Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 19:03

LEMONDE.FR avec AFP | 25.11.11 | 15h43

 

 

François Baroin, lors de la séance des questions à l'Assemblée nationale, le 9 novembre 2011.

François Baroin, lors de la séance des questions à l'Assemblée nationale, le 9 novembre 2011.AFP/MARTIN BUREAU


Les déclarations de François Baroin, laissant entendre qu'il n'y aurait pas de suppressions d'emplois là où l'Etat est actionnaire, ont fait réagir vendredi 25 novembre les syndicats de plusieurs entreprises, disant "prendre au mot" le ministre de l'économie.

Mercredi, à l'Assemblée nationale, après avoir indiqué qu'il n'y aurait "pas de suppressions d'emplois" chez PSA ni chez Areva, M. Baroin avait ajouté : "L'Etat a fixé une ligne très claire, là où l'Etat est actionnaire, là où directement ou indirectement, de près ou de loin, il a son mot à dire, l'emploi ne sera pas une variable d'ajustement." Des propos également tenus sur France 2 :

"PASSER DE LA PAROLE AUX ACTES"

Dans un communiqué, le syndicat CFDT du groupe de construction navale DCNS, détenu à 75 % par l'Etat français et à 25 % par le groupe d'électronique Thales, a dit "prendre M. Baroin au mot". En conséquence, il demande au ministre "de passer de la parole aux actes en n'autorisant pas le plan de départs prévu à DCNS". Ce plan de départs volontaires concerne 150 à 200 ouvriers d'Etat du groupe d'ici 2012, selon la CFDT. La direction de DCNS a précisé par la suite à l'AFP que "le solde des recrutements est supérieur à celui des départs" au sein du groupe.

A La Poste, société anonyme à capitaux publics (Etat et Caisse des dépôts), le syndicat Force ouvrière (FO) relève de son côté que les déclarations du gouvernement, "pour surprenantes qu'elles soient, sont claires : aucune suppression d'emploi ne devra intervenir jusqu'à nouvel ordre, dans les entreprises dont l'Etat détient la majorité du capital". "Sauf à considérer que les engagements de l'Etat sont sans valeur", FO "demande donc qu'en vertu des injonctions gouvernementales, tout départ de postier (retraite ou autre) soit compensé par une embauche". Le syndicat rappelle que près de 11 700 postes ont été supprimés en 2010 et 6 759 au 1er semestre 2011 au sein du groupe.

Du côté de la SNCF, Gilbert Garrel, secrétaire général de la CGT-cheminots, a également déclaré lors d'un point-presse jeudi : "Nous serons très vigilants sur l'emploi lors de la présentation du budget 2012 en fin d'année puisque François Baroin a assuré qu'il n'y aurait pas de suppressions de postes dans les entreprises publiques". Selon M. Garrel, "c'est une très bonne nouvelle pour les cheminots", alors que la SNCF supprime chaque année des postes à la faveur de départs en retraite non remplacés.

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22