Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 16:51

 

Le Monde.fr avec AFP | 21.04.2012 à 11h08 • Mis à jour le 21.04.2012 à 18h54

 
 
Un manifestant bahreini tient un cockatil Molotov lors d'affrontements avec la police dans un quartier chiite de la ville de Manama

Des milliers de personnes ont manifesté samedi 21 avril en fin de journée dans un village chiite, près de Manama, à l'appel de l'opposition, après l'annonce de la mort d'un protestataire, selon un militant. Rassemblée près de Darraz, un village chiite à 10 km au nord du circuit de Sakhir où doit se dérouler dimanche le Grand Prix de Formule 1 de Bahreïn, la foule a scandé des slogans hostiles au régime, a indiqué le militant.

"Pas de concession!", ont répété les protestataires avant de se disperser dans le calme, a-t-il ajouté.
Selon lui, une marche en direction du circuit, à l'appel de militants, n'a cependant pas eu lieu en raison d'une forte présence policière. Mais des manifestations sporadiques ont éclaté dans plusieurs villages chiites autour de la capitale, où les forces anti-émeutes sont intervenues en tirant des bombes lacrymogènes et des bombes assourdissantes contre les protestataires, selon les témoignages d'habitants.

 

 UN MORT DANS UNE MANIFESTATION

Dans la matinée, l'opposition chiite bahreïnie a annoncé la découverte du cadavre d'un homme sur le lieu d'une manifestation nocturne anti-régime dans un village chiite près de Manama. "Le cadavre du martyr Salah Abbas" a été découvert près de Chakhoura, un village près de Manama, où une manifestation hostile au régime a été réprimée "sauvagement" par les forces de sécurité, a annoncé le Wefaq, principal groupe de l'opposition, dans un communiqué.

Selon un membre de sa famille, Salah Abbas a été arrêté par les forces de sécurité alors qu'il participait à la manifestation de Chakoura. Après cette arrestation, "nous n'avons pas eu de nouvelles de lui jusqu'à l'annonce de la découverte de son corps samedi matin", a ajouté ce proche, qui a requis l'anonymat.

Le ministère de l'intérieur a confirmé la mort de Salah Abbas, dont le corps a été découvert samedi matin "avec une blessure sur le côté gauche", selon un communiqué de l'Autorité des affaires de l'information. "Une enquête est en cours" et l'affaire est "traitée comme un homicide", a ajouté l'Autorité. "Le gouvernement condamne tous les actes de violence et assure que les auteurs de ce crime, quels qu'ils soient, seront traduits en justice", a déclaré la chef de la sécurité publique, Tarek al-Hassan, cité dans le communiqué.

Des affrontements entre manifestants et forces anti-émeutes ont eu lieu dans des villages chiites. Des dizaines de personnes ont manifesté à l'entrée de Karzakan, Al-Malikiyah, Dumistan et Sada, situés à quelques kilomètres du circuit, près de Manama, ont-ils rapporté. Certains étaient encagoulés et d'autres portaient un linceul barré de l'expression "Je suis le prochain martyr".

Des jeunes ont mis le feu à des pneus sur des routes jouxtant leurs villages et lancé des pierres et des cocktails Molotov en direction des forces de sécurité, qui les ont dispersés à coups de gaz lacrymogènes et de bombes assourdissantes, ont-ils ajouté.

 

 "NON À LA FORMULE DE SANG"

La foule a scandé des slogans hostiles au gouvernement, répétant "A bas Hamad", en référence au roi de Bahreïn Hamad ben Issa Al-Khalifa, lors de ces manifestations qui ont lieu à l'appel du mouvement des "Jeunes du 14 février". Ce mouvement, un collectif radical, a appelé à "trois jours de colère" coïncidant avec le Grand Prix prévu dimanche, sous le slogan "Non à la Formule de sang".

Vendredi, au premier jour des essais libres, la police a dispersé par la force des milliers de manifestants anti-régime dans la région de Boudaya, à 4 km à l'ouest de Manama, selon l'opposition.

Les manifestations à répétition, à l'appel de l'opposition chiite qui réclame des réformes constitutionnelles dans ce royaume dirigé par une dynastie sunnite, ont conduit à un renforcement de la sécurité autour du circuit de Sakhir. Malgré ces manifestations, le prince héritier, Salmane Ben Hamad Al-Khalifa, a écarté toute annulation du Grand Prix, comme cela avait été le cas l'an dernier en raison des troubles dans son pays.

 

RSF dénonce des "atteintes à la liberté de la presse"

Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé samedi "les atteintes à la liberté de la presse" commises, selon l'organisation, par les autorités bahreïnies et notamment le refus des autorités de délivrer des visas à certains journalistes pour couvrir le Grand Prix. "En décembre 2011, nous avions classé Manama parmi les dix endroits les plus dangereux pour les journalistes et, jusqu'ici, nous n'avons observé aucune amélioration significative des conditions de travail des médias", indique RSF dans un communiqué. En outre, "plusieurs journalistes n'ont pas pu se rendre au Bahreïn pour couvrir le Grand Prix de Formule 1", indique RSF.

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ailleurs dans le monde
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 16:44

 

Le Monde.fr | 20.04.2012 à 12h18 • Mis à jour le 20.04.2012 à 12h18

Par Le Monde.fr

 
 
La présentation du site "Anonpaste".

Le collectif d'"hacktivistes" Anonymous a lancé, mardi 17 avril, son propre site de sauvegarde de textes. "Anonpaste" se veut un concurrent du populaire Pastebin, portail très utilisé par les informaticiens. Lancé en 2002, Pastebin permet de partager des codes sources ou des informations liées à la configuration des machines. Mais les pirates informatiques s'en servent pour mettre en ligne des messages de façon anonyme. Selon la BBC, Pastebin compte désormais 17 millions de visiteurs uniques par mois.

"Pastebin a fait l'actualité ces derniers temps, avec des déclarations plutôt louches quant à ce qu'ils sont prêts à censurer, et quand ils sont prêts à donner des adresses IP aux autorités", justifie Anonymous et un autre collectif, baptisé Peoples Liberation Front dans un communiqué.

 

 CRYPTAGE DES DONNÉES

Le nom de domaine d'Anonpaste utilise un suffixe .tk, en référence aux îles Tokelau, en Polynésie. Il n'est donc pas .com, une extension générique gérée par Verisign, entreprise américaine. Anonpaste est également fondé sur une technologie "opensource", zerobin, et utilise un système de cryptage dans le navigateur Web, censé garantir l'anonymat des données et des messages transmis.

"Parce que les données sur nos serveurs ne sont pas lisibles, ni par nous, ni par quiconque, la responsabilité des messages repose uniquement sur la personne qui le met en ligne", indiquent aussi Anonymous et le Peoples Liberation Front dans un communiqué. Anonpaste se veut également "sans modération ni censure".

Le Monde.fr

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ils réagissent
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 16:36

A Sledgehammer Called Reality

In March to Athens on 20 April 2012 at 17:41


March to Athens
Day 165-XCI, from Δελφοί to Αράχωβα, 12 km.

Internal assembly in Delphi

Arachova, April 20

Dear people,

We could have seen it coming, and many of us did, but only since yesterday it’s official. As far as Athens goes, we don’t have any illusions any more.

Our comrades organising the International Agora have been very silent lately. And even though in general ‘no news is good news’, Greece is different. News or not, it’s bad. And yesterday evening comrades Getafe and Laurentina showed up in Delphi to bring us the bad news in person.

There is no Agora Athens. For two months, ever since they left the march in Salerno they have been trying to organise something, together with local movements. Yesterday they admitted defeat. Reality has dealt them the final blow.

Athens is a city of five million inhabitants. Many of them are depressed or even desperate. It’s a city under shock. If we had arrived last summer, when Syntagma was occupied and there were oceanic demonstrations in front of parliament every night, we would have found it to be a warm bath. Now we are only the distant echo of a movement whose brief season has already ended here last autumn.

From a different perspective

People don’t believe in popular assemblies or demonstrations or peaceful resistance any more. They have no hope, and if they take the streets to demonstrate it’s mainly for the adrenaline kick.

In two weeks time, when our march will arrive, hardly anyone will notice, and those who do will shrug their shoulders. Especially with elections being held the day after, we definitely won’t make any difference.

Our liaison comrades, and others before them, told us that there is no lack of resistance movements in Athens. In fact, there are far too many of them. According to Getafe, twenty-five different anarchist movements have been trying for two years to establish common objectives. By now only five of them are still talking to each other, the others have gone their separate way. And that is just the anarchists. The fragmentation among communists and other groups is much worse.

Pacifism is frowned upon as useless by most movements, even if relatively few of them actively profess urban guerilla. Those who do are invariably manipulated by the mainstream media. On tv the acts of violence are highlighted at the expense of the underlying motives.

All we can do in this giant maelstrom is what we always do. We go, we take a square, and after that, we improvise.

With hindsight, the auspices for the organisation of an ‘international agora’ hadn’t been favourable from the start. In Belgium or in Italy, the word ‘agora’ may recall the ancient public square where people met and exchanged ideas, but in new Greek agora means ‘market’. It might be a bit confusing for some.

Dark clouds over Arachova

All the while the march is in the mountains. Today we had another 500 meters of ascent to do. Looking up from Delphi, we see the town of Aráchova high above, guarding the mountain pass. In the early evening, when dark clouds gather around the peaks, the town sounds and seems a bit like the gate to Mordor.

Even without hope or illusions, we will have to pass.

Me personally, I’m a bit relieved. The march is one thing, Athens is another. We need to concentrate on the road now, show strength and carry on. Cueste lo que cueste.

Yesterday I talked about the situation with comrade José Miguel, the archaeologist. He has been with us every day from Rome, he has put up with all the shit that has happened along the way, and he always kept working for the group, cleaning the square, doing difusion with charm and with a smile.

“How do you manage?” I ask.

“Look,” he says, and he takes a business card out of his pocket. “This is from a mister Georgios Kristopoulos. He has a jeweller’s shop here up the road. Just now I told him about our march. I gave him our flyer, and he cried. All because of this lousy piece of paper which explains our reasons for marching. He cried out of gratitude for what we’re doing. That’s why I’m still here. I’m doing this march for mister Georgios Kristopoulos.”

On the square in Arachova

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Marche des indignés vers Athènes
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 16:31

 

Le Monde - il y a 1 heure

 

Des Indignés venus de tous les coins de France se sont rassemblés samedi 21 avril à Paris, à la veille du premier scrutin présidentiel.

Des Indignés venus de tous les coins de France se sont rassemblés samedi 21 avril à Paris, à la veille du premier scrutin présidentiel.AFP/KENZO TRIBOUILLARD


Quelques centaines de personnes, militants du mouvement des Indignés ou simples citoyens, venues d'Ile-de-France mais aussi, à pied, de Toulouse, Bayonne, Marseille, Angers et Lille, se sont rassemblées samedi 21 avril à Paris pour dénoncer une "mascarade électorale". Au son des tambours, les "marches populaires", parties entre le 3 mars (Marseille) et le 7 avril (Angers), ont convergé jusqu'à Paris pour demander, à la veille du premier tour de l'élection présidentielle, "une démocratie réelle".

 

"Parmi les candidats, il n'y a jamais le candidat que je voudrais. Et je ne suis pas le seul à penser ça", dit-il. "A nous de nous réorganiser, pour au moins au niveau local, avec des assemblées démocratiques, nous faire entendre et mettre en place des idées alternatives en matière d'environnement, de santé, d'éducation, d'alimentation", explique Yannick, 27 ans, venu à pied de Bayonne. Rassemblés à la Fontaine des Innocents du quartier des Halles dans le Ier arrondissement, les manifestants devraient ensuite se rendre au Champ-de-Mars dans le VIIe arrondissement, où ils espèrent pouvoir rester jusqu'au 12 mai, journée d'actions internationale de tous les "Indignés", un an après le début du mouvement espagnol.

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Marche Paris 2012
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 16:23
Des intervenants au centre de rétention administrative de Nîmes de la Cimade et de RESF, animeront la soirée après la projection du film de Fernand MELGAR "Vol Spécial" le mercredi 25 avril 2012 à 20 heures au cinéma le Sémaphore à Nîmes, 25 rue Porte de France.

Après "La Forteresse"- Léopard d'Or au Festival de Locarno en 2008, Fernand Melgar porte son regard vers la fin du parcours migratoire : au centre de détention administrative de Frambois en Suisse, des hommes sont emprisonnés dans l'attente de leur expulsion.
 
Ici aussi, à Nîmes, au centre de rétention administrative (C.R.A.)  sont "retenus" des hommes, des femmes, des familles avec enfants, pour le simple motif qu'ils n'ont pas de titre de séjour.


Prévente des places au Sémaphore, à partir du jeudi 19 avril 2012.

 

--
APTI  - 8 bis Boulevard Sergent Triaire 30000 NÎMES
04 66 29 44 56
apti.nimes@gmail.com

Membre de la FASTI
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Réunions - conférences et débats
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 16:19



 


Chernobyl-Day
"Tchernobyl, Fukushima, plus jamais ça ! "
Agenda "Centre-Sud"
Auvergne, Languedoc-Roussillon, Limousin


Auvergne

expand section28 avril 2012 - Moulins sur Allier (03) : Projection-débat autour du film "Tchernobyl for ever"

20h30 : Le Colisée, salle num 1 (1er étage) 23 Cours Anatole France 03000 Moulins

Projection gratuite du film "Tchernobyl forever" réalisé par A. De Halleux.
Discussion et débat citoyen sur la question du nucléaire ici ou ailleurs.

Merci de diffuser l'info. dans vos réseaux !

Contact : RAMILLIEN Stéphanie - Collectif SDN 03
ramillien.stouff (a) hotmail.fr
Tel : 0787199736

expand sectionSamedi 28 avril 2012 - Le Puy en Velay (43) : Chaîne humaine

9h-12h : Place Cadelade.

chaine humaine marchante à travers la vieille ville et le marché du Puy en Velay avec distribution de tracts.

Contact : Dupuis Anne Marie et Cécile Zielinski - Groupe "SDN en Velay"
sortirdunucleaireenvelay (a) gmail.com
Tel : 04 71 57 68 10

expand sectionSamedi 28 avril 2012 - Clermont-Ferrand (63) : Rassemblement pour sortir du nucléaire

11h : place de Jaude au pied de la statue de Vercingétorix

Contact : Marcel Breugnot - Puy de Dôme Nature Environnement
pddne (a) laposte.net
Tel : 04 73 63 09 75


Languedoc-Roussillon

expand sectionJeudi 26 avril - Carcassonne (11) : Déambulation - lying

18h : portail des Jacobins

Déambulation du portail des Jacobins jusqu'à la place Carnot. Suivit d'un lying sur la place et diffusion de tract et prise de contact avec les passants.

Port de masques blancs si possible.

Contact : Thomas - Collectif Sortir du Nucleaire de l'Aude
rsnaude (a) hotmail.fr

expand sectionJeudi 26 avril - Frontignan (34) : Soirée spéciale projections-débats autour du nucléaire

Dès 19h : CinéMistral de Frontignan-Lapeyrade Avenue Frederic Mistral

19h: Projection-débat du documentaire "Un climat d'espoir"
20h30: Table info et repas partagé dans les jardins du cinéma
21h: Projection-débat du film "La terre outragée"

Contact : Pauline - Collectif "Sortir du nucléaire" Sète-Bassin de Thau
paullen (a) riseup.net

expand sectionJeudi 26 avril - Montpellier (34) : Chaîne humaine

18h : Rassemblement à la Préfecture pour une chaîne humaine.

Les antinucléaires montpelliérains seront également présents à la manifestation du 1er mai, rejoignez-nous.

Contact : Didier Latorre - SDN 34, groupe de Montpellier
contact.sdn34 (a) yahoo.fr
Tel : 0467543205 - 06 72 69 25 61

expand sectionJeudi 26 avril 2012 - Florac (48) : Rassemblement citoyen

11h à 13h : Place de la mairie.

Exprimons-nous sur l'énergie!
Animé par l'équipe "Choc Cévennes"

Contact :
collectifantinucleaire48 (a) gmail.com

expand sectionVendredi 27 avril pour montagnac et Samedi 28 avril pour pézenas - Montagnac et pezenas dans l'hérault : Stand sur les marchés

9h - 13h : marché de montagnac et de pézenas

je souhaite mettre un stand sur les marchés le 27 et 28 avril. marché où passe beaucoup de monde.

Contact : Larrondo Marie claude
mc.larrondo (a) free.fr
Tel : 0673775114

expand sectionDimanche 28 avril 2012 - Perpignan (66) : Rassemblement et action

15h : Au pied du Castillet, Perpignan

Dans un monde aux préoccupations futiles et éphémères,rappelons la mémoire d'une autre catastrophe nucléaire.
Des régions entières rongées par la radioactivité, une pollution atomique pendant des centaines d'années...

15h: Rassemblement

15h30-16h30: Action
Visuel anagramme : "Centrale nucléaire : la ruine et le cancer". Masques et combinaisons, banderoles et tractage.

Action conjointe du groupe local de Greenpeace : mise en scène interpellant les candidats à propos du futur énergétique de notre pays.

Inscrivez-vous pour que l'on puisse mieux nous organiser !

Contact : Eric Le Balier - Collectif sortir du nucléaire 66
e.lebalier (a) gmail.com
Tel : 06 74 71 52 95

expand sectionSamedi 28 avril 2012 - Le Vigan (30) : Chaine humaine

11h à 12h : au marché du samedi du Vigan, devant le stand de Javatomik

Venez nombreux!

Contact : Solal - Collectif javatomik
las-peyras (a) orange.fr


Limousin

expand sectionSamedi 28 avril 2012 - Tulle : Chaîne humaine et action symbolique

10h30 : Rendez vous sur le marché de Tulle

Sortons du nucléaire ! Vive la transition énergétique!

Chaîne humaine et remise symbolique du dernier livre de Jean-Christophe Mathias "Le pacte naturel" à la permanence de F. Hollande

Vous pouvez laisser un message sur mon répondeur, je vous rappelerai

Contact : Meyssignac Anne - Collectif Corrézien pour la sortie du nucléaire
sortirdunucleaire19 (a) gmail.com
Tel : 05.55.84.06.70

 

--
Réseau Sortir du nucléaire
Laura Hameaux
Coordinatrice nationale des groupes et actions
Réseau "Sortir du nucléaire"
Fédération de 924 associations
Agréée pour la protection de l'environnement
Maison de l'économie sociale et solidaire
81 bis rue Gantois
59000 Lille
Portable: 06.85.23.05.11
Fixe: 03.20.17.94.91
Mail: laura.hameaux@sortirdunucleaire.fr
Skype: laurastopnuke
http://www.sortirdunucleaire.org
Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 16:15
Le programme citoyen
UN SONDAGE IFOP DÉCOIFFANT
Que faire dimanche ?
Revoir les images de notre campagne

En attendant, et pour vous donner du baume au cœur, vous pouvez aller revoir le diaporama enrichi et les vidéos des collages du 31 mars. Merci à tous ceux qui nous les ont fait parvenir, ce que vous avez tous fait est magnifique.

Bon week end électoral à chacun d’entre vous, que vous alliez aux urnes ou au bois, et à bientôt pour la suite de nos actions,

Cyril Dion
Directeur de Colibris

Beaucoup d’entre vous nous ont interpellé pour savoir ce que nous recommandions pour le vote. Certains nous ont suggéré d’appeler chacun à voter pour lui en glissant son affiche dans l’enveloppe ou un bulletin "Non merci oui" (tout ceci étant comptabilisé en vote nul). D’autres à boycotter l’élection. D’autres enfin à soutenir les partis les plus proches de nos idées. Comme nous vous l’avons toujours dit, nous ne donnerons aucune consigne. Colibris est un mouvement qui prône la liberté, l’autonomie, la conscience. C’est à chacun d’entre vous de choisir ce qui lui semble juste pour faire évoluer les choses le plus efficacement possible.

Dans ce moment, comme dans beaucoup d’autres après dimanche, nous pouvons exercer notre pouvoir de choix et prendre notre part de responsabilité dans l’orientation de la société. A chacun d’entre nous de savoir comment. C’est à cela que l’on reconnaît un colibri !

Pour donner une voix à des sujets que nous trouvons ignorés dans la campagne et pour conforter notre idée qu'un profond changement de modèle de société est nécessaire, nous avons commandé à L'IFOP une étude réalisée auprès d'un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française. Et les résultats sont étonnants : 56% pensent que nous démocratie ne fonctionne plus comme elle le devrait, 64% sont pour l'abandon progressif des énergies fossiles et du nucléaire, 93% pour changer de modèle agricole, 75% pour lutter fortement contre la spéculation et privilégier l'économie réelle, 86% pour une fiscalité qui protège la nature, 97% contre le monopole dans banques privées dans la création monétaire, 75% pour la prise en compte du vote blanc... (voir l'intégralité ici)

Si nous sommes de plus en plus nombreux à partager ces constats, il est plus que temps de nous rassembler, d'agir dans cette direction et d'engager nos responsables politiques dans ces voies. C'est ce que nous continuerons à vous aider à faire tout au long des mois et des années à venir.

Pour structurer nos actions collectives et interpeler la nouvelle mandature, nous élaborons une feuille de route, que nous avons appelé « programme citoyen ». Elle sera la synthèse de tout ce que vous avez produit dans les forums, de l’apport d’experts et sera étayée par le sondage que nous avons commandé à l’IFOP, dont vous pouvez trouver les résultats ci-dessous. Tous ces éléments seront enrichis et synthétisés lors de la semaine citoyenne que nous organisons au Amanins juste avant le 14 juillet. Le rapport complet sera disponible en octobre 2012.

ET MAINTENANT ?

Chers colibris

Dans deux jours c’est le premier tour des élections présidentielles. Après un marathon de plus de six mois, la campagne officielle va se terminer. Parallèlement, notre mobilisation « Tous candidats » continue.

En région d’abord où 12 forums vont encore avoir lieu (pour 10 déjà organisés).

Dans la construction collective ensuite. « Tous candidats » n’est pas une fin en soi. C’est un début. Celui du rassemblement d’une communauté agissante qui va concrètement participer à l’évolution de la société, dans les mois et années à venir. La communauté des colibris.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Informations diverses
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 16:11

 

Association France Palestine Solidarité Nîmes

 

Samedi 28 avril 2012, à partir de 19 h, notre compatriote franco palestinien Salah Hamouri sera à Nîmes au Centre Socio Culturel et Sportif de Valdegour. Il vient nous parler de sa détention de presque 7 ans dans les geôles israéliennes (bien qu'il n'y ait eu aucune preuve qu'il ait commis le moindre délit) et de l'ensemble des prisonniers palestiniens, notamment ceux qui mènent une grève de la faim actuellement.

Il est invité par les associations : France Palestine Solidarité Nîmes, Collectif Résistance30, Horizon 30, Ligue des Droits de l'Homme, fédération du Gard.

 

« Depuis 1967, plus de 800 000 Palestiniens ont connu les prisons israéliennes. La plupart des familles ont été touchées à un moment ou à un autre.

A ce jour 4610 prisonniers sont détenus en Israël dans environ 21 prisons, 5 centres de détention, 4 centres d’interrogatoire, et au moins une installation secrète : le centre de détention « 1391 ». Ces centres sont situés à l’intérieur d’Israël, en violation de l’article 49 de la Quatrième Convention de Genève qui interdit les transferts forcés en dehors du territoire occupé.

Parmi ces prisonniers, 185 enfants ou jeunes de moins de dix-huit ans, 11 femmes, 27 députés, 2 anciens Ministres, 41 universitaires, et plus d’une centaine de personnes atteintes de maladies et de handicaps. 320 prisonniers sont soumis à la détention administrative, un régime arbitraire et illégal qui viole le droit international, notamment la quatrième convention de Genève.

Marwan Barghouti a été placé dernièrement en cellule d’isolement dans la prison de Hadarim pour avoir lancé un appel à l’unité, à la cohésion, à la création d’un gouvernement d’union nationale, et à la poursuite de la résistance populaire et pacifique pour mettre fin à l’occupation.

Cette politique menée de longue date par Israël à laquelle les Accords d’Oslo n’ont rien changé témoigne qu’à l’inverse de ce qui s’est passé en Afrique du Sud ou en Irlande il n’y a jamais eu la volonté d'engager un véritable processus de paix. Tout au contraire, en réprimant ceux qui prétendent résister à l’occupation, il s’agit encore et toujours d’exercer un chantage permanent et de punir tout un peuple pour tenter de le réduire au silence.

1600 prisonniers ont démarré le 17 avril une grève de la faim pour réclamer : le droit de visite, y compris pour les prisonniers dont la famille est de Gaza, la fin des mesures répressives et humiliantes, la fin des cellules d’isolement et la fin du système de la détention administrative.

Il est temps de braquer les projecteurs sur ce scandale et d’exiger une réaction internationale pour y mettre enfin un terme. »


Association France Palestine Solidarité Nîmes

 


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Réunions - conférences et débats
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 15:44


Cc : réseau <comm-reseau-paris@lists.takethesquare.net>



 
 Des "Indignés" convergent à Paris
contre la "mascarade" de la présidentielle 

(PRESENTATION)
   
      PARIS,  20 avr 2012 (AFP) - Partis de Marseille, Toulouse,
Bayonne, Lille et Angers, ils sont étudiants, enseignants, coiffeurs, aide-soignants, sans emploi ou retraités,
militants du mouvement des "Indignés"
ou simples citoyens, ils convergent samedi à Paris
pour dénoncer "la mascarade" de la présidentielle.

   Lancées entre le 3 mars (Marseille) et le 7 avril (Angers),
ces cinq  "Marches populaires" se retrouvent à Paris samedi
après avoir fait la jonction  avec la "marche des banlieues",
qui s'est élancée le 15 avril de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

   A raison de 20 à 30 kilomètres par jour, elles ont rassemblé
entre 10 et 15 participants par étape pour les plus petites (Angers)
et entre 20 et 30 pour les plus importantes (Bayonne, Marseille).
Certains y ont participé de bout en bout,
d'autres ont pris part à quelques étapes,
au gré de leur disponibilité.
   Car beaucoup de marcheurs travaillent.

   "Ce n'est pas du tout un mouvement de gens
qui n'ont rien à faire",
assure Charlotte, professeur d'art plastique de 29 ans,
de Toulouse, qui refuse de  donner son patronyme,
comme l'ensemble des participants.
   "Il y a tous les âges, toutes les catégories socioprofessionnelles,
toutes  les professions", dit-elle, citant "un gynécologue,
des météorologues, un professeur de chant, des intérimaires
et des étudiants".
   On trouvait aussi des instituteurs, des infirmiers
ou des RMIstes à Angers, 
un coiffeur, des chercheurs, un graphiste, un aide-soignant
ou un  plombier-chauffagiste à Lille, et même un lycéen
qui prépare le bac à  Marseille. Le doyen de Toulouse a 60 ans,
la benjamine d'Angers a 13 ans et marche avec sa mère.

   Au total, la marche de Marseille a compté 150 à 200 participants,
celle de Bayonne une centaine, selon des participants.
   Tous disent se retrouver sur "le rejet du système politique actuel"
et la  volonté de "se réapproprier l'espace public" et
d'"éveiller la population".
   "On veut dénoncer la mascarade électorale, montrer que le peuple
n'a pas la  parole", explique Sylvie, 42 ans, qui vient de Lille.
   "On ne se sent plus du tout représentés par les politiques.
On cherche un  nouveau fonctionnement de la démocratie",
renchérit Alexandre, 31 ans, de la marche angevine.

   A chaque commune traversée, les marcheurs se sont installés "
sur la place  publique", organisant des "assemblées et repas
populaires", des projections de  documentaires ou des débats.

   "Le but c'est d'échanger avec les gens, de partager
les expériences, les ressentis" et de "créer l'étincelle
là où il y a besoin, pour ne plus subir une  société qui met des murs
entre les gens", pense Nicolas,25 ans, de la marche  marseillaise
centrée sur "l'écologie".

   Les marcheurs interrogés disent qu'ils ont été accueillis
"positivement par  les gens". "Ils sont intrigués, posent des questions,
restent avec nous pour  discuter. Certains se sont joints à nous.
On a fait de belles rencontres", 
souligne Louise, 19 ans, de Marseille.

   Les campements étaient installés la plupart du temps avec l'accord
des  mairies, qui ont parfois fourni douches et toilettes.
Il y a eu toutefois de  l'hostilité dans des municipalités,
comme à Illiers-Combray (Eure-et-Loir), 
Longjumeau (Essonne) ou Montrouge (Hauts-de-Seine), relèvent
des marcheurs obligés de trouver refuge chez l'habitant.

   A Paris, les marcheurs et tous leurs soutiens ont annoncé qu'ils
se réuniront samedi à 14H00 à la Fontaine des Innocents
du quartier des Halles  (Ier), mais également sur la place du Châtelet
toute proche, avant de se rendre  au Champ de Mars (VIIe),
où ils espèrent pouvoir rester jusqu'au 12 mai
journée d'actions internationale de tousles "Indignés",
un an après le début du mouvement espagnol.
   caz/nr/jmg
   
AFP 201114 AVR 12

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
CONVERGENCE DES MARCHES  de MARSEILLE, TOULOUSE, BAYONNE, ANGERS ET LILLE, parties depuis le mois de Mars et aux portes de Paris aujourd'hui.
 
Venez toutes et tous avec vos slogans (cartons et banderoles, etc).
R- V 13h00-départ 14h00
Fontaine des innocents aux Halles
(Mo Rambuteau, RER les Halles, Mo Hôtel de Ville)
http://paris.reelledemocratie.net/node/1010
carte

Départs des marches vers les Halles pour ensuite partir en MANIFESTATION

  • 9h00 : départ 1 de Gare Asnières-Genevilliers-Les-Aniettes
  • 13h : départ de Belleville (place à côté de la station de métro) des Bellevillois (assemblée de quartier)

Programme

  • 14h : Rendez-vous à Fontaine des Innocents (M° Les Halles) pour converger avec les marches
  • 18h : arrivée prévue à Champ de Mars/Parvis des Droits de l'homme (M° Trocadéro) : Assemblée populaire, échanges et prise de parole libres
  • 19h : Soirée festive, musique, campement
Site de Démocratie Réelle - Indignés de Paris : parcours
http://paris.reelledemocratie.net/node/1010
http://www.demosphere.eu/files/import-images/f4b12c990a4f48f0769db6a7f3986425.png
   -- Martin Luther King Jr.- http://www.youtube.com/watch?v=1VJl9IJ3PlI
Raoul Vaneigem :"Le parti pris de la vie est un parti pris politique. Nous ne voulons
pas d'un monde où la garantie de ne pas mourir de faim s'échange contre le risque de mourir d'ennui."


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Marche Paris 2012
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 15:38

 

Ce 21 Avril : Au niveau national les Indignés organisent une journée d'action :
"ils ne nous représentent pas" !

 

Cette action est en coordination avec l'arrivée des marches à Paris place de la Concorde.

A la veille des élections présidentielles cette journée se veut festive, conviviale et revendicatrice d'une nouvelle société.

Dans toutes les villes de France les Indignés ne pouvant se rendre à Paris manifesteront leur soutien aux marcheurs


Dans ce cadre les Indignés nîmois organisent une action

ce samedi 21 Avril à partir de 14h

place de la Maison Carrée

(précédé d'un pique-nique à 13h)  

Le thème sera : "Voter c'est bien mais cela ne suffit pas ! "

Les sans voix doivent pouvoir parler !

Tout un programme... avec urnes et vote original !



Venez nombreux !

 

 

Les Indignés Nîmois

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les Actions
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22