. Le faire rapidement et sans en débattre sur le fond mais sur la nécessité d'en parler ce jour, puis les reprendre dans l'ordre logique si possible. Les propositions peuvent se faire sur place mais aussi sur le mail, si on peut relever les derniers messages avant d'aller à l'assemblée.

Rajoutez ce que vous voulez...

Repost 0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 21:46

Compte rendu action brocante 26 Juin 2011.

 

Arrivée avec Vincent après une bonne nuit blanche. Aussitôt arrivés sur la place, aussitôt déballé et aussitôt les premières ventes. Quand on dit que tout peut être vendu, moi je vous dis que c’est là que les mots prennent tout leur sens. On a vendu de un petit peu de tout et à petit prix aussi, il n’y a pas de sous métiers, il n’y a que des métiers à sous. (Lol !!)

 

Un petit capital a pu être constitué grâce à ce marché aux puces pour notre mouvement, alors on lâche rien, qu’on se le dise !!!

 

Vers 9h30, notre soleil est arrivé avec des crêpes et bien sûr le café. Ahhhhaa ! Si je pouvait me marier avec !!! (MdR) !!! Quelle belle brochette, Vincent, Joëlle et Jonathann. Des personnes que tout oppose dans la vie mais, tous ensemble main dans la main, qui sans ce mouvement peut-être n’y aurait-il jamais eu d’échanges, de regards, de paroles, de rires et de sourires, être simplement là pour une chose.

Réelle démocratie ce n’est pas seulement un mouvement qui s’est crée, ce sont des liens, une famille, des amis, la vie. Je dirais même alors : les casaniers ouvrez vos portes car la vie réelle démarre au seuil de votre porte et ce n’est pas qu’un mouvement, ce sont des gens comme vous et moi, avec plus ou moins de problèmes, mais avec un ras le bol !!!Indignez vous !!!

 

Et pour les brocantes, je vous le redis, pour ma part c’est à refaire.

 

Je lâche rien, tu lâche rien, il lâche rien, on lâche rien, vous lâchez rien, nous lâchons rien parce que… ils lâchent rien.

Repost 0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 21:42

Ce soir à 17h a eu lieu la première réunion nationale (30/40 personnes) par tchat (1ière tentative de coordination nationale, voir européenne). Les discutions ayant commencé en réalité bien plus tôt  et finit au environ de 19h et quelques il faut trier...vous trouverez la copie du log (à remette en forme) sur "réelle démocratie wiki " à cette adresse: http://wiki.reelledemocratie.fr/index.php/R%C3%A9unions_IRC/26_Juin_2011/log 

Une réunion hebdomadaire est prévue tous les dimanches à 17h


PS: Avez vous enttendu parlé de robin des banques qui après avoir fait un casse dans une banque en à fait don aux indigné(e)s ?

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les Actions
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 21:38

 

A peine 10 personnes présentes.

idées lancées :

- faire les assemblées 1-2-3 ? jours par semaine à la place St Charles

- marquer les billets de banque (voir les pièces de monnaie) d'une indication faisant remarquer le mouvement des indignés.

- participer d'une façon ou d'une autre à la marche pacifique Madrid-Bruxelles, départ 27/07 arrivée 17/09.

- participer à la journée des indignés le 14/07 à Paris. Louer un car ? Voir avec nos "voisins" (Arles, Avignon, Montpellier, Ales) ?

Mardi nous recevons nos amis d'Arles. Venez nombreux !
Repost 0

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22