Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 14:13

 

Marianne

Mercredi 17 Juillet 2013 à 12:09

 

Caroline Amouyal

 

A l’heure où les manifestations font rage, le berceau du printemps arabe connaît l’éveil de nouveaux indignés ; ces « faters » du ramadan qui depuis le début de la fête religieuse, la semaine dernière, revendiquent leur droit de ne pas jeûner, via Google, Twitter et Facebook.

 

Capture d'écran de la page facebook « Photos prises durant Ramadan chmeta fi Adel Almi »
Capture d'écran de la page facebook « Photos prises durant Ramadan chmeta fi Adel Almi »

Le 10 juillet dernier, date du début du ramadan, un groupe de jeunes tunisiens s’est emparé de la toile pour revendiquer leur droit à ne pas jeûner, dans un pays ou Etat et religion sont étroitement liés. À l’origine de cette vague de résistance, les menaces d’Adel Almi, président de l’association « centriste » pour la sensibilisation et la réforme, proche du parti islamiste Ennahda, qui a fait savoir qu’il souhaitait que les « fattaras » (les non-jeûneurs) soient pris en « flagrant délit ».
 

Dès lors, un groupe Facebook a été crée, regroupant les photos des « pêcheurs » en action, sirotant des cafés sur les terrasses ensoleillées, cigarettes au bec, ou engloutissant leurs gâteaux en plein milieu de l’après-midi. Sur Twitter, un hashtag #fater « ne pas jeûner » permet aux internautes concernés d’indiquer les restaurants et les cafés ouverts durant la journée pour se regrouper. Un google Map, créé par la bloggeuse Myriam Karoui (@Myriii), recense quant à lui les différents lieux de restauration ouverts au public.

 

Myriam Karoui @Myriii

Donc RT la google map de .. c'est publique et accessible pour modification .. http://goo.gl/maps/86S1e  

 

L’opération est un franc succès puisque le mot clef est utilisé plusieurs dizaines de fois par heure en Tunisie (également en Algérie). En revanche, elle a suscité nombre de réactions hostiles. Des internautes réfractaires ont en effet apporté leur soutien au ministre des affaires religieuses, Nourddine Kadhemi,  qui souhaite la fermeture de certains lieux de restauration. L'initiative des faters « va à l’encontre des sentiments des gens et à l’encontre de l’identité du peuple tunisien ainsi qu’à la sacralité de ce mois… » avait-il récemment déclaré sur Radio Mosaïque FM. Néanmoins, les restaurants et cafés des zones touristiques ne sont pas concernés, a affirmé lundi 8 juillet, à l’agence TAP, le ministre du Tourisme, Jamel Gamra, de manière à garantir le bon déroulement de la saison touristique.

Rien ne garantit pour l’heure que le système restera actif. Des détracteurs ont ainsi d’ores et déjà commencé à saboter le Google Map des faters, révélant à la fois l’emprise de la religion sur l’Etat tunisien et le rôle joué par internet : une échappatoire pour ceux qui souhaitent en découdre.
 

L’année passée, le parti Ennahda, qui avait officiellement rejeté l’intégration de la loi islamique au sein de la Constitution tunisienne de 1959, avait fait l’objet de contestations pour avoir tenté de passer insidieusement un projet  permettant de réintégrer la Charia au sein du texte constitutionnel. Une information aussitôt mise en circulation sur la toile, contraignant les membres d’Ennahda à reporter l’islamisation des institutions.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Tunisie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22