Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 20:48

LEMONDE.FR avec AFP | 09.11.11 | 17h34   •  Mis à jour le 09.11.11 | 17h50

 

 

Sur les pancartes, les slogans inspirés par le mouvement des "Indignés" côtoyaient ceux qui dénonçaient la hausse des frais universitaires.

Sur les pancartes, les slogans inspirés par le mouvement des "Indignés" côtoyaient ceux qui dénonçaient la hausse des frais universitaires.AP/Sang Tan

Des milliers d'étudiants londoniens – 10 000 selon les organisateurs, 2 000 selon la police – ont manifesté mercredi dans la capitale du Royaume-Uni contre la hausse des frais de scolarité à l'université. Le Comité national contre les frais et les coupes budgétaires dénonce les plans du gouvernement, qui souhaiterait "privatiser" ses universités.

"C'est un cabinet de millionnaires qui nous dit que l'on va devoir payer trois fois plus de frais universitaires", s'insurge sur le site de la BBC Michael Chassum, le leader de la contestation. Depuis des mois, le gouvernement britannique tente de faire passer sa réforme des universités et de leur financement, inspirée du modèle américain. Cette réforme signifie un doublement voire un triplement des frais d'entrée : dès 2012 il en coûterait près de 10 000 euros par an à chaque étudiant.

Ce que réfute David Willetts le ministre des universités. "La plupart des nouveaux étudiants ne paieront pas d'avance, indique-t-il à la BBC. Il y a aura plus d'aide financières pour les familles défavorisées et tout le monde remboursera des crédits moindres, une fois entré dans la vie active".

UN IMPORTANT DISPOSITIF POLICIER

En Angleterre, tout le monde a en mémoire les débordements des manifestations étudiantes de l'année dernière, sans parler des récentes émeutes du mois d'août. Du coup, les autorités ont prévu un important dispositif de sécurité. Quatre mille policiers encadraient la manifestation de mercredi. En cas de débordements, consigne leur a été donnée de tirer avec des balles en caoutchouc.

 
  • Les étudiants manifestaient mercredi pour dénoncer la hausse des frais universitaires, qui devrait entre en vigueur en 2012. Si le projet va jusqu'au bout, une inscription à l'université pourrait coûter près de 10 000 euros. AP/Sang Tan  

    Les étudiants manifestaient mercredi pour dénoncer la hausse des frais universitaires, qui devrait entre en vigueur en 2012. Si le projet va jusqu'au bout, une inscription à l'université pourrait coûter près de 10 000 euros.

  • Le cortège était encadré par un important dispositif policier. Les autorités, qui ont encore en tête les émeutes de l'été 2011, voulaient éviter les débordements de l'an dernier. AP/Sang Tan

    Le cortège était encadré par un important dispositif policier. Les autorités, qui ont encore en tête les émeutes de l'été 2011, voulaient éviter les débordements de l'an dernier.

  • Les policiers n'ont pas eu besoin d'utiliser des balles en caoutchouc, exceptionnellement autorisées. L'important dispositif a été dénoncé par Michael Chassum, le leader de la contestation, qui parle "d'une irresponsable et inexcusable intimidation". AP/Sang Tan

    Les policiers n'ont pas eu besoin d'utiliser des balles en caoutchouc, exceptionnellement autorisées. L'important dispositif a été dénoncé par Michael Chassum, le leader de la contestation, qui parle "d'une irresponsable et inexcusable intimidation".

  • En marge de la manifestation, le nouveau mouvement "Occupy London stock exchange" a brièvement installé une vingtaine de tentes à Trafalgar Square. En vain, la police les a délogés dans la foulée. REUTERS/ANDREW WINNING

    En marge de la manifestation, le nouveau mouvement "Occupy London stock exchange" a brièvement installé une vingtaine de tentes à Trafalgar Square. En vain, la police les a délogés dans la foulée.

En marge de la manifestation, quelques "Indignés" du mouvement "Occupy London Stock Exchange" ont appliqué un concept cher aux manifestations étudiantes : la convergence des luttes. Pour relier le mouvement étudiant avec celui des "Indignés", ils sont parvenus à planter une vingtaine de tentes sur Trafalgar Square, en plein cœur de Londres, pendant quelques minutes. En vain, les policiers les ont immédiatement délogés.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22