Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 17:11

 

 

marianne.net

 

Série noire chez JP Morgan

Vendredi 20 Septembre 2013 à 20:15

 

Adrien Francius

 

Après une perte de 6,2 milliards de dollars en 2012 et les dissimulations qui s’en sont suivies, le mastodonte de Wall Street croule sous les condamnations.

 

Mark Lennihan/AP/SIPA
Mark Lennihan/AP/SIPA
Malgré une faible baisse de l’action JP Morgan ce jeudi, la condamnation de la banque à 920 millions de dollars est un coup dur pour ce roi de la finance. La condamnation porte essentiellement sur le défaut de surveillance des actions menées par les traders et les tentatives de dissimulation des pertes de la firme. « L’état major de JP Morgan a violé une règle cardinale du gouvernement d’entreprise en privant son conseil d’administration d’informations critiques qui auraient été nécessaires pour pouvoir évaluer correctement les problèmes » fustige l’autorité des marchés financiers américains (SEC). Les régulateurs américains et britanniques empochent eux, un sacré-pactole, entre 200 et 300 millions de dollars pour chacune des quatre autorités.
 
En charge d’une unité de trading à la City, Bruno Iksil, le trader français, qui avait acquis une position de force sur le marché des assurances sur crédit (CDS, une invention de JP Morgan), a vu pourtant son portefeuille fondre suite à un revirement des marchés financiers. Rien d’illégal jusque là. Les infractions commises par JP Morgan viennent ensuite avec la dissimulation des pertes, les falsifications de la valeur des transactions et les mensonges.

La hiérarchie de l’établissement est également dans la combine en ayant couvert, sans vérifications, les agissements des traders. Pour faire face au scandale, Jamie Dimon, le PDG de la banque s'est voulu rassurant en indiquant qu’il allait destiner un milliard de dollars « au renforcement des procédures de contrôles », notamment pour éviter de futurs amendes.
 
Ayant coopéré avec les autorités de régulation, Bruno Iksil bénéficie d'une l’immunité. En revanche deux de ses collègues sont inculpés pour dissimulation des pertes, fraude boursière, etc. Pour l’heure, les dirigeants de la banque n’ont pas été inculpés, mais les suites de l’enquête pourraient en décider autrement.
 
Outre le scandale lié à « la baleine de Londres », JP Morgan a également escroqué ses clients en leur facturant des services de protection de carte bancaire dont ils ne profitaient pas en réalité. Cette dernière devra par conséquent indemniser ses clients à hauteur de 309 millions de dollars. Pour faire face à ses procès en cascade, l’établissement de crédit a augmenté son budget de frais de justice, pour une somme atteignant 1,5 milliard de dollars. Une bagatelle qui pourrait être compensée par un bénéfice devant atteindre les 25 milliards de dollars en 2013.

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Economie et social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22