Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 18:25

 

 

 

 

En un spectaculaire pas de deux, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a reclassé « en activité » 47 réacteurs nucléaires japonais qu’elle venait d’inscrire dans la catégorie « en arrêt à long terme ». De ce fait, le nombre total de réacteurs répertoriés comme en activité dans la base de données PRIS de l’AIEA remonte d’un coup de 390 à 437, après être descendu de 437 à 390 le 16 janvier. Dans un communiqué, l’AIEA justifie ce jeu de yo-yo en indiquant « qu’à la demande du Japon, le statut des 47 réacteurs a été rétabli dans la catégorie “en activité” dans la base PRIS ».

Selon l’AIEA, le classement des réacteurs en arrêt à long terme avait été effectué par la JNES, l’organisation responsable de la sûreté nucléaire japonaise (Japan nuclear energy safety organisation). L’AIEA précise aussi que les autorités japonaises ont affirmé qu’il s’agissait d’une « erreur administrative » (« clerical error ») de la JNES. Il semble plutôt qu’il y ait un désaccord entre la JNES et le gouvernement de Tokyo, qui a clairement affiché son souhait de relancer l’électronucléaire. Le nouveau premier ministre, Shinzo Abe, a fait plusieurs déclarations en ce sens, en dépit d’une opinion publique majoritairement opposée à cette relance, et d’une situation objective d’arrêt virtuel du nucléaire japonais depuis un an.

Sur le fond, l’explication d’une erreur administrative de la JNES est peu crédible : dans les faits, 45 des 47 réacteurs concernés sont arrêtés depuis plus d’un an, et les deux autres ayant été déconnectés du réseau respectivement le 2 février et le 26 mars 2012 (pour plus de détails, voir le site World nuclear status report).

Actuellement, seuls deux réacteurs fonctionnent, et il n’existe aucun calendrier précis de redémarrage, malgré les déclarations volontaristes de Shinzo Abe. En résumé, le gouvernement japonais s’acharne à afficher sa volonté pronucléaire, en dépit d’une réalité factuelle qui s’y oppose. Il est toutefois étonnant que l’AIEA, agence supposée impartiale, se soit ainsi prêtée à ce qui semble être plus une manœuvre politique qu’un choix industriel.

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Nucléaire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22