Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 14:44

Nouvelles des Indignés de Barcelone (et d'ailleurs)

20 Août 2011, par Evelyne (de Paris)

 

J'ai rencontré le 20/8 à Barcelone, avec deux amis français, Miki de la commission internationale des Indignés, et pu discuter en skype avec Hector, de la même commission, qui est en ce moment sur Bruxelles pour organiser l'arrivée des Marches d'abord sur Paris du 17 au 19 septembre, puis à Bruxelles du 8 au 15 octobre. Je vais aussi rencontrer prochainement Barbara.

Les Marches parties de différents points d'Europe s'organisent, certaines sont déjà parties d'Espagne depuis plusieurs jours et arrivées en France (celle de Madrid, celle de Barcelone, et une qui est partie du centre de l'Espagne; celle prévue depuis Saragosse est encore incertaine). En France, des Marches sont parties d'ores et déjà de Bayonne, Toulouse, Marseille et Montpellier. Une Marche partie de Sicile arrivera à Rome le 17 septembre, et une partie de ses marcheurs iront sur Bruxelles pour le 15 octobre. La Marche de Grèce est en attente de confirmation, et sera décidée le 26 août à Thessalonique. Une Marche est espérée du Portugal... Enfin, des marcheurs à la fois israëliens et palestiniens pourraient venir ensemble d'Israël (où démarre le mouvement des Indignés), ce qui aurait une grande portée symbolique.

Ces rendez-vous de convergence des différents mouvements des Indignés en Europe ont un caractère inédit et peuvent constituer, si nous nous y prenons bien, un événement historique, qui change la donne dans la lutte contre les politiques néo-libérales et plus largement pour abolir ce système mortifère.

Aux Etats-Unis, un mouvement similaire semble naître, qui prépare l'occupation de Wall Street le 17 septembre (? à vérifier) et s'appelle « Occupy Wall Street » ou US DAY OF RAGE, avec un appel à apporter sa tente..

A Barcelone et à Madrid, il y a aussi en projet une occupation des places près de la Bourse le 17 Septembre. Enfin, nous apprécions l'appel à soutien des ATTAC  d'Europe qui a été lancé à Fribourg en août.

 

Toute information sur les Marches sur le site: http://www. Takethesquare.org

Pour s'inscrire: squares@lists.takethesquare.net

ou sur walktobrussels@lists.takethesquare.net

Contacts commission internationale:  e

hectorhuerga@gmail.com et en France bernatdry@gmail.com et freduc@live.fr

 

-      à Paris du 17 au 19  septembre

 

Il faut nous organiser, au sein du mouvement social français, mais dans l'indépendance et de façon autonome vis-à-vis des partis politiques, pour que le rendez-vous de ces différents mouvements des Indignés européens à Paris ait un caractère massif et unitaire, pouvant agréger toutes les classes sociales et tous les âges, car nous sommes tous touchés.

Alors que nous allons devoir subir toutes les frustrations, luttes intestines et chausse-trappes de la campagne présidentielle française, ce RDV européen et initié à la base, sans étiquette, nous offre une opportunité unique de nous saisir directement de notre agir politique et de nous approprier notre lutte. Nous pourrions ainsi faire renaître le splendide souffle d'insurrection populaire que nous avons connu pendant le mouvement des retraites de l'automne dernier.

Détails pratiques

C'est l'Assemblée des Indignés de Paris qui va accueillir les différentes Marches européennes le 17 septembre. Il a été créé une commission juridique ( Pépé, Toni..)qui prépare le campement. Tout militant est invité à se joindre à l'accueil et à aider à l'organisation.

 

-      à Bruxelles du 8 au 15 octobre

 

 Les Marcheurs seront à Bruxelles dès le 8 octobre et organiseront des ateliers, des débats, des manifestations, des actions,... Ce sera ainsi une sorte de grand FORUM.

Mais le grand RDV est le 15 OCTOBRE qui sera le départ réel du mouvement européen de contestation populaire du système capitaliste et financier qui nous mène dans le mur.

Nous espérons être plus d'un million le 15 octobre, c'est l'objectif. S'il est atteint, il est certain que les choses changeront. Jusque là, les partis politiques espèrent encore par des promesses totalement hypocrites se refaire une santé lors des prochaines élections, mais même lorsqu'il existe une gauche radicale, nous n'avons plus d'illusion sur sa capacité à changer les choses en profondeur, et nous savons que c'est au peuple de résoudre lui-même ses problèmes, que personne ne le fera à sa place.

L'état de l'opinion n'est pas du tout le même selon les différents pays européens. Il est certain qu'en Espagne, nous sommes déjà très avancés dans la prise de conscience que ce système est insoutenable – socialement et écologiquement – mais qu'il n'y a rien à attendre des politiciens, de droite ou de gauche. En Espagne, les gens ont commencé à ne plus regarder ni croire les médias, mais à se fier à des sources d'information autonomes comme le net. La grande majorité de la population approuve le mouvement des Indignés.

Dans d'autres pays d'Europe, le mouvement rencontre beaucoup plus de difficultés. Malgré les énormes manifestations du 12 mars dans plusieurs villes, les Portugais ne bougent pas beaucoup. Les Britanniques non plus, bien qu'ils aient organisé une manifestation contre le gouvernement à la fin des émeutes de ce mois-ci. En Belgique et notamment à Bruxelles, cela bouge bien. En France, les jeunes qui composent l'essentiel du mouvement se méfient tellement des organisations, qu'ils ont adopté des règles de fonctionnement très compliquées qui les bloquent dans le passage à l'action. Aussi, ils commencent à être débordés par des rebelles...Mais le principal problème en France est que les gens ont certes compris ce qui se passe et l'attaque globale du système contre tous leurs acquis sociaux, mais qu'ils ne croient pas encore en la capacité de gagner par la lutte de tous.

 

-      D'ici là: tâches urgentes

 

Nous appelons les réseaux sociaux et collectifs de lutte contre les plans sociaux, contre la précarité et le chômage, pour un logement décent, pour la régularisation de tous les sans papiers...etc, à prendre contact dès maintenant, si ce n'est déjà fait, avec les Indignés, quelle que soit la commission, pour participer à ce mouvement et à la coordination sur Paris du 17 au 19 septembre et sur Bruxelles du 8 au 15 octobre.

Nous vous invitons à relayer massivement cet appel dans vos réseaux et sur Facebook.

 

-       Informations sur Barcelone

 

En Espagne, la prise de conscience que nous ne vivons plus en démocratie a été très précoce et massive. C'est le principal ciment du mouvement, même si le chômage et en particulier celui des jeunes est massif. Le mouvement, préparé seulement trois mois avant le 15 mai, a démarré très rapidement et a fait boule de neige. Il faut sans doute y voir aussi l'héritage des luttes autonomes et anarchistes qu'ont menées dans l'histoire les Basques et les Catalans. Mais plus largement, les Espagnols ne sont pas coupés ou distants du mouvement alternatif (comme c'est encore le cas en France). Et tout le monde a compris la corruption de la classe politique dans son ensemble.

Lorsque les premiers Indignés se sont mis à dormir sur les places, et se sont fait chasser par la police, les gens l'ont vu à la télé, et ont commencé à en discuter entre eux dans les espaces publics. Or, lorsqu'ils avaient ces discussions en groupes dehors, ils se sont fait chasser par la police. Ils se sont alors dit: « la démocratie ne fonctionne plus ! Si la police ne nous laisse plus discuter, si elle chasse les Indignés des places, alors je vais aller occuper la place la plus proche ». Ils furent peu au début, mais leur intelligence collective fit l'événement, car ils opposèrent à la police la non-violence, en disant: « nous ne faisons rien de mal, nous parlons simplement. Si on nous en empêche, où est la démocratie? ». Et ainsi, le mouvement parti à quelques uns est allé en se renforçant de nuit en nuit, les gens se sont mis à dormir sur la place, en une semaine, ils s'étaient organisés collectivement pour assurer la sécurité, les repas, les soins...

Le samedi précédant les élections, le gouvernement essaya d'interdire les occupations des espaces publics. Il se heurta à un problème: il ne s'agissait pas d'une organisation identifiable, mais de gens, juste des individus, des désobéissants civils...Comment interdire des individus?

Lors du vote par le Parlement Catalan du plan d'austérité, des milliers de gens entouraient le Parlement malgré le barrage établi par la police, ils dormaient sur place, à plus de 2000. La police nous chassa très violemment à 6 heures du matin. Nous avons réagi en chantant et en lançant des fleurs, et ces images ont circulé largement sur Internet, alors que les médias ne montraient que des images de violence. Les gens ont vu les députés arriver en hélicoptère au parlement, ou protégés par la police: ils sont apparus pour ce qu'ils sont, des valets du système, illégitimes. Un sondage a révélé que 60 % des gens approuvaient le mouvement de protestation.

Bien sûr il y a eu au départ essentiellement des jeunes dans le mouvement, des jeunes tous confrontés à un chômage massif et à une précarité multiforme. Ils se sont appelés « Jeunesse sans futur, sans emploi, sans retraite, sans peur ».

Mais rapidement, au fur et à mesure de l'extension du mouvement, ce qui est apparu aux gens est que le premier pas à faire était de changer la façon de prendre des décisions, afin que les plus faibles aient leur voix au parlement et soient représentés.

 

-        Question: Proposez-vous la mise en place d'une Assemblée Constituante?

 

Le mouvement Démocratie réelle y réfléchit, mais nous ne sommes pas là-dessus, sur le nouveau système politique que nous voulons, car à présent, les gens ont d'autres soucis.

Lors des élections, c'est l'aile la plus extrême de la droite qui a gagné. Or, nous n'attendrons pas quatre ans pour revoter. Pour nous, ils (les politiciens) doivent faire ce que le peuple veut. C'est cela la démocratie. Le problème est à la fois national et global.

Ce que nous voulons:

-        abolir le pacte de l'euro

-        annuler la dette

-        utiliser l'argent public pour les tâches d'intérêt général et les besoins sociaux

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Les indignés d'ici et d'ailleurs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22