Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 14:28

L'Orangerie du château de Versailles (Panoramas/Flickr/CC).

Nicolas Sarkozy vient de confier la présidence du château de Versailles à sa conseillère politique Catherine Pégard, une ancienne journaliste. A-t-il violé sa promesse d'une « démocratie irréprochable », où les nominations se feraient « en fonction des compétences » ? Tout est en fait une question d'interprétation.

Ce n'est pas la première nomination politique à la tête de l'établissement public du château de Versailles. Le poste est très convoité, et pas seulement pour son prestige. Présider Versailles, c'est aussi gérer un budget annuel d'une centaine de millions d'euros et un millier de salariés.

A ce poste à responsabilités, les prédécesseurs de Catherine Pégard pouvaient cependant faire valoir leur expérience dans la culture :

  • Hubert Astier, nommé en 1995 par Jacques Chirac, avait effectué l'essentiel de sa carrière de haut fonctionnaire au ministère de la Culture ;
  • Christine Albanel, nommée en 2003, avait été conseillère culturelle de Jacques Chirac à l'Elysée, et elle quittera Versailles pour devenir ministre de la Culture de Nicolas Sarkozy ;
  • Jean-Jacques Aillagon, nommé en 2007, était le dernier ministre de la Culture de Jacques Chirac, et il avait auparavant dirigé le Centre Pompidou ;
  • Catherine Pégard, elle, a longtemps été journaliste politique au Point, avant de rejoindre Nicolas Sarkozy à l'Elysée en mai 2007.

La promesse d'une République « irréprochable »

Pourtant, avant et après son élection, Nicolas Sarkozy s'était engagé à mettre fin aux nominations destinées à récompenser des proches du pouvoir. Le 14 janvier 2007, dans son discours d'investiture pour la présidentielle, il promettait une « démocratie irréprochable » :

« La démocratie irréprochable ce n'est pas une démocratie où les nominations se décident en fonction des connivences et des amitiés mais en fonction des compétences […]. Le fait du prince n'est pas compatible avec la République irréprochable. »

Nicolas Sarkozy a-t-il violé sa promesse ? Oui… et non. Le candidat suggérait de soumettre au Parlement les nominations à « certains postes », sans préciser lesquels. Sur ce point, il a tenu parole. En juillet 2010, le Parlement a adopté une réforme des pouvoirs de nomination du président.

Des centaines de postes attribués sans contrôle par l'Elysée

Derrière le discours volontariste sur la « démocratie irréprochable », cette réforme est en réalité assez modeste :

Catherine Pégard à la conférence des ambassadeurs à l'Elysée, le 31 août (Philippe Wojazer/Reuters).Versailles ne figure pas dans la liste des postes soumis à l'avis du Parlement. Comme, d'ailleurs, tous les grands postes dans le domaine culturel. Certains sont traditionnellement réservés aux professionnels, comme le Louvre ou le musée d'Orsay.

Les autres peuvent être convoités par les ministres et les conseillers à la recherche d'un point de chute. Pas toujours avec succès :

  • Xavier Darcos lorgnait sur Versailles après son départ du ministère du Travail, en 2010 : cette fois-ci, Jean-Jacques Aillagon avait réussi à sauver son poste ;
  • Georges-Marc Benamou, un autre journaliste devenu conseiller de Nicolas Sarkozy, rêvait de la Villa Médicis, à Rome : devant les protestations des professionnels de la culture, le président avait renoncé à cette nomination et finalement nommé Frédéric Mitterrand ; le poste est désormais occupé par un historien de l'art.

Catherine Pégard, elle, a réussi sa reconversion professionnelle. Grâce à ce « fait du prince » que Nicolas Sarkozy jugeait « incompatible » avec la République.

Photos : l'Orangerie du château de Versailles (Panoramas/Flickr/CC) ; Catherine Pégard à la conférence des ambassadeurs à l'Elysée, le 31 août (Philippe Wojazer/Reuters).

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Informations diverses
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22