Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 22:07

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Photos - Vidéos - Sons
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 22:01

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 21:56
Agoravox - par enréfléchissant mercredi 9 novembre 2011 - 
 

Il y-a eu le 15 octobre, journée pendant laquelle dans le monde entier des millions de personnes sont sorties dans le cadre du mouvement citoyen indépendant des Indignés. Cette journée a révélé le potentiel global du mouvement et des idées défendues et mises en pratique : démocratie directe, solidarité, organisation horizontale, rejet des institutions traditionnelles oligarchiques.

D'autres journées vont aparaître dans le "calendrier des peuples" (déjà prévues:11/11, 14Ja)

Et la première de celles-ci est le vendredi 11 novembre, un appel à des protestations et des constructions populaires partout dans le monde a été diffusé et relayé, sans texte, ni manifeste. La volonté générale d'un changement global a permi à une idée lancée par un inconnu à protester le 11 novembre, journée symbolique par la symétrie des chiffres, de prendre une ampleur mondiale. Il faut quand même le dire : le 11 novembre sera sûrement moins impressionnant que le 15 octobre de part sa faible préparation. Mais on compte déjà des centaines de rassemblements partout dans le monde.

En France, en Italie, en Turquie, en Grèce,au Brésil, en Inde, aux Etats-Unis, en Espagne, au Maroc, en Tunisie, en Egypte, en Afrique du Sud, en Australie, au Japon, en Indonésie, et j'en passe. Contrairement à la journée du #15Octobre, il n'y a pas à ma connaissance de carte permettant de recenser et de voir tous les évenements organisés sur la planète.

En France des dizaines d'actions sont organisées :

11.11.11 France http://www.facebook.com/pages/Les-indign%C3%A9s-de-France-Points-de-RDV-du-111111/130775170361420?ref=pb

11.11.11 France http://www.facebook.com/event.php?eid=207684645968631

11.11.11 Paris, France http://www.facebook.com/event.php?eid=298214220188846

11.11.11 Perpignan, France http://www.facebook.com/event.php?eid=210838585651884

11.11.11 Marseille, France http://www.facebook.com/event.php?eid=233766130019695

11.11.11 Bordeaux, France http://www.facebook.com/event.php?eid=149773088454600

11.11.11 Tours, France http://www.facebook.com/event.php?eid=302872606405020

11.11.11 Montpellier, France http://www.facebook.com/event.php?eid=189888454422574

11.11.11 Lyon, France http://www.facebook.com/event.php?eid=293043297390752

11.11.11 Strasbourg, France http://www.facebook.com/event.php?eid=192607470815682

11.11.11 Toulouse, France http://www.facebook.com/event.php?eid=156981757730307

11.11.11 Metz, France http://www.facebook.com/event.php?eid=165217563572471

11.11.11 Clermont-Ferrand, France http://www.facebook.com/event.php?eid=253549784696773

11.11.11 Rouen, France http://www.facebook.com/event.php?eid=177846725634269

11.11.11 Angers, France http://www.facebook.com/event.php?eid=298968003466135

11.11.11 Lille, France http://www.facebook.com/event.php?eid=289195864438829

11.11.11 Orléans, France http://www.facebook.com/event.php?eid=155156234580653

11.11.11 Annonay, France http://www.facebook.com/event.php?e...

11.11.11 Nantes, France http://www.facebook.com/event.php?e...

11.11.11 Angoulême, France http://www.facebook.com/event.php?e...

11.11.11 Nice, France http://www.facebook.com/event.php?eid=154859554611870

11.11.11 La Roche sur Yon, France http://www.facebook.com/photo.php?f...

11.11.11 Grenoble, France http://www.facebook.com/event.php?e...

11.11.11 Dax, France http://www.facebook.com/event.php?eid=141864475915455

11.11.11 Poitiers, France http://www.facebook.com/pages/111111-Occupons-Poitiers/132905046811842

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Nos actions menées et à venir
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 21:51
Agoravox - par Anonyme mercredi 9 novembre 2011 - 

 Le plan d’austérité annoncé lundi par François Fillon, dans le rôle du clown blanc, est supposé endiguer la crise économique qui frappe actuellement la France, comme la Grèce et le monde entier. Ce qui ne résoudra rien mais qu’importe, puisque ce n’est pas à nous d’en payer les conséquences.

Cependant notre incapacité à nous unir et à construire massivement devant cette crise avant tout démocratique et morale, nous poussent, en réaction à l’individualisme ambiant, et au principe même d’austérité, à mettre en commun les moyens de subsversion d’un soulèvement globalisé, et à populariser une nouvelle forme d’action : pour rallumer la flamme, inventons les Jeux Olympiques des Indignés.

 Saluons au passage la courageuse décision de Georges Papandréou, et afin de donner plus de voix encore aux humiliés et aux insoumis – ou ceux qui le deviennent – voici les bases d’un projet à développer ensemble.

 Les motifs de l’indignation et les idéaux alternatifs sont nombreux, et ceux qui les défendent le sont également de plus en plus. Mais où se trouve ce qui reste véritablement de dignité et de fierté pour beaucoup d’entre nous ? Et que nous voyons devenir omniprésent, et cependant divisionnaire, vénal et déshonorant : je veux parler du loisir, et notamment du sport, qui porte originellement un espoir de fraternité, ainsi qu’une confrontation des conceptions de l’homme et de ses valeurs : une énergie profondément spirituelle.

 Pourtant le sport, et par extension, disons le divertissement, est vécu, par la plupart de manière passive. De même que l’imposture des médias en général, qui n’est surmontable qu’individuellement. Difficile à concevoir pour la jeune génération, et le même problème est là, béant : où sont les alternatives aux loisirs malsains qu’on nous assène (TV, jeux vidéos, réseaux sociaux, hédonisme forcené,etc.), et que guident les désillusions et la peur de l’autre ? Où sont nos jeux de société ?

 L’alternative à visage humain réside principalement dans la manif, qui comme d’autres formes semblables d ‘engagement politique, sont marginalisées car ennuyeuses et quasi-inutiles. De fait, la jeunesse se désolidarise. On s’aperçoit qu’on tourne en rond : il nous faut faire du neuf avec du neuf. Quelquefois des chants, des pique-niques ou des actions symboliques sauvent la face, cela va dans le bon sens.

 Une bonne ambiance est nécesaire au bon déroulement de notre mouvement, mais n’en est-elle pas même la finalité ? Mettons donc l’accent sur des évènements populaires (sportifs, concerts de soutien, actions originales, etc.) aux endroits symboliques des aberrations que nous rejetons, c’est-à-dire les hauts-lieux de la finance ostentatoire. 

 Les Jeux Olympiques des Indignés proposent de nouvelles formes d’actions, basées sur notre droit le plus fondamental : le plaisir. Il importe de nous le réapproprier, d’en devenir les démiurges : en un mot ré-apprendre à s’amuser. De façon constructive certes, mais comprenons bien que le monde que nous voulons passe par l’unité d’une ferveur solidaire, d’une dynamique venue d’en bas : ce contre quoi toute diabolisation et toute opposition est vaine. Nous ne prétendons pas ici avancer nos solutions, mais s’en donner les moyens.

 En glorifiant nos propres idées originales, en élevant nos aspirations au rang (en élevant notre quartier, notre ville, ou quelque soit le foyer d’indignation), il s’agit de rendre les gens fiers d’être indignés, en exposant au grand jour et en confrontant notre différence aux mensonges d’une bureaucratie destructrice.

 Ayons la volonté d’une dénonciation efficace d’un monde où les relations entre êtres humains sont devenues tristement protocolaires, au sein même de ce système dit de ’libre-échange’. Les moyens que nous prônons sont la démonstration en actes du refus de l’austérité qu’on nous prédit, qui est elle-même une atteinte au droit inaléniable de l’homme de jouir de sa vie, et un affront de la part des institutions telles qu’elles sont, à savoir les garantes de la liberté des spéculateurs parasites (à la fois initiateurs et bénéficiaires de la crise). Tandis que nous regardons ailleurs, vers nos distractions préfabriquées par le profit et trop souvent addictives, dégradantes, homophobes, misogynes ou paternalistes.

 En proclamant ces jeux de manière autonome, nous exprimons notre défiance à l’égard d’une politique à double mesure : libérale et liberticide. Le boycott de ces valeurs par des jeux olymiques alternatifs confère à la subversion militante une nouvelle signification, populaire et créatrice. Que l’on puisse mesurer la portée d’un lancer de trader comme celle d’une oeuvre d’art, mais plus seulement par la performance, qui empêche toute émergence qualitative.

 Prenons exemple sur le mouvement pour les droits des homosexuels. Qu’est-ce qui a le plus oeuvré à bouleverser l’opinion publique en leur faveur ? Non pas des AG à répétition, des tracts, et encore moins des processions funéraires : c’est la Gay Pride, qui est une manifestation populaire et festive, et par conséquent médiatique.

 Il importe également que les indignés s’inspirent des idées de tous les peuples qui s’insurgent actuellement - mais trop isolés - contre un ordre injuste. Nous proposons donc de rassembler et mettre à la disposition de tous, les outils propres à la protestation pacifique, artistique et militante, sous forme d’affiches, de brulôts, de chansons, de slogans, etc., ainsi qu’à en proposer et en démocratiser de nouveaux, qui, une fois réalisés, seront eux-mêmes retransmis sur un éventuel site internet à vocation internationale. Quitte à considérer ce mouvement comme le levier primitif de l’entrée dans le XXIe siècle, autant s’en donner les moyens.

 Ce n’est pas de la démagogie, mais une forme de discipline (ce dont nous manquons cruellement, ne serait-ce que pour faire la fête), vers une mise en commun des expériences et une convergence des efficacités, tout en permettant un regard lucide et panoramique sur l’état des luttes dans le monde.

 Observons le mouvement d’occupation de la Défense qui a débuté le 4 novembre. Le symbole qui est attaqué est judicieux, mais y en ajoutant un véritable esprit d’équipe et l’abstraction de l’imagination, on constate que le sombre édifice qui y trône constitue les plus grandes cages de foot du monde, et ainsi jusqu’à s’apercevoir que la statue de la liberté en est le gardien de but : il suffit de viser loin.

 Les Jeux Olympiques oeuvreront sans limitation de durée, et dans tous les endroit où l’enthousiasme humaniste a encore pied. Et puisqu’on peut construire de belles choses sans démolir la chaussée, par la truculence de la désobéissance civile et le truchement de la non-violence.

 C’est notre faculté à nous constituer de manière spontanée en équipes de foot, en collectifs de traducteurs, d’artistes et de performeurs, à nous approprier le théâtre de la rue, en organisant des concerts à l’improviste ou des actions réfléchies, qui déterminera si par la volonté du peuple dans l’expression enthousiaste de ce qu’il porte en lui de plus imprévisible, si oui ou non nous sommes réelllement une force d’initiative et de volontariat, capables de présider bientôt à notre propre destinée.

 Indignés de France et d’ailleurs, suite à la dernière tentative de nos sangsues gesticulantes pour camoufler leur incompétence, et après les 5 années de règne du capitalisme carnivore, oserons-vous le renvoyer aux annales les plus sombres de notre histoire ? En proclamant à la date symbolique du 11.11.2011, l’ouverture des Jeux Olympiques des Indignés, et à agir en conséquence, sur la toile et dans les rues, dans l’esprit d’une indignation populaire et originale, globale et salutaire.

Parce que l’inaptitude des gouvernements n’a d’égal que leur insolence. Parce qu’ils ne veillent plus à nos intérêts : ni eux, ni leurs médias corrompus, ne nous représentent plus.

Parce que le circuit politique n’est pas ouvert aux gens comme nous.

Parce que la haine et la peur ne rendent pas plus intelligents.

Parce que nous avons tout à gagner, à refuser l’austérité en s’amusant à changer le monde.

Parce que le jeu ne doit pas être un divertissement, mais bien un moyen et une fin en soi. Soyons organisés et ostentatoires, et comprenons-le bien : notre capacité à prendre du plaisir sera notre lutte finale.

"Nous sommes 99 pourcent d'Epicure, 99 pur-sangs lancés à toute allure !"

 

 ‘Chaque jeu contient l’idée de la mort.’ Jim Morrison 

N’aspire pas, ô mon âme, à la vie éternelle, mais épuise le champ du possible.’ Pindare, dans un hymne aux Jeux Olympiques de Delphes.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 21:47

cyberpresse.ca - Publié le 09 novembre 2011 à 07h43 | Mis à jour le 09 novembre 2011 à 07h43

 

Des installations de fortune qui avaient été érigées dans un parc de London, en Ontario, par des indignés locaux ont été retirées dans la nuit de mercredi par des agents de police.

Le maire de London, Joe Fontana, avait sommé les manifestants de retirer leurs tentes du parc Victoria avant 18h00, mardi, mais ceux-ci n'ont pas obéi. Des policiers et des représentants municipaux de London se sont donc présentés sur les lieux à 1h00, mercredi, pour procéder au démantèlement qui a duré environ une heure.

Le maire Fontana a déclaré mardi que les indignés pourraient continuer de manifester au parc Victoria s'ils le voulaient mais qu'aucune présence ne serait tolérée entre 22h00 et 6h00. Il a promis que tout contrevenant serait chassé.

Or, une quarantaine de manifestants sont demeurés sur place après 22h00 mardi mais l'agent Kelly O'Callaghan a refusé de dire si la police ferait usage de force pour les évacuer. Aucun incident n'a été rapporté. Plus tôt en journée, environ 1000 personnes avaient été comptées au parc Victoria.

Par ailleurs, à Vancouver, le chef de la police municipale a averti les indignés qu'ils devraient cesser leur occupation après que des protestataires masqués aient bousculé des pompiers et frappé des policiers. Deux agents de police ont d'ailleurs été hospitalisés après avoir été mordus par des manifestants.

La Presse Canadienne
London, Ontario

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 21:41

 

Publié le 09 novembre 2011 à 13h32 | Mis à jour le 09 novembre 2011 à 13h54

Les indignés

 

Les indignés

De Madrid à New York, en passant par Montréal et Toronto, le mouvement des «indignés» qui dénonce la main-mise de la finance sur l'économie et l'attitude du 1% de la population qui représente les plus riches s'étend désormais à l'échelle planétaire. »

Malgré les avertissements de la Ville de Montréal, les indignés de la métropole restaient déterminés, mercredi, à construire des cabanes de bois dans le but de passer l'hiver au square Victoria.

Trois constructions de bois ont déjà été bâties sur place, en plus d'une grande yourte. Au moins une autre maisonnette était en construction mercredi.

Mardi, des indignés s'étaient rendus à l'hôtel de ville de Montréal pour faire approuver les plans de petites maisons de bois qu'il auraient voulu bâtir.

Alors qu'ils espéraient recevoir un feu vert des autorités, celles-ci leur ont plutôt opposé un refus catégorique. Les représentants de la Ville leur ont aussi demandé de démanteler les constructions de bois déjà sur pied.

Mais Jérémie Valois ne se laisse pas abattre. L'indigné se fait ouvrier et construit une cabane, une «maison longue» toute faite de produits recyclés. Si elle sort de terre, elle pourrait accueillir une douzaine de personnes pour l'hiver, une «petite communauté», indique-t-il. Pour l'instant, seuls le plancher et la plateforme sont en voie d'être terminés.

«Notre volonté d'être ici est toujours aussi forte, lance-t-il. On espère pouvoir rester ici pour continuer le combat, parce que c'est un combat à long terme.»

Hypocrisie?

La décision des autorités a déclenché la colère des indignés, qui accusent la Ville de Montréal d'hypocrisie.

Selon Félix St-Laurent, l'un des porte-parole des indignés, le maire Gérald Tremblay a beau se montrer tolérant vis-à-vis du mouvement, il le condamne quand même à plier bagage à mesure que l'hiver s'installera. Mais l'opinion des autorités ne changera rien à l'affaire, continue-t-il: les occupants du square Victoria ne veulent pas mourir de froid, et l'érection de cabanes constitue la seule solution viable pour y passer l'hiver.

«C'est comme dire à quelqu'un de ne pas mettre de manteau d'hiver pendant qu'il fait froid, expose M. St-Laurent. Le gars, il va le prendre son manteau et il va le mettre quand même.»

Selon lui, la Ville aurait plaidé que la construction de cabanes compliquerait trop la tâche des services d'urgence en cas de pépin. L'évacuation d'éventuels blessés constituerait notamment un problème important de sécurité.

«Ce n'est pas plus sécuritaire de mourir d'une pneumonie avec un pied en moins parce que tu es gelé dans ta tente», plaide Félix St-Laurent.

Jérémie Valois, lui, admet que son projet de cabane a de bonne chance d'être démantelé avant que le clou final n'y soit enfoncé. «Ca créé beaucoup d'inquiétudes», affirme-t-il, ajoutant que les tensions sont plus grandes au sein du camp parce que son avenir est incertain.

Indignés en sursis?

Les autorités de Montréal ne sont pas les seules à durcir le ton vis-à-vis des indignés. À Toronto, le maire Rob Ford a déclaré mercredi matin qu'il était temps pour les indignés de reprendre leurs pénates et de quitter le parc du centre-ville où ils se sont installés.

Le maire Ford a reconnu que l'occupation s'était déroulée de façon pacifique jusqu'à maintenant. C'est pourquoi la Ville a fermé les yeux sur la violation de différents règlements municipaux, a-t-il expliqué.

Mais les autorités reçoivent maintenant des appels de Torontois qui en ont assez des protestataires, a-t-il soutenu, et c'est pourquoi il demande au mouvement de plier bagage.

Par ailleurs, des installations de fortune qui avaient été érigées par des indignés dans un parc de London, en Ontario, ont été retirées par la police dans la nuit de mercredi. Aucun incident n'a été signalé.

Le maire de London, Joe Fontana, avait sommé les manifestants de retirer leurs tentes du parc Victoria avant 18 h mardi, mais ceux-ci n'ont pas obéi. Des policiers et des représentants municipaux de London se sont donc présentés sur les lieux à 1 h du matin mercredi pour procéder au démantèlement, qui a duré environ une heure.

Le maire Fontana avait indiqué mardi que les indignés pourraient continuer de manifester au parc Victoria s'ils le voulaient mais qu'aucune présence ne serait tolérée entre 22 h et 6 h. Il a promis que tout contrevenant serait chassé. Or, une quarantaine de manifestants étaient toujours sur place après 22 h mardi soir.

Plus tôt en journée, un millier de personnes se trouvaient au parc Victoria.

À Vancouver, le chef de la police municipale a averti les indignés qu'ils devraient cesser leur occupation après que des manifestants masqués aient bousculé des pompiers et frappé des policiers. Deux agents ont d'ailleurs été hospitalisés après avoir été mordus par des manifestants.

 

Philippe Teisceira-Lessard
La Presse Canadienne
Montréal

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 21:37

Nous sommes les auteurs de la publication des données "légérement" privées des députés UMP, le désormais fameux "DoX-UMP" :

Nous avons fait un communiqué complet plus tôt aujourd'hui, transmis à un journaliste qui nous a invité à discuter, mais en attendant publication de ce communiqué, si publication il y a, dans le doute nous tenons à sig...naler (répeter) quelques points importants :

- Aucun site "institutionnel" n'a été attaqué, ni même visé.
- Les données sont issues d'une société d'hébergement & création de sites internet privée. (mes-conseils.fr)
- La faille a été découverte par un "google dork", il s'agit d'une faille SQL flagrante.
- L'exploitation de ce genre de faille s'apprend en quelques minutes avec google/youtube.
- Ces failles SQL étaient présentent sur ~30 sites personnels de personalités de l'UMP.
- L'exploitation de cette faille nous a mené à plus de 160 bases de données, dont la plupart étaient directement liées avec l'UMP.
- Dans ces bases de données, il y avait :
° des centaines (milliers?) de mails
° les identifiants confidentiels de ces députés pour se connecter à des extra/intranets
° certains identifiants confidentiels permettant de se connecter au portail privé de l'assemblée-nationale.

Nous AURIONS PU, en voyant tout ceci :
- écrire des mails en utilisant les adresses officiels de certains députés.
- tenter de pirater le site de l'assemblée-nationale "de l'intérieur".
- publier TOUTES les données aperçues sur ce serveur, contenu des mails identifiants & mot de passe compris.
- les vendres à des pays étranger ?

Nous avons choisi de ne publier qu'une partie des données, expurgée de ce qu'il y avait de plus sensible.
Nous souhaitions être entendu, chaque jour des centaines de personnes se font pirater leurs données privées transmises à des société privées. données, qui sont ensuite partagées sur le net, dans l'indifférence totale de ces sociétés privées piratées, et des responsables politiques.
Mais ces citoyens ont rarement la chance de tomber sur des pirates qui ne dévoillent pas les mots de passes, ou le contenu de mails.


A ceux qui nous qualifient d' "irresponsables", et que ce piratage est "grave" nous tenons à demander :

Qui est "irresponsable" ? Qu'est ce qui est "grave" ?
- Ce webmaster qui laisse quasi-ouvert son serveur MySql, qui utilise le même mot de passe PARTOUT, et qui semble très peu regardant quand à la sécurité des données qu'il hébèrge ?
- Certains députés, qui confient à ce webmaster privé leurs identifiants officiels de député ?


A ceux qui nous qualifient de "cyber-idéalistes attaquant la nation", nous tenons à dire que :

- Nous n'avons publié aucun mot de passe permettant d'accéder aux sites institutionnels, malgré leur présence dans la base de données.
- Nous sommes tombés par hasard (-google dork-) sur cette faille, nous avons regardé où elle menait par curiosité avant tout.
- Nous n'avons pas publié la faille en question, ce qui aurait permis à n'importe qui de s'emparer de toutes ces données.
- Nous n'avons ni attaqué ni visé aucun site institutionnel.
- Cyber-Idéalistes tout-court, pourquoi pas !

Alors pourquoi avoir publié ces données ?

Nous avons simplement profité de cette occasion pour mettre l'UMP en face de ses contradictions, situation tellement ironique...
Plus de fichiers = Plus de fuites.
Et plus les fichiers sont "tendancieux", plus le risque de fuite sera grand.


* Il y a quelques mois une loi a été votée autorisant le "fichage de 45 millions de personnes honnêtes", lorsque 566 des 577 députés étaient ABSENTS !
* Il y a quelques jours, Israel s'est "rendu compte" que les données privées de 9 millions de ses citoyens circulaient sur internet.
Plus de fichiers = Plus de fuites.

La gravité de notre piratage et des données rendues publiques, quelques sms, est quelques peu désuette quand on se pose les questions suivantes :

* Que se serait-il passé si ce piratage était l'oeuvre d'un pays étranger, pas forcément très amical, qui aurait pu ainsi envoyer/recevoir des mails avec l'adresse officielle de membres du gouvernement ?
* Que se serait-il passé si ce piratage avait mené à un piratage de tout le site du groupe UMP ou du site l'assemblée nationale et compromettant surement des données réellement sensibles ?

Nous n'avons rien sauvegardé de ce que nous avons vu dans ces bases de données, il n'y aura pas d'autres publications de données de notre part. Nous sommes certes un peu moqueurs, mais pas plus que les personnes visées dans nos premières publications, non ?
Nous ne sommes pas des ennemis des institutions. Nous n'appelons pas à la haine, mais nous soutenons les luttes citoyennes, et même parfois, les luttes "par effraction"!


Moralité :
"Plus de fichiers = Plus de fuites."


DoX-UMP
l'ump le doigt dans le pot de confiture :-D
Afficher la suite

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ils réagissent
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 21:28

 

Rue89 - 09/11/2011 à 18h06
Alix Debeunne
Etudiante
 

Le 4 novembre, le tabloïd anglais The Sun affirme que Nicolas Sarkozy a dépensé 32 000 livres pour une nuit dans l'hôtel cannois Le Majestic, alors même que les chefs d'Etat se réunissaient en G20 pour tenter de résoudre la crise financière.

L'« information » a rapidement circulé et a fait grand bruit. Un arrière-goût de croisière sur le yacht de Vincent Bolloré ? Dans la presse populaire d'Outre-Manche, le sentiment anti-français se cristallise désormais sur le président Sarkozy et son « goût du luxe ».

L'Elysée a rapidement démenti. Le 7 novembre, sur le blog du journaliste du Monde Arnaud Leparmentier, Franck Louvrier, conseiller en communication de Sarkozy, intervient. La suite a-t-elle bien coûté plus de 35 000 euros ?

« Faux, c'est dix fois moins, mais des suites existent à ce prix-là. »

46 000 francs ? ! Ah...

3 500 euros, ce n'est pas rien comme le souligne Daniel Schneidermann d'Arrêt sur images, mais l'affaire est partie. Le tabloïd anglais à l'origine de l'info percée n'a pas publié de démenti.

Mais ce qui relance le scandale, c'est un article du 8 novembre de la Tribune de Genève. On passe en francs (suisses), ce qui frappe encore plus les esprits. Il est écrit que la chambre d'hôtel de Nicolas Sarkozy « aurait coûté la bagatelle de 46 000 francs la nuit ».


« Avec une suite à 46.000 francs, Sarkozy fut le plus dépensier à Cannes », La Tribune de Genève, le 8 novembre 2011

Les e-mails affluent sur la boîte contact de Rue89 : « Scandaleux », « honteux »... Un riverain, ce mercredi :

« Le garant de notre démocratie, dort dans un palace à 37 000 euros la nuit sans se soucier de la situation économique du pays et des futurs plans de rigueur. »

Callair, lecteur de La Tribune de Genève s'indigne :

« Connaissez-vous des politiciens qui ont une conscience. Moi non ! »

                                                 
                                                                *******************************************************
Arrêt sur images 08/11/2011 à 09h47                  

Aphatie, Majestic, Busnel, et auto-aveuglement

Plus d'options de partage
Daniel Schneidermann
Fondateur d'@rrêt sur images
 

Crise : Sarkozy montre l'exemple (Baudry)

Vous savez quoi ? La perfide presse britannique prétend que la suite occupée par Nicolas Sarkozy, maître du monde, dans son palace cannois, aurait coûté 35 000 euros... la nuit. Immondes insulaires.

Heureusement, le chargé de com de Sarkozy, Franck Louvrier, s'est empressé de rectifier auprès de l'accrédité du Monde : ce n'est pas 35 000 euros. C'est dix fois moins, a-t-il minimisé, au soulagement général. Soit la très modique somme de 3 500 euros la nuit. Ouf ! On respire ! Les finances du pays sont bien gardées.

On est reconnaissant au Président, à la veille de l'annonce d'un nouveau plan de rigueur, d'avoir pensé à prendre sa part du fardeau général (car « des suites existent au prix de 35 000 euros », précise l'homme de l'Elysée, pour faire bien mesurer l'ampleur du sacrifice présidentiel).

Cumulard, Aphatie ?

Pour l'instant, cette intéressante enquête a peu transpiré dans les medias « mainstream ». Par exemple, Jean-Michel Aphatie, qui recevait sur RTL Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, ne lui a pas posé la question, pas plus qu'il ne l'a interrogé sur le prix de sa propre chambre cannoise. Pas davantage qu'il n'avait posé la question, la veille, au conseiller présidentiel Guaino, qu'il recevait sur Canal +.

Et comme c'est dommage : Aphatie n'aura pas d'occasion de se rattraper, puisqu'il n'officie « que » sur ces deux modestes médias. Et nulle part ailleurs, comme il l'a bruyamment rappelé dans un savoureux post d'insultes au journal Le Monde, qui a eu l'outrecuidance de le classer parmi les cumulards des médias.

Cumulard, Aphatie ? Mais où ont-ils la tête, au Monde ? Qu'on se le dise, il n'officie pas « sur TF1, France 2, France 3, France 5, M6, France Inter, France Info, France Culture, ni dans aucun quotidien français ni dans aucun hebdomadaire, ni dans aucun mensuel, ni dans aucun trimestriel ».

Mais, à propos du nécessaire débat sur le cumul dans les médias, ou sur le prix des nuitées cannoises, il reste à Aphatie une chance de se rattraper, par exemple dans le débat haletant qui l'oppose chaque semaine à Alain Duhamel sur RTL.

Busnel et de Vigan, dans la même bulle

Ni Aphatie, ni Franck Louvrier, conseiller de Sarkozy, ne voient manifestement la pertinence des problèmes soulevés par les questions qui leur sont posées. Ces deux exemples me rappellent l'affaire Busnel-de Vigan, dont nous traitions la semaine dernière.

Si François Busnel est incontestablement plus courtois qu'Aphatie, lui non plus ne voyait pas le problème, consistant à recevoir dans son émission littéraire de France 5 sa compagne écrivaine Delphine de Vigan, et à la couvrir d'éloges, sans prévenir les téléspectateurs du lien qui les unissait.

Le point commun de ces trois histoires, de nature apparemment différente ? Trois formes d'inconscience. Ou comment la vie au cœur d'une bulle peut conduire à une forme aiguë d'auto-aveuglement.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 21:17

LEMONDE.FR avec AFP | 09.11.11 | 13h52   •  Mis à jour le 09.11.11 | 14h29


 

Un accord a été trouvé entre l'Etat et les représentants syndicaux après quarante-quatre jours d'un conflit qui a totalement bloqué l'économie du 101e département français.

Un accord a été trouvé entre l'Etat et les représentants syndicaux après quarante-quatre jours d'un conflit qui a totalement bloqué l'économie du 101e département français.AFP/RICHARD BOUHET

Cette signature devrait mettre fin à quarante-quatre jours de grève. L'intersyndicale et les associations de consommateurs de Mayotte ont annoncé, mercredi 9 novembre, la "suspension" du mouvement social et leur intention de signer le projet d'accord de sortie de crise. Ils se sont félicités des "avancées" obtenues sur les prix de la viande de bœuf, du gaz et du sable, estimant qu'il fallait "sortir Mayotte de la crise dans laquelle elle s'enlise".

Le projet d'accord a été transmis mardi soir à l'ensemble des parties par le médiateur gouvernemental Denis Robin, l'ex-préfet de Mayotte, arrivé le 2 novembre pour sortir l'île de son impasse qui mettait en danger sa fragile économie. Formellement, l'accord devrait être signé jeudi.

CLIMAT TENDU

Le gouvernement peut-être soulagé. Il lui fallait résorber cette crise au plus vite alors que le climat se tendait de plus en plus. "La situation est différente d'il y a une dizaine de jours, où nous avions des manifestations de la population, mais aujourd'hui les Mahorais aspirent à retrouver une vie normale et visiblement, le mouvement se radicalise, peut-être avec une centaine de jeunes", estimait la ministre de l'outre-mer, Marie Luce-Penchard, la semaine dernière.

 

Des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont émaillé le mouvement contre la vie chère.

Des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont émaillé le mouvement contre la vie chère.AFP/PHOTO IMAZ PRESS REUNION

"Nous n'avons pas obtenu tout ce que nous voulions, mais le travail que nous avons mené a poussé l'Etat à lâcher un certain nombre de choses. La bataille ne fait que commencer", a cependant nuancé le président de la CFE-CGC locale. L'intersyndicale entend en effet poursuivre sous d'autres formes "la lutte pour l'égalité sociale" dans le jeune 101e département français et 5e département français d'outre-mer.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 21:10

LEMONDE.FR avec AFP | 09.11.11 | 17h23


 

L'eurodéputée Europe-Ecologie Les Verts (EELV) Eva Joly prononce un discours, le 21 mai 2011 à Paris, aux Etats généraux du nucléaire.

L'eurodéputée Europe-Ecologie Les Verts (EELV) Eva Joly prononce un discours, le 21 mai 2011 à Paris, aux Etats généraux du nucléaire.AFP/BERTRAND LANGLOIS

Eva Joly, candidate Europe Ecologie-Les Verts (EELV) à la présidentielle a dénoncé "les manipulations" et "la mauvaise foi terrible" d'Henri Proglio, PDG d'EDF, au sujet des emplois menacés par une sortie du nucléaire, et a proposé mercredi 9 novembre une rencontre aux syndicats de l'énergie.

Un abandon du nucléaire mettrait en péril un million d'emplois en France, dont 400 000 directs, affirme en effet M. Proglio dans Le Parisien. Dans une lettre ouverte aux syndicats de l'énergie, Eva Joly lui répond et s'insurge : "Loin de ces caricatures, de ces manipulations, je souhaite rétablir des faits et engager avec vous l'avenir énergétique de notre pays. M. Proglio est d'une mauvaise foi terrible" et "trompe les salariés".

"Les emplois directs sont de l'ordre de 125 000, et les salariés du nucléaire peuvent être les premiers à bénéficier des créations d'emplois de la transition énergétique", assure l'eurodéputée. "Cette transition permettra de garantir le nombre d'emplois actuels et d'en créer au moins 600 000 supplémentaires".

"LA FÉBRILITÉ DU LOBBY NUCLÉAIRE FRANCHIT UN NOUVEAU STADE"

L'Allemagne a "ouvert la voie : pour 40 000 emplois dans l'industrie nucléaire, elle en a crée 370 000 dans les énergies renouvelables", poursuit la candidate. Elle veut aussi évoquer avec les syndicats "la qualité des emplois dans le secteur énergétique" alors que, selon elle "l'industrie nucléaire s'est fourvoyée depuis trop longtemps dans la sous-traitance et la précarité".

Même indignation chez deux élus EELV : Denis Baupin, adjoint du maire de Paris, et Hélène Gassin, vice-présidente de la région Ile-de-France. "La fébrilité du lobby nucléaire franchit un nouveau stade", commentent-ils dans un communiqué. "Jamais avare d'approximations, M. Proglio avance des chiffres sans commune mesure avec la réalité et les études existantes". Pour eux, les "exemples étrangers de sortie du nucléaire" montrent au contraire que "sortir du nucléaire, c'est créer de l'emploi en France, qui plus est, non délocalisable !"

Eurodéputé EELV et porte-parole d'Eva Joly, Yannick Jadot s'interroge dans un communiqué distinct : "Faut-il que le milieu nucléaire soit à ce point inquiet des perspectives de cette industrie en France et dans le monde que ses représentants, industriels et politiques, entrent en fission et multiplient les annonces plus aberrantes les unes que les autres !" "Henri Proglio semble péter les plombs. Je le défie de débattre devant les Français, dans un média de son choix, de la réalité énergétique et nucléaire", lance l'élu écologiste.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Nucléaire
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22