Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 21:09

 

 

Créé le 13-02-2013 à 15h56 - Mis à jour le 14-02-2013 à 12h51

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a réagi à la mort d'un chômeur en fin de droits qui s'est immolé par le feu devant Pôle emploi.

 

Un chômeur en fin de droits s'est donné la mort, mercredi 13 février, en s'immolant par le feu devant une agence Pôle emploi à Nantes. (MAXPPP/OUEST FRANCE/Franck Dubray)

Un chômeur en fin de droits s'est donné la mort, mercredi 13 février, en s'immolant par le feu devant une agence Pôle emploi à Nantes. (MAXPPP/OUEST FRANCE/Franck Dubray)
Sur le même sujet

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a fait part, jeudi 14 février, de sa préoccupation après le suicide mercredi d'un chômeur en fin de droits devant une agence de Pôle emploi à Nantes. "C'est une tragédie humaine dans laquelle nous nous sentons tous responsables, moi le premier", a-t-il déclaré au micro d'Europe 1.

"Pourquoi ? Parce que nous comprenons que derrière ces chiffres du chômage, il y a des familles, des êtres humains et des actes de détresse intérieure qui s'expriment avec des passages à l'acte [...] je crois que Pôle emploi est aujourd'hui sous le choc et je le comprends. Je pense aussi que cette personne était chaudronnier [...] Or nous manquons d'emplois de chaudronnier dans les entreprises du nucléaire, de la soudure [...] La leçon, c'est que nous devons travailler à faire en sorte que ceux qui perdent leur travail soit dirigés vers les secteurs qui sont en croissance, car il y en a", a déclaré le ministre.  

 


Immolation d'un chômeur : Montebourg se sent... par LeNouvelObservateur

 

Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi, a lui affirmé que ses employés ont "le sentiment d'avoir fait tout ce qui était dans leur possibilité".

"On a essayé de lui expliquer (...) Lorsqu'il nous a indiqué qu'il avait l'intention de s'immoler, on a alerté les services de police et de pompiers. On a réussi à le contacter, on lui a proposé un rendez-vous pour examiner toutes les possibilités de faire face à la situation. Il n'a pas voulu venir et le matin même on a encore essayé d'avoir un contact téléphonique avec lui", a raconté Jean Bassères. Selon lui, "on est tous responsables dans un tel drame". "Les agents sur place ont le sentiment d'avoir fait tout ce qui était dans leur possibilité pour [l']éviter", a-t-il ajouté.

"Tout a été fait"

Mercredi c'est le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui a manifesté sa "très forte émotion", évoquant une "situation de précarité et aussi sans doute un drame humain". "On ne peut être que choqués", a ajouté Jean-Marc Ayrault, en relevant que le personnel de Pôle Emploi, "très choqué", avait "fait son travail".

Le ministre du Travail et de l'Emploi Michel Sapin a lui aussi réagi, estimant que "tout a été fait" pour empêcher ce geste, sans y parvenir. "Il y avait ici ce matin tous les services de Pôle Emploi et les services extérieurs en terme de police et de pompiers pour faire face à un drame dont on connaissait l'intensité : tout a été fait, ce qui s'est passé ici est exemplaire", a jugé le ministre sur les lieux du drame. "Les règles [d'indemnisation, NDLR] ont été appliquées avec l'humanité qui convient, avec les explications nécessaires mais il y a parfois des moments où on est dans une telle situation, qu'on ne comprend plus les explications."

Les faits se sont déroulés en milieu de journée à Nantes. Un homme âgé de 43 ans, en fin de droits, a mis fin à ses jours en s'immolant par le feu devant l'agence. Malgré l'intervention des secours, le quadragénaire n'a pas survécu à ses blessures.

Un "geste dramatique"

Plusieurs médias locaux, comme "Presse Océan", avaient reçu lundi un mail de cet homme annonçant son intention de passer à l'acte dans la semaine devant Pôle emploi pour protester contre le rejet de son dossier alors qu'il estimait avoir travaillé suffisamment d'heures. L'agence l'avait alors "immédiatement recontacté" pour "rechercher avec lui les solutions possibles", a affirmé la direction dans un communiqué.

Pôle emploi assure avoir "dans le même temps" alerté pompiers et forces de l'ordre. Présents aux abords de l'agence, ces derniers "sont intervenus immédiatement mais n'ont rien pu faire" pour empêcher "ce geste dramatique", a précisé la direction en apportant son "soutien" aux agents "profondément choqués".


Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22