Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 18:45

 

Source : blogs.rue89.nouvelobs.com/yeti-voyageur

 

Pour Lordon, sortir de l’euro, c’est recouvrer le droit fondamental à la démocratie

 

Le Yéti - voyageur à domicile

Publié le 20/04/2014 à 18h52

 

 

Remarquable intervention de Frédéric Lordon sur France Inter le jeudi 17 avril à propos de l’Union européenne et de l’euro. Indispensable pour ceux qui veulent mieux peser les enjeux des prochaines européennes. Pour le chercheur du CNRS, l’enjeu d’une sortie de l’euro est ni plus ni moins que de recouvrer le droit fondamental à la démocratie.

La stratégie du choc

Sortir de l’euro, dit Lordon, c’est aussi faire sauter l’étouffant verrou allemand. Un verrou, précise-t-il en se défendant de toute germanophobie primaire, qui tient sans doute plus à une conception monétaire orthodoxe à l’extrême par les Allemands qu’à une pernicieuse volonté de puissance de leur part.

Mais qui impose bel et bien sa chape de plomb au fonctionnement de la zone euro. Et rend totalement illusoire toute volonté proclamée de refonder l’Union européenne en dehors de cette rigoureuse orthodoxie monétaire :

« L’ordre des institutions monétaires européennes n’est pas autre chose que le pur et simple décalque de l’ordre institutionnel allemand. »

Entraîné par Patrick Cohen sur le terrain de la dette, Lordon continue d’exposer sa stratégie du choc en prônant le défaut de paiement et la mise à bas radicale du système bancaire et financier privé responsable du marasme actuel. Le public, dit-il, n’a pas à payer le surplus extravagant d’une dette héritée de la crise financière privée survenue en 2007/2008.

 

Ecouter ici

 

Reconquérir le droit de décider nous-mêmes de tout et tout le temps

Lordon ne cache pas la gravité des mesures prônées par sa stratégie du choc. Mais les conséquences douloureuses qui en découleraient incomberaient aux responsables inconséquents qui s’accrochent à un système failli. Des conséquences douloureuses, « il y en aura de toute manière », déclare-t-il, surtout en restant dans l’euro.

Ce scénario extrême, continue Lordon, ne doit pas évincer le scénario central qui a à voir avec le retour à une souveraineté politique confisquée à tous les niveaux territoriaux par des traités sanctuarisés et leurs envoyés spéciaux de mauvais augures comme l’insupportable Troïka.

« Le principe de la souveraineté, ce n’est pas autre chose que le principe démocratique lui-même. Le droit de décider nous-mêmes, de discuter de tout et tout le temps. »

Lordon renvoie d’un revers de main méprisant l’amalgame insidieux avec la politique de repli nationaliste prônée par le Front national :

« Dans un monde discursif bien ordonné, cette question ne devrait pas être posée. Elle conduit à des dégradations regrettables et honteuses du débat public. La variante d’extrême-droite du souverainisme rend les instruments de la délibération et surtout de la décision à des gouvernants autoritaires. La souveraineté de gauche consiste à rendre la décision aux intéressés pour toutes les matières qui les intéressent, c’est-à-dire à pousser le plus loin possible le principe démocratique. »

 

 

 

Source : blogs.rue89.nouvelobs.com/yeti-voyageur

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22