Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 11:41

On the road [02/09] (O team)

[ESP/FRA]

HORIZONTES DEMASIADO LEJANOS

Desde las marchas en Francia nuestra percepción de la actualidad política española queda filtrada por un velo opáceo tan solo desvelado por fugaces mensajes y alguna que otra llamada desde la península, las posibilidades de conexión son muy limitadas, el teléfono fuera de alcance y prohibitivamente caro, la prensa española inencontrable. Para los pocos privilegiados que pueden permitirse el lujo de participar a las videoconferencias de intermarchas el prisma de la ignorancia e incomprensión se abre solo por dos horas tres veces por semana ante la avalancha de información aportada y contrastada por los compañeros militantes que nos ponen al día desde España pidiéndonos posicionamientos y declaraciones a nuestro mas gran pesar y incapacidad. 

Ya teníamos constancia desde principios de agosto del impago de las PIRMI (RMI) o de los numerosos obstáculos administrativos impuestos para obtenerla por parte del Gobierno CIU de Artur Más así como de las numerosas radiaciones en las listas del RMI en otras comunidades, extrañamente todas de derechas, Valencia, Castilla La Mancha, Comunidad de Madrid, etc… Varios marchantes habían sido victimas de dichas disposiciones y encontrándose lejos del hogar se quedaron y se encuentran ahora sin subsidio alguno.

Al momento que os escribo se acaba de aprobar la reforma de la Carta Magna por una coalición antitética pero predecible y no sorprendente PP-PSOE en vista de limitar de forma constitucional la deuda pública al 0,4% del PIB que ademas se encuentra a ras de suelo. Decisión totalmente bárbara que recuerda la Argentina del Corralito o las dictaduras bananeras de los 60-70, quedamos todos anonadados, nunca una disposición bajo un gobierno que se autodenomina socialista y obrero ha sido tan contraria al estado de bienestar y a la doctrina social-keynesiana. Asistimos a ello estomacados, alucinados y impotentes desde nuestras frías llanuras del este francés bien a pesar de las fuertes movilizaciones de nuestros compañeros españoles en Madrid y Barcelona, hoy han asesinado al estado de bienestar en España.

Ayer también leíamos desconcertados a Valeriano Gómez Ministro de Trabajo declarar tras el ultimo retoque de la reforma laboral : “prefiero tener trabajadores precarios (temporales) que parados” al liberalizar la duración de los contratos temporales hasta dos años consecutivos cuando precisamente nuestros anfitriones franceses nos explicaban que la legislación gala solo permitía dos Contratos a Durada Determinada CDD de 6 meses seguidos con obligación a la empresa contratante a ofrecer un Contrato a Durada Indefinida CDI al vencimiento del segundo CDD. Recordamos tragicamente que España esta en el segundo rango europeo de CDD’s con 25% de los contratos justo detrás de Portugal con 26% cuando la media europea es de solo 13%! Ayer se confirmó el reino de la precariedad en España.

Desde la aprobación a escondidas del Pacto Por el Euro en Estrasburgo el Movimiento ya había entendido que con la excusa de la crisis de los PIG’s (Portugal, Irlanda y Grecia) el FMI a cambio de una iyeccion masiva de activos en europa habia tomado las riendas del Banco Central Europeo BCE y del ejecutivo europeo dominado por el poderosíssimo eje franco-alemán, conduciéndonos a la gravíssima degradación social orquestrada por el Gobierno Zapatero títele del gran capital y de la finanza internacional.

España despierta, abre los ojos y camina hacia Bruselas!

 

 

FRANCAISE

HORIZONS TROP LOINTAINS

Depuis les marches en France notre perception actuelle de la politique espagnole est filtrée à travers un voile rarement dévoilé par certains messages éphémères et occasionnels depuis la péninsule, les occasions de se connecter restent très limitées, le téléphone lointain et hors de prix, la presse espagnole introuvable. Pour les quelques privilégiés qui peuvent se permettre de participer aux vidéoconférences des Intermarches le prisme de l’ignorance et l’incompréhension ne s’ouvre que deux heures trois fois par semaine pour nous étourdir façe à l’avalanche d’informations fournies et vérifiées par des militants compatriotes qui nous mettent à jour depuis l’Espagne nous demandant des positions et des déclarations à notre grand regret et incapacité.

Nous avions connaissance depuis la début août du non-paiement des PIRMI (RMI) ou des nombreux obstacles administratifs imposés pour les obtenir de la part du nouveau gouvernement catalan de CiU (Converjencia et Union – Parti Démocrate-Chrétien Nationaliste et Ultralibéral) d’Artur Mas ainsi que des nombreuses radiations des listes du RMI dans d’autres communautés autonomes (gouvernements régionaux), étrangement tous de droite, Valence, Castille-La-Manche, Madrid, etc … Plusieurs marcheurs ont été victimes de ces dispositions et se trouvant trop loin de chez eux sont restés et sont désormais sans aucune ressource.

Au moment où je vous écris la réforme de la Constitution vient d’être adoptée par une coalition antithétique mais prévisible et peu surprenante du PP (Parti Populaire) et du PSOE (Parti Socialiste) réforme constitutionnelle en vue de limiter la dette publique à un 0,4% du PIB qui en plus se trouve au ras des paquerettes. Décision totalement barbare qui rappelle le Corralito en Argentine ou les républiques bananières des anées 60-70, nous sommes tous restés stupéfaits, jamais une disposition sous un gouvernement qui se dit socialiste et ouvrier n’a été si contraire à l’Etat-providence et a la doctrine social-keynésienne. Nous avons assisté à cela estomaqués, hallucinés et impuissants depuis nos froides plaines de l’est francais malgré les fortes protestations organisées par nos compagnos espagnols à Madrid et Barcelone. Aujourd’hui ils ont tué l’état-providence en Espagne.

Hier, nous lisions aussi, déconcertés, Valeriano Gómez Ministre du Travail déclarer après la dernière retouche à la réforme du droit du travail : «Je préfère avoir des travailleurs précaires (temporaires) que des chômeurs” après avoir libéralisé la durée des contrats temporaires pouvant se cumuler jusqu’à deux années de suite, juste au moment où nous anphitrions français nous expliquaient que la loi française ne permettait que deux contrats à durée déterminée CDD de 6 mois suivis avec l’obligation de la part de l’entreprise qui embauchait de proposer un contrat à durée indéterminée CDI après se terme. Cela nous rappela tragiquement que l’Espagne est le deuxième pays européen avec le plus de CDD, avec 25% des contrats, juste derrière le Portugal qui en compte 26%, quand à la moyenne européenne elle n’est que de 13%! Hier le règne de la précarité a été confirmé en Espagne.

Depuis l’approbation en catimini du Pacte pour l’Euro à Strasbourg le Mouvement avait compris que, sous prétexte de la crise des PIG’s (Portugal, Irlande et Grèce) le FMI en contrepartie d’une injection massive d’actifs en Europe avait pris les rennes de la Banque Centrale Européenne BCE et de l’exécutif européen dominé par le tout puissant axe franco-allemand, nous conduisant à la gravissime dégradation sociale orchestrée par le gouvernement Zapatero marionette du grand capital et de la finance internationale. Espagne réveille-toi, ouvre les yeux et marche vers Bruxelles!

Oli OnTheRoad

Partager cet article

Repost 0
Published by democratie-reelle-nimes - dans Alertes- Ce que vous devriez savoir
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • Démocratie Réelle Maintenant des Indignés de Nîmes
  • : Le blog des Indignés de Nimes et de la Démocratie Réelle Maintenant à Nimes
  • Contact

Texte Libre

INFO IMPORTANTE

 

DEPUIS DEBUT AOÛT 2014

OVERBLOG NOUS IMPOSE ET PLACE DES PUBS

SUR NOTRE BLOG

CELA VA A L'ENCONTRE DE NOTRE ETHIQUE ET DE NOS CHOIX


NE CLIQUEZ PAS SUR CES PUBS !

Recherche

Texte Libre

ter 

Nouvelle-image.JPG

Badge

 

          Depuis le 26 Mai 2011,

        Nous nous réunissons

                 tous les soirs

      devant la maison carrée

 

       A partir du 16 Juillet 2014

            et pendant l'été

                     RV

       chaque mercredi à 18h

                et samedi à 13h

    sur le terrain de Caveirac

                Rejoignez-nous  

et venez partager ce lieu avec nous !



  Th-o indign-(1)

55

9b22