Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 14:46

 

Le Monde.fr avec Reuters | 03.11.2012 à 13h50 • Mis à jour le 03.11.2012 à 13h51

 

 
 
Manifestation contre la venue d'Angela Merkel à Athènes, le 8 octobre 2012.

Entre l'Allemagne et la Grèce, les relations ne sont pas au beau fixe. La preuve ? Le groupe pharmaceutique allemand Merck ne livre plus son médicament contre le cancer Erbitux aux hôpitaux publics grecs en raison de factures impayées, déclare son directeur financier dans une interview publiée samedi.

"Cela n'affecte que la Grèce, où nous avons été confrontés à de nombreux problèmes. Cela ne concerne que ce produit", explique Matthias Zachert dans cet entretien au Börsen-Zeitung. Les Grecs pourront toujours se procurer l'Erbitux dans les pharmacies, a précisé un porte-parole à Reuters.

L'anticancéreux Erbitux est le deuxième médicament sur ordonnance de Merck le plus vendu. Il a représenté un chiffre d'affaires de 855 millions d'euros en 2011.

En Espagne, le gouvernement aide les hôpitaux à payer les factures, ce qui évite aux hôpitaux public d'être privés d'approvisionnement, indique le directeur financier du laboratoire.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Grèce
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 14:41

 

boursier.com

Ce matin à 06h50 

 

 

(Boursier.com) -- Le journaliste grec mis en cause pour avoir publié une liste de 2.000 Grecs possédant des comptes en Suisse, a finalement été blanchi hier soir par la justice de son pays. Costas Vaxevanis, 46 ans, journaliste de télévision et rédacteur en chef de l'hebdomadaire 'Hot Doc', était accusé par le Procureur de violation des données personnelles et encourrait une peine maximale de deux ans de prison...

Costas Vaxevanis plaidait non coupable, en estimant avoir agi dans l'intérêt général en publiant cette liste, dite "liste Lagarde", car elle émane de Christine Lagarde, l'actuelle directrice du FMI. Après 12 heures d'auditions et de délibérations, le juge a donc tranché en faveur du journaliste, qui a été jugé "innocent" des faits qui lui étaient reprochés. La décision a été acclamée par la salle d'audience, remplie de journalistes, d'avocats des droits de l'homme mais aussi de simples citoyens demandant plus d'équité dans les sacrifices imposés aux Grecs par la crise de la dette publique.

 

Débat sur l'évasion fiscale
Ce procès, qui a choqué l'opinion publique grecque, devrait permettre d'ouvrir un débat public longtemps différé en Grèce sur l'évasion fiscale. En effet, selon le 'Financial Times', un procureur financier d'Athènes, a enjoint hier le parlement d'ouvrir une enquête pour savoir pourquoi le gouvernement a enterré la "liste Lagarde" et n'a ouvert aucune poursuite contre les fraudeurs présumés. Si cette procédure suit son cours, elle pourrait aboutir à une mise en cause judiciaire des ministres des Finances George Papaconstantinou, puis Evangelos Venizelos, en poste successivement de septembre 2009 à juin 2012, selon des experts cités par le 'FT'.

Ainsi, George Papaconstantinou a reçu la fameuse liste en octobre 2010 de la part de Christine Lagarde, alors ministre de l'Economie française, mais il n'a demandé aucune enquête policière et a expliqué plus tard qu'il avait "égaré" la liste. Son successeur a lui aussi laissé le sujet dormir... Officiellement, les autorités avaient expliqué que la liste ne pouvait être utilisée, car elle émanait d'un ancien employé de HSBC, qui l'avait volée et remise à la justice et au fisc français (qui l'ont eux-mêmes utilisée pour inciter des fraudeurs français à s'amender...)

 

La Grèce négocie toujours
Quant à l'actuel ministre grec des Finances, Yannis Stournaras, il affirme n'avoir trouvé aucune trace de la fameuse liste lorsqu'il a pris ses fonctions en juin dernier. Sur la base d'autres sources, le nouveau ministre a néanmoins engagé des enquêtes sur 400 Grecs ayant acheté des actifs immobiliers à Londres, ainsi que sur des transferts vers l'étranger de 22 milliards d'euros effectués par 54.000 de ses concitoyens. Aux dernières nouvelles, le ministère des Finances a indiqué avoir repéré au moins 15.000 virements non déclarés au fisc, dont il espère récupérer au moins 2,5 milliards d'euros en taxes impayées.

En attendant, la coalition au pouvoir en Grèce négocie toujours avec ses créanciers le versement de la prochaine tranche d'aide européenne, qui doit lui éviter une nouvelle fois de faire défaut sur sa dette publique. Hier, les ministres des Finances de la zone Euro ont exigé d'Athènes un vote du parlement, avant le 12 novembre, sur les réformes et mesures budgétaires supplémentaires. En échange, la Grèce obtiendrait sa prochaine tranche d'aide, mais aussi un délai additionnel de deux ans, jusqu'en 2016, pour rétablir ses comptes... L'accord butte toujours sur ce sujet, car un report de deux ans se traduirait par un nouveau besoin d'aide de 16 à 18 milliards d'euros, dont les modalités de financement s'avèrent complexes, selon les experts.

V.A. - ©2012 www.boursier.com

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Grèce
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 14:32

 

Le Monde.fr | 02.11.2012 à 08h19 • Mis à jour le 02.11.2012 à 10h43

 

* Pour visualiser la vidéo, appuyer sur la touche "Ctrl" de votre clavier + cliquer gauche sur ce "link"

 

Durée : 04:32  |  Images : Le Monde

Au cœur d'Alep désertée, fin octobre. Les combattants de l'Armée syrienne libre y livrent une guerre de position contre les troupes de Bachar Al-Assad. Dans le quartier de Bustan Al-Bacha, les quelques civils qui sont encore sur place doivent traverser l'avenue Dar Al-Ajazi pour fuir les combats. Mais l'axe est devenu le terrain de chasse des snipers.

Le photographe Jérôme Sessini a filmé ces combats à l'aide d'une petite caméra accrochée à son buste. Il raconte.

Propos recueillis par Antonin Sabot et Marie Sumalla

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Syrie
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 14:25

 

 

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 03.11.2012 à 11h57 • Mis à jour le 03.11.2012 à 14h01

 

  

 

Capture d'écran de la vidéo montrant un partisan du président Bachar Al-Assad brandissant l'oreille découpée d'un cadavre.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a diffusé, samedi 3 novembre, des vidéos de combattants  pro-régime exécutant des prisonniers rebelles à l'arme automatique et découpant les oreilles de cadavres. Cette diffusion intervient deux jours après celle d'une vidéo montrant des exactions commises par des insurgés.

Une première vidéo qui, selon le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane, a été tournée en juillet dans la région de Lattaquié (nord-ouest), montre un homme en treillis militaire brandissant une oreille et un couteau en riant face à la caméra. "Voilà l'oreille d'un chien, on va leur donner une leçon", dit l'homme, faisant allusion aux rebelles.

Un peu plus loin, sept hommes aux corps très mutilés, apparemment morts, sont étendus sur le sol. Au milieu d'un groupe d'hommes habillés en tenue militaire, un homme en treillis s'approche d'un des cadavres et lui découpe l'oreille avec un couteau devant la caméra. "Fais pas ça, nous sommes (avec) le régime", dit un des hommes du groupe, tandis qu'un autre lance : "Donne son oreille aux chiens!".

Une autre vidéo, datant de février et tournée à Deraa, montre des individus, certains en civil et d'autres en treillis, achever à l'arme automatique des hommes qu'ils présentent comme des rebelles.
"Voilà les hommes armés, les chiens, les impurs!" lance l'homme. Un autre reprend : "On va les filmer avec leurs armes et on va voir ce qu'Al-Jazeera et Al-Arabiya peuvent faire pour eux", s'en prenant aux chaînes satellitaires arabe basées dans le Golfe qui soutiennent la rébellion.

"Ces vidéos m'ont été fournies par des militants à la suite de la diffusion avant-hier d'une vidéo montrant les exactions commises par les rebelles. Depuis le premier jour de la révolution, le régime commet des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité mais ces crimes ne justifient en rien les crimes de l'autre partie", a dit M. Abdel Rahmane. "Si on veut une nouvelle Syrie démocratique et respectant les droits de l'Homme, on ne peut se taire sur aucun crime quel qu'en soit l'auteur", a-t-il ajouté.

Jeudi, l'OSDH avait mis en ligne une vidéo diffusée par des militants montrant des rebelles frappant une dizaine de soldats blessés, avant de les aligner sur le sol et de les tuer à l'arme automatique tout en les traitant de "chiens de chabbihas d'Assad", nom donné aux miliciens pro-régime.

Le CNS a exhorté l'Armée syrienne libre, composée de déserteurs et de civils ayant pris les armes, et "les mouvements qui animent la révolution sur le terrain à demander des comptes à quiconque viole les droits de l'Homme", au lendemain de la diffusion de ces vidéos. Pour l'ONU et Amnesty International, l'exécution sommaire de soldats, comme celle vue sur cette vidéo, ressemble fort à un "crime de guerre". Le chargé des droits de l'Homme au sein du CNS, Radif Moustapha, a toutefois estimé que les crimes des combattants rebelles étaient "sans commune mesure" avec ceux du régime.

Au moins 28 soldats ont été tués jeudi au combat ou froidement exécutés par les rebelles qui s'étaient emparés de leurs positions près de Saraqeb, a rapporté l'OSDH. Après la diffusion de la vidéo, les Etats-Unis ont exhorté les rebelles à respecter les lois internationales régissant les conflits et la Grande-Bretagne s'est dit "profondément préoccupée". Un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a déclaré pour sa part que "s'il s'agit de massacres avérés", la France "condamne avec fermeté".

L'ONU et des ONG internationales ont déjà accusé régime et rébellion de "crimes de guerre et contre l'Humanité" en près de 20 mois d'un conflit qui a fait plus de 36 000 morts selon l'OSDH.

En Syrie, un photographe raconte l'horreur dans « l'allée des snipers »

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Syrie
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 14:19

 

 

http://zad.nadir.org/spip.php?article494

 

samedi 3 novembre 2012, par zadist


Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Voir plus bas pour le fil d’infos de la journée

 

 

LA MANIF DE REOCCUPATION AURA LIEU LE 17 NOVEMBRE ! On a besoin de vous pour la préparer ! Voir ICI. On vous invite notamment à coller les affiches et tracter pour annoncer ça autour de chez vous.

For english translations of the Flash info see HERE All translated english HERE and here different other languages ITALIANO/ ESPAGNOLE ou resiste.squat.net/ NETHERLAND/ Infos in GERMAN

Voir PAR LA pour des infos générales, comment venir sur place, photos et vidéos, bilan de la semaine passée, matos à ramener (mis à jour aujourd’hui lundi 29)...

Un campement est installé dans un champ, entre la Vache Rit et la Rolandière (sur la D81 entre Les Ardillières et Vigneux) On cherche des chapiteaux, barnums, ou autres structures. On cherche aussi des chauffages à gaz ou pétrole , des matelas et des couvertures. Faites-nous signe si vous pouvez nous prêter ça !

AIDE/HELP  : on en a besoin de traductions en anglais mais également des autres langues. Notamment les Flash infos et l’appel aux actions décentralisées // We could need some help with translations in english but also in other languages, mostly for the flash info since sunday and the call out for decentralized actions !!!!! Thank you !!

Rendez-vous

RDV quotidiens :
- Notre Dame des Landes, à partir de 9h : permanence sur la place de la poste (local des Syndicats - angle opposé à la Mairie) pour déplacement sur la zone
- Nantes, à partir de 10h : vigie citoyenne au Pont Morand
- Nantes, à 19h à présent un soir sur deux : rassemblement devant la préfecture (les prochains : vendredi 2 novembre, lundi 5, mercredi 7)
- Rennes, à 18h tous les soirs : point à la maison de la grève

RDV a venir : voir aussi l’agenda de l’Acipa ICI. Et pour préparer la manif de réoccupation, il y a besoin de monde : voyez les RDV ICI.

- Samedi 3 à Nancy rassemblement pour la ZAD place Maginot à 13h.
- samedi 3 novembre : Nîmes, rassemblement de soutien à 9h30 place de l’horloge
- samedi 3 novembre : Paris : tractage 20h à Odéon, action/ tractage dans le métro
- samedi 3 novembre : 19h à la Vache Rit (lieu-dit les Domaines, NDL) : AG ouverte à tou-te-s sur ce qui se passe sur la Zad et les perspectives à venir
- samedi 3 novembre : Sarzeau : Manifestation pour sauver Ayrault ( et la France avec) à partir de 9h
- samedi 3 novembre : Rouen : Rassemblement de soutien 14 H 30 à la HALLE AUX TOILES, coté parking Vinci à Rouen
- samedi 3 novembre : Evreux Rassemblement RDV à 15h00 devant La Poste
- dimanche 4 novembre, 10h, la Vache rit (les Domaines - NDL) : rdv pour une promenade sur la ZAD organisée par Solidarités Ecologie
- samedi 10 Novembre à 11h00 *Manifestation à pied et en tracteur à Rennes* COPAIN 35, 85 se mobilisent : Pour dire NON au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, Pour soutenir les occupants de la ZAD soumis à des expulsions depuis le 16 Octobre, Pour dénoncer les destructions sur la zone du projet, Pour proposer un autre modèle d’aménagement du territoire Paysans, venez participer au convoi de tracteurs ! Citoyens, rejoignez le cortège !
- 8 décembre 2012 à Assérac concert de soutien, Salle de la Fontaine

ICI des RDV que des camarades de lutte nous ont fait savoir.

Une Carte bonne résolution ICI

Fil d’infos

Bon, on nous transmet depuis Breiz Journal que c’est le week-end, à voir après si c’est un week-end tranquilou pour de vrai...

- 14h45 : Puisque c’est calme sur le terrain, parlons du net :

Bonjour, Je tiens à vous signaler qu’un événement pour le rassemblement du 17 novembre a été créé sur Facebook... Il comptait alors plus de 5200 invité(e)s et déjà 160 confirmations... IL A ÉTÉ EFFACÉ !!!!

- 14h : Récapitulatif des arrestations d’hier : Sur les 6 personnes qui ont été enmenéEs à Blain, 4 personnes sont ressorties hier sior à 23h31, puis une autre à 23h45. La dernière personne à été transférée à Saint-Nicolas de Redon et est sortie ce midi, sans poursuites.

- 10h : des fourgons viennent mettre leurs nez du côté des barricades sur la route devant le farouezt

- 8h : des nouvelles des interpellé-e-s d’hier soir : sur le 6 qui ont été emmené-e-s à Blain : 4 sont sorties vers 23h30, 1 à 23h45, la dernière devrait sortir ce matin 1 autre personne serait encore à Chateaubriand

Le rdv qui avait été fixé il y a un moment de ça pour une journée de plantations de haies risque d’être un peu modifié, mais pour celleux qui avaient prévu de venir, ça pourra être l’occasion de voir ce que la zone est en train de devenir...et de préparer une prochaine date ! On ne se laissera pas abattre, replantons !

7h : tout semble calme par ici

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 14:06

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=H_gKrn5-SBU&feature=youtu.be

 

Synopsis

Un Film de Jean-Pierre Delépine
avec Thanh Ingle-Lai, Alix Benezech et Nicolas Buchoux

On oublie trop souvent que l'article 23 de la déclaration universelle des droits de l’homme stipule que chaque être humain a droit à un travail... A travers le récit d’une histoire largement inspirée de faits réels, ce film interroge avec acuité "la valeur travail" et le drame du chômage. Avec l’humour du désespoir, il décape au vitriol la brutalité opérée par des cabinets de recrutements et les coulisses de ce métier si lucratif. Embaucher.

 

 

 

 

Publiée le 22 oct. 2012 par jpdlx

Bande Annonce du Film Article 23
Un film de Jean Pierre Delépine
Sortie en Salle le 12 Décembre 2012

" Ne croyez pas que cela arrive par hasard ou même par fatalité ... Et Il n'y a pas plus de raison économique ou d'histoire de lutte pour rester compétitif qui pourrait justifier de sacrifier les faibles pour ne garder que l'élite. Nous sommes juste en présence d'un système organisé par des gens qui visiblement ne savent pas faire autrement et qui sont d'ailleurs complètement dépassé par les événements. Si vous voulez savoir comment cela se passe, alors ne rater pas le film Article 23 ... Sortie en Salle le 12 Décembre 2012 "

Article 23 de la Déclaration universelle des droits de l'homme
"Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.
Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.
Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.
Toute personne a le droit de fonder avec d'autres des syndicats et de s'affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts."

http://www.facebook.com/Article23.lefilm

site du film : http://www.article23-lefilm.com/

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Photos - Vidéos - Sons
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 22:57

 

Samedi 1er septembre 2012

 

 

Le prix du carburant, une polémique qui cache un mal plus profond et plus durable....

La baisse du prix du carburant promise et annoncée pendant la campagne électorale, est enfin effective depuis le 29 août dernier. La baisse, peut peut-être sembler ridicule, mais elle a eu lieu. Cependant, tous les observateurs s'accordent à dire que le prix du carburant va suivre le cours du pétrole et va donc, inéluctablement ré-augmenter. Le cours du pétrole restera élevé car les réserves conventionnelles s'épuisent et la demande augmente, notamment avec le développement de grands pays comme la Chine.

Cependant, cette hausse est beaucoup moins grave que supposée et cache un autre phénomène passé presque inaperçu. En effet, au fur et à mesure que le cours du brut augmente, des réserves inexploitables apparaissent en grand nombre. En 1971, le club de Rome promettait la disparition du pétrole à la fin du XXème siècle. Aujourd'hui, on ne compte plus les gisements off-shore, ou non conventionnels comme les hydrocarbures de schiste ou sables bitumeux, qui nous assureront une production confortable pour encore de nombreuses décennies. Nos réserves potentielles d'hydrocarbures ont en peu de temps explosé, nous permettant d'entrevoir un avenir d'au moins un demi-siècle sous le règne du pétrole et du gaz. De même, en quelques mois, (ou années) le plus gros importateur de pétrole (les Etats Unis) est potentiellement devenu un futur exportateur d'hydrocarbures (notamment de gaz). D'ailleurs, le cours mondial du gaz, anticipant l'augmentation potentielle de la production, s'est écroulé sur le continent américain et s'est totalement déconnecté de celui du pétrole. Les consommateurs français de gaz doivent être surpris de payer le leur plus cher, mais cela tient aux contrats passés par les distributeurs européens (prix du gaz lié au cours du pétrole) et à la difficulté à transporter le gaz d'un continent à l'autre. Exit donc le problème du manque d'énergie. S'il n'y avait pas le problème de l'effet de serre on pourrait presque même oublier de développer des énergies renouvelables (ce qui serait une catastrophe). D'autant plus que des substituts naturels aux hydrocarbures existent: les agro-carburants, ces carburants issus par exemple de la canne à sucre (au Brésil) ou du maïs (aux Etats Unis).

C'est quand on parle d'agro-carburants qu'apparait "le vrai problème". En effet, même si la hausse du prix du pétrole plombe notre croissance économique, la principale pénurie qui nous menace, n'est pas celle de l'énergie, mais celle, bien plus grave, de l'alimentation humaine. Depuis peu, le public se rend compte que la quantité de nourriture potentiellement produite par notre planète est restreinte face à l'augmentation de la population et à celui du niveau de vie, qui augmente la consommation de produits animaux et carnés. Les cours des produits agricoles explosent car la demande ne cesse d'augmenter et l'offre est erratique (aléas climatiques) et son potentiel d'augmentation reste limité (avec des cultures et élevages conventionnels). La consommation alimentaire ne cesse d'augmenter, alors que sur les continents asiatique, européen et américain, les potentiels d'augmentation de production (rendement et surface cultivée) restent limités, même s'il reste encore de la forêt amazonienne à défricher. Les entreprises chinoises l'ont bien compris, elles qui, depuis quelques années investissent dans l'achat et l'exploitation de terres situées en Afrique, le continent où le potentiel de production est notoirement sous-exploité.

L'avenir n'est pas aux agro-carburants (au moins ceux de première génération). La pénurie d'hydrocarbures n'est pas pour bientôt...

C'est la pénurie agricole qui nous menace...

N.M.

Economieagri@yahoo.com

 


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 22:50

 

Médiapart - Blog

 

 

Les « grands » patrons français sont formidables : « Baissez nos charges et nos impôts de 30 à 40 milliards d’euros ou nous faisons un malheur », menacent-ils avec des larmes de crocodiles subitement soucieux de l’intérêt général. Or c’est exactement ce qu’ils ont obtenu ces 5 dernières années. Avec les conséquences économiques et sociales que l’on sait. Retour sur une démonstration in vivo de l’incompétence et de la fripouillerie des parrains du patronat.

Entre 2007 et 2012, donc, le gouvernement Sarkozy fait cadeau aux entreprises françaises de plus de 40 milliards d’euros d’allègements de charges et d’impôts. Sur la même période, les 10% de Français les plus riches, les accapareurs qui détiennent plus de 50% des richesses du pays, bénéficient de 15 à 20 milliards d’allègements d’impôts (bouclier fiscal, baisse de l’ISF, baisse de la fiscalité sur les successions et les donations, etc.). Pendant ce temps, pour les autres Français, impôts et charges augmentent de 30 à 35 milliards d’euros.

Ces baisses de charges et d’impôts consenties aux entreprises et aux riches ont eu de remarquables résultats. D’abord sur l’emploi : sous le règne de Sarkozy, 500 emplois nets sont détruits chaque jour pendant 5 ans. En 10 ans, de 2002 à 2012, la France s’enfonce dans le sous-développement : 1,2 million de pauvres et 900 000 chômeurs de plus.

Rappelons les autres résultats de cette brillante politique faite par la droite sous la dictée des grands patrons : entre 2002 et 2012, le pays passe de 2,1% de déficit budgétaire à 5,2% ; de 56,9% de dette publique à 85% ; de 3,9 milliards d’euros d’excédent de la Sécurité sociale à 17,4 milliards de déficit ; de 20 milliards d’euros d’excédent extérieur à 51,5 milliards de déficit ; et d’un niveau de productivité du travail qui plaçait la France à égalité ou devant l’Allemagne de 1990 à 2004, et qui la place de plus en plus loin derrière depuis 2005.

Alors de deux choses l’une : soit les « grands » patrons ignoraient que les mesures qu’ils ont fait prendre à leurs complices de l’UMP auraient ces effets, et ce sont des incompétents ; soit ils le savaient ou s’en foutaient, et ce sont des canailles. Leur travail permanent pour faire baisser leurs impôts, dépénaliser le droit des affaires et renforcer les mécanismes d’évasion fiscale, et leur insensibilité face à la généralisation du chômage et de la pauvreté, montre sans équivoque à qui nous avons affaire.

L’assistanat des riches et des grandes entreprises est le cancer dont souffre ce pays. Il faut éradiquer la tumeur. Ces gens sont une menace pour la survie de la nation, le bon fonctionnement de l’économie et l’existence même de la société. La France n’a plus les moyens d’assister les mafieux et les accapareurs. Ils ont déclaré la guerre aux Français. Ils doivent la perdre.

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 22:45

 

Libération - 2 novembre 2012 à 19:19


Près du site de Notre-Dame-des-Landes, le 17 octobre.
Près du site de Notre-Dame-des-Landes, le 17 octobre. (Photo Stéphane Mahe. Reuters)

Interview Jean-Philippe Magnen, vice-président écologiste de Pays-de-la-Loire, répond au président de la région et regrette que la «méthode de dialogue de Jean-Marc Ayrault ne s'applique pas» au cas du projet d'aéroport controversé.

Recueilli par Lilian Alemagna

Porte-parole d’Europe Ecologie–Les Verts (EE-LV), Jean-Philippe Magnen (photo DR) conteste les propos du président PS de la région Pays-de-la-Loire, Jacques Auxiette qui, dans Libération de ce jour, estime que «plus aucune action en justice ne peut remettre en cause la réalisation du projet» d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Egalement vice-président de la région Pays-de-la-Loire, Magnen regrette que «la méthode de dialogue de Jean-Marc Ayrault [...] ne s’applique pas au cas de Notre-Dame-des-Landes».

Pourquoi contestez-vous les propos de Jacques Auxiette sur la fin des recours juridiques ?

C’est clair: il y a encore au moins deux recours juridiques en cours, et des potentiels à venir. Il reste tout d’abord une procédure devant le Conseil d’Etat contre le refus du Premier ministre d’abroger la déclaration d’utilité publique de 2008. Depuis cette date, les circonstances autour du projet ont changé – le prix du pétrole a augmenté, le secteur aérien est en plus grande difficulté - et le droit, lui aussi, a été modifié – Grenelle de l’Environnement, nouvelle loi sur l’eau et loi de modernisation de l’agriculture de 2010. Des habitants risquant l’expropriation ont également déposé des recours devant le tribunal administratif de Nantes.

Enfin, la commission des pétitions du Parlement européen a été saisie il y a quelques jours. Cette dernière est certes non juridictionnelle, mais elle pourrait déboucher sur une saisine de la Cour de justice européenne qui pourrait, elle, conduire à une condamnation de la France pour non-respect de la directive-cadre européenne sur l’eau.

Comment observez-vous cette montée en tension sur le site de Notre-Dame-des-Landes ?

Elle n’est pas de notre fait. La répression n’est pas la solution. Les moyens sont disproportionnés. Rien ne justifiait un déploiement de forces de l’ordre de cette ampleur. Il faut sans plus attendre stopper les violences. Et ensuite, nous avons tous intérêt à sortir de cette situation par le haut. Cela pourrait passer par la nomination d’une personne indépendante qui puisse réunir toutes les parties autour de la table et trouver une solution.

Auxiette trouve aussi «scandaleux» de faire du Premier ministre Jean-Marc Ayrault «le seul responsable du projet»...

Notre opposition n’est pas sur une question de personnes. Si Martine Aubry ou Manuel Valls étaient Premier ministre, nous serions opposés de la même manière à ce projet. Nous posons la question: a-t-on besoin, dans une période de crise comme aujourd’hui, d’une infrastructure comme celle de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes avec un impact environnemental aussi important? Et puis qu’on arrête de nous traiter d’irresponsables ou de décroissants... Nous avons fait des propositions concrètes en matière de croissance économique via la transition énergétique ou la fiscalité écologique. Nous regrettons simplement que la méthode de dialogue de Jean-Marc Ayrault que nous approuvons sur d’autres sujets comme l’emploi et le social ne s’applique pas au cas de Notre-Dame-des-Landes.

Ne craignez-vous pas d'être aujourd’hui débordé par des militants plus radicaux? Jacques Auxiette parle de «professionnels de la guérilla urbaine installés depuis trois ans».

On n’empêchera jamais les plus radicaux de nous mettre en porte-à-faux mais qu’on ne fasse pas croire que le site est occupé par des extrémistes spécialistes de la guérilla, pour le coup, plus rurale qu’urbaine... Ces gens-là ne sont plus présents ou très minoritaires et, dans le cas présent, n’avaient rien provoqué.

Cette situation ne risque-t-elle pas, à terme, de fragiliser la participation d’EE-LV au gouvernement ?

Nous ne sommes pas sur un strapontin à attendre qu’on nous fasse tomber. Nous avons un désaccord acté dans notre programme de gouvernement. Ce n’est pas de notre fait si les choses se sont accélérées. Mais la méthode n’est pas la bonne et nous le disons clairement. En ce sens, c’est un partenariat exigeant au sein d’une coalition gouvernementale où chacun a sa légitimité et sa place, et surtout où les écologistes n’ont pas l’intention de «manger leur chapeau» ou d'«avoir une muselière».

Certains prédisent un «nouveau Larzac» pour le pouvoir socialiste avec Notre-Dame-des-Landes ?

En tout cas, je n’ai jamais vu autant de comités locaux et de groupes locaux se monter. Cela dépasse le cadre régional et prend une ampleur nationale. Le parallèle avec le Larzac peut se faire même si le contexte politique est différent. La mobilisation est en train de faire basculer l’opinion dans le bon sens.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 22:39

 

 

Rue89 - Lobby vs lobby 02/11/2012 à 15h23
Pauline Curtet | Journaliste

Mi-octobre, le snus a coûté sa place au commissaire européen de la Santé : soupçonné de corruption, il a démissionné. Le débat sur la légalisation est relancé.

 

 


Une femme tient du snus à Stockholm, en août 2009 (OLIVIER MORIN/AFP)

 

Le « snus », une poudre de tabac humide consommée en Suède, s’est trouvé au centre d’un scandale conduisant il y a quelques jours à la démission du commissaire européen à la Santé. Un scandale qui a relancé le débat sur sa légalisation dans l’Union européenne.

C’est un serpent de mer de la politique européenne du tabac. Le snus (prononcé « sneuss »), une poudre de tabac humide que le consommateur place derrière sa lèvre supérieure, sur ses gencives, est sous le coup d’une interdiction de production et de commercialisation dans l’Union européenne depuis 1992, exception faite de la Suède.

Cette dernière produit du snus depuis la fin du XIXe siècle et a soumis son entrée dans l’organisation européenne en 1995 à la condition de conserver son tabac en poudre.

« Politique européenne du tabac à vendre »

Depuis, la légalisation du snus en Europe revient régulièrement sur la table. Au mois d’octobre, elle a même coûté sa place de commissaire européen à la Santé au Maltais John Dalli, après une plainte du producteur suédois de snus Swedish Match.

Les représentants de ce dernier assuraient qu’un entrepreneur maltais les avaient approchés, proposant, contre une somme de 60 millions d’euros, d’influencer John Dalli, afin d’obtenir une légalisation du snus dans la nouvelle directive relative aux produits du tabac... Une proposition choquante pour les Suédois de Swedish Match. Patrik Hildingsson, porte-parole de l’entreprise :

« En fait, la politique européenne du tabac est à vendre. C’est incroyable. Accepter quelque chose comme ça, ce n’est pas dans notre ADN. »

L’enquête de la Commission antifraude de l’UE, déclenchée en mai suite à cette plainte, a conclu que John Dalli n’avait pas été impliqué directement dans cette proposition, mais qu’il savait qu’un tel trafic d’influence avait eu lieu. Conséquence : le 16 octobre, le commissaire a démissionné.

Ce scandale de corruption a relancé le débat sur la légalisation du snus. Régulièrement, le gouvernement suédois met en avant des chiffres pour soutenir la fin de l’interdiction. Exemple : les hommes suédois ont le taux de cancer du poumon le plus bas de toute l’Union européenne, le snus ne s’inhalant pas... Mieux, ce dernier permettrait d’arrêter de fumer tout en conservant sa dose de nicotine habituelle. Seul inconvénient : esthétiquement, ce produit noirâtre étalé sur les dents de ses consommateurs n’a rien de très glamour.

Explosion des ventes aux USA et au Canada

Depuis la prolifération des lois antitabac dans les lieux publics, les ventes de snus explosent aux Etats-Unis et au Canada. Les sites de vente en ligne et de promotion du snus se multiplient, et les grandes marques de cigarettes, telles Marlboro ou Philip Morris, ont aussi développé leur poudre de tabac humide.

 

Pourtant, l’Union européenne refuse toujours d’autoriser la commercialisation de ce produit. Pour Rupini Bergström, de Swedish Match, il s’agit d’une mesure protectionniste et non sanitaire :

« En 1992, le snus a été interdit en Europe car à l’époque, on pensait qu’il pouvait causer des cancers. Par ailleurs, certaines entreprises productrices de tabac en poudre avaient commis des abus, dans les années 1980, au Royaume-Uni notamment. Par exemple, elles distribuaient leur produit dans les écoles... Mais aujourd’hui, la question est devenue politique. Elle n’est plus basée sur la science, contrairement à ce qu’assure la Commission. »

Début octobre, le représentant de la Commission européenne en Suède, Pierre Schellekens, a débattu de cette interdiction sur Twitter. Il a expliqué à ses contradicteurs que dans son processus de décision, la Commission se base sur « une très grande variété d’études scientifiques » :

« Certains rapports montrent que le snus est très addictif, conduisant à des maladies cardiovasculaires et à certaines formes de cancers. »

Un rapport « antisnus » trafiqué

Au cours des années 2000, des études démontrant la nocivité du snus, l’accusant par exemple d’être à l’origine de cancers de la bouche ou du pancréas, ont fleuri. Beaucoup étaient diligentées par des agences publiques de santé, opposées à toute nouvelle introduction de produit à base de tabac sur le marché européen.

Problème : l’un de ces rapports a été épinglé par Aftonbladet en septembre. Le journal suédois a révélé que certaines pages de l’étude avaient été enlevées, d’autres modifiées d’un simple coup de stylo correcteur. Pour l’Aftonbladet, grand supporter du snus, cette « censure » a consisté à cacher des résultats positifs, qui iraient dans le sens de sa légalisation.

Par ailleurs, le journal pointe un conflit d’intérêts : Hans Gilljam, professeur suédois remercié dans ce rapport controversé et fervent détracteur du snus, est également consultant pour le laboratoire pharmaceutique Pfizer, créateur du Champix, un médicament antitabac.

Ce dernier, tout comme les autres producteurs de produits de sevrage, perdrait des parts de marché en cas de commercialisation du snus. Les entreprises du tabac, elles, auraient beaucoup à y gagner.

 

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22