Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 23:07
Marianne - Variae - Blogueur associé | Lundi 19 Décembre 2011 à 12:01

 

La France va-t-elle perdre son triple A ? La question fait frémir, il n'y a qu'à écouter les trémolos dans la voix de nos représentants politiques. En reprenant leurs propos à une semaine d'intervalle, notre blogueur associé Variae, soutien de François Hollande, raille leur crédibilité.



Citoyen, citoyenne,

Contrairement à ce que vous pouvez penser, l’heure n’est pas grAAAve.

Dans les prochains jours, les prochaines heures, les agences de notation vont retirer son triple A à la France. Et alors ? C’est une peccadille, un je-ne-sais-quoi, un petit rien, un moustique qui heurte votre pare-brise – et encore ! Guère plus. A peine davantage. Tenez, c’est comme si tout d’un coup on décidait de me retirer mon A et de m’appeler Romin. Je n’en ferais pas une jaunisse.

Alors effectivement, il y a eu des propos qui peuvent, rétrospectivement, vous inquiéter, maintenant que la rétrogradation de la France en deuxième division mondiale se profile.

Ceux de Franck Louvrier
, conseiller à l’Elysée, par exemple. « Avec les socialistes, on aurait perdu notre note AAA ».

Ceux de François Baroin
, peut-être aussi. « Tout est mis en œuvre pour conserver cette notation qui est l’une des meilleures au monde et qui fait de la France une valeur refuge […] Nous répondrons présent et nous serons même en avance sur les temps de passage des objectifs de réductions de déficits. C’est intangible il n’y a pas d’inquiétude.  […] Ce que je peux dire c’est que quelle que soit la situation d’évolution des marchés […] nous serons là pour conserver notre triple A. »

Valérie Pécresse, certes
. « Le triple A nous faisons tout pour le conserver […] Le triple A c’est ce qui fait que nous pouvons nous endetter à très faible taux d’intérêt »

Nicolas Sarkozy, également
. « Comme nous avons le triple A, c’est-à-dire que nous sommes considérés comme un pays bien géré, nous pouvons emprunter à 3 %. […] Quel est le taux d’intérêt des Italiens ? 6. Quel est le taux d’intérêt des Espagnols ? 5,5 ». Un peu plus tôt  : « Si nous perdons le triple A, je suis mort. »

Bruno Le Maire peut aussi vous perturber
. « Dans cette guerre-là, il faut choisir son camp et il faut tout faire pour sauver effectivement le triple A de la France. »

Peut-être avez-vous enfin un nœud à l’estomac en vous remémorant François Fillon. « Le triple A de la France, c’est le résultat du travail des Français et des efforts que nous avons engagés ». « Le gouvernement fait tout pour conserver son triple A ».

Oui, oui, oui. Je comprends que ces propos puissent, aujourd’hui, vous crisper, vous faire douter, vous donner quelques sueurs froides. A tort  ! Car en fait, tout va bien . Nous le savons avec certitude depuis cette semaine.

Il suffit de lire notre président, soudainement remis de ses émotions : la perte du triple A, « ce serait une difficulté de plus, mais pas insurmontable ». « Ce ne serait pas non plus un cataclysme », confirme Alain Juppé  : « Les Etats-Unis, qui ont perdu leur triple A, continuent d’emprunter sur les marchés à de bonnes conditions ». Ben alors ! Et si vous êtes encore un peu méfiant, laissez donc le flegme retrouvé de notre Premier ministre vous pénétrer : « Les marchés et les agences de notation ont leur logique. Ils sont dans l’immédiat, dans l’instantané. Mais ce qui importe, ce n’est pas leur jugement d’un jour, c’est la trajectoire politiquement structurée et budgétairement rigoureuse que l’Europe, que la France ont décidé d’adopter ». Et toc. Vous pouvez  dormir tranquille, sur vos deux oreilles.

Pardon, vous avez quelque chose à ajouter ? Comment ça, ces paroles apaisantes ne seraient pas crédibles, parce que leurs auteurs disaient exactement l’inverse il y a encore une semaine ? Je vais vous dire, citoyen, citoyenne : c’est à cause de mauvais Français dans votre genre, plus prompts à chicaner qu’à contribuer à l’unité nationale, que notre pays va si mal. Ne vous étonnez pas après qu’on perde notre AAA ! Enfin, qu’on le perde sans que cela ait d’importance – bien sûr.

 

Triple A : citoyens, gAAArdez votre cAAAlme
Retrouvez Romain Pigenel sur son blog.

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22