Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 12:37

 

 

Marianne - Vendredi 18 Janvier 2013 à 15:32

 

Propos recueillis par Régis Soubrouillard

 

Ancien chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE, Alain Chouet revient pour «Marianne» sur la prise d'otages survenue sur le site gazier d'In Azemas en Algérie, le parcours du chef présumé des preneurs d'otages, l'opération française au Mali mais aussi l'ambigüité des puissances occidentales vis-à-vis de pays, soutiens financiers de ces groupes islamistes.

 

AP/SIPA
AP/SIPA

Marianne : Qui est Mokhtar Belmokhtar, le chef des preneurs d'otages ?


Alain Chouet : Mokhtar Belmokhtar c’est quelqu’un que l’on connaissait bien dans les années 90 parce qu'il avait plus ou moins fricoté avec le GIA avant de se reconvertir dans les trafics en tous genres en particulier de cigarettes, ce qui lui avait valu le surnom de « Mr Marlboro », mais aussi de matériels japonais et d’armes puis après de drogues quand les canaux du trafic ont évolué de l’Amérique du Sud vers l’Amérique du Nord puis les côtes africaines. Le tout dans la zone des trois frontières, Mauritanie, Algérie, Mali. Il était dans le grand banditisme. Quand le GIA a du quitter la zone du nord de l’Algérie sous les coups de butoir de la répression, il s’est drapé dans le Drapeau vert parce que c’est plus valorisant de dire « je suis un grand militant islamiste »plutôt que« je suis un grand trafiquant ». Il était le roi du pétrole dans cette zone, jusqu’à ce que d’autres comme Abou Zeïd viennent dans son coin. Ce qui a donné lieu à pas mal de frictions. Par exemple, autour de nos deux jeunes otages tués au Niger, il y a un affrontement entre Mokhtar Belmokhtar et Abou Zeïd. C’est à qui va payer les otages de l’autre car c’est leur principale source de revenus. Ils cherchent d’abord le pognon avant la révolution islamique. 


Certains observateurs évoquent le rôle ambigu des services de renseignements algériens qui auraient participé à sa montée en puissance au sein de la mouvance islamiste ? 

La DGSE a beaucoup travaillé avec les services algériens pour le suivre par différents moyens techniques de la fin des années 90 au début des années 2000. Je ne crois pas à la thèse d’un complot. Mais effectivement, on ne peut pas dire que les services algériens mettaient beaucoup d’enthousiasme à lui courir après. Il y a plusieurs raisons à cela. Les services algériens étaient plutôt satisfaits que l’activisme djihadiste désertent le nord de l’Algérie et soit confiné dans le sud. Sachant qu’ils auraient beaucoup de mal à venir au bout de la « bête », ils avaient plutôt intérêt à le contenir. Je pense aussi qu’un certain nombre d’acteurs algériens étaient impliqués dans ces trafics. Un certain modus vivendi s’était établi. Le problème de la classe politique algérienne, c’est qu’elle est aussi extrêmement divisée sur ces questions. La succession de Bouteflika est ouverte. Il n’y a pas de successeur évident et tout le monde est d’une prudence de serpent parmi la classe politique ou les militaires, qui se confondent souvent. Cela conduit à une forme d’immobilisme. 

Y-a-t-il un moment où il est passé à une phase plus active de terrorisme ? 
 

Non. Il était simplement en concurrence avec d’autres acteurs qui se réclamaient du djihadisme et il a suivi cette voie. Mais je ne crois pas à l’idée qu’il soit un djihadiste salafiste convaincu. Cela reste un bandit de grand chemin. Récemment, il a été éjecté d’AQMI parce qu’il voulait être Calife à la place du Calife, notamment de Abdelmalek Droukdel qui n’a plus aucune autorité dans le nord de l’Algérie. Ces derniers temps, Mokhtar Belmokhtar était complètement marginalisé et avec cette opération, il se remet en selle. Il fait de l’ombre à Abou Zeïd qui reste englué dans ses problèmes au Mali.

Le site gazier d’In Amenas était-il particulièrement menacé ?


Cela ne faisait pas partie des sites menacés. Mokhtar Belmokhtar et Abou Zeïd étaient beaucoup plus au sud que ça. Il était relativement protégé par l’armée algérienne mais il ne s'y était rien passé depuis 15 ans, l'armée algérienne ne devait pas être très vigilante. C’est plutôt un endroit où on ne l’attendait pas. La frontière libyenne est assez loin de son territoire de chasse.


A quoi attribuez-vous cette opération : liée aux effets pervers des frappes contre Kadhafi ou à l'opération au Mali  ? 


Je ne crois pas que ce soit lié à l’opération française au Mali. On ne lance pas une opération comme celle-là sans préparation. Il faut trouver du monde, les former pour ça. Je ne vois pas ça du tout lié aux opérations françaises même si cela leur donne du relief. 


Qu’avez vous pensé de l’opération des militaires algériens qui a fait l’objet de nombreuses critiques notamment de la part des dirigeants de pays dont certains ressortissants étaient pris en otage  ? 


Elle est effectivement beaucoup critiquée mais je ne vois pas ce qu’ils pouvaient faire d’autre. Il n’y a pas grand chose à négocier avec ce genre de kamikazes. Et les algériens comme toujours, ne font pas dans la dentelle, comme les russes. Ce sont des pays où l’intérêt national prévaut sur les intérêts particuliers. Quant à savoir si des forces d’élites françaises auraient été plus qualifiées pour ce genre d’opérations, c’est difficile à dire. L’opération de « sauvetage » de Denis Allex en Somalie ne plaide pas en ce sens. Libérer des otages par la force, c’est toujours une opération qui a 90% de chances de ne pas réussir. Les ravisseurs sont toujours plus près de l’otage que les sauveteurs. Alors quand vous avez 600 otages !


L’Algérie a annoncé la fermeture de ses frontières. Qu’est ce que cela signifie ? 


C’est une plaisanterie ! Comment voulez-vous fermer plus de 1.500 kilomètres de frontières. Ils peuvent développer des matériels de détection de mouvements, imagerie etc. ou concentrer plus de moyens matériels dans cette zone mais rendre cette frontière étanche est impossible. 


Justement que pensez vous de l’opération au Mali ?


Il fallait la mener vite. Le Mali ce n’est ni l’Afghanistan, ni l’Irak, encore moins le Vietnam. Les agresseurs ne sont pas comme des poissons dans l’eau comme l’étaient les talibans en Afghanistan. Le terrain n’est pas le même, ce n’est pas une guerre de montagne, une guerre de jungle ou une guerre de ville. Les villes maliennes ne sont pas des refuges. Je pense que cette opération est pour le moment plutôt bien menée. Je suis assez optimiste en ce qui concerne la capacité d’encaissement des groupes djihadistes. Je crains plus qu’ils s’évaporent dans la nature pour revenir un peu plus tard. 


On parle déjà de Sahelistan avec le risque de déstabilisation de tout l'ouest du Sahel...


Nous ne sommes plus dans un conflit avec Al Qaïda historique et l’affrontement de régimes occidentaux qui soutenaient des régimes arabes. J’estime que ce sont des problématiques locales qui relèvent du grand banditisme, l’accaparement de la rente au niveau local. Si Ansar dine ou d’autres se sont proclamés islamistes c’est parce que le MNLA ou les irrédentistes touaregs étaient laïcs. Quand ils sont rentrés de Libye, le créneau de l’indépendantisme touareg était déjà occupé. Il leur fallait une légitimité supérieure au MNLA et l’affirmation religieuse a servi à ça. 


Les conflits successifs ne donnent-ils pas l’impression qu’il va falloir crever régulièrement des abcès terroristes ?

C’est tout à fait possible. Mais les occidentaux ne sont pas clairs dans ces affaires. Nous luttons contre des groupes islamistes au Mali que l’on soutient en Syrie. Ce n’est pas une politique lisible. C’est pour cela que je suis en revanche opposé à une intervention en Syrie, cela fait longtemps que les démocrates sont passés à la trappe au profit d’islamistes soutenus par le Qatar et l’Arabie Saoudite. 


Quels sont les liens entretenus par le Qatar et l’Arabie Saoudite avec ces groupes islamistes locaux ? 


Nous n’avons pas de preuves d’un soutien financier du Qatar à ces différents groupes et vous n’en trouverez pas mais tout le monde en est à peu près convaincu. C’est d’ailleurs tout ce qu’il peut apporter et le Qatar est en concurrence directe avec l’Arabie Saoudite dans ce soutien aux groupes islamistes. C’est à qui donnera le plus d'argent. L’émir du Qatar est arrivé à Gaza  avec 400 millions de dollars dans les poches, l’Arabie Saoudite avait apporté 40. Tout le monde est très suiviste dans ces affaires. Nous nous indignons de l’absence de démocratie en Tunisie ou ailleurs, mais rien sur l’Arabie Saoudite ou sur le Qatar. Le problème est d’abord chez nous, nous nous engageons dans des conflits contre des groupes islamistes en partie financés par des pays que nous traitons comme des alliés

 

 

 

1 commentaire parmi d'autres...

40.Posté par Sébastien JAPRISOT le 19/01/2013 11:34
28.Posté par Mylène K
Nous avons les mêmes lectures.... ! Merci en effet a ce journal "le Monde Diplo".
Enfin... pas de preuve pour le Qatar ? Faites une recherche google ....
Nous savons en tous les cas que le président Malien a fait un déplacement au Qatar en octobre pour aller leur dire d'arrêter de financer ces "groupes"....

En attendant pour vous soulager, (la colère d'Arianne Walter que je fais mienne : Quiconque sait pianoter sur internet, quiconque s’intéresse à des journaux qui ne sont pas des foutus medias libéraux sait vite à quoi s’en tenir au sujet du Mali.

Les articles brillants et judicieux ne manquent pas. Il y a tout de même de vrais journalistes en France. Je vais vous en signaler trois mais tant d’autres, en particulier sur "Le Grand Soir", épluchent la situation et nous font visiter les coulisses :
Claude Angeli dans « Le canard enchaîné »
http://www.dna-algerie.com/enquete/le-canard-revele-des-doll...

Mireille Fanon-Mendes-France
http://frantzfanonfoundation-fondationfrantzfanon.com/?p=176...

Yanick Toutain dans Mediapart.
http://blogs.mediapart.fr/blog/yanick-toutain/130113/agressi...
http://blogs.mediapart.fr/blog/yanick-toutain/120113/mali-fr...
Résumons l’essentiel :

La France va au Mali, où elle a foutu le boxon, pour installer un gouvernement fantoche et prendre en main, pour les US, les richesses du sous-sol.

Parce que voilà ce que nous sommes, nous, la France : le mercenaire des US. Mais un mercenaire qui paie lui-même la guerre ce qui est une nouveauté dans ce style d’emploi.

Avec quel argent payons-nous cette guerre puisque nous n’en avons pas ? Pas avec celui des US puisque l’Otan demande aux pays qui composent sa sainte alliance, dont nous, « qui collons des décalcomanies sur leurs tanks », d’après the french pittbull poetry lover, pour montrer notre niveau de décision, de donner davantage d’argent pour ses œuvres. Alors ? Avec celui du contribuable français, évidemment. Moi, vous, nous. Et quand nous voudrons une sécu, une clinique ou je ne sais quelle folie on nous dira qu’on est allé se battre contre les terroristes !! C’est déjà fait d’ailleurs. Ce matin unarricle dans le Monde nous informe de la dernière déclaration de Judas qui carotte.

Ces terroristes, manque de bol, d’après le Canard, c’est le Qatar qui les entretient. Ils ont leur équipe de foot et leurs équipes de coupe-coupe.

La Qatar qui est l’allié de la France. Aïe… Qui est-ce qui a été reçu par Mou 1e le 22 août ? L’émir Rebelle !

Donc le Qatar arme des gus et, après, la France qui est dirigée en sous-main Lancel par le Qatar, doit les maîtriser. En fait Hollande est la Nafissatou du Qatar. Mais lui, il n’envisage pas de porter plainte ! Il se présente même tous les matins à l’heure de la douche ! Arrrrffffkrrrkhrrrroffttch !

Simplifions. On lance ces terroristes en leur disant : « Cassez tout, tuez tout pour que la planète entière dise : Oh ! Il faut intervenir contre ces affreux terroristes ! »Et là on enverra Bouana la France qui tuera de-ci de-là puis vous mettra au pouvoir, mais là, il faudra que vous soyez gentils avec Areva et Total. Et avec les Maliens, vous ferez ce que vous voudrez . Cadeau.

Mais dans cette comédie politique est-ce que les morts se relèvent comme dans les films ?

Non, pas du tout. Les morts, les massacrés, les détruits, ils sont par terre et ils y restent. Comme sont restés par terre les Incas, les Indous, les Mayas, les Indiens, les Chinois et bientôt nous, petits français, que le Medef a scalpé ce week-end !

Au sujet des destructions de mosquées qui font pleurer les esthètes, a-t-on pleuré quand la France et l’Angleterre ont détruit cette pure merveille : le palais d’été de Pékin ? Non. Mais bon. C’était autrefois…(Une autre question me tracasse : pourquoi, quand on veut nous faire comprendre que les gens sont vraiment méchants, leur demande-t-on, comme pour les Buddhas de Bamiyan, de détruire des œuvres d’art , parce que cela fait de l’effet sur les occidentaux ????) Je ne sais pas vous mais je trouve qu’ils ne font pas trop d’effort de scénario. On a, au Mali comme en Afghanistan, les mêmes affreux islamistes terroristes dont on sait quand même qu’ils sont clonés par la Cia et qui coupent les mains et qui démolissent les œuvres d’art et, faites bien attention à ce que je vous dis là, qui menacent aussi ceux qui les envahissent de faire des attentats, attentats que l’on appelle d’un nom curieux : « Inside job » . Je dois avouer que j’ai eu des frissons glacés quand j’ai entendu cette voix mystérieuse dire que la France allait se recevoir des cadeaux made in Mali. Et que Vigipirate était réactivé. Non pas ça les socialistes ! Arrrrffffkrrrkhrrrroffttch ! Pas de Patriot Act chez nous !

Oui les gros tyrannosaures ne sont pas des ânes tendres…

Bon. Tout ce que je vous dis, il est bien évident que la classe politique le sait.

Ou alors ce sont des crétins.

Pourquoi, alors, pourquoi font-ils semblant de ne pas le savoir ?

Pourquoi font-ils semblant de croire qu’on va là-bas pour lutter contre les terroristes qu’on y a mis, frères des terroristes qu’on entretient en Syrie, frères des terroristes qui ont décanillé Kadhafi et qui, ensuite, inemployés ont dû trouver d’autres jobs. Une clique de tarés drogués gravissimes. Et là, chic, le Mali est à côté, on a des armes et tonton Qatar nous aide.

On trouve ça maintenant même dans le journal de Mickey.

Serait-ce parce que tout ce joli monde est libéral à la solde de la pétroleum-uranium compagnie ?

Quelle révélation ! J’en tremble.

Donc toute la droite française, tous ces députés qui nous coûtent la peau des fesses, ne sait pas utiliser internet, ne sait pas lire et ignore tout de la magouille avec le Qatar dont ils sont les amis ?. Ainsi Sainte Blondie du FN, qui se déclare en faveur du peuple, trouve là, quand même, l’occasion de s’aligner avec ses copains de droite. En ce qui concerne ses réactions sur les accords de Wagram, je n’en ai pas entendu parler. Elle doit s’occuper de ses enfants. (Excuse qu’elle donne quand elle ne sait que dire. Entendu sur BFMTV.) Oh ! Blondie ! On plume les pauvres, tes électeurs, là !!
(extrait)
http://www.legrandsoir.info/la-paris-qatar-au-mali.html

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Ailleurs dans le monde
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22