Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 11:10

MarchestoBrussels - August 17, 8:47 PM

Marcha Mediterránea llega/arrivée a Perthus #marchabruselas #walktobrussels

Les marcheurs venant de Barcelone sont arrivé à Perthus.
Ils ont contacté Madame le maire (Mr Claude Picas), leur expliquant qu'ils étaient ni syndicalistes ni membres d’un parti politique, etc.…
Et le maire leur a proposé une aire de jeux à 100m d’un gymnase pour camper. Il leur a ouvert les douches publiques de sorte qu'ils peuvent se laver.
Demain, à Perpignan, un camion de soutien logistique et les gens de Le Boulou sont prêt à les recevoir !
(J’espère que je n’ai pas trop mal traduit ! )
(Site de la ville du Perthus : http://www.le-perthus.com/. Vous pouvez en page contact remercier M. Le Maire et la municipalité pour leur acceuil)

 

Marcha Mediterránea al llegar a Le Perthus se ha dirigido directamente al Alcalde de Le Perthus explicándole que no eran ningún sindicato ni partido, las intenciones de la marcha.. etc y el Alcalde de le Perthus muy amablemente les ha cedido para acampar un parque infantil a 100m. del Ayuntamiento y les ha abierto las duchas públicas GRATUITAMENTE para que puedan asearse, en principio baja un camión de Perpignan para apoyo logístico y la gente de LE BOULOU ya está preparada para recibirles mañana en cuanto la marcha Mediterránea llegue.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les marches des indignés vers Bruxelles
commenter cet article
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 13:08
Expéditeur: Florent Paris <convergence.france@gmail.com>
Date: 17 août 2011 03:03:13 HAEC
Destinataire: undisclosed-recipients:;
Objet: Résumé de ce jour+liens sur les marches

Voici pour le moment les seules dates validés et sûres.

Marches partant de Barcelonne :

Arrivée à la Jonquera le 17/08 soit aujourd'hui !
pour le reste de la marche j'attends les mises à jour.


Marches partant de Madrid:

Aujourd'hui : Arrivée Bayonne
18/08: Jour de repos
19/08: Arrivée Tyrosse
20/08: Arrivée Dax
21/08: Arrivée Levignacq
22/08: Arrivée Pontenx Les Forges
23/08: Arrivée Sanguinet - Sillac
24/08: Arrivée Le Barp
25/08: Arrivée Leognan
26/08: Arrivée Bordeaux


Rappel les liens utiles :


Voici les mailing lists des marches
  • walktoparis17s@lists.takethesquare.net
  • walktobrussels@lists.takethesquare.net
  • convergence.france@gmail.com (pour la coordination de tous les contacts de France et plus)
Et les sites d'infos :
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les marches des indignés vers Bruxelles
commenter cet article
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 12:55

France culture16.08.2011 - 18:15

*Pour écouter l'émission sur la contre experctive "pendant ce temps là à Fukushima" appuyer sur "Ctrl"+ cliquer gauche sur link ci-dessous (durée de l'émission 45 mn)


link

 

« Soyez-en sûrs: il n’y aura jamais plus d’un accident par réacteur tous les cent mille ans. Mieux : pas plus d’un accident tous les millions d’années pour une catastrophe type Tchernobyl ».

 

Ca ressemble à une mauvaise pub… C’est pourtant l’argument « officiel » qui rendait le risque nucléaire acceptable jusque-là; un moindre mal disait-on eu égard aux avantages de cette source d’énergie : indépendance, petit prix, et faible émission de gaz à effets de serre.

 

Aujourd’hui en 2011, 14 000 « années-réacteurs » ont déjà passé, rythmées par des explosions, plus ou moins médiatisées. Three Miles Island… Tchernobyl… A Fukushima, l’explosion d’un réacteur, puis d’un second, puis d’un troisième auront été suivies minute par minute sur les télévisions du monde entier; depuis on ne sait plus grand-chose...

On ne sait pas non plus quel crédit accorder aux déclarations des autorités japonaises.

 

 

Discussion avec Jean-Marie Chevalier, économiste, Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire et Daniel de Roulet, écrivain

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Fukushima
commenter cet article
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 12:28

Cette marche vers Bruxelles a pour but de réclamer la démocratie directe en Europe. Elle dénonce le monopole des technocrates non élus, des oligarchies politiques qui détiennent tous les pouvoirs et elle exige leur départ. L'arrivée à Paris est prévue le 17 septembre 2011. L'arrivée à Bruxelles est prévue le 08 octobre.

Pour nous contacter : roadtobrussels@gmail.com

mardi 16 août 2011

Liste des besoins pour la Marcha Mediteranea

Le plus nécessaire à court terme: équipement informatique (pardessus tout une imprimante et modems 3G pour le peu d'ordinateurs qu'il y a), des bons d'essence pour le véhicule de soutien. A moyen terme: les chaussures ne vont pas tenir très... longtemps, les gens qui dorment à la fraîche auront besoin de tentes, il n'y a jamais assez de vêtements pour se couvrir, etc...

ALIMENTS: lait, céréales/muesli, fruits secs, chocolat en poudre, café, infusions, soupe en sachets, sucre, miel, fructose, édulcorants, sel et poivre, fruits, jus de fruits, riz/pâtes, pommes de terre, oignons, ail, huile/vinaigre/épices. Conserves: tomate/tout type de conserves. Crudités: salade, carottes, maïs... Légumes. PAIN.charcuterie/fromage/viande/poisson/oeufs... Tout type de boissons. Sauces. Bouillon cube. Soja.


ELEMENTS DE CUISINE: Des bruleurs et du gaz; marmites et grandes poêles; Ustensiles de cuisine: écumoire, louche... Assiettes, verres, couverts en plastique dur. Matériel pour nettoyer: balais, chiffons laveurs, torchons, détergent, lessive, gants de cuisine, etc...

COMMUNICATION: Téléphones-clés internet français, modem 3G, imprimante, ordinateurs, carte routière, dictionnaire espagnol/français, mégaphone, équipement sono, rétroprojecteur, draps blancs, sources d'énergie (générateur, dynamo), MP3/REC.

AUTRES: Gilets fluorescents, essence, véhicule qui puisse gérer l'essence, bidons pour l'essence, grande fougonnette qui se joigne à la Marche. Dentifrice (?), savon (si possible biodégradable), crèmes de protection solaire, spray anti-moustiques, soins de toutes sortes pour les pieds (pansements pour ampoules, talc, etc) - TAGS: Bombes de peinture, carnets, stylos, papier cartonné, ciseaux... - Vêtements de toutes sortes, tentes, lampes.


N'hésitez pas à venir apporter votre soutien aux différentes marches qui passent près de chez vous.
Les besoins peuvent être communs aux différentes marches.
Ne nous regardez pas, rejoignez nous !!!

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les marches des indignés vers Bruxelles
commenter cet article
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 10:51
Expéditeur: Florent Paris <convergence.france@gmail.com>
Date: 17 août 2011 01:55:48 HAEC
Destinataire: undisclosed-recipients:;
Objet: Demande de contacts pour la marche méditerranéenne

Voici les villes dont nous avons besoin d'avoir des contacts pour la marche méditerranéenne, si l'un d'entre vous en connaît merci de les envoyer sur convergence.france@gmail.com

Lyon

Valence

Montpellier

Béziers

Avignon

Arles

Alès

Marseille


Bonne nuit à Todos !

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les marches des indignés vers Bruxelles
commenter cet article
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 10:11

[Traduit par Trad DRYPerpignan]

Nous parcourons à pied les plus de 1500km qui séparent Madrid de Bruxelles. Nous nous arrêterons à Paris el 17 septembre pour soutenir les différentes actions de nos camarades à travers le monde ce jour même. Le 08 Octobre nous arriverons à Bruxelles, où débutera une semaine intensive de protestations et de forums de rencontres qui culmineront avec la grande manifestation globale convoquée pour le 15 octobre.

L’idée de la Marche à surgi simultanément à plusieurs endroits d’Europe, en accord avec les processus habituels d’intelligence collective, et stimulée par un sentiment commun de devoir de continuité du Mouvement et des Marches Populaires. Le jour même où différentes assemblées qui avaient lieu au Parc del Retiro de Madrid recevaient la visite d’un prix Nobel d’économie, et “consensuèrent” le fait de porter les propositions récoltées par les premières marches indignées au Congrès, nous décidions de nous mettre en route.

Lors de nos passages par les villes et villages, nous organisons des assemblées, recueillons des informations au sujet des différents problèmes locaux et tenons des débats au sujet des solutions possibles, pour les porter comme propositions face au Parlement Européen.

Nous sommes des gens ordinaires: maçons, professeurs, artistes, étudiants, chômeurs et travailleurs, médecins, serveurs, ingénieurs, sociologues, psychologues, scientifiques, cuisiniers… Beaucoup d’entre nous avons pris part dans l’une des marches vers Madrid, depuis les différentes villes et villages qui convergèrent à la Puerta del Sol le samedi 23 juillet.

Parmi nous se trouvent des personnes venues de différents points de l’Espagne et du reste du monde ; Allemagne, France, Pologne, Italie, Hollande, Russie, États-Unis, Cuba, Angleterre, Mexique, Tunisie et autres, avec des idéologies et des points de vue aussi bigarrés que les sociétés dans lesquelles nous vivons.

Malgré nos différences, nous pensons que nous avons tous en commun des problèmes et des difficultés auxquels nous essayons de trouver des solutions à travers des méthodes de consensus en assemblée. Nous prétendons ainsi améliorer la qualité de vie dans nos diverses localités d’une manière horizontale et décentralisée. Nous ne représentons aucune plateforme ni association et bien que nous nous identifions tous avec le Mouvement 15-M, nous marchons à titre personnel.

Notre objectif principal est d’étendre la méthodologie du 15-M à un niveau global, élargir notre réseau et transmettre l’expérience acquise pendant les trois derniers mois par le biais d’une coordination internationale avec d’autres mouvements efficace, pour forger un cadre d’action commun.

Nous savons qu’ensemble nous pouvons réussir.

Les marcheurs de la Marche Populaire de Madrid à Bruxelles

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les marches des indignés vers Bruxelles
commenter cet article
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 00:29

Par Pierre Haski | Rue89 | 16/08/2011 | 17H18

Le signal est venu d'Amérique, avec la tribune du financier milliardaire Warren Buffett appelant l'administration Obama à taxer plus les « super-riches » trop longtemps « cajolés » par le Congrès. Il a très vite traversé l'Atlantique et trouvé des émules en France, prêts à montrer que dans les temps difficiles qui s'annoncent, des riches Français sont, eux aussi, solidaires.

Coup sur coup, deux personnalités très différentes, Pierre Bergé, millionnaire étiqueté à gauche, et Maurice Lévy, le patron de Publicis, s'exprimant en tant que président de l'Association française des entreprises privées (Afep), se sont prononcées en faveur d'une contribution accrue des plus riches à l'effort national.

Pierre Bergé, qui « pèse » 120 millions d'euros selon le magazine Challenge, s'est dit prêt à soutenir une demande visant à accroître les impôts des plus grandes fortunes de France. Tout en restant sceptique sur la solidarité des riches, comme il l'a déclaré sur RTL :

« Je suis prêt sinon à prendre la tête, du moins bien entendu à me ranger au côté de ceux qui voudraient [faire augmenter les impôts des grosses fortunes, ndlr].

Mais vous savez, je n'y crois pas beaucoup. Je ne crois pas beaucoup que dans le système qui est le nôtre aujourd'hui – je rappelle pour ceux qui l'ignoreraient que je suis un homme de gauche et que je souhaite la victoire de la gauche en 2012 – et je ne crois pas qu'aujourd'hui on puisse arriver à faire changer cela. » (écoutez le son)

 

« Une contribution exceptionnelle des plus riches »

Dans une tribune publiée par Le Monde, mardi après-midi, Maurice Lévy, 238e fortune française avec un patrimoine de 176 millions d'euros selon Challenge, apporte le soutien d'un pan du patronat à une variante de cette idée.

Parmi une série de propositions « pour en finir avec le déficit des finances publiques », le patron de Publicis suggère « une contribution exceptionnelle des plus riches, des plus favorisés, des nantis ». Il ajoute :

« Il semblera peut-être curieux à certains de voir que le président de l'Association française des entreprises privées (Afep) préconise une telle mesure, mais il me semble indispensable que l'effort de solidarité passe d'abord par ceux que le sort a préservés.

J'ai toujours considéré que la grande majorité des dirigeants méritaient leur rémunération, et pour certains plus encore. Mais je considère avec la même force qu'il est normal que nous, qui avons eu la chance de pouvoir réussir, de gagner de l'argent, jouions pleinement notre rôle de citoyens en participant à l'effort national.

Oui, une contribution des plus riches s'impose à mes yeux. Et pas seulement les dirigeants. Tous ceux qui peuvent, par leurs moyens, participer à ce nécessaire effort national. »

10 milliards d'économies à trouver

Ces prises de position, en réaction au débat américain, interviennent à un moment crucial : le gouvernement est le dos au mur, contraint de faire jusqu'à 10 milliards d'euros d'économies sur le prochain budget pour tenir ses engagements européens et justifier le maintien de la note triple A du crédit français, et calmer la spéculation contre l'euro visant singulièrement la France depuis une semaine.

Les mesures qui s'annoncent seront nécessairement impopulaires, et une partie de la frange la plus riche de la population n'est pas insensible au fait que le mécontentement ne visera sans doute pas seulement le gouvernement, mais l'élite française dans son ensemble, et les plus favorisés en particulier.

Le souvenir des révélations choquantes de l'an dernier sur la fortune de Liliane Bettencourt, sur son île paradisiaque aux Seychelles non déclarée, de ses comptes en Suisse pour une évasion fiscale bien organisée, reste vif.

Une partie des riches Français veut montrer qu'on peut être « riche et citoyen », même si des différences d'approches apparaissent entre ceux qui acceptent d'augmenter les impôts et ceux qui, comme Maurice Lévy, parlent de contribution « exceptionnelle ».

Mais à la différence des Etats-Unis où c'est un des hommes les plus riches du pays, avec une fortune de plus de 50 milliards de dollars déjà promise à hauteur de 80% à des œuvres humanitaires, qui a pris l'initiative, en France, les plus riches parmi les riches se taisent.

On attend désormais de savoir de quel côté ils penchent : se rallieront-ils à cette initiative naissante visant à associer les plus riches à un sacrifice tout à fait relatif, ou continueront-ils à voter avec leurs pieds, c'est-à-dire à menacer de quitter leur pays si l'imposition devenait plus lourde ?

A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Informations diverses
commenter cet article
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 00:25

LEMONDE.FR | 16.08.11 | 20h46

L'association Attac défend depuis sa création, en 1998, la mise en place d'une taxation des flux financiers.

L'association Attac défend depuis sa création, en 1998, la mise en place d'une taxation des flux financiers.AFP/-

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont annoncé, mardi 16 août, qu'ils proposeraient en septembre une taxe sur les transactions financières, sans préciser la forme qu'elle pourrait prendre. Cette taxe est réclamée depuis quelques jours par plusieurs personnalités politiques françaises, comme Jean-Louis Borloo ou Martine Aubry. Pour Aurélie Trouvé, coprésidente de l'association Attac, l'intérêt de cette taxe dépendra des modalités d'application et de l'utilisation des recettes.

Attac plaide depuis sa création pour la mise en place d'une telle taxe. C'est une victoire pour les altermondialistes ?

Aurélie Trouvé : Nous sommes évidemment satisfaits, c'est une victoire du point de vue du débat d'idées : il y a peu, on passait pour des idéalistes ou des révolutionnaires. Aujourd'hui, la proposition de taxer les flux financiers est reprise par la plupart des responsables politiques.

Mais, sur le plan de l'action, c'est autre chose. Depuis la crise de 2008, la France a joué un double jeu sur cette question. Nicolas Sarkozy a défendu cette taxe au niveau du G20, en sachant que certains pays, comme le Japon ou les Etats-Unis, refusaient franchement cette taxe. Mais quand Angela Merkel a fait des propositions en ce sens, il n'a pas pris la balle au bond. Il y a donc des avancées dans le discours, et tant mieux, mais nous devons rester très vigilants.

Quelle forme pourrait prendre une taxe sur les transactions financières ?

Tout dépendra du taux qui sera choisi, du périmètre et du caractère obligatoire de cette taxe. Nous proposons qu'elle soit d'au moins 0,05 % sur l'ensemble des transactions, ce qui permettrait de dégager plusieurs centaines de milliards d'euros. Il faut également qu'elle soit obligatoire, et pas sur la base du volontariat, ce qui ne pousserait aucun investisseur à la payer. Enfin, nous défendons une taxe au niveau mondial, gérée par l'ONU, pas simplement au niveau de l'Union européenne.

Surtout, il faut coupler cette proposition à d'autres, qui sont indispensables, comme la très forte régulation ou la suppression des paradis fiscaux. Sans cela, des mécanismes d'évasion fiscale permettront de contourner cette taxe. Il faut également des mesures de régulation drastique des marchés.

La ministre du budget, Valérie Pécresse, propose que le produit de cette taxe serve à financer l'aide au développement, mais aussi à soutenir la réduction des déficits...

Au niveau européen, les recettes de cette taxe devront [approvisionner] le budget commun de l'Union. Mais comment sera utilisé cet argent ? Si c'est pour continuer à sauver les banques sans contrepartie, à mettre en place des plans d'austérité, cela n'aura rien résolu. On restera dans un circuit clos, on prélèvera au système bancaire et financier pour lui reverser le produit de cette taxe.

Il faut mettre fin aux plans de rigueur, qui sont des mesures inefficaces et injustes, et utiliser le produit de cette taxe pour mettre en œuvre et développer une économie fondée sur le partage des richesses. Il faut investir dans les services publics, les droits sociaux, les enjeux écologiques.

En France, la mise en place d'une taxe sur les transactions financières fait, depuis peu, consensus dans la classe politique, de l'UMP au PS en passant par Jean-Louis Borloo. Les partis français sont-ils soudainement devenus altermondialistes ?

L'idée de mettre à contribution la finance et de désarmer les marchés a certes beaucoup progressé, notamment depuis la crise financière, mais nous ne sommes pas dupes : les politiques tournent autour du pot. La question de la dette va être un enjeu central de la présidentielle et personne ne pourra passer à côté. A gauche, le PS accepte les plans d'austérité en Europe et les principaux candidats à la primaire socialiste ne cachent pas qu'il faudra prendre des mesures de rigueur, s'ils l'emportent.

Nous pensons au contraire qu'on peut mettre à contribution la finance, revoir l'imposition, et qu'il faut faire un audit citoyen de la dette publique, en annulant les dettes illégitimes. Avec d'autres partenaires, nous allons d'ailleurs lancer, dès la fin du mois d'août, un comité d'audit de la dette publique française, sur le modèle de ce qui s'est fait en Equateur ou en Argentine.

Propos recueillis par Nabil Wakim


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 00:15

LEMONDE.FR avec AFP | 15.08.11 | 17h55

 

La plateforme pétrolière Gannet Alpha de Shell, touchée par une fuite de pétrole, au large des cotes britannniques.

La plateforme pétrolière Gannet Alpha de Shell, touchée par une fuite de pétrole, au large des cotes britannniques.AFP/Ken Taylor

La fuite de pétrole qui s'échappe depuis la semaine dernière d'une plate-forme du groupe Shell en mer du Nord est la plus importante depuis une décennie dans la région, a affirmé, lundi 15 août, le gouvernement britannique. Londres assure cependant qu'elle n'atteindra pas les côtes.

"La fuite pourrait atteindre plusieurs centaines de tonnes", a annoncé le ministère de l'énergie dans un communiqué, en précisant que cette estimation était revue en permanence, et que les gardes-côtes procédaient à des survols deux fois par jour pour surveiller la situation. "Même si elle est petite en comparaison avec l'incident du golfe du Mexique, cette fuite est substantielle" à l'échelle du Royaume-Uni, a ajouté le ministère.

Si l'estimation se confirme, cette fuite sera plus importante que celles enregistrées depuis 2001 en mer du Nord, au large de la Grande-Bretagne. En 2009, moins de 51 tonnes de pétrole au total s'étaient échappées des installations pétrolières situées dans la zone. A titre de comparaison, l'explosion l'an dernier d'une plate-forme exploitée par le groupe britannique BP au large de la Louisiane avait déversé des dizaines de millions de litres de brut dans le golfe du Mexique.

FUITE "SOUS-CONTRÔLE"

Le groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell avait annoncé la semaine dernière avoir repéré une fuite de pétrole sur un oléoduc reliant la plate-forme pétrolière Gannet Alpha, qu'il opère à environ 180 kilomètres au large d'Aberdeen, ville située sur la côte orientale de l'Ecosse. Shell avait cependant indiqué ce week-end que la fuite était désormais "sous-contrôle" et "considérablement réduite", et qu'il s'efforçait de l'arrêter totalement.

Le ministère de l'énergie a assuré, comme l'avait déjà fait le groupe pétrolier, que cette fuite ne devrait pas provoquer de marée noire. "On ne s'attend pas à ce que le pétrole atteigne les côtes et on prévoit en fait qu'il se dispersera naturellement" dans la mer, a-t-il indiqué.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Informations diverses
commenter cet article
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 21:48

 

spaanserevolutie

The Other Side of the Mirror

In March on Brussels on 15 August 2011 at 23:57

Donostia, August 15.

Day 21 of the March on Brussels. From Tolosa, 25 km.

Tolosa. Brushing teeth in the morning.

Dear people,

I’ve been waiting for this for days. And I could smell it, finally, long before we arrived in Donostia/San Sebastián.

The ocean.

Today’s leg was a lot longer than it was. Once again we formed group with Jesus Christ and Marianne. Comrade Leonardo joined us as well, to look for the road less travelled by. We don’t find it, we get lost in the orchards up in the hills.

 

When we descend back into the valley, we know there’s one sure way to reach the sea. Follow the river. And so we walk, without stopping, through village after village, along the stream and a small railroad track going down to the coast.

"The struggle is the way"

Detail of a mural

Logo of a social center

Church in red. Found on a bridge.

Slowly things start to change. The first thing is the light. It has a specific kind of brightness up ahead. The next thing is a faint odour of salt. And if that weren’t enough, it’s the playful hot wind slapping you in the face. We still have to walk quite a bit, but there can be no doubt, we’re nearing the sea.

The road out of the hills, and into town

In the outskirts of San Sebastián we’re welcomed by comrades from the Acampada Donostia who will accompany us into town. Loudly we burst onto the magnificent boulevard, where the city embraces a natural bay, with a Christ statue up above. The gate to the ocean is guarded by a small island. Behind it, a desert of water.

Entering San Sebastián

While the people on the beach curiously look up to see us parading by, I wonder. About the sea, and the coast as a thin border between two different worlds. The towns on the seaside have a double face. We, landlubbers coming down from the hills, only see one of them. The other one is reserved for the sailors.

"Perroflautas" on the boulevard

Among many things the Basque country is famous for its navigators. Especially in the old days. Nearby Donostia lies the small fishermen’s village where captain Sebastián Elcano was born. He commanded the first expedition that circumnavigated the globe. In the history books this feat is attributed to Portuguese navigator Ferdinand Magellan. But Magellan never made it home. He was killed fighting the natives of the islands that were later to be called the Philippines.

Elcano took over the command and terminated the trip. It was a tremendous adventure. As a result of implacable weather, mutiny, hunger, warfare and sickness only 19 of the initial 265 sailors reached Spain in september 1522, on board only one of the five ships that had departed from Seville, more than three years before.

I look at the sea and I wonder what it would be like to experience the world as a sailor, and to see these cities from the other side of the mirror.

Scene from an Assembly at the beach

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les marches des indignés vers Bruxelles
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22