Notre Dame des Landes

Mercredi 13 août 2014 3 13 /08 /Août /2014 14:46

 

Source : zad.nadir.org

 

 

Infos du 11 au 17 Août

mercredi 13 août 2014, par zadist

 

 


Tant que la situation est calme, on continue les infos régulières sur un rythme plus détendu d’un article par semaine, mis à jour tous les 2-3 jours. Si quelque chose s’accélère, on donnera de nouveau les nouvelles en temps réel. écoutez les nouvelles transmises par radio klaxon en streaming.

Si vous voyez des mouvements de police anormaux autour de la zone, contactez-nous ! sur le numéro d’urgence au 06.43.92.07.01.


ZAD AntiRep NDDL
Actuellement deux personnes sont en prison suite à la manif’ du 22 février :
Engué purge une peine de 1 an, puis Simon de 4 mois.
Pour leur écrire du courrier ou les soutenir financièrement, contactez le Comité de Soutien aux Inculpé-e-s à l’adresse suivante : Le Gué - 44220 Couëron.
Pour plus de précisions, lire l’article Comment soutenir les camarades incarcérés.

Deux autres sont en prison pour outrage et rébellion suite à l’expulsion du squat de la moutonnerie à Nantes.


Appel à matos et connaissances

- Nos potagers regorgent de courgettes. Comme on a pas envie des les perdre, on voudrait pouvoir les transformer en revigorante soupes que l’on pourra apprécier avec délices à l’automne et pourquoi pas jusqu’à l’hiver si on en fait assez. Mais pour ça on a besoin de contenant :
Si vous avez des bocaux qui trainent dans votre grenier, placard ou cave, si vous êtes gros-se consommateur-trice de jus de fruits (ceux dans une bouteille en verre à ouverture large) et que vous ne réutilisez pas les bouteilles, vous pouvez nous les apporter aux Fosses noires ou au Dôme (au fond du champ Rouge et Noir à gauche de la grande serre), on sera ravi des le remplir !

- On est quelques-un-e-s à avoir aussi envie de nous lancer dans l’aventure de "Fabrique tes pâtes toi même", si vous savez où on peut trouver du matériel pour faire ça en moyenne quantité et surtout si vous avez déjà mis en place des installations pour faire du séchage Do It Yourself et que vous avez envie de partager ça, bienvenue également au Dôme ou aux Fosses Noires.

- à la Wardine, l’aménagement de la salle polyvalente va commencer : si vous avez des miroirs, de quoi faire une piste de danse ou d’autres trucs utiles comme ça, n’hésitez pas !


Mercredi 13 août

- BikeWars :

Le collectif (et squat) le stendhal à Paris organise sa deuxieme Bike Wars, ca aura lieu le 21 septembre, d’ici la nos ateliers sont ouvert pour fabriquer son char, avec possibilité d’hébergement, tout est bien sur complètement gratuit/participation libre. On a un atelier avec tout ce qu’il faut en outils et velo, etc...

- Analyse de manière critique le mécanisme de compensation par l’offre (ou banque de compensation, réserve d’actifs naturels) telle qu’il est actuellement mis en œuvre en Crau (Bouches-du-Rhône)

- 2e DÉCLARATION DE L’ÉCHANGE CNI-EZLN Les miroirs de la résistance "Aux peuples du monde qui résistent en faisant fleurir les révoltes" Solidarité

 

Source : zad.nadir.org

 

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 5 août 2014 2 05 /08 /Août /2014 23:06

 

Source: zad.nadir.org

 

 

Infos du 4 au 10 août

lundi 4 août 2014, par zadist

 

 


Tant que la situation est calme, on continue les infos régulières sur un rythme plus détendu d’un article par semaine, mis à jour tous les 2-3 jours. Si quelque chose s’accélère, on donnera de nouveau les nouvelles en temps réel. écoutez les nouvelles transmises par radio klaxon en streaming.

Si vous voyez des mouvements de police anormaux autour de la zone, contactez-nous ! sur le numéro d’urgence au 06.43.92.07.01.


ZAD AntiRep NDDL
Actuellement deux personnes sont en prison suite à la manif’ du 22 février :
Engué purge une peine de 1 an, puis Simon de 4 mois.
Pour leur écrire du courrier ou les soutenir financièrement, contactez le Comité de Soutien aux Inculpé-e-s à l’adresse suivante : Le Gué - 44220 Couëron.
Pour plus de précisions, lire l’article Comment soutenir les camarades incarcérés.

Deux autres sont en prison pour outrage et rébellion suite à l’expulsion du squat de la moutonnerie à Nantes.


Appel à matos et connaissances

- Nos potagers regorgent de courgettes. Comme on a pas envie des les perdre, on voudrait pouvoir les transformer en revigorante soupes que l’on pourra apprécier avec délices à l’automne et pourquoi pas jusqu’à l’hiver si on en fait assez. Mais pour ça on a besoin de contenant :
Si vous avez des bocaux qui trainent dans votre grenier, placard ou cave, si vous êtes gros-se consommateur-trice de jus de fruits (ceux dans une bouteille en verre à ouverture large) et que vous ne réutilisez pas les bouteilles, vous pouvez nous les apporter aux Fosses noires ou au Dôme (au fond du champ Rouge et Noir à gauche de la grande serre), on sera ravi des le remplir !

- On est quelques-un-e-s à avoir aussi envie de nous lancer dans l’aventure de "Fabrique tes pâtes toi même", si vous savez où on peut trouver du matériel pour faire ça en moyenne quantité et surtout si vous avez déjà mis en place des installations pour faire du séchage Do It Yourself et que vous avez envie de partager ça, bienvenue également au Dôme ou aux Fosses Noires.

- à la Wardine, l’aménagement de la salle polyvalente va commencer : si vous avez des miroirs, de quoi faire une piste de danse ou d’autres trucs utiles comme ça, n’hésitez pas !


Jeudi 7 août

Rien de particulier à signaler sur la ZAD...

Mardi 5 août

Dans la lutte contré l’aéroport...

- Bon courage à nous deux camarades en prison après le rassemblement en solidarité avec les expulsé-e-s de la Moutonnerie. On pense à vous !
- Les pro-aéroport ne savent plus quoi inventer et affrètent un ULM et une banderole « Oui à l’aéroport et à l’emploi ».

..et son monde

- Une délégation du « Collectif NON à la LGV Limoges-Poitiers et OUI au POLT » reçue par le Maire de Limoges
- Des nouvelles de la lutte contre Center Parks

Lundi 4 août

- suites de l’expulsion du squat de la moutonnerie à Nantes :
les deux personnes qui passaient en comparution immédiate aujourd’hui pour outrage et rebellion lors de l’évacuation de la place devant la Préfecture vendredi dernier (pour les détails, et les mobilisations à venir : voir ici : ) ont été condamné à 2 et 3 mois de prison ferme, ils ont été placé sous mandat de dépot a l’issu du procès et enfermés en prison.
Vous pouvez leur écrire a l’adresse de la legal team

 

 

 

Source: zad.nadir.org

 

 


 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 29 juillet 2014 2 29 /07 /Juil /2014 13:00

 

 

Source :  zad.nadir.org

 

 

Infos du 28 juillet au 3 août

lundi 28 juillet 2014, par zadist

 

 


Tant que la situation est calme, on continue les infos régulières sur un rythme plus détendu d’un article par semaine, mis à jour tous les 2-3 jours. Si quelque chose s’accélère, on donnera de nouveau les nouvelles en temps réel. écoutez les nouvelles transmises par radio klaxon en streaming.

Si vous voyez des mouvements de police anormaux autour de la zone, contactez-nous ! sur le numéro d’urgence au 06.43.92.07.01.


ZAD AntiRep NDDL
Actuellement deux personnes sont en prison suite à la manif’ du 22 février : Engué purge une peine de 1 an, puis Simon de 4 mois.
Pour leur écrire du courrier ou les soutenir financièrement, contactez le Comité de Soutien aux Inculpé-e-s à l’adresse suivante : Le Gué - 44220 Couëron.
Pour plus de précisions, lire l’article Comment soutenir les camarades incarcérés.

Pas de rassemblement prévu devant le tribunal de Nantes cette semaine ...
ce qui n’empêche pas d’être solidaire avec celleux qui font face à la justice et la police !


Appel à matos et connaissances

- Nos potagers regorgent de courgettes. Comme on a pas envie des les perdre, on voudrait pouvoir les transformer en revigorante soupes que l’on pourra apprécier avec délices à l’automne et pourquoi pas jusqu’à l’hiver si on en fait assez. Mais pour ça on a besoin de contenant :
Si vous avez des bocaux qui trainent dans votre grenier, placard ou cave, si vous êtes gros-se consommateur-trice de jus de fruits (ceux dans une bouteille en verre à ouverture large) et que vous ne réutilisez pas les bouteilles, vous pouvez nous les apporter aux Fosses noires ou au Dôme (au fond du champ Rouge et Noir à gauche de la grande serre), on sera ravi des le remplir !

- On est quelques-un-e-s à avoir aussi envie de nous lancer dans l’aventure de "Fabrique tes pâtes toi même", si vous savez où on peut trouver du matériel pour faire ça en moyenne quantité et surtout si vous avez déjà mis en place des installations pour faire du séchage Do It Yourself et que vous avez envie de partager ça, bienvenue également au Dôme ou aux Fosses Noires.

- à la Wardine, l’aménagement de la salle polyvalente va commencer : si vous avez des miroirs, de quoi faire une piste de danse ou d’autres trucs utiles comme ça, n’hésitez pas !


Dimanche 3 août

La vélokaravanne a repris la route après une virée sur Nantes : , la horde de pirates surgie de Libertalia est repartie aussi, le cabaret installé pour cette fin de semaine au 100 noms doit être sur le départ aussi... il en viendra certainement d’autres ...
ça fait plaisir de croiser ici toutes ces énergies et personnes ... on leur souhaite plein de nouvelles aventures !

Samedi 2 août

- [AntiRep] Appel à soutien devant le TGI de nantes lundi 4 août.

un peu de lecture
- des nouvelles du projet de LGV Lyon-Turin

- un texte qui circule par ici, pour engager des discussions : De la ZAD aux Communaux ? Quelques pistes à explorer pour aller plus loin ...
- un compte-rendu d’une des discussions du forum intercomités du 5 juillet à lire ici au sujet de l"après-aéroport"

Vendredi 1 août

- URGENT squat de la moutonnerie : Ce vendredi 1er à Nantes au matin à 6h30 les keufs ont encerclés et pris les identités des personnes qui occupaient la place devant la Préfecture suite à l’expulsion du squat de la Moutonnerie. Les camarades ont été virés violemment de la préfecture. 9 pers. ont été arrêtées (dont 8 sans-papiers). RDV au Gasprom (24 rue Fouré à Nantes) dès maintenant (10h) pour s’organiser.
Vers 11h, les gendarmes sont passés au GASPROM mais sans mandat ils ont dû repartir. Besoin de soutien !!! Plus d’information sur la situation de tout evenement autour de cette répression a nantes sur indymedia.

Jeudi 31 juillet

À partir de demain, les 1, 2 et 3 août : 3 nuits de projection en plein air sur la ZAD

- 9h : le squat de la Moutonnerie à Nantes s’est fait expulsé hier. Les occupant-e-s exuplsé-e-s, dont beaucoup de migrant-e-s occupent la place du Pont Morand (devant la préfecture) et appellent à soutien.

Mercredi 30 juillet

URGENT : Une centaine de gens refugé dans le squat de la moutonnerie a Nantes ont été expulsée se matin sans la présence d’un huissier et sans avertissement. On a pas plus de nouvelle mais on peut bien s’imaginer que tout solidarité et soutiens sur place sont bien venu. Dans presse océans ils indiquent que le squat a partiellement ete détruit.

RDV a l’arrêt de tram du moutonnerie

Mardi 29 juillet

- L’armée US admet dépenser des millions dans l’étude de la manipulation des réseaux sociaux. Attention, si vous cliquez sur ce lien vous allez peut-être être fiché comme un dangereux terroriste par nos chères polices secrètes ! La volonté de contrôle s’étend jusqu’au militant-e-s pour la création de pistes cyclables... Big brother se porte bien, merci !

Lundi 28 juillet

- Le rideau de fer de l’agence de Vinci en centre-ville de Nantes vient d’être repeinte en vert... puisque la Métropole veut tout repeindre en vert, de l’asphalte du centre ville au béton de son projet d’aéroport, des inconnu-e-s inspiré-e-s sont venuEs faire éclabousser sa ligne verte sur les locaux de Vinci...

Jolie contribution au voyage à Nantes ! Texte de revendication et photos ici

- Mise a jours de l’appel pour les libertés publiques pour le rassemblement de 20 septembre a nantes

- [Calais] Appel solennel et sans frontière à venir défendre le fort Galloo à Calais && Soutien à l’occupation de Galou - du 26 juillet au 6 août - calais et partout ailleurs

- [Testet] nouvelles lettres aux déboiseurs + une appel a réoccupation de la forêt sivens (voir les liens dans l’article)

- Ici une conférence de ’pas sage en sein’ par une personne de https://www.nsa-observer.net/ qui parle de les programmes de la NSA et autre agence dans le monde qui nous observent, fouillent et ramassent nos donnée ou même voir nous hack. ATTENTION cette vidéo peut vous rendre encore plus paranoïaque, mais se sont des infos sur laquelle chaque camarades devrais être consciente.

 

lien ici

 


 

Documents joints

 

 

 

Source :  zad.nadir.org

 

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 22 juillet 2014 2 22 /07 /Juil /2014 22:57

 

Source : zad.nadir.org

 

 

Infos du 21 au 29 juillet

mardi 22 juillet 2014, par zadist

 

 


Tant que la situation est calme, on continue les infos régulières sur un rythme plus détendu d’un article par semaine, mis à jour tous les 2-3 jours. Si quelque chose s’accélère, on donnera de nouveau les nouvelles en temps réel. écoutez les nouvelles transmises par radio klaxon en streaming.

Si vous voyez des mouvements de police anormaux autour de la zone, contactez-nous ! sur le numéro d’urgence au 06.43.92.07.01.


[ZAD AntiRep NDDL]
Actuellement deux personnes sont en prison suite à la manif’ du 22 février : E. purge une peine de 1 an, puis S. de 4 mois.
Pour leur écrire du courrier ou les soutenir financièrement, contactez le Comité de Soutien aux Inculpé-e-s à l’adresse suivante : Le Gué - 44220 Couëron.
Pour plus de précisions, lire l’article Comment soutenir les camarades incarcérés.

Pas de rassemblement prévu devant le tribunal de Nantes cette semaine ...
ce qui n’empêche pas d’être solidaire avec celleux qui font face à la justice et la police !


Appel à matos et connaissances

- Nos potagers regorgent de courgettes. Comme on a pas envie des les perdre, on voudrait pouvoir les transformer en revigorante soupes que l’on pourra apprécier avec délices à l’automne et pourquoi pas jusqu’à l’hiver si on en fait assez. Mais pour ça on a besoin de contenant :
Si vous avez des bocaux qui trainent dans votre grenier, placard ou cave, si vous êtes gros-se consommateur-trice de jus de fruits (ceux dans une bouteille en verre à ouverture large) et que vous ne réutilisez pas les bouteilles, vous pouvez nous les apporter aux Fosses noires ou au Dôme (au fond du champ Rouge et Noir à gauche de la grande serre), on sera ravi des le remplir !

- On est quelques-un-e-s à avoir aussi envie de nous lancer dans l’aventure de "Fabrique tes pâtes toi même", si vous savez où on peut trouver du matériel pour faire ça en moyenne quantité et surtout si vous avez déjà mis en place des installations pour faire du séchage Do It Yourself et que vous avez envie de partager ça, bienvenue également au Dôme ou aux Fosses Noires.

- à la Wardine, l’aménagement de la salle polyvalente va commencer : si vous avez des miroirs, de quoi faire une piste de danse ou d’autres trucs utiles comme ça, n’hésitez pas !

- et pour le hangar du Rosier, on cherche du gravat...


Samedi 26 juillet

- un autre mail en solidarité avec greg (voir rubrique répression pour toutes les infos), qui s’est heureusement échappé d’une des machines de répression de l’état que certaines appellent "la justice".

- Une lettre ouverte qui nous avons reçu, envoyé a l’acipa en solidarité contre la répression

- Des infos sur le festival Nuck Off le 5 & 6 septembre : a lire ici

- Depuis la Sexta : Gaza vit et résiste !

Jeudi 24 juillet

- Hier des occupant-es se sont réuni-es pour écrire une petite bafouille en réponse au "communiqué d’un évadé". Illes y rappellent leur soutien à Greg et à sa décision de se soustraire à la justice et invitent largement à développer les gestes de solidarité.

Communiqué d’un évadé et réponse ouverte d’occupant-es

- L’Obslab continue sa réflexion sur la justice et à la police nantaises.


Mercredi 23 juillet

- Le week-end dernier, le collectif alsacien a oeuvré pour la convergence des luttes : Alsace : la Convergence des luttes est une évidence !

- pour celleux qui sont du côté de Nantes : le Collectif 44 pour une Paix Juste et Durable entre israéliens et palestiniens appelle à un rassemblement ce mercredi 23 juillet à 18h00 à NANTES, au carrefour : Cours des 50 otages/Barillerie (lieu habituel) sur deux thèmes :

  • Les atteintes à la liberté d’expression (après les interdictions sur Paris, Nice...)
  • Notre soutien à la population de Gaza et au peuple palestinien car l’agression israélienne fait de nombreuses victimes à Gaza. On ne peut baisser les bras. Les palestiniens comptent sur les citoyens du monde.

Mardi 22 juillet

- La bonne nouvelle du jour, certainement à prendre avec des pincettes ... c’est que "Vinci est passé à autre chose" ...

- La mauvaise nouvelle, c’est qu’il y a beaucoup trop d’autres choses à son programme ...

- On nous signale le retour de flics sur le parking de l’ibis de Ragon

- côté (anti)répression :

  • un texte sur les dossiers à trous présentés devant le tribunal ( article de médiapart en Pdf ci-dessous)
    PDF - 124.1 ko
  • plusieurs dates pour échanger et s’organiser : le 28 juillet à Reillanes, le 20 septembre à Nantes
  • des témoignages de la manif parisienne de solidarité avec les palestinien-ne-s et des méthodes policières à lire ici et

- à lire à la plage :

- et sinon, avec l’été, c’est le retour des légumes divers et variés au non-marché, tous les vendredis de 17h à 19h au Carrefour de la Saulce !

Documents joints

 

Source : zad.nadir.org

 

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 juillet 2014 7 20 /07 /Juil /2014 23:04

 

Source : www.reporterre.net

 

 

A Nantes, la justice reconnait enfin l’inanité des poursuites contre les militants anti-aéroport

Nicolas de La Casinière (Reporterre)

samedi 19 juillet 2014

 

 

 

 

Les juges nantais ont enfin arrêté de se couvrir de ridicule : ils ont reconnu que les charges policières assemblées contre des militants anti-aéroport de Notre Dame des Landes ne tenaient pas debout. Relaxe, donc, ce vendredi 18 juillet. Enfin, presque : il y a quand même condamnation pour refus de prise d’ADN...


- Nantes, correspondance

Ils étaient quatre militants à comparaître ce vendredi 18 juillet devant le tribunal correctionnel de Nantes, accusés d’association de malfaiteurs et accessoirement de recel de deux lampes frontales. Devant un tel montage policier et des qualifications de poursuites aussi peu ancrées sur des preuves, le tribunal n’a pu que les relaxer de ces charges. En revanche, ils ont tous été condamnés à trois et quatre mois de prison avec sursis pour avoir refusé les empreintes digitales, les photos anthropométriques et les prélèvements ADN. Comme quoi, quand toute l’accusation s’effondre, il reste toujours, quoi qu’il arrive, le délit de se soumettre au fichage.

Le procureur demandait des peines de six à dix mois de prison avec sursis, et, pour les quatre, une interdiction de paraître en Loire-Atlantique pendant deux ans. Le tribunal ne l’a pas suivi.

L’après midi a débuté comme les précédentes audiences, dans la même atmosphère de déploiement policier autour et à l’intérieur du palais de justice. Double filtrage serré à l’entrée du tribunal, fouille par des vigiles, puis nouveau filtrage par des policiers caparaçonnés à l’entrée de la salle d’audience. Une poignée de militants admis à l’intérieur dans une salle au tiers vide.


- Policiers partout… -

Deux lampes électriques ? Association de malfaiteurs !

Ils ont été arrêtés par la BAC sur le périphérique nantais le 17 juin dernier. La fouille du coffre inventorie trois talkie walkie, une perceuse, une pince monseigneur, six antivols, deux lampes frontales. Il y a aussi deux caisses de cidre artisanal mais là, franchement, la police ne voit pas quoi en faire dans sa procédure. Le matériel retenu pourrait ressembler au petit nécessaire dédié à l’ouverture d’un squat. Mais pour l’accusation, il fallait à tout prix associer ces preuves à un délit passible de cinq ans de prison.

C’est là toutes les contradictions d’un montage judiciaire : partir du but à atteindre en tentant de le légitimer par des preuves. Pour arriver à ses fins, c’est à dire caractériser peu ou prou une « association de malfaiteurs », le parquet devait réunir trois conditions.

La première est que l’entente ait servi à préparer un crime ou un délit suffisamment important pour mériter cinq ans de prison. Si le délit est moins important, donc moins tarifé par le code pénal, impossible de légitimer l’association de malfaiteurs. Les autres conditions sont l’existence d’un groupe constitué, tenant des réunions successives, attestées par des écoutes téléphonique ou des procès verbaux de surveillance policière. Troisième condition ; verser au dossier des éléments matériels, des armes par exemple, prouvant qu’un crime va être commis.

Pique-nique sur les marches du palais ? Attroupement armé !

Ici, aucun des trois prérequis n’était établi. Pas de réunions préparatoires attestant d’une ferme intention de commettre un délit grave, pas d’armes, et une éventuelle ouverture d’un squat n’étant pas assez grave, on a inventé une « participation à un attroupement armé », en l’occurrence un rassemblement festif sur le parvis du palais de justice, au cours duquel aucune intervention policière n’a eu lieu et encore mois d’interpellation de joueurs de ballon ou de convives du repas collectif servi au soleil. Pour coller aux accusations, la présidente du tribunal s’est vue contrainte de reposer à chacun la question assez peu plausible de savoir s’il ou elle avait le projet ferme de venir attaquer et dégrader le palais de justice.


- L’audience -

Du point de vue de l’intention judiciaire, la construction tourne à la pantalonnade. « Vous avez juste quatre amis, militants, mais ni l’amitié, ni la solidarité ne sont des délits" a souligné Me Benoit Poquet qui défendait les deux jeunes femmes du groupe. Il a dénoncé la « frénésie sécuritaire », et la « précipitation » du dossier d’accusation « fondé sur des présomptions et des déductions qui font mauvais ménage avec la rigueur du code pénal ». Ainsi s’est effondré l’échafaudage supposer faire tenir debout l’association de malfaiteurs, habituellement utilisée contre les réseaux de drogue ou le banditisme.

 

*Suite de l'article sur reporterre

 

 

 

Source : www.reporterre.net

 

 

 


 

 

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 juillet 2014 7 20 /07 /Juil /2014 22:11

 

 

Source : zad.nadir.org

 

 

Infos du 14 au 20 juillet

samedi 19 juillet 2014, par zadist

 

 


Tant que la situation est calme, on continue les infos régulières sur un rythme plus détendu d’un article par semaine, mis à jour tous les 2-3jours. Si quelque chose s’accélère, on donnera de nouveau les nouvelles en temps réel. écoutez les nouvelles transmises par radio klaxon en streaming.

Si vous voyez des mouvements de police anormaux autour de la zone, contactez-nous ! sur le numéro d’urgence au 06.43.92.07.01.

[ZAD AntiRep NDDL]
Actuellement deux personnes sont en prison suite à la manif’ du 22 février : E. purge une peine de 1 an, puis S. de 4 mois.
Pour leur écrire du courrier ou les soutenir financièrement, contactez le Comité de Soutien aux Inculpé-e-s à l’adresse suivante : Le Gué - 44220 Couëron.
Prochains rassemblements devant le tribunal de Nantes : ... 10, 16, 18 juillet


[Appel à matos et connaissances]
Nos potagers vont d’ici peu regorger de courgettes. Comme on a pas envie des les perdre, on voudrait pouvoir les transformer en revigorante soupes que l’on pourra apprécier avec délices à l’automne et pourquoi pas jusqu’à l’hiver si on en fait assez. Mais pour ça on a besoin de contenant : Si vous avez des bocaux qui trainent dans votre grenier, placard ou cave, si vous êtes gros-se consommateur-trice de jus de fruits (ceux dans une bouteille en verre à ouverture large) et que vous ne réutilisez pas les bouteilles, vous pouvez nous les apporter aux Fosses noires ou au Dôme (au fond du champ Rouge et Noir à gauche de la grande serre), on sera ravi des le remplir !

On est quelques-un-e-s à avoir aussi envie de nous lancer dans l’aventure de "Fabrique tes pâtes toi même", si vous savez où on peut trouver du matériel pour faire ça en moyenne quantité et surtout si vous avez déjà mis en place des installations pour faire du séchage Do It Yourself et que vous avez envie de partager ça, bienvenue également au Dôme ou aux Fosses Noires.


Dimanche 20 juillet

- A lire : Communiqué suite au blocage de la 4 voies Nantes-Rennes "L’action d’hier n’est qu’un avant gout de ce qui pourrait se passer au niveau régional"

- Une appel a été lancé pour se réunir le 20 septembre 14h à nantes. Une appel a diffusé largement. Pour co-signer cette appel vous pouvez écrire un mail à col.reze.contre.aeroport.nddl@riseup.net. Soyons nombreuse.

- Texte d’appel de l’assemblée antinucléaire de l’ouest : Antinucléaires ? Pasque !

- TIré d’un article éDe Nantes en février 2014, faire retour à Gênes en juillet 2001" par Élodie Tuaillon-Hibon : "

/.../ Comme le dit le professeur Salvatore Palidda : « Ce qui s’est passé au G8 de Gênes ne fut pas une banale succession d’erreurs et d’actes maladroits de la part des policiers et de violences programmées par le Black bloc ou les “no-global”. Ce fut la tentative (tenue en échec par des années de dénonciations venues des manifestants victimes) d’expérimenter une gestion militarisée de l’ordre public. C’est-à-dire un plan précis qui aurait voulu écraser, par le recours à la violence la plus brutale et les coups montés, une protestation qui était en train de devenir trop populaire et mondiale et que les grands pouvoirs du monde ne voulaient plus tolérer. » Pour ce sommet du G8 tout fut soigneusement préparé à l’avance. Interdire entièrement toute une partie de la ville ne fut pas la moindre des décisions préparatoires. /.../".

GAZA
- On ne diffuse pas beaucoup de information sur la situation a GAZA. Pas de sources assez fiable a trouver sur le net entre les tonnes d’informations qui tournent. Il y a aussi beaucoup de confusions autour de publications d’images. Ici un article sur indymedia nantes de 13 juillet : Cinquième jour de l’offensive militaire israélienne sur la bande de Gaza. Aujourd’hui c’est le 12ieme jour. ici un live stream de la situation la bas : http://www.livestream.com/activistworldnewsnow

Samedi 19 juillet

- Procès de la semaine passée : réactions et revue de presse

- La peur comme seul argument de l’accusation par la Legal Team et le Carila
- Comment transformer un citoyen engagé en coupable (Comité de Cap Atlantique contre le Projet d’Aéroport - Guérande)
- Contre les militants de Notre Dame des Landes, la justice devient folle par Nicolas de la Casinière (Reporterre)
- A Nantes, la justice reconnait enfin l’inanité des poursuites contre les militants anti-aéroport par Nicolas de la Casinière (Reporterre)
- Notre-Dame-des-Landes : les opposants font un barrage de pneus enflammés sur l’axe Nantes-Rennes (Le Monde)
- Aéroport Relaxes partielles pour les opposants jugés ce vendredi (Presse Océan)
- Justice. Quatre militants anti-aéroport partiellement relaxés (Ouest France)

A propos des flash-balls : « Interdire ces armes pour les manifs » dans Libération

Vendredi 18 juillet

- Ce matin, la 4 voies Nantes-Rennes a été bloquée par un feu de pneus et une banderolle déployée en solidarité avec les inculpé-e-s

- Et voila que nous recevons des nouvelles de Greg, condamné mercredi dernier à plus d’un an de prison ferme à la suite d’un procès partial, sur la base de preuves trafiquées et de photos peu convaincantes. Il avait fait le choix de partir du tribunal au moment du délibéré, s’évitant ainsi l’immédiate mise au dépot ordonné par la juge. C’est donc en liberté, apparamment entouré d’ami-es, qu’il nous envoie ce message, que nous relayons et un appel à solidarité.

- Quant au procès d’aujourdh’ui, les 4 personnes jugées ont été relaxées des chefs d’accusation principaux : "association de malfaiteurs" et "vol de frontales". Elles ont par contre été condamnées pour refus de donner aux flics leurs ADN, et leurs photos et empreintes. Lire un compte-rendu du procès.

- Quelques images du tribunal de Nantes lors du procès de S. (incarcéré) le 7 juillet dernier.

- Puis des images du rassemblement en soutien à O. le 10 juillet.


Jeudi 17 juillet

- Aujourd’hui comme hier prédomine la colère contre la "justice" de classe et le rendu des derniers procès. Encore un demain, rdv nombreu-ses à 14h devant le tribunal de Nantes pour soutenir les 4 personnes qui comparaissent.

Heureusemement la solidarité reste de mise. Ainsi à DIjon, d’où nous vient le récit suivant :

Dijon-nddl : soutien aux inculpés du 22 février

Ce matin (mercredi), une manifestation à vélo est partie des lentillères à Dijon. Des jardinier.e.s et habitant-e-s du quartier et d’ailleurs, réuni-e-s depuis le 10 juillet à l’occasion d’un chantier collectif, avaient en effet décidé de raccompagner aux portes de la ville une cyclo-caravane se rendant à Notre Dame des Landes. A l’occasion de cette excursion, l’"amicale dijon-notre dame des landes" a proposé un petit détour en ville. En effet, depuis quelques mois la justice attaque Notre dame des Landes, cherche à faire accepter de nouveaux dispositifs répressifs et envoie en prison des manifestant.e.s du 22 février. Elle vient les arrêter chez eux/elles des mois après en croisant des fichages politico-policiers et de mauvaises photos. (voir : http://paris.indymedia.org/spip.php?article15501). Ici, nous trouvons tout cela fort triste et préoccupant pour l’avenir des luttes dans ce pays, et considérons que le mouvement né sur la zad ne devrait laisser personne derrière lui, surtout entre les mains de la police.

Comme nous aurions aimés être à Nantes aux cotés de ceux et celles qui se sont rassemblés cet après-midi pour le procès de Douglas, manifestant du 22 février (voir : http://vimeo.com/99171877 ), nous avons décidé d’aller marquer notre solidarité auprès du tribunal local.

Quelques dizaines de personnes y ont déployé des banderoles en musique et rajouté un peu de déco sur les tristes murs de la justice, ce qui a contrarié quelques peu un citoyen vigilant et un vigile susceptible et féru d’art martiaux. Nous avons aidé ce dernier à retrouver son calme avant de reprendre la route, mais qui sait ? Peut-être l’"amicale dijon - notre dame des landes" va-t-elle se voir poursuivie à son tour d’"association de malfaiteurs en vue d’organiser un attroupement armé", comme les 4 personnes qui passeront en procès le 18 juillet. Celles-ci auraient bien voulu participer, il y a un mois de cela, à un banquet et à un match de foot devant le tribunal de Nantes pour soutenir un camarade, mais elles avaient été arrêtées préventivement par les fins limiers de la BAC. (voir : http://zad.nadir.org/spip.php?article2505). Une autre opportunité pour que se multiplient les gestes de solidarité en cette fin de semaine !

L’amicale Dijon-Notre dame des landes bat le pavé et restera au coté des inculpé.e.s du 22 février.

- Un message de soutien de Limoges : Le comité de soutien 87 (Limoges) à la lutte contre le projet d’aéroport de NDDL , qui a aussi participé activement et physiquement à la caravane des convergences contre les GPII, exprime son soutien militant et solidaire sans faille, contre toute les politiques de criminalisations répressives qui se mettent en place quotidiennement frappant de manière totalement démesurée, injustifiée et abusive contre tous ceux et celles qui s’opposent légitimement à toutes les formes de répressions. Nous soutiendrons les lanceurs d’alerte, les militants, les syndicalistes et les citoyens qui s’opposent et refusent de subir un diktat qui s’éloigne de jour en jour de la véritable démocratie, ils ne doivent pas être les victimes d’un système dont-ils ne sont pas responsables ! Nous resterons unis, solidaires et déterminés contre toutes ces discriminations et nous les combattrons vivement.

Des nouvelles d’ailleurs :

- on a reçu un appel à réoccupation de la zone du Testet

- Calais : le squat ouvert la semaine dernière et investi officiellement lors de la manif de samedi dernier (récit sur l’excellent site passeur d’hospitalités) tient toujours ! Il n’est donc plus expulsable hors procédure comme on pouvait le craindre puisqu’aujourd’hui il est impossible de nier qu’il est occupé depuis plus de 48h. Lors de l’ouverture on pouvait entendre des propos réjouissants de la part d’une responsable associatif qui déclarait que 6 mois auparavant elle s’opposait aux squats comme solution politique et que désormais elle n’en voyait plus d’autres. En ce début de semaine plus de 30 assos ont écrit un manifeste revendiquant la nécessité d’ouvrir des squats pour répondre aux besoins de logements des migrants et soutenant l’ouverture du nouveau lieu impasse des Salines.

N’hésitez pas à y passer il reste beaucoup à faire et tout soutien est bienvenu (humain, matériel ou financier). Suivez l’info sur le site des No Border, https://calaismigrantsolidarity.wordpress.com/


Mercredi 16 juillet

communiqué de la LegalTeam et CARILA :

**************************************

Aujourd’hui s’est tenu le procès d’un des inculpé.e.s suite à la manif du 22. Nous étions 400 répondant.e.s à l’appel du rassemblement devant le tribunal dont 200 casqués et armés, qui d’ailleurs nous ont bloqué l’accès au tribunal, puis à la salle d’audience. Il a fallut que les avocats négocient pour que 22 d’entre nous rentrent.
Malgré l’expertise douteuse d’un expert douteux,
malgré la description des keufs qui ne correspondait pas à l’accusé,
malgré le fait qu’il n’était pas à Nantes ce jour là,
il se prend 18 mois de prison dont 6 avec sursis assortis d’un mandat de dépôt (c’est à dire qu’il va direct en taule), une interdiction de paraître en loire-atlantique, une interdiction de porter une arme et une obligation de dédommager la fram d’environ 20 000e.
Alors que le proc avait requis 1 an de prison ferme, la juge a rajouté 6 mois de sursis mise à l’épreuve, ce qui implique un suivi judiciaire qui durera 3 an après son passage en taule assortit d’une obligation de travailler.
Lors du délibéré G. a disparu, la juge a donc prononcé un mandat d’arrêt.
Cours vite poto !
Que crève la taule et la justice.

La legal team et le CARILA (Comité Anti-Répression Issu de la Lutte Antiaéroport)

*********************************************

Mardi 15 juillet

rdv demain à 14h devant le tribunal, départ en covoiturage du carrefour de la saulce à 12h

des nouvelles d’ailleurs

- Calais  : occupation d’une usine désaffectée

A Calais, dix jours après la rafle du 2 juillet, quelques 300 personnes - migrant.e.s et soutiens - se sont installées dans une usine désaffectée (au 10 impasse des Salines à Calais) à l’issue de la manifestation de samedi après-midi.
Les résidents appellent sympathisant.e.s et militant.e.s à se rendre d’urgence sur place de façon à soutenir cette initiative et à dissuader les forces de police d’effectuer une nouvelle évacuation illégale.
Contacts militants calaisiens :"noborder-groupelocal-calais@hotmail.fr", "terrederrance@mon-asso.org", "contact@associationsalam.org"

- à Paris, le Transfo est expulsable :
LE TRANSFO est un squat ouvert depuis novembre 2012, au 57 avenue de la République à Bagnolet, dans lequel est née -entre autre - la cabane de la transfu ... Le jour de l’expulsion, rendez-vous devant le Transfo le plus rapidement possible. Un rassemblement aura également lieu à 18h à Gallieni le soir même.
Les infos et RDV seront publié sur le site du Transfo et sur Paris Luttes Info. transfo.squat.net

- à Bobigny : renvoie devant le tribunal correctionnel de trois policiers pour " cas avéré de violence en réunion par des policiers armés de flashball"
" Le renvoi de plusieurs policiers devant les Tribunaux est trop rare pour que la partie civile ne s’élargisse, au moins symboliquement, aux autres victimes de la police et laissés pour compte de la justice.
Trouvons la force de nous défendre collectivement à l’intérieur comme à l’extérieur des tribunaux.
http://collectif8juillet.wordpress.com "

tout l’article à lire ici

Lundi 14 juillet

[NDDL]
- Manif de solidarité avec les prisonniers de la lutte anti-aéroport et tous les autres – 12 juillet 2014.

"Ces quelques mots échangés étaient de trop pour les policiers, qui lancèrenet quelques grenades lacrimogènes. Ces dernières mirent d’ailleurs le feu à quelques broussailles déjà séchés par le vent et le soleil. La fumée qui s’en suivi mis, hélas, définitivement fin à notre conversation"

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 8 juillet 2014 2 08 /07 /Juil /2014 20:02

 

 

Source : www.reporterre.net


 

A Notre Dame des Landes : « Vivons l’instant présent »

Flora Chauveau (Reporterre)

mardi 8 juillet 2014

 

 

 

Le projet d’aéroport s’essouffle et permet de commencer à réfléchir sur l’après : que faire de tout ce qui a été créé durant ces années de lutte ? Un questionnement omniprésent durant le rassemblement estival sur la Zad, les 5 et 6 juillet.

 


 

- Notre-Dame-des-Landes, reportage -

De la pluie fine et persistante, de la boue dans les allées. Des gens en botte, des gens nus pieds maculés. Une odeur de grillade, le son des concerts de Miossec, Sanseverino, Pigalle. Des cerfs-volants dans le ciel, de grands débats sous les chapiteaux.

Et dans les discussions, récurrent, le thème de l’avenir de la Zad, la zone à défendre contre le projet de l’aéroport du Grand Ouest. Que faire, si toutefois le projet était abandonné ? Que faire des terres, des cabanes, du lien entre les habitants, différents mais unis dans une lutte commune ?

 

Personne ne souhaite un retour à la vie normale

Sous un barnum, au milieu d’un pré d’herbe humide, une vingtaine de personnes s’est assemblée en rond, pour en discuter. Ici, des membres de comités de soutien, là des paysans et quelques occupants de la zone. Personne ne souhaite un retour à la vie normale, si le projet est abandonné : rentrer chez soi, bien au chaud et se remémorer les années de luttes. Non, il y a ici une dynamique qui ne demande qu’à perdurer : celle d’une construction commune, lieu de partage et de vie.

 

 

Pourtant, au cours des discussions, des divergences apparaissent. « Pourquoi pas essayer de classer la zone en site Natura 2000 ? » « Ce serait entrer dans le système, nous imposer des règles et des contrôles ! » « Pourquoi ne pas en faire un lieu d’expérimentation pour les jeunes, au niveau européen ? » « On ne veut pas devenir un musée ni accueillir seulement des jeunes ! ».

Il y a, d’un côté, ceux qui souhaiteraient s’inscrire dans un cadre légal en régularisant ce qui s’est construit jusqu’ici. Et il y a ceux qui veulent que la Zad reste une « zone libre ». « Si les terres sont reprises, redistribuées de manière conventionnelles, les cabanes seront détruites, les expérimentations vont disparaître », insiste une jeune participante. Une habitante des lieux se lève. « Cette illégalité est précieuse, elle nous permet de faire beaucoup de choses ».

Une cohabitation qui fonctionne


 

Beaucoup de choses et notamment se lier aux agriculteurs et aux habitants du coin, malgré les différences et les conceptions dissemblables du monde. Ce lien, on le sent fort ce dimanche, à la ferme de Bellevue.

Occupée depuis janvier 2013, elle accueille en ce deuxième jour de fête une discussion sur la façon d’habiter et de faire vivre une ferme commune dans un territoire en lutte. Il fait beau, aujourd’hui. Sous un Tivoli, proche du hangar qui abrite le foin, occupants et paysans se taquinent, se sourient. Parfois, les plus anciens éclatent de rire aux interventions drôles et spontanées des jeunes occupants. La cohabitation entre tous n’est pas toujours rose mais elle fonctionne.

Gérer les terres collectivement...

 

*Suite de l'article sur reporterre

 

 

Source : www.reporterre.net

 


 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 7 juillet 2014 1 07 /07 /Juil /2014 18:47

 

 

Source : www.reporterre.net


 

A Notre Dame des Landes, un week-end de partage et d’enthousiasme

Marie Astier et Vladimir Slonska-Malvaud (Reporterre)

lundi 7 juillet 2014

 

 

 

Près de vingt mille personnes se sont retrouvées à Notre Dame des Landes ce week-end. Malgré une pluie qui n’a laissé place que dimanche après-midi au soleil, la bonne humeur était partout - et la réflexion, au long des nombreux débats. Reportage en sons et en images.


- Notre-Dame-des-Landes, reportage

Sous la pluie, la campagne est verte et humide. La route est étroite, deux voitures peuvent à peine se croiser. Après quelques lacets entre les champs et les bosquets, on pourrait craindre de se perdre mais des bénévoles en gilets jaunes apparaissent à un carrefour. En file indienne, les voitures sont orientées avec précision vers les parkings déjà boueux. Un tracteur vient amener du vieux foin pour éponger la gadoue. Le festival de Notre-Dame-des-Landes, ou « festiZad », du nom de la zone à défendre, semble organisé par des pros.

Mais pour entrer, pas besoin de tickets. Dans une petite caravane les bénévoles de l’Acipa demandent une participation libre aux frais d’organisation : chacun donne selon ses moyens. Dès le premier champ, une flopée de stands associatifs et politiques accueillent les visiteurs. Des Naturalistes en lutte (ils recensent la biodiversité de la Zad) au parti politique Nouvelle Donne, en passant par Greenpeace, la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes rassemble une diversité d’organisations.

Même des intermittents du spectacle ont monté leur chapiteau. Un mégaphone nous invite à un spectacle de marionnettes. Polichinelle armé de son bâton part à la poursuite d’un avion qui l’assaille.

"- Mais où est-il ?
- A ta gauche !"
crient les enfants :

Ecouter ici :

D’un coup de bâton, il l’envoie à terre. Paf ! « Il n’y a plus d’avions », conclut, satisfait, Polichinelle.

Dans le champ voisin, plusieurs chapiteaux colorés ont été dressés pour abriter un programme de débats plutôt touffu. On comprend qu’ici, on est avant tout là pour débattre, échanger, réfléchir, se cultiver... Les banderoles dénoncent d’autres grands projets inutiles : la LGV Lyon-Turin, le centre de déchets d’enfouissement des déchets nucléaires de Bure ou l’usine des 1.000 vaches : pour un week-end, les luttes convergents ici, en plein cœur de la Zad de Notre-Dame-des-Landes.

Les occupants et sympathisants de la Zad, eux, en profitent pour exposer leurs projets. Le collectif Sème ta Zad a installé un compteur à dons. Il souhaite financer le semis de 24 hectares de prairies. « Aidez-nous à semer l’avenir », proclame la banderole. Willem s’est récemment installé sur la Zad. « Ce seront des prairies pérennes, pour montrer qu’on est là pour longtemps », explique-t-il :

Ecouter ici :

Fils de paysan et ouvrier agricole, Willem connaît l’importance de la terre pour les paysans. « Dans notre commune, on a beaucoup de conflits liés au foncier », raconte-t-il. Quand les premières expulsions ont eu lieu, il a ressenti le besoin de participer à la lutte :

Ecouter ici :

« Il faut se réapproprier son alimentation », poursuit Willem. Un message que tentent de mettre en œuvre certains stands de l’espace restauration. Par exemple, le menu de la « cantine de la discorde » propose un « moment de partage et d’autogestion » à prix libre. Les produits sont avant tout locaux, l’assiette est goûtue et copieuse. Agnès est au service :

Ecouter ici :

Entre autres stands à prix libre ou de soutien, le collectif Antinuk (antinucléaire) propose des frites faites maisons et croustillantes à souhait (on a testé !). Le stand d’en face propose des assiettes vegan (sans produits animaux). A côté, des pizzas aux légumes bio sortent d’un four à pain ambulant. Le gourmand ne sait plus où donner de la tête !

Le tout à « prix libre » ou « prix de soutien ». Mais tiens, à côté Jean-Joseph propose ses tee-shirts sérigraphiés à un « prix de conscience ». Ils sont réalisés par l’université populaire du Haut-Fay, en bordure de la Zad, où un atelier forme les volontaires à l’art d’imprimer les tee-shirts. Le prix de conscience, « c’est la dernière étape avant que tout soit gratuit », explique l’anarchiste :

Ecouter ici :

Il n’apprécie pas forcément la belle organisation de l’ACIPA pour le festival : « Regardez, ils ont installé un immense spot qui reste allumé même en pleine journée alors que l’on accueille des opposants au nucléaire ! » La diversité des opposants s’exprime dans le festival, entre la gestion bien rodée des associations et l’organisation informelle des collectifs. Mais l’ambiance bon enfant montre que tout ce petit monde a appris à cohabiter. Et malgré la pluie très abondante durant le week-end, la bonne humeur est générale.

La plus belle preuve de cette union dans la lutte est peut-être la ferme de Bellevue. Elle a été choisie comme lieu d’accueil du festival, et ce n’est sans doute pas un hasard. Elle est occupée depuis un an et demi, depuis que ses propriétaires ont accepté les dédommagements de Vinci pour partir. Ses cent vingt hectares se situent au centre de la Zad. Pour empêcher les forces de l’ordre de la détruire, paysans et zadistes se sont unis...

 

*Suite de l'article sur reporterre

 

 

Source : www.reporterre.net

 

 

 

Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 5 juillet 2014 6 05 /07 /Juil /2014 22:54

 

 

Source : www.reporterre.net

 

 

EDITO - La Zad n’est qu’un commencement

Hervé Kempf (Reporterre)

samedi 5 juillet 2014

 

 

Dans la lutte de Notre-Dame-des-Landes est née une formidable expérience d’alternative à la société capitaliste : la Zad. Quel est son avenir ? Assurer la victoire, résoudre la question de la terre, soutenir les terrains où l’on se bat contre la volonté folle de destruction du monde.


Quel pourrait être l’avenir de la Zad et quelles sont les questions qui se posent à ceux qui y vivent et à ceux qui s’en sentent proches par la pensée, l’amitié ou la solidarité ?

Un premier point essentiel est que la page n’est pas encore tournée, la victoire n’est pas encore acquise. Certes, Jean-Marc Ayrault n’est plus Premier ministre et l’intérêt des pouvoirs pour le projet d’aéroport est très limité. Certes, le lancement par la Commission européenne en avril dernier d’une procédure d’infraction contre la France sur le dossier de Notre Dame des Landes est un coup très dur porté aux promoteurs du projet. Certes de nombreux indices permettent de penser que ces promoteurs se fatiguent et perdent de leur énergie.

La victoire n’est pas acquise

Mais une chose frappe dans l’état actuel de déliquescence du capitalisme, c’est qu’il déploie une énergie stupéfiante pour se maintenir malgré le délabrement généralisé qu’il provoque tant dans la vie de la biosphère que dans le champ des relations humaines.

Par exemple, on aurait pu penser qu’après l’échec subi en Europe dans la tentative d’imposer les OGM et qu’au vu des conséquences néfastes de leur culture maintenant visibles aux Etats-Unis ou en Argentine, la bataille contre les OGM était gagnée. Eh bien non. A peine le front des opposants aux OGM a-t-il paru s’affaiblir que les multinationales et les zélateurs des transgéniques sont repartis en Europe à l’assaut.

Les capitalistes, les productivistes, les croissancistes, les dominants, appelez-les comme vous voulez, n’abandonnent pas un terrain tant qu’on ne leur a pas fait rendre gorge. L’impunité dont ils jouissent aujourd’hui dans la gestion du système social planétaire fait que, s’ils sont contraints de reculer face à une résistance particulière, ce recul n’est que temporaire.

Donc, l’avenir de la Zad doit rester celui de la lutte, de la vigilance, de la résistance, dans une veille d’autant plus difficile que l’adversaire semble s’assoupir et que l’attention du public se détache de l’enjeu. Pour assurer la victoire, il faut se persuader qu’elle n’est pas acquise.

Prototype d’une société à venir

Une deuxième perspective sur l’avenir de la Zad est que celle-ci approfondisse son caractère enthousiasmant de prototype d’une société à venir. Que, soulagée de la pression policière et politique – même si, on l’a vu, il faudra rester constamment en alerte -, s’y épanouissent toutes les potentialités de vie en commun émancipée de l’esprit de compétition et de cupidité qui imprègne la société dominante.

Ceux qui vivent sur la Zad sauront dire comment, au quotidien, ils explorent ensemble et rendent réelles ces potentialités.

Si je pense ici aux relations humaines, le travail sur le bien commun doit aussi porter sur un enjeu politique difficile : il s’agit de la question de la terre. Les terres de la Zad sont pour l’instant la propriété du Conseil général et leur utilisation pérenne reste incertaine.

Le partage des terres

 

*Suite de l'article sur reporterre

 

 

Source : www.reporterre.net

 

 


Par democratie-reelle-nimes - Publié dans : Notre Dame des Landes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Présentation

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Images Aléatoires

  • DSC00870
  • 17b
  • 18
  • 12
  • 100 2700
  • 6b

Partager

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés