Notre Dame des Landes

Samedi 20 décembre 2014 6 20 /12 /Déc /2014 22:42

 

Source : www.mediapart.fr

 

Le barrage de Sivens, l'Europe et l'Etat têtu

|  Par Jade Lindgaard

 

 

 

Le feuilleton de la subvention européenne accordée, ou non, au barrage de Sivens, tel que reconstitué par Mediapart, est exemplaire de l’égarement auto-entretenu de la puissance publique sur ce dossier, devenu dramatique depuis la mort de Rémi Fraisse. En attendant, le processus de concertation lancé par Ségolène Royal début novembre est dans l’impasse.

Le gouvernement ne sait toujours pas quoi faire du projet de barrage de Sivens (Tarn). Dernier épisode : le processus de concertation lancé par Ségolène Royal début novembre après la mort de Rémi Fraisse est dans l’impasse. Les experts nommés par le ministère de l’écologie pour faciliter la discussion entre monde agricole et associations de défense de l’environnement devaient restituer jeudi 18 décembre une synthèse des débats menés depuis un mois et demi, en vue d’un texte d’accord ce vendredi. Mais les différends restent trop substantiels pour que ce calendrier d’apaisement se déroule comme prévu. Le ministère de l’écologie a finalement annulé la réunion de restitution et convoqué séparément professions agricoles et écologistes à rencontrer Ségolène Royal. Les experts proposent trois solutions, selon RTL : un barrage plus petit mais toujours à Sivens, des retenues d'eau ou des canalisations.

Lors de la dernière réunion, le 5 décembre, la création d’une réserve latérale sur la rivière Tescou, afin de compléter les volumes d’eau utilisés pour les cultures, a été proposée, en sus d’un meilleur usage des réserves existantes. Les opposants au barrage de Sivens y semblaient favorables, tandis que les représentants des agriculteurs ne paraissaient pas s’y opposer. Mais depuis, la FNSEA a appelé à manifester en défense du barrage de Sivens lui-même. Et la tension a continué de monter dans le contexte de la campagne pour les élections départementales. La maison de Ben Lefetey, porte-parole du collectif pour la défense de la zone humide du Testet, a été taguée (« Ici vit Ben Laden »). Dans ces conditions, difficile de trouver un consensus. La concertation pourrait se prolonger en janvier.

En fait, depuis le départ, l’État est passé en force pour faire construire le barrage, malgré les alertes. En même temps que les élus, ses représentants locaux se sont fourvoyés dans un projet sans issue et ont ainsi couru à la catastrophe.

 

 

Le feuilleton rocambolesque de la subvention européenne, qui représente 30 % du financement de l’ouvrage, est exemplaire de l’égarement auto-entretenu de la puissance publique sur ce dossier devenu dramatique depuis la mort de Rémi Fraisse, tué par un gendarme dans la nuit du 25 au 26 octobre.

En novembre 2011, à la fin du quinquennat Sarkozy, les ministères de l’écologie et de l’agriculture publient un rapport sur les retenues de stockage d’eau dans le bassin d’Adour-Garonne, entre les Pyrénées et le Massif central. Le projet de barrage de Sivens y est décrit sous un jour favorable mais sous réserve. Les auteurs mettent en garde la puissance publique : « Le recours à un financement européen est conditionné au fait que les superficies irriguées ne soient pas accrues. Dans l’hypothèse alternative, le plan de financement devrait être modifié. » C’est une remarque importante car les développeurs du projet comptent sur des subsides européens. Près d’un an plus tard, en septembre 2012, le dossier d’enquête publique (p. 68) indique que les surfaces irriguées devraient augmenter de 100 hectares (de 409 à 509 ha). Soit exactement la situation décrite par le rapport ministériel de 2011 comme incompatible avec une aide européenne.

Démarre alors un échange de courriers ubuesque entre le Collectif pour la défense de la zone humide du Testet, regroupant des opposants au projet de barrage, et la puissance publique. Sa lecture permet de reconstituer la construction par l’administration d’une véritable barrière d’opacité. En juin 2013, le collectif demande à la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de Midi-Pyrénées (DRAAF), une antenne régionale du ministère de l’agriculture, si les conditions d’éligibilité à l’aide européenne sont bien réunies. Réponse en juillet : voyez avec la direction départementale des territoires (DDT) du Tarn qui instruit la demande de financement FEADER, le Fonds européen agricole pour le développement rural. Surprise, c’est la préfète du Tarn elle-même, Josiane Chevalier, qui répond au courrier suivant : « L’instruction de la demande de subvention liée au projet de retenue de Sivens est actuellement en cours. L’éligibilité ne peut être prononcée à ce jour. » En août 2013, l’État explique donc instruire une demande de subvention pour un projet de barrage dont il ne peut garantir l’éligibilité à l’aide en question. Mais alors, qui décide ?

 

 

« Je n’ai pas le souvenir d’avoir eu connaissance de ces avis négatifs » (Philippe Martin)

 

Dessin en hommage à Rémi Fraisse (Tant qu'il y aura des bouilles). 
Dessin en hommage à Rémi Fraisse (Tant qu'il y aura des bouilles).

En octobre, le comité de programmation FEADER se réunit à la préfecture. Selon le compte-rendu que Mediapart a pu lire, Bruno Lion, de la DRAAF, y explique que c’est l’autorité de gestion, c’est-à-dire la préfecture de région, qui décide d’attribuer ou non le financement. Quelques semaines plus tard, en novembre 2013, la DRAAF, en tant que service déconcentré de l’État, notifie au conseil général du Tarn, porteur du projet de barrage, que 2,03 millions d’euros leur sont accordés au titre du fonds européen.

Mais pourquoi ce feu vert, malgré le problème de l’irrigation ? Le feuilleton des questions et des non-réponses continue. En février 2014, l’eurodéputée (EELV) Catherine Grèze demande à la Commission européenne si elle peut bloquer cette subvention. Mais pour Bruxelles, « il revient prioritairement aux services nationaux de contrôle de vérifier si l’octroi de l’aide s’est fait dans le respect des règles en vigueur ». Qui donc contrôle, alors ? Le collectif du Testet reprend la plume pour interroger cette fois l’Agence de services et de paiement (ASP) Midi-Pyrénées, un établissement public interministériel. Encore raté ! En juillet 2014, l’ASP leur explique qu’elle a « pour obligation de vérifier l’éligibilité des dépenses présentées pour paiement et leur régularité par rapport aux décisions juridiques prises par l’Autorité de gestion ». Et non pas de contrôler si la subvention européenne lorgnée peut bien être sollicitée. « Il n’y a pas de contrôle indépendant, aucune possibilité de contestation, analyse Ben Lefetey, porte-parole du collectif. Comme l’État porte le projet, il est validé automatiquement. »

En octobre 2014, les experts nommés par Ségolène Royal remettent un rapport critique sur le projet de barrage qui a valeur d’alerte : « Il y a un véritable problème de compatibilité entre le projet, tel qu’il est actuellement présenté, les règles d’intervention du FEADER, et les règles applicables en matière d’aides publiques. » Fin novembre, l’Europe ouvre une procédure d’infraction contre la France pour non-respect de la législation européenne. Elle ne vise pas l’éligibilité à la subvention européenne en tant que telle mais elle s’appuie sur l’augmentation du prélèvement en eau sur le bassin, de nature à détériorer le milieu ambiant, soit ce fameux critère d’éligibilité jamais pris au sérieux par les autorités françaises.

Le projet de barrage de Sivens ne soulève pas qu’une question environnementale. Il pose aussi un sérieux problème de démocratie : conflit d’intérêts du maître d’ouvrage, la compagnie d’aménagement des coteaux de Gasgogne (revoir ici notre débat filmé à ce sujet), capture de l’intérêt général par le conseil général du Tarn, sourd et aveugle aux critiques, brutalité de la répression des opposants. C’est aussi la crise d’un État carapaçonné derrière ses procédures administratives et n’acceptant jamais de rendre des comptes, ni d’entendre les alertes lancées par ses propres instances de veille. Ce fut le cas au niveau départemental et régional. Mais aussi à l’échelle ministérielle.

Le 12 octobre 2012 Delphine Batho, alors ministre de l’écologie, met en place un moratoire sur « la réalisation de travaux de création de retenues de substitution ».

Tous les barrages sont bloqués et une mission parlementaire est nommée sur « la gestion quantitative de l’eau en agriculture ». Elle est confiée à Philippe Martin, député du Gers, département voisin du Tarn, qui rend son mémoire en juin 2013. Un mois plus tard, Batho est limogée et remplacée par… Philippe Martin. Le 11 octobre, par une lettre aux agences de l’eau, il lève le moratoire de sa prédécesseure : « Dès à présent, à titre transitoire, pour les projets administrativement bien engagés et devant bénéficier d’une aide FEADER programmée en 2013, vous pourrez proposer à vos instances le financement de telles retenues de substitution à certaines conditions (amélioration de l’état des milieux, objectif de réduction des prélèvements pour l’irrigation). »

Lettre de Philippe Martin levant le moratoire de Delphine Batho.

C’est cette missive qui débloque le projet de barrage de Sivens.

Dans son livre, Delphine Batho écrit : « On raconte en Deux-Sèvres qu’au lendemain de mon remplacement par Philippe Martin à la tête du ministère de l’écologie, les céréaliers irrigants de Vendée et de Charente-Maritime ont sablé le champagne pour fêter ça. » Et elle ajoute : « J’ignore si l’anecdote est vraie, mais ils avaient une bonne raison de se réjouir puisque le moratoire que j’avais mis en place sur les bassines – ces retenues de substitution destinées à l’arrosage massif des grandes cultures céréalières – a presque immédiatement été levé. »

Sollicité par Mediapart, Philippe Martin répond qu’il n’a fait qu’appliquer la feuille de route de la conférence environnementale, conclue quelques semaines plus tôt. Une table ronde y a été consacrée à l’eau. Elle inscrit parmi les chantiers prioritaires la « sortie du moratoire sur les retenues de substitution ». Pour l’ancien ministre, « dans un cadre un peu difficile, ma lettre aurait dû donner des clés pour que les gens sur le terrain vérifient si le projet qu’ils s’apprêtaient à financer répondait aux différents critères ».

Mais pourquoi le ministère n’a-t-il pas tenu compte des avis critiques sur le barrage de Sivens livrés par ses propres instances : clairement défavorables, pour le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) en avril et de nouveau en septembre 2013 ; pas opposé mais réservé pour l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (juin 2012) ? Qu’est-ce qui empêchait le ministère d’exclure du moratoire les projets à problèmes ? La réponse de Philippe Martin fait froid dans le dos : « Je ne sais pas. Je n’ai pas le souvenir d’avoir eu connaissance de ces avis négatifs. Ce n’est pas remonté

 

 

 

Source : www.mediapart.fr

 

 

 

 


Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 18 décembre 2014 4 18 /12 /Déc /2014 22:49

 

 

Source : www.mediapart.fr


 

Notre-Dame-des-Landes : Valls relance et surprend Royal

|  Par La rédaction de Mediapart

 

 

 

Manuel Valls a relancé la polémique autour de Notre-Dame-des-Landes en suggérant d'engager la construction du futur aéroport nantais après la mi-2015, à la grande surprise de sa propre ministre de l'écologie, Ségolène Royal.

Manuel Valls a relancé la polémique autour de Notre-Dame-des-Landes en suggérant d'engager la construction du futur aéroport nantais après la mi-2015, à la grande surprise de sa propre ministre de l'écologie, Ségolène Royal.

Dans un entretien paru jeudi dans Ouest-France, M. Valls répète la position du gouvernement, à savoir que les travaux sont suspendus à la fin des recours juridiques déposés par les opposants au projet. Mais il ajoute une précision : « Ce sera le cas au premier semestre 2015. Après la décision du tribunal administratif, il faudra alors s’engager dans la construction de Notre-Dame-des-Landes. »

Ségolène Royal, invitée en direct sur France 5, a confié qu'elle n'était pas au courant de cette déclaration. « Bon courage », a lancé la ministre, visiblement embarrassée, avant d'expliquer que « le premier ministre a le droit de prendre des décisions, je n'ai pas à les commenter ».

 

 

Source : www.mediapart.fr

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 17 décembre 2014 3 17 /12 /Déc /2014 22:59

 

Source : zad.nadir.org

 

 

Infos du 15 au 21 décembre

lundi 15 décembre 2014, par zadist

 

 


Si vous voyez des mouvements de police anormaux autour de la zone, contactez-nous ! sur le numéro d’urgence au 06.43.92.07.01.


Infos sur la répression

- Enguérrand, toujours en prison suite à la manif’ du 22 février (il purge une peine de 16 mois !). Il a suspendu sa grève de la faim. Il doit donc attendre le résultat de l’appel du procureur qui doit se faire dans les deux mois à venir. C’est la 1ère fois qu’un procureur fait appel pour une mise en liberté conditionnelle.
Pour suivre ses nouvelles, consultez les articles postés par son groupe de soutien.
Pour lui écrire : DELANOUS Enguerrand - écrou 59694 - Centre Pénitentiaire de Nantes - B.P. 71636 - 44316 NANTES-CÉDEX

- J. est aussi incarcéré suite à la manif du 22 février ; il avait pris 5 mois ferme (qui devaient être aménagés en autre chose que de la prison). On publiera ses coordonnées dès qu’on aura son accord.

- Une autre personne est en prison depuis la manif du 22 novembre contre les répressions policières et judiciaires, mais elle ne souhaite pas être soutenue.


[Lundi 15 décembre]

- [Calais analyse] IMMIGRATION ET DÉLINQUANCE - https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/12/14/immigration-et-delinquance/

- [le Mans] Retour sur l’action du jour : « Aujourd’hui avait lieu l’action ’banderole’ Place des Jacobins (jour de marché) avec une diffusion de tracts, le tout sous un très grand soleil. »

- [ZAD Roybon] Communiqué : appel au soutien en vue de la décision de justice de ce jeudi 18

- A Grenoble une réunion d’information autour de la lutte contre la construction d’un center parcs dans leschambaran roybon, le 18 décembre à 20h

- [Toulouse] Communiqué & appel de l’occupation a l’université du Mirail : A lire ICI

- Dans la nouvelleobs : Portraits de zadistes : "Je fais partie des bisounours de Roybon"

 

 

- #kamyapoil : "Liberté ? mon cul !" https://www.youtube.com/watch?v=k-6QQ5yDIF8 L’état condamne, emprisonne, mutile, tue, celles et ceux qui tentent de protéger la Terre nourricière, ses habitants, leur Liberté.

- Dans le monde : Qui sont les « zadistes » ? Comment tenter de définir ce mouvement, alors que leurs profils et leurs motivations sont disparates ? http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2014/12/14/des-zad-mais-pour-quoi-faire_4540277_4497186.html « Ce ne sont pas seulement des revendications environnementales. Les mobilisations se jouent aussi autour de revendications liées à la démocratie. »

- ouest torche : un article autour de la ZAD à Agen http://www.ouest-france.fr/technopole-agen-garonne-nouvelle-zone-defendre-occupee-depuis-samedi-3053674

- Emission de radio depuis le Chiapas – Décembre 2014 http://espoirchiapas.blogspot.mx/2000/12/capsule-audio-depuis-le-chiapas.html

- Sur le le blog de philippe grosvalet président du conseil général de loire-atlantique on retrouve un article : http://www.philippegrosvalet.fr/2014/12/13/aucun-projet-ne-peut-etre-bati-sur-la-violence-2/. "expropriation, expulsions, emprisonnement, punitions, diffamation, répression, exploitations" des violences légitime ? C’est vous l’ennemi de la démocratie et les citoyens.

 

 

Source : zad.nadir.org

 

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 décembre 2014 3 10 /12 /Déc /2014 16:57

 

 

Source : zad.nadir.org

 

 

Infos du 08 au 14 décembre

mercredi 10 décembre 2014, par zadist

 

 


Si vous voyez des mouvements de police anormaux autour de la zone, contactez-nous ! sur le numéro d’urgence au 06.43.92.07.01.


Infos sur la répression

Enguérrand, toujours en prison suite à la manif’ du 22 février (il purge une peine de 16 mois !). Il a suspendu sa grève de la faim. Il doit donc attendre le résultat de l’appel du procureur qui doit se faire dans les deux mois à venir. C’est la 1ère fois qu’un procureur fait appel pour une mise en liberté conditionnelle.
Pour suivre ses nouvelles, consultez les articles postés par son groupe de soutien.
Pour lui écrire : DELANOUS Enguerrand - écrou 59694 - Centre Pénitentiaire de Nantes - B.P. 71636 - 44316 NANTES-CÉDEX

Nous apprenons que J. est aussi incarcéré suite à la manif du 22 février ; il avait pris 5 mois ferme (qui devaient être aménagés en autre chose que de la prison). On publiera ses coordonnées dès qu’on aura son accord.

Une autre personne est en détention préventive suite à la manif du 22 novembre contre les répressions policières et judiciaires.


Mercredi 10 novembre

- Une vidéo sur Bure, en auto-média nous est parvenue, http://vimeo.com/105856575 C’est un aperçu de ce qu’il s’est passé il y a quelques semaines sur Nancy dans le cadre du festival "Nuke off".

Et puis c’est aussi l’occasion de rappeler qu’à Bure, rien n’est encore acté. Mais par contre l’andra continue d’avancer (coupe d’arbre, forages, propagande du nucléaire, ...) . Il y a beaucoup à faire ici en Lorraine, et sur Paris, et partout.

Faite circuler l’info, envoyez-leur vos doux messages et passez les voir. La maison de résistance contre la poubelle nucléaire est toujours ouverte. Et plus l’on est nombreux pour s’organiser, plus l’on se créer les outils pour les faire reculer

- Depuis septembre et la mort de Micka à Dijon, le harcélement sur les SDF ne fait qu’augmenter, en se servant de nouveaux arrétés absurdes, qui interdit les rassemblement de plus de deux personnes dans les rues de Dijon.

Le collectif Vacarme en réunion a réalisé trois émissions qui se baladent dans les rues de Dijon, à la rencontre des zonards, des gens de la rue, mais aussi à la recherche des bancs, des places à squatter, et des keufs à surveiller.

Voici les liens pour les écouter :

# 21 Like a Hobo http://tvnr.noblogs.org/post/category/par-emission/vnr-21-like-a-hobo/

# 22 Like a Hobo in Dijon http://tvnr.noblogs.org/post/category/par-emission/vnr-21-like-a-hobo-in-dijon/

# 23 Parce qu’on est tous des punks à chien http://tvnr.noblogs.org/post/category/par-emission/vnr-23-parce-quon-est-tous-des-punks-a-chien/

- Chantage aux subventions contre les anti-aéroport, et sanction pour l’exemple. Humus 44, ces dangereux terroristes

 

.  

 

 

Source : zad.nadir.org

 


Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 décembre 2014 3 10 /12 /Déc /2014 16:49

 

Source : www.reporterre.net

 

 

À Notre-Dame-des-Landes, un atelier citoyen... parce que nous sommes tous des experts

Ivan Fouquet

mercredi 10 décembre 2014

 

 

 

 

De dangereux citoyens écologistes bloquent les hautes ambitions de notre pays. Horreur ! Ils refusent le bétonnage des terres agricoles, ne s’émerveillent pas devant une centrale nucléaire et questionnent la croissance. Ils sont anti-tout et ne proposent rien... Faux ! L’expertise citoyenne pense les alternatives. Comme à Notre-Dame-des-Landes avec l’optimisation de l’aéroport existant.


Il est aujourd’hui de bon ton de gémir, de se plaindre que notre pays se sclérose, qu’une petite poignée d’écologistes intégristes bloquent les hautes ambitions de notre grand pays : Sivens, la tour Triangle, Notre-Dame-des-Landes et maintenant Roybon… Cette minorité de décroissants sont anti-tout, et justement ce sont eux qui bloquent la croissance, ce sont eux les responsables de la crise, du chômage, de la misère…

Des citoyens dangereux

La transition écologique incommode les rentiers de l’immobilier, de l’industrie et de la finance. Difficile pour eux d’imaginer un monde où les citoyens se regroupent pour constituer de nouveaux modes de vie, pour cultiver collectivement une alimentation saine, pour créer leur propre monnaie, pour produire des énergies alternatives ou pour bâtir leur logement en habitat groupé sans bailleur ni promoteur…

Les citoyens qui refusent la passivité des consommateurs et la docilité des téléspectateurs au cerveau disponible sont dangereux pour quelques lobbys industriels et financiers.

Cette nouvelle citoyenneté signe le glas de la malbouffe, des gaspillages et de l’obsolescence programmée. Elle se nourrit des valeurs de solidarité, de coopération, de respect des humains et des écosystèmes. Elle ne s’émerveille plus des somptueuses usines à bétail, des superbes horizons de monocultures dopés au nitrate, ni même du gigantisme des centrales nucléaires. Elle se révolte contre le bétonnage des terres agricoles pour étendre un parking d’hypermarché ou construire un aéroport.

Le progrès

Cette nouvelle citoyenneté ne bloque pas le progrès, au contraire, elle l’incarne. Elle ouvre la voie à de nouvelles pratiques et de nouveaux modes de pensée qui rendent la vie humaine à nouveau compatible avec l’équilibre de notre planète.

Il nous faut repenser, résorber, réparer le carnage de l’ère industrielle et dépasser la pensée du productivisme, de la croissance, et du rendement. Ce changement de paradigme représente un chantier formidable car la besogne est infinie. Les acteurs de la transition ne connaissent pas la crise.

Face à ce changement social et écologique, le pouvoir s’arme, il arme non seulement sa police mais s’arme aussi d’experts. Comme le gendarme mobile, l’expert est l’outil de la technocratie pour maintenir la société à l’écart du débat sur son propre avenir. Mais la technocratie oublie que les experts sont aussi des citoyens, membres de la société civile et aptes à s’organiser en intelligence collective, en ateliers citoyens...

 

*Suite de l'article sur reporterre

 

 

Source : www.reporterre.net

 

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 2 décembre 2014 2 02 /12 /Déc /2014 17:23

 

Source : zad.nadir.org


 

semaine du 1er au 7 décembre

mardi 2 décembre 2014, par zadist

 

 


Si vous voyez des mouvements de police anormaux autour de la zone, contactez-nous ! sur le numéro d’urgence au 06.43.92.07.01.


Rassemblements contre les violence policières

Listes des manifestations à venir partout en france en réponse à l’assassinat de Rémi, voir l’agenda très complet des différents rassemblements sur Indymédia Nantes

P’tit conseil technique : si vous cherchez un rassemblement par ville, faites "Control+F" pour ouvrir une barre de recherche dans votre navigateur puis taper le nom de votre ville.


Quelques collectifs contre les violences policières :

- Urgence, notre police assassine
- Vies volées, à toutes les victimes des états policiers
- Résistons ensemble contre les violences policières et sécuritaires
- Observatoire des libertés publiques
- CARILA : Comité anti-répression issu de la lutte contre l’aéroport (aux alentours de Nantes)
- Groupe de travail du 27 novembre 2007
- Collectif 8 juillet


Infos sur la répression

Enguérrand, toujours en prison suite à la manif’ du 22 février (il purge une peine de 16 mois !) est en GRÈVE DE LA FAIM ! Soutenons-le.
Pour suivre ses nouvelles, consultez les articles postés par son groupe de soutien.
Pour lui écrire : DELANOUS Enguerrand - écrou 59694 - Centre Pénitentiaire de Nantes - B.P. 71636 - 44316 NANTES-CÉDEX


Appel à matos et connaissances

- Appel à matos pour plusieurs chantiers à la Ouardine et San-Antonio (mise à jour du 10 octobre)


lundi 1er décembre

Naissance d’une nouvelle ZAD !

La ZAD de Roybon dans la forêt de Chambaran !

- Communiqué « la forêt de Chambaran est à tou-te-s »

Dimanche 30 novembre, nous nous sommes retrouvé-e-s à plus d’un millier de personnes à Roybon (Isère) pour nous opposer au projet de Center Parcs et nous réapproprier la forêt des Chambaran, volée par Pierre & Vacances (30 ct / m2). En traversant le site du chantier, nous avons montré que cette forêt est à tou-te-s, et nous avons constaté qu’elle est aujourd’hui détruite à toute vitesse pour un projet qui, en plus d’être inutile, se réalise sur argent public dans un déni démocratique ahurissant (cf. résultats de l’enquête publique).

Notre promenade s’est achevée à la maison forestière de « la Marquise », propriété abandonnée de l’ONF, que nous occupons massivement à partir d’aujourd’hui et jusqu’à l’abandon définitif du projet de Center Parcs.

Cette maison nous servira de base arrière pour organiser notre lutte pour une forêt sans Center Parcs. Cette lutte est la sœur d’autres mobilisations et l’occasion de montrer que d’autres mondes sont possibles et existent déjà.

Nous appelons toutes celles et ceux qui le souhaitent à nous rejoindre : pour une nuit ou pour la vie, une lutte sur place ou à emporter, chacun selon ses moyens.

Ce n’est que le début.

ZAD partout !

Pierre, les vacances sont finies !

- Appel à la générosité et à la solidarité de chacun.e.!

https://zadroybon.wordpress.com/2014/12/01/appel-a-la-generosite-et-a-la-solidarite-de-chacun-e/#more-241

 

 

Source : zad.nadir.org

 

 

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 24 novembre 2014 1 24 /11 /Nov /2014 23:57

 

 

Source : zad.nadir.org

 

 

Semaine du 24 au 30 novembre

lundi 24 novembre 2014, par zadist

 

 


Si vous voyez des mouvements de police anormaux autour de la zone, contactez-nous ! sur le numéro d’urgence au 06.43.92.07.01.


Rassemblements contre les violence policières

Listes des manifestations à venir partout en france en réponse à l’assassinat de Rémi, voir l’agenda très complet des différents rassemblements sur Indymédia Nantes

P’tit conseil technique : si vous cherchez un rassemblement par ville, faites "Control+F" pour ouvrir une barre de recherche dans votre navigateur puis taper le nom de votre ville.


Quelques collectifs contre les violences policières :

- Urgence, notre police assassine
- Vies volées, à toutes les victimes des états policiers
- Résistons ensemble contre les violences policières et sécuritaires
- Observatoire des libertés publiques
- CARILA : Comité anti-répression issu de la lutte contre l’aéroport (aux alentours de Nantes)


Infos sur la répression

Enguérrand, toujours en prison suite à la manif’ du 22 février (il purge une peine de 16 mois !) est en GRÈVE DE LA FAIM ! Soutenons-le.
Pour suivre ses nouvelles, consultez les articles postés par son groupe de soutien.
Pour lui écrire : DELANOUS Enguerrand - écrou 59694 - Centre Pénitentiaire de Nantes - B.P. 71636 - 44316 NANTES-CÉDEX


Appel à matos et connaissances

- Appel à matos pour plusieurs chantiers à la Ouardine et San-Antonio (mise à jour du 10 octobre)


Lundi 24 novembre

Pour continuer la lutte contre les violences policières attaquons -nous à une des sources et bloquons la fabrication des grenades lacrymo et autres joujous "non-létaux" fabriqué par NobelSport : Appel du Collectif 29 contre les répressions policières contre la violence d’État, son in-justice, sa police et ses armes bloquons NobelSport !

Revue de presse sur la manif de samedi :

A NANTES : Apparement les journalistes n’ont pas tou-te-s participé-e-s à la même manif’ à Nantes... ca va de "quelques incidents" pour certain-e-s à

— On attend des nouvelles de 3 personnes arrếtés samedi et qui passeraient en comparussion immédiate aujourd’hui pour différents chefs d’inculpation selon OuestFrance : violences sur agent dépositaire de la force publique, participation à un attroupement avec arme et le visage masqué, dégradations, outrage ou rébellion 
- Selon Thierry SPITZ, représentant du syndicat de la Police National ALLIANCE, et contrairement à la peur qu’il a essayé de distillé sur France inter la veille de la manif, "Cela a été plus light que ce que l’on aurait pu craindre ". Toi et tes collègue avaient du être deçus de ne pas avoir le droit à "Une zone d’affrontement directe" et ne pas pouvoir cogner sur des gens ! Rassemblement contre les violences policières : les manifestants ont limité la casse
- Attention, on est prévenu, Natacha ROLLAND, Maire de Nantes "refuse que la ville s’installe dans un cycle de manifestations violentes"

ET AILLEURS :
- A Vienne, Poitiers ils étaient 200 contre les violences policières
- Manifestation à Rémi partout en France par MédiaPart
- 300 personnes à Albi
- 38 interpellations dans des manifestations contre « les violences policières » en France
- A chalons aussi les gens ont manifestés contre les violences policières.

- Le reportage photos de Presquil Gazette sur la manif

- Reçu : nous n’étions pas 1200 comme le disent préfecture et journaux locaux mais bien plus, divers, ensemble ! Une photo ( et nous en attendons d’autres..) qui nous montre une fois encore de quel côté est la "violence"... rappel : le droit de manifester est un droit fondamental, un droit constitutionnel.

et aussi La question des prises de décisions sur les grands projets d’aménagementsposée par Ouest-France

 

 

Source : zad.nadir.org

 

 

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 20 novembre 2014 4 20 /11 /Nov /2014 19:46

 

 

Source : zad.nadir.org

 

 

Infos du 17 au 23 novembre 2014

mercredi 19 novembre 2014, par zadist

 

 


Si vous voyez des mouvements de police anormaux autour de la zone, contactez-nous ! sur le numéro d’urgence au 06.43.92.07.01.


Rassemblements contre les violence policières

Listes des manifestations à venir partout en france en réponse à l’assassinat de Rémi, voir l’agenda très complet des différents rassemblements sur Indymédia Nantes

P’tit conseil technique : si vous cherchez un rassemblement par ville, faites "Control+F" pour ouvrir une barre de recherche dans votre navigateur puis taper le nom de votre ville.


Quelques collectifs contre les violences policières :

- Urgence, notre police assassine
- Vies volées, à toutes les victimes des états policiers
- Résistons ensemble contre les violences policières et sécuritaires
- Observatoire des libertés publiques
- CARILA : Comité anti-répression issu de la lutte contre l’aéroport (aux alentours de Nantes)


Infos sur la répression

Enguérrand, toujours en prison suite à la manif’ du 22 février (il purge une peine de 16 mois !) est en GRÈVE DE LA FAIM ! Soutenons-le.
Pour suivre ses nouvelles, consultez les articles postés par son groupe de soutien.
Pour lui écrire : DELANOUS Enguerrand - écrou 59694 - Centre Pénitentiaire de Nantes - B.P. 71636 - 44316 NANTES-CÉDEX


Appel à matos et connaissances

- Appel à matos pour plusieurs chantiers à la Ouardine et San-Antonio (mise à jour du 10 octobre)


L ACTUALITE DE LA SEMAINE C EST LES MANIFS CONTRE LES VIOLENCES POLICIERES :

A Nantes, rdv le 22 novembre à 14h devant le palais de "justice"

C’est chouette de lire l’appel des organisateur-trices

Ailleurs, voir l’agenda très complet des différents rassemblements sur Indymédia Nantes

et aussi,
- 20 novembre, Saint Denis : 12h sur le parvis de l’université Paris 8 (Saint-Denis Université). Lire l’appel sur Paris Luttes Infos

- A Nancy une réponse en musique par la chorale des Sans noms

PDF - 149 ko

REVUE DE PRESSE

- Merci aux antifas de Nantes qui ont monté une étude argumentée de l’intervention de groupes fafs en marge de la manif du 1er novembre et notamment de la complicité avec les flics. A lire sur leur blog.

- Des nouvelles des copin-es en prison en Italie dans le cadre de la lutte no TAV. Une manif est prévue samedi prochain.

- A lire dans le nouveau journal indépendant Jef Klak (dont on vous conseille la lecture), une tribune pour une organisation entre les ZAD et contre les violences policières par le groupe MARCUSE

- A lire dans Telerama, Changer le monde, autrement, un article qui donne notamment la parole à Emmanuel Daniel, journaliste chez Reporterre. Proche de la lutte il a passé du temps sur la zad. Il a publié récemment Le Tour de France des alternatives, éd. Seuil/Reporterre.

- on aime quand les locaux du PS à Nantes sont repeints à grands coups de peinture rouge"

- un tract de l’Organisation Communiste Libertaire (OCL) contre la violence d’Etat,

PDF - 28.6 ko

- Dans le Telegramme, maintien de l’ordre, une année record. Où on apprend notamment que "le rapport révèle que le type de grenades ayant causé la mort du manifestant Rémi Fraisse, a été utilisé à 435 reprises depuis 2010. Près d’un quart de ces grenades (104) ont été lancées lors des tentatives policières pour déloger les zadistes et manifestants du site de Notre-Dame-des-Landes

Mercredi 19 novembre

Ca se passe ce soir : Assemblée Générale à 20h B17 (17 rue Paul Bellamy, au fond de la 2e cour, à Nantes), Suite à l’assemblée du mercredi 12 novembre à laquelle ont participé des dizaines de personnes, appel à une nouvelle AG contre les violences policières.

Pour rappel, le texte d’appel à la première assemblée

Ne laissons pas retomber la pression ! Désarmons la police !


Mardi 18 novembre

- Les journalistes commencent enfin à se poser des questions sur les armes de la police et des gendarmes. Deux articles de FranceInter et de FranceTV.

Documents joints

 

 

Source : zad.nadir.org

 

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 20 novembre 2014 4 20 /11 /Nov /2014 19:26

 

 

Source : zad.nadir.org

 

 

Infos du 17 au 23 novembre 2014

mercredi 19 novembre 2014, par zadist

 

 


Si vous voyez des mouvements de police anormaux autour de la zone, contactez-nous ! sur le numéro d’urgence au 06.43.92.07.01.


Rassemblements contre les violence policières

Listes des manifestations à venir partout en france en réponse à l’assassinat de Rémi, voir l’agenda très complet des différents rassemblements sur Indymédia Nantes

P’tit conseil technique : si vous cherchez un rassemblement par ville, faites "Control+F" pour ouvrir une barre de recherche dans votre navigateur puis taper le nom de votre ville.


Quelques collectifs contre les violences policières :

- Urgence, notre police assassine
- Vies volées, à toutes les victimes des états policiers
- Résistons ensemble contre les violences policières et sécuritaires
- Observatoire des libertés publiques
- CARILA : Comité anti-répression issu de la lutte contre l’aéroport (aux alentours de Nantes)


Infos sur la répression

Enguérrand, toujours en prison suite à la manif’ du 22 février (il purge une peine de 16 mois !) est en GRÈVE DE LA FAIM ! Soutenons-le.
Pour suivre ses nouvelles, consultez les articles postés par son groupe de soutien.
Pour lui écrire : DELANOUS Enguerrand - écrou 59694 - Centre Pénitentiaire de Nantes - B.P. 71636 - 44316 NANTES-CÉDEX


Appel à matos et connaissances

- Appel à matos pour plusieurs chantiers à la Ouardine et San-Antonio (mise à jour du 10 octobre)


L ACTUALITE DE LA SEMAINE C EST LES MANIFS CONTRE LES VIOLENCES POLICIERES :

A Nantes, rdv le 22 novembre à 14h devant le palais de "justice"

C’est chouette de lire l’appel des organisateur-trices

Ailleurs, voir l’agenda très complet des différents rassemblements sur Indymédia Nantes

et aussi,
- 20 novembre, Saint Denis : 12h sur le parvis de l’université Paris 8 (Saint-Denis Université). Lire l’appel sur Paris Luttes Infos

- A Nancy une réponse en musique par la chorale des Sans noms

PDF - 149 ko

REVUE DE PRESSE

- Merci aux antifas de Nantes qui ont monté une étude argumentée de l’intervention de groupes fafs en marge de la manif du 1er novembre et notamment de la complicité avec les flics. A lire sur leur blog.

- Des nouvelles des copin-es en prison en Italie dans le cadre de la lutte no TAV. Une manif est prévue samedi prochain.

- A lire dans le nouveau journal indépendant Jef Klak (dont on vous conseille la lecture), une tribune pour une organisation entre les ZAD et contre les violences policières par le groupe MARCUSE

- A lire dans Telerama, Changer le monde, autrement, un article qui donne notamment la parole à Emmanuel Daniel, journaliste chez Reporterre. Proche de la lutte il a passé du temps sur la zad. Il a publié récemment Le Tour de France des alternatives, éd. Seuil/Reporterre.

- on aime quand les locaux du PS à Nantes sont repeints à grands coups de peinture rouge"

- un tract de l’Organisation Communiste Libertaire (OCL) contre la violence d’Etat,

PDF - 28.6 ko

- Dans le Telegramme, maintien de l’ordre, une année record. Où on apprend notamment que "le rapport révèle que le type de grenades ayant causé la mort du manifestant Rémi Fraisse, a été utilisé à 435 reprises depuis 2010. Près d’un quart de ces grenades (104) ont été lancées lors des tentatives policières pour déloger les zadistes et manifestants du site de Notre-Dame-des-Landes

Mercredi 19 novembre

Ca se passe ce soir : Assemblée Générale à 20h B17 (17 rue Paul Bellamy, au fond de la 2e cour, à Nantes), Suite à l’assemblée du mercredi 12 novembre à laquelle ont participé des dizaines de personnes, appel à une nouvelle AG contre les violences policières.

Pour rappel, le texte d’appel à la première assemblée

Ne laissons pas retomber la pression ! Désarmons la police !


Mardi 18 novembre

- Les journalistes commencent enfin à se poser des questions sur les armes de la police et des gendarmes. Deux articles de FranceInter et de FranceTV.

Documents joints

 

 

Source : zad.nadir.org

 

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Présentation

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Images Aléatoires

Partager

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés