Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 18:20

 

 

Résistances du Pays d'Auge 27 novembre 2012 

 

Le dimanche 11 novembre 2012, le Collectif de la Centrifugeuse a procédé à l’appropriation spontanée d’une école caennaise fermée pour manque d’élèves en juin dernier. Au cœur de la Folie-Couvrechef, cette école, Robert Desnos, servait depuis lors de lieu de stockage au mobilier des écoles caennaises fermées (et elles sont nombreuses).

L’objet principal du Collectif de la Centrifugeuse est de créer une nouvelle « fabrique d’art et de culture » sur la Ville de Caen en revalorisant un lieu public en sommeil et ainsi participer à la dynamisation culturelle d’un quartier. L’école Robert Desnos est idéale pour réaliser ce projet : c’est un lieu public en sommeil, qui se situe en périphérie de l’hyper-centre culturel de la Ville. Elle a l’avantage de remplir les conditions élémentaires d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

Le Collectif a rebaptisé l’école Robert Desnos : « La Centrifugeuse ». Sa volonté est simple : faire revivre l’école Robert Desnos au nom de la vitalité artistique et culturelle de la Ville de Caen et sa région, ainsi qu’au bénéfice des habitants du quartier. Le Collectif souhaite engager le plus rapidement possible des négociations avec la Mairie afin d’aboutir à une convention d’occupation à titre gracieux de l’école Robert Desnos.

Le Collectif de la Centrifugeuse est un collectif pluridisciplinaire d’une vingtaine d’artistes et de structures œuvrant dans le secteur des arts, de la culture et de l’économie sociale et solidaire. Les membres du Collectif ont un besoin commun et urgent : un lieu pour travailler. Ne disposant pas des moyens financiers nécessaires, ils ont décidé de se fédérer pour partager un seul et même lieu et ainsi mutualiser leurs ressources.

L’action du Collectif s’inspire expressément du projet culturel présenté par l’équipe municipale en septembre 2009. Ce projet culturel s’intitule : CAEN, La CULTURE en capitales – Vivre et s’émerveiller ensemble. Il y est explicitement question des « démarches artistiques alternatives libres » procédant d’une « appropriation spontanée par des artistes de lieux en désuétude ». Une des propositions fortes de ce projet est même de « créer une fabrique culturelle » en « réunissant dans un équipement vacant de la Ville plusieurs compagnies artistiques innovantes ». Cependant, le Collectif n’a nullement l’intention, ni la prétention, d’incarner cette proposition de Fabrique officielle de la Ville de Caen. D’une part, cela serait un non-sens, car les fabriques, ces lieux culturels mutualisés qui fleurissent sur le territoire français depuis une quinzaine d’années, résultent précisément de « démarches alternatives libres ». D’autre part, le projet du Collectif est plus modeste : proposer une forme de réponse, si insuffisante soit-elle, au manque de lieux d’accueil pour les indépendants qui font vivre l’art et la culture sur la Ville de Caen et en région. D’ailleurs, au-delà de l’intérêt commun de ses membres à disposer d’un lieu de travail, le Collectif souhaite porter la question des fabriques artistiques et culturelles sur la place publique afin de la soumettre à une réflexion citoyenne soucieuse de l’intérêt général.

Le Collectif est animé par un esprit citoyen de solidarité. Fidèle à l’authenticité des principes de désobéissance civique auxquels il a recours pour justifier son action, il affiche clairement sa non-violence. Les autres valeurs figurant dans la charte déontologique qui lie ses membres sont, entre autres, la coopération, l’entraide, le partage, la transversalité artistique, l’échange créatif, la transmission d’expérience, l’émancipation individuelle et collective, le libre accès à l’art, le respect de l’environnement…

Le Collectif entend administrer la Centrifugeuse de manière autonome, démocratique et non-lucrative. Il conçoit la Centrifugeuse à la fois comme un lieu de création artistique, d’expérimentation et d’innovation culturelle, comme un lieu de travail mutualisé et comme un lieu de vie ouvert sur l’extérieur. Les idées des membres du Collectif sont nombreuses pour mettre ce lieu au service du plus grand nombre. Outre des ateliers d’artistes, des bureaux, des salles de réunion, de répétition, de stockage, d’expo, de débats, des idées comme une épicerie solidaire, un point de distribution AMAP ou même une crèche parentale ont été évoquées. Mais encore… le principe même de la mutualisation est porteur de multiples potentialités aussi enthousiasmantes qu’insoupçonnées !

À Caen, une autre fabrique est possible ! Pétition de soutien.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Appels et pétitions
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22