Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 12:31

 

 

 

«Prenons la Bastille d'iode», le deuxième rassemblement mensuel antinucléaire en soutien à la population japonaise, aura lieu ce dimanche 11 novembre à la Bastille à 14h, co-organisé par Sortir du nucléaire Paris et Yosomono-net France (le réseau des ressortissants japonais). Il est associé au grand rassemblement organisé par la coalition antinuclaire de Tokyo qui va occuper les quatiers de ministère et du Parlement, ainsi qu'à des actions à Londres, à Berlin, à Berne et à Florence. Notre action en Europe est retransmise en direct sur internet par un média indépendant japonais, IWJ. A Paris, plusieurs interventions auront lieu ainsi que des animations originales : la danse des femmes de Fukushima, kansho odori (que nous avons déjà présenté le 13 octobre lors de notre premier rassemblement), les chants de l'archipel d'Okinawa, l'encerclement de la maquette du Parlement japonais etc. 

Je vais vous présenter mon intervention ici.

"La politique du gouvernement japonais à rebours de l'opionion majoritaire" (2)

Aujourd'hui, ce sont plus de 100 actions qui ont eu lieu un peu partout au Japon pour réclamer l'arrêt du nucléaire, avec un rassemblement gigantesque à Tokyo, à la fois autour du Parlement, de plusieurs ministères et du siège de TEPCO.

Le réseau international de ressortissants japonais, Yosomono-net, organise des actions de soutien à ces mobilisations à Londres, à Berlin, à Berne, à Florence et à Paris. Pour nous, ici, c'est le deuxième rassemblement mensuel co-organisé par Sortir du nucléaire Paris et Yosomono-net France.

Mon intervention porte encore une fois sur "la politique du gouvernement japonais à rebours de l'opinion majoritaire", car cette situation scandaleuse et anti-démocratique perdure alors que la catastrophe de Fukushima est toujours en cours : plus de 160 000 réfugiés de la région de Fukushima sont toujours sans espoir de retour chez eux, et la population est confrontée au problème de la contamination radioactive des aliments, et craint des conséquences sanitaires graves, notamment pour les enfants.

L'immense majorité, plus de 80% de la population japonaise réclame le "nucléaire zéro", en multipliant des manifestations qui dépassent parfois 100 000 personnes. Voir descendre dans la rue des femmes et des hommes "ordinaires", et constater que cela se répète toutes les semaines, notamment devant le Cabinet du Premier ministre, c'est un événement absolument inédit au Japon. Et je ne comprends pas ou, plutôt, je ne comprends que trop, pourquoi les politiques ainsi que les grands médias, notamment la télé et la presse étrangère continuent de faire la sourde oreille à ce phénomène de société.

Actuellement, il n'y a que deux réacteurs en activité au Japon, ceux de la centrale d'Ooi dans la préfecture de Fukui. Et il n'y a pas de pénurie d'électricité. Même si cela coûte économiquement d'importer plus de combustibles fossiles, la population préfère éviter un autre accident nucléaire en demandant l’arrêt de cette centrale et en s'opposant au redémarrage de toutes les autres. Car, début novembre, un sismologue respecté a conclu, après une enquête sur place, à la probabilité très forte de l'existence de failles actives sous la centrale de Ooi, comme d'ailleurs sous d'autres centrales au Japon.

Or, l'autorité de régulation nucléaire (NRA), le nouvel organisme de sûreté mis en place par le gouvernement mi-septembre, a ordonné une nouvelle enquête. Les membres de cet organisme ont été nommé par le gouvernement sans aucune discussion au Parlement, et en dépit de la protestation de l'opinion publique, alarmée en apprenant que sur ses 5 membres 4 sont des pro-nucléaires notoires.

Cet organisme a pondu fin octobre "les nouvelles directives des mesures d'urgence en cas d'accident nucléaire", immédiatement critiquées par les associations et les collectivités locales, parce qu'elles sont basées sur le même schéma d'évacuation de cercle concentrique et ne mentionne aucune mesure concrète comme la distribution de pastille d'iode. Bref, pratiquement aucune leçon de l'expérience de Fukushima n'a été intégrée dans ces directives. De plus, la carte de simulation constituant la base de ces directives, établie par une structure dépendante de l'Autorité de régulation (JNES), comportait plusieurs erreurs qui ont été immédiatement repérées. Cette structure va d'ailleurs présenter un plan de démarrage d'essai du surgénérateur Monju, en contradiction avec l’annonce du "nucléaire zéro à l'horizon 2040" faite par le gouvernement en septembre.

Un autre scandale a éclaté récemment : sur les cinq experts que comprenait la cellule qui détermine les nouveaux critères de sûreté des réacteurs, dépendante de la même NRA (autorité de régulation) quatre ont reçu de l'argent des industries nucléaires (le constructeur Mitsubishi Jûkô entre autres). Par ailleurs, le gouvernement japonais qui va accueillir le Premier ministre indien du 15 au 18 novembre projette de négocier un accord de collaboration pour l'industrie nucléaire.

Tout cela démontre qu’au coeur des centres de décision, personne n'a renoncé à la poursuite du nucléaire. L'autre versant de la politique des autorités japonaises est le déni des conséquences sanitaires de la contamination radioactive dont parlera ensuite Haruko Boaglio, mais je tiens à vous signaler le résultat de l'enquête de Greenpeace concernant des mesures de radioactivité effectuée dans la préfecture de Fukushima. Elle a eu lieu à la mi-octobre dans 410 emplacements de la ville de Fukushima ainsi qu’à IItaté-mura. Ils ont découvert que leurs appareils de mesure affichaient un niveau de radioactivité bien supérieur à celui des moniteurs de mesure installés par les autorités. Il semblerait que les emplacements officiels aient été préalablement décontaminés pour que le moniteur affiche une valeur inférieure à la réalité. Suite aux critiques, le Ministère de l'éducation et des sciences a répondu que 675 moniteurs de mesure affichaient une valeur de radioactivité 10% inférieure, à cause de la batterie qui empêchait une partie des rayonnements ionisants d'atteindre l'appareil. Or, Greenpeace a constaté des cas plus graves ou les chiffres officiels étaient jusqu'à 4 à 5 fois inférieur à leurs mesures. Voici un exemple parmi d'autres de l'attitude des autorités japonaises qui continuent à minimiser ou à camoufler la contamination radioactive en cours.

J'ajoute également un énième mensonge de TEPCO sur les travailleurs intervenant sur le site de la centrale de Fukushima Daiichi. Chaque jour, 3 000 travailleurs continuent d'intervenir sur le site dans des conditions extrêmement difficiles où le manque de contrôles sur la radioprotection est criant. TEPCO prétendait que 24 000 personnes étaient inscrites sur la liste des intervenants pour assurer le "turn-over"(la rotation). Or, on a découvert que 16 000 personnes étaient déjà rayées de cette liste, soit qu’elles avaient déjà atteint la dose autorisée, soit qu’elles étaient parties à cause des conditions de travail trop dures ou inacceptables. Comment TEPCO pourra-t-il mener à bien les diverses interventions nécessaires qui vont durer au moins 30 ou 40 ans?

La liste de ces mensonges serait trop longue à citer, chaque jour apporte un nouveau fait ou une nouvelle révélation de la mascarade organisée autour de la catastrophe de Fukushima. Or, la presse internationale n'en parle pratiquement plus, les dirigeants ont entériné le fait accompli de la mise en danger de la population par une oligarchie politico-économique. Et les habitants de Fukushima se sentent de plus en plus abandonnés. Comme l'a fait remarquer le jeune Japonais venu à Paris pour le rassemblement du 13 octobre dernier, si l'on accepte ce qui se passe à Fukushima et au Japon maintenant, le sort des habitants de Fukushima sera le nôtre en cas d'accident grave en France. Soyons vigilants et restons informés pour soutenir celles et ceux qui luttent et souffrent là-bas.

Prenons la Bastille d'iode pour une révolution énergétique ! Et allons encercler le Parlement japonais à l'instar de nos amis japonais !

 

Yûki Takahata  le 11 novembre 2012

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Fukushima
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 18:08

 

ouest-france.fr


lemurdelapresse.com

 

 

alvinet.com

 

alvinet.com

 

  alvinet.com


 

  lyonne.fr

 

 

  alvinet.com

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 17:57

 

 

Photos issue de ".lemensuel.com"

 

Rennes: manifestation contre le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes avant un rendez-vous à haut risque

 

Nouvel Observateur - Créé le 10-11-2012 à 16h40 - Mis à jour à 18h01

 

                                                                                                                                                                                                                  RENNES (Sipa) -- Entre 3.000 et 3.500 personnes, selon les organisateurs, 500, selon la police, ont défilé samedi à Rennes (Ille-et-Vilaine) avec l'appoint d'une centaine de tracteurs pour protester contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, dans le département voisin de Loire-Atlantique. Les manifestants répondaient à l'appel de collectifs écologistes, de syndicats paysans et de formations de la gauche radicale ainsi que d'Europe Ecologie/les Verts (EELV).

 

"Nous sommes aux côtés de ceux qui mènent le combat, sans états d'âme et sans ambiguïté", expliquait à Sipa René Louail, conseiller régional EELV de Bretagne. "Notre-Dame-des-Landes n'a pas fait partie de l'accord (électoral) entre Europe Ecologie/Les Verts et le PS car aucun accord n'était possible" sur ce sujet, a-t-il ajouté. La ministre du Logement Cécile Duflot avait rappelé fin octobre l'opposition de longue date de son parti à ce projet défendu par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Le chef du gouvernement, député-maire de Nantes jusqu'à sa nomination à Matignon, était la cible principale des manifestants. "Ayrault atterris! Arrête ton projet! Sauve le climat", proclamait une banderole.

Des slogans "non aux expulsions", "la terre aux paysans" ou encore "des moissons, pas de béton" figuraient sur les pancartes accrochées aux cabines de tracteurs. "L'aéroport, c'est au moins 2.000 hectares de terres agricoles sacrifiées, l'équivalent de 50 exploitations, sur des zones humides que la France est censée protéger", a expliqué à Sipa René Pouëssel, de la Confédération paysanne qui avait aussi appelé à manifester.

Pendant plus d'une heure, de nombreux orateurs se sont succédés pour dénoncer un projet "stupide", "destructeur", "insensé au moment où le gouvernement annonce la réduction drastique des subventions aux collectivités locales".

Serpent de mer apparu dans les années 1960, le projet de construction du nouvel aéroport, décidé par la droite mais repris par le gouvernement issu des élections du printemps, est entré dans une phase active ces dernières semaines avec le début des expulsions pour une mise en service prévue en 2017.

Des échauffourées parfois violentes ont opposé sur le site les forces de l'ordre et les opposants au projet.

"Aujourd'hui, il y a une attaque frontale avec la présence de quelque 1.300 policiers et gendarmes. Ce contexte participe à l'amplification de la mobilisation", selon Patrick Anne, un des organisateurs de la manifestation rennaise.

Les opposants ont annoncé une journée de "réoccupation unitaire et populaire" des terres samedi 17 novembre. Plus de 40.000 personnes pourraient se retrouver sur place, selon une source policière, qui confiait que "cela risque d'être beaucoup moins calme qu'aujourd'hui à Rennes".

xcur/sb

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 17:46

 

 

 

Par Okeanos

10 novembre 2012 - 19:53
(dernière modification le 10/11/2012 - 20:06)

 

Mercredi avait lieu le vote du nouveau paquet de mesures d’austérité. Les médias ont beaucoup parlé de ‘mesures votées de justesse’, ‘dans un climat difficile’, avec des ‘manifestations émaillées de violences’.

 

Parlement grec en 2009 (source WikiPédia)

Parlement grec en 2009 (source WikiPédia)

 

Pour ceux qui suivent vraiment l’actualité grecque heure par heure, la journée fut un peu … différente (tout est encore là). Mercredi, au parlement, chacun aurait pu assister a ce qu’on peut appeler un coup d’Etat parlementaire. Rembobinons les évènements et tentons de bien cerner le problème.

En début de journée, les députés du Syriza et  des Gres Indépendants proposent une motion contre le nouveau texte du mémorandum. Syriza et les Grecs Indépendants avaient une objection sur la compatibilité du projet avec la Constitution. Selon les rapporteurs des deux partis, les paragraphes concernant les coupes des salaires et des pensions étaient anticonstitutionnels, ainsi que la procédure d’urgence par laquelle le projet a été déposé au Parlement, puisque celle ci ne laisse que 10 heures de discussions, alors que plusieurs membres du Parlement n’avaient reçu le texte que le matin même.

Il faut noter que le parlement était à moitié vide à cet instant précis.

Le Président du Parlement, M. Evangelos Meimarakis, a demandé aux députés présents à ce moment là de se lever pour indiquer s’ils étaient d’accord avec l’objection. Selon son jugement, ceux qui se sont levés étaient moins nombreux et  il a donc rejeté l’objection. Les députés de Syriza et des Grecs Indépendants ont fortement insisté disant que l’objection avait été approuvée et ils ont demandé un vote nominatif, ce qui a été accepté par le Président.

Accepté, mais pas de vote nominatif immédiat puisque le président du parlement a arrêté la procédure pour 30 minutes, « en accord avec le règlement », comme il l’a mentionné. Sauf que le règlement du parlement ne permet -normalement-  que 10 minutes d’interruption.

Au moins 1h15  plus tard, la session a recommencé avec le vote nominatif en point principal. Le parlement à moitié vide s’était entre temps rempli des députés de la majorité. La pause a donc sans doute permis au parlement de rassembler le maximum de force en présence pour pouvoir voter contre la requête de l’opposition.

Le vote nominatif a évidemment confirmé que le  mémorandum était jugé compatible avec la Constitution, avec 170 voix pour et 47 contre. Les députés de Syriza avaient décidé de  quitter le parlement avant le vote. Sans aucun doute pour avoir un éventuel recours par la suite.

Il est à noter que la Cour Suprême a jugé les coupes sur les salaires des juges comme contraires à la constitution, les salaire des juges étant indexés sur ceux des députés qui eux, n’ont pas bougé. Une autre cour s’est également prononcée contre les coupes additionnelles sur les pensions.

En bref, tout va bien, la Grèce sous troïka continue de piétiner sa constitution et personne ne semble réagir.


En conclusion, petit fait divers d’hier lors des discussions sur le budget 2013. Kyriakos Mitsotakis, député de la Nouvelle Démocratie, frère de Dora Bakoyannis et fils de l’ancien premier ministre Konstantinos Mitsotakis (lui même fils et petit fils de parlementaires, oui on finit par s’y perdre un peu), était présent au parlement et semblait fortement concerné par les discussions puisqu’il a tweeté ceci :

 

 

Il faudrait dire aux hommes et femmes politiques grecs que twitter ne dit pas toujours quand il envoit des tweet quand on joue à des jeux depuis son smartphone.

 

Désespérant.

Dans le cas ou vous souhaitez partager article, vous devez a minima copier également le texte ci-dessous (en conservant le lien) :
source : OkeaNews

Merci de votre compréhension.

 

 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Grèce
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 17:34

 

Le Monde.fr avec AFP | 10.11.2012 à 15h19 • Mis à jour le 10.11.2012 à 16h27

 

 
Yannis Stournaras, ministre des finances grec, à la sortie d'une réunion avec la troïka, en octobre.

Selon le site Internet du journal allemand Der Spiegel, la troïka représentant les créanciers de la Grèce (FMI, Union européenne et BCE), réclame à Athènes une liste nominative des fonctionnaires qui seront licenciés d'ici à la fin de l'année.
 

"La troïka s'attend à ce que 2 000 employés de la fonction publique soient licenciés d'ici à la fin de l'année. Et elle ne se contente plus de chiffres. Elle veut aussi les noms et les prénoms", écrit le journal  en citant "une source proche des négociations" entre la Grèce et ses créanciers. Spiegelonline ajoute qu'un représentant syndical lui a confirmé qu'une demande de liste nominative est évoquée.

A Athènes, Antonis Manitakis, ministre de la réforme administrative, a refusé de qualifier "de licenciement" le départ prévu de milliers de fonctionnaires d'ici 2016, lors d'un débat au Parlement sur le projet de budget de 2013 qui doit être voté dans la nuit de dimanche à lundi. "Seule la règle de la mobilité des fonctionnaires peut éviter des licenciements massifs et horizontaux, ce qui est inapplicable, impossible et en tout cas anticonstitutionnel", a dit le ministre.

 125 000 POSTES SUPPRIMÉS D'ICI 2016

Toutefois, le Parlement grec a adopté mercredi un nouveau train d'économies budgétaires de 18,1 milliards d'euros sur quatre ans, réclamées par l'UE et le FMI, une condition préalable pour le versement d'une tranche cruciale de prêts de 31,2 milliards d'euros gelée depuis juin.

La loi sur ces mesures prévoit la réduction du nombre des fonctionnaires d'environ 125 000 au total d'ici 2016, la suppression de postes dans l'administration et "la mise en disponibilité" d'agents condamnés par la justice ou les conseils disciplinaires.

Une manifestation de centaines d'employés des collectivités locales, qui sont considérés comme les plus touchés par la loi, a eu lieu samedi après-midi dans le centre d'Athènes, devant le Parlement où le débat sur le budget 2013 se poursuivait.

La Grèce s'est engagée à poursuivre les réformes structurelles dans le secteur public, fusionner ses organismes publics (universités, hôpitaux, fonds de sécurité sociale, etc), réduire les dépenses des collectivités locales et limiter les dépenses pharmaceutiques, selon la loi votée mercredi.

Aider la Grèce ne "ruinera" pas l'Allemagne, estime son président

 

Le président de la République allemande, Joachim Gauck, a assuré samedi qu'aider la Grèce pour la maintenir dans la zone euro n'allait pas "ruiner" l'Allemagne, "en tout cas pas tant qu'on garde les Grecs au sein de l'euro".

"Je souhaite et j'espère que la Grèce reste membre de la zone euro", a-t-il déclaré dans un entretien à l'édition dominicale du quotidien Die Welt.

Il a également estimé que certaines prises de positions publiques, notamment en Allemagne, ont pu "blesser" les Grecs. Ancien pasteur protestant, M. Gauck a estimé que la Grèce devait surtout aller au bout d'un "dialogue intérieur", d'un "discours autocritique pour savoir: quelle société voulons nous ?".

"Il est difficile, face à un pays qui se trouve dans une situation aussi délicate que la Grèce actuellement, de se présenter comme un donneur de leçon. Tous les sermons qui viennent du dehors nuiront à la réflexion intérieure et autocritique", a-t-il expliqué. - (AFP)

 


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Grèce
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 17:25

 

 

le 15 novembre à 19H Centre Pablo Neruda  :

réunion débat


UNITE POUR L’ABROGATION DU TSCG,  CONTRE LES MESURES D’AUSTERITE, POUR L’ANNULATION DE LA DETTE.

 

 

            Le 9 octobre le TSCG a été ratifié par une majorité de députés du PS, main dans la main avec ceux de l’UMP (477 pour, 70 contre). La signature de ce traité donne tous les pouvoirs à la Troïka (UE, BCE, FMI) pour imposer ses plans destructeurs. Le 11 octobre, sous la pression du gouvernement, la Loi Organique subordonnant toute loi française à l’application du TSCG a été votée par une majorité encore plus grande (490 contre 34). 

 

 

Au nom de l’objectif de ramener les déficits publics à 3% du PIB puis à 0% en 2017,
> le gouvernement va maintenant faire voter un budget d’austérité.

Ce budget prévoit :

-       une réduction de 30 milliards d'euros du budget de l'Etat,

-       l'accentuation et la planification du démantèlement de la Sécurité Sociale,

-       l'aggravation des remises en cause du code du travail,

-       l'étranglement des finances locales,

-       la poursuite de la privatisation des services publics à tous les niveaux.

 

 

Le gouvernement a déjà mis en place :

Les « emplois d’avenir » (sic !), nouvelle mouture du CPE, organisant la précarisation de la jeunesse, qui ont été votés par la totalité des députés PS, EELV, PG et PCF, malgré le rejet d’amendements conséquents.

 

Le pacte de compétitivité dont la mesure phare consiste en une réduction massive de 20 milliards de la masse salariale globale en faveur des entreprises. Pour y parvenir les entreprises bénéficieront d’un crédit d’impôts équivalent à une baisse de 6 % des cotisations sociales sur les salaires, de 1 à 2,5 SMIC. Le manque à gagner sera financé pour 10 milliards par des économies budgétaires supplémentaires en 2014 et 2015 et pour 10 milliards par la hausse de la TVA.

 

 

Toutes ces attaques sont portées au nom de « la nécessaire réduction du coût de travail », alors que c’est le capital qui nous coûte des milliards d’euros :

-       40 milliards d'évasion fiscale annuelle ;

-       150 milliards de cadeaux fiscaux et autres réductions de charge pour le patronat ces 10 dernières années.

-       46 milliards d’intérêts de la dette versés aux spéculateurs qui sont le premier poste de ce budget 2013. 

Nous n'avons pas besoin de colloques ni d'audits pour dire que cette dette doit être annulée.


>

            Face à cette situation intolérable : organisons-nous !

Afin de rassembler les militants se réclamant de la défense des travailleurs et de la démocratie, d’œuvrer à l'unité pour bloquer les plans et réformes découlant du paiement d'une dette qui n'est pas la nôtre.

Afin de soutenir toutes les mobilisations pour défendre les services publics, contre la casse des hôpitaux, contre la suppression du ticket modérateur, contre la casse des programmes scolaires, des écoles et des universités, contre les plans de licenciements et les fermetures d'usines, contre toutes les suppressions de trains [comme le train Nîmes-Clermont-Paris et la ligne Alès-Bessèges],...

Nous demandons l'abrogation du TSCG et de la Loi organique.

Ce combat exige que soit préservée l’indépendance du mouvement ouvrier, contre toute forme de compromis historique avec le capital, le patronat, la troïka.

Nous proposons de nous constituer en Comité pour l’unité pour l’abrogation du TSCG, l’annulation de la dette, contre les mesures d’austérité.   

 

Afin de gagner l'efficacité nécessaire à l'enjeu de ce combat, il nous apparaît indispensable de fédérer au niveau national tous les comités se donnant une perspective semblable à la nôtre.

Un appel de 414 syndicalistes et élus propose de tenir le 1er décembre à Paris une Conférence Nationale pour l’unité et la résistance contre la dictature de la troïka et du TSCG, réunissant des élus, des militants des organisations politiques et syndicales ouvrières et démocratiques, avec les délégués des comités qui s’étaient formés pour l’unité contre la ratification du TSCG.

 

 

Ces propositions et notre activité sur Nîmes

seront débattues

le 15 novembre à 19H Espace Pablo Neruda  salle 3


Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Réunions - conférences et débats
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 17:11

 

http://www.youtube.com/watch?v=95XQCdjSXMY

 

 

 

 

 

 

 

http://www.wikistrike.com/article-e-cat-l-energie-libre-infinie-et-propre-qu-on-vous-cache-96789369.html

Mardi 10 janvier 2012
E-Cat, l'énergie libre qu'on vous cache

Maintenant, révoltez-vous !
00000000000000000000000-copie-1.jpg Le procédé que je vais vous faire découvrir s’appelle E-Cat. Il s’apparente aux transmutations à basse température. Il faut obtenir au départ une température de 150 à 500°C : mais, croyez-le ou non, c’est encore une très basse température, surtout s’il s’agit de phénomène nucléaire. 

(A Cadarache, dans un projet insensé, on tente de faire une fusion avec 100 millions de degrés au départ : coûteuse utopie, qui ne fonctionnera jamais). 

Ici, par contre, nous sommes dans la vraie vie : 

Il s’agit de mettre en présence 50 grammes de poudre de nickel chauffée à 300°C (par l’électricité du secteur pour démarrer la réaction, mais l’appareil tournera ensuite en auto-suffisance) et de l’hydrogène, sous une pression de 2 à 20 bars, qui provient d’un réservoir incorporé au E-cat, en présence d’un catalyseur secret. 

Cette réaction produit une énorme quantité de chaleur, avec un COP de 40 ou plus (coefficient de performance, rapport entre l’énergie récupérée et l’énergie injectée ). 

Vous donnez 1 kilowatt à l’entrée, vous récupérez 40 kw à la sortie. 

Les appareils commercialisés produiront de 10 à 30 kw/h, largement suffisants pour alimenter une habitation ou une petite voiture. On peut les accoupler pour faire des centrales, ce qui pourrait donner un recyclage à nos centrales nucléaires, qui ne sont jamais que des machines à vapeur sales. Mais là, c’est propre, sans résidu radio-actif, et sûr : ça s’arrête en quelques minutes. 

La réaction produit des rayons alpha et gamma (gamma d’énergie inférieure à 300 keV). 

Ce qui prouve qu’une réaction nucléaire est à l’œuvre. 

Mais un blindage de plomb de 50 kg sur 2 cm d’épaisseur (soit un volume de 4 litres environ) les arrêterait et l’appareil en fonctionnement n’émettrait ni neutrons ni protons. 

Quelques heures après l’arrêt, il n’y aurait plus de rayonnement ni de déchets radioactifs, même au centre du réacteur. Le “combustible” et les déchets ne seraient pas radioactifs. La radioactivité de l’eau chauffée ne serait pas modifiée. 

En cas d’emballement du réacteur, un excès de production de chaleur réduirait l’efficacité de la réaction et tendrait à limiter cet excès. De plus, dans ce cas, le système de sécurité activerait le préchauffage auxiliaire pour renforcer cette limitation. 

Lors de la maintenance, tous les 6 mois, le nickel serait recyclé et le petit réservoir d’hydrogène à 160 bars (quelques litres) remplacé. Au bout de 2,5 mois d’utilisation, le nickel contient environ 10 % de cuivre (isotopes 63 et 65) et 11 % de fer. 

Vous devez y voir la preuve d’une transmutation du nickel en fer et en cuivre, et donc la preuve que la transmutation à basse température est possible. 

Le nickel est abondant sur Terre et n’est pas cher. 

« Si toute l’énergie consommée par les humains était produite ainsi, un pourcentage infime [10%] de l’extraction annuelle de nickel y suffirait » 

Le E-cat est entièrement recyclable après une durée de vie de 15 à 20 ans, le nickel l’est à 80% environ. 

Vous pouvez vous offrir 50 grammes de Nickel (20 Euros le kilo : une dose coûte donc un euro) et quelques litres d’hydrogène tous les six mois ? Alors vous aurez bientôt accès à cette énergie quasi illimitée, qui ne produit pas de CO2, pas de particules radioactives, et dont les rares rayonnements sont facilement arrêtables avec quelques kilos de plomb. 

J’ai résumé pour vous cet article trouvé sur Wikipédia. Vous y aurez de plus amples détails, et en sortirez convaincus. 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Catalyseur_d%27%C3%A9nergie_de_Rossi_et_Focardi 

Notez que les expériences sont tout à fait actuelles, et suivez l’actualité de cette révolution technologique jour après jour. La commercialisation semble en cours. 

Alors, cessez de vous tourmenter avec le nucléaire et ces pseudos trouvailles que sont le photovoltaïque et l’éolien : c’est du passé, c’est périmé. La question du CO2 ne se pose plus, et les écolos vont devoir trouver un autre dada. Charbon, pétrole, nucléaire, au musée : à terme, zéro pollution. 

Nous allons vivre une ère nouvelle, et on va cesser de nous casser les oreilles avec l’énergie rare, la pollution, et tous ces concepts d’un autre âge. 

Cela pose de gros problèmes : les sociétés pétrolières, les pays de l’OPEP, peuvent passer de l’opulence à la misère. L’Etat doit se trouver d’autres taxes. La production automobile doit se convertir à l’électricité. Les transports maritimes verront le retour des machines à vapeur ! Les trains auront le choix : électricité ou vapeur directement. Attendons-nous à quelques freins, donc. 

Mais avec cette énergie quasi gratuite, quasi illimitée, on peut tout envisager : dessaler l’eau de mer et voir fleurir les déserts, faire disparaitre toute misère sur terre. 

Un autre point important : tant que les intérêts pétroliers et nucléaires dominent (dominaient ?) la planète, de nombreux brevets du même ordre ont été confisqués ; il y a en effet de nombreux moyens de produire proprement de l’énergie gratuite. On peut s’attendre à les voir resurgir, dès lors qu’il sera plus rentable de les commercialiser que de les tenir secrets. 


http://resistance71.wordpress.com/2011/12/25/energie-et-detournement-de-la-science-il-est-temps-de-faire-sauter-les-verrous/#comments http://resistance71.wordpress.com/2011/12/25/energie-et-detournement-de-la-science-il-est-temps-de-faire-sauter-les-verrous/#comments 

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Alertes- Ce que vous devriez savoir
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 16:58

 

http://energie-libre.com/

 

 

Nikola-Tesla

Nikola Tesla

 

La voiture électrique du futur a t-elle été inventée… En 1930 ?!

Nikola Tesla (1856-1943) bien que fort mal connu du grand public, fut certainement l’un des inventeurs les plus brillants et prolifique des temps modernes, qui effectua ses recherches principalement dans l’électricité.

Pendant l’été 1931, Nikola Tesla effectua des essais sur route d’une berline haut de gamme propulsée par son moteur électrique à courant alternatif, tournant à 1.800 t/m, sans qu’aucun gaz ne sorte du pot d’échappement. « Elle n’avait pas de moteur » selon son inventeur.

Il fut l’auteur de plus de 900 brevets traitant de méthodes de conversion de l’énergie.

La France a bien été capable de créer des usines à gaz, oui des usines pour produire du gaz… Alors pourquoi pas une voiture électrique à énergie libre?

La question de l’énergie libre qui fait le buzz sur internet ne mérite-t-elle pas d’être posée sur la place publique?

.

.

Documentaire sur le mystère et l’œuvre de Nikola Tesla.

 

 

 

Appel pour porter le débat sur l’énergie libre sur la place publique.

 

 

 

Les meilleurs plans

de moteurs magnétiques à énergie libre

sur slideshare.

 

 

 

Télécharger les meilleurs plans

de moteurs à énergie libre.

 

 

 Vous ne croyez toujours pas en ces technologies d’énergie libre?

Voici par exemple un brevet déposé à l’INPI, rédigé en français.

http://fr.espacenet.com/publicationDetails/biblio?DB=fr.espacenet.com&adjacent=true&locale=fr_FR&FT=D&date=20081121&CC=FR&NR=2916316A3&KC=A3

 

Sachez également que le programme américain HAARP utilise la technologie inventée ou plutôt « rêvée » par Tesla.

Lire dessus l’excellent article d’Alain Lipietz: http://lipietz.net/spip.php?article2231

 Il semble nécessaire de parler de ces technologies afin qu’elles ne soient pas utilisées dans un but exclusivement militaire.

 

Pour plus d’informations: contact@energie-libre.com

.

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Consommer et agir autrement
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 16:51

 

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/02/07/1928835_l-energie-libre-illimitee-et-non-polluante-disponible-pour-tous.html

 

 

 
Imaginez un monde avec une énergie abondante, propre, peu coûteuse, les centrales nucléaires, de gaz, les puits de pétrole, les mines de charbon... ont été mises hors d'usages. Un type inhabituel de l'énergie rend tout cela possible. Elle ne vient pas du soleil, du vent, de la pluie ou des marées, ce n'est pas un combustible fossile ou nucléaire prit dans le sol ou par synthèse chimique.

 

"Encore quelques générations qui passent, et nos machines seront conduites par la force obtenue à n'importe quel point dans l'univers... C'est une simple question de temps et les hommes réussiront à connecter leurs machines aux rouages mêmes de la nature." - Nikola Tesla

En effet, il a été démontré que le vide contient une énorme quantité d'énergie, proche du zéro absolu (le point zéro), une énergie utilisable en abondance :

 L’énergie libre, ou énergie du vide (éther).

 C’est une source d’énergie renouvelable disponible gratuitement appelée aussi « énergie du point zéro ». C’est l’énergie électromagnétique contenue dans la trame de l’Univers. Elle est présente dans l’espace et dans la matière. L’énergie libre occupe tout le « vide » qui nous entoure. L’énergie libre représente un paradoxe pour la science contemporaine : ou il existe dans l’univers une force gravitationnelle supérieure aux masses répertoriées, ou il y a une énergie invisible libre qui subirait l’effet d’une pression que l’on pourrait appeler cosmique. La physique quantique tend aujourd’hui à démontrer que chaque mètre cube d’espace autour de nous contiendrait une quantité phénoménale de cette énergie. À ce jour, toutes les techniques qui nous ont été rapportées pour la capter font appel à un principe de déséquilibre temporaire de la structure des ondes électromagnétiques, causant ainsi une transmutation matière/énergie et/ou transfert énergie/énergie...

 

 Les recherches révèlent que cette source d’énergie peut être partiellement convertie en énergie utilisable. Celle-ci serait illimitée et non polluante, et tout comme le vent et le soleil, son utilisation serait gratuite.

 Imaginez-vous que cela existe depuis 20 ans: en avez-vous déjà entendu parler? Non, puisque au contraire tout est fait pour enterrer la question.

 Il existe beaucoup d’inventeurs indépendants qui ont construit des machines à énergie libre et dont les résultats ont été publiés au grand jour et vérifiés

 ( à qui nous allons rendre hommage ci-dessous ),

 mais comme la communauté scientifique ne comprend pas les principes théoriques sur lesquels reposent ces inventions, elle en ignore tout simplement l'existence. Ainsi, tout va bien.

Et le commun des mortels de se dire : si ça existait, on en aurait entendu parler. Posons alors la question : qui vous en aurait parlé ?

 Alors voilà :

 Les machines à énergie libre constituent certainement les preuves tangibles de l'existence d'une forme d'énergie totalement ignorée du monde des sciences. Ce sont des machines qui transforment une certaine forme d'énergie non répertoriée par la science moderne, en énergie mécanique bien tangible. Ces machines produisent plus d'énergie qu'elles n'en consomment. N'en déplaise à quelques physiciens, cela ne viole pas le sacro-saint principe de conservation de l'énergie car la machine ne crée pas quelque chose qui n'existait pas auparavant, mais elle transforme quelque chose que l'on ne sait pas détecter en quelque chose d'utilisable.

 La physique quantique nous a montré que beaucoup de lois physiques qui semblent figées et inflexibles sont en fait violées. Par exemple on découvre que l'univers est constitué de plusieurs dimensions, les particules de matière existent simultanément à plusieurs endroits de l'univers et il est possible de téléporter de la matière à travers de la matière ou de l'information à travers l'univers instantanément… Ainsi le vide de l'univers est rempli d'énergie quantique en des proportions astronomiques et toutes ces informations ne font que donner du crédit aux machines à énergie libre et leur existence réelle.

 

Si on arrive, en polarisant légèrement ce vide par des phénomènes encore mal expliqués mais basés sur l'électromagnétisme, à récupérer un peu de cette énergie, les machines qui en sont injectées fournissent plus d'énergie qu'elles n'en consomment, elles ne font que « pomper » l'énergie là où elle est ...et c'est la nature, présente partout, qui alimente l'énergie du vide.



 L'appareil de Tesla destiné à capter l'énergie radiante du milieu naturel est décrit dans les brevets US N°685.957 et 685.958.Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous verrons dans cet article que les laboratoires du monde entier commence à exploiter cette fameuse énergie. Certains éminents physiciens théoriques commencent à comprendre pourquoi et comment cela est possible. Plusieurs entreprises en sont au stade d'un début de mise sur le marché de ces dispositifs viables qui produisent nettement plus d'énergie que ce qui est nécessaire pour les faire fonctionner...

http://www.onnouscachetout.com/themes/technologie/tesla2.php

 Depuis l'époque de Nikola Tesla, le public a généralement eu des difficultés à accéder à l'information sur ces transformations d'énergie.

Mais petit à petit ces appareils qui utilisent cette matière pour l'énergie sont maintenant acceptés dans les demandes de brevet, et sont d’ailleurs loin d’être considérés comme impossibles à réaliser par les cartels de l'énergie qui prennent très au sérieux la difficile tâche de désinformer à ce propos…

 Et ces découvertes ne peuvent se faire qu’avec un effondrement des lois de la  physique telles que nous les connaissons depuis trois siècles.

La planète est dans une véritable impasse énergétique car les réserves de pétrole diminuent rapidement et nous allons tout droit vers des guerres du pétrole qui laisseront peu d’espoir à l’humanité compte tenu des milliers de têtes nucléaires qui seront inévitablement utilisées.

Nous n’avons pas d’autre espoir pour la survie de l’humanité que de développer de nouvelles technologies productrices d’énergie libre de façon à résoudre cette urgence énergétique, qui est aussi une urgence écologique, car la combustion des réserves fossiles de pétrole, charbon et de gaz, pollueront inexorablement la planète jusqu’à un point de non-retour.

 Mais le scepticisme scientifique combiné à des plaintes pour harcèlement par les inventeurs, (corruption/rachat de brevets, menaces allant jusqu’à la disparition ou la mort d’inventeurs dans des circonstances troublantes…) rend très difficile que des dispositifs à énergie libre puissent retenir l'attention du grand public ou qu’ils soient évalués pour une production commerciale et de distribution. Pourtant une longue lignée d'inventeurs est apparue pour proposer de telles machines à  rendement surunitaire, l'expression surunitaire est la traduction du terme anglais overunity. Le mot désigne un système dont le niveau d'énergie augmente, sans aucune source externe définie, une idée que la science rejette depuis plus d'un siècle au moins.

 Les principales pierres d'achoppement ont été la pensée scientifique rigide concernant la violation des lois de conservation de l'énergie, et de puissants intérêts pétroliers de l'énergie opposés à ce que des machines à énergie libre soient sérieusement étudiées.

 Malgré tout, une longue succession de ces moteurs à énergie libre ont été développés, et ces faits doivent être diffusés, en raison de leur importance et de leurs conséquences multiples.

 Il s’agit en effet d’offrir à notre civilisation la possibilité d’utiliser une nouvelle source naturelle d’énergie inépuisable, et sans effets nuisible sur l’environnement :

 Déjà dans les années 1830,  Michel Faraday fit la démonstration que l’on pouvait générer une puissance électrique en faisant tourner un disque de cuivre adéquatement connecté dans un champ magnétique, sans qu’il n’y ait proportionnellement une puissance requise à l’axe du disque.

Mais d’où provient ce gain d’énergie ?

Hé bien c'est un nouveau chapitre de la physique qui s’est progressivement ouvert.

 Mais la plupart de ces travaux  n’ont pas pu être abordés comme ceux des chercheurs subventionnés par des organismes institutionnels, comme le CNRS, le CERN, etc...

Ces chercheurs là étant financés par des fonds publics, ont à rendre des comptes pour justifier de leurs ressources et des budgets alloués à leurs équipes chaque année. Mais les travaux entrepris sur l’énergie libre, la plupart du temps, n’ont à rendre de comptes à personne, les moyens expérimentaux et le coût des demandes de brevets sont souvent assumés par les chercheurs sans aucune intervention extérieure d’aucune sorte, la liberté est donc totale et les choix n’engagent qu’eux-mêmes.

 Et cette liste des inventeurs de moteurs électromagnétique à énergie libre, gratuite et non polluante, est une liste qui paraît longue mais qui est pourtant présentée de façon très succinte ci-dessous :

 Viktor Schauberger

Les procédés par lesquels la Nature produit de l’énergie sont silencieux, mais ont intrinsèquement un rendement beaucoup plus élevé que nos technologies mécanistes, comme Viktor Schauberger (né le 30 juin 1885 et décédé le 25 septembre 1958) devait le prouver avec ses machines à implosion, d’une puissance prodigieuse. Cette technologie n’émet pas de déchets, ne pollue pas, et ne provoque pas de réchauffement planétaire ou autres dégâts nuisibles aux fragiles écosystèmes terrestres. Il inventa maints générateurs qui fournissaient une puissance de sortie largement supérieure à celle qu’ils absorbaient (puissance d’entrée), des moyens de propulsion pour avions, sous-marins et voitures, différents appareils destinés aux habitations, produisant de l’énergie, du froid ou de la chaleur, et d’autres, remarquables, qui transformaient une eau polluée en eau de source de haute qualité. Hélas, les prototypes en état de marche furent détruits à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, et on ne dispose pas de tout leurs plans détaillés.

http://www.econologie.info/share/partager/Viktor_Schauberger_Living_Energies.pdf

 William Baumgartner

du Nouveau Mexique a construit un générateur à implosion basé sur les travaux de Viktor Schauberger. Les premiers tests de sa turbine à eau montrèrent une surunité : plus d’énergie à la sortie qu’à l’entrée. Baumgartner pense que ce surplus d’énergie provient de l’énergie libre.

 Leroy-Hatem

_En mai 1945, après 20 années de recherche, le chercheur et inventeur français Leroy-Hatem a découvert la dualité des énergies magnétiques, il a mis en pratique ses théories en élaborant des mécanismes qui fonctionnent selon les principes qu’il énonce :

- Galaxie magnétique

- Planétarium magnétique avec mouvement orbital

- Tracteur magnétique , etc…

Il est également à l’origine d’un système qui dénonce les erreurs de certains principes erronés (Newton, Bohr). Selon de trop nombreux scientifiques, la science est tellement parfaite que la remettre en cause en serait presque blasphématoire. La science ne devrait pourtant-t-elle pas être en perpétuelle évolution. Ne devrait-t-elle pas s’adapter aux faits et aux nouvelles découvertes ?

 Walter Russell

Russell était un artiste, musicien, philosophe et auteur adulé. L’Académie des Sciences américaine le récompensa d’un doctorat honoris causa. Il avait découvert en 1927 des méthodes permettant de produire de l’hydrogène à bon marché. En 1990, Ron Kovac, chercheur en chimie, Toby Grotz, ingénieur en électricité, et Tim Binder, médecin naturopathe ont reproduit les découvertes de Walter Russell. Russell a aussi construit un appareil qu’il a nommé Générateur Optique à Dynamo-Russell, qui captait l’énergie libre. Toby Grotz a entrepris des recherches pour retrouver les plans originaux de cet appareil, et le 10 septembre 1961, cet appareil était opérationnel.

 Tony Tyson

Directeur de la recherche en cosmologie sur la matière noire et l'énergie du vide (la matière noire constituant 90% de la masse de l'univers).

Dans le domaine de l’astrophysique, en cartographiant le ciel avec des télescopes, on s’est aperçu qu’à peine 1% de la masse céleste nous était visible, les 99% restants demeurant invisibles. C’est ce que les physiciens appellent la matière sombre. Si l’on enlève les corps denses (que l’on peut répertorier dans un espace donné) tels que les planètes, les astéroïdes et autres corps célestes visibles, on estime qu’il reste encore 90% de la matière dite sombre qui deviendrait identifiable uniquement par son effet sur la déviation de la lumière visible émise par le premier 1%, toujours vue avec le télescope. Cette masse de distribution non uniforme joue le rôle d’une lentille gravitationnelle, créant ainsi une vision astigmate du ciel étoilé. Aujourd’hui, grâce à un support informatique fort complexe, on peut rétablir les vraies positions des astres lumineux et en estimer assez exactement la valeur de la masse sombre dite exotique. Il n’y a aucun doute aujourd’hui, plus de 200 000 galaxies ont été étudiés par différents laboratoires d’astrophysiques à travers le monde et ils en tirent tous les mêmes conclusions :
· Matière sombre classique = 9 %
· Matière lumineuse = 1%
· Matière sombre exotique = 90% ou Énergie Libre.

 Ken Shoulders

Le Dr Ken Shoulders a découvert dans les années 1980, « les amas de charge » ou charge clusters, ou Electrum Validum (qui signifie charge intense). En 1991, Shoulders a réussi a faire breveter sa découverte aux Etats-Unis en l’intitulant « Conversion de l’Energie en utilisant une Charge de Haute Densité ». C’est la première fois qu’un brevet dit que l’énergie de l’espace (énergie libre) peut être utilisée comme source d’énergie électrique utilisable.

 Joseph Newman

Sa machine a un rendement de 800%. Il a fait vérifier son invention par le bureau des brevets américains, qui a conclu, après avoir envoyé une équipe d'ingénieurs bardés d'instruments de mesures, que sa machine fonctionne exactement comme il l’annoncé (c'est même cette équipe qui a calculé le rendement de 800%), sans aucune supercherie d'aucune sorte, ni source d'énergie cachée. Mais, étant donné qu'il n'existe pas de principes physiques reconnus selon lesquels on peut expliquer le fonctionnement de la machine, ce même bureau des brevets l'a informé qu'il ne pouvait donc pas délivrer de brevets. Point final : question réglée. Imaginez donc de quelle curiosité scientifique ils font donc preuve? Devant l'insistance de l'inventeur qui se bat depuis 18 ans pour faire reconnaître son invention, une commission d'étude composée de physiciens compétents s'est réunie en présence de Mr Newman, mandatée pat les organismes officiels pour désavouer son invention, mais c'est le contraire qui s'est passé. Les scientifiques étaient tellement intéressés par les résultats de Mr Newman ainsi que par son modèle théorique, que la petite réunion d'une heure qu'ils avaient prévue s'est vue durer de nombreuses heures, et beaucoup voulaient trouver des moyens pour creuser la question. Ces conclusions n'étant pas celles qui avaient été espérées par les instigateurs de la réunion, ils ont dé mandaté la commission et ont rédigé leur propre conclusion : sans intérêt. Il émigra au Japon pour continuer ses travaux.

http://www.josephnewman.com/

 Bruce de Palma

Mr Bruce De Palma, un physicien a conçu une machine à énergie libre. Il s'est vu confisquer son invention par les autorités officielles parce qu'il s'en servait pour alimenter en énergie électrique toute sa maison gratuitement. Interdiction lui a été faite. Il a dû aller lui aussi travailler avec des Japonais, qui travaillent actuellement avec lui à perfectionner un défaut de surchauffe de son moteur à énergie libre, qui ne peut pas fonctionner de manière continue opérationnellement. De Palma s'était aperçu qu’un objet puisait de l’énergie dans l’espace en tournant. Après de nombreuses recherches, il finit par concevoir une machine appelée N-Machine, utilisant des aimants superpuissants pour obtenir de l’électricité. Des tests en 1980 ont montré que le générateur produisait plus d’énergie qu’il n’en consommait.

http://depalma.pair.com/

 Thomas Bearden

Tom Bearden, ingénieur en physique nucléaire, lieutenant-colonel à la retraite de l'armée américaine, a à son actif plusieurs publications dans le domaine de l'énergie du point zéro, des potentiels scalaires, de phénomènes exotiques de l'électrodynamique. Il possède aussi plusieurs brevets de machines "over-unity"...

www.cheniere.org

 Floyd Sweet

Il inventa un assemblage d’aimants et de Bobines de fils que Thomas Bearden appela Tube Triode Amplificateur du Vide (Vacuum Triode Amplifier = VTA). Cet appareil produisait plus d’énergie qu’il n’en consommait.

 Wingate Lambertson

Le Dr Wingate Lambertson, ancien directeur de la Science et Technology Commission du Kentucky, après plus de vingt ans de recherches, est aujourd’hui sûr que l’énergie de l’espace peut être transformée en une source de courant fonctionnelle, grâce à un procédé qu’il a appelé le Monde en Neutrinos (World Into Neutrinos = WIN).

 John Hutchinson

Ce scientifique autodidacte, pendant l’hiver qui précéda sa tournée au Japon de 1995, a construit un appareil fonctionnant à l’énergie de l’espace. Son convertisseur était basé sur le principe de résonance de Tesla. Hutchinson capta la même énergie pulsante et rythmée de Tesla en utilisant des cristaux de titanate de baryum. Plus tard, il créa le procédé appelé « Dirt Cheap » (utilisant comme composants de vulgaires pierres).

 Bertil Werjefelt

Après s’être rendu compte que les générateurs classiques utilisant des aimants sont confrontés à un problème appelé résistance magnétique, ce conseiller en sécurité dans l’aviation, a amélioré le générateur classique en ajoutant un système tournant qui annule la résistance magnétique en la neutralisant avec les champs de force d’aimants additionnels. Il en résulte que le générateur donne plus de courant avec la même consommation d‘énergie. En 1995, lors d’une conférence, il expliqua que l’enseignement scientifique classique du magnétisme était incomplet depuis le début, et que, la communauté scientifique avait déclaré de manière précipitée qu’il était impossible d’utiliser le magnétisme comme source d’énergie.

 Tony Cuthbert

Quelques inventions de Tony Cuthbert :

- boîte de vitesse et système de frein sans embrayage

- turbine : moteur hybride mi moteur mi turbine. Il permettait de propulser un paquebot avec un moteur de la taille d'une voiture Mini.

- séparateur magnétique : récupération de métaux par les aimants liquides.

- accélérateur de pluie.

- technologie de glace sous-marine.

- quelques mécanismes à énergie libre.

Le professeur Laughtar déclare : « un des problèmes de Tony est que certaines de ces inventions sont tellement révolutionnaires qu'elles menacent des technologies existantes. Là se trouve la difficulté lorsqu'il faut convaincre les industries dont il essaye de susciter l'intérêt.

Autres inventions :

*Les ferrofluides, utilisés avec un aimant, permettent :

- moyen de propulsion

- animer un coeur artificiel ou régénérer un coeur

- piste magnétique verticale (permettant de faire grimper un engin à la verticale)

* Moteur gravitationnel

- mécanisme qui capte l'énergie utilisable du champ gravitationnel terrestre

* Machine qui se déplace en plein air, sans propulsion apparente par fusée ni aucune poussée extérieure (contraire à la troisième loi de Newton).

 www.cuthbert-physics.com

 Erwin Laszlo

Scientifique et philosophe de réputation internationale, possède plusieurs doctorats en science de l'éther et des champs de l'énergie du vide.

 Moray B. King

Ingénieur, un des pères fondateurs de la théorie de "l'énergie du point zéro". Il a écrit plusieurs livres traitant de l'énergie de l'éther.

 Harold Puthoff

Auteur de plusieurs ouvrages dont les fondements de l'électronique quantique, également directeur de l'institut des études avancées de Austin (Texas)

 Peter Linderman

Reconnu comme un des experts mondiaux dans l'explication du phénomène de l'énergie radiante (une forme d'énergie du vide) telle que décrite par Nikola Tesla et employée par Edwin Gray dans son moteur électrique.

 Thomas Francis Vallone

Titulaire de nombreuses maîtrises et doctorats en physique appliquée. A été président du reconnu "Integrity Research Institute" de Washington DC. Chercheur passionné, il a à son actif un nombre impressionnant d'articles et de livres touchant les nouvelles technologies.

 Harold Aspden

Ancien directeur (retraité) de brevets pour IBM, a lui-même à son actif plusieurs brevets sur des machines pouvant être "over-unity". Sur son site, il y a plusieurs publications expliquant la physique derrière certains de ces phénomènes :

www.aspden.org

 Shiuji Inomata

Au japon, Shiuji Inomata, employé depuis trente cinq ans par le gouvernement du Japon, et travaillant aux Laboratoires Electrotechniques à Tsukuba (« La Cité de l’Espace » du Japon) a été autorisé par son gouvernement à créer une machine à énergie libre. Dernièrement, il fit une conférence pour les dirigeants du monde politique et industriel plus de six cents professionnels sont venus assister à son dernier séminaire. La Toshiba Corporation a débloqué deux millions de dollars pour le développement d’aimants supraconducteurs destinés à son nouveau générateur unipolaire.

 Paramahamsa Tewari

En Inde, Paramahamsa Tewari, ingénieur directeur de projet dans la plus grande centrale nucléaire en construction, est autorisé lui aussi à concevoir sa machine à énergie libre.

 R. Stirling

Le moteur inventé par ce pasteur écossais est très fiable, silencieux et d’un haut rendement. Entre autres utilisation, un sous-marin d’attaque suédois évolue grâce à ce mode de propulsion. Couplé à une parabole réfléchissante, le moteur Stirling permet de produire de l’électricité sans combustible.

 John Bedini

Le moteur fonctionnant à l'énergie libre (énergie gratuite) de John Bedini existe depuis plus de quinze ans. Il fonctionne selon les principes de l'électromagnétisme découverts par Nikola Tesla avant 1900 au cours de ses essais à Colorado Springs.

http://www.syscoil.org/index.php?cmd=nav&cid=23

 Johann Grander

Il a développé un moteur magnétique ne nécessitant ni batterie, ni connexion au réseau électrique. Le magnétisme naturel des aimants est intensifié au point que de l’énergie commence à couler...

 Le NEOGEN

 Le Neogen Dynamo Project est une "jolie" version du RV-MULLER GENERATOR inventé par Bill Muller et Hector D. Perez. Deux sociétés russes commercialisent des génératrices d'électricité qui violent les règles de la physique actuelle. Il ne s'agit pas ici de vagues prototypes aperçus sur un site web, mais bel et bien d'une technologie qu'il est possible d'acheter :

 http://www.akoil.ru/en/

 Le LUTEC 1000

 

le 8 septembre 2005 Lou Brits and John Christie de Cairns (Australie) ont mis au point un générateur électromagnétique,. Ils annoncent une entrée d'énergie pour un petit générateur de 4,25 watts, en sortie 15,4 watts, soit 362 % : http://quanthomme.free.fr/nouvelles/Nouvelles23032001.htm

 La technologie EBM

(Energy By Motion – Energie Par le Mouvement) est peut être un espoir mais elle reste toujours au stade expérimental. Le professeur Szabo développe au sein de la société canadienne Electro Erg Ltd et de sa filiale hongroise Gamma Manager, la technologie EBM qui est appliquée dans la commercialisation de générateurs auto-alimentés d’une énergie électromagnétique illimitée et 100% propre. Son inscription à l’ordre du jour du parlement de l’Ontario et sa certification par une dizaine de scientifiques et universitaires plaident en faveur de l’avènement d’un véritable générateur à énergie libre.

 Le brevet international des russes Vladimir Roschin et Sergei Godin de l’Académie des Sciences de Moscou, rendu public le 26 mai 2006, apporte la démonstration scientifique qu’un système sur-unitaire est réalisable. Pour faire cela, ils se sont basés sur les travaux de John Searl, un scientifique britannique, qui dés 1968 mis au point un système capable de léviter. Ce brevet présente un système magnétique composé d’aimants de terres rares capables de convertir diverses formes d’énergie, dés lors qu’un certain régime de fonctionnement critique est atteint, l’installation expérimentale devient énergétiquement entièrement autonome.

 Et plus récemment, un nouveau candidat au « Graal de l’énergie »,

 La société STEORN 

Elle offre une démonstration publique à la communauté scientifique, et au grand public, en révélant le nouveau moteur ORBO, à « rendement surunitaire » C‘est à Dublin depuis le mardi 15 Décembre 2009

http://www.steorn.com/

 Tôt ou tard, la batterie qui alimente votre ordinateur ou votre téléphone cellulaire finit par se vider, comme n'importe quelle batterie. Mais cette compagnie irlandaise entend prouver qu'elle peut fabriquer une batterie qui ne se videra jamais.

. ETC…ETC…ETC…

 

 Une révolution scientifique qui sera matérialisée tout d’abord par l’effondrement du paradigme de la conservation de l'énergie, base de la thermodynamique, de la  mécanique, de la relativité et de la mécanique quantique...

 Les VERTS et leur politique me font bien rire avec leurs Panneaux solaires, leurs éoliennes et leurs appels à payer une taxe Carbonne...
Si les verts le savent et ne font RIEN , c est une HONTE…HONTE à eux.....

Ils représenteraient parfaitement l’esprit de tromperie qui manipule et désinforme ...

 Pourquoi le sujet est-il ignoré ? car qui de nos jours a entendu parler de ces nombreux chercheurs et toutes leurs inventions ?

Qui a entendu parler de l’engouement des pays comme le Japon, l’Inde ou le Canada pour ces nouvelles technologies ?

 Si nous écoutons la pensée officielle (relayée en masse dans les médias), quand on parle d’éolienne, de solaire, de géothermie, d’hydraulique et de biocarburants, nous avons presque fait le tour des solutions potentiellement existantes comme énergies alternatives. Et nous sommes obligés de nous rendre compte que ces solutions ont leur limite. Il sera difficile de remplacer le pétrole et le nucléaire avec elles.

Ce post est là pour montrer que les solutions mises en avant dans les médias ne sont pas les seules potentiellement existantes. Mais qu’il en existe beaucoup d’autres.

Le fait que personne ne parle d’une solution potentielle, cela signifie-t-il que cette solution n’existe pas ? Ou cela signifie-t-il que certains préfèreraient qu’elle n’existe pas ?

 « le jour où l'homme mettra autant d'énergie à remettre en cause ses idées actuelles, qu'il en utilise pour remettre en cause les idées nouvelles; il commencera réellement à connaître le monde ».

 Dans quelques années peut-être (cela dépend de la puissance des lobbys énergétiques pétroliers, nucléaires,... et de manière générale de tous ceux qu'une énergie à très faible coût empêcherait de s'enrichir, ainsi que de la très grande inertie des milieux scientifiques, due à leur orgueil et leur impossibilité d'admettre leur modestie face aux nombreuses inconnues de l'univers), des engins fonctionnant à l'aide de machines à énergie libre seront sur le marché, mais ce sera alors par la force des choses, et pas grâce à la bonne volonté.

 "Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance"  B.Fuller

 

  Plus d’informations à ce sujet :

 http://users.skynet.be/pointzero/sujets_liste.htm

 http://www.quanthomme.org

http://totokoma.ifrance.com/ 

http://www.lumieresurlaplanete.org/page01fr.html

www.keelynet.com

 _La plupart ne connaissent pas le Dr. astrophysicien russe Nikolaï A. Kozyrev :

Astrophysicien de renom en Russie Dr Nikolaï A. Kozyrev a prouvé hors de tout doute que cette source d'énergie avait existée, et, par conséquent, il est devenu l'une des figures les plus controversées de l'histoire de la communauté scientifique russe. Les implications impressionnante de son travail, et de tous ceux qui l'ont suivi, ont été presque entièrement cachée par l'ex-Union soviétique, mais avec la chute du rideau de fer et l'avènement de l'Internet nous avons enfin accès à «Russia's Best-Kept Secret », qui change complètement notre compréhension de l'Univers.

http://divinecosmos.com/index.php?option=com_content&task=view&id=95&Itemid=36

 livres :

- Energie libre et technologies, Jeane Manning , Editions Louise Courteau.

- Coucou c’est Tesla, l’énergie libre, Collectif d’auteurs, Editions Félix

 

- Et voir le post : "De l'energie au spirituel"

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Consommer et agir autrement
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 16:41

 
 

 

 

LES INDIGNE/E/S  AG Chaque mercredi 18h et samedi  à 13h Maison Carrée + pique nique

Chaque 1er samedi du mois : Tour de Vélo  RV Palais de justice à 11h

Chaque mardi Repas à l’Assoc Côté Jardins Solidaires 0466845199

Agenda Démosphère Gard-Cévennes http://gard.demosphere.eu



Dates

Evènement

Lieu

heure

Samedi 10/11

Femmes en Noir pour la Palestine

Place de l’Horloge

 11 à 12h

Samedi 10/11

Manif pour défense du train « le Cévenol »et  ligne Cévennes

Gare de Nîmes

14h

Samedi 10/11

Soutien contre aéroport Notre Dame des Landes

Maison Carrée

15h

Dim 11/11

Vide-grenier Gambetta ++

Boul Gambetta

8 à 18h

Dim 11/11

Le droit à habiter la terre : rencontre avec Thomas et Martine/ 1ère rencontre écolo, sociale

Sauteyrargues/34

Dès 10h

Lundi 12/11

Réunion  prépa manif contre chômage, précarité 

Pablo Neruda

19h

Mardi 13/11

UCCN : frontières, colonisation, décolonisation : une étude de cas par M.Naudin

IUFM Nîmes

19 à 21h

Mercredi 14/11

Mobilisation Européenne contre austérité : manif , l’ACTION

Préf. Nîmes

14h

Mercredi 14/11

Meeting « A bas l’austérité !construisons l’alternative »  Parti de Gauche

S.G.de  Nogaret .Montpellier

19h

Du 14 au 18/11

Eco dialogues »Quelle(s) agriculture(s) pour demain ?

LE VIGAN

 

Vendredi 16/11

Soirée-débat « Venezuela :Chavez et la Révolution bolivarienne » avec J.Ortiz par  les Amis de l’Huma et la Librairie Diderot

Salle CMCAS –EDF 222 rue G.de Maupassant

18h30

Samedi 17/11

Conseil municipal

Nîmes

8h

Samedi 17/11

2èmes rencontres Forum Social local 30

St Christol lez Alès

Tt jour

Samedi 17/11

« Dans les coulisses du Moyen-Orient »avec E.Rouleau et L. Shaïd

Ciné le Capitole .Uzès

18h

Samedi 17/11

Manif  réoccupation de Notre Dame des Landes

Co-voiturage

 

 17 et  18/11

Congrès national des ALTERNATIFS

Paris

 

Du 17 au 25/11

Semaine de la Solidarité Internationale

 

 

Mercredi 28/11

Pièce « Toujours le même problème par le Yes théâtre d’Hébron , Cisjordanie (AFPS Nîmes)

Théâtre C. Liger . Nîmes /résa

19h30

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Réunions - conférences et débats
commenter cet article

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22